Ce qu'ils ne veulent pas que vous sachiez dans le parcours FJ 🙊 • Change Ta Perception ≫ GuĂ©rir de son parcours flamme jumelle.
Tous les Articles Flammes Jumelles > Ce qu’ils ne veulent pas que vous sachiez dans le parcours FJ 🙊

Ce qu’ils ne veulent pas que vous sachiez dans le parcours FJ 🙊

(Ce que je vais dire dans l'article est ce qui est généralement constaté au travers des coachings, via les témoignages de chaser et Runner.

Bien évidemment, à toi de replacer cela dans ton contexte, car chaque parcours a ses différences. Je vais également faire trÚs blanc ou noir pour que cela soit plus simple.)

Dans le parcours flamme jumelle il y a toute une omerta presque systématique sur toute une partie du parcours. On en parle généralement peu, et ce pour plusieurs raisons :

  1. Ce n'est pas trĂšs glamour et cela rend le parcours nettement moins spirituel.
  2. En parler nous fait passer pour qqn qui critique et donc pas trĂšs spirituel.
  3. Ce n’est pas du tout ce que veulent entendre les Chaser en dĂ©pendance !

Et pourtant c'est toute cette dimension du parcours qui est au cƓur de tous les clashs de la relation flamme jumelle et non pas le cĂŽtĂ© spirituel, karmique et toute la clique.

Ça, c'est le discours qu'on te sort et qui sert de maquillage afin de ne pas expliquer en dĂ©tail tout ce pan du parcours, car personne ne veut vraiment en parler.

Cette dimension n'est rien d'autre que :

Le fait que la relation flamme jumelle soit d'une similarité écrasante
avec une relation de type personnalité narcissique !

On ne sera alors pas Ă©tonnĂ© que le discours FJ soit plutĂŽt axĂ© “spiritualitĂ©” afin de passer sous silence le fond du problĂšme. Dans le parcours FJ il ya deux dimensions inextricables :

La dimension énergétique (spirituelle) et la dimension psychologique.

On te bourre le mou avec la dimension spirituelle/énergétique, car c'est plus plaisant et surtout, cela permet d'occulter l'autre dimension, qui elle, si on en parlait réellement, appellerait forcément à parler d'outils concrets.

Outils gratuits tellement inexistants dans le parcours flamme jumelle que cela en devient hilarant. C'est Ă  se demander si on est lĂ  pour se faire du pognon ou pour aider les gens…

En fait, si on parlait vraiment de cette dimension, cela changerait toute la direction du parcours FJ.

Sauf que tu l'auras compris, ce n’est pas la direction gĂ©nĂ©rale du parcours, car c'est un discours racontĂ© au travers du prisme du dĂ©ni de la posture de victime et de la dĂ©pendance affective du Chaser.

Introduction : une différence fondamentale

Maintenant il faut faire quelques prĂ©cisions…

DÚs qu'on prononce le mot Narcissique on pense automatiquement à Pervers Narcissique alors que ce n'est pas forcément le cas. En fait, il y a les Personnalités Narcissiques et leur catégories et sous-catégories.

Le pervers narcissique est une catégorie parmi les personnalités narcissiques.

Si ici je parle de Pervers narcissique dans cette introduction c'est tout simplement, car dans le parcours Flamme Jumelle c'est un mot qui ressort souvent et combien de Chaser ce sont posĂ©s la question “Est-ce que mon Runner est un PN?”

Et si effectivement la relation avec un pervers narcissique et la flamme jumelle se ressemblent fortement ce n'est pas sans raison, car, dans les deux cas on est face à une Personnalité narcissique.

Si le Runner n'est pas un pervers narcissique (bien que certains frÎlent ce type de personnalité), le Runner est trÚs souvent un autre type de Personnalité narcissique.

Il faut donc noter une différence de taille entre une relation avec un Pervers narcissique et le Runner de la FJ :

  • Le Pervers narcissique est clairement mal intentionnĂ© et veut te pulvĂ©riser.
  • Le Runner est non mal intentionnĂ©, mais ça te pulvĂ©risera (quand mĂȘme).

Et c'est bien pour cela que je fais cet article, car dans les deux cas :

  • La dynamique relationnelle,
  • Les comportements,
  • et les dĂ©gĂąts causĂ©s vont ĂȘtre trĂšs similaires.

D'ou le questionnement de pas mal de Chaser : Mon Runner est-il un pervers narcissique? Ceci dit, il faut maintenant préciser encore une chose importante.

Si le Pervers narcissique est une catégorie des Personnalités Narcissiques, il y en existe d'autres.

Par exemple, il y a les Personnalités Narcissiques introverties ou dites Vulnérables (en Anglais Covert Narcissist). Et c'est dans cette catégorie que l'on retrouve bien souvent le Runner.

En fait en détaillant un peu plus, on pourrait dire qu'il y a :

  • Les PersonnalitĂ©s Narcissiques Introverties-VulnĂ©rables malveillantes,
  • Les PersonnalitĂ©s Narcissiques Introverties-VulnĂ©rables non malveillantes (Runner)

En fait, si on commence Ă  rentrer dans les dĂ©tails et les subtilitĂ©s de chaque catĂ©gorie et sous-catĂ©gorie on n’est pas sortie de l'auberge, car c'est un sujet assez complexe.

La particularité de ces Personnalités Narcissiques introverties ou dit Vulnérables est justement le fait qu'on soit toujours face à quelqu'un de :

  • Timide,
  • Qui sait pas,
  • Qui sait plus,
  • Qui se rappel plus,
  • Bref l'innocent qui n'a pas fait exprĂšs,
  • Qui souffre et c'est pas de sa faute quoi”.

