Synthèse des différences Chaser/Runner • Change Ta Perception ≫ Guérir de son parcours flamme jumelle.
Tous les Articles Flammes Jumelles > Synthèse des différences Chaser/Runner

Synthèse des différences Chaser/Runner

différences chaser runner

Au cours de ce parcours de “flamme jumelle”, on a tendance à dire que le Runner et le Chaser sont des opposées, ce qui est vrai sur certains points, mais ils sont aussi très similaires si on regarde les choses sous le prisme des programmations mentales.

Ils sont également très complémentaires, mais pas dans le sens ou on l'entend généralement. Il faut comprendre ici que chacun vient combler les manques de l'autre (en termes de programmation mentale) et c'est en cela qu'ils sont complémentaires et non pour la relation de couple. La dynamique relationnelle parle d'elle-même.

Cette complémentarité vient combler les manques/besoins de chacun à un tel niveau, que cela donne l'intensité positive comme négative de ce que ce que l'on vit dans le parcours dit “flamme jumelle”.

En gros :

⇢ Quand les deux pièces du puzzle s'emboitent parfaitement : production d'un sentiment d'unité.
⇢ Quand les deux pièces du puzzle se séparent : production d'un énorme sentiment de manque.

Comprendre l'autre personne est crucial pour le bon fonctionnement de la relation avec soi-même, mais aussi, car ce qu'il te manque en toi Runner, c'est ton Chaser qui l'a… Et vice versa ! Et donc tu vas pouvoir comprendre ce qu'il te faut bosser en comprenant ce que l'autre t'apporte et que tu n'as plus quand il n'est pas là.

Ici je vais faire très schématique & caricaturé pour montrer des tendances. Bien évidemment, cela ne peut pas s'appliquer à la lettre pour chaque parcours. Ce ne sont que des tendances.

Quelques différences & similarités Runner/Chaser :

Je vais utiliser ici les mots “yin et yang” qui ne sont que des étiquettes et des catégories et non des énergies. Cf : lire des livres sur la philosophie chinoise. Mais c'est le vocabulaire connu dans le parcours flamme jumelle aussi je le réutilise.

  • Le Chaser est “Yang” et doit développer son “Yin” -> Passer du contrôle au lâcher-prise.
  • Le Runner est “Yin” et doit développer son “Yang” -> Passer de la non-communication à la communication claire et agir, s'affirmer, avoir confiance en lui, oser être vrai.

Du coup :

  • Le Chaser “Yang” est pro actif, s’affirme, a confiance en lui, acte dans la matière.
  • Le Runner “Yin” est la tête dans les nuages, rêveurs, irresponsables, a pas confiance en lui, ment, manipule.

Et :

  • Le Chaser est souvent un empathe intellectuel (décrypte la psychologie des autres).
  • Le Runner est souvent un empathe émotionnel (ressens les émotions des autres).

Et :

  • Le Runner idéalise le monde et ne voit pas les choses comme elles sont.
  • Le Chaser idéalise son Runner et ne le voit pas comme il est.

Du coup :

  • Le Chaser a peur de perdre l'Amour de sa relation “Flamme jumelle”.
  • Le Runner a peur de l'Amour/engagement émotionnel de la relation “flamme jumelle”.

Par conséquent :

  • Le Chaser fait du forcing pour que le Runner ouvre enfin les yeux sur le lien.
  • Le Runner fait du forcing pour fuir le lien en allant dans des relations toxiques par exemple.

On pourrait dire encore que :

  • Le Chaser est dans la vérité, la sincérité et l'honnêteté.
  • Le Runner est dans les masques, les mensonges et la trahison et la manipulation.

Dans le triangle de Karpman :

  • Le Runner aime être en position de victime.
  • Le Chaser déteste être en position de victime.
  • Le Chaser peut prendre la place du bourreau si c'est nécessaire.
  • Le Runner fait tout pour ne pas prendre la place du bourreau, même si c'est sa principale posture dans la FJ.
  • Le Runner n'a aucun problème à démarrer quelque chose, mais galère à y mettre fin.
  • Le Chaser n'a aucun problème à mettre fin à quelque chose, mais galère pour démarrer quelque chose

Nous avons aussi :

  • Le Chaser s'assume en tant qu'être, individu avec ses goûts et ses couleurs.
  • Le Runner ne s'assume pas du tout et se caméléonise en fonction de son interlocuteur.

Nous avons aussi :

  • Un Runner dépendant affectif envers son entourage, mais pas/peu de son Chaser.
  • Un Chaser dépendant affectif de son Runner, mais pas de son entourage.

