L'EFT la technique de libération émotionnelle "spécial Runner" • Change Ta Perception ≫ Guérir de son parcours flamme jumelle.
Tous les Articles Flammes Jumelles > L’EFT la technique de libération émotionnelle “spécial Runner”

L’EFT la technique de libération émotionnelle “spécial Runner”

eft

Hier je discutais avec une de mes lectrices qui m'a envoyé sur whatsapp le tout dernier livre qu'elle venait d'acheter : “L'EFT pour tous” De Geneviève Gagos.

Depuis le départ j'arrête pas de parler de cette technique de libération émotionnelle pour la simple et bonne raison qu'elle est ultra simple à apprendre et à utiliser. Le livre coûte moins de 7 euros et si tu l'achètes tu sauras tout ce que tu auras besoin de savoir sur l'EFT.

Cette technique te permet de te libérer d'un tas de truc et faire la liste serait vraiment chiante à faire, mais tu vois ce que je veux dire !

L'EFT technique spécial Runner !

Du coup hier je suis parti acheté le livre car j'avais envie de savoir ce que Geneviève racontait car j'avais appris la TFT (technique mère de l'EFT) inventé par Roger Callahan fin années 70. L'un de ses meilleurs élèves Gary Craig (ingénieur de formation) a ensuite condensé la technique pour en faire l'EFT.

Lui même disait “try it on everything” soit essaie l'EFT sur tout et n'importe quoi.

En lisant le livre on arrive alors à l'explication des 3 cerveaux et du pourquoi du comment que la technique marche, mais plus important encore…

Un tableau qui montre ce que chaque petit point d'acuponcture que l'on va tapoter permet de libérer. Je n'ai pas pu m'empêcher d'envoyer un whatsapp à ma lectrice pour lui dire :

Regarde on dirait une technique spécialement créer pour les Runner !

Quand tu vas lire la liste des choses que chaque point libère, tu vas vite comprendre 🙂

Voici les points sur le visage et maintenant voici leur signification (je reprends ce qui est écrit dans le livre de Geneviève Gagos que je vous recommande d'acheter).

left une technique de libération émotionnelle pour runners

Point EFT au sommet de la tête :

Libère de la perte de courage, Libère de la peur d'avancer, Active la concentration, la mémoire, la force et la volonté. Calme l'esprit

Point EFT début du sourcil :

Libère de la peur, de la suspicion, de la jalousie, Active l'intuition

Point EFT Coin de l'oeil :

Libère de la léthargie, Libère de l'apathie, du manque de détermination, du sentiment d'injustice.

Point EFT Sous l'oeil :

Libère du doute, de la confusion, des déceptions.
Active la clarté d'esprit, la satisfaction.

Point EFT Sous le Nez :

Libère de la honte, de l'introversion
Active la communication, l'ouverture aux autres

Point EFT Sous le Nez :

Libère des traumatismes du passé, de la fatigue
Active la vitalité, la paix.

Point EFT Sous le Nez :

Libère de l'insécurité, de la peur de l'inconnu, du stress, des angoisses, de l'inquiétude.
Active la volonté d'accomplir les choses.

Quand tu lis la liste tu comprends maintenant pourquoi j'arrête pas de parler de cette technique, car Runner ou Chaser, enfin pour n'importe qui, cela aide énormément, alors pourquoi s'en passer ? Maintenant voyons ce que libère les autres points (ceux de la main) :

Point EFT Sous le bras :

Libère du ressentiment, de la nostalgie, des ruminations, des préoccupations. Active la concentration, le choix.

Point EFT Sous le sein :

Libère de la rage, des colères rentrées, de l'irritabilité, de l'impatience, des rigidités. Active la transformation, une meilleure vision de ce que nous voulons.

Point EFT sur le Pouce :

Libère des regrets, de la tristesse, de l'accablement, de l'obsession du détail, de l'agitation et de tout ce qui coupe le souffle. Active la vitalité et l'optimisme.

Point EFT sur l'Index :

Libère de la nostalgie, du passé de l'insatisfaction, de la culpabilité, des idées noires et de la rancoeur. Active le détachement, l'optimisme invite à vivre dans le présent. Gouverne le lâcher-prise.

Point EFT Sur le Majeur :

Libère de l'auto-dévalorisation. Active la puissance personnelle, la force intérieure, la joie et la notion de plaisir.

Point EFT Sur l'auriculaire :

Libère du sentiment de manque d'amour, des limitations, des frayeurs et chocs émotionnels. Active la compassion, l'amour, la joie, la paix, l'harmonie.

Point Karaté :

Libère du manque de confiance en soir, du manque de discernement, de l'influençabilité. Active la confiance en soi, l'écoute de son intuition.

Point de gamme :

Libère du désespoir et active la joie.

Conclusion sur l'eft

Alors évidemment, ici je ne fais que mettre en avant les points de l'EFT que l'on va tapoter, et ce que cela permet de libérer. Si tu veux savoir comment marche la technique, tu peux regarder la vidéo de Geneviève Gagos sur l'EFT et acheter son libre (7 euros).

Tu verras que si tu appliques la techniques un peu “tous les jours” tu vas vite faire des progrès.

Des choses que tu n'arrivais pas à faire, commencent à être possible (dire non à quelqu'un par exemple si tu es un Runner), démarrer certains projets que tu n'osais pas faire avant, ou tout simplement un mieux être général en toi.

