L'Amour Inconditionnel un sous produit de la Toxic Positivity ? • Change Ta Perception ≫ Guérir de son parcours flamme jumelle.
Tous les articles Psychologie > L’Amour Inconditionnel un sous produit de la Toxic Positivity ?

L’Amour Inconditionnel un sous produit de la Toxic Positivity ?

ego spirituel

Depuis maintenant quelques des années, on entend ci et là, parler d'amour inconditionnel comme si c'était un état à atteindre et je ne compte plus les fois ou j'ai eu ce genre d'échos au cours des coachings.

Le hic, c'est que si tu regardes bien, d'une part, “qui dit ça” et la signification de l'Amour Inconditionnel, tu risques de te rendre compte qu'il y a un truc qui cloche.

En fait, utiliser ce genre de concepts est très souvent une stratégie inconsciente servant à masquer un problème intérieur, comme une dépendance par exemple. Cela permet aussi de croire qu'on a dépassé un problème en ayant atteint un certain stade, alors qu'en fait, c'est du maquillage.

C'est un procédé hypersubtil utilisé par le mental assez difficile d'identifier surtout quand on a la tête dans le guidon. C'est là qu'il faut être très vigilant et présent par rapport aux pensées de notre pote pipeau l'ego.

Commençons par la base avant d'aller plus loin.

Si on parle d'Amour Inconditionnel, on parle alors d'un ressenti (Amour) vécu indépendamment de toutes circonstances extérieures puisque “inconditionnel”.

Autrement dit, tu vis un sentiment d'Amour peu importe les circonstances extérieures de ta vie et/ou du comportement de ton partenaire. Donc quand tu dis : Je ressens un amour inconditionnel pour mon autre…

Je ne sais pas ce que tu fumes, mais partage parce que c'est de la bonne ! 🤣

Tu ne peux pas être plus à côté de la plaque en disant ce genre de choses.

Personne sur cette planète (à ma connaissance), n'est dans l'Amour Inconditionnel. Même le Dalaï-Lama s'il perd un être proche se sentira mal et prendra un certain temps pour faire son deuil.

Et tu sais quoi ?

C'est tout à fait normal…

Autrement dit, dans la spiritualité de nos jours, on nous balance des concepts impossibles à atteindre. Cela donne un “certain niveau” à la personne qui en parle (autoédification), car subtilement cela la place de manière “indirecte” comme sachant de quoi elle parle. Si elle sait de quoi elle parle, elle a dû l'expérimenter.🤓

Si je n'ai jamais rencontré au cours de ma vie une personne parlant d'Amour Inconditionnel, le vivre. Par contre, j'ai pratiquement tout le temps vu ceux qui en parlent, avoir justement de bons gros problèmes émotionnels de base.

Pour être sûr qu'on se comprenne bien, imagine la situation suivante 🤓:

Imagine que tu rentres chez toi un soir et ton partenaire est en train de faire du Yoga acrobatique dans ton lit avec une autre nana, je ne pense pas que ta première réaction soit :

“Chéri, que tu es magnifique, tu veux un coup de main ?”

À mon avis, cela va plutôt ressembler à un truc du genre :

Le problème c'est que l'on va confondre, avoir un élan intérieur persistant envers qqn avec de l'amour inconditionnel alors que c'est de l'attachement inconditionnel voir de l'obsession.

Obsession définition : Idée, image, mot qui s'impose à l'esprit sans relâche.

Pourquoi on parle d'inconditionnel ?

Car effectivement on pense à l'autre indépendamment des circonstances. Qu'on le veuille ou pas on y pense de manière positive ou négative. Comme il s'agit d'une personne, on va alors faire une déduction bien hasardeuse et on se mettra à prononcer le mot “Amour” alors qu'en fait, comme dit plus haut, c'est de l'attachement.

Si en plus, on ne comprend pas une partie de la mécanique de cette relation, on fera alors une autre déduction encore plus hasardeuse :

Comme je ne n'en comprends pas la mécanique et que cela sort complètement de l'ordinaire, alors c'est Divin ou Spirituel.

Retourne au 15e siècle et allume ta clope devant un paysan, il t'appellera Mage, Sorcier, Druide ou Magicien alors qu'en fait, c'est juste une étincelle + du gaz = du feu.

Arthur C. Clark disait d'ailleurs :

Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie.

En gros : quand on ne comprend pas les mécanismes d'une chose assez atypique et peu commune, on va tout de suite la classer dans les catégories suivantes : l'étrange, le mystique, le divin, le magique…

Alors qu'en fait : c'est juste l'ignorance dans sa toute-puissance qui parle.

Pourquoi ce processus ?

Car l'ego mental a besoin de marquer, tamponner, étiqueter, jauger, classifier et d'avoir une réponse à un phénomène qu'il ne comprend pas. Alors il s'accrochera à toute explication lui permettant de combler ce “trou”.

