Le Déni : ses Formes et impacts • Change Ta Perception ≫ Guérir de son parcours flamme jumelle.
Tous les articles Psychologie > Le Déni : ses Formes et impacts

Le Déni : ses Formes et impacts

quand le chaser rejette le runner

Le déni est un mécanisme psychologique omniprésent qui se manifeste sous diverses formes et peut avoir des conséquences profondes sur la vie des individus et de la société.

La psychologie reconnaît plusieurs types de déni qui sont des mécanismes de défense utilisés par les individus pour faire face à des situations stressantes ou menaçantes.

Chacun de ces types de déni a ses propres caractéristiques et peut avoir un impact sur le bien-être mental et émotionnel.

Voici une liste des dénis connus en psychologie, détaillés un par un :

Les différentes formes de déni :

Déni de la Réalité :

  • Description : Refuser de reconnaître la réalité d'une situation ou d'un événement stressant.
  • Exemple : Ignorer les symptômes d'une maladie grave et prétendre que tout va bien.

Déni de la Responsabilité :

  • Description : Rejeter la responsabilité de ses actes et de ses comportements, en les attribuant à d'autres facteurs ou en minimisant leur importance.
  • Exemple : Blâmer les autres pour ses erreurs au travail au lieu d'admettre sa propre négligence.

Déni de la Projection :

  • Description : Projeter ses propres pensées, émotions ou comportements inacceptables sur autrui, attribuant ces caractéristiques à d'autres personnes.
  • Exemple : Accuser son partenaire d'être jaloux tout en étant soi-même la personne jalouse.

Déni de la Minimisation :

  • Description : Réduire l'importance ou la gravité d'une situation ou d'un problème afin de ne pas avoir à y faire face.
  • Exemple : Ignorer la gravité d'un trouble de l'alimentation en prétendant que ce n'est qu'un “petit problème de poids”.

Déni de la Rationalisation :

  • Description : Justifier ou expliquer des comportements inacceptables ou des décisions douteuses par des excuses souvent peu convaincantes.
  • Exemple : Justifier la tricherie à un examen en prétendant que c'était la seule option pour réussir.

Déni de la Dissociation :

  • Description : Séparer ses pensées, émotions ou souvenirs de la conscience, créant ainsi une disconnexion avec la réalité.
  • Exemple : Oublier complètement un traumatisme de l'enfance en raison de sa gravité.

Déni de la Compensation :

  • Description : Surcompenser un aspect de sa vie pour masquer ou compenser un sentiment d'insécurité ou d'insatisfaction dans un autre domaine.
  • Exemple : Travailler de manière obsessionnelle pour compenser un manque d'estime de soi.

Déni de la Régression :

  • Description : Revenir à un comportement ou à un état plus infantile ou primitif en réponse au stress ou à l'anxiété.
  • Exemple : Se comporter de manière capricieuse ou enfantine lors de situations stressantes.

Déni de la Sublimation :

  • Description : Convertir des impulsions ou des émotions négatives en activités socialement acceptables ou créatives.
  • Exemple : Transformer la colère en énergie positive en s'impliquant dans des activités artistiques.

Déni de l'Intellectualisation :

  • Description : Éviter de ressentir des émotions en analysant ou en conceptualisant exagérément un problème de manière rationnelle.
  • Exemple : Traiter une perte amoureuse en discutant uniquement des aspects théoriques et philosophiques de l'amour.

Chacun de ces mécanismes de défense peut être utile à court terme pour faire face à des situations stressantes, mais s'ils sont utilisés de manière excessive ou inadaptée, ils peuvent entraver la croissance personnelle et la résolution de problèmes.

L'identification de ces dénis peut être un premier pas vers une prise de conscience et une gestion plus saine des émotions et des situations difficiles. En cas de besoin, l'aide d'un professionnel de la santé mentale peut être précieuse pour aborder ces mécanismes de défense de manière constructive.

Les Conséquences du Déni

Impact sur la Santé Mentale : La Pression Cachée

Le déni prolongé peut avoir des conséquences graves sur la santé mentale. Il peut alimenter l'anxiété, la dépression et le stress. Ignorer ses problèmes peut sembler apaisant à court terme, mais à long terme, cela peut créer une pression émotionnelle insoutenable.

