À quel moment tu sais avoir guéris de ton parcours FJ ? • Change Ta Perception ≫ Guérir de son parcours flamme jumelle.
Tous les Articles Flammes Jumelles > À quel moment tu sais avoir guéris de ton parcours FJ ?

À quel moment tu sais avoir guéris de ton parcours FJ ?

C'est une question qu'on me pose très souvent et la réponse est en fait assez simple.

Quand tu as complètement guéri de ce parcours FJ, tu ne penses plus à l'autre. Tu es libre de cette thématique.

Tout comme lorsque tu as complètement guéri de ton envie de fumer, tu ne fumes plus, n'y penses plus, n'es plus tenté par l'odeur de la fumée. Tu es alors libre de cette thématique.

Tu es libre du contrôle et de l'emprise que les pensées ont sur toi (Paraphrase de Bouddha)

Par contre quand tu n'as pas encore fini de guérir…

Ton mental ego te fait encore penser à l'autre, un peu, beaucoup ou passionnément en fonction d'ou tu en es dans ton parcours, et ce, de manière automatique. Il fait cela, car il y trouve un intérêt, il y a une blessure à guérir, un message à comprendre, un bénéfice à la clé (complétude, bien-être…).

Il lance alors automatiquement de pensées, images, sons et sensations physiques sur cette thématique en ressassant le passé et faisant des projections sur le futur.

Maintenant, avoir guéris du parcours FJ, ne veut pas dire avoir tout guéri en toi, car un peu comme des poupées russes, chaque fois que tu retires une couche tu trouves quelque chose d'autre (tu vas le voir dans la suite de l'article…).

Cependant, et ici il faut bien comprendre une chose : beaucoup de gens sont bourrés de théories qui sonnent bien, mais peu ont expérimenté de ce dont ils parlent.

Chaque fois que j'ai entendu quelqu’un parler d'amour inconditionnel dans le parcours FJ, je me suis retrouvé face à une personne qui se tape encore en long en large et en travers des articles et vidéos sur le sujet…

  • Si tu penses être dans l'amour inconditionnel, pourquoi tu penses encore à lui ?
  • Si tu penses être dans l'amour inconditionnel, pourquoi regardes-tu encore des articles sur le sujet ?
  • Est-ce que c'est toi qui te réveilles le matin en planifiant de penser à lui ?
  • Est-ce que c'est toi qui choisis à l'avance quel scénario FJ tu vas ressasser ?
  • Est-ce que c'est toi qui décides quand arrêter de penser à lui et quand relancer la thématique ?

Bien évidemment que non !

Tout ceci se fait automatiquement sans ton consentement.

C'est donc l'inconscient/mental ego qui choisit tout cela et toi tu le vis au quotidien.

Si ton inconscient ne cherchait pas un mieux-être au travers de ce processus et donc si tu avais vraiment guéri, tu n'y penserais plus tout simplement.

Si tu penses encore à l'autre, tu n'as pas fini de guérir.

La petite douille du parcours.

Le problème c'est qu'au départ de ce parcours, tu vis une lune de miel (hyper positive). Ensuite tu fais un tour en enfer (hyper négatif), puis après un certain temps tu commences à aller mieux.

Pour faire simple, on va dire qu'il y a 3 grandes étapes :

Étape 1 : Lune de miel
Étape 2 : Enfer sur terre
Étape 3 : Tu commences à aller mieux.

À l'étape 3, tu arrives alors à une zone assez confortable ou tu penses encore à l'autre MAIS maintenant c'est positif. C'est là que tu vas parler d'amour inconditionnel, de lien FJ incassable et ainsi de suite.

Mais même à cette étape-là, tu penses encore et toujours à l'autre et donc tu n'as pas fini de guérir 🤭. Et c'est bien ce paramètre qui est l'indicateur :

Tu penses encore à l'autre ou pas.

Sauf que maintenant c'est plus positif qu'avant et donc agréable et tu ne voudras pas lâcher ça car tu en as ENCORE besoin. Aussi tu vas t'accrocher à ce sentiment de bien-être sans avoir l'impression que c'est ce que tu fais.

Et pourtant c'est bien ce que tu fais.

Et c'est normal, car maintenant que c'est positif tu veux garder cela en toi (attachement). Et puis surtout, après une petite tournée en enfer, ce sentiment de bien-être est une bouffée d'air frais.

Autrement dit, ce qui motive cet attachement à ce sentiment de bien-être est une peur.

Comment on sait que c'est vrai ?

L'expérimentation c'est ce qui met tout le monde d'accord. Si effectivement on reste dans le monde de la théorie, tout est possible et chacun croira ce qu'il veut, mais on reste au stade de l'imaginaire.

On est alors dans le monde du “je crois que” et pas du “je sais que“. Tu crois pas que la pluie ça mouille, tu sais que ça mouille car tu l'as expérimenté.

Dans 100% des cas traités en libération émotionnelle, il se passe tout le temps la même mécanique.

Et voici quelle est la mécanique :

La personne arrive avec une peur, par exemple :

Peur que son autre le laisse définitivement.

On va alors traiter cette peur pendant un certain temps. Petit à petit elle se met à disparaitre pour laisser la place à un sentiment de bien-être alors que la personne est constamment stimulée avec l'information qui, jusqu'alors, activait cette peur.

Maintenant la personne se sent bien, sourit et dit :

“Écoute, si elle m'abandonne, elle m'abandonne c'est son choix”.

La personne se sent bien, légère, tranquille.

Et c'est là que la personne pense être arrivée à destination, alors qu'en fait pas vraiment… mais on s'y approche.

À ce stade, c'est l'équivalent des 3 étapes racontées précédemment concernant le parcours FJ :

Étape 1 : Lune de miel
Étape 2 : Enfer sur terre
Étape 3 : Tu commences à aller mieux.

Comment on a libéré des couches de cette peur, la personne est à l'étape 3 : elle commence à se sentir mieux. Alors je lui demande si elle est prête à lâcher prise sur ce bien-être et la réponse est toujours la même :

“Non, car si je lâche prise sur ce bien-être, je vais me sentir mal à nouveau”.

Pourquoi cette réponse ?

Car la personne est persuadée qu'il y aura du mal-être à nouveau. Pourquoi en est-elle persuadée ? Car elle écoute et croit les pensées qu'il y a dans sa tête et qui lui disent qu'il y aura du mal-être. Autrement dit, elle donne du crédit à son mental.

Ce “non” est simplement un attachement à ce bien-être.

Pour elle, dire “non”et refuser de lâcher prise sur ce sentiment de bien-être est normal et naturel alors qu'en fait, c'est juste une réponse pilotée par la peur, générée par le mental ego…

Je dis alors à la personne :

  • Tu es sûr que si tu lâches prise sur ce bien-être tu auras du mal-être ?
  • Réponse : oui
  • Comment tu es si sûr d'avoir raison sur ça ?
  • Réponse : Car je le sais.
  • Est-ce que tu es prêt à expérimenter pour voir si c'est vraiment vrai ?
  • Réponse : huh… ouais ?

On recommence alors le processus et la personne tente de lâcher prise sur ce bien-être. La personne sent alors qu'elle atteint encore un autre stade de bien-être puisqu'elle a lâché prise sur la peur qui soutenait ce bien-être.

Je lui dis alors : Du coup, ton mal être il est ou maintenant…?
Réponse : “ahahaha”. 😂

La personne rigole, car elle vient de comprendre qu'elle était persuadée d'un truc complètement bidon…

Comme quoi, la théorie et l'expérimentation, c'est souvent 2 mondes bien différents…

Et c'est ce que j'expliquais dans l'article sur la Reverse de projection. Les programmes du mental te font voir ce qu'ils te font voir, te font dire ce qu'ils te font dire et tu es sûr d'avoir raison même quand tu es à l'ouest cacahuète.

C'est pourquoi Eckhart Tolle parle de vivre dans l'illusion créée par le mental.

La personne était sûre et persuadée qu'en lâchant son bien-être elle vivrait du mal-être. Et pourtant en expérimentant, il arrive exactement l'opposé

La personne était persuadée d'avoir raison, mais sur quelle base expérientielle ?

Sur cette base là :

Plus l'impacte d'une pensée/émotion est forte, plus tu vas avoir tendance à croire
que le message qui vient avec est vrai ou va t'arriver.

Et tout le monde réagit comme ça et c'est normal. C'est ce que l'on appelle l'identification au Mental Ego.

