Runner : Comment t'affirmer en relation sans créer de conflits ? • Change Ta Perception ≫ Guérir de son parcours flamme jumelle.
Tous les Articles Flammes Jumelles > Runner : Comment t’affirmer en relation sans créer de conflits ?

Runner : Comment t’affirmer en relation sans créer de conflits ?

Dans cet article nous allons voir une technique toute simple, mais ultra efficace qui te permettra de t'affirmer en toute sécurité, sans avoir à dire grand-chose, sans prendre de risques et surtout sans remettre en cause tes goûts et tes couleurs.

Finalement, t'affirmer sans pour autant renoncer à qui tu es.

J'ai appris cette technique durant mes années en marketing de réseaux ou tu l'imagines bien, devant un prospect tu fais face à tout un tas d'objections et de critiques.

Aussi cette technique est presque “universelle” et tu vas pouvoir l'utiliser sans réfléchir et à n'importe quel moment. Perso, je l'utilise pratiquement tout le temps car c'est devenu un automatisme.

Comment répondre aux critiques et aux objections ?

Le problème du Runner est le fait de s'affirmer, de pouvoir s'en tenir à son avis, de garder le cap quand il s'agit de montrer ce qu'il pense ou ce qu'il aime, car lorsqu'il pense à le faire, il a peur de pas mal de choses :

  • D'être rejeté,
  • D'être critiqué,
  • Peur du conflit,
  • Peur de décevoir les autres,
  • Peur de l'échec,
  • Peur de souffrir,
  • Peur de perdre l'amour/regard des autres,
  • Peu de ne pas être à la hauteur,
  • Peur d'être ridiculisé,
  • Etc.

Aussi le Runner va souvent te dire ce que tu veux entendre, ou dire A quand il pense B, car s'il ose dire ce qu'il pense (même si c'est quelque chose de positif) les peurs montent en lui.

En fait il a surtout peur du conflit, car en général (dans le stéréotype) du Runner, il a peur de se faire rejeter et perdre l'amour de ces personnes.

Un Runner “type” à vraiment peur de se retrouver seul, alors il va se travestir sauf que cela le fait souffrir car il se dissocie en “deux” avec son Vrai et son Faux Self.

Il se perd lui-même au fil des ans.

Alors, voici une technique toute simple pour t'affirmer en toute sécurité.

Imagine que tu sois en train de faire face à une critique d'un de tes proches/conjoint. La seule chose que tu vas faire c'est reprendre le sujet de sa critique et en faire une question.

Et ça Runner tu peux parfaitement le faire car c'est vraiment bidon mais surtout ultra efficace.

Par exemple, ta partenaire te dit : “Non, mais arrête de méditer c'est vraiment un truc de perché !”

Tu réponds tout simplement : “En quoi c'est un truc de perché ?”

Tu pourrais répondre aussi des variantes :

  • Ah bon comment tu sais ?
  • Qu'est-ce que tu veux dire par là ?
  • Ah bon c'est-à-dire ?
  • Etc…

Quand tu fais cela, tu n'es pas en train de justifier pourquoi tu fais de la méditation, ou pourquoi tu veux continuer d'en faire ou en train d'envisager d'arrêter, mais tu renvoies la balle pour comprendre pourquoi la personne te donne ce point de vue.

En fait, c'est alors à elle de justifier, défendre et expliquer son point de vue !

Sauf que pendant tout ce temps là, de manière cool, discrète et sans tension, tu n'es plus la cible d'attaques, mais ni vu ni connu, t'es devenu le leader de la conversation car l'autre personne suit tes directives et pas l'inverse…

Une technique fantastique pour sortir de la dépendance affective

L'idée n'est pas de faire cette technique 15 fois d'affilées durant UNE conversation sinon la personne va comprendre que tu la “contrôles” et donc, elle risque de monter dans les tours.

En fait le Runner est souvent dans la dépendance affective et cette technique va te permettre de faire une chose très claire : Comprendre les motivations des personnes de ton entourage qui te “conseillent”.