Pour autant, on va retrouver les critÚres classiques de l'armature d'une personnalité narcissique.

Comme dit précédemment, la différence fondamentale entre un Pervers narcissique et une Personnalité narcissique introvertie/vulnérable est la malveillance.

Et c'est pourquoi on s'empressera dans les livres FJ et autres vidéos de dire que le Runner n'est pas un Pervers, car il n'hausse pas le ton, ne lÚve pas la main sur toi et ainsi de suite.

Mais on est d'accord le Runner n'est pas un Pervers Narcissique, cependant, les profiles de types Narcissiques Introvertis/vulnérables et/ou Passif agressif aussi, ne lÚvent pas la main sur toi ni ne hausse le ton.

Ça par contre… On en entends pas parler Ă  Gourou Land. đŸ€­

Sauf que voilĂ , chaque PersonnalitĂ© narcissique Ă  ses particularitĂ©s et un Introverti/VulnĂ©rable ne se comporte pas du tout comme un Pervers narcissique “clichĂ©” qu'on a tous en tĂȘte.

Aux États Unis ils mettent tout le monde sous l'appellation “narcissique”, car c'est plus simple, mais ils font une diffĂ©renciation avec le Covert Narcissique (narcissique introverti/VulnĂ©rable), car justement…

C'est la personnalité narcissique la plus subtile à détecter et la difficile à s'en détacher.

Pourquoi ?

Car une Personnalité narcissique Introvertie/Vulnérable n'a pas du tout l'apparence d'un Narcissique alors qu'il en est un.

Pour informations voici comment certains psychologues, coachs, thérapeutes spécialisés dans le domaine des relations narcissiques aux Usa parlent des phénomÚnes qu'ils vivent aussi et que nous appelons  :

Les vases communicants et la 5D et le systĂšme d'Ă©puration.

  • Vases communicants -> Narcissique Energetic Trauma Bond
    -> Soit le Lien traumatique énergétique avec une personnalité narcissique.
  • Communication 5D et systĂšme d'Ă©puration -> Psychic Virus
    -> Soit le Virus Psyhique.

Et comme moi, ils disent la mĂȘme choses car on constate les mĂȘmes choses encore et toujours :

Quand tu guéris, ça ferme les portes énergétiques en toi qui font que ces phénomÚnes sont possibles puisque c'est une relation d'attraction par les blessures et c'est alors ton inconscient qui permet/ouvre ses ponts.

Maintenant que cette précision sur les Personnalités Narcissiques a été faite, on peut passer à la suite.

Les dégùts causés en relation

Comme je le disais prĂ©cĂ©demment, il y a les dĂ©gĂąts causĂ©s par les comportements narcissiques du Runner et maintenus par la dĂ©pendance affective du chaser, car une relation se joue Ă  deux…

Autrement dit, il y aura :

La souffrance liée à la séparation des FJ + la souffrance liée au comportement du Runner.

De maniÚre consciente ou non, le Runner utilisera la violence cachée avec ses fuites, silences et renversements de rÎles.

La violence cachĂ©e est un des plus hauts degrĂ©s d'invalidation de l'ĂȘtre d'une personne.

Cela créer des souffrances absolument atroces dont le chaser va faire les frais.

D'ailleurs si tu utilises la violence cachée avec un narcissique ou un Runner, il va complÚtement péter un cùble, car c'est une souffrance absolument ignoble vu que les deux ont absolument besoin du regard de l'autre pour se sentir exister.

Autrement dit, le pire que tu peux faire Ă  un Narcissique : c'est l'ignorer.

Le On/Off et l'invalidation

C'est là ou on va rentrer dans des failles narcissiques de la part du Runner, car d'un cÎté il va t'invalider chaque fois qu'il a peur ou qu'un sujet ne l'intéresse pas, mais te porter de l'attention chaque fois qu'il est intéressé par qqch chez toi

On comprendra alors la souffrance du Chaser qui se sentira moins que rien face à ce comportement des plus destructeurs. Finalement quand tu as qqch d'intéressant pour le Runner : t'es validé sinon tu seras invalidé.

  • InvalidĂ© quand tu poses des questions sur vous deux, car il a peur.
  • InvalidĂ© quand tu poses des limites, car il ne peut plus avoir ce qu'il veut.
  • InvalidĂ© quand il ne s'intĂ©resse pas Ă  qui tu es.
  • InvalidĂ© quand il te critique ou te rejette.
  • InvalidĂ© quand il fuit dans le silence, car X ou Y.
  • InvalidĂ© quand il fuit physiquement, car tu es une “menace”.
  • InvalidĂ© quand tu cherches Ă  exprimer tes sentiments, car sinon fuite, silence…
  • InvalidĂ© quand il renverse constamment les rĂŽles.
  • InvalidĂ© quand il te rend coupable et responsable de ses actions.
  • Etc… Etc…

Finalement, la violence cachée (fuites, silences, renversements de rÎles) permet un contrÎle presque total sur la relation. ContrÎle presque total avec ton consentement Chaser.

En effet, tu as tellement peur de perdre ton autre, que tu courberas l'Ă©chine et accepteras de vivre l'inacceptable, autrement dit, tu es tout autant responsable que ton Runner.

  • Le Runner est responsable de son comportement en vers toi.
  • Le Chaser est responsable d'accepter de subir ce comportement.

Sans ton acceptation, cette dynamique relationnelle ne peut pas exister. On est alors dans une co-création.

Sauf que le Runner et c'est bien lĂ  le but de cet article est “semi-conscient“, parfois il aura ces comportements de maniĂšres automatiques (inconscients), comme tout le monde d'ailleurs, et parfois il saura parfaitement ce qu'il fait.

