Il n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir

Au cours de mes 6000 entretiens et coachings privés, j’ai eu la chance de pouvoir faire un état des lieux entre les principes du succès d’un côté et la programmation mentale d’une personne normale de l’autre.

Ce qui me choquait c’était de constater de manière presque systématique que les gens pensent savoir faire quelque chose quand ce n’est visiblement pas le cas. 😵

En fait c’est là l’une des principales causes de l’échec.

En effet, cela veut dire que la personne est incapable de s’observer, de faire son propre état des lieux et donc d’être honnête vis-à-vis d’elle même. Plus important encore, elle ne sait pas s’écouter soi-même. En fait elle est en pilotage automatique sur des boucles mentales.

Afin de mettre ceci en lumière, je vais vous raconter une histoire qui m’est arrivée !

Quand tu fais de ton ignorance une science

Lorsque j’étais à l’étranger, j’ai eu l’opportunité de coacher une amie une à deux fois par semaine. Elle s’était fiancée depuis quelque temps et venait de rompre sa relation. Vous imaginez la détresse émotionnelle.

Après la première session de libération émotionnelle, elle était toute joyeuse et restait à sourire sans raison en regardant le paysage. Du coup, elle voulait quelques sessions de coaching supplémentaires, mais voulait aussi apprendre…

N’étant pas né de la dernière pluie, je sentais ce qui allait se passer. Aussi je lui donnais quelques concepts clés à apprendre par coeur, soit 12 lignes en tout.

Franchement 12 lignes ce n’est pas énorme et on a fait bien pire à l’école !  Elle avait alors pris soin de tout recopier sur de belles feuilles avec des textes de différentes couleurs, puis les avait scotchés aux portes de son armoire.

En apparence on aurait vraiment dit une personne studieuse, prête à travailler afin d’en obtenir les résultats. Mais comme on n’apprend pas à un vieux singe à faire des grimaces, je savais parfaitement ce qui allait se passer.

Seuls les faits comptent, le reste n’est qu’illusion.

Une semaine et demie plus tard, je la revois pour une session de libération émotionnelle et je pose alors la question qui tue :

Au fait, est-ce que tu connais les 4 concepts (12 lignes) ?
Elle me répond par l’affirmative, sûre d’elle et sans retour.

Je posais alors une question afin de vérifier sa réponse, car comme je vous l’ai dit, je ne suis pas né de la dernière pluie… Je lui posais alors une deuxième question qui tue :

Est-ce que tu peux me citer les 4 concepts ?

Elle se lança tout feu tout flamme afin de me donner les réponses. Voyant qu’elle s’embrouillait et disait un peu n’importe quoi avec des phrases qui même en français n’avaient aucun sens… je lui reposais alors la question :

Mais est-ce que tu connais VRAIMENT ces concepts ?

Comme elle ne démordait pas sur sa réponse qui était toujours un “oui” franc je lui demandais alors de me dire son nom et son prénom. Elle me répondait alors d’une traite.

Je lui disais alors que si elle savait parfaitement ces 4 concepts, comme son nom et prénom, elle devrait être capable de simplement les verbaliser…

Et encore une fois, elle bafouillait.

Pris dans une boucle mentale

Elle ne réalisait pas encore qu’elle était prise dans une boucle mentale qui consiste à vouloir avoir raison pour ne pas être responsable de ses torts.

En somme : mentir pour ne pas avoir à admettre la vérité. 

Le point important ici est qu’une personne prise dans ce genre programme mental va “tout faire” pour nier, éviter les faits, car les faits amènent à briser l’illusion du mental.

Dans ce cas précis, la personne est prise dans une boucle afin d’éviter les faits et donc l’émotion négative qui s’en suivra devant la vérité :

J’avais dit que je ferais X ou Y et je ne l’ai pas fait. Je n’ai pas tenu mon engagement.