L'idée est que lorsque tu utilises cette technique, t'es en sécurité, car tu n'as pas à partager ton intériorité face au désaccord de la personne en face de toi. Tu peux tout calmement observer, réfléchir et analyser l'autre.

Ca c'est vachement important, car cela te permet de te mettre sur “pause” quelques instants au lieu de repartir dans tes schémas relationnels habituels ou tu renoncerais à ce que tu veux, ou tu ruminerais alors ton mal-être et ainsi de suite.

Cela te permet de sortir petit à petit de la dépendance affective (couplé à d'autres techniques), car tu te rendras compte de qui te conseilles, pourquoi et comment

Tu te rendras alors compte des dessous de tes relations surtout si t'es dans une relation toxique. Alors dans ce cas, tu verras que les schémas derrière sont souvent une histoire d'emprise, de contrôle, de manipulation, de peur et ainsi de suite.

Tu te demanderas alors : pourquoi veut-on toujours me contrôler en utilisant la peur ?

Alors tu vas te rendre compte que la peur marche à fond sur toi, mais sauf que comme tu utilises cette nouvelle technique (à bon escient et avec parcimonie et pas 15 fois de suite dans la même conversation, il faut que cela sonne naturel comme demander le sel à table…)

Tu vas ouvrir les yeux petits à petit sur la psychologie de ton entourage et mieux comprendre comment TU fonctionnes et pourquoi la peur fonctionne si bien sur toi.

En fait tu vas comprendre que tu nourris ces relations, et donc, si on te contrôle par la peur, c'est que jusqu'à présent, tu as trouvé un avantage à cela (à toi de savoir quels avantages).

Et attention Runner, ceci n'est pas une critique, l'idée est d'ouvrir les yeux, ni plus ni moins, car lorsque tu sauras, tu seras alors face à des choix.

Qu'est-ce que j'ai envie maintenant, pour moi ? Quel choix m'honore ?

La cerise sur le gâteau

Imaginons que lorsque tu utilises la technique, surtout si t'es en relation avec une personne vraiment oppressante ou toxique et qu'elle monte un peu dans les tours.

Par exemple, dans notre histoire de méditation, si t'es avec une personne toxique, elle flippe à mort, car elle sent que tu vas développer ton monde intérieur et qu'elle va à terme perdre son emprise sur toi.

Car il faut dire ce qui est… ce genre de relation toxique est une question d'emprise sur l'autre, car le ou la partenaire a besoin d'avoir de l'emprise.

Aussi quand tu fais un travail intérieur (méditations, séminaires, livres de développement personnel, spiritualité) c'est forcément très très mal vu, car l'autre personne sait intuitivement qu'elle ne va pas te garder longtemps sous contrôle !

Alors si tu as utilisé 3 ou 4 questions lors de ta conversation sur la méditation, il peut monter dans les tours et là tu vas utiliser une technique qui va le stopper tout net dans son élan.

Si la personne monte dans les tours, tu dis calmement et gentiment :

Je comprends tout à fait ton avis, mais je ne le partage pas.

Et ça… ça calme tout de suite. Et si la personne ré-enchérit et monte encore un peu (car c'est une histoire de rapport de force avec ces gens-là), tu répètes la même chose encore calmement et gentiment.

En fait tu vas répéter cela comme un disque rayé le temps nécessaire et ne surtout pas entrer dans un débat ou tu vas expliquer le pourquoi du comment de ton point de vue.

En fait cette phrase elle calme trop, car, c'est comme si une personne essayait en montant dans les tours de te convaincre que tu devrais arrêter d'écouter Mozart pour AC/DC, car lui en est fan !

Dans une conversation normale, tu lui dirais alors :

Oui je comprends bien que tu sois fan de AC/DC, mais je ne partage pas ces goûts musicaux.

Et là, soit la personne est vraiment pété dans sa tête et à un gros problème, et continue d'essayer de te convaincre d'aimer AC/DC, d'arrêter de faire de la médiation, de voir telles ou telles personnes et alors elle révèlera son jeu…

Soit elle est un peu plus maline et se taira car justement… si elle continue, elle est alors au pied du mur et “devra montrer son vrai visage”.