D'ailleurs, tu as déjà dû voir cette image tourner sur Instagram :

Le mental ego dans son besoin de comprendre
Soit à l'aise avec le fait de ne pas savoir.

Du coup, étiqueté cela d'amour inconditionnel, c'est juste le résultat d'un raisonnement effectué de manière automatique par le mental qui adore faire des liens entre des évènements.

Voici une vérité vérifiable, mesurable et expérimentable que beaucoup ont du mal à digérer, car accepter cette vérité, c'est choisir d'arrêter de vivre dans l'illusion.

La vérité est que si tu penses encore tout le temps à l'autre, c'est n'est pas à cause du lien flamme jumelle incassable, multidimensionnelle, super luminique et intergalactique du contrat karmique de la Source qui veut que X ou Y.

C'est juste que tu n'as pas encore fini de guérir tes “traumas” 😎

Voici un exemple qui permet de mieux comprendre comment on arrive à confondre Amour et dépendance.

Un exemple de stratégie subtil

L'exemple que je vais citer maintenant est important, car lorsqu'on voit ce genre de procédés en individuel, qu'on les transpose sur Youtube, qu'on multiplie les chaînes, on arrive alors à un résultat de masse assez précis :

Un discours expliquant que les pommes sont des poires et que c'est tout à fait normal.

Le hic, c'est qu'en fonction d'où tu en es dans ton parcours, tu risques d'être happé par ce style de discours, car il y a une partie de toi qui veut rester accrochée à l'autre puisqu'il y a des bénéfices à le faire.

Et tu sais quoi ? Si tu es dans cette étape actuellement, ce n’est pas bien grave, ça fait partie du parcours. Alors zen. Comme on dit parfois, il faut se perdre pour trouver son chemin. 🤓

Voici une citation d'Elon Musk, personnage vraiment intéressant :

L'une des plus grandes erreurs que les gens font généralement, et j'en suis coupable aussi, est de prendre ses désirs pour des réalités. Vous savez, comme si vous vouliez que quelque chose soit vrai même quand ce n'est pas le cas. Et donc, vous ignorez la vraie vérité à cause de ce que vous voulez être vrai.

C'est un piège très difficile à éviter.”
Elon Musk

Voici le type de phrases que j'ai entendu à de très nombreuses reprises lorsqu'un client me raconte son parcours et qui, par dérive, produit un discours d'amour inconditionnel :

L'amour que je porte à ma jumelle me fait encore trop souffrir.

Quand la personne me raconte son histoire et que j'entends cela, je la stoppe net en lui disant : est-ce que tu as remarqué ce que tu viens de dire ? La personne souvent ne comprend pas la question et se met alors à réfléchir. Au début, les seules réponses qui viennent sont “Bah non je ne vois pas ou est le problème”.

Au bout de quelques minutes, elle comprend avoir associé amour à souffrance. Je lui demande alors quel est le véritable sens de sa phrase et la personne me dit :

Le manque d'amour de la part de ma jumelle me fait encore trop souffrir.

Jackpot ! 💫

En fait pour être plus juste on devrait dire :

  • Je m'attends à recevoir de l'amour de la part de la personne que je considère comme ma jumelle et comme c'est pas le cas alors je me sens mal.

Ce twist fait par l'ego, qui change cette phrase en “l'amour que je porte à mon autre me fait encore trop souffrir” passe pratiquement inaperçu et c'est à partir de cela qu'on va voir apparaître un discours complètement biaisé provenant de gens n'arrivant pas à passer à autre chose.

Ils parlent alors d'amour inconditionnel.

Car lorsque la personne dit ce genre de phrase, elle ressent tout sauf de l'amour, sinon elle ne souffrirait pas. Ce qui est intéressant, c'est que lorsque la personne le dit, elle ne se rend pas compte de l'énormité racontée.

C'est comme si quelqu'un te disait tout naturellement : qu'est-ce que je suis bien au sec en nageant en pleine mer.

C'est complètement absurde, mais ça passe crème, comme une lettre à la poste.

Imagine le nombre de gens persuadés d'être dans le vrai (dans des cas similaires) alors qu'ils sont à l'ouest cacahuète sans même s'en apercevoir…

En fait, si tu penses toujours à l'autre, c'est juste des traumatismes non guéris. En faisant ce twist, ton ego mental te met dans une position positive face à la situation. Tu te crois alors dans l'amour. C'est beau, c'est noble.

On est alors en plein déni de la posture de victime, ce qui retire toute responsabilité à soi et aussi à l'autre puisque c'est l'amour le responsable de cette souffrance 🤷‍♀️. Et puis après tout, c'est tellement plus Shakespearien de souffrir d'amour.

