méthode sedona pour libération émotionnelle

Technique de libération émotionnelle (partie 2)

Voici la suite de l’article précédent sur la libération émotionnelle. Avant de passer à la technique en elle-même, il est important de comprendre certains principes de base. Ici nous verrons comme nous avons été programmés par rapport au concept de l’amour.

Voici un exemple de programmation des masses

Prenons le thème de l’amour. Savez-vous d’où vient votre concept de l’amour, c’est-à-dire votre façon de voir l’amour, de comment aimer, comment être aimé et ce que représente l’amour pour vous ?

Eh bien en grande partie, cela vient des médias (cinéma, musique, journaux, livres) et de ce que vous avez pu observer vis-à-vis de vos parents, qui étaient votre premier exemple d’un couple. Et pour cet exemple on va prendre le conte pour enfants de la princesse emprisonnée dans la tour attendant que son prince charmant vienne la délivrer.

Avant de rentrer dans une petite analyse de ce conte, il faut comprendre qu’il y a deux langages :

Ce que l’enfant observe consciemment et ce que son subconscient comprend.

En effet, l’enfant va être captivé par l’histoire. Il est pris par les émotions que l’histoire lui procure et veut savoir comment les choses vont se dérouler. De manière consciente, l’enfant est centré ou concentré sur le déroulement de l’histoire, les dessins, les voix, les personnages, etc.

Qui plus est, il est totalement “ouvert” à ce qu’il voit sans aucun filtre, car il est trop petit pour avoir du discernement. Autrement dit, l’enfant absorbe tout dans les moindres détails… sans aucun esprit critique ou presque.

Mais de l’autre côté, il y a les “messages quasi subliminaux” de l’histoire (voulus ou non par les auteurs). Et c’est là que le subconscient par association va “créer des programmes”.

Et c’est ce que l’on va voir maintenant.

Programmation mentale hautement probable pour la femme :

Toute l’histoire du conte tourne autour du fait que la princesse est enfermée dans une tour et qu’elle ne pourra se tirer de ce pétrin que si elle est délivrée par le fameux prince charmant dont elle tombera inévitablement amoureuse.

Alors, maintenant analysons rapidement les messages “subliminaux”.

Si elle est enfermée dans la tour, c’est que quelqu’un l’y a placée non ? Elle est donc la victime de… on ne sait pas trop qui. Maintenant qu’elle est enfermée et, mais même si elle se fait chier à mourir, elle accepte de subir ce sort, car elle n’essaie même pas de se délivrer par elle-même.

Autrement dit, elle est résignée, passive et pas très maline !

Ensuite d’après le conte, elle tombera amoureuse de la personne qui vient la libérer. Elle n’a apparemment aucun libre arbitre. C’est comme ça que ça doit se passer. Du coup, elle est programmée à aimer celui qui “passera les épreuves”.

Mais alors moi j’ai une question : si le prince il est moche, n’a pas de bonnes manières, est grossier et pète au lit, elle l’épouse quand même ou elle a son mot à dire la princesse ? Enfin, je dis ça je dis rien… Je ne dis rien !

Donc si on résume, la princesse est d’une beauté incalculable, courte d’esprit, résigné, passive, et une victime (de on sait pas qui)… Mais elle a besoin d’un homme afin de fleurir et pour ça elle est capable d’attendre des années quitte à se faire chier pendant ce temps…

Cela paraît tirer par les cheveux, mais finalement ce sont les messages sous-jacents ou subliminaux qui sont captés par le subconscient. D’autant plus que c’est ce que l’on va ensuite observer dans la vie réelle un nombre incalculable de fois. Chaque fois qu’on remarquera ça, le subconscient va valider ce fait en se disant : en effet, c’est bien comme ça que sont les choses.

Ceci forgera dans une certaine mesure le comportement des femmes vis-à-vis de l’amour.

À cela il faut rajouter les paroles des musiques, émissions de TV et surtout l’avis de l’entourage (qui a aussi reçu les mêmes messages) du coup tout cela va “valider” que c’est bien ce qui doit se passer.

En plus de cela, lorsque le subconscient valide que l’entourage dit la même chose il se passe un phénomène assez intéressant : l’appartenance à la tribu. Il va alors penser : je suis bien sur la bonne voie, car j’ai la même information que “la tribu”, et donc je suis intégré et je ne serais pas rejeté par elle.