Chaque fois que tu fais ce que la peur te dit,
Tu crois que ce que la peur te dit est vrai,
Tu agis alors en fonction d'une illusion créée par ton Mental Ego.

J'écoute ou j'écoute pas ma peur ?

Un jour j'étais à la terrasse d'un café et je vois une femme magnifique 😍🥰😘🤓🤤. Du coup, j'ai envie d'aller la voir, mais au moment ou ce désir arrive, la peur point son petit museau et me murmure à l'oreille :

Si tu vas la voir, elle va te mettre un vent devant tout le monde et tu vas te taper la honte.

L'intensité de la peur était à 10 et c'est là qu'un choix se propose à moi.

  • Soit je crois que ce que la peur me dit est vrai -> je reste le cul sur ma chaise.
  • Soit je libère cette peur et je suis mon désir initial -> je vais lui parler.

Du coup je choisis l'option 2.

Je libère la peur qui passe de 10 à 2 en 45 secondes et je lui donne mon numéro. Elle me dit gentiment “je suis en couple depuis 5 ans donc ça va pas être possible”. Finalement elle part, je me rassois et voici ce qui s'est passé ensuite.

Car c'est bien la suite qui est vachement intéressante…

La peur avait dit que si j'allais la voir, elle me dirait non et que je me taperais la honte devant tout le monde. Il y a donc 3 étapes.

Remarque au passage la structure hyper logique d'une peur.

SI (tu vas la voir)
Alors (elle va te dire non)
et donc… (tu vas te taper la honte)

Je suis donc allé la voir et elle a dit non. Jusque là, la peur s'était pas trompée et qu'on se le dise, de toute façon, elle avait une chance sur 2 d'avoir raison. 🤭 Par contre, en ce qui concerne l'étape 3, elle s'est complètement gourée.

Je ne me suis pas tapé la honte mais un énorme RUSH de confiance en soi.

Ça alors !! Incroyable, le mental raconterait-il parfois de la merde ?

Tu n’imagines même pas à quel point LOL 🫠

En fait voici ce qu'il s'est passé…

Ayant libéré suffisamment de peur, j'ai pu suivre mon désir initial. Je l'ai dit, je l'ai fait, je suis un gagnant. Et tu sais quoi ? Le mental enregistre tout ce qu'il se passe et doit donc s'ajuster en fonction de la nouvelle information vécue !

En gros, il doit réécrire ses lignes de codes !

Ce qui était avant considéré comme un “danger” l'est bien moins maintenant.

Et comme c'est moins en danger, la fois prochaine il sera plus simple de faire la même action jusqu'à que ce soit une banalité. Si avant c'était un challenge de demander son numéro à une femme, maintenant c'est chiant à en mourir tellement c'est facile.

Ce qu'il faut comprendre c'est que la peur envoyée par le mental ego est juste une réponse mécanique à une situation jaugée comme dangereuse et déjà vécue dans le passé. C'est donc une réponse purement mécanique et automatique.

  • La peur est la représentation d'un mental ego qui fait bien son taf.
  • Suivre ou ne pas suivre la peur, ça, c'est ton taf !

Du coup, est-ce que tu fais bien ton taf ? 🤓

Sauf que suivre une peur c'est la loi du moindre effort. C'est bien plus facile de se laisser aller par la peur que de la dépasser.

Ce challenge il nous concerne tous chaque jour et c'est pourquoi la libération émotionnelle est si importante, car elle permet de lâcher des charges émotionnelles qui nous font croire à X ou Y et nous emprisonne dans “les vérités de programmes du mental” et non dans la vérité de la réalité.

Si j'avais cru (ce que j'ai fait pendant longtemps) que cette femme allait me jeter, j'aurais fait ce que beaucoup d'hommes et de femmes font : ne pas oser.

Tu finis alors par croire que tu es petit, impuissant, que ce n’est pas pour toi, que tu peux pas, que ceci, et que cela, car initialement et de manière répétitive tu crois à du Bullshit Mental qui est, je le répète : une simple réponse mécanique d'un mental qui fait juste bien son taf :

-> Te protéger d'une situation considérée comme dangereuse <-

Et c'est super important, car voici la suite de l'article…

Voici ce qui se passe en réalité

Si on en revient au parcours dit “FJ”, quand tu es à l'étape 3 et que tu commences à te sentir mieux et que tu continues de t'attacher à cette thématique, c'est en fait l'arbre qui cache la forêt.

Dis autrement, cela sert de diversion, car pendant que tu regardes à gauche (thématique FJ, réunion, amour inconditionnel), cela te permet de ne pas regarder à droite (chemin de la réalisation du soi).

Pour faire simple, imagine que tu es à la croisée d'un chemin de haute montagne. Tu es tourné vers le chemin de gauche. Pendant que tu fais ça, tu ne peux pas en même temps regarder à droite. C'est l'un ou l'autre.

  • Chemin de gauche : Thématique FJ
  • Chemin de droite : Réalisation du soi.

En fait, cela permet de se voiler la face sans vraiment avoir la sensation de le faire, car le mental ego va associer “thématique FJ = réalisation de soi” afin d'éviter d'aller à droite et tu vas voir pourquoi.

Sauf que tant que tu gardes en ligne de mire la thématique FJ tu ne peux pas vraiment te réaliser toi.

Et tu sais pourquoi ?

Car si tu regardes encore à gauche c'est que tu penses que ce chemin t'apportera ce que tu crois dans l'instant, ne pas pouvoir t'apporter toi-même…

C'est bateau, c'est binaire, mais c'est la vie.

Comment on sait que c'est vrai ?

Toujours la même réponse. Il suffit d'expérimenter. Chaque fois que j'ai creusé en coaching (sur des centaines de personnes), tout le monde dit la même chose parfois même avec exactement les mêmes mots.

En fait, la vérité des associations du mental ego sur chaque chemin est révélé et voici ce que l'on trouve en mode simple et abrégé :

  • Chemin de gauche = Thématique FJ = Bonheur
  • Chemin de droite = réalisation de soi = mourir.

Tu comprends pourquoi quand tu es à l'étape 3 (tu commences à aller mieux), tu vas “tout faire” pour rester sur le chemin de gauche.

Et ceci est chaque fois et systématiquement vérifié en coaching.

J'ai juste à poser une question en boucle et les réponses sortent toutes seules :

“Qu'est-ce que que tu as peur qu'il arrive si tu entrais demain dans ton plein pouvoir et que tu pouvais pleinement être toi dans la vie ?

Réponse : j'aurais du succès.
Moi : Qu'est-ce que tu as peur qu'il arrive si tu en arrivais là?
Réponse : Je serais incompris par les gens.
Moi : Qu'est-ce que tu as peur qu'il arrive si tu en arrivais là?
Réponse : Je serais rejeté par les gens.
Moi : Qu'est-ce que tu as peur qu'il arrive si tu en arrivais là?
Réponse : Je serais alors seule.
Moi : Qu'est-ce que tu as peur qu'il arrive si tu en arrivais là?
Réponse : Je ressentirais un vide
Moi : Qu'est-ce que tu as peur qu'il arrive si tu en arrivais là?
Réponse : Je mourrais.

En gros :

Chemin de droite = Réalisation de soi = mourir.

Sauf que pendant qu'il y a cette association d'un côté, de l'autre on autre a :

Chemin de gauche = Réunion FJ = Bonheur

Tu m'étonnes que ton mental ego, via notamment la reverse projection te monopolise l'attention avec la FJ, qui devient alors ton sauveur.

Ce chemin de gauche (pour ton mental) peut te sauver de la situation de laquelle tu n'est pas arrivé à te sauver seul. C'est une béquille quoi. (D'ou la dépendance affective hein).

Alors qu'en fait, si on creuse, on se retrouve alors avec un conditionnement provenant de l'enfance. Montrer qui tu es, montrer tes réalisations, c'était rejeté, désapprouvé, mal vu, pas conforme, pas assez, et ainsi de suite.

Autrement dit, tu sais maintenant d'où provient cette association

Chemin de droite = réalisation de soi = mourir

Du coup, tu comprendras que par simple réaction mécanique, le mental ego va mettre tout sa puissance à te faire regarder sur le chemin de gauche, car :

  • C'est sur ce chemin que tu as ressenti ce sentiment de complétude.
  • Seul tu n'y ai jamais arrivé par toi-même.
  • Le chemin de gauche t'évite la mort du chemin de droite.

En mode très simple et abrégé, c'est ça dans 100% des cas.

Du coup, le mental va déployer toute sa puissance pour te faire croire qu'à gauche c'est la clé de ta complétude, de la réalisation de soi, car il va tout faire pour t'éviter de mourir (te réaliser toi, par toi-même).