Car ne l'oublions pas, le Runner bien cachĂ© derriĂšre son masque d'innocent, sait parfaitement scanner les gens pour dĂ©tecter ce qu'ils veulent. Aussi et Ă  de nombreuses reprises, le Runner saura jouer “au con” tout en sachant ce qu'il fait…

Il sait comment tu fonctionnes et sait que t'es bien accrochĂ©. D'ailleurs au cours des tĂ©moignages on retrouvera alors ce genre de rĂ©flexion qui “veut tout dire” :

Runner : “C'est fini entre nous, je mets un terme Ă  la relation mais je sais que tu reviendras”.

Ce qui montre bien que le Runner sait trÚs bien ce qu'il fait. Il t'invalide, en te rendant coupable de la situation et se place en sauveur de la situation (gaslighting) tout en sachant que t'es au taquet et que tu feras tout pour récupérer ce que tu n'as plus.

T'es dans la demande et il est l'offre, tout simplement.

Comme le Runner a du passif agressif, il pense qu'on veut le dominer, aussi il te dominera, mais à la maniÚre du passif agressif  c'est à dire sans donner l'impression qu'il domine.

Faut juste pas se faire flouer par son masque de l'innocent, rĂŽle qu'il peaufine depuis des annĂ©es. Soit dit en passant, quand tu passes ton temps Ă  vouloir te montrer innocent c'est sĂ»rement parce que tu ne l'es pas…

On se demandera bien pourquoi 🙃

Finalement le Runner pourra se permettre avec toi ce qu'il ne se permet avec personne d'autre, car il sait que t'es bien amarrĂ© au port. Il aura des comportements inacceptables en termes de respect, de savoir-ĂȘtre et de savoir-vivre.

Dégùts causés par les failles narcissiques/invalidation

Quand tu lis des livres sur les relations narcissiques/victimes, tu risques de te retrouver dans le rĂŽle de la “victime”. Tant sur le plan du dĂ©roulement de la relation que dans l'interaction et des dĂ©gĂąts causĂ©s.

Mais encore faut-il se renseigner pour vraiment prendre la pleine mesure de la chose.

Que cela soit la victime d'un narcissique ou un Chaser, voici quelques-uns des résultats généralement constatés (liste non exhaustive) :

Il se sentira trahi, déshonoré, non respecté, bafoué, sali, diminué, ignoré, piétiné, non reconnu et une colÚre gigantesque grandira en lui.

Il aura perdu confiance en lui, se sentira perdu, comme si on lui avait arrachĂ© “une partie de lui”. Il perdra aussi des amis ou son job, n'aura plus goĂ»t Ă  la vie et passera par une phase de “dĂ©pression“. Il passera aussi par “tous les Ă©tats Ă©motionnels”.

On retrouvera aussi d'autres similarités comme le fait que la victime d'un narcissique va à un moment prendre la responsabilité des actions de l'autre.

“Mais s'il agit comme ça, c'est parce que c'est moi qui…”

Et le parcours FJ est bourré de ce genre de concepts.

Et c'est lĂ  ou c'est vachement malsain, car ce genre d'arguments vont ĂȘtre diffusĂ©s en bloc dans le parcours FJ tout en les mĂ©langeant Ă  de la spiritualitĂ©.

Il faudra alors ĂȘtre attentif pour ne pas se faire avoir. Juste un exemple parmi tant d'autres…

Si ton Runner ne revient pas c'est que toi Chaser tu n'as pas fait ton travail sur toi.

Alors que dans la rĂ©alitĂ© des choses, si ton Runner ne revient pas c'est peut-ĂȘtre tout simplement, car il a…

  • Un Faux Self,
  • Des failles narcissiques,
  • Du passif agressif,
  • Utilise les renversements de rĂŽle Ă  tout va,
  • Est dans le dĂ©ni de sa rĂ©alitĂ©,
  • Est souvent un peu bipolaire/cyclothymique,
  • À un peu de dĂ©lire de persĂ©cution,
  • Et un peu de parano.
  • Etc… etc…

Et toi tu as cru qu'avec ta petite baguette de sorcier et ton affirmation matinale :

“Abracadabra mon Runner reviendra” que ton Runner allait revenir ?

Parfois faut juste ouvrir les yeux et redescendre de son arbre. S'il n'y a que 5% de rĂ©unions, c'est peut-ĂȘtre parce que le Runner ne va pas magiquement se dĂ©patouiller de tout cela en 3 week-ends Yoga. Ca va prendre son temps, tout simplement, et il n'y a rien de plus normal Ă  ça. (En partant du principe que le Runner ait envie de travailler sur lui…)

Sauf que ça, c'est exactement le type de discours que les chasers ne veulent pas entendre.

Au fond le Chaser veut qu'on lui vende du rĂȘve.

La vĂ©ritĂ© c'est que mĂȘme s'il y a les vases communicants, chacun prends ses dĂ©cisions au jour le jour et donc chacun dĂ©cide de bosser sur lui ou pas.

Il y aura donc rĂ©union… ou pas.

En attendant, achĂštes des actions chez Kleenex tu pourrais te faire plein de tunes đŸ€Ł đŸ€Ł đŸ€Ł

Fin Ă  l'hypocrisie FJ

À un moment faut juste arrĂȘter de la jouer le rĂŽle du spirituel. Le comportement du Runner est destructeur. Ce n'est ni bien ni mal, mais un simple constat.