Ceci contribue à rester dans sa zone de confort et à suivre l’opinion des autres. Mais pour l’instant on va s’arrêter ici.

La programmation hautement probable chez l’homme :

Alors pour le mec, c’est très simple : lui il faut qu’il galère pour avoir sa belle : il va passer par les brigands, la forêt hantée, les dragons, le feu, et une armée de problèmes. C’est donc un mec ultra compétent qui sait “tout faire” et s’est préparé toute sa vie pour ça ! Il se charge de tout et prend toutes les décisions ! En plus le mec il est prêt à tout pour sa princesse (la belle affaire).

Donc la programmation pour le mec c’est : tu dois travailler très dur pour obtenir ce que tu veux, tu es prêt à tout pour ta belle, quitte à mourir sans l’obtenir, mais une fois que tu l’as, tu es tranquille, car “ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants”.

Voilà la programmation pour l’homme. Sauf que le problème c’est que dans la vie réelle c’est un peu, pas du tout, comme ça que ça se passe et vous allez voir pourquoi :

Programmation hautement probable pour les couples dans la vie réelle :

Avant qu’une relation ne voit le jour, il est de coutume que l’homme soit celui qui doive séduire, faire les premiers pas et courtiser la femme. Après tout n’est-ce pas ce qu’on vient de voir dans le conte ? La femme est passive et c’est le mec qui prend tous les risques.

La femme elle, joue donc son rôle à la perfection comme on lui a appris dans le conte : elle se fait belle, est passive et attend que le prince se bouge le cul.

Mais l’idée est également de vérifier si l’homme est bien celui qui sera l’élu, alors la femme va alors mettre des barrières durant ce jeu de séduction (les brigands, la forêt hantée et l’armée de problèmes par exemple…) Autrement dit on joue au jeu de “suit moi je te fuis”.

Un coup je te montre que je suis intéressé, un coup je t’ignore, et c’est ce qu’on appelle la séduction.

Du coup, tout cela est pour l’homme “les épreuves” et il galère pour avoir sa promise.

Eh oui faut bien correspondre à la programmation qu’on nous a infligée depuis tout petit sinon ce n’est pas drôle. Donc pour l’instant les deux jouent parfaitement leurs rôles. Sauf que si ce jeu est marrant au début, à un moment la relation se forme et là… les problèmes commencent !

En effet, on a vendu au prince qu’il allait galérer à fond, mais qu’après c’était le paradis, qu’il sera tranquille à vie (se marièrent et eurent beaucoup d’enfants).

Sauf que de l’autre côté on a enseigné à la nana à être passive, attendre que le mec se charge de tout, et qu’il pourvoit à ses besoins, car seule elle est passive et n’a pas trop de cerveau.

Conclusion y a une couille dans le pâté, car une fois en relation, l’homme s’attend a avoir son paradis, et la nana attend ce pourquoi elle a été programmée : à être séduite, a recevoir les petites attentions au quotidien et que le mec lui montre qu’à part elle, personne ne compte sur la planète.

Bref vous avez compris le truc maintenant !

Sauf que dans ce conte à la con, une fois que le prince a chopé sa princesse, le conte ne nous donne aucune information sur “la suite”. Du coup le mental de monsieur et madame venant tout juste de se mettre en relation est à court d’idées… Il ne sait pas comment gérer le quotidien, car personne ne “lui a dit quoi faire”.

Vous voyez le truc venir maintenant ?

Du coup, le mental va jouer la partition qu’il connaît. Il va tourner en boucle sur le jeu qu’il connaît : l’homme prend les initiatives et pourvoit aux besoins de sa belle, et la belle n’en fout pas une, mais est toujours en “demande” d’affection, car elle a été programmée à être une cruche dépendante d’un homme.

Sauf qu’au bout d’un moment, ça commence à bien faire et les conflits arrivent dans la relation, car l’homme se rend compte que… son paradis il ne va pas l’avoir, car l’autre n’arrête pas de “demander”, pardon : se plaindre et se plaindre de ne pas recevoir toutes ces marques d’attentions et d’amour et de séduction (sans en foutre une de son côté, bah oui c’est pas son rôle).

