Vivre avec un autre partenaire que sa flamme jumelle oui mais…

Souvent en séance de coaching revient la thématique suivante : est-il possible de faire sa vie avec une autre personne que ma flamme jumelle ?

Cette question est légitime, car pendant une bonne partie du parcours le Chaser va ressentir qu’il ne peut pas aller avec qqn d’autre. Comme s’il était bloqué, comme si aller avec qqn d’autre était sans saveur ou un non sens.

La réponse à cette question est bien évidemment oui, mais ton mental ego pendant une bonne partie du parcours va te donner l’impression que non ou te faire croire que non.

Et c’est justement ce que l’on va voir dans cet article.

Les décharges négatives du mental ego

Pour s’y prendre, il va faire ce qu’il fait de mieux : quand tu vas penser à faire ta vie avec une autre personne que ton autre, il va t’envoyer une décharge d’émotion négative comme la trahison, la culpabilité ou la déloyauté.

Pourquoi il fait ça ?

Car pendant une bonne partie du parcours, ton mental ego jauge que la meilleure option est la dépendance affective et donc toute décision qui invalide cette dépendance affective, qui va “ailleurs ou contre” celle-ci, donnera lieu à une décharge d’émotion négative, qui va te paraitre être bien réel, c’est à dire “la vérité.

En gros tu vas te manger une claque dans la nuque pour te faire comprendre que c’est pas un chemin à prendre.

Tu vis tellement dans l’illusion du mental ego que tu crois encore que le message envoyé avec la peur est réel alors tu l’écoutes et tu fais ce qu’il te dit. Alors qu’en fait, tu viens de te faire “arnaquer” par ton propre mental ego. 🤣

Finalement tu arrêteras d’envisager cette option pour revenir alors à ton point de départ :

La dépendance affective.

Elle est pas belle la vie ?

Sauf que cette option : vivre avec qqun d’autre que ton Runner vient d’une intention positive qui consiste à être heureux parce que tu le vaux bien et que tu le mérite, et à ce moment là ou tu envisage cette option :

BAAAAAM ! Décharge négative, car tu envisage une autre option que le Runner.

Du coup cela veut dire (dépendance oblige) que tu n’as pas le droit d’être heureux par toi-même ou pour toi même. Dis donc Chaser, tu te Runneriserais pas un peu à tout hasard…?

Le pire c’est que beaucoup croient que c’est leur intuition ou leur âme qui leur parle dans ce genre de situations alors qu’en fait c’est juste leur mental.

Tu n’a pas idée à quel point le mental est polymorphe et peut te faire croire tout et n’importe quoi

Finalement dans la spiritualité on va parler du fameux “éveil spirituel” qui consiste justement à se rendre compte progressivement que beaucoup de nos décisions sont d’abord prises pas notre mental ego et qu’on est piloté par lui en pensant être aux commandes…

D’ailleurs, les Neuro-scientifiques d’Harvard disent qu’environ 90% des décisions d’un adulte sont prises par l’inconscient, l’adulte ne fait alors qu’acter des décisions dont il n’est pas l’auteur.

Et c’est vrai, car quand tu commences à simplement observer la réalité de ton quotidien, il est très facile de se rendre compte que tu te réveilles pas le matin en choisissant de te bombarder de pensées négatives concernant ta relation FJ.

Ces pensées sont générées automatiquement par ton mental ego par contre toi tu les subis.

Pourquoi ?

Car tu as choisi de t’identifier au contenu des pensées que le mental produit non-stop.

Ou dit d’une autre façon, tu ne sais pas comment te détacher de l’emprise et du contrôle que ces pensées ont sur toi (paraphrase de Bouddha). En somme tu ne sais pas comment lâcher prise.

Tu crois être ces pensées alors que ce ne sont pas les tiennes, mais celles de ton mental. On parle alors de vivre dans l’illusion du mental ego grâce à l’identification au mental ego.

  • Quand tu crois au message de tes émotions -> identification au mental ego
  • Quand tu agis en fonction de ce message -> tu vis l’illusion du mental ego.

Je te donne un exemple qui va te parler…😏

Quand ton Runner te fuis car il te prend pour la poupée Chucky qui lui court après avec un couteau de 25 cm de long, toi tu sais qu’il a fumé un joint on est bien d’accord ? 🤣 🤣 🤣

En même temps, t’as vu la gueule de Chucky ? Tu m’étonnes qu’il ai les boules !

En fait, il ne fait qu’acter une décision qui n’est pas la sienne, mais celle de son mental ego qui lui fait croire que l’amour est souffrance (etc…).