Conséquences Interpersonnelles : Les Relations Brisées

Dans les relations, le déni peut provoquer des malentendus et des conflits. Les sentiments non exprimés ou les problèmes ignorés peuvent s'accumuler, entraînant des ruptures et des tensions dans les relations interpersonnelles.

Effets sur la Société : Exemple du Déni Climatique

Le déni collectif peut avoir des répercussions majeures sur la société. Par exemple, selon le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), si le déni climatique persiste, les températures mondiales pourraient augmenter de manière catastrophique, affectant des milliards de personnes.

Conclusion : Reconnaître et Confronter le Déni

Le déni est une réalité complexe qui peut prendre de nombreuses formes, du déni personnel aux problèmes sociaux majeurs.

Cependant, il est essentiel de le reconnaître pour éviter ses conséquences néfastes. En identifiant le déni dans nos vies et en prenant des mesures pour le confronter, nous pouvons favoriser la croissance personnelle, des relations plus saines et une société plus responsable.

N'oublions pas que la reconnaissance du déni est la première étape vers le changement, que ce soit à l'échelle individuelle ou sociétale. Ignorer le déni ne fait que le renforcer, alors soyons conscients de ses différentes formes et de ses impacts, et engageons-nous à l'affronter de manière constructive pour un avenir meilleur.

Alexis Faure

⛓️‍💥 Expert En Désactivation Des Traumas
🌱 Et Transformation Consciente
🧘‍♀️ EFT ❘ PNL ❘ SDN ❘ MCBT ❘ DTMA
🥂 +6000 coachings réalisés.
🏆 +2.3 Millions de pages lues.
🌀 Se libérer de la souffrance Flamme Jumelle 👉🏻 ici.
🌀 Couper avec les dépendances et addictions 👉🏻 ici.
🌀 En finir avec l'anxiété, les phobies et la dépression 👉🏻 ici.

2 comments

  • Merci pour cette synthèse fort intéressante. Je suis personnellement fort consciente de mes dénis, aux combien nombreux qui nous concernent tous à différents degrés, mais encore très “diesel” entre la conscience de ces dénis et l’action concrète pour être totalement alignée.
    Ma compréhension de la “croyance FJ” depuis environ un peu plus de 2 ans, est que c’est un mécanisme de Déni, salvateur un temps, pour encaisser une rupture ou un gosthing ou une relation dysfonctionnel à stopper. Histoire d’arracher le pensement plus lentement quoi, en croyant que ça sera moins douloureux à l’arrivée.
    Mais en effet, à un moment il faut s’en détacher, sinon c’est involutif donc loin d’éveiller une personne.
    Toutes les formes de déni que vous avez cité entre en ligne de compte dans l’expérience que nous nommons FJ selon moi.
    Oui même l’écologie, car le nombre de vues que font certains pour ne rien dire, ou vraiment pas grand chose (une heure de vidéo avec titre putaclic qui pourrait être résumée en 1min donc être moins lourde donc moins polluante) ou répéter ce qui a été dit 10 000fois avant eux par d’autres chaines youtube new age polluent, ainsi que toutes les newsletters envoyées en masse.
    En dehors du fait que je trouve certains contenus désormais tout à fait inutiles, vides et obsolète, j’ai arrêté de les consommer aussi pour ça: l’écologie.
    Les mêmes qui vous disent d’aimer gaïa, la respecter et qui font des contenus interminables pour ne rien dire de neuf qui sont dans le déni de participer à la pollution planétaire via internet, là où certains “contenus” seraient largement dispensables, donc pour le bien de tous 🙂
    Si vous n’êtes pas au courant, supprimer au fur et à mesure les mails traités qui ne serviront plus, a un impacte sur l’environnement, trop peu de personnes le font, ou le disent à ceux qui l’ignore, alors si tu peux passer le message à ton voisin, c’est cool 😉

  • Et je ne suis pas dans le déni que mon propre commentaire aurait pu être plus courts, plus synthétique, résumé en moins de caractère, donc moins polluant. Mais comme pour toutes les autres formes de déni, il y a un temps d’intégration entre “prise de conscience” et “comportement aligné” XD Note pour moi-même histoire d’y penser la prochaine fois. 🙂