Tu retrouveras ici une présentation rapide de l'EFT par Geneviève Gagos :

YouTube player

 

Alexis Faure

⛓️‍💥 Coach Pleine Conscience.
🌱 Désactivation des Traumas.
🌱 Transformation Consciente.
🧘‍♀️ EFT ❘ PNL ❘ SDN ❘ MCBT ❘ DTMA.
🥂 +9000 coachings réalisés.
🏆 +2.3 Millions de pages lues.
👉🏻 Guérir du parcours FJ ici.
👉🏻 Guérir des dépendances ici.
👉🏻 Guérir de l'anxiété ici.

31 comments

    • Hahahah ça me fait rire tes commentaires à chaque fois LOL ! Mais cela tombe bien car justement je vais publier un article (il va te faire plaisir) ou je mets la liste des choses à bosser chez le Runner ET chez le Chaser ! Du coup tu vas être contente y en a aussi pour l’autre 🙂 🙂 🙂 🙂

      Maintenant, pourquoi “spécial runner”, tout simplement car lorsque tu lis la liste des points d’acuponcture et ce que cela traite, eh bien cela traite justement les principaux problèmes du “runner type”, du coup… j’ai mis ca dans le titre pour interpeler le Runner afin qu’il puisse bosser sur lui.

      Ensuite l’autre raison est qur si je met pas “runner ou chaser” dans le titres des articles, les FJ ne vont pas les lires mais les autres lecteurs oui, donc c’est pour attirer l’attention des FJ afin de découvrir la technique 🙂

      Maintenant tu peux voir cela comme un cadeau et une piste de travail, ou râler comme d’habitude 🙂 It is up to you 🙂

      • Ok ok , oui intèressant mais sur les groupes facebook beaucoup de chasers se plaignent des runners comme-ci on était des mauvais et ça c’est pas moi qui l’invente .. Personnellement oui votre article m’a interpellé 😀 Merci d’avoir répondu

        • Oui en fait y a deux aspects :

          1 – Dans le parcours FJ classique c’est 90% du temps le Runner qui met les blocages, barrages dés que la relation devient “trop bonne/belle” car ses peurs se réveillent. Du coup en second temps, le Chaser pète ses câbles car il allait enfin avoir tout ce qu’il a toujours voulu THE AMOUR.

          2 – Du coup il reste bloqué comme un tebé dans la plainte et la critique, alors que c’est à ce moment là qu’il devrait bosser sur lui. Il reste alors bloqué dans ce que j’apelle l’excusite :

          Si je suis pas heureux c’est à cause de mon Runner qui…

          Et factuellement c’est vrai dans le sens ou si le runner avait pas peur, ils pourraient avoir une relation… Mais dans la réalité c’est pas ce qui se passe et le Chaser au lieu de se bouger son cucul et de liberer de ses problèmes, reste braqué sur “faute à runner”.

          Et c’est factuel que c’est le Runner qui… mais c’est utilisé comme une excuse pour accuser l’autre et justifier pourquoi on se sent X ou Y. Et c’est bien là le problème ! Car le Chaser reste braqué sur l’autre au lieu de se braquer en lui et de bosser sur lui.

          Alors tous ne font pas cette erreur mais on la retrouve fréquemment durant le parcours, car c’est plus facile à faire que de se dire : ah ouais ça réveille tout ça chez moi???

          En fait, qui commence en premier ou pas ou s’en fout, l’idée est : chaque fois que je me sens mal, peu importe la raison, je fais de l’eft pour aller mieux.

          Donc oui tu vas voir dans les groupes facebook, les commentaires youtube, c’est “chaud” parfois car les Chaser “types” c’est pas du gateau parfois… 🙂

          Ensuite attention aussi… il y a pas mal de personnes dans ces groupes qui se croient FJ et qui ne le sont pas. Perso, même si à un moment j’étais dégouté, au fin fond du trou car nuit noire et ainsi de suite, je n’ai jamais arrêté d’aimer mon Runner et même si je “lui en voulais” pour certains traitement maladroits de sa part, j’ai toujours su que c’était pas fait exprès.

        • Il ne faut rien exagérer. Les runners ont une grosse parano et se sentent tout le temps persécutés pour un texto, donc on les laisse tranquille, pas de panique, nous aussi on s’en prend plein la poire “Arrêtez les chasers, vous êtes trop contrôlants, trop envahissants, pauvres runners si fragiles et harcelés, ayez de la compassion pour ces pauvres chatons que vous terrorisez en permanence”.

          Message reçu 🤗
          Nous aussi on est gavé par tant de simagrées et vous, vous n’en bavez même pas.

          Par contre, oui, l’EFT pour les chasers, ça se passe comment? 😂

          • Ah mais pour moi la psychologique d’un Runner type n’est clairement pas normale. Je le dis haut et fort, c’est exactement comme tu dis “un texto les fait flipper”, c’est du grand n’importe quoi.

            1 texto en 6 mois “tu le harcèles” par contre il peut en recevoir 50 par jours de son pervers narcissique, là y a pas de problème. Les Runners sont en général “inversé psychologiquement”. Fin de l’histoire.

            Après voilà, chaser comme Runner on a nos trucs à bossé, bossons, c’est tout ce qu’il y a à faire 🙂

            L’eft pour le runner ou Chaser c’est exactement pareil, y a juste à pratiquer 🙂

          • Ok, merci beaucoup, je vais essayer. Je me suis mise dans un tel état depuis neuf mois que j’ai vraiment besoin de me soigner, et c’est un euphémisme.

