Comment maximiser ses résultats avec la Méthode Sedona

méthode sedona

La méthode Sedona est pour moi la technique de libération émotionnelle et de déprogrammation mentale la plus efficace et la plus puissante que j’ai jamais utilisée.

Je te recommande vivement de prendre le temps de maîtriser la technique plutôt que de t’attendre à des résultats spectaculaires en une après-midi en le faisant à la va-vite.

Rappelle-toi que pour avoir du succès :

Il faut faire les bonnes choses, suffisamment longtemps et avec régularité.

Avant de rentrer dans les détails, il est bon de revenir sur quelques mécanismes des émotions négatives avant d’aller plus loin.

À quel moment s’active une émotion négative ?

Alors on va faire simple, mais efficace : une émotion négative apparaît lorsque tu fais face à une situation (réelle ou fictive) qui ne correspond pas (ou plus) à ce que tu veux.

Il y a un donc désaccord entre ta perception et tes désirs.

En gros, tu te sens mal quand tu penses :

  • Ne pas pouvoir obtenir ce que tu veux.
  • Que tu n’obtiendras pas ce que tu veux.
  • Que tu n’as plus ce que tu veux.
  • Que tu n’es pas en train d’obtenir ce que tu veux.

Si tu prends le temps de vérifier par toi-même, tu verras que c’est toujours le cas.

Refouler ou exprimer, telles sont tes options !

Maintenant que l’on vit une émotion négative, on va vouloir s’en débarrasser, car c’est pas franchement agréable. Aussi voici ce que tout le monde fait, et toi aussi :

Face à une émotion négative tu vas la refouler et/ou l’exprimer.

Même si cela parait une bonne stratégie en fait cela va surtout permettre à l’émotion de créer une programmation négative (limitante) qui va se stocker en toi.

Cette émotion va d’une part, te ronger de l’intérieur et d’autre part, s’activer au moindre stimuli extérieur de ta vie de tous les jours.

La troisième option

Si refouler et exprimer sont les deux méthodes qu’on utilise pour gérer une émotion négative, c’est aussi ce qui va créer nos programmations négatives. La méthode Sedona va t’apprendre cette 3e option qui consiste à libérer/dés-installer des programmes.

En fait je devrais dire “va te re-apprendre” cette 3e option. En effet, les enfants l’utilisent naturellement, car cela fait partie de leurs savoirs innées.

Le truc c’est que les enfants vont ensuite imiter le comportement des adultes pensant que les adultes “savent mieux qu’eux” et par mimétisme vont se programmer avec tout un tas de merdouilles.

Et ce qu’ils vont apprendre par dessus tout,
c’est de plus se fier à l’autorité qu’a leur intuition.

Le lâcher-prise est la clé de la libération émotionnelle

Le lâcher-prise c’est ta capacité à laisser aller, ne plus nourrir,
à te libérer d’un schéma de pensées parasite.

Et pour lâcher-prise on ne va pas chercher à refouler, ni exprimer, mais à observer nos pensées, émotions et sensations physiques. Je ne parle pas ici de méditation, car cela n’a rien à voir même s’il peut y avoir des similarités.

En observant ses pensées & ses émotions. On va petit à petit déverrouiller nos programmes sur les thématiques sélectionnées. En gros on va dénouer les noeuds et libérer les lacets pour prendre une image.

Donc si on récapitule :

  • Refouler et exprimer : j’enferme en moi mes pensées & émotions.
  • Observer : je libère de moi mes pensées & émotions.

Astuces pour maximiser ta libération avec Sedona

Voici rapidement les 5 questions de bases de la méthode Sedona (je te recommande de lire les 3 articles sur la méthode pour bien comprendre) :

  • Qu’est-ce que je ressens dans le moment présent ?
  • Est-ce que je pourrais accueillir & permettre à ces pensées, sensations physiques, images et sons d’être là pendant un instant ?
  • Est-ce que je pourrais les laisser s’en aller ?
  • Est-ce que je voudrais les laisser s’en aller ?
  • Quand ?

Création de ton audio de libération émotionnelle.

Dans un premier temps je te recommande d’enregistrer avec ton dictaphone un audio de 2 minutes environ avec les 5 questions. Prononce la première question lentement puis fait un silence d’environs 4 secondes.

Procède de la même manière avec les autres questions, puis recommence en boucle jusqu’à avoir un audio d’environ 2 à 3 minutes. Tu as maintenant ton premier audio de libération émotionnelle.

Mais ça, c’est la partie facile.

Fais une liste des points que tu veux libérer.

Là c’est déjà moins fun hein ? Tu n’as pas encore commencé à libérer quoi que ce soit que t’es déjà en train d’envisager d’abandonner LOL ! Tu te souviens qu’en début d’article, j’ai parlé de refouler et/ou exprimer une émotion négative right ?

Eh bien là tu dois sentir comme une émotion négative à l’idée de faire cette liste du style “ennui”.

Comme tu vas sûrement vouloir “refouler” cette émotion, car elle te dérange, tu vas faire la seule chose logique face à cette situation : t’éloigner de ce qui a causé cet ennui : faire la liste. Donc tu ne vas tout simplement pas faire la liste.

Tu commences à piger en quoi tes programmes t’empêchent d’avancer dans la vie ? Et ça, ce n’est qu’un seul exemple parmi………………… enfin t’as compris quoi.