C'est aussi souvent pour cela que le Runner est dans des relations toxiques, car tant qu'il n'a pas encore ouvert les yeux, c'est lĂ  oĂč il pourra valider ses programmations d'auto sabotage. (Tout comme le Chaser d'ailleurs).

Auto sabotage = destruction.

Et si effectivement le Chaser a son lot de choses à travailler, il devra en plus panser les blessures générées par le comportement destructeur du Runner.

Sauf que ça aussi c'est un des aspects du parcours dont personne ne veut parler.đŸ€«

En effet, cela remet une grosse par de responsabilitĂ© sur le Runner et de ce fait, place le Chaser en mode victime, posture dont il a horreur surtout quand elle lui est “imposĂ©e” par la dynamique relationnelle contrĂŽlĂ©e par le Runner.

C'est le Runner qui fait ce qu'il veut quand il veut et dans la mesure ou il le veut.

Pourquoi ? Car le Chaser est en Demande et que le Runner est l'Offre.

Le Chaser veut du 10/10 de relation quand le Runner ne veut que du 2/10.

Aussi le Runner va toujours ĂȘtre au contrĂŽle de ce qu'il dit, ce qu'il fait, pour arriver Ă  un Ă©quilibre de la relation et ĂȘtre Ă  son 2/10 tandis que le Chaser essaiera d'avoir son 10/10.

Pour ça, le Runner est capable de mettre tout un tas de restrictions en place dans la relation pour arriver Ă  son 2/10 via des excuses bidons, des fuites, des silences, les renversements de rĂŽles et surtout le masque de l'innocent “qui sait pas, qui sait plus, qui se rappelle plus” qui lui permet de continuer de faire ce qu'il fait pendant que tu passes l'Ă©ponge.

T'inquiĂštes paupiette, il en sait bien plus qu'il ne laisse paraĂźtre, c'est justement un des masques prĂ©fĂ©rĂ©s du Runner ” jouer Ă  l'innocent, au faible”.

Les Runners qui j'ai eu au tel m'ont confirmĂ©s ce que je dis dans l'article. Bien Ă©videmment cela ne peut pas ĂȘtre une rĂšgle gĂ©nĂ©rale concernant tous les Runners.

Si le Chaser tente de pousser un peu genre comme poser 3 questions d'affilé, il fera face à des silences, des fuites, des renversements de rÎles et de la projection qui sont clairement une forme de contrÎle de la relation.

C'est de la violence cachée et du chantage émotionnel qui signifie :

Interdit de parler de ci ou de ça sinon punition (fuites, silences, renversements de rÎles)

Faut juste arrĂȘter avec “le pauvre petit choupinou il est bloquĂ© dans son faux self”. Quand le Runner fait cela, il sait trĂšs bien ce qu'il fait, car le sujet le dĂ©range voilĂ  tout.

C'est donc une bonne vieille tactique de contrĂŽle relationnel de Passif Agressif.

Bien Ă©videmment parfois ils seront vraiment bloquĂ©s par leur faux self aussi… C'est pour cela que cette relation est ultra subtil et qu'il faut ĂȘtre attentif

Ceci dit, cela ne veut pas dire qu'ils soient mĂ©chants ou mal intentionnĂ©s pour autant. Juste qu'ils en savent bien plus qu'ils ne laissent paraĂźtre sous leur masque de l'innocent 🙃.

Par contre cela arrange le Chaser de croire que l'autre ne sait pas et qu'il ne comprend pas, car cela permet au Chaser de perdurer dans son propre comportement de dépendant affectif.

Finalement, comme le parcours FJ est racontĂ© par des Chaser s'adressant Ă  d'autres Chaser, et qu'on n’aime pas passer pour la victime, on va retourner les choses en prenant une part de la responsabilitĂ© du comportement du Runner pour se la jouer sauveur.

On se positionnera en sauveur sacrificiel c'est nettement plus classe.

Du coup, on va avoir tendance à décrire le Runner comme un innocent qui ne sait pas trop ce qu'il fait, en prise avec le Karma, les énergies tierces, la famille, etc.. (ce qui est un peu vrai aussi).

On va le dĂ©peindre comme un gamin immature qui ne sait pas trop ce qu'il fait, car cela permet aussi de mieux faire passer la pilule. Pourtant les Runner que j'ai eu au tel, me disent qu'ils savent parfaitement ce qu'il font mĂȘme s'ils n'ont pas de mauvaises intentions.

Maintenant savoir ce qu'ils font et te le communiquer sont deux choses diffĂ©rentes… đŸ€“

La face cachée du Runner

Ce type de Runner sait aussi ĂȘtre extrĂȘmement blessant et cela arrive presque toujours au mĂȘme moment :

Quand ta relation se passe vraiment bien et qu'il se retrouve alors devant un choix :

S'engager ou fuir.

Comme ce choix le fait flipper, il va se retrancher et crĂ©er un conflit (auto sabotage) afin de justifier sa fuite Ă  lui-mĂȘme et en prenant soin de renverser les rĂŽles pour te faire porter le chapeau.

Sauf qu'en premiĂšre partie de parcours, le Runner est sans empathie ou presque puisque ego centrĂ© (narcissique), sinon il n'oserait pas faire ces choses-lĂ  et surtout… il ne les rĂ©pĂšterait pas bien alors que tu lui a dĂ©jĂ  fait la remarque.

Empathie : Capacité de s'identifier à autrui dans ce qu'il ressent.

Chose qui peut arriver plus tard ou quand il se rendra compte de son comportement destructeur il fuira (comme d'hab), mais cette fois-ci pour ne pas ĂȘtre destructeur envers toi et surtout pour ne pas avoir Ă  se confronter Ă  sa posture de bourreau qu'il a en horreur.