            Non, le comportement du runner n’est pas normal. Il vous reconnaît, s’impose, ne lâche rien, insiste, ne recule devant rien. Avant de le rencontrer en réel, il m’a tannée pour avoir mon adresse. Je lui disais “oui, oui, y’a rien qui presse…”, tu penses qu’il a compris le message (je ne veux pas te la donner, comprends-le par toi-même…)? rien du tout, j’ai fini par faire ce que jamais je ne ferais en temps normal. Un truc comme ça, avec n’importe qui et je dis “Non, désolée, c’est pas envisageable”.

            Mais ensuite, c’est lui qui a joué les harcelés, pour un texto en six mois. Quand nous nous sommes vus (dans son pays) deux fois, je sais qu’il était bien et content, on est restés très longtemps ensemble, mais il flippait totalement de me frôler, comme s’il allait recevoir une décharge électrique.

            Donc oui, nous, on supporte beaucoup et on cède sur tout au début puis il y a un super volte face et c’est nous qui représentons une super menace.
            Cette idée ne me plaît pas, je ne veux pas représenter un poids ou une menace pour quiconque, c’est à lui de remettre un peu d’ordre dans sa tête, tout seul, s’il le veut, j’en doute, car son niveau de flippe et de parano est à un high level.

          • Oui je te comprends, ce que tu dis est typique du stéréotype du Runner (pas tout mais du runner type).

            Mais justement c’est là ou ils sont complètement pris entre leux vrai et faux self sans trop savoir ce qu’il se passe, il y a le lien d’amour d’un côté, mais de l’autre la peur de le goûter pleinement, alors leur faux self leur fait faire des trucs pas possible, des ni queue ni tête.

            Et nous chaser ca nous rend fou LOL !

            Du coup hop, on travail sur nous et si un jour les chemins se croisent à nouveau ou si c’est “programmé” bah on verra 🙂

            En attendant, chacun à sa vie à faire et son bien-être à construire 🙂

  • Je suis chaser aussi et moi aussi j’en ai voulu à mon runner au départ. Je trouvais la vie injuste, etc, etc. Et encore au mois de juin, je lui ai envoyé un message et je n’ai pas eu la réponse que je voulais. J’ai beaucoup pleuré. Depuis que j’ai compris tout le travail que j’ai à faire sur moi, je remonte la pente. J’ai pardonné à ma jumelle intérieurement (je n’ai jamais été attirée par les filles avant, ça aussi c’est dingue…bref..). Honnêtement, ça fait un an que je vis les ascenseurs emotionnels avec elle, malgré tout ça, je l’aime, je lui pardonne toujours. Mes proches ne comprennent pas. J’ai essayé d’expliquer quelle agit par peur mais pour eux, c’est forcément quelqu’un de mauvais qui me fait pleurer. Je vois bien que ce n’est pas une perverse narcissique ou je ne sais pas quoi, c’est différent. D’ailleurs depuis que j’ai commencé le travail sur moi-même, elle revient vers moi. Elle me reparle, m’envoie des messages. Rien d’extraordinaire mais c’est un début. Ses proches non plus, ne comprennent pas pourquoi elle revient toujours vers moi alors qu’après les engueulades elle dit “peut-être que je vais couper les ponts” mais elle n’y arrive pas. Je ne veux pas raconter toute l’histoire mais en gros, l’été dernier, après avoir essayé une relation de couple normale, elle a tout arrêté en me disant être perdue et “trop d’émotions”. Et puis il y a eu des aller-retours depuis un an. Et oui, je suis passée par la bonne nuit noire de l’âme, tout ça, tout ça.
    Alors oui les runners nous en font voir de toutes les couleurs mais nous, les chasers, on a aussi beaucoup de choses à changer, à travailler. On fait aussi souffrir le runner. J’ai compris tout ça dernièrement. Ce n’est pas facile, mais on va y arriver 💪

    • Hello Sandy 🙂

      Merci pour ton commentaire et ton témoignage ! Ou on va y arriver ! 🙂 En tout cas c’est bien que tu sois dans une processus de travaille sur toi c’est le plus important 🙂 Good luck 🙂

  • Merci 🙂
    Je travaille avec ma jumelle dans la même entreprise. Parfois on se retrouve à bosser ensemble dans la même équipe. Des conseils à me donner sur comment gérer tout ça quand on voit son “jumeau” régulièrement dans un cadre professionnel ?
    Les jours où je la vois, j’analyse, en rentrant, mon comportement et j’essaie de m’en servir pour avancer. Je note dans un cahier les blessures à soigner, les peurs… mais l’avoir en face peut provoquer des moments de frustration, manque de câlins…
    Je pense que je gère en ce moment mais j’ai la sensation de lui donner ce qu’elle veut, une relation amicale professionnelle et donc ça la rassure sûrement. En gros, elle ne me perd pas, je suis là mais sans engagement. Le fait que je dise ça finalement c’est une peur, non ? 🤔 Peur qu’elle se contente de ça. Je suis motivée à travailler sur moi-même, vraiment, mais il me manque les outils pour gérer tout ça.
    J’ai la chance de pouvoir la voir de temps en temps mais du coup ce n’est pas facile de lâcher prise entièrement.

    • J’étais dans la même configuration aussi.