Voici le point important :

Ce type de procédé du mental ego donne un certain résultat :

Que tu le veuilles ou pas, au final, la thématique est maintenue présente en toi. Conséquence de quoi, on lâche jamais vraiment l'affaire. C'est là qu'on parlera de “lien incassable” alors que c'est toujours des traumas non guéris.

Mais tout comme le fait d'avoir un penchant shakespearien, c'est plus classe d'être “sous le joug” d'un lien divin ordonné par la Source, que d'admettre être sous le joug de la puissance de son propre mental.

D'ailleurs ce type de twists décrit plus haut, proviennent des mécanismes liés à la blessure d'humiliation qui consiste à avoir un certain plaisir/confort à souffrir.

Et ceci se vérifie à je ne sais combien de reprises en séance de lâcher-prise quand on travaille sur la peur de perdre son autre par exemple. La personne se sent mal en pensant à cette peur et même si elle peut décider de lâcher prise sur cette souffrance, elle choisit de ne pas le faire.

Quand je lui demande pourquoi, voici le type de réponse :

  • Si je lâche prise cette boule au ventre, je perdrai mon jumeau.
  • Mais cette boule au ventre te fait sentir bien ou mal ?
  • Mal.
  • Donc tu choisis de garder ce mal-être pour garder/rester connecté à ton jumeau ?
  • Oui…

À ce moment-là, elle comprend son choix -> continuer de souffrir, car cela devrait ramener son jumeau ou en tout cas, lui permettre de ne pas le perdre. Si cette prophétie est plus que hasardeuse, car sous-tendue par aucun fait réel, ce qui est par contre une certitude absolue, c'est que ce mécanisme lui permet de souffrir au quotidien. 🤓

Au final, elle souffre maintenant pour ne pas perdre son jumeau qu'elle a déjà perdu vu qu'il répond uniquement lors des alignements planétaires, c'est-à-dire une fois toutes les 10 réincarnations Mouahaha 🤣🤣🤣 !

Elle souffre maintenant par peur de perdre son autre dans le futur, qu'elle a déjà perdu dans le passé, car au présent il ne reste que du vent… Tu penses que le mental ego il a mangé un clown au petit-déj ou ?

En fait, tout ceci n'est qu'une tentative de l'ego mental de vivre à nouveau la partie positive de cette relation, car son but est de diriger son hôte vers le bonheur.

Quand tu es en complétude, tu n'as plus de pensées, images, sons, sensations physiques ou émotions automatiques sur cette thématique. Tu es complètement libre de toute emprise que ton mental a sur toi sur ce sujet-là.

C'est à ce moment-là que tu sais être en complétude sur ce sujet.

Tant que tu as des pensées (même petites et positives dans un coin de ta tête) concernant cette thématique, c'est que tu n'as pas fini de guérir. Imagine un ex-fumeur te dire un truc du genre :

“Oui c'est bon j'ai arrêté de fumer (complétude), mais j'ai un petit peu d'espoir dans un coin de ma tête qui me fait sentir bien, qu'un jour, je fumerais à nouveau”.

Franchement, tu lui réserves une place dans un HP on est d'accord ? 🤣🤷‍♀️

Quand tu es vraiment en complétude, tu n'as pas besoin de chercher à être dans l'Amour Inconditionnel ou quoi que ce soit, car cette thématique FJ n'existe plus en toi.

Le hic, c'est que pour en arriver là, il faut que le Chaser ose faire une chose qui lui fout les jetons et c'est bien là le nerf de la guerre. 🤓

Quand pépé Chaser fait de la résistance

Le nerf de la guerre du Chaser c'est de lâcher son fonctionnement psychoémotionnel de dépendant pour oser être lui-même, dans son plein pouvoir sans l'apport/soutien de quelqu'un d'autre.

L'histoire FJ est le parfait reflet de la psycho émotionnelle du Chaser qui veut fusionner avec qqn pour combler un manque intérieur… Ce procédé, il appelle cela de l'Amour alors que c'est du manque.

Le problème avec cette conception de l'Amour est que le postulat de base statut quelque chose du genre :

“Il me manque l'amour en moi, il y a un vide alors je vais le combler au travers d'une relation”.

Ceci est bien différent que d'être à l'équilibre ou en complétude et d'avoir envie de partager sa vie avec quelqu'un.

Du coup… tu comprendras alors le discours FJ qui consiste à te dire qu'il te manque l'autre partie de ton âme, ce qui explique ce vide en toi, qu'il faille alors se retrouver, se réunir, puis fusionner pour être enfin normal, entier.

D'ailleurs ne dit-on pas de manière “romantique” dans le parcours FJ que le Chaser “fonctionne à l'amour” ?