Du coup quand arrive l'heure du choix, il peut te dire un truc vraiment dĂ©gueulasse, mais Ă  la “narcissique passif agressif” c'est-Ă -dire avec un petit ton tout mielleux et calme histoire qu'il ne s'en prenne pas plein la gueule quand tu vas capter que tu viens de te manger un missile.

Cela va créer un conflit qui justifiera sa fuite.

En fait cette technique est appelée la technique de la double contrainte :

On envoie deux messages contradictoires en mĂȘme temps.

  • Un ton doux, mielleux et calme,
  • Une remarque vraiment blessante,

Cela crée alors la confusion chez l'autre, car on ne sait pas vraiment ce qu'il faut comprendre. C'est toute l'ambivalence et l'ambiguïté du passif agressif qui ne fait jamais rien clairement ni de front afin de ne pas prendre la responsabilité.

En fait, c'est ce qui te permettra de donner sans cesse le bĂ©nĂ©fice du doute, car tu ne sais jamais trop sur quel pied danser… Il t'a crucifiĂ© ou pas?

Comme tu donnes le bĂ©nĂ©fice du doute, le Runner aura alors ce qu'il veut. Il aura sa relation a 2/10, car tu seras encore prĂ©sent parce que dans le doute… Tu chercheras alors Ă  comprendre, Ă  Ă©lucider ce mystĂšre et Ă  avoir ce que tu veux soit (le 10/10 de relation).

Du coup, tu vas te retrouver à courir (faire le chaser quoi) derriÚre l'autre ce qui alimentera ses failles narcissiques et lui permettra d'avoir ce qu'il veut quand il veut, tout en t'invalidant chaque fois que tu dépasses les limites qu'il a fixé pour toi.

Cela te fera comprendre ce que tu peux ou ne peut pas faire.

En fait, faut juste que tu arrĂȘtes tout simplement cette relation. D'ailleurs les tĂ©moignages de Runners que j'ai vu sur le net disent pareil… LOL !

“Mais comment voulez-vous que votre Runner s'Ă©veille si vous ne lui posez pas de limites?”

Alors si mĂȘme les Runners “Ă©veillĂ©s” le disent, t'attends quoi Maurice ?

En fait il ne faut pas oublier que tu deal presque avec “deux personnes” en exagĂ©rant un peu. Le vrai self et le faux self de ton autre. D'ailleurs pas mal de tĂ©moignages de Chaser le montrent et disent un truc du genre :

“Non, mais c'est dingue, car quand il commence Ă  fuir, son regard change du tout au tout, c'est plus la mĂȘme personne, il a ce regard noir, dur, mĂ©chant et froid.

Il devient distant alors que rien n'est arrivĂ© de bizarre dans la relation. Il devient alors capable de dire les pires horreurs, mais toujours avec un ton doux, calme et mielleux“.

C'est marrant on retrouve les mĂȘmes descriptions chez les victimes de narcissiques…LOL. Pourquoi je te dis ça ? Car quand le faux self s'active tu ne peux rien faire, tu auras beau tout tester rien ne marchera.

(En fait la seule chose qui marche, c'est de couper tout contact avec cette relation.)

Similarité de parcours FJ/Narcissique.

Quand tu te renseignes sur le dĂ©roulement d'une relation avec une personnalitĂ© narcissique, tu vas retrouver de trĂšs fortes similaritĂ©s dans le dĂ©roulement de la relation, mais aussi dans l'interaction “victime/narcissique”.

Voici par exemple 3 grandes Ă©tapes dans une relation narcissique/victime. Toute ressemblance avec le parcours FJ est totalement fortuite.

Phase 1 : adulation/adoration

Le narcissique tu mets sur un piĂ©destal, il te voit comme son dieu te monte les blancs en neige, bref, il est croc de toi, et forcĂ©ment tu vas kiffer Ă  mort. Mais pour produire cette Ă©tape 1, le narcissique doit se diminuer afin de te mettre plus haut, et pour un narcissique qui a un ego sur dimensionnĂ© ceci est inacceptable sauf si cela fait partie d'une stratĂ©gie…

C'est pourquoi une fois hameçonné, il passera alors à l'étape 2 afin de corriger le tir.

Dans le parcours FJ on parle de la Lune de Miel et on retrouve aussi ces critÚres si magiques, incroyable, cette complétude et ainsi de suite. Bref c'est tout pareil à la seule différence prÚs de l'intention du Runner dans cette phase là.

D'ailleurs ne dit-on pas que durant cette lune de miel, nos deux compĂšres mettent l'autre sur un piĂ©destal?”.

Phase 2 : la critique/fuite

Le narcissique commence alors Ă  changer de visage du jour au lendemain et commence Ă  ne pas tenir ses promesses, ĂȘtre un peu absent et distant tout en revenant sur le lien aussi… Il te donne des rdv qu'il ne tient pas, utilise tout un tas d'excuses, etc etc.

Face Ă  ton incomprĂ©hension et tes questions, il te fera alors des rĂ©flexions en te disant que t'es trop oppressant, contrĂŽlant et que tu cherches Ă  le soumettre, Ă  lui faire perdre sa libertĂ©, alors qu'au fond c'est exactement ce qu'il tente de te faire… (renversements de rĂŽles).

En fait toute question sur son intériorité est vue comme une menace, car les personnalités narcissiques sont connues pour leur incapacité à entrer dans leur intériorité à se remettre en question. (Aucune volonté de changer).

Finalement, il te rejette afin que tu t'accroches encore plus Ă  lui, car c'est de cette maniĂšre qu'il vit “sa phase 1”, car tu lui donnes toute l'attention et l'adoration dont il a besoin.