      La question est : Quelles limites tu mets à votre relation? Est-ce que t’es toujours à lui donner plus que ce qu’elle te donne en espérant recevoir ? Est-ce que ton jumeau reste très pro (genre vous êtes juste collègues) et c’est toi qui la titilles souvent pour avoir plus de sa part ? (ce qui serait parfaitement le masque d’un Runner par exemple).

      En fait c’est tout ça qu’il faut regarder, car il est clair qu’un Runner, s’il peut avoir le beurre, l’argent du beurre sans les kilos qui vont avec, il sera pile-poil dans son élément : ZÉRO engagements.

      Ici dans ta situation, cela ne serait pas du tout étonnant que le Runner joue le rôle du collègue très pro, qui ne montre rien envers toi devant les gens et te laisse être plus avenant et plus directe envers elle. De cette manière, tout le monde voit qu’elle n’est pas intéressé par toi, mais tout le monde voit que TOI tu est intéressé par elle. Alors qu’en fait… elle crève surement d’envie d’avoir toute ton attention.

      Cela permet au Runner de recevoir sans rien donner, donc sans engagements tout en sauvant la face devant les collègues… je dis pas que c’est ta situation, mais cela ne serait pas étonnant que cela se passe un peu comme ça.

      Du coup, si c’est ton cas, est-ce que tu permets cette situation ? En gros tu n’as pas ce que tu veux, mais tu continues d’alimenter la situation ?

      Perso dès qu’y a eu le premier clash avec mon jumeau, je lui ai dit tout de suite : on est juste collègue rien de plus, c’est bonjour au revoir et si tu as un truc pour le boulot à me demander OK mais sinon on n’a pas à se parler.

      Sinon c’est trop facile… la personne est avec son couple et obtient ce qu’elle veut de l’autre à coup de mythos, masques et toute la clique, puis au boulot, elle se contente de 5% d’amour inconditionnel que Tu vas donner (sans pratiquement rien en échange) comme ça “elle se sent vivante”.

      Si elle voit que tu perds de l’intérêt pour la relation, alors elle va faire quelques signes afin de rallumer la flamme chez toi et récupérer ce qu’elle veut/a besoin.

      Du coup, à ce rythme on rentre vite dans une jeu malsain ou dès que tu veux “lâcher l’affaire” la personne sent qu’elle perd la relation et revient pour te “chauffer” subtilement afin que tu continues de “faire le Chaser”.

      Sauf que comme le Runner ne s’engagera pas, c’est des vas-et-viens “inutiles” qui te laissent croire que… mais y aura rien (en tout cas pendant un bon bout de temps). Car “avoir quelque chose” cela voudrait dire qu’il/elle s’engage.

      Mort de rire Maurice, c’est justement ce dont il a peur, alors le Runner trouvera un entre deux : le cul entre deux chaise confortable pour lui.

      Mais si tu alimentes ce jeu, même subtil, toi tu en souffres et la vérité cela n’aide pas ton jumeau, car cela lui permet de rester dans une posture de “je ne décide pas”, je suis le cul entre deux chaises (comme d’hab) et j’y suis confortablement installé.

      En fait cela permet à ton Runner de faire ce qu’il a toujours fait et donc d’obtenir ce qu’il a toujours obtenu : un non-engagement et arriver à gagner sur tous les tableaux tout en se perdant lui-même…

      En fait de cette manière tu l’empêches (on pourrait dire) de s’affirmer, car si tu alimentes la “game” alors tu lui permets de nourrir les mêmes schémas car tu lui donnes pile ce qu’il veut, dans la mesure ou il le veut et quand il le veut : Trop pratique quoi !

      Après l’idée n’est pas d’être contre elle ou de vouloir lui enlever quelque chose, mais juste de se dire :

      – Au vu de ma situation, est-ce que j’en suis contente ?
      – Est-ce que cela me convient ?
      – 3 miettes, ça me va ou pas ?
      – Qu’est-ce que je veux réellement en amour ?
      – Est-ce que ce genre de situations m’honorent ?
      – Est-ce que je me respecte dans cette situation ?

      Ensuite regarde, si tu te poses ces questions-là, tu vas forcément arriver à : du coup j’arrête tout !

      Et là tu “ne pourras pas”, car tu auras peur de perdre ton autre.

      Devine quoi… ton jumeau, lui aussi est le cul entre deux chaises, car il a peur de perdre sa situation en générale s’il devait te choisir. En fait il se monte tout un tas de films à la Hollywood ou il croit qu’il va lui arriver ceci ou cela s’il prend cet amour.

      Alors il freine des 4 fers. Toi tu fais pareil car tu penses le perdre si tu lui mets un “stop”.

      Sauf que…
      Sauf que…

      Si tu as peur c’est que tu penses que tu ne pourras pas vivre ce type d’émotions avec quelqu’un d’autre, alors que seul tu es capable de le faire (sauf que tu ne le sais pas encore). En fait, t’es dans un cycle de dépendance sans même t’en rendre compte.

      Et je te dis ça, mais on est tous tombés dedans LOL !