Mais aussi :

  • Le Runner est obnubilé par le regard des autres.
  • Le Chaser s'inquiète peu du regard des autres.
  • Le Runner c'est : Je me changerais en Or pour que tu m'aimes encore.
  • Le Chaser c'est : Qui m'aime me suive et si t’es pas content, c'est pareil !

On a donc ;

  • Un Runner qui a peur d'être rejeté par son Chaser s'il laisse libre la relation se faire.
  • Le Chaser qui a peur d'être abandonné par son Runner.

Puis :

  • Le Runner est dans le contrôle de ses sentiments, personnalité pour plaire aux autres.
  • Le Chaser est dans le contrôle de son monde extérieur pour filtrer qui rentre dans son monde.

Une astuce pour le travail sur soi.

Tu as surement déjà entendu des amis dire :

C'est toujours plus facile de voir les problèmes des autres que de voir les siens.

Aussi toute l'astuce ici serait d'utiliser exactement ce principe pour s'aider soi-même !

Quand tu vois la liste ci-dessus, tu te rends compte que le “couple flamme jumelle” peut être opposé, mais ils peuvent avoir exactement le même “problème” sur des thématiques différentes.

Par exemple,

  • Le Runner est dépendant affectif de son entourage/conjoint.
  • Le Chaser est dépendant affectif vis-à-vis de son Runner, mais pas de son entourage.

Ici les deux ont un problème de dépendance affective mais pas dirigé au même endroit. Du coup ce que tu vas pouvoir faire est regarder chez “ton autre” tous ces “problèmes”, les noter sur une feuille, puis ensuite te demander :

Est-ce que je n’aurais pas ces mêmes problèmes, mais dans un autre aspect de ma vie ?

Tu vas voir, cela va te faire tout bizarre ! 🙂

Exemple : Le Runner arrive pas à communiquer ses sentiments. (un grand classique).

Dans quel domaine toi, n'arrives-tu pas à dire tes sentiments ? Tu te rendras compte que peut-être tu n'y arrives pas quand il s'agit de tes parents et que lorsque l'occasion se présente, tu agis exactement comme un Runner : tu fais tout pour fuir la situation !

Autre exemple : Le Runner n'ose pas quitter une relation toxique.

Tu regardes alors en toi et tu te rends compte que toi, tu n'arrives pas à quitter cette relation FJ qui est dans plus de 90% des cas une relation toxique ou devient toxique. Ou alors, tu fais un travail que t'aime pas, qui est “toxique” pour toi et pour autant tu ne le lâches pas non plus…

Quand tu commences à réfléchir comme ça, tu vas voir qu'en fait, bien que différents Runner/Chaser ont bien plus de similitudes qu'on veut bien l'admettre. En fait, si on regarde bien, on pourrait dire que le Chaser dans sa relation avec son Runner est dans le même genre d'attitudes que le Runner envers son monde extérieur.

Et en fait, au lieu d'être centré sur ton Runner en attendant que les poules aient des dents, alias, qu'il revienne, tu as alors tout un tas de pistes pour travailler sur toi et agir sur la seule et unique chose ou tu as du pouvoir : sur toi !

Tu peux aussi aller dans l'onglet exercices pour avoir des marches à suivre et démarrer ton taf ou alors directement prendre un rendez-vous en thérapie comportementale cognitive, mais attention, ça décoiffe

Alexis Faure

⛓️‍💥 Coach Pleine Conscience.
🌱 Désactivation des Traumas.
🌱 Transformation Consciente.
🧘‍♀️ EFT ❘ PNL ❘ SDN ❘ MCBT ❘ DTMA.
🥂 +9000 coachings réalisés.
🏆 +2.3 Millions de pages lues.
👉🏻 Guérir du parcours FJ ici.
👉🏻 Guérir des dépendances ici.
👉🏻 Guérir de l'anxiété ici.

34 comments

  • Bonsoir,
    Tu parles souvent de relations toxiques qui attirent le runner; est-il également possible qu’il aille vers des relations tranquilles où il sera plus aimé que lui n’aime? Quand pour lui amour = souffrance, opter pour des relations plus «calmes» peut le tranquiliser… qu’en penses tu? Mon runner a vécu plusieurs années avec une femme dont il pense n’avoir jamais été amoureux réellement. Et ses expériences de couples ont toutes été pareilles… selon ses dires, la seule fois où il a été fou d’amour il n’a rien fait.

    • Hello Malika 🙂

      Oui cela arrive aussi que le Runner soit dans des relation tranquille, mais ce qu’il cherche en général même s’il ne s’en rend pas compte c’est la “non implication émotionnelle”. Donc en général, il va chercher une personne qui l’aime plus lui que lui ne l’aime et va lui donner un rôle à jouer. Ainsi vu que l’autre est “accro” + à un rôle a joeur il minimise les risques de se faire rejeter.