Tu vas continuer de regarder là-bas, alors qu'en fait, c'est le chemin de droite qu'il faut prendre.

Continuer d'être sur le chemin de gauche, c'est continuer de fonctionner sous pilotage des programmes du mental ego et notamment la dépendance affective, polymorphe, qui peut prendre plusieurs formes comme “l'Amour Inconditionnel” quand on est arrivé à l'étape 3.

Comment on sait que c'est vrai ?

La personne, tellement libre d'elle-même et dans le détachement total, est encore et toujours :

  • À lire des articles FJ.
  • À regarder encore des vidéos FJ.
  • À regarder du tarot Fj.
  • À consulter des médiums…

Bref, on est pas encore sortie de l'auberge flamme jumelle quoi.

La personne reste bloquée sur le chemin de gauche, car la personne se croit incapable…

  • D'être en complétude par soi-même.
  • De surmonter ses peurs.
  • De vivre l'amour par toi-même.

C'est exactement la même chose que cette personne qui ne voulait pas lâcher son bien-être. Elle est persuadée qu'elle vivra du mal-être alors elle s'accroche à sa bouée de sauvetage.

Ici la personne est tellement persuadée est incapable de X ou Y qu'elle s'accrochera aussi à ce sentiment de bien-être vécue dans l'étape 3, à cet “amour inconditionnel”, ou plutôt à l‘idée de l'amour inconditionnel tout en se tapant des infos sur les FJ.

Pourquoi ? Car le chemin de gauche représente son salut, tout simplement.

Finalement la personne croit beaucoup de choses concernant son incapacité.

Quand se permettra t-elle de croire aussi fort en sa capacité ?

Pour ça il faut emprunter le chemin de droite : la réalisation du soi. C'est sur ce chemin que la personne sera confronter à ses challenges, peurs, doutes, résistances, désirs réels du soi, et c'est là que de vrais choix se présenteront.

Courber l'échine ou Honorer son Soi.

Et donc tu l'auras compris, le chemin de droite c'est pas celui ou tu :

  • Attends que l'autre revienne.
  • Espères que l'autre revienne.
  • Est dans l'amour inconditionnel par rapport à l'autre.

C'est tracer sa route, son chemin, sa vie, tourner la page et être heureux par soi-même et avec la vie que tu as choisis de bâtir en fonction de tes envies et ton soi véritable.

Et dans cette version de l'histoire, il n'y a pas de place pour cette thématique FJ, car si elle est encore présente dans ta tête, c'est que tu estimes en avoir besoin pour obtenir ce que tu n'obtiens par tes propres moyens.

Tu ne peux pas apprendre à jouer au foot en restant planqué sur le banc de touche.

Sauf qu'emprunter le chemin de droite fait peur, car il va te challenger, te faire sortir de ta zone de confort. Forcément tu vas te sentir mal et donc, tu interpréteras ces signaux comme “c'est pas le bon chemin”.

Mike Tyson disait :

“La vie est difficile et ce, pour deux raisons :
Soit parce que tu restes planqué dans ta zone de confort
Soit c'est parce que tu sors de ta zone de confort.”

Du coup, quand tu es à l'étape 3 c'est hyper confortable de penser que c'est un lien incassable (car tu ne veux pas le casser, tu en as encore besoin, sinon tu te retrouveras sur le chemin de droite…).

On le voit également dans les coachings d'accompagnement 3 mois que je fais.

Au début la souffrance est telle que la personne est contente de libérer un maximum, jusqu'à ce qu'elle arrive à un point confortable concernant la thématique FJ.

Souvent on en arrive là :

“Oh bah comme j'en ai plus rien à faire de ma FJ, je peux toujours la voir, vu qu'elle me recontacte là”.
Et je leur dis : “Oui vas y, cela te permettra de jauger ou tu en es. D'ailleurs, tu verras que le Sex est d'un coup vachement moins Divin et magique qu'auparavant… mais on en reparlera 🤣.”

Du coup, on en reparle et la personne me demande pourquoi.

La réponse est simple : l'inconscient étant bien moins à l'oeuvre, moins d'attachement tu as, moins de reverse projection tu as, plus proche de la réalité tu es.

D'ailleurs, les vases communicants commencent aussi à se fermer et donc on ne “ressent plus” son autre à distances par des milliers de kilomètres. Les pensées par rapport à l'autre se tarissent et ainsi de suite.

Et puis il arrive un phénomène trop bizarre que tu viens pas du tout de lire dans cet article.

La personne arrive à cette étape confortable, et choisie de ne plus libérer ce qui reste. Aussi elle reste encore à penser à l'autre même si c'est moins qu'avant, car maintenant c'est confortable et je leur dis alors :

“Hey pep pep, tu n'as pas encore finis”

On sent que cela les dérange, car ils savent très bien que s'il continuent de libérer les charges et programmes associés au chemin de gauche, ils vont se tourner tout naturellement vers le chemin de droite. C'est alors le signe qu'il faut commencer à libérer les charges et les programmes associés à ce chemin de droite.

Si cela arrive au cours de 3 mois de coaching intensif, imagine une personne seule dans son coin à se bouffer du contenu FJ ?

Elle sera persuadée d'être dans l'amour inconditionnel, alors qu'en fait, elle s'est juste arrêtée à une des dernières aires d'autoroute bien confortable avant la sortie 595 : Chemin de droite –  réalisation du soi.

Car le Vrai Game, comme je le disais dans l'article, c'est emprunté le chemin de droite.
C'est là-bas que tu vas découvrir Qui Tu Es Vraiment.
La “Fight” c'est là-bas que ça se passe et pas ailleurs.
Mais ça fait peur, on est d'accord 😏

Du coup, quel est ton choix ?

Courber l'échine devant tes peurs ou les traverser ?

Alexis Faure

⛓️‍💥 Coach Pleine Conscience.
🌱 Désactivation des Traumas.
🌱 Transformation Consciente.
🧘‍♀️ EFT ❘ PNL ❘ SDN ❘ MCBT ❘ DTMA.
🥂 +9000 coachings réalisés.
🏆 +2.3 Millions de pages lues.
👉🏻 Guérir du parcours FJ ici.

35 comments

    • Amen cet article! Je pense cela depuis très tôt dans le “parcours”.
      Et c’est ça qui est fou d’ailleurs, être lucide et continuer à être sous emprise de son mental égo…et des théories FJ…même en se disant qu’il y a un truc à dépasser et qu’il y a beaucoup de bullshit XD.
      C’est d’ailleurs selon moi la différence MAJEUR entre “runner” et “PN”, le PN a l’emprise sur sa proie de façon calculée et intentionnelle, le runner ne veut juste pas la même relation que le dit chaser, cela déséquilibre les choses, le chaser fuit (tiens tiens^^) dans le pays des bisounours FJ pour ne surtout pas se confronter à cette réalité présente. L’emprise FJ c’est au final l’emprise du mental égo du chaser…sur lui-même…oops…attention, je ne dis pas que le runner n’a pas de responsabilité dans ce mécanisme (en ayant cultivé une forme d’ambiguïté et d’incohérence entre ses paroles et actes par ex), sauf que celui qui n’arrive pas à sortir de ça, et à “passer à autre chose” dans sa vie…ben c’est le dit “chaser éveillé et conscient du lien sous prétexte de FJ”.

      D’ailleurs, qui nous dit que la “lune de miel” n’est juste pas une énième illusion du mental égo du chaser? En rétrospective lucide, je suis sûre que des red flag sur le côté fuyant/ évitant du “runner” étaient déjà là. Même si à la lune de miel on n’a pas encore découvert ce qu’étais les FJ, c’est tellement basique de s’enflammer.^^ Celui donc qui sous prétexte de FJ se contente d’une relation à 2/10….mais à part ça on dit que c’est le runner qui a un égo inversé. En ça, j’ai toujours trouvé les théories trop binaires…Il y a de la fuite, du faux self et des égos inversés chez les deux, de la co-dépendance aussi, juste ça s’illustre pas de la même façon…ni dans le même sens…

      Pour répondre à @Gab commentaire ci dessus, personne n’a la preuve de l’existence des FJ, c’est à vous de choisir vos croyances, et surtout d’introspecter tout cela en rapport à votre expérience…
      Moi je trouve le doute sain, et j’en ai conclu ceci:
      Peut être bien que cela existe (jusqu’à preuve du contraire, c’est possible, disons, approche agnostique).