      Et c’est pas “la faute du Runner”, c’est juste que l’intensité de cet amour est tel qu’on veut à tout prix y goûter à nouveau. L’un fuit et l’autre veut à tout prix. Du coup on a la mécanique Runner/Chaser donc dépendance, pendant un temps 🙂

  • Ah ah c’est exactement ça ! Elle m’envoie quelques signes oui. Par exemple, elle s’arrange pour prendre sa pause là où elle pourrait me croiser. Ou alors hier par exemple, elle a cherché à savoir où je me trouvais et elle a prétexté aller chercher un objet pour passer me voir. Elle n’arrêtait pas de m’appeler aussi pour me dire des choses sans importances. Mais ça ne va pas plus loin car comme elle dit, elle met des “barrières”. On dirait comme ça que c’est elle le chaser mais c’est bien l’inverse. Faudrait que je raconte toute l’histoire pour voir que c’est bien moi le chaser et elle le runner.
    Quand elle vient discuter avec moi au boulot, je n’arrive pas à la repousser. Du coup elle est rassurée et moi je me contente des miettes. Avant j’avais même le droit à un câlin et/ou un baiser de temps en temps (sans que les autres collègues voient évidemment). Le confinement l’a plongé dans le silence, j’ai voulu avoir des nouvelles, les messages se sont transformés en clash…depuis ça va mieux entre nous mais on est dans une relation de collègues qui s’entendent très bien. Il y a quand même des signes chez elle qui ne trompent pas. Pas facile tout ça. J’ai bien conscience que je lui facilite la tâche mais je ne sais pas trop comment gérer sans en faire trop, ni sans la rejeter.
    Désolée je raconte ma vie lol.
    Merci en tout cas 🙂

    • Bah en fait c’est exactement ça.

      Elle va utiliser plein de prétextes professionnels bidons pour pouvoir avoir ton attention, te parler, ça te lance des perches. Pour elle dans sa tête, elle s’engage pas, car “c’est pour le pro donc tout va bien, c’est légitime”.

      Maintenant il y a le confinement ?

      Là c’est donc mort, car elle ne peut plus utiliser le prétexte des excuses pro pour te contacter, si elle le fait, elle montre clairement que c’est une relation personnelle, donc alerte rouge pour le faux self ! Du coup, elle ne te contactera pas et si tu le fais, alors ca va clasher, car elle ne peut plus se planquer derrière le pro et jouer “double jeu”.

      C’est tellement typique.

      En fait jouer “double jeu” c’est une manière pour la personne d’avoir ce qu’elle veut sans avoir l’impression de s’impliquer alors qu’elle s’implique… Elle te contact pour le pro pour avoir du contact avec toi car elle en a envie, mais comme c’est pour le pro, elle arrive à se faire croire que c’est pas pour du perso mais pour du pro… donc c’est “OK”.

      En fait un Runner passe son temps à se “conditionner lui-même”…

      Pour moi dans ce que tu me racontes, c’est 100% Runner ça. En fait toute cette histoire de “yin yang” franchement ça met plus de problèmes qu’autre choses, c’est pour ça que le terme Runner (fuyant) et Chaser (poursuivant) est génial.

      – Y en a un qui fuit
      – Y en a un qui poursuit.
      – Fin de l’histoire.

      Finalement elle te tend des perches pour QUE TU AILLES la voir, pour que TU sois pro-active et elle te repousses ensuite si tu dépasser SES limites. Mais c’est justement pour cela qu’on dit souvent que les Runner ont des failles narcissiques, car en apparence, c’est très manipulateur narcissique tout ça.

      D’ailleurs les 3 phases d’un narcissique c’est :

      Étape 1 : Adoration (yeux de biche, cadeaux, être émerveillé par la personne)
      Étape 2 : Critiquer et repousser (quand on le sait accroché)
      Étape 3 : Abandon (phase de séparation des jumeaux).

      Sauf que comme on est en FJ, ce n’est pas du tout pour cela que notre jumeau a ce comportement on le sait mais… de l’extérieur, cela ressemble à une relation toxique avec une narcissique car au fond, la personne te met un bout de viande devant le nez pour te donner envie, puis te le retire quand t’es sur le point de le choper, puis, te le remet, puis, te le retire.

      Ce cycle de donner/retirer est aussi une stratégie des manipulateurs pour créer la dépendance chez l’autre. Et c’est logique que cela se passe comme ça car c’est une manière de faire pour s’assurer que l’autre ne nous rejette pas ou ne nous abandonne pas.

      Peur du rejet, tu rends l’autre dépendant pour être sûr qu’il ne te rejette jamais. (Runner)
      Peur d’abandon, tu coures après l’autre pour t’assurer qu’il ne t’abandonne jamais. (Chaser)

      C’est une dynamique bien huilée de deux programmations mentales basées sur la peur qui se rencontrent. Le Runner comme le Chaser n’ont pas conscience que ceci n’est qu’une Dynamique du mental/ego…

      C’est pour ça que le Runner dans une relation de couple est souvent avec une personne très dépendante qui a souvent une peur de l’abandon assez importante. Ne voulant pas être abandonné, ce partenaire va alors “tout faire” pour se faire aimer, être aux petits soin et le Runner jouera aussi son jeux pour alimenter la dépendance de l’autre.

      Tout ceci est inconscient bien sûr, ce sont des mécanismes comportementaux automatiques.

      Maintenant je le répète, le Runner ne le fait pas du tout avec ces mauvaises intentions, mais au final, il donne, retire, te tend des perches et ainsi de suite. Mais cela va créer la dépendance.

      C’est pourquoi on dit aussi que le Chaser est souvent en dépendance affective envers le Runner, car le Runner (inconsciemment et non méchamment) est dans la peur du rejet, piloté par son mental qui a peur de l’amour. Il aura alors un certain type de comportement quand ses peurs sont engagées dans le but de ne pas être rejeté.