      Après s’il tombe bien et (cela va dépendre de psychologie de chaque runner), il peut être dans une relation “tranquille” un peu plate, sympa sans plus et pas forcément toxique. Mais effectivement pour avoir discuter avec des runners on retombe toujours sur le :

      Je n’ai jamais été amoureux de la personne
      Je l’aime mais c’est pas fou
      Etc…
      Ils sotn capable d’être en relation, d’apprécier la personne, rester des années, mais pour autant niveau implication émotionnelle et amour, c’est plat comme une prairie LOL.

      Et c’est normal, car pour eux amour = souffrance, aussi, ils n’iront pas vers l’amour, c’est bien pour ca qu’ils nous fuient LOL 🙂 En fait ils recherchent justement la stabilité quitte à ne pas aimer tant que cela apporte de la stabilité du couple.

      Et c’est aussi pour ca qu’ils jouent des jeuxs (masques) afin de faire tenir les choses coûte que coûte.

      • C’est tout à fait ça pour mon runner! Exactement. Il conçoit le vrai bonheur comme quelque chose de moyennement haut et plat, sans émotions trop fortes. Il dit avoir une peur de souffrir. Et il a vécu avec une personne très gentille, ayant peu confiance en elle, et très amoureuse de lui. Le genre de relation dans laquelle il a le contrôle. Il a fini par la quitter faute de sentiments… depuis il est revenu vers , fait des va et viens permanents. Pfff ils sont epuisants !

        • Oui et en plus pour eux c’est rassurant car ils ont une forme de “confiance en eux”, une certaine “ascendance” sur l’autre, vu que l’autre est “accro” à eux.

          Du coup quand ton partenaire te regardes avec des yeux admiratif et te bourre de compliment c’est super confortable,

          Par contre en général dans ces relations, le Runner a bien de la stabilité, mais il meurt à petit feu car ils sacrifient leur rêves pour de la stabilité.

          En fait ils sont dirigé par la peur sans vraiment le savoir, en s’inventant toujours un tas de prétextes et d’excuses (auto sabotage) pour ne pas tenter quelque chose.

          Car tenter, c’est sortir de la zone de confort, donc instabilité.

          En fait le Runner est quelqu’un d’extraordinaire qui s’ignore. C’est dur à dire mais c’est vraiment ça. Quand les poules auront des dents (donc on sait pas trop quand), le runner sortira de son illusion, puaaaah ca va dépoter grave !

        • Ma runner était avec moi dans une relation tranquille mais plein d’amour qu’elle nie !!
          Mais elle a quand même sabotée!!

  • Oui c est vrai mon runner est dans une relation depuis 3 ans et demi et a chaque fois que l on se voyait il me disait être malheureux et vu le regard de chien battu qu il avait dur de penser le contraire.Elle le piste et le contrôle sauf que lui n arrive pas à la quitter* pour pas lui faire de la peine” comme il dit et des discussions que l on a eu il ne sais jamais affirmer en tant qu homme il attend qu on lui dise quoi faire ….pas évident parfois

    • Oui c’est exactement ça… j’ai vu ce cas plein de fois. C’est presque exactement les mêmes phrases, les mêmes raisons à chaque fois “il n’arrive pas à la quitter”. C’est addictif, non pas à cause de l’amour mais à cause de ses propres programmations mentales.

      Et puis dans ce genre de relation, le Runner est en position de Sauver envers son/partenaire, car si il la quitte, elle se sent mal du coup, il passerait de la position de victime à bourreau, et le runner mourra 1000 fois avant de passer pour le bourreau.

      Du coup, il passe en posture de victime sacrificiel : il est pas heureux, mais mieux vaut être une victime qui se sacrifie pour le bien d’une autre personne que d’être un bourrea (le méchant de l’histoire).

      Du coup, l’autre personne va se permettre ce que normalement on ne se permet pas :
      On flic l’autre, on le piste, on le traque, on lui impose des horaires à respecter, on s’arrange pour qu’il ou elle ne puisse pas trop socialiser car sinon cela serait prendre le risque que le runner se barre ailleurs…

      Et le Runner ne dira rien car au fond, c’est toujours pareil, s’il s’assume et s’affirme, il devra trancher, prendre une décision et donc… devoir se choisir lui et rompre.

      Aussi, il jouera le marathon : attendre que l’autre se lasse et coupe la relation, ainsi on ne passe pas pour le connard ou la connaisse qui a mis fin à la relation.