Quand il pense à se lancer dans cette relation, il prend alors une décharge d’émotion négative qui lui fait croire que c’est vrai (que l’amour est souffrance) alors qu’en fait, c’est la décharge négative qui est souffrante….

Il fait alors une association qui est fausse (mais comme tout le monde d’ailleurs, car on tombe tous dans ce panneau).

On associe le message avec l’émotion négative et on emprunte pas le chemin. Ici pour le Runner cela donne la chose suivante :

Me lancer dans cette relation = émotion négative = amour = souffrance = pas le bon chemin.

Alors qu’en réalité, ce qui fait souffrir le Runner est cette décharge soudaine d’émotion négative et non l’amour car à l ‘instant T, il ne ressent pas l’amour mais une émotion négative qui va être associée à l’amour.

Petite nuance qui fait toute la différence.

Le Runner ou tout autre personne sujet à ce genre de mécanisme, c’est-à-dire tout le monde, va alors garder en mémoire l’empreinte de cette décharge négative.

Tu nages alors dans le monde de tes propres limites intérieures générées par ton mental ego.

Grosso modo, l’ego mental fait avec toi ce que l’on fait à certains animaux. Tu sais quand tu leur met un collier qui balance une décharge électrique chaque fois qu’ils ne font pas ce que tu veux qu’ils fassent…

Tu fais le rapprochement ? 🤣 🤣 🤣 🤣

Finalement, cette association d’idées passent en une nano seconde dans la tête du Runner fait qu’il va croire au message provenant de la décharge négative. Il agira alors en fonction du message et s’éloignera de toi.

S’il était présent et conscient, il comprendrait alors que la peur est une illusion et que c’est la décharge qui est souffrante et non l’amour.

Maintenant que le Runner s’est identifié au contenu du message, sa vie se base alors sur une l’illusion crée de toute pièce par son mental ego.

Résultat : la fuite.

Le Runner est alors persuadé que tu n’es pas bon pour lui et qu’il faut te fuir, sauf que de l’autre côté, son vrai self couplé à son intuition lui dit le contraire…

Et là tu comprends les vas et viens de ton Runner couplé avec ses failles narcissiques, son passif agressif, délire de parano et de persécution de son mental ego.

Ce sont les “armes” que le mental ego utilise afin d’amener son hôte (le runner) vers la solution qui lui paraît être la meilleure option. Le mieux décidé par qui ?

Par le mental ego bien sûr, car pour lui, au vu du contenu du disque dur du Runner, dans cette situation (Amour FJ), la meilleure de stratégie est la fuite pour maintenir son hôte en toute sécurité.

En fait, ces mécanismes on les a tous, d’ailleurs toi aussi Chaser t’es complètement piloté par ton mental qui te fait croire que la dépendance affective est la meilleure stratégie à suivre pour que tu atteignes ton objectif : Être heureux.

Autrement dit, pour ton mental ego, rester en enfer (dépendance et souffrance) devrait te permettre d’aller au paradis et tu vas comprendre pourquoi dans cet article.

Prépare tes kleenex tu peux en avoir besoin🤣 🤣 🤣

La dépendance : la meilleure stratégie

En fait ce qu’il se passe c’est que le Chaser va vivre exactement le même mécanisme de peur que celui raconté avec notre Runner, mais sur une autre thématique.

Le Chaser a ressenti un vide toute sa vie qui n’a pu être comblé qu’en présence du Runner aussi il y aura instantanément une association dans son cerveau :

Runner = Bonheur

En plus de cela, c’est une association réelle et factuelle, puisque vécue. Elle est alors extrêmement ancrée, car proportionnelle à l’amour ressenti.

En gros, cette association c’est du béton armé renforcé à l’acier.

Et c’est ce qui va créer ton obsession pour ton Runner et te rendre à la fois aveugle et perméable à plein de concepts à la con. Pendant une bonne partie de ton parcours, tu vas devenir comme cet animal à qui l’on met un collier électrique et ne jurera plus que part “ta réunion” :

Acquisition réunion, objectif réunion, y a que la réunion qui compte.

Le Chaser va donc devenir dépendant de son Runner puisque soumis à sa programmation mentale et aux décharges électriques chaque fois qu’il va envisager un autre chemin que celui dicté par le mental ego.

En effet c’est le mental ego qui dirige la partie comme pour pratiquement tout le monde d’ailleurs. Et la dépendance est selon le mental ego la meilleure des stratégies et voici pourquoi.