C'est une manière sympatoche de dire : je suis une Formule 1, mais qui, sans essence, ne va nulle part.

C'est alors une conception de l'amour cousine de l'auto sabotage, car :

  • Si je vis l'amour, je me sens revivre et alors j'accepte d'entrer dans mon plein potentiel.
  • Si je ne vis pas l'amour, je me sens “vide” et alors je refuse d'entrer dans mon plein potentiel.

Ah non, pardon ! C'est un peu trop direct cette deuxième phrase, reformulons version spirituelle pour que ça passe un peu mieux :

“Si je suis un triste dans ma vie, c'est parce que mon contrat karmique et mon âme veulent que j'attende le retour de mon runner qui lui, peut aller tremper son biscuit ailleurs autant de fois qu'il le désire, car en tant que jeune âme, le pauvre, il n'a pas trop d'expérience.”

LOOOOOOOOOOOL !

C'est de l'autosabotage déguisé en version “spirituel”. Ni plus, ni moins. Mais cette pilule, elle est assez dure à avaler. Et c'est normal qu'elle soit dure, car “tout” ce discours “spirituel” est une diversion dans laquelle on va s'engouffrer, car on a peur de la matérialité : prendre la porte de la Réalisation du Soi.

D'ailleurs ne dit-on pas que les Chaser “très yang” doivent développer leur “yin” et donc se connecter aux champs des potentiels pour savoir lire l'avenir ou développer leur “médiumnité” ou un truc du genre ?

C'est complètement du vent.

  • Si tu as envie de développer tes capacités médiumniques, fais-le.
  • Si tu as envie de développer tes capacités artistiques, fais-le.
  • Si tu as envie de développer tes capacités de Tennis man, fais-le.
  • Si tu as envie de développer tes capacités de Juridiques, fais-le.

Bref -> suit ce qui te fait sentir bien.

Runner et Chaser ont une peur viscérale d'être eux-mêmes et d'oser embrasser leur potentiel (problème typique et classique de l'être humain depuis aussi loin que la race humaine existe).

Le runner va se planquer dans d'autres relations, et le Chaser tentera de faire pareil avec le Runner en prétextant l'amour inconditionnel de la flamme jumelle, sauf qu'il n’y arrive pas LOL ! Tout ça pour quoi ? Pour se sentir enfin “soi, complet, parfait, en puissance, capable” et ainsi de suite.

C'est bien parce que seuls ils n'arrivent pas à se sentir de la sorte par eux-mêmes qu'ils ont alors besoin d'un moyen pour y arriver (le runner, donc l'amour). D’où le : “le Chaser fonctionne à l'amour”.

Mais si le Runner ne revient pas, le Chaser est sur le banc de touche (par la faute de sa propre programmation limitante), car en bon dépendant : c'est le runner ou rien.

Ah non !  Pardon j'ai oublié : c'est ton contrat karmique qui stipule que si ton runner ne revient pas bah dommage pour toi, tu finiras dans un couvent comme bonne sœur ! 🤷‍♀️ LOL !

Fusion et dépendance

Du coup, si d'un côté il a besoin de fusionner avec qqn pour enfin se sentir en capacité d'être lui-même, de l'autre côté il n'ose bien évidemment pas emprunter ce chemin seul, car cela lui fait peur.

Aussi, en l'absence de son Runner, le Chaser aura recours à des stratégies plus ou moins subtiles afin de continuer de fonctionner sur ses schémas psychoémotionnels habituels. Par exemple :

Adhérer à des discours lui promettant la réunion puis la fusion.

Ce qui est intéressant, c'est que dans la théorie des styles d'attachements relationnels qu'on retrouve en psychologie, on a le “Secure, Distant, Fusionnel et Chaotique”. Le fusionnel dans la relation FJ est le Chaser et le distant ou chaotique est le Runner.

On ne s'étonnera pas que le fusionnel veuille fusionner et par le plus grand de hasards le discours flamme jumelle nous propose une réunion puis une fusion ! Roooh si ce n’est pas mignon tout chaaaa 👩‍❤️‍👨 💝.

Dis donc, le plan humain fait bien les choses !

Ah pardon : le Plan Divin ! 🤣🤣🤣

Pourquoi tout ça c'est de la toxic positivity ?

En fait c'est super simple, c'est la mode dans la “spiritualité” occidentale de se mettre des objectifs “impossibles”, car cela élève les personnes qui en parlent, puisqu'elles abordent un sujet élevé et par déduction, si la personne en parle, c'est qu'elle en a une certaine expérience.

C'est sur cette base-là (et bien d'autres) que les Gourous se forgent.

J'ai regardé un documentaire sur les “sectes new age” qui font des séminaires à 3000 personnes aux USA et ce qui est intéressant, c'est que la Gourou de l'époque, jeune femme de 27 ans, témoignait de son “avant, pendant et après” l'expérience.