  • Oui c est tout à fait ça à chaque fois qu il venait la première phrase cetait “il faut que je sois rentré avant telle heure…) moi dans ma tête je me disais tu n es pas dans le moment présent là (bon je dis ça je dis rien vu que moi aussi je ne suis pas trop ancrée)mais c etait énervant je me disais bonjour le stress.Ce qui est pénible cest vrai cest qu il ne veut pas faire de peine à l autre même en étant malheureux mais à nous il fait de la peine “inconsciemment” à la personne qui au final l aime le plus donc la il est un peu bourreau c est malfichu tout ça lol😆

    • Ahahah oui mais en fait tout est bien fait ! Au début quand c’est en apparence dysfonctionnel on se dit mais qu’est-ce que c’est que ce bordel, mais au final, c’est vachement bien ficelé.

      En fait faut vraiment prendre les choses en mode : qu’est ce que cela vient éveillé chez moi en terme de sentiments négatif et aller libérer tout cela. En plus ça aide l’autre aussi à se libérer aussi.

      En fait ils sont en cage dans leur relation mais ne s’en aperçoivent pas.

  • Bonjour!
    Même en lisant cet article, je me demande lequel des deux je suis… je me retrouve dans les deux…
    je suis dépendante affective mais j’exprime mes sentiments .
    Je suis dans des relations toxiques, je crains le regard ( même celui de mon jumeau. Je suis certaine de ne pas lui plaire). Et en même temps, je suis à l’aise face à un groupe. Et je suis capable de m’affirmer.
    Je semble être l’ame éveillée, c’est lui qui fuit la situation.

    Je rempli tous les critères de fj de votre article. ( jusqu’a Ressentir ses douleurs et émotions, sans compter les rêves chaque nuit…). Mais j’en viens à me demander si j’en suis bien une… et je n’ai aucune idée de ce qu’il pense et ressens.
    La situation est très spéciale faut dire. Nous nous sommes rencontrés ( par hasard évidemment 😋😏) il y a 6/7 mois. Nous sommes à 7 h de route et nous sommes vus seulement deux fois. En revanche, nous avons passé du temps au téléphone. Ça n’aide sans doute pas pour se découvrir…

    Merci de vos articles !!

  • Je suis en cage dans ma relation de couple et ne veux pas quitter mon conjoint car il aurait trop mal. Pour autant, je suis Chaser…enfin je crois…. Non, en fait j’en suis certaine… enfin non du coup.bref… c’.est déstabilisant tout ça 😫

    • Oui mais cela peut arriver que le chaser soit dans une dépendance émotionnelle dans un couple. Normalement c’est du déjà réglé mais cela peut arriver. Ensuite il faut regarder si cette dépendance tu l’a uniquement dans cette situation (avec le couple) ou si elle existe ailleurs.

      par exemple le Runner va (en général) être dépendant au couple, amis, famille, c’est un tout.

      Perso je suis Chaser 1000% et dans certaines situations très spécifiques et assez rares je n’ose pas dire “non” car je sais que “cela ferait du mal” à la personne alors que franchement normalement je suis pas du tout comme ça. Le Runner lui c’est récurrent de ne pas oser dire “non”. Cela lui arrive très très souvent.

      Donc quand on a un “problème” il faut regarder la fréquence du problème, la durée (si cela fait longtemps qu’on a ce problème ou pas) et si ce problèmes est dupliqué dans d’autres situations.

      Donc si tu as cette dépendance face à ton couple et qu’il n’y a que là que tu as une dépendance émotionnelle, cela ne fait pas de toi un Runner pour autant 🙂

  • Bonjour, se qui est bizarre ses que je me retrouve dans les deux et je suis impossible de savoir si je suis chaser ou runner…
    Après je suis sûr à 100% j’ai trouvé ma flamme jumelle. On est pareil mais différent et se qu’on ressent l’un pour l’autre fait peur. Enfin l’énergie qui s’en dégage me fait très peur personnellement…

  • Bonjour, c’est incroyable, je racontais la relation que je vis avec une femme en couple et elle m’a parlé de flamme jumelle, dans tout ce que je lis je retrouve notre relation. On s’est très fort rapproché, elle parlait de se séparer et là maintenant elle est dans une phase de fuite, elle n’ose pas quitter son compagnon et du coup s’en rapproche (lui la flique alors qu’il avait toujours été cool jusque là) et s’éloigne de moi. Je le vis super mal et je suis en plein questionnement sur moi-même. Ce n’est vraiment pas quelqu’un sur qui je me serais retourné en temps normal, dès que je l’ai rencontré j’ai senti quelque chose d’unique, indescriptible. En même temps, je sens une force intérieure incroyable, que même si elle s’éloigne elle me reviendra, comme si j’étais dans ses pensées ou je sais qu’elle se force mais que ce n’est pas sa réelle volonté.