Face à cette séparation, il n’y a que deux choix possibles :

  • Chemin 1 : Tracer sa route, faire sa vie et retrouver sa complétude pour soi, par soi.
  • Chemin 2 : Attendre que le jumeau revienne pour retrouver le jackpot émotionnel.

Il choisira alors l’option 2 qui est pour le mental le chemin le plus court pour obtenir la réunion, car le jumeau veut, mais ne veut pas, il y a alors “moyen de moyenner”:

Il faut juste attendre qu’il ouvre les yeux. Et qu’on se le dise, attendre est le chemin du moindre effort. Autrement dit, je fous rien et j’aurais les résultats.

Alors que dans le chemin 1, tirer sa révérence est associé à perdre son jumeau définitivement ou quelque chose du genre, alors comme on ne veut pas le perdre, car le perdre serait perdre la possibilité de retrouver cet état d’extase émotionnel

On va alors rester accroché comme une moule à son rocher à l’option 2 : l’attente.

Et si on va rester accroché, c’est bien parce que de l’autre côté on ne croit pas une seconde être capable d’atteindre cet état d’extase par soi-même. En plus, chaque fois qu’on va envisager un autre chemin ce que celui là, on se mangera des décharges d’émotion négatives.

Petit toutou bien dressé restera dans le panier (la dépendance)

Finalement, comme on croit pas être capable d’atteindre cet extase émotionnel par soi-même, il ne reste que le chemin de la dépendance et l’attente que notre autre revienne.

Et on y croit pas à cette complétude par soi même, en tout cas au début car quand notre mental regarde dans le disque dur de ta vie, il voit bien “qu’avant la rencontre avec le Runner” tu auras bien essayé 1001 clés pour atteindre ce paradis, mais sans succès.

Alors quand tu envisages le chemin 1, celui du retour vers soi, tu vas te manger une belle grosse décharge d’émotion négative qui te fera croire que ce n’est pas le bon chemin.

Pourquoi ?

Car t’es la marionnette de ton mental ego, ni plus ni moins.

Pourtant la complétude est le plus court chemin vers ta réunion, mais ça, le mental ne le sait pas, car il n’a accès qu’aux informations contenues dans ton disque dur

Tout ce qui est en dehors de l’écran radar lui est inconnu et pour lui, ce qui est inconnu ne mérite pas d’être explorer, car source de danger potentiel.

Autrement dit, n’allant pas à gauche (retour vers soi) et ne pouvant pas aller à droite (réunion Runner), on reste entre les deux… à attendre.

On met alors sa vie sur pause !

Tu remarqueras que ton Runner est toujours “le cul entre deux chaises” lui aussi… En fait si tu prends le temps de réfléchir, tu remarqueras que le Chaser à une tendance à se Runneriser, mais pas sur les bons côtés…

  • Il n’ose plus dire ce qu’il pense, car il a peur que l’autre fuit,
  • Il n’ose pas dire non, car il a peur que l’autre tombe dans le silence,
  • Il a peur de faire sa vie seul, car ça serait perdre son autre,
  • Il a peur de ceci et de cela,
  • Il devient indécis,

Finalement le Chaser commence à avoir pas mal de peurs…

Et comme la peur paralyse… tu comprendras l’attente du Chaser.

En gros le Chaser devient un gros peureux qui s’oublie et n’ose plus, car totalement pris au piège dans sa peur de perdre son autre, car cette peur est au coeur de sa dépendance.

Car son mental ego a associé : Runner = bonheur.

Et c’est pourquoi il n’osera pas prendre le chemin 1, car prendre le chemin 1 c’est prendre un chemin ou le Runner n’est pas présent, c’est donc tout bonnement impensable.

  • Chemin 1 = Pas de Runner
  • Chemin 2 = Runner

Vu que Bonheur = Runner alors on se retrouve avec l’association suivante :

Bonheur = Runner = Chemin 2 = Attention/dépendance.

Alors que de l’autre côté le chemin 1 est associé à :

Pas de Runner = pas de bonheur = chemin de merde = sans saveur.

En plus de cela le mental ego sait que seul on est jamais arrivé à ce niveau d’extase ce qui verrouille la décision. Soit dit en passant, cela veut dire que seul ta vie est sans saveur.

Je sais tu vas avoir du mal à le reconnaître, mais dans ce cas, pourquoi être si obnubilé par ton Runner si seule ta vie est si géniale…?

Non, car en complétude, ton autre tu t’en tapes le haricot comme de l’an 40, car ta vie est maintenant génial, pleine de saveur, de peps, de gouache, de motivation et d’entrain.

