Le Runner éveillé au lien en premier - Date des pré-compensations • Change Ta Perception ≫ Guérir de son parcours flamme jumelle.
Tous les Articles Flammes Jumelles > Le Runner éveillé au lien en premier – Date des pré-compensations

Le Runner éveillé au lien en premier – Date des pré-compensations

Durant l'aventure “flamme jumelle”, on a l'habitude de dire que le Chaser est “l'âme éveillée” en premier et que le Runner l'est en second.

Si “ceci est vrai” en général, ou plutôt on a envie de croire que c'est vrai, il semblerait que depuis août 2015 les choses puissent être différentes pour certaines “flammes jumelles”.

C'est notamment à cause de ce phénomène que vous entendez parler de manière erronée de “Chaser Yin” et de “Runner Yang”.

En fait, rien que de parler d'énergie Yin ou Yang c'est déjà du bullshit car le Yin et le Yang sont des étiquettes et des catégories et non des énergies à part entière… donc déjà, ça commence mal…

Mais voici ce qu'il se passe.

Depuis août 2015, certains couples de “flammes jumelles” se rencontrant pour la première fois vont vivre un phénomène un peu différent de ce que l'on raconte en général sur les flammes jumelles. En fait, plus on explore la thématique dite “flamme jumelle” plus on se rend compte de la diversité des parcours.

Exemple, pendant un temps on constatait que le Chaser était toujours plus âgé que le Runner car cela collait avec ce que l'on avait envie d'entendre : le Chaser est une veille âme et le Runner est une jeune âme. Dans les faits, il y a de tout…

Du coup plus être plus jute, on devrait dire qu'on se rend de plus en plus compte de la diversité des possibilités :

⇢ Parfois c'est le chaser qui découvre la thématique FJ en premier.
⇢ Parfois c'est le runner qui découvre la thématique FJ en premier.

Jusqu'à présent on ne faisait référence qu'au cas n°1 et c'est normal, car plus la thématique FJ prend de l'ampleur sur internet, plus il y a de Runner présents. Du coup, on peut avoir de plus en plus leur version des faits.

Quand un chaser dit qu'il a découvert la thématique FJ en premier, c'est sans compter avec les silences de son runner qui l'aura peut-être découvert avant, mais qui, en bon runner aura gardé le secret… tout simplement. 😎

Et donc, il y aura des cas ou c'est le runner qui va être éveillé au lien en premier. Entendre par là, qui a découvert la thématique FJ en premier et qui prononce le mot Flamme jumelle avec son chaser en premier.

Ceci dit, ce phénomène ne change rien aux rôles (ou polarités pour les fan d'énergies) des deux compères. Le Runner reste le Runner et le Chaser le Chaser.

Les pré-compensations Runner/Chaser

Ici on parle des “flammes jumelles” qui se sont rencontrées après août 2015. Pour ces couples-là, leur compensation a commencé avant leur rencontre physique.

On dit que pour préparer ces jumeaux à leur rencontre physique et pour que cela soit plus fluide, plus facile et plus rapide, chacun des deux jumeaux a alors commencé un changement dans leur vie. Ce phénomène serait hors de leur volonté car déclenché par la source et à commencé autour de certaines dates.

Le but de ces pré-compensations serait d'amener le binôme à devenir plus “yin” ou plus “yang” avant leur rencontre et donc d'amorcer le travail en amont afin d'être plus équilibré et plus apte à la rencontre.

Il est dit que pour les couples d'après août 2015, les 7 étapes du processus flamme jumelles se passerait bien plus rapidement.

Dans les faits, après 4 ans d'analyse de centaines et centaines de Chaser et Runner, on ne fait que se rendre compte que certaines “FJ” ont commencés leur travail sur eux avant la rencontre et d'autres l'amorce en phase de séparation.

Et dans les faits, le pourcentage de réunion est toujours aussi bas.
Mais bon, la Source est au taquet… 😃

Heureusement que la Source a pas autant merdé pour créer l'ADN sinon on serait vraiment dans la merde. 🤣🤣🤣

La précompensation Chaser

La date du début de pré-compensation serait au alentour de juin 2013. Ce qui veut dire qu'à partir de cette date, la vie du Chaser commence à basculer. S'il était très dans le “je dois, il faut que” et super préoccupé par ses finances, son niveau de vie, sa sécurité financière tout va commencer à basculer petit à petit.

Il se dirigera plus vers l'écoute de ses besoins, de son enfant intérieur. En fait petit à petit il va commencer à développer son “Yin” comme on dit. (C'est-à-dire moins dans le contrôles des évènements extérieur).

Alors tout n'est pas obligé de basculer EN juin 2013, mais ce type de basculement aurait lieu après cette date pour certaines personnes. Toutes les FJ ne s'y retrouveront pas et cela ne concerne pas tout le monde, mais c'est en partie constaté.

La pré-compensation Runner

Pour le Runner, la pré-compensation arriverait en juin 2014. Autrement dit à partir de cette date-là, le Runner devra apprendre à dire non, à s'affirmer un peu plus, se montrer tel qu'il est vraiment, soit développer son “Yang” comme on dit.

Le Runner se retrouvera dans des situations ou il devra plus s'affirmer et ce qui, lors de la rencontre “flamme jumelle” lui permettra une relation plus fluide et plus simple et plus rapide.

Ce qui est tout à fait logique car c'est en étant “compressé” que l'on va alors devoir péter un câble et s'affirmer afin de retrouver sa liberté. Liberté qu'on a perdu, car on l'a bien voulu. Autrement dit, le runner sera obligé de développer son “Yang” afin de retrouver son autonomie, sa liberté et son entièreté.

Comment discerner si on est Chaser ou Runner

Si tu rentres dans cette catégorie de “flamme jumelle”, tu peux avoir du mal à définir “ta polarité” ou ta posture et savoir si tu es le Chaser ou le Runner. Du coup, pour savoir si t'es le Runner ou le Chaser voici ce que tu peux faire.

Première chose : le runner est toujours celui qui cherche à nier, freiner ou combattre cette relation quand tout se passe bien et que la relation pourrait passer à un niveau supérieur. D'une manière ou d'une autre, il ne veut pas que cette relation à 100% et il veut pas la perdre à 0% non plus.

Il va alors chercher un entre deux, soit du 20% de relation. C'est pour cela qu'on dit que le Runner veut le beurre et l'argent du beurre mais pas les kilos qui vont avec.

Aussi, quand le Chaser va vouloir plus de cette relation, donc passer de 20% à 30%, il fera fasse à des fuites, silences, non dits, renversement de rôles et ainsi de suite car le Runner a peur de l'engagement amoureux (mais pas que).

Du coup, quand le chaser en aura marre de pas pouvoir vivre une relation normale, il va petit à petit se désintéresser de la relation, et elle passera de 20% à 15% puis à 11%….

Le runner entre alors en flippe car il se sent rejeté et qu'il perd ce qui lui faisait du bien (quand il veut, ou il veut, s'il veut et dans le mesure qu'il veut) alors il reviendra sur le lien pour récupérer ses 20% qui sont en train de s'envoler. Il montrera alors quelques motifs d'intérêt afin de raviver la flamme.

Sauf que le Runner ne revient pas pour créer la relation à 100% mais pour récupérer son 20% ! C'est ce qui fait qu'un runner peut-être très pro-actif bien que “yin” (LOL) car pour ne pas perdre il sait être “yang”(LOL).

Aussi, le seul paramètre à regarder pour savoir qui est le fuyant et qui est le pourchassant c'est :

Qui veut la relation à 100%. 

Finalement pendant une majorité écrasante du parcours, on est alors dans le système suivant :

⇢ ON/OFF,
⇢ Souffler le chaud et souffler le froid,
⇢ Renforcement intermittent en psychologie,
⇢ Danse des flammes jumelles dans le new age,
⇢ Fuis-moi je te suis, suis-moi je te fuis dans le langage populaire.

Le rôle des pré-compensation

Si tu fais partie des FJ concernés par les Pré-compensation, tu peux être le runner qui au début va aller plus facilement vers son chaser et qui sait dés le départ qu'il y a quelque chose de particulier et d'intense dans cette relation.