Elle-même le disait un truc du genre :

“Au début je ne croyais pas trop aux canalisations de mon père, puis je m'y suis habitué et j'ai commencé à faire pareil et quand j'ai vu que les gens étaient contents, ça me faisait du bien. En fait, on finit par être pris à son propre jeu et on finit par croire qu'on canalise vraiment, alors qu'en fait, on répète des scénarios appris par cœur sur le tas en ajoutant quelques variations ci et là”.

Question qui tue :

Cite-moi un “médium pure” qui a révolutionné n'importe quel domaine scientifique juste en papotant avec ses potes les Acturiens, les Anges ou je ne sais qui ? Réponse : aucun !

Par contre… Il y a des scientifiques qui canalisent malgré eux et révolutionnent leur domaine.

Par exemple, celui qui a trouvé la forme spatiale de la formule chimique du Benzène. Il l'a trouvé en faisant des microsiestes. Durant l'une d'elles, il rêva d'un serpent se mordant la queue et c'est alors qu'il a compris que c'était la forme spatiale du Benzène : un hexagone.

Et tu vois c'est là que la spiritualité Bullshit fait son entrée.

On ne va garder que la moitié de ce qu'il s'est vraiment passé —> Le côté magique :

“Woow tu vois le mec a médité et a eu la réponse à sa question.”

Ouais… mais n'oublions pas de préciser que le mec a étudié la chimie toute sa vie, que ça fait des semaines, voir des mois qu'il cherche la réponse à cette question, qu'il était focus, concentré, impliqué et déterminé.

Ce sont donc des HEURES de concentration, de retourner le truc dans tous les sens avec son mental pour trouver la réponse qui provient d'une certaine attitude intérieure : une envie, une passion, une intensité émotionnelle, qui se traduit par les actions régulières de la personne voulant avoir le résultat.

En gros le mec est un passionné qui fait les bonnes choses, suffisamment longtemps et avec régularité.

Effectivement un coup de pouce arrive lors d'une sieste, mais 99,9% du taffe est fait en amont par son activité d'humain.

Maintenant tu comprends mieux le :

  • Frappe et on t'ouvrira,
  • Demande et tu recevras,
  • Cherche et tu trouveras,

Alors pourquoi c'est la toxique positivité ?

Car en te mettant un objectif d'amour inconditionnel, tu n'arriveras jamais à l'atteindre et comme tu vas toujours être confronté à des émotions négatives, car que cela te plaise ou non c'est la vie, tu vas constamment vivre un sentiment d'échec intérieur.

Avoir des émotions négatives c'est normal

Par contre, avoir des programmes automatiques de l'ego mental qui font sentir mal, ça ce n’est pas normal et on peut les libérer. Quand tu libères tout un tas de ses programmations, effectivement tu te sens super bien au quotidien et oui, quand une mauvaise nouvelle arrive, tu peux te sentir mal et tu as le droit !

Sauf que c'est 100 fois moins impactant émotionnellement et que ça dure carrément moins longtemps qu'avant. Pourquoi ? Car tu as pratiqué le lâcher-prise et ta capacité à ne pas combattre, refouler ou t'accrocher à ces émotions est bien plus grande qu'avant.

Maintenant je vais te donner deux raisons qui montrent que l'amour inconditionnel c'est du complet bullshit New Age :

1 – Chaque fois que tu vas vouloir sortir de ta zone de confort pour accomplir quelque chose : tu vas te sentir mal à différent degré et ça sera TOUJOURS comme ça. C'est un processus naturel de protection lancé par ton mental.

Autrement dit chaque fois que tu vas sortir de ta zone de confort, tu ressentiras la peur et non l'amour… Bim, ceci est indéniable et irréfutable. Si tu es dans la peur, tu n'es alors pas dans l'amour. Fin de l'histoire.

C'est une utopie de vouloir être dans un sentiment d'amour tout le temps et tu sais pourquoi ?

Car on arrive au point n°2 :

2 – Tu as des préférences personnelles dans la vie, et l'idée n'est pas de chercher à aimer ce que tu n'aimes pas au nom de l'adhésion à un concept : l'amour inconditionnel. Ne confonds pas soumission et amour, car cela n'a rien à voir.

J'aime pas les choux de Bruxelles et je n'ai rien contre eux. Mais tu peux me faire tous les soins énergétiques de la planète, autant d'EFT ou de méthode Sedona que tu veux, chaque fois que j'en prendrais un : j'aurais envie de gerber. 🤢🤮

J'aime pas, fin de l'histoire.

Pourquoi je devrais aimer ce que je n'aime pas ? C'est quoi le but ? Pervertir ta nature ?

