Pourquoi la patience ne fera que retarder ta complétude ! • Change Ta Perception ≫ Guérir de son parcours flamme jumelle.
Tous les Articles Flammes Jumelles > Pourquoi la patience ne fera que retarder ta complétude !

Pourquoi la patience ne fera que retarder ta complétude !

etre patient dans le parcours fj

Durant ce parcours flamme jumelle, tu vas souvent entendre que c'est un parcours long (c'est vrai que les gens galèrent longtemps et qu'il te faut de la patience (c'est faux).

Si on te dit que ce parcours te demande de la patience, on te raconte des conneries, car sans que tu t'en aperçoives, tu admets une idée qui va retarder ta complétude.

En fait c'est parce que tu vas jouer la carte de la patience que ton parcours sera encore plus long et plus souffrant. En acceptant d'avoir de la patience, tu vas tout simplement regarder au mauvais endroit.

Quand la patience retarde ta complétude

Avant tout, il faut réviser une réalité que tu connais déjà, mais a laquelle tu ne fais plus forcément attention :

Les mots sont vecteurs d'une idée, d'un concept, d'une image que ton cerveau va capter au moment d'entendre les mots et avant même que ton discernement n'entre en jeu.

Du coup quand on te parle de patience, cela va déclencher dans ton cerveau les idées qui suivent :

  • D'une part on va attendre que qqch. se produise : ici la Réunion.
  • D'autre part qu'on est passif vu qu'on attend que cela se produise.
  • Et qu'en plus cela va prendre du temps.

Patience : Attente, Passivité, temps long.

Maintenant, regardons plus en détail la définition du mot patience.

Définition Patience :

  • Résignation ; courage pour supporter. (🤣🤣🤣)
  • Aptitude à persévérer dans une activité, un travail de longue haleine, sans se décourager.

Définition Résignation :

  • Fait d'accepter sans protester (la volonté de quelqu’un, le sort) tendance à se soumettre.

Définition Persévérer :

  • Continuer de faire ce qu'on a résolu, par un acte de volonté renouvelé.

Révisons la situation

Si maintenant on reprend les définitions du mot patience, voici ce que cela donne. Si dans le parcours “flamme jumelle” on te parle d'avoir de la patience, c'est bien qu'il y aura une finalité non ?

La finalité est ta réunion.

D'après le dictionnaire, voici les “images, idées” que ton cerveau va comprendre.

  • La patience c'est être résigné, soit accepter sans protester le sort en se soumettant.

Ici le sort est la séparation causée par le refus de ton Runner d'accepter cette relation. C'est donc hors de ta volonté puisque c'est la décision du Runner de te tourner le dos. T'es donc soumis à sa décision. Soumis, car ce n'est pas ce que tu veux, mais tu n'as pas le choix vu qu'il ne veut pas.

Donc la patience c'est accepter sans protester la séparation en t'y soumettant… De toute façon plus tu protestes face à ton Runner plus il part dans la fuite et le silence et t'oblige au “non-contact”.

D'ailleurs il suffit de regarder la définition de soumettre :

Être soumis (à une autorité, une loi) ; accepter une autorité contre laquelle on a lutté.

La soumission n'est pas l'acceptation, mais l'obéissance à une autorité, un fait extérieur à nous même. Ici tu obéis à la décision de ton Runner car tu n'as pas d'autre choix que d'arrêter de le contacter, car il aura montré qu'il ne veut pas te parler.

Tu obéis ou te soumet à cette décision mais ce n'est pas ce que tu veux, mais c'est ce que tu feras. Autrement dit la soumission c'est “accepter” par la force une idée, une loi, une situation qui ne nous convient pas.

Ce qui veut dire que t’es pas d'accord, mais tu ne dois pas en plus protester. D'ailleurs à force d'avoir protesté contre les silences de ton Runner, tu auras même peur de le recontacter. C'est pour dire…

Finalement t'es soumis à une situation contraire à tes désirs.

Donc pour l'instant, la patience n'est ni de l'acceptation ni du lâcher-prise !

Ensuite on te dit :

  • La patience c'est avoir le courage de supporter.

Ah bah tiens ! C'est bien ce que je viens de dire. Comme ce n'est pas ce que tu veux (le non-contact, la séparation), alors tu souffres de la situation et tu devras donc la supporter… (petite blessure d'humilation : prendre “plaisir à souffrir”).

Il te faudra alors du courage, car tu devras attendre/patienter dans une situation souffrante que tu n'avais pas envie de vivre mais que tu vis que tu sois d'accord ou pas. (alors qu'au fond tu pourrais te barrer, mais t'ose pas non plus faire ce choix…).