Et c'est ce qui peut laisser croire qu'on est alors le Chaser car on “va vers l'autre”, mais si tu regardes ta psychologie, si tu joues le caméléon, que tu as la peur du rejet, que tu oses pas t'affirmer dans la vie et que tu met un stop à cette relation quand tout se passe bien : t'es le Runner.

Et donc, tu te découvriras le runner à partir du moment ou quand il faudra vraiment s'engager en amour tu freineras des 4 fers et surtout, même si dés le début de la relation tu vas vers l'autre, tu fais tout pour que le relation reste à un certain stade et qu'elle n'ailles pas vers le couple.

Donc en fait, un runner reste un runner qui a peur de l'engagement amoureux mais qui, du à un historique de vie (pré-compensation dans le vocabulaire FJ) est plus apte à aller de l'avant, ose plus mais à toujours plus peur de l'engagement, ce qui donne une interaction FJ plus “normale” dès le début.

Les informations de cet article concernant les dates des pré-compensation viennent en partie de la dernière vidéo publiée par Fabien Marchand.

Durant le parcours flamme jumelle on est souvent désemparé et complètement déboussolé. Si tu veux te débarrasser de ce fardeau émotionnel – de ce vide intérieur – comprendre en détail ton parcours pour un mieux être immédiat et aller de l’avant clique ici.

Alexis Faure

🔆 Somatic Trauma Therapist.
🔆 Nervous System regulation.
🔆 EFT ❘ PNL ❘ SDN ❘ MCBT ❘ TCC.
🔆 + de 6000 coachings effectués.
🔆 + de 1.4 Millions de pages du blog lues.
🧘‍♂️ Coaching FJ 👉🏻 ici.
🔥 Programme Cendres à Renaissance 👉🏻 ici.

54 comments

  • Bonjour Alexis,

    Depuis un moment, j’ai un doute sur si je suis Runner ou Chaser car quand je lis des articles, j’ai l’impression d’être 50% l’un et 50% l’autre. Du coup, votre article ne m’aide pas à y voir plus clair … Peut-on être 50 % l’un et 50% l’autre si en fait on est déjà équilibré(e) ?

    • Salut Sab 🙂

      Oui à un moment du parcours on est équilibré.

      Du coup ce qu’il faut regarder c’est (comme écrit dans l’article) avant les dates de juin 2013/juin2014 le type de comportement en général qu’on avait dans la vie. Y a une prédominance.

      Soit on est un fonceur, on agit, on créé, on s’impose (chaser)
      Soit on se planque, on évite le conflit, on dit “oui à tout”, on fait plaisir à tout le monde etc…(Runner).

      Ensuite il y a aussi au moment de la rencontre avec la flamme jumelle… Y en a un qui fuit le lien et l’autre qui court après. Même si c’set le Runner Yin qui “cours après” car il entre dans le cas de la rencontre après 2015, il a peur de l’engagement, ne sait pas exprimer ses sentiments, n’ose pas le faire, faire des déclarations amoureuses “à double sens” ou “cachées”.

      Y a un type de comportement spécifique du runner et du Chaser. En plus de cela, il y a les 20 critères de la dynamique flamme jumelle, donc à un moment, on doit parfaitement savoir qui est qui et si on est dans une relation flamme jumelle.

      Par contre effectivement au bout d’un certain temps dans le parcours et c’est d’ailleurs le but, on est équilibré yin et yang du coup on peu à se moment là, dans l’instant, ne plus être clairement chaser ou runner mais un équilibre des deux.

      Mais avant et au début de la relation jusqu’à séparation, les rôles se voient clairement normalement.

      • Je pense qu’au moment de notre rencontre on était tous les deux équilibrés. La différence que vous faites dans cet article entre le runner et le chaser, dans mon cas et celui de la personne que je pense être ma flamme jumelle est dans la relation aux autres de manière générale et dans la vie de couple.
        Dans ma vie de couple, je m’impose plus que dans ma vie « extérieure » et pour ma flamme jumelle, je pense que c’est l’inverse. Ce qui fait qu’on est à la fois chaser et runner : l’un est chaser dans sa vie couple et runner dans sa vie sociale, et l’autre est runner dans sa vie de couple et chaser dans sa vie sociale, Je ne sais pas si c’est très clair , lol

        • En fait on parle vraiment de la même chose.

          Le couple runner/chaser c’est la dynamique constaté au sein du binôme flamme jumelle.

          Quand vous sabine rencontrez votre jumeau, il y a l’un des deux qui sera au début le runner et l’autre le chaser au sein de votre interaction. Et cette dynamique flamme jumelle est très spécifique et répond à des critères.

          Par exemple un Runner dans la peau de l’employé peut-être très “chaser”, pragmatique, concis, précis, une vraie machine car bien qu’il soit un Runner c’est l’un des rôles qui va jouer afin d’obtenir l’approbation/amour de ses supérieurs soit : une question d’image et du regard des autres.

          Pourtant c’est un Runner et dans l’intéraction avec sa flamme jumelle, ce sera lui qui “fuit le lien” le plus loins possible, car dans l’interacion flamme jumelle l’Amour Véritable entre en jeu et le runner a peur de l’amour.

    • Je me permets de répondre, sans “certitude”, mais voici mon avis : “runner” et “chaser” sont des repères dans les mécanismes relationnels, mais la réalité peut être plus flexible que cela.

      Chaque histoire est différente, il y a les “runner pur souche”, les “runner atypiques” etc…
      Je crois aussi que selon les moments du parcours on peut être plus ou moins l’un ou l’autre. Sachant qu’on n’est jamais 100% yin ou yang, il y a toujours un peu des deux.

      Peut-être que, selon la posture de l’autre en face, on s’ajuste plutôt en yin ou yang, donc en runner ou chaser, pour contrebalancer et permettre l’équilibre.

      Mais je reste convaincue qu’on est parfaitement 50-50 lorsque l’autre l’est aussi.

      • OUi c’est ça, l’idée ici est de montrer des différences mais moi par exemple lorsque j’ai rencontré ma FJ, j’étais pas un chaser Hyper Contrôlant comme je le vois chez certains chaser qui sont clairement des stétéotypes.

        Je venais de 10 ans de développement personnel, donc je n’étais plus comme ça, (mais je l’ai été). Donc il faut être un peu flexible, mais par exemple, mon runner n’exprime pas son amour, n’ose pas le faire, a des difficultés à le faire alors que moi j’ai pas ce problème. Mon Runner va le fait pas le biais de “chansons choisis au hasard” et enregistrer une story pile au moment de la chanson qui délivre le message… LLOLL

        Ca c’est type des Runner et pas des chaser. Nous on y va, on t’écris une lettre, un livre s’il faut dire ce qu’on pense. J’ai écris un mail de 45 pages à mon Runner une fois, il m’a répondu : une phrase avec un mini coeur dessiné.

        Ca c’est typiquement runner.

        Un runner va fuir les conflits et c’est pourquoi il est souvent d’accord avec tout le monde ou n’ose pas donner son avis dans des conversation un peu épicé car il ne veut blessé personne et ne se mettre personne à dos, alors tu vas le voir muet ou dire “oui” à tous.

        Un chaser n’hésite pas du tout à donner son opinion et même à t’expliquer qu’il a raison LOL

        Y a plein de choses comment ça qui montrent le type de comportement différents.

  • Bonjour Alexis et les fj,

    J’ai lu la dernière capsule de Fabien Marchand concernant les fj 2015.

    J’ai rencontré le mien en juin 2014. Ma nuit noire de l’âme a commencé petit à petit.

    L’année 2015, 2016 ont été douloureuses et catastrophiques dans tous les sens du terme. J’avais tout perdu. J’avais fait le ménage relationnel, amicale , le travail , plus rien, conflit privé. Tout s’était complètement effondré et durant cette période chaotique, je n’ai jamais revu mon jumeau ou alors, je ne me souvenais plus de lui.