En gros il te fait vivre un ascenseur Ă©motionnel et tu vas devenir addicte, car quand tu cours derriĂšre lui et que tu vas faire le Chaser tu le fais dans un seul et unique but :

Pour récupérer le sentiment d'extase que tu ressentais en phase 1.

Ici il faut aussi différencier les choses avec le Runner.

Le Runner sait trÚs bien que t'es accroché à lui et qu'il peut se permettre certaines choses qu'il ne peut se permettre avec d'autres personnes. Il connait les rÚgles du jeu. Il sait que tu as tellement peur de le perdre que tu acceptes dÚs choses qui ne te conviennent pas.

  • Le Runner se permet de faire des choses avec son Chaser qu'il ne peut faire avec personne d'autres.
  • Le Chaser accepte de subir des comportements de la part du Runner qu'il n'accepterait de personne d'autres.

Et attention, ce n'est pas parce que le Runner sait tout cela et en profite que cela fait de lui une personne mal intentionnée, c'est la différence avec un Pervers Narcissique qui lui, sait que ça va te faire souffrir et c'est bien pour cela qu'il le fait, car ça le fait kiffer.

Tu fais un peu le parallĂšle lĂ  avec parcours flamme jumelle ou tu veux qu'on aille jusqu'Ă  l'Ă©tape 3 histoire que cela soit plus claire ?

Phase 3 : L'abandon

Nous on appelle cela la phase de sĂ©paration, chez les narcissiques l'abandon LOL, d'ailleurs ne dira-t-on pas que le Chaser a une Ă©norme blessure d'abandon ? Tout comme d'ailleurs les victimes de narcissiques… đŸ€“

Cette phase c'est celle ou le Chaser tout comme la cible d'un narcissique se sentira :

Trahis, déshonoré, non respecté, bafoué, sali, diminué, non écouté donc non reconnu et une colÚre gigantesque grandira en lui et l'injustice la plus totale.

On retrouve alors des similarités avec le parcours FJ, mais bien évidemment ici les intentions sont différentes.

Et c'est ça dont on ne veut pas parler dans le parcours FJ, car cela explique une grande partie de la souffrance du Chaser et surtout de la dysfonctionnalitĂ© de la relation. En effet, au lieu de tout remettre sur le “karma”, la “charge karmique” il faut juste regarde la psychologie.

Demain tu rencontres une personne sur qui tu as un Crush, mais qui a une personnalité narcissique et du passif agressif, tu vas vite te rendre compte à quel point c'est similaire avec une relation FJ.

La seule chose qui va vraiment changer c'est que tu n'auras pas tout cette dimension des phénomÚnes énergétiques et donc tu pourras plus facilement rompre cette relation, quand tu vas voir qu'elle part vite en sucette.

Se renseigner sur les narcissiques

À des fins de pures informations, voici 28 critĂšres qu'ont notĂ©s les psychologues et qui dĂ©finissent le comportement d'un pervers narcissique. Bien que cela soit les critĂšres d'un Pervers Narcissique je fais exprĂšs de les mettes car toutes les personnalitĂ© narcissiques vont se retrouver dans certains de ces critĂšres.

Pense Ă  ton Runner ou Ă  toute autre personne et voit combien de critĂšres tu peux objectivement remarquer chez eux. Soit dit en passant, n’hĂ©site pas Ă  faire le test sur toi tu pourrais dĂ©couvrir certaines choses 🙂

Il faut 10 critÚres observés de maniÚre réguliÚre pour envisager que la personne soit une personnalité narcissique ou un Pervers narcissique.

PrĂ©pare tes kleenex… ça peut piquer. đŸ€Ș đŸ€§

  • Le pervers narcissique culpabilise l’autre et inverse les rĂŽles constamment.
  • Il n’a jamais tort et n’est jamais responsable.
  • Il ne communique pas clairement ses attentes.
  • Il nie constamment les Ă©vidences et les preuves.
  • Il change de comportements et de discours en fonction de son interlocuteur.
  • Il utilise la technique de la double contrainte pour te briser.
  • Il divise pour mieux rĂ©gner et est fan des triangulaires.
  • Il isole sa proie de ses amis et famille (interdiction tacite de socialiser).
  • Se positionne toujours en victime surtout quand il est coupable.
  • Il change de sujet et fuit constamment.
  • Il utilise les principes moraux des autres Ă  son avantage.
  • Il utilise les menaces et le chantage.
  • Il compte Ă  fond sur l’ignorance des gens pour arriver Ă  ses fins.
  • Il ment de maniĂšre chronique.
  • PrĂȘche le faux pour avoir le vrai.
  • Totalement Ă©gocentrique.
  • Il est jaloux et possessif.
  • Il utilise constamment la peur et le doute pour casser/briser sa proie.
  • Travaille Ă  fond son image en sociĂ©tĂ© (loup dĂ©guisĂ© en agneau).
  • Il s’énerve et se braque facilement.
  • Il se contredit trĂšs facilement dĂšs qu’on creuse un peu.
  • Il dit blanc, mais fait noir.
  • Il provoque la dĂ©pendance affective.
  • Il ne te poussera jamais Ă  grandir en tant que personne.
  • Il coupe sa victime de ses libertĂ©s.
  • Atteins ses objectifs aux dĂ©pens des autres.
  • Il lui fait perdre ses repĂšres.
  • Il se nourrit de son Ă©nergie (vampire Ă©nergĂ©tique).
  • Etc., etc.