Finalement patience rime un peu avec souffrance et ne dit-on pas “prend ton mal en patience”…? 😏😏😏

Je te laisse réfléchir deux minutes LOL !

Finalement quand tu patientes, c'est que tu attends que le temps passe dans une situation qui te fait souffrir car elle ne correspond pas à ce que tu veux et sur laquelle tu n'as pas la main.

Sauf que si effectivement tu n'a pas la main sur la situation (décision du Runner), tu as la main sur ta perception de la situation et donc ton état émotionnel… hum hum hum tu l'avais pas vu venir celle-là? (Voir mon article sur la pensée juste et correcte).

Et de ce fait, si tu choisis la patience, tu choisis une forme de souffrance !
Et de cela tu es 100% responsable.

Ensuite on te dit :

  • La patience c'est continuer de faire ce qu'on a résolu par un acte de volonté renouvelé.

Ici on arrive sur l'autre versant du mot patience…

Mode patience 1 :  Tu continues d'être patient, dans l'attente d'une situation qui ne te convient pas en ayant le courage de supporter la souffrance.

Mode patience 2 : Tu continues de faire ce que t'as décidé par un acte de volonté renouvelé.

Grâce à ces deux “mode patience”, tu vas comprendre tes vas et viens envers ton Runner.

Cela veut dire que tu vas alterner entre des phases de patience 1 (attente) et patience 2 (actions envers ton Runner).

Si tu dois faire acte de volonté renouvelée, c'est que tu fais du ON/OFF.

Tu alternes alors entre des phases ou tu patientes sans faire grand chose, tu fais le mort, t'es dans l'attentes et quand tu vois qu'il ne se passe rien, tu vas alors être plus pro-actif et vouloir créer cette relation.

Sauf que quand t'es pro-actif et que tu vas vers ton Runner, tu te manges des portes blindées en pleine gueule, alors tu repars en mode “patience 1”.

Mais si tu regardes bien, ces deux “stratégies” n'ont qu'un seul but : la réunion.

Mais dans aucun des deux cas tu n'es dans l'acceptation ni le lâcher-prise bien au contraire.

Comment tu le sais ? Car chacune des deux situations te fait sentir mal !

Dans la patience n°1 : tu es dans l'espoir qu'en foutant rien… ta réunion se fasse seule.
Dans la patience n°2 : tu es dans l'espoir qu'en faisant du forcing, il va ouvrir les yeux.

Finalement dans les deux cas, t'es constamment en lutte contre ce qui est et non avec ce qui est.

Quand tu accepteras la situation pour ce qu'elle est, au lieu de lutter contre elle, tu procéderas à la libération émotionnelle de tout un tas de programmations mentales qui te font souffrir.

Alors tu entreras tôt ou tard en complétude.

À ce moment-là, tu verras que tu n'auras plus d'impatience vis-à-vis de ton Runner et de la réunion. Si tu n'as plus d'impatience, tu n'auras alors plus besoin d'être patient.

Car pour être patient, il faut que tu attendes que quelque chose se produise. Sauf qu'en complétude, tu n'attends plus la réunion. C'est juste naturel de ne plus y penser.

N'attendant plus ta réunion, la patience n'a plus lieu d'exister.

Si tu veux te libérer de la souffrance de ce parcours je t'invite à cliquer ici et prendre rendez-vous en thérapie comportementale cognitive.

Alexis Faure

⛓️‍💥 Coach Pleine Conscience.
🌱 Désactivation des Traumas.
🌱 Transformation Consciente.
🧘‍♀️ EFT ❘ PNL ❘ SDN ❘ MCBT ❘ DTMA.
🥂 +9000 coachings réalisés.
🏆 +2.3 Millions de pages lues.
👉🏻 Guérir du parcours FJ ici.
👉🏻 Guérir des dépendances ici.
👉🏻 Guérir de l'anxiété ici.

14 comments

  • Bonjour ALexis ,
    C’est tellement vrai, que j’en suis restée bouche béé , à la lecture . Merci vraiment de votre travail, si sérieux et à la fois complet. Je m’y retrouve totalement . Simplement, une question ? Un chasser masculin a t il le même vécu qu’une femme chasser. J’ ai lu certains commentaires de fj , que les hommes runner sur ne se comportent pas de la même façon que les femmes runner . Elles ont plus le courage d’affronter le lien que les hommes. U n jour, je vais aller voir mon jumeau et lui dire d’arrêter de me poursuivre quand je décide d’e ne plus faire attention à lui à l’extérieur . Je plaisante mais moins je fais attention à lui , plus il est présent comme en ce moment . Je pose la question ? Comment en êtes vous arrivé à comprendre et à effectuer un tel travail de ce parcours , alors, des fj perdent leur temps dans tirages de cartes. Vous, tout est clair , limpide. On sent le vécu et en plus avec cela l’humour. Je vous félicite . En tout cas , j’espère que d’autres fj tomberont sur votre site au hasard comme cela m’est arrivé . J’ai arrêté de regarder ces tirages qui ne m’apportait absolument rien, je lisais surtout les commentaires, parfois , j’avais de la peine pour certaines qui souffraient de ce difficile et long parcours. Est vous en contact avec votre jumelle ? Merci encore pour vos capsules instructives. Bonne journée .