    Et la première fois, que je l’ai rencontré, c’est bel et bien lui qui m’a reconnu !

    D’ailleurs, je ne ressentais rien mais je n’arrivais pas à le quitter des yeux et lui tournait tout autour de moi, pour essayer d’attirer mon attention. La seule pensée que j’ai eu à son égard, je me suis dit dans ma tête “qu’est-ce qu’il est beau ce papa “!

    Voilà ma réflexion intérieure, d’autant plus, qu’un obstacle se pose dès le départ, me concernant, il est plus jeune que moi. Cela m’a vraiment posé un problème. Et cela peut être un obstacle à la réunion, que l’on veuille ou non ! J’observe aussi le changement physique. Mon jumeau a énormément depuis, 6 ans.

    Il fait plus mature , plus homme. Lui il est yang dans sa vie professionnelle mais très yin dans sa vie personnelle.

    Je pense que c’est à ce niveau là, il a des peurs irraisonnées , d’autant plus , qu’il a des enfants.

    La peur de cet amour trop fort, le faire fuir, la peur du regard des autres, de son clan amical. C’est compliqué pour nous chaser, de le vivre car nous, on est capable de tout !

    Il s’affirme dans le travail mais pas dans sa vie privée, pour l’instant !

  • Bonjour

    C’est exactement ça je pense être runner éveillé mais du coup qui est porteur de réunion? Après 2013 je me suiS plus affirmé alors qu’avant je fuyais la relation mais maintenant c’est l’inverse depuis 2013 et après la vie a basculé au chaos !!!
    Et non 2015 . Es ce normal et juste ?

    • Hello 🙂

      En fait, il s’agit d’abord de savoir à quelle date on rencontre sa flamme jumelle. Cet article concerne donc les couples flammes jumelles qui se sont rencontré après la 3ème semaine d’aout 2015. à Partir de là, on peut regarder les dates de pré-compensation et voir si cela colle avec notre histoire.

      • Pour être précisé c’est en décembre 2014 que j’ai vécu ma séparation et que je me suis révolté et lui qui cherchait à être en couple m’a rejeté et moi je l’ai abandonné et depuis c’est moi qui apprend à être yang le but est d’être yang et progressivement le réveille ? Mais qui est du coup le porteur de réunion ?

        • Du coup si votre rencontre est en 2014, c’est un couple de flamme jumelle “classique” donc c’est le Runner qui est porteur de réunion. Et dans ces couples alors c’est au chaser de faire le travail en premier ce qui permet au runner de faire ensuite le sien afin de revenir

  • Si on s’est rencontré en2011 reconnections en 2014 et qu’on pense être runner éveillé ok on est éveillé on avance et le chaser ?

  • Bonjour,
    Merci pour cet article qui apporte beaucoup de clarté.
    Je me reconnais en tant que runner éveillée mais bien équilibrée maintenant.
    J’ai une question concernant les couples récents. Si le runner éveillé est porteur de mémoire et donc reconnaît sa FJ le premier, est-ce le chaser le porteur de réunion?
    Merci !

    • Hello !

      Très bonne question. Pour ma part je pense que non, car même s’il est évéillé en premier au lien, il n’en reste pas moins un runner et donc ses propres peurs le fera fuir le lien tôt ou tard et donc c’est de lui que va dépendre la réunion.

  • Bonjour Alexis et tout le monde !

    A la lecture de cet article, j’ai l’impression que je colle plus au runner…

    Pourtant, c’est moi qui ai voulu provoquer la lien au départ, et qui ai reçu un refus en pleine poire… Et c’est lui qui a fui, fait le mort pendant des mois, nié ses sentiments depuis des années.

    Certes, aujourd’hui, les rôles sont plus flous.

    Mais ne peut-on pas être chaser et douter de soi, être soucieux du regard des autres, avoir du mal à s’affirmer (d’autant plus avec le runner)?

    • Coucou Malika 🙂

      Runner et Chaser peuvent avoir des “problèmes” commun, mais normalement y en a clairement un dans la relation qui fuit le lien et l’autre qui court après. Y en a un qui “ne veut plus de contact” et l’autre qui voudrait avoir un contact et créer la relation.

      Après effectivement y a aussi une dynamique de va et vient entre les deux, mais un runner est psychologiquement réservé émotionnellement, ne dit pas ce qu’il pense, n’ose pas le faire, se cache derrière des masques, n’aime pas le conflit, évite le conflit. C’est une attitude général.

      Après le chaser peut être un peu comme ça aussi, mais pas avec son Runner. Il ne faut pas oublier qu’on parle de Runner Chaser dans l’interaction flamme jumelle et pas “en dehors de cette relation”.

    • Bonjour
      Je suis un peu dans ce cas.
      Je lui cours après mais à la façon runner donc sans jamais nommer les choses, avec des sous entendus qui pour moi sont clairs comme de l’eau de roche!
      Lui me repousse mais pas réellement. Pour lui, je suis une des personnes dont il est le plus proche, qu’il a besoin de communiquer avec moi mais (car ya un mais) pas prêt pour cette relation !
      Je confirme pour les dates (à moins que ce ne soit un hasard), changement à partir de 2014 mais les événements qui ont tous provoqués ont commencé en 2013.
      Je l’ai rencontré le 7/7/2018 et depuis ma vie n’a absolument plus rien à voir avec ce qu’elle etait.

  • Bonjour Alexis,
    Merci beaucoup pour tes articles qui abordent cette relation de fj sous un angle qui me correspond complètement !
    Je suis clairement runner éveillée la première. J’aimerais savoir ce que tu entends par le runner va aller vers son chaser« en tout cas pendant un temps»?
    D’autre part, penses-tu que c’est à la flamme éveillée la première de parler de fj à son autre? (Surtout quand on a un chaser tellement terre à terre qu’il est complètement réfractaire à ce qui touche la spiritualité…)
    Merci beaucoup pour ton éclairage sur ces points! Je te souhaite une belle journée!

    • Hello Olivia 🙂

      Quand un Runner est éveillé le premier et donc un peu pré-compenser, il est plus “yang” qu’un Runner “type” il a donc plus de facilité à agir envers la relation : à vouloir le contact, passer du temps avec le Chaser et ainsi de suite.

      Du coup, on est plus dans le stéréotype ou c’set le Chaser qui “fonce vers son Runner” mais un peu des deux, voir même le Runner qui “va vers son chaser en premier et un peu souvent d’ailleurs”.

      Après en ce qui concerne le fait de parler en premier des FJ… j’ai envie de dire, chacun fera ce qu’il veut. Perso mon Runner éveillé au lien le premier avait mis une publi insta sur ça et sur le moment j’avais pas calculé LOL. Pour moi à l’époque Ame soeur, soulmate, FJ c’était du pareil au même…

      Du coup, c’est là que c’est délicat, car d’un côté tu peux en avoir envie, mais de l’autre… tu vas avoir des peurs à lui en parler (et si il fuit, et s’il cela créé un clash et si…)

      Du coup, c’est à chacun de “prendre ses risques” j’ai envie de dire, car c’est un choix très perso.

  • Merci pour ta réponse. Je serai vraiment intéressée pour que tu traites ce cas de runner éveillé le 1er de façon plus approfondie car il me semble que dans ce cas, les challenges des runners ne sont pas complètement les mêmes que dans les cas classiques… et leurs réactions non plus… de plus les réactions des chasers peuvent aussi être quelque peu différentes que celles que tu décris dans ton blog… Par exemple, la fuite et les silences ne sont pas uniquement réservés aux runners, je pense que les chasers peuvent les utiliser mais pas pour les mêmes raisons… mais ce n’est que suppositions intuitives de ma part au travers des filtres de mon histoire!

    • En fait j’ai de plus en plus de cas de Runner pré-compensés alors que d’habitude j’ai plus des cas de Fj “classiques”. Je pense pour l’instant que pour comprendre le cas des pré-compenser, il faut prendre exemple sur le switch qui a lieu dans le parcours classique ou le Runner après la séparation revient vers son Chaser.