Qu'est-ce que tu veux faire contre ça ? Si tu n’aimes pas le chocolat, tu n’aimes pas le chocolat qu'est-ce que tu veux que je te dise… ? C'est la vie !

Finalement toi pendant tout ce temps tu as :

  • Posé des questions pour savoir ce que l'autre pense,
  • Tu as pu observer ce qui le motive réellement,
  • Tu n'as pas justifié tes goûts,
  • Tu n'as pas tenté de défendre à tout prix ton opinion,
  • Tu as peu parlé donc pas pris de risques,
  • Tu as pu gardé un état émotionnel stable au lieu d'être noyé émotionnellement,
  • Tu es donc resté en capacité, stable, fort, sans vaciller,
  • Tu n'as pas remis en cause tes goûts, chose que tu aurais faits avant,
  • Tu as changé la dynamique relationnelle sans conflit,
  • Finalement tu as gagné en leadership.

Alors évidemment, si tu fais cela régulièrement de manière subtile, tu vas te rendre compte de qui t'entoure, de comment tu fonctionnes et tu devras petit à petit changer certaines choses.

En faisant cette technique tu vas te privilégier toi, ce qui pendant longtemps n'a pas été le cas.

L'avantage de faire cela avec parcimonie est que tu instaures une nouvelle dynamique relationnelle. Cela va chambouler les gens car ceux qui avaient du contrôle sur toi vont en avoir de moins en moins.

Ils devront alors s'habituer, s'ajuster à ton changement ou pas. Certains sortiront peut-être de ta vie et dans ce cas, ce n'est pas grave, car ce n'est pas toi qui les intéressaient, mais ce que tu pouvais leur apporter, alors bon vent !

D'autres resteront et s'ils restent, c'est que surement ils apprécieront ton “nouveau toi” et sauront s'ajuster à toi.

Si tu es dans une relation toxique, tu verras que moins la personne a de l'emprise sur toi, moins elle peut nourrir et valider ses “programmes” et moins la relation l'intéressera.

La personne va passer par plusieurs stades pour essayer de “récupérer” son “dû” mais tant que tu utilises ce genre de stratégie elle se rendra compte que :

Tes goûts sont tes goûts et que c'est parfaitement normal que tu suives ce qui te fait du bien.

Du coup, il y a de fortes chances que tôt ou tard, n'ayant plus sa “cam émotionnelle”, la relation éclate d'une manière ou d'une autre.

Sauf que toi tu n'auras rien à te reprocher car tu as le droit de faire ce qui te fait vibrer et si cela ne lui convient pas, alors c'est qu'il n'a pas sa place à tes côtés.

En fait tu feras petit à petit la différence entre attachement émotionnel et Amour véritable que tu connais car normalement si tu lis ce genre d'articles, tu as rencontré ton autre 🙂

Voici la vidéo de l'article sur Youtube :

[video_player type=”youtube” style=”1″ dimensions=”560×315″ width=”560″ height=”315″ align=”center” margin_top=”0″ margin_bottom=”20″ ipad_color=”black”]aHR0cHM6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vd2F0Y2g/dj1KMUFRMTBKdENXYw==[/video_player]

Alexis Faure

🔆 Somatic Trauma Therapist.
🔆 Nervous System regulation.
🔆 EFT ❘ PNL ❘ SDN ❘ MCBT ❘ TCC.
🔆 + de 6000 coachings effectués.
🔆 + de 1.4 Millions de pages du blog lues.
🧘‍♂️ Coaching FJ 👉🏻 ici.
🔥 Programme Cendres à Renaissance 👉🏻 ici.