      Il utilisera alors sans le savoir la technique de :

      -> Je t’aime donc “vient par ici” (les signes, les perches, il demande des infos sur moi)
      -> J’ai peur de l’amour donc “stop” (les barrières, les silences, les fuites).

      Bref, je te donne, je te retire, ce qui fait perdurer la relation, car tu crois alors que “cette fois c’est la bonne, elle donne enfin”. Alors que rien du tout en fait, c’est juste le “cercle vicieux” des deux addictions mentales (rejet/abandon).

      D’ou les questions que je t’ai écrite plus bas. Comme toi t’es trop dans “j’ai envie de…” tu tombes dans le panneau et pendant que tu fais ça, bah tu lui donnes ce qu’elle veut et ne bougera pas d’un iota.

      C’est pourquoi, quand tu commenceras à ne plus répondre à ses perches, elle va paniquer car sa peur de perdre va la faire flipper, car c’est le signal d’une perte : son jumeau se barre.

      Pour récupérer ce qu’elle avait, elle commencera à te donner plus qu’avant (classique). Elle augmentera alors l’intensité et la fréquence de ses perches : elle fera subitement plus de pas vers toi, elle te montera plus d’intérêt, te montrera plus de signes d’amour, ou sera plus directe même devant les collègues.

      Bref elle osera aller plus loin…

      … Mais cela ne sera que pour récupérer ce qu’elle est en train de perdre et non pas pour réellement aller plus loin, car aller point loin (l’engagement), la ramène à sa peur de l’amour et tout le tsoin tsoin.

      Toi à ce moment là, tu vas croire qu’elle est en train de se débloquer… mais pas du tout, elle est obligé par “ton manque d’intérêt” de te DONNER PLUS afin que cela ravive la flamme chez toi et que tu te re-intéresse à elle.

      Une fois fait, elle va te remettre des barrières car tu te seras adapté au niveau de ce qu’elle te donnait.

      Mais elle a fait tout ça pour récupérer les 5% de la relation qu’elle était en train de perdre et qui lui convenait. Pour récupérer cela, elle est alors monté à 15% (te donner plus). Tu vas te caler sur 15% et là, tu vas avoir plein de stops, fuites, silences, pour que tu te remettes à 5%.

      Encore une fois, ce n’est pas mal intentionné, mais plutôt immature et innocent, car dirigé par la peur de perdre sa “peluche” lol. Non dans le sens “mon objet, ma chose”, mais plutôt dans le sens, “j’ai peur de perdre mon doudou si précieux”.

      De l’extérieur, c’est narcissique hein faut dire ce qui est. Le Runner “type” est très centré sur lui et ses petits besoins (sécurité, niveau matériel, stabilité, image de soi…)

      Mais ici on voit bien que c’est fait maladroitement par inconscience et innocence du coup on se dit… “elle va bien ouvrir les yeux un jour !” Alors on attend… on patiente… On garde la foi…LOL

      Sauf que j’en reviens aux questions posées plus bas : qu’est-ce que tu veux toi vraiment ?

      Soit tu continues d’alimenter la boucle des programmations basées sur la peur (elle du rejet et toi l’abandon) soit tu brises le cycle pour vous deux. C’est pourquoi avec mon Runner j’ai été très frontale dès le départ en mettant des limites claires (même si je retombais dans le panneau ci et là), mais j’hésitais pas à aller au clash, car si tu joues son jeu, t’es pas sorti de l’auberge.

      En fait si tu joues son jeu, le Runner c’est un marathonien, il peut tenir des années comme ça, par contre toi c’est pas ton cas. Toi tu souffres pendant tout ce temps, car tu es dans l’espoir, l’attente, la patience.

      Pendant que tu attends qu’elle percute, elle fait sa vie et toi pas… Car TU as décidé d’être dans l’attente car X ou Y. Tu sais mon Runner a pu être pendant 6 ans dans une relation ou elle était clairement pas amoureuse mais jouait des jeux.

      Putain 6 ans… mais moi dans les mêmes conditions je tiens pas 3 jours, je peux pas faire ça, j’y arriverais pas. Un Runner a une résistance à la souffrance qui est digne d’un Avenger pour le coup.

      Un chaser c’est pas du tout le cas dans ce type de situation. Du coup, si tu alimentes ce game, cela permet au Runner de ne pas avoir à se challenger, ne pas se mettre à l’épreuve, bref à ne pas sortir de sa zone de confort.

      Lui il arrive à se contenter de ces 5%, un Chaser pas en général. C’est soit TOUT soit RIEN avec nous.

  • Encore merci pour ta réponse !
    Quand je lis, je me dis, c’est tellement ça ! Tu as bien cerné dans quel type de situation je me trouve. Son comportement, le mien, tu as tout compris.
    Je me rends compte surtout que j’ai beaucoup de travail à faire sur moi-même.

      • Allô Alexis,
        L’histoire de Sandy est très similaire à la mienne. Sauf qu’on travaille pas ensemble. Mais elle revenue dans ma vie un moment donné et j’ai crié effectivement que s’était la bonne fois..mais elle a sabotée au bout de 6 mois.
        Ça fait 1 an que je l’ai pas vu!!
        On a pas de contact, moi je ne lui écris pas et ça fait un bon bout que j’ai mis mes limites!!
        C’est elle qui m’écrit, mais presque plus maintenant.
        Mais là depuis quelques mois ma(Runneuse) est en couple dans une relation toxique confirmé par sa mère!!
        En novembre 2020, elle m’a écrit pour que j’aille la voir…elle était en séparation d’avec sa tierce. J’ai refusée bien sûr!!
        Quelques temps après, elle est retournée en couple avec elle(tierce toxique). Et elles habitent ensembles.
        Elle est capable de s’engager avec une autre???
        Combien de temps cela peut durer??