      Alors à ce Stade, le Runner est plus Yang (compensé) et le Chaser est plus Yin (compensé aussi) du coup, devant un Runner décidé et près pour la relation, c’est alors le Chaser qui activera sans le savoir sa peur de l’engagement, car là il sera face à du sérieux.

      Alors bien que chaser et “mr je sais tout LOL” il va flipper à fond car maintenant c’est du concret, du réel. Surtout que dans vos cas, le chaser il prend cela en pleine face dès le début donc il doit paniquer à fond, car on a beau être chaser et faire “genre” c’est surtout une carapace afin de se protéger de l’amour car on a pris cher aussi en amour alors on ne veut pas s’engager, enfin on en a peur.

      Du coup pour un Chaser pré-compensé (donc plus yin), il va se prendre directe et de plein fouet un Runner qui est plus engagé dans la relation, plus prêt et apte à vouloir construire + l’amour FJ ultra intense qu’il n’a jamais connu (donc là déjà… il tremble même s’il va se planquer dérrière le masque du dur à cuir lol). Il va fuir et donnera l’impression d’être le Runner.

      C’est pour cela que je dis que Runner/Chaser sont très différents, mais finalement très similaires sur pas mal de points.

      Dans le parcours classique c’est le runner qui fuit d’abord et quand il revient, c’est le chaser qui se fait la malle pendant un temps car il est devant sa peur de l’engagement.

      Dans le parcours des pré-compensé toute la “séparation classique” est sauté en quelque sorte car chacun a pré-compensé de son côté et lorsque la rencontre se fait c’est avec un Runner “prêt” et un Chaser pas prêt du tout.

      Du coup, vous aurez votre séparation créé par les peurs du Chaser qui va faire comme tout le monde devant la peur : fuir comme une tapette LOL ! Et pour sauver les meubles “il fera genre” mais personne n’est dupe hahaha.😏

      • Très intéressant votre analyse, je m’y retrouve à 100% en tant que femme runner. En tant que runner, je n’ai pas agi, j’ai voulu laisser passer le temps parce que j’avais l’impression de n’être qu’une passade pour l’autre. Il y a dans l’impatience du chaser une peur qui peut s’installer chez le runner d’être “choisi” pour de mauvaises raisons. Le runner recherche quelque chose de sérieux malgré son apparente légèreté et il a peur de ne pas être pris au sérieux par le chaser, d’où les silences, la langueur, laisse le temps pour prendre une décision sûre. Ces relations de flammes jumelles sont très intéressantes, on voit bien que personne n’est blanc, personne n’est noir et qu’il y a dans les comportements de l’un et de l’autre des choses à pacifier et à affirmer, peut être que si le runner gagne en gravité, il sera moins face au trouble de ne pas être pris au sérieux, le fameux alignement, c’est une piste à creuser.

  • Bonjour Alexis,

    Merci pour cet article éclairant. Je me suis pensée chaser depuis un peu plus de 6 mois (reconnexion en août 2018 et consciente du lien depuis février/mars après des montagnes russes émotionnelles non explicables alors) parce que j’ai toujours couru après mon autre. Avec quand même de la difficulté à me retrouver dans le yang, et des périodes où je ne savais plus trop quoi en penser.
    Objectivement, j’étais timide maladive plus jeune, je ne parlais jamais de peur de déranger ou de paraitre bête et qu’on se moque de moi. J’étais souvent seule niveau famille et très “dans mon monde”. J’essayais donc de ne jamais faire de vague, de ne jamais attirer l’attention sur moi.
    J’ai quitté mon CDI début 2015 et depuis je suis beaucoup dans le développement personnel, dans le fait de trouver ma voie, de m’écouter beaucoup plus et de tenir tête aussi si besoin.

    Je me demandais du coup, concernant la séparation, et dans ce cas-là, qui est porteur de réunion ? Je sais ce n’est pas le but ultime, je bosse sur moi mais j’essaie de comprendre ce que toute cette nouveauté implique 😉

    • Ah je viens d’avoir ma réponse en quelque sorte dans les autres commentaires que je n’avais pas vus. Effectivement, je lui ai dit ce que je voulais de mon côté avec lui et il a mis un terme à la relation car j’en demandais trop pour lui, me disant qu’il ne pouvait pas m’offrir ce que je souhaitais et que je souffrais trop (certains restes émotionnels remontent encore parfois)
      Je sais qu’il a une peur bleue de souffrir s’il s’abandonnait à l’amour (il ne s’en remettrait pas à ce qu’il m’avait déjà dit) mais qu’idéalement, il rêve de LA relation de sa vie.

  • Bonjour, je n arrive pas à faire le lien avec ces dates mais je suis runner femme qui va vers son autre, qui parle, trop même et qui a tout conscientise depuis mon retour.

    Je suis revenue après dix ans de fuite en janvier 19. une révélation puissante en très peu de temps. J ai pris conscience du lien FJ en Mai de la même année mais depuis tout c est complique.

    Mon autre n a pas conscience ou en tout cas pas vraiment de ce lien FJ. J ai cru être chaser d autant qu en plus au bout de huit mois, après une période d amour fou, mon autre à pris de la distance et depuis on y arrive pas…

    J ai l impression de courir après lui et en meme temps et de façon très subtil quand il tente de revenir, de toujours trouver le moyen de le fuir… et soudain comme par hasard je me mets à m identifie au chaser et à me dire que je dois lâcher prise et patati patata… en quelque sorte, des qu il revient, je me sens chaser.

    C est pas simple, j ai l impression d avoir toutes les caractéristiques extérieur du chaser mais je suis runner dans mon fonctionnement psychologique. Evidement pendant ces dix années, il a construit sa vie, s est marie à cette femme qu il voulait quitter auparavant et a eu d autres enfants, donc je suis venue foutre un sacre coup de pied dans la fourmilière mais ca fera bientôt deux ans et j ai l impression qu il ne bouge pas.

    Moi depuis mon retour, je suis plongée dans l éveil de conscience puissance mille et c est dur dur… auriez vous une suggestion ? Merci

    • Hello Kathou 🙂

      Oui la réponse est toujours la même : travailler sur soi avec l’EFT ou d’autres méthodes de libération émotionnelle pour “vider” les paquets d’énergies et schémas de pensées afin de retrouver sa complétude. 🙂

  • Bonsoir Alexis,
    C’est incontestable je suis le Runner, juin 2014 est l’époque où je suis entré en Ascension et en Juin 2015 je me séparais de ma femme sur sa décision ! Mais c’est moi qui ai demandé le divorce !

  • Bonjour Alexis,

    J’ai rencontré mon autre en 2016, et j’ai découvert seulement cet été à l’aide d’une thérapeute que j’étais finalement le runner . Depuis le début, il est vrai que je ne me reconnaissais pas vraiment dans le profil type du chaser, ceci dit je suis celle qui veut la relation et lui non…

    De plus il est très ambivalent, séducteur, à papilloner à droite à gauche ce qui m’a laissé penser qu’il était bel et bien le runner. Aujourd’hui, en écoutant simplement les qualificatifs du yin et du yang, force est de constater que je suis bien le yin et lui le yang.