      La question “cachée” la plus importante selon moi sous votre question c’est “pourquoi ai-je besoin de m’y raccrocher encore, d’avoir une réponse/ validation extérieure à moi?” Dans la mesure ou la réunion n’est pas du tout certaine pour les FJ, au final, nommer la relation ainsi m’apporte quoi de plus? Je n’ai pas d’autre choix que de faire face à la douleur de la perte de la relation comme n’importe quelle autre, au final…
      C’est choisir d’adhérer à une croyance à ce stade. Ou pas. C’est comme demander si Dieu existe vraiment…
      Si on vous dit “oui c’est sûre les FJ existent”, il vous restera toujours cette question derrière “ok, et moi, est-ce que j’ai une FJ, est-ce que l’autre qui me fuit est bien ma FJ?” “est-ce que je vais me réunir ou non à ma FJ?”.
      Alors qu’il y a deux théories sur internet, aucune n’est vérifiable à ce jour:
      1)Les flammes jumelles ne sont pas des liens romantiques et elles ne se réuniront jamais. (Et là, si moi j’ai envie d’être avec l’autre je peux me persuader qu’on est des âmes soeurs mais que y a pas eu le bon timing mais qu’on est pas FJ donc tout est encore possible XD)
      2) Les flammes jumelles sont un lien d’amour et on en a qu’une dans l’univers
      (et là si j’adhère à ça, je m’accroche et cherche la validation que moi et l’autre c’est bien un lien FJ et je ferme les yeux sur tout ce qui ne fonctionne pas dans la relation et sur le libre arbitre de l’autre pour m’emprisonner dans une croyance).
      Chacun y va de sa théorie (les guides des uns et des autres sont pas d’accord lolilol, ben oui parce que les canaux sont des humains bourrés d’égo, de filtre, de projections, de croyances persos etc). les étapes par lesquels vous devez passez, les cases dans lesquelles vous ranger.

      D’ailleurs, cette article confirme ce constat: le chaser préfère fuir la triste réalité et se fuir lui-même, en s’accrochant au concept FJ, plutôt passive et yin comme attitude, non? Ballot pour ce qu’on nomme “chaser yang”…

      C’est le mental égo qui a besoin de classer, théoriser, ranger etc….quand le coeur souffre trop pour “passer à autre chose”.

  • Bien ! Merci. Du coup, ça donne envie de creuser : qu’est ce qui fait si peur à droite ? La mort du mental. Du petit personnage. La perte de ses repères, de ne plus être qui on est. Et en fait, oui, tu as raison, on peut aller par là. C’est bien plus doux. J’y vais, là. Ça change TOUT ! 😊 On y decouvre la liberté et la paix. Bon, c’est comme entrer dans l’eau froide. On met un orteil, on hésite. On fait allers-retours au début mais chaque pas est enregistré par le mental. On l’assouplir. Il accepte, petit à petit. 😊👌

  • Bonsoir Alexis
    Tes 2 derniers articles me parlent carrément
    J’ai pris énormément de distance avec le parcours FJ depuis plusieurs mois et je me sens libérée. J’ai des envies: reprendre des activités et engagements que j’avais il y a quelques années, des envies nouvelles aussi, des envies de découverte…je me priorise sans culpabilité
    Avant cette prise de distance, j’ai listé “les faits, rien que les faits” comme tu dis dans le précédent article. Ça a été édifiant. J’aimais l’homme que j’avais reconnu mais pas celui qui était en face de moi, ce n’était pas possible. J’ai douté alors être dans un parcours FJ malgré les caractéristiques etc…et j’ai décidé de le laisser partir
    Je suis loin de la complétude. J’avance par bonds, par déclics.
    Je pense parfois à lui mais plutôt en terme d’une relation qui appartient au passé.
    C’est vrai que les vases communicants se ferment comme tu dis. Il y a 1 mois environ, j’ai ressenti des peurs irraisonnées alors que je me promenais en campagne. J’étais comme parano, à avoir peur… du vent, des arbres, des herbes…c’était très flippant parce que ce n’est pas mon genre. Un mot m’est venu: COLÈRE, mais ce n’était pas la mienne. Je me suis dégagée de cette colère en nettoyant ce mal-être qu’elle insinuait. Ce fut relativement rapide et je crois que c’est parce que j’ai coupé avec le parcours FJ, parcours qui emprisonne dans un système de pensées, de croyances, de choses à faire et ne pas faire…je ne veux plus de ça.
    Ma vie se trouve bousculée par mes nouvelles aspirations: déménagement prévu, changement d’environnement (rural vers urbain), changement d’environnement social. Ce n’est pas de l’euphorie, je ne nie ni renie mon passé, j’avance vers moi tout simplement…C’était peut-être ça la leçon
    Alors, d’aucuns diront que je l’ai laissé sur le bord de la route…bah! c’est un grand garçon

  • Copier/coller dans une barre de recherche ou allez sur youtube et tapez:
    “L’abus spirituel au sein du concept Flamme Jumelle”.
    Vidéo très intéressante dont le discours se rapproche beaucoup de ma propre conclusion après 4 ans d’illusions (d’autres diront de “parcours”).
    Bonne matière à réflexion.
    J’ai choisi le libre arbitre.

    • Bon … à prendre avec des pincettes tout de même car j’ai écouté une deuxième vidéo de sa chaîne et sa réflexion se base beaucoup sur le prisme de la religion chrétienne….
      En soit la religion étant aussi une croyance, aussi bourrés de dogmes, de langages d’initiés, d’une bible de référence et fortement détournées et pleines de paradoxes (tueries pour évangéliser des peuples etc…) Bref avec des codes bien rodés (et 10% du salaire à redonner à l’église), certains critères peuvent aussi ranger la religion au rang de secte qu’elle tiens tant à dénoncer pour le concept FJ….

      Je trouve ça drôle le besoin de choisir une “team” absolument qui s’opposerait à celle qu’on dénonce…comme si on ne pouvait pas se positionner en tant qu’individu et parler en son nom. Ou simplement rester septique en parlant des zones de doutes sans pour autant faire référence à un autre courant de croyance qui aurait les vérités en comparaison du premier critiqué.
      Au final je trouve ça sain de juste accepter sa condition humaine, de ne pas savoir de quoi demain sera fait, de ne pas avoir de réponse, de faire de son mieux et d’arrêter de conceptualiser, hiérarchiser la spiritualité, l’énergétique et l’invisible qui ne sont pas l’intellect.

      Donc bon évidemment, je n’adhère pas à tout ce qu’elle dit. D’autant plus qu’elle dénonce les gourous sur youtube qui se font de l’argent grâce au vu tout en utilisant elle-même cet outils.
      Chacun fera sa synthèse avec les différents éléments qui lui parleront.
      Ce qui est dangereux c’est d’intégrer comme vérité les définitions des autres, d’ignorer son expérience pratique, de se raccrocher aux croyances pour ne pas faire face à la vie terrestre ou s’en échapper.

  • Merci pour cet article et cette prise de conscience ! En effet je crois que j’en suis au stade du lâcher prise, j’ai été reniée par mon autre et j’ai plus trop d’attentes envers lui je pense, d’ailleurs je le ressent presque plus dans mes chakras depuis quelques jours…et même si j’étais un peu accro à ce lien énergétique en vérité c’est une vraie libération ! Mais effectivement je suis toujours à regarder des vidéos et articles fj, alors qu’en fait j’ai plus besoin de ça ! J’avais pas réalisé que je m’enfermai là dedans et que je me servait de ce lien comme béquille.
    Bref encore merci pour cet article ! 🙏💚

  • J’en suis exactement là, à ce choix entre le chemin de gauche et le chemin de droite
    C’est comme s’il y avait une appréhension à aller plus loin. Je suis beaucoup beaucoup mieux qu’avant mais je m’accroche encore à quelque chose comme si accepter d’aller sur ce chemin de droite (réalisation de soi) impliquait de “perdre” cette autre que j’aime et d’accepter qu’il ne revienne jamais. Cela me fait peur mais en même temps dans la réalité il n’est déjà plus là, donc je l’ai déjà définitivement perdu depuis très longtemps. Malgré ça j’ai quand même peur d’aller à droite, peur de “perdre” quelque chose. Je n’arrive pas à me l’expliquer…
    Votre article arrive au bon moment car je comprends mieux mon ressenti.
    Merci

    • Lâche prise Marie, pense à toi (une fois n’est pas coutume). Retiens la réalité : tu l’as dit “dans la réalité il n’est déjà plus là ” . Pense et agis pour toi. Ce n’est pas de l’égoïsme c’est de la bienveillance envers toi même, un retour vers toi. Tu ne perdras pas “l’autre “, il est en toi c’est ta partie manquante, tu te réconcilieras avec ce qui te manque, tu deviendras entière…

  • Excellent article qui résume bien cette aventure.
    il y a une grosse différence entre abandonner et savoir qu’on a assez donné. Personne ne perd à donner de l’amour. Le perdant c’est celui qui ne sait pas recevoir.