        • Hello Carole 🙂

          Eh bien ce sont les questions à 1 million de dollar 🙂 En fait on cherche tous “notre zone de confort” et pour le Runner habitués aux relations toxiques, c’est assez régulier et commun comme situations. Même s’ils rompent avec leur tierce toxique, ils remettent le couvert 🙂

          D’ou le “chaser cherchez votre complétude”, c’est le plus court chemin vers la paix intérieur 🙂

          • Thank you Alexi , your comments are so well described and fantastic to read you
            BUT very difficult to apply for a CHASER Even we know and understand this Game
            CAN`T STOP READING YOU !!LOL
            MERCI

  • Bonjour,
    Je voulais savoir si un chaser peut également appliquer cette technique telle qu’elle est décrite ou si d’autres exercices correspondent mieux à notre état d’esprit puisque qu’un chaser a d’autres choses à travailler. En tout cas, merci.

    • Bonjour Gaby 🙂

      Oui n’importe qui peut utiliser la technique, en fait j’ai mis ce titre pour attirer l’attention de Runners qui liraient mon blog afin qu’ils découvrent la technique.

      Mais avec cette technique on peut travailler presque n’importe quoi 🙂

  • Bonjour Alexis,
    Est ce que je peux travailler plusieurs problèmes en même temps où dois je travailler un problème à la fois. Par exemple traiter d’abord la confiance en soi et une fois que ce problème est traiter passer à l’abandon où puis je tous les traiter en même temps. Merci pour ta réponse. Bonne journée. Cordialement. 🙂

    • Hello Honey 🙂

      Peut-être au début le mieux serait de ne faire qu’un problème à la fois afin de constater la baisse de la charge émotionnelle sur le problème en question et ensuite de voir en situation réelle comment tu y réponds.

      Mais il n’y a aucune obligation, tu peux aussi enchainer 5 problèmes d’affilé sur 1h de session 🙂

      Après moi je suis plutôt du genre à traiter en séquence, par exemple, depuis une semaine je bosse le sentiment de rejet, du coup je vais lister toutes les situations de ma vie ou j’ai vécu le rejet puis je vais les traiter une par une.

      En plus cela me permet d’entrer plus facile dans le sentiment vu que je ne travail que ce sentiment sur plusieurs situations.

      Mais bon après chemin faisant tu vas trouver ta façon de faire à toi 🙂

  • Salut Alexis,
    On s’est parlé au téléphone hier (je te fais de la pub 😊)
    Ta description détaillée ci-dessus du 19 août 11h05 des petites techniques de manipulation du runner qui fait tout pour que le chaser soit accro à lui (inconsciemment bien sûr on est daccord car au fond il aime son autre mais en a une peur bleue de cet amour que son chaser peut offrir) sans vouloir aller plus loin (scénario classique chez le FJ) C’EST TOUT A FAIT CA. Exactement ce qui m’est arrivé. Moi il y a 1 an Je l’ai mis au pied du mur par mail : on arrête ces petits jeux que tu me gardes dans l’ambigüité, donc soit tu te comportes comme un grand garçon et on se parle franco de nos sentiments soit plus de contacts entre nous définitivement. Il n’a jamais répondu à mon mail comme je men doutais… Je ne regrette pas de l’avoir mis au pied du mur, car au final meme si son but n’était pas de me blesser, il me baladait bien dans les faits. Et qu’est-ce ce j’ai perdu dans l’affaire ? Concrètement pas grand chose : que des miettes de l’excellent gâteau (amour véritable) qu’on me mettait sous le nez et que je n’aurais jamais mangé de toutes manières. Il n’était intéressé, obsédé même, que par l’attention que je lui portais, y avait rien d’autre en magasin pour moi pour le futur ! Je peux le remercier tout de même car grâce à lui ma vie est en train de se transformer.

    La morale de l’histoire : Toujours s’aimer soi dabord. Si on ne se respecte pas comment espérer que les autres et notre FJ le fera? Cest le test ultime de l’univers : ta FJ tu l’aimes de manière inconditionnelle et tu sais que s’il laissait tomber son faux self vous pourriez être deux êtres enfin comblés amoureusement, mais la vérité c’est qu’il ne sait que te faire souffrir pour l’instant, qui vas-tu choisir alors? lui et cette histoire géniale qui pour l’instant n’existe que dans ton imagination ou toi et et ton (vrai) futur?…

    Pour moi, malheureusement je ne pense pas que lui et moi nous réunirons dans cette vie. Il faudrait un miracle pour qu’il s’éveille, voit ses disfonctionnements et travaille sur lui sincèrement comme je le fais. Ou alors rendez-vous dans 20 ans…