Bizarre la réunion ne t’intéresse plus… 🤣 🤣 🤣

  • Si elle vient, c’est super
  • Si elle vient pas, c’est super aussi.

En fait en complétude, t’y penses plus, ou pratiquement jamais car ce n’est plus une préoccupation ou une inquiétude.  Cette phrase en général dérange les dépendants puisque cela “invalide” leur programmation de dépendance.

Je te laisse réfléchir Maurice.

Enfin bref, quand t’y seras-on en parlera, car tant que t’es pas en complétude tu peux pas savoir ce que c’est donc tu ne peux que l’imaginer et la jouer “ouais, mais moi je lui envoie de l’amour, car c’est l’amour inconditionnel flamme jumelle” LOL

Non non… en réunion t’es bien trop concentré à kiffer ta life plus qu’à prendre ton Runner pour un incapable qui a besoin que tu lui envoies de l’amour constamment car il a “besoin de soutien”.

En complétude tu arrêtes de te la jouer “sauveur” que tu as pleinement confiance en ton Runner et en sa capacité à surmonter toutes les épreuves de sa vie et à se donner de l’amour par lui même.

Aussi point d’aide tu as besoin de lui apporter, car Runner sait être grand, grandeur qu’il découvre petit à petit par lui-même.

C’est juste qu’il faut arrêter de se voiler la face.

Tu lui envoies de l’amour, car tu as besoin d’être connecté au lien, car au fond… cela te permet de nourrir ta dépendance, car tu as trop peur de faire ta vie sans ton Runner alors t’espères que ce faisant cela te ramènera la clé qui ouvre ta porte que tu ne peux pas ouvrir seul.

Comme seul t’y arrives pas, besoin de quelqu’un tu as —> Dépendance

Comme tu n’arrives pas à l’avoir en vrai vu que c’est la séparation tu vas partir dans des trips intergalactique de “discussions en 5D” avec ton jumeau, je lui envoie de l’amour car au fond :

Tu n’arrives tout simplement pas à décrocher, voilà tout.

Alors tu vas porter le masque du sauveur, de celui qui a atteint un certain stade d’amour et qui envoie de l’amour à son Runner, car il est déjà “au-dessus” alors qu’en fait, t’es encore à fond dans la dépendance car si tu arrête tout cela :

Tu te prends une décharge négative en pleine poire, tu te sens triste, ta vie n’a plus de sens, car tu es encore à une étape intermédiaire de la dépendance.

En gros c’est l’ego mental qui te maintient sous dépendance, tout en te faisant croire que t’es plus dans la dépendance alors que t’y ai jusqu’au cou.

Quand t’arrêtes de boire de l’alcool tu ne passes pas tes soirées dans les bars.

Aller, médite celle-là 🤣 🤣 🤣

T’arrives juste pas à faire ta vie sans être obsédé par ton Runner, car sans lui au fond, t’a l’impression de mourir.

D’ailleurs voici la réaction du Chaser quand tu lui proposes de se libérer de sa dépendance, de son attente et de toute sa souffrance par rapport au parcours FJ 🤣 🤣 🤣
(met le son)

Du coup, comme le chemin 1 n’est pas envisageable, il ne reste que l’option 2, celle de l’attente et c’est là que le Chaser va devenir un marin d’eau douce et écumer toutes les vidéos FJ le tarot, les blogs, les livres, car cela le maintient connecté à son “espoir” de revoir son autre.

Il se perdra lui-même dans les méandres de la dépendance, rongé de l’intérieur par cette dépendance, son incompréhension, en passant de sursauts d’espoir en sursauts d’espoirs chaque fois qu’un médium lui annonce le retour du Jedi…

Chose qui n’arrivera pas ce qui le fera retomber encore plus bas par la suite.

Bref, quand le Chaser arrivera au point ou il en aura marre d’en avoir marre le mental va alors s’actualiser et choisira alors la seule option qu’il reste : Le Chemin 1 !

À ce moment-là, tu verras la magie karmique intergalactique et supraluminique opérer, par une simple décision de ta part, car tu en auras vraiment raz le cul…

Tu pourras enfin d’autoriser à vivre et tout va changer petit à petit.

Maintenant que toi et ton ego mental envisagez l’option 1, tu vas te rendre compte (petit à petit) que te reprends goûts à la vie et qu’envisager de faire ta vie avec une autre personne que ta FJ n’est plus sujet à des décharges d’énergie négative, mais au contraire…

Tu te sens super bien en y pensant.