    • Bonjour Fatia 🙂

      Pour les Chasers femmes ou hommes, personnellement je n’ai pas vraiment noté de différence, pour moi ils vivent les mêmes choses (das les grandes lignes) après chaque histoire à toujours ses différences.

      Par contre pour les Runners hommes effectivement j’ai de temps en temps noté que les Runners femmes avaient plus de facilité à contacter leur Chaser.

      Il est vrai que plus vous lâchez prise sur votre jumeau, plus il a tendance à revenir, aussi l’idée est d’accepter ce qui vient sans faire de plan sur la comète (surtout nous les chaser, car risque d’avoir vite tendance à s’enflammer).

      Comment j’ai fait pour en arriver là ?

      Déjà j’étais dans le développement personnel depuis plus de 10 ans, donc j’avais déjà bien travaillé, mais ce parcours flamme jumelle m’a complètement retourné et du coup j’ai retourné l’histoire dans tous les sens, acheter tous les livres que j’ai pu, regardé toutes les vidéos, et travailler et travailler sur moi à fond. Car au fond y a que ça à fair en fait !

      Comme je connaissais déjà les techniques (EFT/Sedona) du coup c’est allé assez vite. Enfin tout est relatif. Et j’aime décortiquer une situation en ordre chronologique, voir les aspects, tous les angles de vues et ainsi de suite pour bien cerner ce qui se passe.

      Cela évite notamment de se tromper soi-même avec des pseudo conclusions bidons.

      Pour le tarot, il faut prendre cela avec des pincettes, moi perso, j’écoute le tarot afin de voir (de manière scientifique) afin de savoir si cela colle avec ce que je vis, et combien de faits son “vrais”. en gros, je veux savoir à quel point c’est vrai.

      J’ai fait pareil avec le test kinésiologique (test musculaire) pendant près de 1 ans et demi donc des dizaines de milliers de tests afin de savoir à quel point il était fiable.

      Je fais même mes propres tirages depuis des mois, et je note régulièrement les choses et je prends le temps ensuite de “retracer” et constater pour voir ce qui est vrai.

      Malheureusement j’ai vu aussi les commentaires sous les tirages et le hic c’est que beaucoup de personnes n’ont pas conscience de tout ce travail à faire sur toi et peuvent se laisser avoir par leurs propres illusions.

      Pourtant les personnes qui tirent le tarot sont honnêtes et sincères et n’arrêtent pas de répéter qu’il faut faire un travail sur soi et ainsi de suite.

      Pour l’instant je ne suis plus en contact avec ma flamme jumelle depuis environ presque 10 mois, et quand j’essaie de la recontacter, je me prends un vent à -60°C (pourtant on est en été là…) LOL !

      • Salut Alexis,
        J’ai découvert ton site la semaine dernière, j’aime beaucoup ta façon d’écrire, tes articles qui sont très vrais , le second degré ça fait du bien aussi 🙂
        Découvrir ton site a été un signe en soi.
        Ma flamme jumelle s’appelle Alexis alors imagine ma tête quand j’ai vu ton prénom 😅, c’est dingue.
        Ce signe-ci est très fort quand même 🤣
        Merci en tout cas, ça fait du bien de te lire et ça m’aide!

          • Oui ils m’aident beaucoup à relativiser et à me dire qu’il faut laisser venir sans forcer. Aussi à mieux comprendre ces runner, petits êtres complexes qui nous apportent le meilleur et le pire 😊

  • C est quand même fou encore je le redis pourquoi vivre des choses de fous que l univers nous envoie si cest pour se prendre des vents à- 60c mouaaaa🤧🥶
    Et cest vrai que l on patiente enfin cest juste que defois on ne sait pas par où commencer on a toujours dans la tête pourquoi ce lien pourquoi il nous fuit etc UNIVERS NE NOUS LAISSE PAS🤩

  • C’est clair, mais c’est seulement une étape qui… bon peut durer mais dès que tu vas t’en sortir, tu vas voir les choses différemment.