Ouais je sais, tu ne l'avais pas vu venir celle-là, mais vouloir être dans l'amour INCONDITIONNEL c'est aussi pervertir ta nature, qui consiste à avoir des préférences personnelles (et ici je ne parle pas de programmations mentales).

Et c'est là ou le “spirituel” devient perversion et donc de la toxic positivity, car au nom de certaines idées et discours, idéologies ou doctrines (qu'on dise le mot), on va pervertir une partie de soi-même pour paraître ceci ou cela.

Et on le voit dans le parcours FJ notamment ou lorsque l'on tente de parler des choses négatives du parcours, qui sont pourtant Légions : Si tu critiques ou pointes du doigt le négatif, alors que c'est que t'es pas spirituel.

C'est juste que ne pas permettre aux gens d'énoncer les parties négatives c'est les museler au nom “de la spiritualité”, mais ceci porte un autre nom : le déni, tout simplement.

Si tu étais vraiment spirituel, tu parlerais du positif comme du négatif et dans les deux cas tu n’en aurais rien à carrer !

Conclusion :

Au lieu de chercher un but inatteignable, autant se concentrer sur des objectifs ou on a la main. Faire de l'eft tous les jours ça permet d'arriver à un état de “joyeuse indifférence” ou de calme et de paix intérieure comme état “de base” même si il y aura toujours des informations extérieures produisant des émotions négatives.

Sur ça tu as la main et c'est complètement atteignable même si cela demandera de l'implication personnelle.

Alexis Faure

⛓️‍💥 Coach Pleine Conscience.
🌱 Désactivation des Traumas.
🌱 Transformation Consciente.
🧘‍♀️ EFT ❘ PNL ❘ SDN ❘ MCBT ❘ DTMA.
🥂 +9000 coachings réalisés.
🏆 +2.3 Millions de pages lues.
👉🏻 Guérir du parcours FJ ici.
👉🏻 Guérir des dépendances ici.
👉🏻 Guérir de l'anxiété ici.

10 comments

  • Pour ma part, l’amour inconditionnel je le vois comme un amour sain puisqu’il n’attend rien en retour. Respecter l’autre dans son entièreté.

    Tandis que l’amour conditionnel serait de son côté un amour qui est donné à l’intérieur d’un certain cadre seulement.

    Et l’attachement serait tourné sur sa personne uniquement, donc «l’attaché» serait pret à sacrifier l’autre pour son bien-être personnel.

    Peut-être que je suis dans le champ complètement mais voilà ma perception de la chose😂

  • Bonjour Alexis,

    Merci pour ton site, dont je lis les articles avec plaisir. Je souhaitais réagir à celui-ci car je ne suis pas d’accord avec la définition de l’amour inconditionnel que tu y fais intervenir.
    Je ne crois pas que l’Amour inconditionnel soit une sorte de “mythe”, cependant je comprends que la définition que tu exposes dans ton article est celle véhiculée par beaucoup de personnes dites “spirituelles” et est effectivement inatteignable puisque illusoire.

    Tout d’abord, je ne pense pas que l’Amour inconditionnel soit un objectif ou un état à atteindre, à mon sens, il s’agit simplement d’un mindset.
    Mindset qui consiste à être dans l’acceptation pleine et entière de soi-même avant tout mais également des circonstances extérieures.
    Ce n’est pas TOUT aimer et se sentir TOUJOURS au top, mais accepter, c’est-à-dire être dans l’acceptation de qui on est, des événements plus ou moins joyeux de notre vie, de nos préférences, de notre personnalité unique, de notre corps, de nos émotions, même celles que l’on étiquette facilement de “négatives”, et donc aussi de nos peurs.
    Je ne crois pas qu’il y ait d’opposition entre l’Amour et la peur, la peur est à la base un système mental d’auto-préservation, n’est-ce pas une preuve d’Amour ? Quand maîtrisées, nos peurs sont de formidables indicateurs.

    En conclusion, je pense qu’être dans l’Amour inconditionnel, c’est simplement accepter tout ce qui se passe en nous et donc naturellement accepter tout ce qui est autour de nous, accepter la Vie telle qu’elle est, avec ses joies mais aussi ses peines.

    Voilà, j’avais ça à dire 🙂, sur ce, je te souhaite une excellente journée !

    • Bonjour Adeline, je cherchais comment répondre à Alexis car moi aussi j’avais envie de répondre car pas tout a fait d’accord avec sa perception 😉 et tu as très bien traduit ce que je pense, donc merci à toi j’aurai pas mieux fait. Bonne journée à tous!!

    • Hello Adeline 🙂

      Je suis d’accord avec tout ce que tu dis sauf la fin quand tu dis “je pense qu’être dans l’Amour inconditionnel, c’est simplement accepter tout ce qui se passe en nous et donc naturellement accepter tout ce qui est autour de nous, accepter la Vie telle qu’elle est, avec ses joies mais aussi ses peines“.

