Technique de libération émotionnelle (Partie 1)

Durant mon périple en tant qu’entrepreneur et étudiant de la vie, j’ai vécu mes hauts et mes bas et je me souviens que mon mentor (un milliardaire américain) nous disait qu’il fallait travailler sur 2 axes :

  • D’un côté, définir et agir pour atteindre ses rêves, 
  • Et de l’autre, libérer ses émotions irrationnelles incontrôlables.

Et j’avoue en toute honnêteté qu’au départ je pensais qu’il parlait juste des phobies et autres comportements un peu “extrêmes”. Sauf que je me suis rendu compte qu’en fait, cela allait bien plus loin que cela.

Quand on comprend la portée de son enseignement, on se rend compte que cela prend tout son sens, car en fait, tout le monde cherche la même chose : être heureux et se sentir bien sauf que tout le monde cherche au mauvais endroit !

En effet, tout le monde pense que quelque chose d’extérieur à nous nous permettra de nous sentir bien. Et s’il est vrai qu’une bonne nouvelle, un ou une compagne, une belle voiture, une augmentation de salaire peut nous rendre “heureux” cela reste tout de même très temporaire.

Autrement dit, le monde extérieur ne peut pas nous rendre heureux sur le long terme et pourtant tout le monde continue sur la même lancée.

Quand tu commences à réfléchir à ce concept sur la durée, tu te rends compte que la source de ton “mal-être”, et ce qui t’empêche d’être pleinement heureux(se) au quotidien ce sont tes propres pensées avant quoi que ce soit d’autre !

En fait, quand je dis tes propres pensées, ce n’est pas vraiment exact. Je devrais dire “les pensées générées” par ton mental.

La différence fondamentale entre tes pensées et ton mental

le mental créé les pensées

Nous avons tous entendu cette célèbre phrase du philosophe Descartes : “Je pense donc je suis”.

Eh bien, désolé de dire cela, mais il s’est complètement trompé.

En fait en faisant cette affirmation qui est partiellement vraie, il s’identifie à ce que l’on appelle le MENTAL. Le mental est (comme n’importe quel organe du corps) une partie de NOUS et a sa propre fonction.

Sa fonction est de générer des pensées au même titre que la fonction de ton coeur est de pomper du sang afin de l’envoyer aux différentes parties de ton corps.

Le taf de ton mental est de générer des pensées à longueur de temps. Le mental permet de juger, cataloguer, pondérer, comparer, compiler, analyser…. C’est ton ordinateur de bord et tu en as besoin.

Si tu as déjà essayé la méditation, tu as déjà dû détecter ton mental rapidement, car c’est lui qui n’arrête pas de penser à hier, demain et de te déconcentrer sans ton consentement alors que t’as choisi de ne penser… n’a rien… LOL !

Si tu as besoin d’une preuve immédiate que ton mental “mène” la danse, ferme les yeux et pendant 2 minutes essaie de compter le nombre d’inspirations et d’expirations. Tu verras que dans quelques secondes tu auras perdu le fil car tu auras été embarqué par ton mental dans une histoire concernant hier, ou demain, etc.

Donc si on reprend la phrase de Descartes : “Je pense donc je suis”, on comprend maintenant qu’il dit la chose suivante : comme j’ai la faculté de penser alors JE SUIS.

Alors qu’en fait, c’est l’inverse : C’est parce que je SUIS, J’existe, que je suis la vie, que je suis conscience, que j’ai alors de multiples capacités, comme celle de penser. Car pour penser, il faut d’abord être.

Vous n’êtes pas votre mental

Maintenant que cette distinction est faite, voici ou cela devient intéressant. Étant donné que vous avez cette machine à penser en vous : ce générateur de pensées, vous pouvez vous rendre compte comment il fonctionne.

Il y a donc VOUS : la conscience, la vie, l’être qui utilise : un mental, un coeur, un corps, des poumons et tout le tralalalal de votre corps physique pour vous mouvoir dans cette vie ici.

La question qui se pose est alors : dans quelle mesure mes pensées sont bien mes pensées étant donné que quand je cherche à méditer je n’ai visiblement pas le contrôle sur elles….?

D’ailleurs Bouddha disait :

Le but de la méditation est de se détacher du contrôle que les pensées ont sur nous.

Cette citation de Bouddha confirme par ailleurs que Descartes se trompait. Si les pensées ont un contrôle sur nous, alors il y a nous d’un côté et les pensées de l’autre, soit 2 choses séparées et différentes. Je ne suis donc pas mes pensées.

Si je ne suis pas mes pensées, alors je suis autre chose : Je suis conscience. Et vous verrez comment vous en rendre compte au cours de ces articles et surtout par l’expérimentation personnelle.

Qu’est-ce qu’un “programme”

Toi qui lit cet article, tu as une façon de penser qui t’est propre (enfin ça c’est ce que tu crois).

En fait ce qu’il se passe c’est que tu es plein de “programmes informatiques” ou “programmes mentaux” qui ont été mis en toi en fonction de ton éducation, des médias (musique, cinéma, TV), de tes parents, professeurs, et aussi des décisions que tu as prises au cours de ta vie.

Pour faire simple depuis ta plus tendre enfance tu as accepté, a été formé à accepter l’opinion des autres.

La somme de ces programmes, est-ce que tu appelles : ton caractère, ta personnalité ou ta manière d’être. Je sais, celle-là elle est dure à digérer et pourtant… Donc ta “personnalité” pense d’une certaine façon, agit d’une certaine façon et obtient certains résultats.

Par exemple si un trait de ta personnalité est d’être jaloux(se) ce n’est rien d’autre qu’un programme. Si tu es attachiante également, si tu es du genre à t’énerver pour un rien, c’est aussi un programme. En fait énormément de traits de personnalités sont des programmes. La preuve en est, c’est qu’avec la technique que je vais t’enseigner dans les articles suivant, tu vas pouvoir te libérer de ces programmes, pardon, comportements. S’identifier à ces programmes c’est comme dire que le t-shirt que tu portes c’est toi !

Ce que j’appelle un programme est une réaction automatique que vous n’avez pas choisie, vous réagissez automatiquement à un mot, une situation, un comportement d’une personne, vous êtes donc en pilotage automatique en termes de pensées, d’émotions, d’actions et de résultats.

Prenez le temps d’analyser le comportement des “masses” et vous vous rendrez compte que toutes ces “personnalités différentes” agissent pourtant de la même manière. Et pourtant ce sont bien des personnes différentes avec des histoires de vie provenant de pays différents.

Pour lire la suite de l’article cliquez ici.

Durant le parcours flamme jumelle on est souvent désemparé et complètement déboussolé. Si tu veux te débarrasser de ce fardeau émotionnel, comprendre en détail ton parcours pour un mieux être immédiat et aller de l’avant clique ici.

Alexis

N'oublie pas d'utiliser ton discernement durant ta lecture. Ne nie pas tout en bloc mais n'accepte pas tout non plus.😎 Questionne, remet en cause, jauge, pondère, compare, analyse ce que tu lis afin de trouver ta vérité.

There are no comments

Join the conversation

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Share
Tweet
Share
Pin