  • Je ne vois absolument pas pourquoi on ne pourrait pas prendre le chemin de droite en emmenant avec nous dans notre cœur et dans nos pensées cette âme qu on aime tant. Mon autre ma toujours dit qu il serait la pour moi et je lui en ai dit de même, il m a aussi dit qu on se retrouverait lorsqu on aura chacun travaillé nos blessures, il ne me parle jamais du parcours et pourtant depuis le début et même pendant la séparation il me guide, me dit exactement ce qu on nous dit dans les parcours, de m accepter telle que je suis, de ne jamais chercher à être ce que je ne suis pas, de faire au mieux pour moi etc.. Etc… Il est dans le silence depuis des mois mais les quelques messages qu il m envoie ne sont que des encouragements à devenir toujours meilleure, alors qu on ne se voit pas ni ne parlons depuis juin, depuis le tout début de nos échanges j ai ressenti qu il voulait vivre cet amour, mais qu il en avait une telle peur qu il ne pouvait faire autrement que de s éloigner, alors je vais continuer mon chemin mais s il a besoin de temps, je lui laisse et l attendre tout en prenant de l avance sur le chemin de droite doit être tout à fait possible. Et s il ne vient pas c est qu il se sera perdu en chemin mais l essentiel pour moi sera de savoir qu il est heureux

    • Bonsoir Virginie,

      C’est exactement ce qu’explique Alexis en parlant de ce choix de gauche (FJ) “En fait, cela permet de se voiler la face sans vraiment avoir la sensation de le faire, car le mental ego va associer “thématique FJ = réalisation de soi” afin d’éviter d’aller à droite et tu vas voir pourquoi.”
      C’est super que ton Autre soit aussi expressif et encourageant..mais dans les faits, il n’est pas avec toi….et il ne le sera peut-être jamais…donc, si tu prends le chemin de droite en te disant que tu vous allez vous retrouver un jour…alors tu prends en fait le chemin de gauche. Si tu arrives à rester sur le parcours FJ en arrivant à accepter que la réunion ne se fera peut-être jamais, alors super …mais vu tout ce qu’on nous sert sur le net sur les FJ, ça me parait difficile ! et dans dans ce que tu écris…tu parles “d’attendre”…. alors,…bon courage à toi….

  • Bonjour,

    Avant de vivre cette relation chaotique, je n’avais jamais entendu parler des flammes jumelles. C’est dans ma démarche de vouloir comprendre ce qui m’arrivait que je suis tombée sur pas mal de choses qui comme par « hasard » avaient de nettes similitudes avec mon expérience ! C’est là tout le problème ; ai-je moi-même crée cette idée des FJ par mon mental ou bien c’est une réalité à laquelle j’identifie mon problème? Je ne sais plus ce que je sais…
    Je sais juste que j’ai aimé un homme comme jamais de ma vie ; au premier regard j’avais ressenti une sensation étrange ; il était fiancé mais disait avoir des sentiments pour moi; ne pouvant pas digérer l’idée d’être une briseuse de couples, je me suis contenue tant bien que mal; on devint amis, une amitié ambiguë ; et un jour ne pouvant plus me contenir, je finis par lui signifier aussi mes sentiments ; je ne voulais pas qu’on se mette en couple étant donné qu’on avait beaucoup de choses qui nous opposaient( il ne répondait pas aux critères que j’attendais d’un homme après 6 ans de célibat !), je lui avais signifié mes sentiments juste pour me dégager ; mais cela va bouleverser sa vie ; il pris la décision de rompre ses fiançailles à 2 mois de leur mariage ( je me rappelle qu’au début il me disait souvent qu’il ne se sentait pas en couple avec sa fiancée, qu’il ne sait pas comment il lui avait demandé sa main, que ce serait l’idée de sa fiancée, etc) ; je pouvais sentir sa peine , il avait un regard vide comme une personne impuissante de décider d’avoir la vie qu’il veut ! Bref, il avait rompu mais sa fiancée ne voulait pas lâcher ; j’ai subi des menaces atroces, elle avait même monté toute la famille de mon autre contre moi, c’était une guerre. La pression n’était plus supportable. En même temps, je disais à mon autre s’il ne tient plus, on peut arrêter tout mais il me suppliait de ne pas le lâcher ; il m’avait même proposé d’affronter sa fiancée et lui faire comprendre qu’on était vraiment en couple… C’était trop pour moi… Sa fiancée, la mère de mon autre et toutes ses sœurs me mettaient une pression terrible… Je signale qu’il a été élevé par sa mère et ses sœurs seule depuis qu’il a 3 ans; c’est elles qui décident souvent pour lui ! Elles utilisaient même des techniques comme quoi sa mère veut mourir car sa rupture à 2 mois de mariage la rend malade, que sa belle-mère aussi est déçue et ne cesse de pleurer, etc. Pendant ces temps, il venait me voir tous les jours en traversant de kilomètres chaque week-end, on était comme soudés dans l’âme jusqu’à coucher ensemble ; c’était humainement indescriptible ! Mais je ne tenais plus face à toute cette pression et lui encore moins ! Je pouvais rester fermé mais je voyais en lui l’impuissance face à sa famille et sa fiancée. J’avais insisté lire les messages que sa fiancée lui envoyait mais il ne voulait pas comme s’il cachait quelque chose ; j’avais tellement insisté qu’il me laissa voir et je tombe sur « si tu me quittes, tu vas devoir rembourser tout l’argent des dépenses qu’on a faites pour les meubles de la maison 6000$ Et pour la somme que je devrais déposer sur ton compte, tu diras à ta pute de le faire pour toi ! »….. J’étais choquée ! Et il avait tellement honte de m’avoir laissé lire ce message. On en avait même par parlé. Je ne savais pas quoi commenter. En creusant, j’appris que sa fiancée a beaucoup d’argent et vit la vie à la kardashian et aurait sponsorisé tout leur mariage en donnant l’idée à son mec de vider tout son compte pour qu’ils aient un mariage de tapage ! Je me rappelle il me disait qu’il a épuisé toutes ses économies en regrettant… Il était comme sous emprise… Les catastrophes que notre couple avaient causé en mois de 1 mois étaient tellement énormes qu’on ne pouvait pas continuer; bah, moi je le pouvais s’il était resté ! Mais Il retourna se marier. Tout le monde a son mariage disait qu’il n’était pas concentré et avait l’air abattu et pas heureux…. Moi de mon côté, j’étais sûre d’être victime d’un Pervers narcissique ! Les peines de mon âme étaient atroces ! J’avais fait une forte dépression ; je ne comprenais pas ce qui m’arrivait ! Ma réputation était salie aussi, etc ! Trois mois après, on reprit contact et bizarrement on s’embrassât comme si de rien etait ! Chacun essayait d’expliquer les choses ; je voulais comprendre ! Il pleura en demandant pardon. Puis encore deux fois on s’était revu et n’arrête plus de culpabiliser. Il m’avait même proposé qu’on puisse fuir et partir ensemble loin de tous ; il me disait ne pas être heureux et récemment il m’a dit qu’il sentait comme s’il allait mourrir. Le problème est qu’à chaque fois qu’il essaye de s’ouvrir émotionnellement, l’instant d’après il devient agressif et il disparaît ; silence radio ! Comme s’il évitait de dire ses faiblesses ! Son dernier message « je t’aime… tu me manques… je n’y arrive pas… mais je sais que ça ne sert plus à rien… »! Autre info, sa femme est enceinte. Ce que je ressens aujourd’hui, c’est juste un lâcher prise ! Son manque ne me fait plus souffrir ; je veux juste qu’il soit heureux ! Le hic est que y a comme une communication d’âmes entre nous; je le ressens en moi ; je ressens ses douleurs; on communique dans les rêves; il m’est arrivé plusieurs de voir son message au milieu de la nuit après avoir rêvé de lui en train de me chercher ;….. On a les mêmes envies : vivre nos vies , voyager seuls, etc ! Il a toujours voulu faire ça mais sa femme est trop superficielle et matérialiste bizarrement comme lui aussi ! On dirait qu’il est deux personnes à la fois!