      Je suis d’accord avec “accepter tout ce qui se passe en nous et donc naturellement accepter tout…”

      Mais tu vois ici tu dis bien “être dans l’Amour inconditionnel, c’est simplement accepter”

      C’est donc bien ce que je dis dans l’article, on parle alors d’un ressenti, sauf que l’acceptation expérimentalement parlant, ne rend pas l’amour inconditionnel ni réel ni ressenti pour autant. Par le simple fait d’entrer dans l’acceptation d’une émotion négative, fait qu’on va vivre la dite émotion négative pour qu’elle puisse se libérer et ensuite on se ressentira un état de bien-être.

      Autrement dit, quand on vit l’émotion négative on ne vit pas de l’amour mais l’émotion en question.

      Après on peut libéller ce processus d’acceptation d’Amour Inconditionnel si on veut, mais c’est juste à titre littéraire, rhétorique ou pour des effets de communication car cela sonne sonne beau et poétique.

      Sauf qu’avant, pendant ou après l’acceptation à aucun moment l’amour inconditionnel n’est présent.

      Après, on peut dire que se choisir et chercher à être dans l’acceptaiton c’est prendre soin de soi ou s’aimer, choisir de s’aimer, mais c’est encore différent que d’utiliser un mot qui s’auto impossibilise par lui même.

      En fait c’est le terme, en terme de vocabulaire qui est complètement biaisé.

      Et c’est pourquoi le but de l’article car le fait de libeller X ou Y d’Amour Inconditionnel, laisse alors entendre que c’est réel et atteignable quand cela ne l’est pas car par simple constraste en la définition du mot et la réalité expérimentale, c’est impossible.

      Et donc, c’est ça le but de l’article, les implications négatives que ce genre de mots ou concepts ont sur la psyché sont assez dévastateurs.

      Car énormément de gens vont alors, comme dit dans l’article, se fourvoyer avec ce mots d’amour inconditionnel alors qu’ils sont complètement empêtré dans la dépendance. D’ailleurs tout le monde parle d’acceptation, de lâcher prise, d’amour inconditionnel et ainsi de suite, mais pensent h24 à leur jumeaux.😏

  • Bonjour , merci pour cet article , c’est possible d’en avoir un sur les profils d’attachement ? Attachement secure, évitant et anxieux ..etc?

    Puisque en effet je trouve que le chaser correspond tout simplement à le profil d’attachement anxieux et le runner au profil évitant !

    L’ego fait ces 2 profils être attirés comme des aimant puisque ils ont des névroses complémentaires .
    Le ego du évitant a besoin de sécurité ,pour lui la sécurité c’est un anxieux ,qlqn avec qui il pourra activer son mécanisme de défense ( déni et fuite d émotion ) avec qui il ne devra pas faire d’efforts et pourra se contenter d’être aimé et faire le strict minimum

    le ego du anxieux a besoin aussi de sécurité pour lui la sécurité c’est d’être anxieux donc il cherche qlqn qui va le rendre anxieux et donc le fuir

    Le ego a vécu l’amour comme cela il va le répéter à l’âge adulte . Pourquoi ? par soucis de sécurité il va vers qlq chose de familier le ego n’aime pas le nouveau

    tout en gardant ces mécanisme de défense de l’enfance (de fuir ses émotions ou tout donner à l’autre pour mériter son amour )

    Pour moi c’est le ego qui crée l’attachement et decide de qui on s’attache , c’est pour lui ,sa façon secure d’aimer
    C’est une façon encore une fois de essayer de nous protéger

    Bien évidemment il fait de la merde 😅Puisque ces mécanisme de défense de l’enfance ne sont plus du tout adapté à l’âge
    adulte et se comporter comme sa nous fait plus de mal que de bien