    Franchement avec le mental je suis toujours surpris de me rendre compte que lorsque je “passe un cap” ou que je libère un “gros pavé”, la perception des choses est totalement différente.

  • Merci pour ces explications, qui résonnent en moi.

    J’ai rencontré ma flamme jumelle…Seb, sans m’en rendre compte au début bien-sûr…mis a part que c’est la première fois que c’était aussi «évident». Mais il s’est senti «aspiré» par cette relation et a prit peur, et bien entendu, en bon runer…J’ai commencé à insister et a le faire fuir plus loin encore.
    Nous nous sommes reparlé…plusieurs fois depuis pour arrêter de parler encore…aujourd’hui silence radio…il dit avoir rencontré quelqu’un mais «ne pas savoir s’il pourra s’en contenter après nous». Il a encore des affaires a moi…qu’il refuse de me ramener car il sait que si l’on se revoit…..on reprend…

    Ma vie depuis a changé, j’ai un travail qui m’apporte beaucoup au niveau de mon âme, je suis heureuse, je me sens désirée par les hommes, je suis une femme épanouie, et je me sens prête a «capituler». A vrai dire, je suis heureuse que Seb existe, je suis chanceuse de l’avoir rencontré, de savoir qu’il est heureux (ce que je lui souhaite). J’ai parfois l’impression de ressentir ses émotions en plus des miennes… et parfois il me manque, mais j’ai la sensation qu’il est «en moi».

    Si j’ai peur qu’il ne revienne jamais? Oui et non. Oui car on est peu habitué à ce que ces choses là existent, et non car au fond de moi «je sais» et puisqu’il est là sans être là…. je ne sais pas si je suis claire…

    Ma question est… comment capituler et ne plus rêver de son retour? Puis-je encore en rêver ou est-ce l’attendre et donc repousser la capitulation?

  • Bonjour, je pense que ça dépend des parties ying/yang travaillées chez les deux jumeaux. Joyeus et heureuse année à vous, que les flammes jumelles se réunissent en 2021 !!! Amour et Paix !

  • La patience on peut effectivement la voir de cette façon, axée sur la réunion et l’autre, mais elle peut aussi s’entendre sur le cheminement vers soi. La patience serait alors le temps qu’il faut pour laisser tomber ses blessures et programmes.. et oui il en faut. Traverser les épreuves les unes après les autres, et repasser au travers encore plusieurs fois, accepter de les prendre comme elles viennent. Evidemment, il ne faut pas compter sur une patience “passive” en se disant “bah alors il fait quoi l’autre? Pourquoi il est pas déjà là, c’est looong!” , mais je pense qu’à partir du moment où on s’écoute vraiment, le chemin se fait tout seul, même si l’emprunter demande du temps…

    • Oui bien sûr sauf qu’ici dans l’article c’est ciblé sur la patience vis-à-vis de la réunion qui dépend de la décision d’une autre personne.

  • Merci pour cet article, il est tellement parlant ! J’aurais tellement aimé l’avoir lu avant de traverser tt ça, ça m’aurait peut-être épargné plusieurs années de souffrance..
    Mais en effet c’est exactement ça, il faut savoir lâcher prise et arrêter d’attendre, se concentrer sur ce qui nous fait du bien, et guérir nos failles, plutôt que rester dans cette situation qui quoiqu’on fasse nous fait du mal.

  • Merci Alexis pour tous ces articles. Je t’ai découvert il y a 1 an et demi et je comprends vraiment maintenant ce que tu voulais dire quand tu parlais de complétude. Et effectivement, quand on regarde tout le parcours (14 ans presque pour moi avec plusieurs séparations et en non-communication totale depuis 1 an), on se dit que le lâcher prise est finalement la seule option. On en bave mais on est dans la gratitude car cela a permis de nettoyer toute une série de choses et finalement de se recentrer sur soi. Ça n’empêche pas de penser à l’autre, c’est automatique et l’univers continue de tester régulièrement par des petits signes, synchronicités ou rêves, mais ce n’est plus souffrant. Ne pas être dans l’attente, c’est tout à fait ça, faire sa part du boulot pas pour se réunir mais parce qu’on n’a pas le choix sauf si on veut continuer à souffrir du manque. J’ai compris vraiment ces derniers mois que le lien est magique, la relation en 3d chaotique. Peut-être qu’un jour les choses seront différentes mais si pas, cela a déjà changé positivement ma façon de voir les choses et surtout, ça a remis mon “vrai moi” sur le devant de la scène. Alors encore merci! Et pour tous ceux qui sont dans ce parcours, beaucoup de courage dans les moments durs mais c’est pour un mieux : votre propre épanouissement