Du coup ça commence à péter…

Conclusion sur la programmation

Si vous avez lu cet exemple de programmation, vous avez dû reconnaître bien des points communs avec vos histoires d’amour personnelles et ce que vous avez pu observer autour de vous. Alors évidemment j’ai un peu caricaturé pour que cela soit plus simple à écrire et à expliquer, car si je devais expliquer les nuances, cela serait illisible.

Heureusement les temps changent et depuis quelques années, il y a un changement dans les mentalités.

Mais l’idée ici était de mettre en avant un type de programmation que presque tous les lectrices et lecteurs puissent reconnaître comme “vrai” dans une certaine mesure.

La question qui se pose alors est : si nous avons constaté cela dans nos propres relations et dans notre entourage, alors que nous sommes tous différents, comment-ce possible ?

La réponse est bien évidemment : nous avons été programmés et nous n’avons jamais remis en cause ces programmes. On continue sur les mêmes rails en se plaignant que nous n’arrivons pas à destination.

Vous voyez le truc?

Et c’est là que la Libération émotionnelle entre en jeu.

La question à se poser maintenant est :

Quelle est réellement TA conception de l’amour ? Qu’as-tu envie que soit TA conception de l’amour ? Quel type d’interaction tu veux avec ton/ta partenaire ?

La vérité est que quand je pose cette question, les gens se savent pas répondre ou ne répondent que des banalités. Encore une fois des réponses “similaires” pour des gens différents. Étrange… 😏

En fait c’est totalement normal, car ce sont les programmes qui réfléchissent pour nous. Oui je sais, elle est dure à avaler celle-là aussi et pourtant c’est bien comme cela que ça se passe (en partie bien évidemment).

Donc le but de la libération émotionnelle va être de se libérer de toutes nos entraves, pré-concepts, idées erronées qui finalement nous bloquent dans la vie. Car ce sont des concepts que l’on a appris avec le temps, mais qui ne sont pas, pour la plupart à notre avantage.

Par exemple, prenez un chiot. Un chiot s’attend à recevoir de l’amour et de la nourriture. Il s’est qu’il est normal d’être aimé et il s’attend à cela. Il est doux, aimant, chaleureux et s’attend à recevoir la même chose. Mais si vous le maltraitez pendant un temps, il se mettra à penser qu’il ne mérite pas d’être aimé, que finalement il n’est pas “assez”.

Et c’est pareil pour les humains. Tu as une perception de toi-même et qui te laisse croire que tu peux ou non faire ceci ou cela, que tu es assez bon ou pas pour être, faire ou avoir ceci ou cela. Que tu mérites ou ne mérites pas ceci ou cela. Que tu n’es pas assez intelligent ou pas assez ceci ou cela.

Mais tu as décidé consciemment de te définir comme cela, ou “on t’a défini” comme cela via les critiques, les remarques des professeurs, le fonctionnement compétitif du système scolaire, etc.

Prends le temps d’y penser : l’image que tu as de toi, tu l’as pleinement choisie ou tu as accepté l’opinion des autres ?

En fait, on pourrait prendre n’importe quel thème : ta valeur personnelle, tes rêves, l’argent, les relations, le mariage, etc. et tu te rendrais compte de tes blocages.

Alors l’idée ce n’est pas de travailler sur tout, mais de te rendre compte de ce qui te fait sentir mal au quotidien, même si ce sont des trucs “bidon” comme la remarque d’un collègue au boulot. Car derrière un “je me sens mal” il y a un programme.

Aller on se retrouver dans le prochain article ou je vais vous montrer en détail la Méthode Sedona et comment l’appliquer concrètement dans votre vie.

Durant le parcours flamme jumelle on est souvent désemparé et complètement déboussolé. Si tu veux te débarrasser de ce fardeau émotionnel, comprendre en détail ton parcours pour un mieux être immédiat et aller de l’avant clique ici.

Alexis

N'oublie pas d'utiliser ton discernement durant ta lecture. Ne nie pas tout en bloc mais n'accepte pas tout non plus.😎 Questionne, remet en cause, jauge, pondère, compare, analyse ce que tu lis afin de trouver ta vérité.

Il n’y a aucun commentaire.

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most popular

Alexis

N'oublie pas d'utiliser ton discernement durant ta lecture. Ne nie pas tout en bloc mais n'accepte pas tout non plus.😎 Questionne, remet en cause, jauge, pondère, compare, analyse ce que tu lis afin de trouver ta vérité.

Most discussed