    Parfois je regrette d’avoir perdu un ami, on passait des journées et des nuits à parler de tout et de rien !

    Alors avec tout ceci, je ne sais pas si c’est exactement ça un parcours de FJ mais je sais juste qu’il y a un truc que je ressens de plutôt spirituel envers lui ; jamais ressenti avant ! Il me l’avait aussi dit !

    Je ressens cet homme en moi. Et même si nos chemins ne se recroisent plus jamais, je garderai précieusement cet amour unique en moi tout en respectant son choix !

    Tout ce que je souhaite aujourd’hui ce de ne plus être la source des problèmes dans son foyer d’autant plus qu’ils attendent un enfant. Si ce dernier pourra faire son bonheur, j’en serai heureuse ! Mais j’ai dit STOP à tous ces vas et viens ! Je veux vivre MA VIE pour moi sans rien attendre de lui ou de personne !

    Flamme jumelle ou pas, je l’aimerai toute ma vie… ♥️

  • Bonjour, j’aurais une question concernant la thématique des fj et la dépendance, j’aimerais savoir quelle est la différence ? Car lorsqu’on « guérit » les énergies ne sont plus avec nous, on rejette le lien et on avance pour nous mais quand on se pose la qst est ce que je l’ai vrm aimé ou est ce que j’étais simplement dépendante, nous n’avons pas la réponses. Si quelqu’un peut m’éclairer, merci^^

    • Les flammes jumelles sont un concept spirituel, une croyance, et dans les cas les plus extrêmes ou détournés, un endoctrinement sectaire. (Mediums, coachs, guides spirituels auto proclamés, youtuber fj en couple réunis ou non experts auto proclamés etc…. appel aux dons pour créer du contenu, stages à prix exorbitants, tirage de carte à prix exorbitant….si vous voulez faire mumuse avec des images, achetez vous un jeu à 20 balles à la Fnac, ça vous coûtera moins cher).

      La dépendance affective se traite d’un point de vue psychologique, systémique etc….le plus souvent avec des professionnels de santé non auto proclamés, qui ont fait plusieurs années d’études (dont des modules uniquement pour questionner leur posture éthique déontologique, ils doivent vous aider un fine, à atteindre une forme de mieux être et d’autonomie).

      La voilà la différence majeure.
      Les premiers sont des gourous FJ qui vivent grâce à un business et votre conditionnement et dépendance à un concept. C’est comme cela que l’on peut lire pleins de questions sur comment faire ou quoi dire où comment réagir avec le runner. Des gens perdus qui demandent à des inconnus sur le net (les nouveaux gourous numériques) comment ressentir, penser et acter leur vie. Chercher une béquille extérieur à eux, un autre pour leur dire quoi faire, parfois même sans savoir qui est cet autre ou ce qu’il en est de sa santé mentale. Ils cherchent soutien auprès de gens qui ont parfois encore plus besoin d’aide qu’eux memes, tout reposes sur le culot de s’octroyer des titres de guide fj, thérapeute fj, artisans de lumière fj et autres noms à la cons pour cacher sa vraie identité et ne pas assumer son business sectaire. Ne donnez jamais d’argent à quelqu’un dont vous ne pouvez pas vérifier le nom, prénom, diplômes, numéro Siret etc….

      Les deuxièmes, psy pour tous et pas que pour les flammes Juju 🙄 vous amènent à travailler sur vous pour que votre dépendance affective (ou dépendance à un concept fj) ne soit plus un fardeau. La dépendance affective part de vous et votre histoire. Traiter la dépendance, c’est se libérer non pas seulement de tout ce qui est toxique dans la relation fj, mais bien dans TOUTES vos relations.
      Attention, je ne dis pas que les FJ n’existent pas, je tire la sonnette d’alarme sur l’ego spirituel et le détournement qui en est fait. De la même façon qu’au nom de dieu certains tuent, évangélisent dans la violence etc.
      Si tu ne peux pas vérifier par toi même l’existence d’un concept ou la véracité de certaines théories…utilise ta raison, ton discernement, tes ressentis etc en rapport à ce que tu vis dans la relation ou à ce que l’autre te fait vivre par ses comportements. Car concrètement c’est cela qui compte, pas des théories ou des noms New age.
      On s’en fiche que l’autre soit une fj ou non.
      Une relation qui fait souffrir se traite comme n’importe quelle autre.
      On ne travaille pas différemment des blessures, conflits tensions etc dans une relation avec quelqu’un qu’on croit être sa fj différemment qu’avec n’importe quelle autre personne. Ce qui compte c’est les outils, la légitimité et la déontologie. Tout autre discours est tenu par ceux qui ont un intérêt financier à ce que les gens soit sous emprises d’une fj, d’un collectif, d’une étiquette etc.

  • https://www.france.tv/france-2/ca-commence-aujourd-hui/4452136-elles-sont-tombees-dans-les-filets-d-un-groupe-sectaire.html

    Des gens commentent sur les flammes jumelles dans les vidéos youtube de l’émission…j’imagine qu’ils se sont reconnus dans certains témoignages…ou que malheureusement des gens mal intentionné pseudo guides etc les ont endoctriné…
    https://youtu.be/azSlC0N7nkA

    Faites-bien attention à vous… Il est évident que ce concept, peu importe d’où il vient et où il va, a été détourné aux profit des influenceurs de la spiritualité new âge et de la consommation du développement personnel virtuel.

    Concentrez vous sur votre expérience et ce qui est bon pour vous. Travaillez sur la dépendance affective qui est la cause de pas mal de problème, y compris la perméabilité aux vendeurs de rêves. Le concept et les théories colportés pratiquent le Gaslighting. (“Il te gosthe? te trompe? te rabaisse? etc? envois-lui de l’amour” MDR mais surtout gaaarde la foi, car de ta pseudo foi dépend notre commerce, reste sous l’emprise de l’amour (dépendance) que tu portes à l’autre, car ainsi, nous te gardons sous emprise au concept, au commerce…^^)
    Peut-être même que c’est pour ça que l’autre a commencé à vous fuir. Car forcément, tout ce magma mental aliénant désaligne, donc a un impact sur les relations, y compris avec le pseudo jumeau.

    Que peut-on faire quand quelqu’un est incohérent dans ses paroles/ comportements et actes?
    Revenir un max vers son propre alignement, discernement, ancrage, amour propre, et confiance que la vie vous apportera quelqu’un de sain et de meilleur pour vous.
    Et quand bien même vous resteriez seul un temps…le temps pour SOI est si rare de nos jours, profitez-en!
    Il n’y a pas de “runner” sans “chaser”. Vous en avez marre de jouer?
    Sauvez votre peau, sortez du game 😉

    Un concept, un groupe, un égrégore, un collectif vous prend la tête? Quittez-le.

    Peace and love mais surtout merci l’égo, l’intellect, le mental, le discernement bienveillant 😉

  • Totalement d’accord avec toi Frout ! A 1000 %…voilà, tout est dit, pas besoin de chercher plus loin…
    Reprenons notre liberté .. et occupons nous de nous !

    J’ai tenté de laisser des commentaires sur certaines chaines FJ qui prêchaient la foi, l’espoir…qui fustigeaient l’ego… qui faisaient espérer des “réunions” alors même que ces mêmes personnes te disent que c’est à toi de savoir si tu es vraiment FJ (donc, pas de bol pour ceux qui ne le sont pas, mais qui ne le savent pas…ils vont espérer 30 ans le retour de qqn qui n’en a rien à secouer !). Je trouve ça terrible et surtout j’ai voulu les mettre devant leurs contradictions. A chaque fois, et quelque soit la personne à l’origine de la chaine Youtube, c’est la même réponse : “vous n’avez pas compris ce qu’était cette relation sacrée”, “il y a plein de réunions, mais on ne peut pas faire de stat car les réunis ne nous tiennent pas au courant”, “votre ego vous empêche de voir la vérité”…blablabla…j’ai même eu des échanges très instructifs avec une québécoise qui vendait avoir accès à “une autre vérité” ‘sous entendu plus élevée que celle des autres groupes FJ et que le psy… et comme je posais des questions, j’ai eu droit à “vous n’avez rien compris. Vous pensez encore que cette relation est une relation ordinaire. C’est votre ego qui parle…”. Bref, un vrai florilège !