    Ensuite, je me souviens aussi de ce qu’il m’a partagé, il a vécu une relation de 9 ans, et la dernière femme dont il est tombé éperduement amoureux, il lui a écrit un livre ce qui est très chaser ! Je l’ai rencontré juste un mois après sa séparation avec cette femme dont la relation a été très courte mais intense…

    Maintenant la question que je me pose, c’est comment se fait-il que mon autre me dit ne pas avoir les mêmes sentiments, ne pas réussir à se projeter avec moi…exactement comme le fait un runner. Je ne correspond pas à son ” idéal “. Physiquement, il y a une forte attraction et alchimie entre nous, ceci dit nous avons une lecture du monde très différentes… Parfois il me dit, finalement nous ne sommes pas si incompatible, il peut même me dire qu’il m’aime, ( 3 fois en 4 ans ) puis ensuite plus rien…En août dernier après 8 mois sans s’être vu, il m’a presque fait une déclaration d’amour, en parlant de retrouvailles etc…et 2 semaines plus tard sans même s’être revus entre 2, il a mit fin à la relation en m’expliquant une fois de plus que ses sentiments ne sont pas réciproques et qu’il n’arrivait pas à se projeter. Alors j’ai osé , malgré ce qu’il venait de me dire, lui proposer de simplement vivre la relation dans le présent sans chercher à se projeter, mais de la vivre…ça fait 4 ans qu’on se tourne autour…mais il a refusé, prétextant que s’il était amené à rencontrer une femme qui lui correspond vraiment, ce serait trop difficile pour lui de mettre un stop avec moi, qu’il n’avait pas envie de me faire souffrir…

    Ensuite de mon côté finalement c’est pareil, je ne peux pas nier que je ressens cet amour pour lui mais je suis comme lui, je n’arrive pas à nous projeter tant nous sommes différent, il y a un fossé énorme entre ce que mon cœur peut ressentir et ce que ma tête me raconte…Plus ce sentiment de ne pas être assez bien pour lui…Et pour le coup il appuye bien là dessus même si il ne le fait pas intentionnellement pour me blesser.

    Alors est-ce parce-que dans l’énergie, une part de moi le rejette que de son côté il ne sent pas cet amour ? Pourtant c’est lui lors de notre 2ème rencontre qui m’a dit ” on devait se connaître dans une vie antérieur “, alors que pourtant il est hyper cartésien, et ne croit pas du tout à ce genre de choses…

    En tous cas, je n’ai encore jamais entendu un témoignage d’un runner éveillé au lien en premier, ou le chaser n’est pas amoureux…Donc si vous pouvez m’éclairer un peu, je vous en serai très reconnaissante.

    Belles fêtes de fin d’années !

  • Bonjour Alexis

    Je suis perduuuuue, je pensais être chaser et je découvre cette nouvelle version du runner qui me ressemble bcp
    Cependant, mon jumeau (mon Alexis haha) c’est toujours lui qui est venu vers moi, il m’a même reproché de ne jamais le faire, au final c’est moi qui ai peur et pourtant je suis celle éveillée en premier… Je ne comprends pas

    • Hello Sandy 🙂

      En fait “éveillé en premier” ou pas, on s’en fiche car “éveillé” veut dire avoir “vu/reconnu” le lien “d’abord”. Mais il n’empêche que le Runner est le Runner fin de l’histoire c’est celui qui a peur de l’amour, de la relation, qui n’ose pas, qui veut mais qui veut pas…

      Alors que le Chaser lui veut clairement la relation mais ne peut pas l’avoir car le runner c’est comme le savon dans la douche, quand tu crois l’avoir choper, il s’est carapaté ! LOL 🙂 🙂 🙂

      Donc y a pas de “nouvelle version de Runner”, c’est juste qu’en général un Runner est celui qui “voit le lien” en second et puis y a des cas, comme pour ma jumelle ou c’est eux qui découvrent la thématique avant, mais le runner reste le runner et fuit le lien.

  • mon cas c’est mon chaser qui ne veut pas s’engager dans la relation 🤷🏻‍♀️ et ça me fait souffrir énormément , psq je me sens poussé vers lui et c’est lui qui me rejette

  • Hello Alexis !
    Pour ma part le changement s’est fait entre collège et lycée, donc plutôt sur 2012-2013 c’est marrant non, après peut-être que le point de basculement était en juin je ne m’en rappelle plus j’étais trop jeune à ce moment (c’est là qu’on voit que c’est plus pratique pour ceux qui sont plus âgés).

    La rencontre ayant eu lieu en juillet 2017, c’est donc assez compliqué pour moi de me définir plutôt runner ou plutôt chaser, même si je me sens plus chaser mais cela va plus avec le fait que je chasse mon autre.

    Je pense qu’on a tous les deux peur du rejet et de l’abandon, après je suis le moins caméléon et celui qui s’affirme le plus des deux.

    Il me semble que dans mon enfance j’ai toujours été fonceur, ça c’est altéré vers 2009-2010 puis c’est revenu à partir de 2012-2013. Comment interpréter cela ?

  • “Dans le parcours des pré-compensé toute la “séparation classique” est sauté en quelque sorte car chacun a pré-compensé de son côté et lorsque la rencontre se fait c’est avec un Runner “prêt” et un Chaser pas prêt du tout.

    Du coup, vous aurez votre séparation créé par les peurs du Chaser qui va faire comme tout le monde devant la peur : fuir comme une tapette LOL ! Et pour sauver les meubles “il fera genre” mais personne n’est dupe hahaha”

    J’ai souligné vos commentaires Alexis car je pense qu’ils sont très éclairants. Dans mon cas, rencontre été 2016, lui, runner éveillé le 1er, prêt, silences, aller-retour mais toujours à me dire qu’il faut écouter son coeur, il sait…âmes scindés en deux, connues avant etc…et avant de disparaître, insister sur le fait de dire: je veux que tu sâches que je t’attendrai toujours…puis un message du soir ajoutant: à bientôt mon ange… avant de disparaître mais ceci précisons le, à cause d’un message de ma part ayant rompu l’équilibre qui s’était rétabli après séparations et silence, très maladroit, faisant écho à un malentendu et laissant supposer qu’il n’avait pas sa place…jeu de chat et souris inconscients, chaser qui a peur et qui met son masque…merci pour les précisions.

  • Ben nous on était tellement pré-compensé que c’est impossible de dire qui est yin/yang ou “runner”/”chaser” dans la description des comportements et personnalités de chacun, si on a une vision vraiment complète et nuancée.
    Par contre au niveau relationnel dans la dynamique du duo seulement, il y a bien eu un mécanisme de celui qui tente de sauver la relation/ celui qui la fuit, chacun son tour au début, et ensuite sur une longue période de façon plus “fixe et attribuée” en terme de rôles, jusqu’à la longue séparation, et le lâcher-prise du “chaser” (plus le besoin ni l’envie de réclamer des miettes, laisse l’autre faire sa vie sans chercher à savoir ce qu’il fait et faire la sienne). Je ne chasse plus, du coup l’autre ne fuit plus, sans pour autant revenir. Et….C’est très bien comme ça 🙂 Je n’ai plus du tout la même notion du temps. Je serais même prête à me mettre avec une âme sœur si une bonne relation se présentait. Je ne la cherche pas, mais je reste ouverte le cas échéant, n’ayant pas fait voeux de solitude sacrificielle ou de chasteté.^^
    Hors lien et interactions FJ, ni l’un ni l’autre ne peut être rangé dans les cases car chacun a des choses de chaque (en miroir inversé), chacun a plusieurs caractéristiques des 2 deux polarités etc.
    Par contre, malgré toute cette pré-compensation, il y a bien eu la longue séparation, toujours en cours. Peut-on vraiment y couper? Ca ne l’a pas empêché, et c’est là que selon moi on touche à un point “invisible” ou énergétique de la relation. Comme s’il y avait malgré tout un besoin de nettoyage et d’épuration (possible seulement grâce à la séparation), alors que concrètement il n’y avait (en apparence) pas d’obstacles de fou à cette relation (à part nos égos blessés).
    Donc elle ne doit pas être “finie” la compensation et puis faut aussi lâcher prise dans le sens ou même si elle l’était, ça ne voudrait pas dire réunion pour autant, car il y a toute une partie non rationnelle qui nous échappe, et aussi ça dépend du libre arbitre (x2 individus).
    “Runner prêt”, c’est sans doute ce que d’autres appellent “chaser yin”, ou “runner éveillé en premier qui veut la relation” mais en fait, je n’arrive même plus à me définir comme ça, vu qu’à la rencontre j’avais pleins de traits associés au yang et au runner, que cela soit dans ma vie d’avant, ou dans la dynamique du duo. Et ce qui est forcément toujours le cas et même plus, puisque chercher l’équilibre en soi, c’est nourrir ses deux polarités.
    Je crois que le mieux est encore de regarder les éléments yin et yang en nous pour les équilibrer selon les domaines, ainsi que nos parts contrôlantes et fuyantes/évitantes. C’est bien plus simple, concret, d’autant que nous n’avons de pouvoir que sur nous. Je n’irait plus vers l’autre ou chercher à nourrir la relation, non pas parce que je me pense “chaser” ou “yang” car non, je ne me retrouve pas là dedans. Je me base uniquement sur l’expérience et les faits, j’ai assez tendu de perches, donc il n’y a que l’autre qui peut faire un pas vers moi, peut importe qui porte ou a porté telle ou telle étiquette en dominance ou à quel niveau de “compensation” on en est.
    En fait j’ai envie d’ajouter ceci:
    L’auto diagnostique en terme de polarité est compliqué car nous ne sommes pas neutre sur nous même (masques égotiques, faux-self). Le “diagnostique” de l’autre est encore plus hasardeux, puisque dans la majorité des cas, les lunes de miel sont courtes= au final on se connait tellement peu, et il y a plein de point d’ignorance sur la vie de l’autre, son entourage, sa façon de vivre, son quotidien, etc etc. Les deux cumulés on obtiens au final surtout des errances intellos qui ne servent pas à grand chose. Mieux vaut regarder sa vie: suis-je équilibré, aligné dans tel domaine? Sinon, comment faire (action) pour améliorer.