  • Et si on se retrouve dans un cas comme dans l’autre?
    Je me vois chaser et runner dépendant des cas, j’ai confiance dans certains cas et non dans d’autres.

    Je sais contrôler et lâcher prise….trop de choses dans ma tête. J’ai tout eu depuis toujours (bonheur, malheur; Amour des autres et indifférence ; dépendance aux avis des autres et confiance à mes propres avis jusqu’à me mettre le monde entier sur mon dos)
    Ai four et au moulin voulant tout contrôler mais je peux aussi ne pas être visible pour ne pas faire de la peine.
    Ce cas est il fréquent ou comment me definir

    • Le runner est celui qui fuit l’engagement amour après on peut en terme de comportement se retrouver “un peu de partout”, mais dans la relation FJ, il y en a un qui fuit l’engagement et qui cherche toujours a avoir un entre deux 🙂 Le chaser lui, veut la relation en entière.

  • Les yins sortent du silence et osent enfin affirmer leur vérité et leur expérience….mais il y aura toujours quelques yang (ou des gens pas forcément FJ mais qui repettent bêtement ce qu’ils ont lu ici ou là, ça peut même être des yins avec un faux self de yang tellement ils ne se font pas confiance et laissent les autres définir qui ils sont) pour venir leur dire que non, ils disent n’importe quoi, car s’ils sont Yin ils sont runner un point c’est tout. Et comme le Yin est souple et n’aime pas le conflit, il courbe l’échine.

    Chaser/runner, oui c’est très simple=celui qui veut la relation/ celui qui l’a fuit.
    En revanche….il y a vraiment d’autres subtilités…notamment dans les énergies incarnées Yin ou yang, dans les genre ou sexe réel, et dans le genre ou polarité énergétique (au sens où l’entend la médecine chinoise par ex) ressentie. Qui à ce niveau peut s’exprimer en “faux self” ou plutôt “self réactionnel”. Par exemple la femme yin un peu vue comme “masculine” car ayant eu des modèles d’identification de femmes badass dans sa lignée qui se débrouillent majoritairement sans hommes, dans les tâches qui leurs sont habituellement assimilées….un faux yang dans le sens où c’est un mécanisme de défense développé avec les épreuves de la vie pour survivre (s’il n’y avait pas d’homme à la maison ou défaillant pour éduquer la petite fille). Tout comme un homme de polarité yang dominante de base, par peur des ombres “masculines” (hommes violents envers les femmes ou enfants dans sa lignée par exemple) va rejeter cela, et se considérer comme “féminin” ou préférer la compagnie des femmes, sans être aligné avec une partie de son énergie, et plutôt que de blesser la chaser Yin, la fuit tout en étant yang. (Peur inconsciente de perte de contrôle et rejet de la domination masculine). Comme quoi un yang peut aussi par faux self se prendre pour un Yin. 🤗 Surtout s’ils tombent sur des ressources qui disent que celui qui fuit est Yin, et que sa chaser Yin a parfois du faux self de yang.
    Si vous êtes perdus et vous retrouvez dans les deux profils… c’est sans doute qu’il ya des subtilités que vous sentez sans arriver à les conceptualiser. C’est peut être que votre duo est dans une configuration chaser Yin/ runner yang?
    C’est ce qu’il s’est passé pour moi et je suis enfin apaisée, au moins au niveau intellectuel à ce sujet. Parce qu’un runner yang reste un runner.
    Et que le chaser Yin préfère s’effacer que s’imposer.
    Il préfère perdre l’amour de l’autre que le forcer.
    Il regrette le temps où le runner venait vers lui de son propre enthousiasme.
    Il ne veut pas réclamer de l’amour ou des miettes. Ni le forcer par projection. (Car dans bcp d’autres relations le Yin n’est pas respecté et ses limites sont sans cesse bafouées même par des amis qui se disent bienveillants). Donc le Yin ne veux surtout pas faire vivre cela à son yang, et aux premiers signes de fuites du runner yang, il va lui laisser de l’espace, croyant bien faire.
    Blessure d’abandon, dépendance affective oui….mais c’est un Yin donc il préférera prendre sur lui, se contrôler, oublier ses besoins et s’oublier, plutôt que d’être relou avec l’autre. (On retrouve la posture sacrificielle qu’on aussi les chasers yang, mais le Yin va possiblement s’essouffler bcp plus vite et courir beaucoup moins longtemps).
    Plusieurs sources d’informations séparent depuis environ deux ans bien les “rôles” dans la dynamique du duo et les polarités énergétique.
    Mais tout cela au fond n’est pas important.
    Vous savez si vous devez compenser dans un sens ou dans l’autre.
    Enfin c’est le bilan que je tire de toutes ces années d’errance à ne pas écouter ma petite voix et à enfin l’écouter, plus l’observation de plusieurs témoignages ici et là.
    L’urgence est de récupérer son discernement, son pouvoir personnel, et son élan de vie. 🌠🌲