    • Commentaire très intéressant.
      Pour ça aussi que de dire que le runner est le Yin est un grave raccourci et une erreur de compréhension globale.
      Les dynamiques egotiques runner et chaser sont créés par les blessures primordiales et les types d’attachement. Il y a des chaser (blessures d’abandon, anxieux) qui sont Yang de nature oui, mais d’autres qui sont Yin. Idem en miroir si le chaser est yin, son runner est yang (mais runner donc blessure de rejet, fuyant, attachement évitant).
      La 3eme composante est de savoir qui est conscient et qui veut la relation? Et je dis bien conscient, au niveau mental, intellectuel, trouver le concept FJ. Et non pas éveillé au lien, car le jour de la rencontre, les deux s’éveillent au lien tout autant mais pas au même niveau de conscience et d’acceptation’. Le runner fuit la relation, se trouve des tierces, a des comportements narcissiques etc et il peut très bien être yin ou yang de nature en faisant cela.
      Le chaser et le runner sont des appellations enfermantes qui sont vouées à disparaitre pour une relation saine, au moment où celui qui poursuit arrêté car il n’a plus de souffle. Donc si la relation s’arrête il n’y a plus ces rôles non plus. Un runner qui ne revient pas n’est plus un runner puisque l’autre n’est plus un chaser a courir derrière. La relation n’est plus. Le lien FJ perdure sans la relation terrestre (au moins pour le temps de séparation, définitive ou non, seul l’avenir le dira). Chacun se retrouve ensuite face à lui même et SCOOP: vous avez besoin autant de votre yin que de votre yang en vous pour vivre. Donc c’est trouver l’équilibre entre ses deux parts en soi. Si vous êtes yin majoritaire, c’est faux de penser que vous ne devez “travailler” que votre yang. Vous devez faire les deux et vice versa si vous vous sentez yang majeur.
      Et c’est là que certains chaser, pseudos yang en faux self car ils ont lu que s’ils étaient chaser, c’est qu’ils étaient yang, se réveillent : ils sont yin. Mais on ne va pas s’allienner à se croire runner pour autant quand les comportements de runner (gosting, lapins, tierce, dire noir et faire blanc etc) c’est l’autre qui les a eu. Maintenant, se retrouver face à soi-même en manque total de yang si l’autre n’est plus là, et en tirer les conclusions qui s’imposent en dehors de tout conditionnement extérieur. 😉
      Pour retrouver son autonomie, son discernement, son authenticité, ses ressentis propres et son dvpt PERSONNEL.

      • C’est la question que je me pose, si la relation flamme jumelle n’était pas juste un enrobage superficiel d’un simple concept évitant/anxieux, je suis quelqu’un de pragmatique à la base et doutant beaucoup.

  • Concernant l’article, oui l’amour inconditionnel souvent c’est mal compris. Ça encourage le “chaser” dans une pseudo foi à se voiler la face. Ça l’entraîne dans un déni de la fuite de l’autre qui est trop pénible à regarder en face pour ce qu’elle est. Déni de sa posture de victime, déni des mauvaises actions de l’autre. L’ego n’est pas toujours mauvais. Les émotions négatives sont nécessaires pour identifier ses limites et les relations toxiques. Se sentir en colère et bafoué est un bon indicateur. Des chasers sans tout ce blabla FJ mal compris pas la plupart d’entre nous (blabla qui s’adresse de toute façon à nos mental donc nos égos), aurait arrêté de poursuivre bien plus tôt l’autre s’ils n’avaient pas trouvé des articles FJ. 🥱
    Au final, comme dans n’importe quelle relation a sens unique dans les faits. 🤗
    Mais chaser il est tellement accroché à sa lune de miel (ou l’illusion d’en avoir eu une) comme une moule à son rocher. 🤣
    Il se fait des noeuds sans fin en pensant qu’il faut travailler etc. 🤯
    Alors que si quelqu’un est 💩 avec toi, ben peu importe le lien d’âme éventuel que tu as avec.
    🕳️💫🙅🙋 Bye bye.
    Cet article est génial et un de ceux qui me percutent le plus.
    Il peut être utile à toute personne qui se se retrouve dans un schéma d’amour non réciproque d’éviter de se perdre dans les fausses promesses FJ et peut-être de sortir définitivement de ce schéma de dépendance affective dans ses prochaines relations. 🤗

  • Bonjour petit témoignage
    Après avoir découvert les FJ, pris conscience de se qui me tombe dessus et forcément mis au travail.
    Voilà ou j en suis et heureux de le partager.
    19 ans que j ai du psoriasis et depuis que j effectue mon travail perso sur ce lien de FJ
    Et bien je ne le traite plus et plus de poussé.
    Voilà tous ça pour dire que à défaut de voire vos situations dans ce lien avancer, dites vous que votre travail vous fera le plus grand bien.

    Une guérison du à la méditation, l EFT, le changement physique perte de poids et musculation ainsi que l alimentation (sucre presque bannis) 😁

    A la base j ai fait tous ça pour ma runneuse et finalement je me suis aperçu que c étais pour moi avant tous.

    Je ne me le suis pas dit toutes suite forcément, avec le temp je l’ai compris.

    Voilà 50 ans j ai perdu 15 kilo je pense (je ne me pèse pas)
    Parcours compliqué puisqu elle est en couple et scorpion donc pour avoir lu encore et encore son signe (lol j en ai pour un moment) je n attend plus je vie avec.

    Mon dieu se que j ai changé mental, physique, mais proche n en reviennent pas, mais je reste amoureux comme jamais et merci Alexis pour l EFT
    Wahou

    Bonne chance à tous et oui même vous chères runners et runneuses, votre tour viendra