Est-ce que toi aussi t'es resté bloqué en maternelle ? • Change Ta Perception ≫ Guérir de son parcours flamme jumelle.
Les Principes du succès > Est-ce que toi aussi t’es resté bloqué en maternelle ?

Est-ce que toi aussi t’es resté bloqué en maternelle ?

L'autre jour je discutais avec une amie qui me racontait le pourquoi du comment elle se sentait coincée dans la vie. Après quelques minutes de conversation, elle me demandait conseil.

Je lui demandais si elle était vraiment prête à écouter ce que j'avais à dire, car cela risquait d'être un peu cash et dérangeant. Comme elle me dit oui, j'ai lancé ma grenade 😈

“t'es resté bloqué en maternelle “

Bien évidemment, dit comme ça, elle n'a pas compris grand-chose j'ai un peu étayé.

Les deux types de personnes

Alors pour faire simple on va dire qu'il y a dans la vie deux types de personnes : celles qui veulent évoluer et celles qui ne veulent pas. Il y a les leaders et les Suiveurs en somme.

Je ne vais pas rentrer dans les détails du pourquoi un groupe est comme cela et pas l'autre. Cela fera l'objet d'un autre article. Mais ce qui nous intéresse ici c'est le cas de notre amie.

(Pense à regarder si à tout hasard tu ne te retrouves pas dans l'histoire de mon amie)🙃.

En fait, mon amie fait partie des personnes évolutives, celles qui ont l'étincelle du changement, de la création, de la découverte et du potentiel.

La vérité, c'est que tout le monde à cette étincelle, mais les non évolutifs pioncent trop profondément pour s'en apercevoir.

Alors tout le problème vient du fait que notre amie a :

  • Ses propres peurs par rapport au changement.
  • Son entourage qui la retient en arrière.

Je lui ai donc dit qu'elle jouait en maternelle, car voici le point clé (très vicieux d'ailleurs) :

Elle n'ose pas s'envoler vers se rêves, car elle a besoin de ces personnes
“non évolutives” afin de se sentir bien.

Dit autrement, elle sait que si elle commençait à vivre ses rêves, elle devrait passer plus de temps sur ses projets qu'en boite de nuit. Elle verrait forcément moins ses amis.

Elle ferait alors tôt ou tard face à deux choses : elle recevrait moins de reconnaissance et plus de critiques de leur part.

Pour l'instant, elle est dans une situation ultra confort : c'est un peu la reine du bal vis-à-vis de ses amis. Elle est reconnue pour son potentiel et tout un tas de qualités.

Du coup elle est un peu sur un piédestal finalement.

Ses amis sont super cool, mais n'ont pas envie de quoi que ce soit d'autre que le métro, boulot, dodo. Ils n'ont pas spécialement de passion, ni envie d'en avoir.

Ce n'est ni bien ni mal, mais si tu es fan de foot et que tes potes détestent cela… difficile de parler de foot et encore plus de les amener sur le terrain.

Alors quand tu as des rêves et un cercle d'amis qui n'en ont pas, cela créé une dissonance.

Mon amie se retrouve alors dans un étau…

Mais voici le point sournois de l'histoire

En fait mon amie se complaît dans ce cercle d'amis, car cela lui permet de nourrir ses besoins de reconnaissance et de justifier ses peurs. En effet, face au changement nous avons tous un peu les boules (celui qui dit non, c'est un mytho). 🤣

Dans le cas de mon amie, il se passe alors plusieurs choses :

  • Si je me lance, je vais passer moins de temps avec mes amis,
  • Ils vont alors me reprocher de ne plus être autant avec eux.
  • Je passerais pour la méchante qui les a utilisés quand j'en avais besoin.
  • Je vais alors perdre mon groupe d'amis actuel.
  • Je ne pourrais pas partager mes des rêves, car cela ne les intéresse pas.

Bref si je me lance je me retrouve seule.

En fait, il y aura un monde qui s'écroule pendant qu'un nouveau se crée, mais le mental est constamment braqué sur la peur et le manque et ne voit que l'écroulement d'un monde et non le renouveau.

En fait voici le problème de fond :

Elle est donc prisonnière de son propre
besoin de reconnaissance face aux autres.

Maintenant vous comprenez comment se “mêlent” plusieurs programmations mentales :

  • Peur de l'inconnu (changement)
  • Peur de perdre (ici la reconnaissance)
  • Peur de se retrouver seule : Seule, je suis qui, je vaux quoi ?

Mais il y a également un 4e point :

  • Si je me lance, je vais rencontrer des gens qui sont bien au-dessus de moi…

Eh oui… on arrive à un des points vraiment dérangeants qui en plus résonne avec la valeur personnelle. Et rappelez-vous, le mental est constamment braqué sur la peur et le manque.

Autrement dit, quand tu passes toutes les barrières cités plus haut et que tu envisages ton nouveau monde, ton mental va encore trouver des problèmes. Le mec il passe sa vie a ça en fait 😅.

Du coup, il va alors te montrer à quel point tu es petit face à des gens qui, dans le domaine ou tu veux te lancer sont bien plus avancés et expérimentés que toi.