  • Bonjour ! Merci pour ces informations. Qu’est-ce que ça donne, du coup, un yang qui s’éveille au lien…? Absolument aucune info nulle part là-dessus ! Merci par avance.

  • Hello !

    Depuis cet hiver, je sentais qu’il y avait un truc qui collait pas à 100% dans mon rôle de Chaser et pas à 100% à mon jumeau dans son rôle de Runner… J’ai mis ça sur le Switch puis ce n’était toujours pas logique.

    On est en séparation depuis mi-mai 2018. Pareil, j’ai découvert le lien en premier et tout le tralala qui va avec la fausse perception d’être Chaser ! Je vais épargné tous les détails du parcours mais on cummunique depuis tout ce temps tout de même, d’une drôle de façon puisque c’est un espèce de langage codé… pas de mots, pas d’appels, pas de sms, c’est une espèce de langage en morse via des décos/reco sur Discord (tous les 2 gamers) en se servant des heures miroir. Autant dire que ce moyen de communication j’en ai plein le cul… mais il m’a bloqué de partout. D’où aussi cette confusion Chaser/Runner.

    Bref, pour en venir à l’essentiel, je n’ai plus toutes ces conneries de peur de le contacter, peur de la relation et tous ce qu’on reproche au Runner. Je ne dis pas que je n’ai pas encore des blessures mais en fait j’y travaille tous les jours, moi ce que je veux vraiment c’est qu’une fois pour toute on arrête lui et moi de tourner autour du pot !
    On va dire que pour simplifier dans notre langage codé heure miroir, qui de nous toute façon ne renvoie qu’à l’amour, c’est vraiment le sur-kiffe de ouf des 2 côtés !!

    En 2018, je lui avait tout balancé déjà, que je voulais être avec lui, fais les excuses (même si je ne m’en sentai pas tout à fait responsable de la rupture) mais déjà je faisais taire mon égo. M’en foutait de cet orgueil, je savais, je le voulais, lui écrit un mail de 9 pages lui disant comment j’imaginais la vie avec lui.. C’était un peu trop en effet 🙂

    Les Chasers reprochent tellement de choses à leurs Runners, étant dans un espèce de faux-self jusqu’à peu, j’en ai fait parti ! Ayant trouvé mon “vrai” rôle, c’est plus aisé de travailler sur moi je dois bien l’avouer !
    Ma question est de savoir : étant malgré tout Runner par la “force des choses”, comment cela se passe t’il pour pouvoir contacter son Chaser ? Est-ce que les rôles sont inversés ?
    Même Fabien Marchand n’explique rien à ce sujet…

  • Réponse rapide ! 🙂

    J’ai déjà lu cet article au moins 2 ou 3 fois ! (J’ai dû lire, je pense presque tous tes articles !) Dans mon faux rôle de Chaser, je “n’esperais” que ça à vrai dire. Mais il m’a bloqué de partout, il n’y a pas longtemps j’ai encore essayé de lui envoyé une invitation pour le remettre en ami –> bloqué !

    Pour ça que je demandai si dans les pré-compensations il n’y aurait pas un truc inversé. S’il ne fallait pas, par exemple essayer de faire une ouverture dans l’invisible ou je ne sais pas quel moyen. Comme voir direct ça avec la source, le lien, vibrer avec la loi d’attraction pour débloquer tout ça. Enfin, tu vois où je veux en venir ? 🙂

    • En fait y a plusieurs raisons au fait qu’un chaser ne donne plus de nouvelle ou ne souhaite plus rien avec son runner. J’ai justement écris certaines de cette raisons en fin de l’article que je t’ai envoyé, ça va surement t’aider.

      En voyant l’histoire dans les détails de qui à fait quoi ou quand et comment on retombe pratiquement tout le temps sur des raisons simples qui expliquent pourquoi un chaser ou un runner ne souhait plus de contacte.

  • Ce que je vois dans la fin de l’article c’est : hormis, les excuses, qui évidemment ne sont pas un problème pour moi si je n’étais pas bloqué, j’en avais déjà fait, pas de souci pour recommencer ! A l’époque c’est moi qui lui avait appris le pardon lol

    Toute fin de l’article : Ce qu’un Chaser pense d’un Runner qui s’exprime –> C’est parce que j’étais dans un faux rôle Chaser, faux self du coup qu’il continuait de bloquer ?! via vase communiquant il sentait encore un truc louche, qu’en effet malgré le fait que je veux la relation je n’étais pas moi ?? Oh… si ce n’est que ça, je vais continuer les séances d’EFt et continuer de débloquer tout ça :p

    • Regarde les raisons que j’ai écris dans les commentaires en réponse à Jack de l’article que je viens de t’envoyer.

  • Oui, je vois…

    Dans les pré-compensations, nous nous retrouverons dans un cadre FJ “nouvelle génénation”; La source ayant analysée à sa façon l’ancienne version, nous permet de faire un parcours plus en douceur en commençant plus tôt (on vit quand même l’enfer sous toutes ses formes et à tous les étages). Comme si le Runner en ayant tellement pris dans sa gueule dans le passé par le chaser, aujourd’hui il faudrait équilibrer un peu le truc.

    Dans ce que je vois présentemment, finalement c’est le Chaser qui flippe de ouf, en a ras le bol du comportement de son Runner, à ci, à ça …

    Oui, complétude et unicité il faut, c’est un fait, mais en attendant quand c’est pas l’autre qui se plaint/fuit (Runner ancienne génération) en faisant des caprices, c’est l’autre qui prend la relève, là c’est le Chaser qui finalement fait l’enfant à son tour… Façon de parler hein lol
    Faudrait peut-être que le Chaser sache enfin ce qu’il veut et arrête ces caprices. Le Runner arrêterait ces va-et-viens pour voir si bambino a “grandi” 🙂 La source elle est bien sympa d’avoir préparé un peu mieux le terrain, mais si maintenant c’est le Chaser qui n’y met plus du sien lol

    Sachant d’autant plus, que l’on peut aussi parvenir dans la complétude puis l’unicité en s’étant affranchie de la séparation, être en réunion pour évoluer ensemble dans la fusion raysonnante..