    • Bonjour je pense que c’est le commentaire le plus pertinent que je n’ai jamais lu sur le sujet ! Merci. Je pense est Yan avec un faux self yang fille j’ai eu une figure paternelle absente et que la vie a fait que je dois gérer seule le quotidien et mon activité pro. Ça fait une semaine que j’ai pris conscience pour les FJ et je suis perdue même si au fond de moi je pense être le Runner. J’ai les 2 blessures abandon et rejet donc pas évident

  • Oh mon dieu ! Merci pour cet article !!! Il m’éclaire sur mon comportement. Je recherchais des informations sur la relation de flamme jumelles car je me posais la question concernant ma relation actuelle et j’ai atterri ici. Et je m’aperçois que je suis clairement une runner. De toutes mes relations j’étais incapable de me séparer pour ne pas faire du mal alors que je n’étais pas heureuse. Depuis ma rencontre avec ma “peut être flamme jumelles” je me reconnais dans chaque phrase résumant les relations de flammes jumelles. C’est troublant. Une connexion au premier regard. Une sensation de se connaître, le temps qui passe à vitesse grand V, une confiance en lui à l’extrême, mais ma peur de l’engagement et notre séparation géographique qui a finalement été horrible pour chacun de nous. Depuis qu’on s’est retrouvé je suis apaisée comme jamais, sereine dans ma vie, mon couple… Même si je n’arrive toujours pas à m’engager 😅

  • Sincère merci pour l’article, Je comprends mieux mon rôle de Chaser et de mon Runner qui a fuit completement face à mon trop plein de douceur et d’attention. Je travaillerai sur moi même espérant quand même qu’il me revienne totalement, car c’est trop dur sans lui….

  • J’aime la plupart de vos articles et surtout le petit mot à la fin de garder sa propre conscience personnel unique allumée.
    Votre NON placement à GURU de tout le monde. Merci.
    Pourtant cet article m’a énervée. On est UNIQUE. On ne peut pas classifier ni un être humain ni un couple si spéciale.
    On est Unique quand on est SOI..sinon, dans la masquerade, oui tout le monde risque de se ressembler. Pour ma part, je suis Chaser Yin avec une histoire personnelle très complexe. J’ai des traits de votre Liste CHaser et des traits de votre Liste Runner. Et puis, (A mon avis) – dans la même personne – si le Yin est blessé, le Yang aussi forcement est blessé. Et vice-versa. Le Yang – pour ma part – est la coquille qu’on voit autour du coquillage. Nous sommes tous et toutes Yin-Yang.

  • Merci beaucoup je trouve cela si bien expliqué , beaucoup de gens si perdent dans cette relation !
    Belle journée à vous 🙏⭐️💖

    Nancy

  • Merci beaucoup pour tes articles très claires. Persuadée d’être Chaser, des thérapeutes m’ont à 3 reprises dit que non pas du tout, je fais partir de la teem des Runneuses. Après une phase de perturbations, je commence à m’y faire et j’essaye d’avoir un regard différent sur mes comportements. Quand je lis vos articles je ne peux que m’incliner, c’est bien de moi dont on parle 🤣
    Au boulot ! Merci encore 🙏

  • Ton analyse est d’une finesse incroyable. J’ai dû m’asseoir et marquer un temps de pause tellement c’est époustouflant. Bravo. Ça se voit que tu es chaser 😀.

    • Hello:) Le runner c’est celui qui, quand la relation va bien, va commencer, d’une manière ou d’une autre couper, freiner, nier, refouler la relation. C’est “le” critère pour savoir si on est runner ou pas. Mais au fond, peu importe qui on est pour son travail sur soi.

      • Bonjour,
        Est ce possible de vivre une relation FJ, alors que depuis 4 ans je ne lui en ai jamais parlé. Je suis runneur, et je me retrouve totalement dedans. Mais je n’ai jamais avoué mes sentiments. Lui non plus, il m’a fait du rentre dedans au début il y a 4 ans, moi trop amoureuse ailleurs, je l’ai dénigré. D’ailleurs, il était tout ce que je fuyais !
        Puis il y a 3 ans, je me suis réveillée, l’ai contacté, il a répondu très froidement, et silence radio. Il y a 1 mois, pour la première fois, je me réveille et me surprend à accepter et adorer l’idée que ce soit lui, qui vit avec son monde extérieur, et moi, mon monde intérieur, lui que je refusais. Et depuis, il traîne dans les parage très discrètement sans m’accoster. Suis-je bien en FJ ? Reviendra t-il ? Nous sommes tous les 2 mariés. Et là, moi runneuse, ce qui est évoqué plus haut, désolée mais c’est moi, le mariage PLAN PLAN, bardé de sécurité en tous genres, alors qu’avec lui, la passion et le feu seraient au RV. Merci si quelqu’un peut m’éclairer, je ne suis pas une lumière sur ce parcours, et au passage j’ai plus de 50 ans ! Bien à vous