    J’ai un peu réagi quand cette même personne disait dans sa chaine disait que les “chaser” qui finissaient par dire stop à leur “runner”, à laisser tomber tout à ça, et à refuser les AR de leur “Autre”, le faisaient par peur, et par ego…et qu’en gros, ils n’avaient rien compris… (pauvres âmes perdues !). J’ai rappelé que sauver sa peau et se respecter…. c’est tout ce qu’on pouvait souhaiter aux chasers (et même si c’est la peur et l’ego qui permettent ça..Et bien tant mieux). J’ai eu droit à des réponse cinglantes et dénuées de bienveillance. Le lendemain, nos échanges étaient supprimés de la chaine. Bref, je me suis bien amusée…mais je crois qu’il n’y a pas grand chose à en tirer…

    Ca en dit long….

    Bonne route à tous !

  • bonjour tout le monde
    Faut arrêter d’aller sur les sites FJ, se libérer de la thématique FJ.
    Au début j’y suis allée pour essayer de comprendre ce qui m’arrivait mais j’ai vite lâché la visite de ces sites, blogs… ça n’allait pas avec ma personnalité/caractère.
    Puis, 2 ou 3 ans plus tard, je suis tombée sur le site d’Alexis alors que je cherchais tout autre chose sur le web à partir d’un mot-clé. “change ta perception”: ce titre m’a accroché. J’ai visité, lu les articles qui m’ont beaucoup appris, relu surtout les articles de la rubrique “libération émotionnelle”, fait des recherches notamment sur l’EFT et je suis passée à la pratique…
    L’homme… je ne sais même pas comment l’appeler mais je sais que je ne peux l’appeler ni mon autre ni mon jumeau ni mon runner (en moi-même je le nomme par son prénom)…est toujours présent: étant webmaster, même si je ne laisse rien en public, il me suit, me surveille et a récemment commenté en me notifiant sur un post de la mairie de la ville où je viens d’emménager. Je ne veux pas savoir qu’elles étaient ses intentions: j’ai fermé les portes . A moi de vivre avec le fait qu’il sera peut-être toujours là à me surveiller….

  • Je reste uniquement pour être notifiée des nouveaux articles d’Alexis et des commentaires sur cet article.
    Je vous souhaite le meilleur pour cette nouvelle qui commence.

  • J’ai réalisé beaucoup de choses lors du deuxième rdv avec Alexis et j’avoue être définitivement sur le chemin de la guérison car je n’ai plus du tout la même vision de la situation qu’il y a 5 mois (quand ce foutu runner m’a laissé dans le plus grand désaroi), je peux donc me remercier d’avoir bien bosser sur moi et je vais continuer à le faire, il y a des commentaires, ici, qui m’ont semblé très juste…D’ailleurs, tout est très bien résumé dans le commentaire de “Mon égo ce héros” quand il dit : “L’emprise FJ c’est au final l’emprise du mental égo du chaser…sur lui-même…”

    Maintenant que je prends du recul sur la situation, je me souviens que dès le début de la rencontre avec ce runner, il était bien un fuyant, il y a eu un moment où j’avais l’impression que je le gênait et que je l’embarrasserais (alors qu’il avait tout fait pour me séduire et qu’il m’aimait bien…), je le dérangeais car quelque part le runner a peur et n’arrive pas à assumer ses vrais pensées et qui il est vraiment. Il est clairement ambigu et joue au “chaud et au froid”, séduit sa victime, lui fait des compliments et disparaît…Il rentre très vite dans un jeu de séduction avec le chaser tout en faisant l’innocent…Cela nous perturbe et nous déstabilise…Le runner nous donne ce qu’on veut mais n’a pas réellement l’intention de s’engager avec nous….
    .Je suis une victime et je me suis laissé manipuler car j’avais besoin de ça dans ma vie. Mon mental égo m’a amené là, dans cette histoire sordide, et le runner à sa responsabilité tout comme moi….Je lui ai couru après et cela à flatter son égo blessé…Le fuyant est clairement ce qu’on appelle un passif agressif et il ne s’en rend pas compte…Il a un trouble de le personnalité évitante et une grande immaturité émotionnelle. J’avais besoin d’entendre que j’étais importante, j’avais besoin qu’on s’intéresse à moi, peut-être fallait-il que je casse un peu ma routine avec cette histoire FJ, il y a plein de raison qui font qu’on tombe dans le piège mais pour sortir de cette histoire je réalise à quel point il faut sortir du déni de la victime. LA punition par le silence est clairement une manipulation de ce type de personnalité….Et ils le font de façon semi-consciente pour certains, d’autres le font apparemment très consciemment cela va dépendre du degré pathologique…Alors oui nous les “chaser” on a plein de chose à régler sur nous même et pour se sortir de ce délire je pense qu’il faut reconnaître une chose : c’est qu’on souffre(faut creuser sur ça, pourquoi on cherche à se punir et s’infliger cette souffrance sur nous-même…) Hey ho les chaser on a le droit d’être heureux !!!!! On en a même le DEVOIR, Arrêtons de s’accrocher à une chimère qui nous empêche de vivre le moment présent; Les FJ c’est dangereux et c’est surtout une grosse connerie. J’en suis persuadé maintenant.

    Et pourtant je suis spirituelle, le bouddhisme m’intérresse fortement je crois que chaque relation nous apporte quelque chose et que ce genre de relation toxique nous aide à nous retrouver et à grandir si on décide de s’en sortir et de bosser sur nous pour qu’à l’avenir, plus aucune personne puisse nous manipuler. Refuser d’entrer dans des jeux psychologiques (finalement très courants dans nos vies) en prenant conscience des mécanismes, se libérer de nos peurs, de nos faiblesses et de nos masque en reconnaissant nos souffrances passées telle est la clé de la liberté et de la paix. Se détacher de nos pensées et notre mental égo.

  • https://youtu.be/aXzlw2_3-ek
    Je ne regarde plus aucun contenu FJ sauf cette chaine de temps en temps qui est une très bonne synthèse de ce que je pense depuis quelques années déjà.
    Personnellement je ne crois pas à l’existence d’un runner et d’un chaser, mais plutôt au fait que celui qui ai voulu poursuivre la relation quand l’autre la fuyait a eu besoin de se créer des avatars ou archétypes ou peu importe comment on les nomme, pour survivre à une réalité blessante. La croyance FJ empêche ou ralenti le deuil d’une relation qui ne marche pas! Une béquille spiritualo-affective quoi, comme d’autres se réfugient dans les champipis et autres addictions (là c’est une addiction mentale sous prétexte d’éveil spirituel^^).
    Je partage pour ceux qui sont prêt à entendre ce qui pique, ou qui s’étaient déjà dis tout cela par eux-mêmes quelques mois avant, et qui seront content d’en voir une synthèse, enfin bref, prêt à sortir du déni quoi.
    Il n’y a aucune honte à changer d’avis, à rétropédaler dans une croyance, au contraire c’est preuve d’intelligence et discernement, et puis vous n’êtes pas septique pour être septique, vous avez cru à un moment, expérimenté par vous-même avant d’en conclure que pour votre propre bien être, il suffisait de faire le deuil du concept et des fausses croyances trompeuses et WTF. C’est la plus grande acquisition que j’ai faite dans ce “parcours” un meilleur discernement, moins de naïveté, une meilleur conscience et présence au monde, dans ce qu’il a de beau et moins beau. Une meilleure compréhension de ce qu’on pourrait nommer éveil.
    Très honnêtement, j’espère qu’après être passée par là, grâce à cette nouvelle conscience, je ne serais plus jamais confrontée à ce type de dynamique relationnelle dysfonctionnelle ou que je saurais dire stop plus tôt. A toutes les relations déviantes, peu importe le contexte, pro, amicale, amoureux etc…et surtout au niveau du “développement personnel” avec toutes ces sirènes vu que c’est devenu un objet de consommation…
    On dit que les victimes de pervers narcissiques savent ensuite les renifler à des km….ici, je renifle maintenant très vite tout ce qui est new age, sectaire, et “fausse lumière”.
    Je ne désire plus que l’autre “se réveille” dans le sens où toute la communauté FJ l’entend, je sais qu’il l’a toujours été à sa manière et j’espère qu’il ne tombera jamais dans les tentacules de ce concept, ni même qu’il ne tombera jamais sur aucun article ou info parlant des flammes jumelles. Vraiment, je ne souhaite ça à personne, ça ne fait rien d’autres que de bousiller des relations. Je veux une vraie relation, adulte et mature, où chacun s’y engage en pleine conscience et libre arbitre. De façon pragmatique, j’ai compris ce qui dysfonctionnait dans la relation, j’espère que je ne re ferais pas les mêmes erreurs dans les prochaines relations, et si un jour il devait y avoir reprise de contact avec cette personne qui était un catalyseur (et non pas “mon jumeau” lol), il faudrait que chacun reconnaisse ses responsabilités de façon pragmatique et factuelle, histoire de crever l’abcès, et surtout s’engage à ne plus agir de façon néfaste sous ce nouvel éclairage. Sinon, je ne pense pas nécessairement que tout soit forcément récupérable, ou qu’il soit souhaitable de faire renaitre une relation (même une simple amitié) sur un tas de cendres, car si ça a cramé, c’est qu’il y avait une raison! Si on garde les acquis de ce qu’on a appris “à la dure”, alors forcément la prochaine relation sera plus saine car on ne se laissera plus embarquer dans des foutaises.