En fait il y a encore pas mal de similaritĂ©s notamment sur les tactiques utilisĂ©es par les narcissiques comme la technique de la miette de pain, de la double contrainte utilisĂ©e Ă  tour de bras par les Runner notamment… mais l'article serait trop long. Si tu veux plus de dĂ©tails sur certains de ces critĂšres, j'ai Ă©crit un article dessus avec des exemples.

Mais et les vases communicants alors ?

MĂȘme s'il y a les vases communicants, cela ne crĂ©Ă© par des miracles non plus bien que le parcours FJ veuille jouer Ă  fond dessus comme Ă©tant le truc WoW. D'ailleurs plus tu guĂ©ris, plus ils vont se fermer naturellement car ce sont des ponts Ă©nergĂ©tiques basĂ©s les blessures inconscientes.

Autrement dit, envoyer de l'amour à ton autre parce que secrÚtement tu désires qu'il revienne peut donner quelques croquettes de résultats, mais ça ne cassera pas 3 pattes et un canard.

Conclusion

Du coup, l'idée de cet article est que tu comprennes que suivant les Runners certains vont avoir plus de failles narcissiques et de passif agressif que d'autres. Pour certains cela sera plus facile à voir que d'autres.

C'est-à-dire que certains Runner vont en jouer (de leurs masques, etc.) afin de continuer de faire ce qu'ils font. Aussi tant que tu tombes dans le panneau de ta dépendance qui te fait donner le bénéfice du doute, t'as pas encore compris.

Le Runner mĂšne la danse, car tu lui permets, par peur, de le faire.

Voici une chaine Youtube trÚs bien faite sur les comportements Narcissique, Passif Agressif qui pourront t'éclairer, comme elle le dit d'ailleurs dans ses vidéos, les cibles du narcissique elles aussi sont persuadés d'avoir trouvé l'ùme soeur au début de la rencontre.

Je te laisse découvrir ses vidéos :

Alexis Faure

🔆 Somatic Trauma Therapist.
🔆 Nervous System regulation.
🔆 EFT ❘ PNL ❘ SDN ❘ MCBT ❘ TCC.
🔆 + de 6000 coachings effectuĂ©s.
🔆 + de 1.4 Millions de pages du blog lues.
đŸ§˜â€â™‚ïž Coaching FJ đŸ‘‰đŸ» ici.
đŸ”„ Programme Cendres Ă  Renaissance đŸ‘‰đŸ» ici.

65 comments

  • Merci. On parle toujours de la dĂ©pendance affective mais on ne parle jamais de l’INdĂ©pendance affective Ă  trouver. Je trouve que ce mot positif ferait du bien pour illustrer la mĂȘme idĂ©e, parfois… TrĂšs bien aussi de renommer la fuite ou la fameuse sĂ©paration, en “abandon”. Car c’est exactement cet exercice pĂ©nible que le chaser doit travailler quand l’autre met les voiles comme 1 goujat… C’est limpide. Pour la perversion narcissique, quand on l’a dĂ©jĂ  subie, c’est vrai qu’il est tout Ă  fait possible d’identifier certains traits dans une certaine proportion. Ça aide Ă  la lecture du mĂ©canisme. 😉 Merci pour tout ça.

  • Putain ouai ! Ça pique !, tout aussi vrai que d attraper une poignĂ©e d’orties Ă  pleines mains ! . merci Alexis .trop heureuse de la sĂ©ance avec toi ,je bosse ,j’ avance et , plutĂŽt contente de mes rĂ©sultats .😁😉😊

  • Tout Ă  fait ça, vous vous efforcez de l’aider sans pour autant ĂȘtre en mode sacrifice, vous appuyez lĂ  oĂč ça fait mal, voir bien mal car dans dans mon cas en tant que chaser je reçois les infos Ă  transmettre de l’autre Ăąme. Vous vous transformez en messager. Et on s’en prend plein les dents en se faisant nommer limite ” bourreau ” ! Mais c’est lĂ  je pense que nous nous devons d’appliquer le fameux lĂącher-prise, avoir confiance et foi mais en parallĂšle se poser des limites .

  • Merci Alexis pour ce nouvel article qui a percutĂ© complĂštement dans mon parcours, juste Ă  point. Hier, grĂące je pense Ă  ton petit coup de pouce, j’ai trouvĂ© la force de dire stop Ă  mon Runner sans en ĂȘtre malade de tristesse, j’ai juste eu l’impression de faire ce qu’il fallait pour moi enfin !
    Mon jumeau a ce cĂŽtĂ© narcissique et en a bien profitĂ© avec moi. Je gardais les miettes qu’il me donnait en pensant que je ne devais pas briser ce lien par ego. Etre dans l’amour inconditionnel me pose parfois des problĂšmes car j’assimile cela Ă  ne poser aucune limite Ă  son autre …. mais maintenant je comprends aussi que l’on doit s’Ă©couter et si l’autre nous vampirise trop il faut retourner vers soi.

    Depuis plusieurs mois, il me donnait 2/10 dans notre relation, c’est Ă  dire qu’il revenait pour du sexe virtuel quand ça lui chantait, tous les semaines environ, mais m’avait bien signifiĂ© qu’il ne souhaitait jamais plus me revoir en vrai (alors qu’on habite dans la mĂȘme rĂ©gion) ni que l’on se tĂ©lĂ©phone. Il m’avait Ă©galement bloquĂ© sur les rĂ©seaux sociaux tout de suite aprĂšs notre rapprochement….
    Son excuse Ă©tait qu’il ne voulait pas ĂȘtre infidĂšle Ă  sa copine et avait peur du qu’en dira-t-on (j’ai 13 ans de plus que lui…).
    Tes articles sont super intĂ©ressants et nous aident, nous les Ăąmes perdues parfois dans ce parcours 😉 Merci beaucoup

    • Hello Stephi 🙂

      Oui cela fait partie des bétises racontés dans le parcours fj :

      – Ne pas rompre ce lien sinon foudres karmiques
      – Ne pas rompre ce lien sinon t’es pas dans l’amour inconditionnel.
      – Ne pas rompre ce lien sinon…

      Ca fait trĂšs discours “sacrificiel” version catho tout ça LOL.