Pour faire simple, cette boucle mentale ou programmation mentale est un système de défense du mental qui fait que la personne évite de voir la vérité. Si elle voit la vérité, elle sera alors face à un ou plusieurs choix :

  • J’avais dit que j’allais faire X et je ne l’ai pas fait.
  • Maintenant est-ce que je veux continuer à ne pas tenir ma parole ou
  • ai-je toujours en vie d’atteindre X, ou alors ai-je simplement changé d’avis ?

Du coup, si la personne reconnaît les faits, ne pas avoir tenu sa parole, elle sera face à plusieurs choix. Ces options présentes devant elle l’amènera à une remise en cause de sa psyché et donc de sa réalité puisque ces simples questions l’obligeront à faire de nouveaux choix. Elle reprendra petit à petit le contrôle de sa vie.

Et comme le mental a horreur de cela, car il déteste l’inconnu et l’imprévu, il fera en sorte que la personne ne se pose pas ces questions-là. Et vous l’avez remarqué… Quand vous êtes face à ce genre de gens, vous avez beau leur “montrer les faits”, ils ont toujours un moyen de dévier de votre question et font tout pour ne pas “voir”.

Du coup si l’on revient à notre exemple avec notre amie, étant prise dans une boucle mentale de “j’ai tout bien fait et je n’en démords pas”, on pourra constater que si l’on insiste un peu pour que la vérité éclate, le mental pourra passer par plusieurs phases afin de se défendre son mécanisme :

Pleurer, s’énerver, attaquer, critiquer, lancer des attaques personnelles, fuir, manipuler, avoir des pertes de mémoire, inventer des mensonges, accuser, se venger…

Conclusion et solution

Vous imaginez s’il a fallu 15 minutes pour reconnaître un truc aussi bidon qu’avoir mémorisé ou pas 12 lignes… imaginez alors sur des sujets plus importants.

En fait je vais vous révéler un petit secret.

Tous ces petits “programmes anodins” qui paraissent sans importance sont ceux qui minent complètement votre état émotionnel.

Car ils sont nombreux et “tournent” en boucle tous les jours ou presque. C’est ce qui fait que la personne quand elle nie la vérité, se sent mal, alors que tout irait bien plus facilement et plus simplement en acceptant la vérité. Finalement c’est ce qui fait que le mental “vous attaque” h24 avec toutes ces fameux pensées et émotions irrationnelles. D’ou la pratique de la libération émotionnelle afin de lâcher/déprogrammer ces boucles.

La première chose à faire est de se focaliser sur les faits. Quel était l’objectif de base ? Qu’est-ce que j’ai dis, fais, ou pas fais ? Quels sont maintenant les résultats ? Ensuite, prenez le temps de réfléchir et de compiler les faits dans l’ordre chronologique, vous trouverez tout seul la vérité.

Ceci va vous permettra de mettre de l’ordre et d’arrêter momentanément les programmes de ce genre, car au lieu d’être embarqué par le flot de ce programme, vous “stoppez” les machines pour dire :

Oh attend, on en est ou là ? Quels sont les faits ? Dans quel ordre ?
Quel est le résultat que je voulais et quel est le résultat que j’ai  ?

Si vous faites face à des menteurs, manipulateurs ou narcissiques, cette façon de faire les terrifie LOL ! Car ils sont complètement pris de panique et ne savent plus où se foutre face à la vérité, les faits et les preuves pour eux c’est de la mort au rats !

Alors bien évidemment je prends des cas un extrême mais c’est pour montrer le point clé. Dans une autre mesure, nous agissons un peu tous de la même manière, car à court terme c’est plus facile de se mentir que de voir la vérité.

Alors bonne réflexion !

Durant le parcours flamme jumelle on est souvent désemparé et complètement déboussolé. Si tu veux te débarrasser de ce fardeau émotionnel, comprendre en détail ton parcours pour un mieux être immédiat et aller de l’avant clique ici.

Alexis

N'oublie pas d'utiliser ton discernement durant ta lecture. Ne nie pas tout en bloc mais n'accepte pas tout non plus.😎 Questionne, remet en cause, jauge, pondère, compare, analyse ce que tu lis afin de trouver ta vérité.

There are no comments

Join the conversation

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Share
Tweet
Share
Pin