  • “En fait il se monte tout un tas de films à la Hollywood ou il croit qu’il va lui arriver ceci ou cela s’il prend cet amour.” Exact, c’est ce qui se passe dans la tête du runner: un futur anticipé teinté de pessimisme (souvent à cause des échecs de sa vie sentimentale passée).
    Même s’il y a des failles narcissiques dans le mental du runner, le runner peut aussi calmer le jeu pour essayer d’identifier ses sentiments et comprendre la situation. Par exemple mon jumeau chaser à essayer de me rendre jalouse , sans doute pour me faire réagir et me forcer à prendre une décision claire…Sauf que la conséquence de cela, c’est que je me suis éloignée, le runner manque de confiance, plutôt que de combattre, il peut se terrer et se sentir encore plus misérable à l’idée d’affirmer un désir. Ne jouez pas avec ça, le rôle du chaser est l’affirmation douce et ne jamais plier, je sais que c’est dur face à un runner de marbre et pourtant c’est ce qu’il attend vraiment de vous. Prenez les devants pour garder contact avec lui, mettez votre carte de visite directement dans sa poche, son âme sera aux anges et son visage de glace^^. Si vous avez un lien et de la communication, rappelez lui tout ce que vous aimez chez lui, mettez le doigt sur toutes les qualités qui vous ont éblouies chez lui, il a besoin de reprendre confiance dans l’épreuve de la séparation. Vous pouvez aussi lui dire ce que vous ressentez émotionnellement et ce que vous aimeriez vivre avec lui, proposez lui des projets concrets (vous ouvrez alors son imaginaire délirant ^^), ainsi vous utilisez les failles du runner à l’avantage de la relation et donc de vous 2! Montrer que vous êtes solide. Le runner, sous ses apparences légères est beaucoup plus profond et le rassurer sur le plan émotionnel pourrait faire évoluer cette relation. Lui faire savoir ensuite que vous voulez qu’il prenne le temps nécessaire pour y penser et que vous serez ravi d’avoir de ses nouvelles : calmez le jeu sur le maintenant tout de suite, le runner appréciera beaucoup et pour les projets futurs, ne donnez surtout pas de date, où il va se sentir emprisonné dans une temporalité. Courage!

  • @Elisa: Ben je croyais que le chaser était celui qui voulait la relation, donc flirter avec une autre pour vous rendre jalouse, c’est complètement con, contre-productif…et pas du tout aligné s’il avait des sentiments pour vous. Vous êtes sûr que c’est pas lui le runner plutôt?
    Vous aviez eu une relation avant? Il vous avait dit qu’il avait des sentiments pour vous de façon explicite? Vous étiez en couple? Il vous avez mis des ultimatum? Parce que sinon il était peut-être juste “pas intéressé” (pas FJ). J’ai jamais entendu dire que les chaser agissaient comme ça. Les runner oui. Désolée si mes questions sont indiscrètes mais une partie de votre témoignage fait écho à ce que j’ai vécu aussi, du coup si vous pouvez préciser en quoi c’est lui le chaser si c’est pourtant lui qui est allé avec une autre, ça pourrait m’éclairer un peu…Après avoir été avec une autre pour “vous rendre jalouse”, il est revenu vers vous? Il n’a pas arrêté de tenter de sauver la relation car après cela vous avez fuit?
    Parce que fuir dans ce cas là c’est hyper logique si vous êtes monogame dans ce cas là, un chaser peut fuir à cause du runner qui papillonne sans jamais se poser nulle part…Fuir pour tenter de se prioriser, de trouver une personne prête à s’engager avec lui.
    Alors, de ce que j’ai compris quand le runner fuit, il n’y a parfois AUCUNE raison logique.
    Vous passez une bonne soirée, runner peut même flirtouiller avec vous dans l’attitude, puis du jour au lendemain il disparait et coupe toute communication…

    • Hello Stéphanie 🙂 En fait la technique marche pour tout le monde. Le titre était pour capter l’attention des Runners 🙃

  • Je découvre cet article passionnant , si criant de vérités. Avec un gros coup de pied à mon C… ( Je ne suis pas gymnaste , mais bon , l’intention est là ) , je vais m’atteler à pratiquer la méthode . Non, dans la percepective de m’aligner avec mon chaser qui m’a beaucoup aidée à sa manière ( il a toute ma gratitude) , plutôt être la meilleure de moi même sans traîner ces peurs etccccc qui sont un frein pour avancer.
    Merci à vous Alexis

  • Bonjour Alexis et merci beaucoup pour vos articles qui me permettent par exemple aujourd’hui d’écrire ici ces quelques mots.
    Je me permets de partager ces quelques interrogations.
    Ne faudrait-il pas changer de perception à la base même du lien de FJ ? Ne plus voir l’autre comme un chaser ou un runner ? Comprendre que l’autre est chaser parce que nous le percevons tel quel et runner parce que nous le percevons tel quel ? Comprendre que cette réalité runner/chaser nous la construisons (sur tout un tas de schémas inconscients) et que c’est cette réalité construite qui modifie nos perceptions, perceptions qui à leur tour confirment cette réalité que nous avons construite et cela dans un incessant entremêlement ?

    Je vois l’autre comme un chaser avant même qu’il n’ait agi (avant même de l’avoir rencontré?). Je vois l’autre comme un runner avant même qu’il n’ait agi (avant même de l’avoir rencontré?). C’est une construction préalable, préexistante à notre relation. Tout ce que l’autre fera par la suite ne fera que confirmer cette construction préalable. Elle ne pourra en réalité que la confirmer car tout ce qu’il fait sera perçu au travers de cette construction.

    Ne faudrait-il pas alors en premier lieu réussir à déconstruire cette réalité ? Comment, je l’ignore. Mais j’ai le sentiment que tant que cette construction profondément ancrée le restera, il sera difficile de progresser, car nous continuerons de percevoir le monde et la relation au sein d’une réalité biaisée.