    Voir aussi: https://www.youtube.com/watch?v=ybJqctJLc1M
    https://www.youtube.com/watch?v=dV5r46P6yUU

    • Totalement d’accord avec toi. C’est très bien dit et résumé.
      Cette idée de croire que l’autre est dans le déni de son Amour alors qu’il n’est peut-être tout simplement pas intéressé et disponible…c’est terrible et très rabaissant pour l’autre qu’on juge incapable de sentir ce qui se passe en lui. Et puis, cette croyance ou plutôt injection faite au chaser qui dit que s’il l’autre ne revient pas, c’est qu’il n’a pas assez bossé sur lui…. que c’est culpabilisant et enfermant ! On travaille toujours sur nous de toute façon….alors autant le faire avec qqn qui nous aime et partage notre vision du couple et de l’amour !!!

      Merci pour les références videos. Par contre, Je ne suis pas fan de Julia De Funès que je trouve beaucoup trop tranchée…et limite sectaire dans son côté “anti-développement personnel”….et je trouve qu’elle aussi en a fait son business. La vérité….est dans la voie du milieu je pense…. Bon courage à tous !

    • Merci Audrey.
      C’est très important de garder son sens critique. Encore une fois, je ne suis pas partisane de basculer dans l’extrême inverse. Cette personne semble honnête dans ses propos et semble avoir été bien déçue de cette expérience FJ.
      Par contre, elle renie aussi en bloc tout ce qui concerne les concepts spirituels comme la réincarnation…. Je pense toujours que la voie du milieu est la meilleure (pour moi en tout cas). Rester lucide oui.. devenir fermee non …

  • Dans certains de ses audios, elle évoque même l’eft, l’emdr, l’hypnose comme des méthodes de charlatans . Là, je ne suis pas d’accord. Ça aide beaucoup de personnes, dans de nombreux domaines…

  • Oui c’est vrai que je ne suis pas d’accord avec tout ce qu’elle dit et d’ailleurs je ne suis pas catholique, je ne crois pas en satan non plus…Bien évidemment.
    Mes idées spirituelles se rapprochent plus du bouddhisme qui, pour moi, est une religion mais aussi une philosophie de vie très logique où chaque être humain est acteur de sa propre évolution mais je commence à me demander qui est derrière tout ce concept de FJ..Comment est-possible d’être encore sous l’emprise de ce concept alors que je sais pertinemment que celui-ci me fait du mal et que je me suis auto-manipulée avec cette histoire…?

  • Bonjour à tous !

    Je voulais vous partager mes derniers échanges du moment avec la communauté FJ. De part mon métier, je continue à regarder un peu ce qui s’y passe…et là, j’ai encore eu des échangés instructifs ! Pour vous donner le contexte, j’ai fermé la porte à mon “Autre” après 3 ans d’amitié amoureuse ambiguë, épuisée et dégoutée par cette situation stérile. Je m’en félicite ! Je me sens beaucoup mieux, j’ai récupéré de l’énergie et de la lucidité…et comme j’étais prête, je ne ressens plus aucun manque. J’ai ouvert mes perspectives de vie et je m’autorise tous les possibles. Bref, la vie est redevenue belle, sereine, joyeuse, sans aucune envie de le revoir ou sans aucun regret d’avoir coupé les ponts. J’ai aussi appris à le voir tel qu’il était vraiment (perte d’illusions et d’idéalisation)…et j’ai vraiment intégré au plus profond de moi que je méritais mieux (alléluia ! Il était temps !). Quand je partage cela dans certains lieux de discussion FJ…voici texto ce qu’on me répond :

    – “ah c’est super d’être sorti de la dépendance effective…mais y’a encore plein de blessures et blocages inconscients que la vie va te faire travailler quand tu seras prête. Sois patiente !”
    Ca semble les faire chier que quelqu’un se sente bien et libéré du lien FJ on dirait…. A lire cela, on sent le “quand y’en a plus, y’en a encore “… oui enfin, on travaille sur nous toute notre vie..on est bien d’accord ! Mais pas besoin de sa FJ pour cela…. (merde, on peut vivre en dehors du concept FJ ???)
    ET…..”Patiente” de quoi ???? je n’attends plus rien…je vis tout simplement !
    – “Bravo à toi, mais il te manque encore des compréhensions que la vie va t’amener au fur et à mesure…”
    – “Garde la foi quand même !”
    – “Continue de travailler sur toi. Patience et volonté font des miracles”

    etc etc…
    En fait je me rends compte de ceci : ça les semble tous les ennuyer fortement que quelqu’un arrive à se sentir bien…et soit sorti de tout ça. Dire et assumer qu’on ne veut plus de son Autre… que c’est ciao et sans regret et que la vie est super belle et lumineuse ainsi… qu’il n’y a plus de quête ou de questions à se poser…qu’on continue sa route et sa croissance sans plus de soucier de tout cela…. CA NE PASSE PAS ON DIRAIT ??!!! Tous semblent pétris de bons conseils et d’une sagesse supérieure…. tous vous diront qu’ils n’attendent plus rien et que leur seule quête est le retour à eux-mêmes…mais en vrai, si c’était le cas…. ils se réjouiraient de voir qu’une personne de plus s’est sortie de ce marécage non ???

    Franchement…. c’est dommage de travailler autant sur Soi et de ne pas voir l’évidence …. l’attachement au concept FJ, ça se bosse en EFT ça non ??? 😉

    • Mais non pas tous enfin. Il y en a plein des comme vous, mais comme ils passent à autre chose, ils ne commentent plus (ou presque) voilà tout. 🤷
      Vous n’êtes pas non plus forcée d’accorder du crédit à ce que disent et pensent ceux qui s’expriment sur des espaces publics. 🤷
      Leur seule légitimité est l’audace de le faire. Mais qui ne dit pas mot ne consent pas forcément à l’impression d’une pensée majoritaire. C’est juste qu’il y a mieux à faire de son énergie que de s’en préoccuper au bout d’un moment. 🤷
      On s’éveille absolument pas spirituellement en traînant sur internet de toute façon 🤣

      • Non bien sûr que je ne leur accord par de crédit ! Ce n’est pas ce que je dis…je relate juste le type de réponse que l’on reçoit quand on fait ce petit exercice de remise en question des propos tenus sur la toile.
        Après vous avez raison, c’était juste pour jouer un peu…mais je sais que le travail de croissance ne se fait pas en écoutant ces gens-là. Il est intérieur et personnel avant tout.
        Je sais aussi qu’il y a des gens bien et que tout n’est pas pourri dans la spiritualité ..même new age… mais quand même, parfois, certains me font bien rire…et d’autres me font peur (car je vois les dégâts que cela fait chez les personnes qui me consultent).

        Mais en effet, pas d’intérêt à continuer ce petit jeu…qui n’est pas vraiment amusant. Alors bonne route à vous !

  • Bonjour,

    Aujourd’hui, je n’en veux même plus de la réunion. J’ai des nouvelles de temps en temps de mon runner. je le vois patauger dans son parcours avec les galères qui s’accumulent, les blocages… il ne bouge pas. Il est l’exemple parfait du runner que vous avez décrit dans un de vos articles.
    Trop trop c’est trop, je ne veux plus attendre un hypothétique retour. Maintenant que je suis sortie de ma nuit noire de l’âme, j’ai juste envie de mordre la vie à pleines dents et on verra bien ce qui viendra.
    C’est le chemin parcouru qui compte finalement, pas le résultat. j’ai mis 3 ans à le comprendre. De temps en temps je me prends une petite claque derrière la tête, parce qu’on a jamais terminé de bosser sur soi et quand la rechute pointe le bout de son nez, il faut bien que l’univers nous remette dans le droit chemin !
    Courage à tous ceux qui sont dans le parcours.