        • 🙋je suis quelqu’un et vous demandez la réponse à quelqu’un, so let’s go:

          🙄Qu’elle est l’importance pour vous de croire à la légende urbaine “flammes jumelles” très en vogue dans le développement pseudo personnel enrobé de croyances et conditionnements New age? Avez vous vraiment besoin de cette croyance pour réfléchir à votre relation ?
          Parce que c’est vraiment LA question à se poser en fait. Si vous posez la question à d’autres en mode “reviendra-t-il? Sommes nous bien FJ?” Vous êtes du pain béni pour les gourous et les dérives sectaires qui sont ravis de pouvoir donner des réponses qu’ils n’ont pas à ceux qui les demandent (surtout s’ils payent pour ça 🤷). C’est d’ailleurs comme cela que fonctionne les titres putaclic des vidéos youtube. En 2017 on nous disait déjà ” ton autre s’en veut, a le déclic, va revenir t’avouer son amour…”.
          Et en 2023: ben idem même système bien rodé de putaclic, rien de neuf…. Et toujours les mêmes tirages de cartes avec des design ken et barbie version elfe de la forêt. Les cartes Pokémon sont has been.

          Mais à part ça, en faisant un petit break de tout ce contenu “spirituel”, ou en l’observant dorénavant avec recul, rien qu’en lisant les titres d’accroche des madames Irma du web, vous avez demandé à l’autre s’il avait pour projet de revenir?
          Parce que là ce serait:
          1)concret
          2)gratuit
          3)explicite
          4) vous seriez fixé (sauf si vous êtes en face de quelqu’un qui profite, ou est co-dépendant sans pour autant vouloir se mouiller plus, s’engager, ben dans ce cas, la question à se poser n’est plus “va-t-il revenir” mais peut être “jusqu’à quand puis-je supporter qu’on me balade et joue avec mes sentiments !?!”
          5) peut être pas divin à sauver les vibrations de la terre mais au moins sain et respectant le consentement et la réciprocité, bref la BASE de toute relation viable et saine, ce qui en soi est déjà largement plus respectueux, donc divin, que le bulshit fj. Non parce que ok l’archétype du runner en tiens une couche….mais celui du chaser, on en parle? Il est abusif. L’autre ne fait rien pour vous, ne répond pas à vos attentes, messages, ne vous considère pas, ne vous respecte pas, ne vous parle plus voir vous a bloqué de partout mais…..”il m’aime mais il me sait pas”. 💩🔫
          Un peu comme certains vous diront dans un tribunal que la victime était consentante puisqu’elle n’a pas dit non….
          C’est bien drôle que les FJ aient explosé les algorithmes et soient devenues si populaires pile en même temps que l’époque “me too”. 🤣🙃
          Je lis une histoire comme quoi y aurait des moitiés d’âmes dans deux humains, je crush, et PAF, c’est “MON autre”! “Mais il le sait pas”. 🙄😤💩

          C’est pas des inconnus sur le net (donc pas moi non plus, désolée fausse alerte 🙊) qui vont savoir à sa place (à part les gourous mal intentionnés qui brossent le client dans le sens du poil, disent ce que vous voulez entendre pour vous tirer votre oseille et avoir une emprise sur vous, comme si l’emprise de l’autre ne suffisait pas 😤). Ouai parce que bon hein, faut
          quand même se le dire que quelqu’un qui relationne mal avec vous à 2/10, se comporte avec l’archétype du symbol du toxique qu’on appelle “runner” pour vous prendre autant la tête à chercher des explications mystiques à ses comportements de merde a une sérieuse emprise.😤
          A 50 ans, il faudrait peut-être remettre en question les Disney ” un jour mon prince/ ma FJ viendra….” Ou pas.
          Les hommes sont froids après avoir déployé des efforts pour courtiser une femme parce qu’ils se sont épuisés et sont échaudés, blessés dans leurs sentiments ou leur orgueil, voire sont déjà passés à la prochaine cible, parce que oui ya pas que des princes charmants, y a aussi pleins de quetards qui sont capables de vous dire monts et merveilles, à vous et à la fameuse “tierce” (voir les tierces, vu que beaucoup d’hommes tant qu’ils n’ont pas ce qu’ils veulent courent après plusieurs gazelles en parallèle mais la gazelle aime les histoires à l’eau de rose et se sentir unique) pour vous donner l’illusion qu’ils sont des ames soeurs, des fj etc parce que la faim justifie les moyens….donc le deuil est fait, où les efforts sont proposés à une autre “proie”… Ils ne vont pas deviner comme par enchantement que finalement la dame est partante.
          Surtout allez lire l’article sur la limerance, car qui vous courtise n’est pas forcément sérieux ou romantique dans ses intentions, mais suffit de se retrouver seule ou insatisfaite dans une relation, pour regretter un ancien prétendant qu’on a envoyé se faire voir….comme le potentiel amour de sa vie qu’on a pas vu avant…et quand on découvrira que finalement il voulait juste tirer son coup sans plus….aïe le réveil.