    Petit point de vue Runner “new génération” qui oeuvre dans son unicité et vivre la relation avec son autre et prend des murs et des portes par son jumeau 🙂

    Je te remercie pour tes réponses rapides et de m’avoir guidé 🙂 Je vais continuer à évoluer pour moi et quand mon Chaser sortira des jupes de maman, j’espère comprendra enfin que je ne suis pas son ennemie mais son alliée depuis toujours. Enfin pourra-t’on rayonner dans le 1 🙂

  • 1] Bonjour, je souhaite savoir : Sur quoi vous basez-vous en parlant de 2015 et 2013 ? Et si sa date de 1988 ou 2000, qu’ont ne s’en est rendu compte que récemment (19/20) comment on c’est ou on ce situe dans cette relation ? (Attirance/bien être/complicités sans se parler…07/88/89-2000) A partir de 02/2000, il devient bizarre, souffle le chaud et le froid on ne c’est sur quel pied danser, contrairement à moi, stable, équilibré. On a été éloignés (09/15 a 06/19 sans ce voir). Étant HPI, je ressent + facilement tous (6 sens + fort que normal) Il me semblais qu’ont étaient âme sœur, et en lisant FJ, il correspond à celui qui fuit la relation, alors que je faisais que la relancer, ce que je ne fais + dernièrement, car il m’a mis en grave danger et encore depuis peu !. Je me sens en harmonie avec moi même, mais lui il semble perdu pour rester dans son silence, effacé, ne venant pas vers moi, sortir dehors, me parler, me dire son amour ! Vous dites : »il a peur de l’engagement, ne sait pas exprimer ses sentiments, n’ose pas le faire, faire des déclarations amoureuses “à double sens” ou “cachées”. « , (moi chaser j’ai interdiction de sa part à travers d’autres gens, vu ce qu’il m’a fait, de venir vers lui. Ont ne sais jamais vraiment parlé, mais si on ce voit/voyait, on ce comprend sans ça, rien que par la pensée) Sa lui correspond et alors va t’il un jour ce décider ?

    2] En lisant ceci « la relation FJ fonctionne entre autre par vases communicant et on pourrait dire (de manière très simplifiée) que lorsque Chaser arrive en complétude, il a fait “sa part du job”, c’est maintenant au tour du Runner de faire la sienne.  Si le runner qu’il est, c’est qu’il est ma FJ (le lui est dit par écrit), ne fait rien/n’agit pas, n’y crois pas, n’a pas compris quoi faire pour être ensembles , il fait quoi le chaser, il continu à souffrir, ce morfond que l’autre ce décide, attendant moins de 34 ans que son runner soit décédé (On est déjà dans la force de l’âge, tout deux. 33 ans que sa dure sans l’avoir su au départ !) ?

    3] Une personne dit : »Peut-être que, selon la posture de l’autre en face, on s’ajuste plutôt en yin ou yang, donc en runner ou chaser, pour contrebalancer et permettre l’équilibre. Mais je reste convaincue qu’on est parfaitement 50-50 lorsque l’autre l’est aussi. ». Je me reconnais en cela, je m’adaptais un peu trop à l’autre, et lui rien du tout. Et puis si c’est le cas à moment donné 50-50, est-ce pour autant qu’enfin y a réunion ? Aussi je reconnais ce que j’ai vécu de mon runner comme cette dame : « d’une drôle de façon puisque c’est un espèce de langage codé… pas de mots, pas d’appels, pas de sms, c’est une espèce de langage en morse via des décos/reco sur Discord (tous les 2 gamers) en se servant des heures miroir. Autant dire que ce moyen de communication j’en ai plein le cul… mais il m’a bloqué de partout. » C’est épuisant, on en voit jamais vraiment la fin, donc vaut-il continuer à espérer qu’il face plus ou moins le contraire ?

    4] Rencontrer et prendre conscience ! Rencontrer, rencontrer. Au départ on ne sait pas. Moi sa m’est tombé dessus ; Je ne peu dire la date, sauf qu’en 88 c’était génial, puis 89, il m’a montré par des actes drôles sans ce parler que je lui plaisait. Est-je bien compris ! C’est le chaser qui est le porteur de réunion ? Si c’est le cas cela veut-il dire que jamais le runner viendra vers son chaser faire sa déclaration ? Et que seul le chaser doit le faire quitte à ce mettre en danger ? Le runner va t’il revenir vers son chaser, quand, comment, sans que le chaser face quelque chose, car le runner a encore disparu ?

    5] Le runner peut-il être éveiller le 1er pendant un certains temps et ne pas savoir qu’il est FJ, ainsi que le chaser qui lui pendant un certains temps est runner et à peur (me concernant j’ai pas peur dans le sens peur, mais dans ce qu’il m’a mis en danger et que j’ai sur ma tête, et ne semble pas vouloir remettre les pendules à l’heure) ? Quand je lis tout ça, je me dit que le chaser peut attendre toute sa vie son runner, même si le chaser parfois à peur qu’en le runner revient (rarement) vers lui. Donc on peu dire qu’il joue a colin maillard : Je te cours, tu me fuis, je te fuis tu me cours, autant aller chercher un être ou sa dure pas toute une vie pour être ensembles (ils nous reste moins de 34 ans), car l’a on ne sera jamais si sa va ce faire entre 2 FJ, qu’en pensez-vous ?

    • Hello 🙂

      1) comme spécifié en fin d’article, ce sont des données provenant de la dernière vidéo de Fabien marchand.
      2) Si un chaser arrive vraiment en complétude, il se sent merveilleusement bien indépendemment du travail de l’autre ou de son retour.
      3) Yin et yang faut zappe, à la base c’est des catégories/étiquettes et non des énergies.

      Le runner est celui qui “domine” la relation par ses silences, fuites, non dits, donc oui le chaser va “tout tenter” et même se suradapter pour avoir sa relation, ce qui fait de lui un “chaser” c’est l’attitude de VOULOIR concrétiser à 100% cette relation. Ce qui fait du Runner un Runner, est le refus de vivre cette relation à 100% via les fuites, silences, non dits et ainsi de suite. Il veut juste ce qu’il veut, quand il veut et dans le mesure qu’il veut entout cas pdt un bon moment jusqu’à “éveil spirituel”.

      4) En fait les pré-compensation c’est pour expliquer que le parcours FJ se passent en plus “condensé”, donc ce que vous avez vécu, de ce que j’en lis est “normal” dans un parcours FJ. C’est juste que pour les parcours avant 2015 (en gros) tout se passe en plus “lent” dans l’enchaînement des étapes.

      5) Le chaser n’a pas a attendre quoi que ce soit, justement il faut arrêter d’attendre et faire sa vie 🙂

  • Je viens récemment de savoir ce que sont des FJ et que j’étais concernée, donc j’apprends à comprendre et voir si sa correspond, alors :

    « Porteur de mémoire, porteur de réunion » c’est ?

    « pré-compensés alors que d’habitude j’ai plus des cas de Fj “classiques”, différence et comment je sais qu’ont est l’un ou l’autre ?

    Quels sont les livres que vous conseillez pour démarrer, puis approfondir le sujet (en ebook. J’ai déjà bcq de lecture car HPI) ? Avez-vous, vous même des livres que vous écrivez ? Merci

    TRÈS IMPORTANT : j’aimerai savoir ce que vous en pensez ! Il est né l’année du mariage de mes parents, nous sommes 4 à avoir même mois de naissance (donc lui et moi), son beau frère a le même prénom que mon frère. Sa mère est décédée le jour d’une sainte de mon prénom. Celle-ci est née le même jour que la mienne. Son père et mon père ont les même initiales noms et prénoms inversés !. Son oncle est décédé l’année de naissance de mon enfant. Dates, naissances, mariage, décès, lieux d’adresse, de quartier……..Il a trait pour trait une ressemblance avec mon père (visage, menton, regard…) …….Donc au départ je pensais âme sœur !
    La liste est inexhaustible . Sa correspond à quoi, karma, vies antérieurs, âme sœur, flamme jumelle, tout à la fois ? Je sais que c’est exceptionnel ! Merci de votre réponse

  • Aussi me conseillez-vous pour lui faire peur et que je lui manque, pour qu’il revienne de lui même (puisque sa ne fonctionne pas que ce soit moi qui toujours relance) de ne plus être dans les parages. Car lui peu me voir comme il veut mais ne pas ce montrer (runner) contrairement à moi qui marche dans la ville me sentant à l’aise (chaser) ? Merci