4 comments

  • Bonjour Alexis,
    Tout d’abord merci pour ces articles très intéressants et parfois drôles ! 🙂
    J’aime l’humour 😉
    Ma jumelle “runner” a des soucis psychologiques. Elle serait bipolaire. Je dis “serait” car elle reste discrète sur le sujet. En tout cas elle a conscience d’avoir un trouble. Elle refuse de continuer de voir un médecin ou de se faire soigner. Elle a clairement une double personnalité ce qui n’aide pas dans notre parcours. Je me demande si ça joue sur le fait qu’elle soit influençable et attirée par les personnes toxiques.
    Nous sommes dans la même entreprise, elle aimerait revenir travailler dans la même équipe que moi mais n’ose pas demander car ses amis (qui ne voient pas d’un bon œil notre relation) ne veulent pas. Elle les écoute plutôt que d’écouter son cœur.
    Est-ce que le fait de ne pas se soigner, peut avoir des conséquences sur une éventuelle réunion dans cette vie ? Pour le moment j’ai bien compris que je dois me concentrer sur moi-même et travailler sur moi mais je me pose certaines questions sur ce trouble notamment. As-tu déjà rencontré des runners bipolaires (et qui ne se soignent pas) ? J’aimerais en savoir plus. Merci d’avance 🙂

    • Hello ! Merci pour ton commentaire 🙂

      Oui j’ai envie de dire c’est même classique d’être face à des Runners avec des pathologiques mentales qui soit, ignorent qu’ils les ont, soit qui le savent.

      Mais dans les deux cas justement c’est “dur” pour eux de s’y confronter donc d’aller voir un spécialiste, ils préfèrent la politique de l’autruche. Il n’est donc pas rare de trouver des Runners bipolaires, cyclotimiques, un poil parano, un poil narcissique etc…

      Tous ne sont pas dans ce cas heureusement mais c’est quand même fréquent !

      Maintenant oui je pense que c’est un “frein” à la réunion et c’est pourquoi il est nettement préférable de travailler sur soi car par vases communicants cela va l’aider, mais ils partent de “tellement loin” psychologiquement qu’attendre va être très long et très souffrante pour le Chaser.

      En fait, attendre devient l’obstacle à votre réunion car le Chaser se cale sur la posture du Runner : attendre, patienter, donner le temps au temps… et ainsi de suite.

      Or le Chaser devrait aller de l’avant avec ou sans son Runner et c’est justement ce qui propulsera le “train” ET les wagons vers l’avant. Si tu attends que ton Runner bouge, tu peux attendre des lustres. Comme je le dis souvent, un Runner c’est pas un Avenger.

      En plus, vouloir aider le Runner c’est comme vouloir aider une personne qui n’a rien demandé. C’est super dur !

      J’ai tenté de le faire pendant des années car je vois facilement les “problèmes des gens” mais essaie d’expliquer à un pote à toi qu’il est super jaloux, c’est peine perdu. Pour lui il est “normal”, il “est comme il est”. Toi tu sais que c’est sa jalousie qui fout en l’air ses relations de couples, mais il n’y a rien à faire, pour lui, c’est ses ex le problème…

      Bref, tant qu’il ne fera pas la démarcher de demander de l’aide, les carottes sont cuites.

      Avec les Runners c’est pareil en fait, c’est pourquoi attendre, essayer de lui expliquer c’est un peu “peine perdu” même si nous chaser on va “tout tenter” pour lui montrer “la voie”. Faudra bien essayer hein LOL

      Mais à un moment justement il faut lâcher et revenir à soi car pour ma part il n’y a pas d’épée de Damoclès dans cette histoire de flamme jumelle et tant que tu prends des décisions basées sur l’émotion positive, le bien-être et la bienveillance, tu peux aller dans n’importe quel direction.

      • Bonjour, et quand le runner est avec une perverse narcissique jalouse qui a décidé de nous prendre pour cible afin de nous écarter de lui, on fait quoi, car là moi ça me détruit ?

  • Merci pour ta réponse !!!
    Ça me rassure dans un sens, je me dis que déjà le parcours de flammes jumelles c’est franchement pas facile mais en plus il faut que mon runner soit bipolaire ! Faut que ça tombe sur moi quoi 🤦‍♀️😆. Je rigole un peu mais il n’y a pas si longtemps que ça, j’étais encore au fond du gouffre à cause de toute cette histoire. Je remonte la pente depuis que j’ai bien compris le phénomène et tout le travail que je dois faire sur moi 🙂
    Je continuerai de lire tes articles avec grand plaisir 😀