          Vous dites “moi runneuse” et en même temps “suis-bien en FJ?”….
          Alors vous savez et à la fois vous nous demandez?
          Je suis un peu rentre dedans, bourru, mais c’est parce que le seul éveil de de con science qui est salutaire c’est celui de voir qu’on nous raconte beaucoup de conneries autour de ce concept et ça me révolte que l’on abuse des gens naïfs qui espèrent l’amour, qu’on encourage des comportements ou croyances toxiques, et qu’on veuille à tout prix faire passer des histoires tout ce qu’il y a de plus banales pour un truc exceptionnel, spirituel, rare et j’en passe. N’importe quel scénario de téléfilm américain de Noël bas de gamme vous en pond en masse des scénarios FJ. 😇
          D’ailleurs dernière vidéo de gourous qui disent que le film n’oublie jamais est une histoire FJ, preuve qu’on est dans la fiction. 🤷
          Je ne suis pas une lumière non plus, par contre j’ai arrêté de confondre le bulshit avec la lumière et j’espère que de plus en plus de gens le feront également, pour leur bien. 🤷
          Namasté, coeur sur vous, bisous.

          • Bonjour Casper,
            Et bien que d’énergie à 4H41 du mat 👍
            J’apprécie votre sincérité mais également votre lucidité sur le sujet. Cela étant, sortant des termes FJ, les histoires se ressemblent du style “cours après moi” et rien que le fait de courir fait réfléchir ( travailler sur soi si on reprend le langage des FJ) Le fond du processus, est loin d’être déconnant, d’ailleurs PLATON l’évoque au sujet de l’amour, ce serait Zeus qui aurait scindé en 2 les corps afin que les “hommes” cessent d’importuner les Dieux, et donc le principe des FJ. Bref, j’ai sourie en lisant votre réponse, il n’y a pas que les FJ qui réveillent, il y a aussi des Casper bien réveillés le matin, qui poussent une gueulante 🤣 Merci 👌

  • Oui c’est un peu sa car j’avais envie d’aller avec ma flamme jumelles mais en même temps je lui est dit que je pouvais pas quitter la personne avec qui j’étais j’ai pas réussi à franchir le pas mais je me retrouve aussi beaucoup dans le chaser car j’ai constamment envie de se contact avec ma flamme jumelles je me protège souvent mais je n’arrive pas à franchir le pas et je ne sais pas quel rôle ma flamme jumelles a également (runner ou chaser)
    Merci pour votre réponse ☺️

  • Si je comprends bien, on a tous des relations de flamme jumelle car on est tous soit à dominante chaser, soit à dominante runner et on est tous l’un ou l’autre à tour de rôle…alors ma question est : existe-t-il des relations relation flamme jumelle et des relation non flamme jumelle ? Ou alors en définitive on vit tous des relations flamme jumelle qui nous amènent tout au long de notre vie à évoluer?

  • Bonjour j’aimerais savoir si c’est possible pour le chasser d’avoir certains comportements du runner comme par exemple ne pas être tout le temps franc avec son entourage, ne pas se dénoncer en cas de problème, avoir souvent peur de montrer ses émotions.je demande si souvent il peut le faire avoir ses attitudes

    • Bonjour Malika,

      Oui ce sont des problèmes d’être humain tout simplement.Ce qui fait que le “runner” est le “Runner” est qu’il “fuit” l’amour ou l’engagement amoureux dans cette relation QUAND tout se passe bien. En gros, c’est la personne de la relation qui pour X raison ne s’engage pas. Le Chaser du coup, est celui qui voudrait s’engager mais ne peut pas car l’autre ne le permet pas.

      Après il va y avoir tout un tas de critères psy, que l’on retrouve chez l’un et chez l’autre, car ce sont des problèmes d’être humain traditionnel.