  • Bonjour,
    Puis-je me permettre de vous demander, pourquoi, LA référence est Mr Marchant? A n’en pas douter il est très structuré, bien yang, a beaucoup bossé sur les FJ (sauf que personne n’a aucun moyen indiscutable de dire qui est FJ ou pas, de fait, les études de cas, n’ont aucune validité, ou pire peuvent être biaisées, si dans le lot des cas pratiques, certains ne sont pas FJ…
    Mais…peut-on au final vraiment théoriser ce genre de sujet à ce point? On en trouve les limites, la dualité, (la contre productivité ou pire, le conditionnement) quand on est très analytique, justement, à observer toutes les données avec franchise et lucidité, c’est impossible de se dire “yin” ou “yang”. On est jamais ni tout noir ni tout blanc dans une relation ou dans qui on est…Faire des cases, des statistiques etc…
    Théorisant sur l’invisible. Brasser beaucoup de façon mentale pour pas grand chose, puisqu’au final en 3D, ça ne prouve toujours rien…Pourquoi associer une éventuelle vérité cosmique à un seul homme? Je ne comprends pas. C’est clairement un bon attrape HPI que toutes ces théories.
    C’est nier tout le côté invisible justement…toute la part qui nous échappe (alchimique, notamment) et nous rend légèrement dingo car, TOUT ne s’explique pas. Sinon on serait déjà tous en réunion. Surtout les dits “parcours courts”. Surtout avec toute cette mine d’infos. Et force est de constater que non, “savoir” ou théoriser ne sert à rien dans le parcours.

    Vous même, vous vous référez à lui, tout en n’adhérant pourtant pas à cette histoire yin/ yang. Mais alors, si vous n’adhérez pas, pourquoi toujours le citer en référence, puisque c’est la BASE de sa théorie? Et ces dates, d’où viennent-elle? De Fabien Marchant? Et lui d’où les tire t-il? Comment un seul homme pourrait détenir une vérité de ce genre? Encore une fois non prouvable. Pire, imaginons qu’il se trompe? (2012 c’était aussi censé être la fin du monde hein, on a bien vu ce que ça a donné^^). Et qu’il emmène tout le monde dans son erreur (humaine, encore une fois)…

    Fin bref, vraiment je trouve ces questions légitimes, à se poser. Sinon quelle différence avec le mécanisme new age, gourou/ sectes, mais sous couvert de rationalité, de théories, de cases, de milliers de profils rangés dedans, par un coach FJ et non pas par les gens eux-mêmes, pour noyer le poisson…

    J’aimerais connaître votre avis là dessus si vous êtes d’accord pour le partager? Car il y a une part subtile (et mentale aussi) qui m’échappe dans tout ça .
    Après oui, la rencontre que j’ai faite me fait poser des questions, je trouve résonnance (raisonnance?) avec tout ce qui est dit sur les FJ. Mais…
    Tout le monde nous parle de relativité, mais quasi tout le monde cite Fabien Marchant, qui n’est pourtant pas le créateur des FJ mais juste un praticien et théoricien humain sur ce sujet super borné avec ses “cases”, il faut le dire. Je ne crois pas qu’il existe un autre sujet dans le monde où on ne cite qu’UNE référence comme la seule valable, sans la discuter, sans savoir où ou comment, cette même référence tire ses sources?!
    Par ailleurs, d’autres thérapeute, coach fj etc affirment que le masque égotique et relationnel de chaser ou de runner, n’est pas collé automatiquement à la polarité yin ou yang, mais, il s’en trouvent toujours d’autres pour rappeler que non, F. Marchant dit l’inverse? Quel est l’argument logique, en dehors du fait que le mr il dit autre chose?
    Récemment, Géraldine Garance a écrit dans son livre, qu’il était possible d’être chaser yin et donc en miroir l’autre runner yang. Si en prenant les ingrédients de chacun, d’un côté les caractéristiques typés yin ou yang et de l’autre les comportements typés chaser (abandon) et runner (rejet) et en les classant dans des colonnes, tout ce qui est yang chez mon autre est yin chez moi, et vice-versa. Ce constat fait, ça n’avance à rien, puisque en étant précis, en voyant les nuances, on se rend compte que c’est impossible de dire qui est qui (hormis le comportement psy classique qu’on trouve aussi dans des relations basiques non FJ, un qui veut la relation, un qui la fuit mais ça si on garde les pieds sur terre, c’est juste une question de timing, si l’un avoue ses sentiments quand l’autre ne ressent pas (ou ne veut pas voir ou ressentir, ce qui concrètement en 3 D revient au même, même quand cet autre n’est pas cohérent dans ses comportements/ paroles) la même chose, le même désir de former une relation sérieuse, en même temps.

    Excusez moi de poser la question avec ma naïveté d’enfant (intérieur? ahah) mais, pourquoi croire F Marchant plus que cette dame? Ou l’inverse d’ailleurs. Les deux et tous les autres, sont auto proclamés de toute façon. Et aucun n’est capable de dire POURQUOI il dit ce qu’il dit! (les guides et canalisations ont bon dos!!!)

    Sinon, synchronicité, pendant que j’écris ceci, une pub de voiture passe et dit “le silence est le meilleur moyen de se faire entendre”, voilà j’en profite pour partager à tous les gosthés qui passeront par là. Qu’as-t-on à comprendre dans le silence de l’autre? à méditer, haha.

    • F.Marchand n’est pas la référence, mais dans l’article ici présent, il est cité car les infos viennent de lui tout simplement. Du coup, quand j’annonce des date, je dis la provenance de l’information ce qui me parrait normal. Après chacun “adhère ou non” au discours d’untel ou d’un autre.

      Personnellement pour moi l’histoire de yin et yang tout comme bcp d’explications FJ c’est du new age, tout simplement 🙂

      • Merci pour votre réponse rapide! Mais ça ne répond pas à l’essentiel, d’où Fabien Marchant tire ses dates? Si vous les citez en référence, même uniquement sur cet article, c’est que pour vous elles sont justes. Oui mais pourquoi? En dehors du fait que lui l’a dit? Un enfant ne poserait pas la question autrement….moi tant que je n’ai pas de réponse logique, j’aurais toujours le POURQUOI en tête et en bouche^^

        • Je veux bien adhérer à ces dates, ça n’est pas le soucis, mais je ne vais pas le faire aveuglément juste parce qu’un type l’a dit et que d’autres répètent, j’ai besoin de comprendre d’où ça sort un minimum. Par exemple un tas d’autres articles de votre site me parlent. Mais ce n’est pas pour ça que je vais adhérer à celui-ci et l’histoire des dates, s’il me manque des éléments de compréhension. Sinon, c’est comme me dire que 5+5= 3 et devoir y adhérer juste parce que l’un le dit et une majorité le répète. Mais, quel est le mécanisme qui fait que la majorité le dit? La majorité a-t-elle forcément raison? C’est pour ça que si vous me donnez vos raisons logiques ou autres de pourquoi vous y adhérez, et juste pas répéter les dates, ben là, j’aurais des éléments pour mon propre discernement. Mais là, c’est comme me demander de monter au 8 ème étage en sautant le 6ème et le 7ème quoi…Je peux pas arriver à votre niveau de cette façon…

          • En fait y a pas à adhérer ou pas à ces dates et personne ne vous demande d’adhérer à quoi que ce soit d’ailleurs.

            Soit on se retrouve personnellement avec ses dates et on se rend compte que par ce qui est expliqué cela colle avec notre vécu, soit pas, tout simplement. En coaching certains clients s’y retrouve parfaitement car c’est à peu de choses près vers ces dates que “tout a basculé pour eux” et d’autres pas.

            L’idée n’est donc pas d’adhérer à quelque chose, mais de voir si on s’y retrouve et si ça colle avec notre vécu.

            Si on s’y retrouve pas c’est que cela ne correspond pas à notre vécu et il n’y a aucune adhésion à payer LOL.

        • D’ou F.M sort ses dates ? En tout logique, via sa propre analyse des gens qu’il a coaché.

          Tout ce que dit F.M à priori devrait sortir de SON étude à lui non ? Après c’est pas non plus la vérité absolue, mais son étude reflète une partie de l’ensemble du parcours FJ.

          Et en coaching je remarque un certain nombre de client se retrouvant dans ces dates et d’autres pas. Donc ça concerne pas tout le monde.