Eh ouais… en fait, plus tu avances vers cette complétude, plus le lien FJ devient un moteur, une force, une source d’énergie et plus tu deviens libre, car tu t’autorises Chaser à le devenir.

T’autorisant cela, tu vas pouvoir commencer à vivre, ou devrais-je dire : revivre.

Le choix de la souffrance

Quand t’es trop occupé à chercher des causes extérieures à toi même tu vas forcément louper la cible avec ta flèche, car tu ne regardes pas au bon endroit.

Chaser tu souffres, car tu veux souffrir, ni plus ni moins, mais tant que tu ne regardes pas à l’intérieur tu t’en défendras en disant que “non ce n’est pas vrai”.

Bien sûr de manière consciente, tu te dis pas :

“Tiens je vais me tailler une petite heure de souffrance histoire de…”

Mais ta volonté de ne pas faire d’effort, de ne pas prendre le chemin 1 est le résultat d’un choix intérieur dont tu n’as pas trop conscience car t’es trop occupé à regarder à l’extérieur qu’à sonder tes propres pensées.

Si tu regardais, tu t’en apercevrais. C’est moins souffrant d’être dépendant, que d’envisager ce retour à soi. Tu choisis alors de souffrir, car cela te promet le retour du jedi.

Pourquoi ?

Car comme dit précédemment, tout chemin que tu envisages qui n’est pas le chemin de l’attente et la dépendance, sera considéré comme non valide de la part de ton mental et il t’enverra une décharger négative, que tu vas écouter et donc… à laquelle tu vas t’identifier.

Tu n’envisageras plus ce chemin, pour revenir à ton point de départ : la dépendance si souffrante, mais moins souffrante que de prendre l’autre chemin.

Autrement dit, tu fais le choix de laisser ton mental ego te dire ce qui est le mieux pour toi, donc tu fais le choix d’être contrôlé par lui, donc tu fais le choix de souffrir, car tu fais le choix de croire à son baratin.

Tu choisis donc bien de souffrir. Fin de l’histoire.

Et c’est pourquoi, toutes solutions qui demandent de l’implication personnelle comme l’EFT tous les jours ou autres techniques qui vont directement s’attaquer au mental ego, son systématiquement écartés du chemin.

Et c’est pourquoi de l’autre côté, on ira allègrement vers toute technique qui promet des résultats sans effort : médiumité, cartomancie et toute la clique.

Soit toute activité où tu ne fais rien mais tu obtiens des résultats.

Tu l’auras compris, le but de cet article est que tu te demandes si réellement tu te permets, tu t’autorises à être heureux ou si tu préfères continuer d’alimenter ta dépendance.

Dans les deux cas, c’est un choix que tu fais.

Beaucoup répondront de manière mécanique “oui bien sûr” pourtant, vérifies tes actions au jour le jour et regarde si tes actions vont dans le sens de ce “oui bien sûr”, car tu risques d’avoir des surprises…

En fait on pourrait résumer la chose suivante :

Tout choix qui te fait trop sortir de ta zone de confort et/ou qui invalide une programmation mentale déjà établie te fera goûter à ce genre de décharges d’émotions négatives.

  • Sortir de ta zone de confort : décharge négative, car égal insécurité.
  • Arrêter de fumer : décharger négative, car fumer égal plaisir.
  • Parler à cette nana dans le café : décharge négative, car insécurité et refus à la clé.

En gros si tu as compris le message, on vient juste de décortiquer comment la peur fonctionne.

La peur est un mécanisme de défense de l’ego mental face à une décision qui invalide une programmation mentale déjà établie.

Si t’es vraiment déterminé afin de t’autoriser à être heureux, dresse une liste des choses qui te tiennent à coeur que tu n’as pas encore osé faire. Tu peux également lire cet article qui te donne un exercice afin de parvenir au même résultat.

Feras-tu ces exercices ou pas ? Si cela doit ce faire cela ne tient qu’à toi. 😎

Durant le parcours flamme jumelle on est souvent désemparé et complètement déboussolé. Si tu veux te débarrasser de ce fardeau émotionnel, comprendre en détail ton parcours pour un mieux être immédiat et aller de l’avant clique ici.

Alexis

N'oublie pas d'utiliser ton discernement durant ta lecture. Ne nie pas tout en bloc mais n'accepte pas tout non plus.😎 Questionne, remet en cause, jauge, pondère, compare, analyse ce que tu lis afin de trouver ta vérité.

There are 46 comments Join the conversation

Join the conversation

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Share
Tweet
Share
Pin