Bref, si t’es toujours là, alors fait cette liste et elle pourrait ressembler à cela :

  • Je n’aime pas être seule
  • Ça me pète les C*** de faire cette liste
  • J’aimerais bien faire Sédona, mais je traîne les pieds.
  • Pierre au boulot il me gave avec ses blagues de merde.
  • Je n’arrive pas à quitter mon mec
  • Les formalités administratives ça me fatigue.
  • J’en peux plus qu’il ne range jamais ses affaires, je repasse toujours derrière.
  • etc.. etc..

En gros pour chaque point de ta liste tu devrais ressentir une émotion négative même si elle est brève ou faible. Cela peut être de la paresse, de la jalousie, de la colère, peu importe. Note au moins une dizaine de trucs.

La vérité te libérera

Maintenant que tu as ta liste et ton audio de libération émotionnelle il va falloir savoir utiliser la technique. Écoute bien, car voici la clé de la libération : la vérité !

Tu vas donc choisir une thématique ou tu veux te libérer de l’émotion négative associée. Par exemple :

“J’en peux plus il range jamais ses affaires”

Tu lances ton audio et tu fermes les yeux puis tu penses à cette thématique. Forcément tu vas avoir un film mental, un commentaire, des réflexions, ou ressentir une émotion ou des sensations physiques.

Et la tu réponds de manière honnête aux questions qu’on va te poser dans l’audio. Par exemple :

Est-ce que je pourrais accueillir & permettre à ces pensées, sensations physiques, images et sons d’être là pendant un instant ?

Mais n’oublie pas, tu vas certainement commencer par refouler de manière automatique, car en activant une situation qui te perturbe tu vas vivre une émotion négative. Autrement dit tu vas peut-être avoir du mal au début à te mettre en mode “observateur”.

Sauf qu’ici la finesse de la technique, c’est de répondre OUI ou NON, mais de sonder qu’elle est la réponse intuitive, la vraie réponse qui te vient. En fait, tu cherches à être présent et à faire des choix.

Si tu réponds non c’est très bien aussi du moment que tu sens que c’est LA VRAIE réponse.

Et c’est pour cela que la vérité te libérera, car que la réponse soit OUI ou NON on s’en fout, c’est parce que suite à la question qu’on ta poser, tu vas alors scanner en toi qu’elle réponse te vient ou quelle réponse tu entends. Et pour répondre à cette question qu’on t’a posée, tu vas alors “répéter” si je puis dire la réponse que tu as entendue.

Il y a “cohérence”, donc vérité, donc libération.

Mais attention, plus tu vas pratiquer la méthode plus tu vas te rendre compte que tu cherches à avoir une libération au lieu de chercher quelle est ta vérité intérieure. Autrement dit, tu vas pratiquer “dans la vide”, car tu n’auras pas de libération.

Mais cela fait partie du processus…

Les 3 niveaux de lâcher-prise.

Si tu ne le savais pas, le cerveau est constitué de 3 couches (pour faire très simple) :

  • Le néocortex : produits les images & les sons.
  • Le cerveau limbique : produis les émotions.
  • Le cerveau reptilien : produis les sensations physiques.

Le cerveau reptilien gère le mode survie (attaque, fuite, paralysie). Par exemple les phobies sont créées par le cerveau reptilien. Avec Sedona c’est vraiment super facile de libérer une phobie parfois en 15 minutes…

Mais ici ce n’est pas le cas question, ce que je voulais dire est la chose suivante :

Je vais vous révéler mon astuce perso que j’utilise lors de mes sessions. Sur une thématique donnée, je vais d’abord libérer uniquement les sensations physiques (cerveau reptilien). Une fois fait, je reprends la même thématique et je m’occupe des émotions. Puis, sur la même thématique des images et des sons.

Car tout faire en même temps cela devient vite “brouillon” et finalement on n’est plus en contact avec “notre vérité” intérieure, car il y a trop de paramètres à gérer.

Je commence par les sensations physiques, car c’est le plus facile 😋

Conclusion sur la libération émotionnelle

La vérité c’est que la grosse partie des gens en développement personnel n’osent pas faire de la libération émotionnelle car ils ont pour habitude de refouler les émotions négatives. Ils vont donc refouler cette pratique.

Le truc c’est que même si sur l’instant on “ressent” une émotion négative, on lui enlève petit à petit de l’énergie en pratiquant. Après une session de Sedona sur une thématique donnée, il n’est pas rare de ne plus rien ressentir d’incommodant.

À force de répéter ce genre de pratique on finit par avoir désactivé complètement le programme et on a alors bye bye les réactions automatiques négatives.

Comment on le sait ? C’est simple ! Quand une situation similaire se présente à nouveau dans notre vie, elle ne nous fait ni chaud ni froid. Et là mes petits poulets, vous avez la preuve d’avoir vraiment libérer votre programme ! 😋

Durant le parcours flamme jumelle on est souvent désemparé et complètement déboussolé. Si tu veux te débarrasser de ce fardeau émotionnel, comprendre en détail ton parcours pour un mieux être immédiat et aller de l’avant clique ici.

Alexis

N'oublie pas d'utiliser ton discernement durant ta lecture. Ne nie pas tout en bloc mais n'accepte pas tout non plus.😎 Questionne, remet en cause, jauge, pondère, compare, analyse ce que tu lis afin de trouver ta vérité.

There is one comment

Join the conversation

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Share
Tweet
Share
Pin1