Et se sentir petit… c'est pas spécialement agréable. Et face à une émotion négative on fait quoi déjà ?

On fait tout pour l'éviter.

La meilleure stratégie consiste donc à rester dans la zone de confort. Du coup si on récapitule on se retrouve alors avec 3 grandes situations principales :

  • Si je me lance, j'ai peur de l'inconnu.
  • Si je me lance, je perds mon monde et la reconnaissance.
  • Si je me lance, je me sens petit face à des géants.

Même situation dans les couples

Les couples je trouve cela fascinant car c'est vraiment “la niche” ou les gens vont se planquer derrière un concept de : “Si on avance pas c'est à cause de lui/elle car…” C'est encore plus flagrant !

En gros une personne est en CM1 quand l'autre est encore en maternelle.

Sauf que la personne a CM1 a besoin d'une autre “plus petite qu'elle” donc en Maternelle… Cela va ensemble.

Une personne en CM1 n'ira pas avec une personne en 6ème ou plus.

Car pour elle c'est trop flippant, il y a trop d'écart et elle deviendrait alors “la petite personne qui doit monter de niveau”…

En effet, tout le but de la stratégie inconsciente va être d'expliquer que si on avance pas, c'est à cause de l'autre qui reste bloqué en Maternelle.

Du coup : tant qu'elle n'évolue pas, on ne peut pas avancer !

Au cours de mes 6000 coachings privés je me suis souvent hasardé à poser la question qui tue :

Pourquoi ne pas aller dans la direction de tes rêves même si la personne est encore à ce niveau là ?

On retombe alors sur les raisons cités ci-dessus en prétextant l'amour alors que ce n'est que de la peur.

Phénomènes énergétiques

Pour terminer l'article, j'aimerais te parler d'énergie très rapidement. Ce qu'il faut savoir c'est que chaque personne a un champ électromagnétique autour de lui (la fameuse Aura).

Ce champ vibre à une certaine fréquence selon les individus et leurs programmations.

Bref ce champ contient de l'information.

Autrement dit, quand tu es en couple avec personne non évolutive par exemple, tu n’es pas en couple avec cette personne par hasard. Sa fréquence de “non-évolution” (ses peurs) match la fréquence de tes peurs.

Il y a donc résonance entre tes peurs et les siennes.

Du coup, plus on passe de temps avec quelqu'un, plus on entre en “osmose” et s'adapte avec cette personne. Sauf que voilà, il y en a toujours un qui tire plus d'un côté que l'autre.

Par exemple, si pour une expérience scientifique on te met aujourd'hui dans une salle avec 100 dépressifs, tu te rendrais compte que plus le temps passe, plus tu deviens mou, fatigué, que tu as de moins en moins d'énergie, que tu deviens un “mou du genou”.

En gros tu entres dans le processus d'adaptation et deviens petit à petit dépressif à ton tour car tu t'adaptes à ton environnement.

Alors évidemment après la journée de test, tu redeviendrais toi-même, car la durée d'exposition n'était pas assez longue pour que s'installe cette vibration en toi de manière “permanente”.

Oui tu as bien lu : la durée d'exposition

Alors si t'es en couple avec une personne non évolutive, qui vibre la dépression, la non-envie, qui est mou du genou, piloté par la peur de l'inconnu, du changement et qui ne se croit pas à la hauteur, qui n'a ni but, ni rêves, ni objectifs dans la vie…

Il va se passer quoi à ton avis ?

Tu vas t'adapter sans même t'en rendre compte à cette vibration, car tu passes beaucoup de temps avec cette personne. Cela se fait petit à petit bien évidemment.

Du coup, tu as alors de moins en moins envie de faire des choses, de moins en moins envie d'entreprendre, tu es de plus en plus fatiguée physiquement sans trop savoir pourquoi et ainsi de suite.

Sans compter que si tu as des sursauts de motivation et que tu souhaites entreprendre des choses, la personne risque de tout faire inconsciemment à base de critiques ou reproches car tu commences à avoir un comportement à l'opposé du sien.

Il y a donc dissonance maintenant…

Ce n'est donc pas rare de trouver dans les couples un “bourreau”, une personne qui va contraindre, restreindre, confiner, contrôlé, empêcher l'autre personne évolutive d'entreprendre quoi que ce soit.

En fait il n'y a rien de mal là-dedans :

Ce qu'il y a en toi, tu le retrouveras à l'extérieur de toi.

Autrement dit, ton couple n'est que la représentation extérieure, concrète et physique d'une partie de toi.  Et toi, t'es-tu reconnu dans une certaine mesure dans cette histoire ?

Dans quelle mesure tu n'oses pas sortir de ta zone de confort ? Quelles sont tes “excuses”, on en a tous, t'inquiète pas, c'est la base 🙂

Alexis Faure

🔆 Somatic Trauma Therapist.
🔆 Nervous System regulation.
🔆 EFT ❘ PNL ❘ SDN ❘ MCBT ❘ TCC.
🔆 + de 6000 coachings effectués.
🔆 + de 1.4 Millions de pages du blog lues.
🧘‍♂️ Coaching FJ 👉🏻 ici.
🔥 Programme Cendres à Renaissance 👉🏻 ici.

Ajouter un commentaire