      DĂ©jĂ  Ă  la base on ressent ce que l’on ressent Ă  la condition du lien entre les deux Ăąmes. Donc point d’amour “inconditionnel” il y a. Un amour vĂ©ritable, universel serait dĂ©jĂ  plus juste.

      L’amour de soi ou “inconditionnel” pour reprendre ce terme commence par soi d’abord et savoir s’aimer suffisamment pour se respecter et s’honorer. Mais cela veut dire aussi qu’on sait aussi se retirer de situation nocives pour nous Ă©galement.

      Finalement le Runner reste dans les relations toxiques car il ne s’honorent pas et le chaser fera pareil avec son runner pour les mĂȘmes raisons.

      En tout cas bien jouĂ© et hĂ©site pas Ă  utiliser l’EFT si besoin.

      Belle journée
      Alexis

    • Bonjour Stephi,
      Votre commentaire a fait Ă©cho chez moi car je suis exactement dans le mĂȘme schĂ©ma avec mon jumeau (sexe virtuel etc 
) J espĂšre que les choses se sont arrangĂ©s pour vous deux et que vous avez pu trouver votre complĂ©tude.

  • Bonjour Alexis

    Tout d’abord je dois te dire merci pour tes articles riches et qui sortent du lot par rapport Ă  la spiritualitĂ© bisounours impossible Ă  assumer pour un ĂȘtre humain normal.

    Je suis en train de sortir moi mĂȘme de ce qu’on appelle une relation FJ, bien que je ne croyais pas trop au concept Ă©tant formĂ© Ă  une certaine voie Ă©sotĂ©rique, je dois bien dire que la logique Chaser/Runner s’est appliquĂ© Ă  1000% dans mon histoire.

    “Relation” qui a durĂ© 2 ans et demi depuis.. Ton article actuel vient Ă  point nommĂ© et c’est prĂ©cisĂ©ment ce que j’avais besoin de lire. EN effet, je suis le chaser qui en a pris plein la gueule par cette horreur de runner.

    J’ai subit tous les comportements, absolument tous, de ce runner pĂ©tĂ© de la tĂȘte, et je m’en veux Ă©normĂ©ment de m’ĂȘtre prostituĂ©, trahi moi mĂȘme pour avoir les miettes. Les gourous de la FJ qui effectivement te vendent le runner comme une “pauvre et malheureuse victime” que l’on doit comprendre, avec qui l’on doit ĂȘtre patient… nbe m’ont pas du tout aidĂ© Ă  rĂ©aliser que je devais couper.

    Ton article le dit clairement et ç’a ma fait un bien fou!! Car pendant longtemps j’ai effectivement cru que c’Ă©tait moi qui avais un problĂšme, qui en faisait pas assez, qui Ă©tait pas assez bien… Mais vu les agissements de mon runner rĂ©cemment (mensonges, manipulations, vie double top secrĂšte avec d’autres aventures alors que dans le mĂȘme moment mots doux, projets d’engagement futur, etc…), j’ai eu un Ă©lectrochoc, celui de trop, celui qui complĂšte tout un tableau savamment rĂ©alisĂ© pendant tout ce temps.

    “Trahis, dĂ©shonorĂ©, non respectĂ©, bafouĂ©, sali, diminuĂ©, non Ă©coutĂ© donc non reconnu et une colĂšre gigantesque grandira en lui et l’injustice la plus totale.”
    C’est exactement mon tĂ©ta actuel et ça l’a toujours Ă©tĂ© chaque fois que j’Ă©tais en interaction avec le runner.

    Aujourd’hui ça a dĂ©passĂ© la limite, le point de non-retour. Je ferme dĂ©finitivement la porte. En effet, j’Ă©tais totalement co-responsable de cette forfaiture. Je me suis trahis moi mĂȘme, mon propre ressenti qui disait bien que ça puait la merde tout ça, et donc on m’a trahi Ă  l’extĂ©rieur. Je me le suis fait d’abord!

    C’est vrai que toutes ces heures doubles, toutes ces synchronicitĂ©s, tous ces rĂȘves ou l’on rencontre le runner, bref tous les signes Ă©taient au rdv… Mais tout ça pour ça? ça n’aide pas Ă  passer Ă  autre chose.

    Au final cet article lĂ  c’est le meilleur. Pour moi ça s’est rĂ©sumĂ© Ă  ça, Ă  une relation extrĂȘmement toxique avec une perverse narcissique.
    Combien de fois j’ai entendu ces phrases :
    “‘J’ai peur de m’engager avec toi, j’ai peur de me perdre en toi”
    “Je veux pas avoir Ă  rendre des comptes”
    “J’ai peur que tu en saches plus sur moi que moi mĂȘme”
    “Certainement que dans quelques annĂ©es, nous aurons une chance ensemble”
    “Nous ne seront peut ĂȘtre jamais ensemble, mais comment nier ce lien si fort entre nous?”
    “Quand tu changeras, ça donnera de nouvelles possibilitĂ©s”

    J’ai failli devenir fou plusieurs fois. Sur les 28 critĂšres du Pervers Narcissique Ă©noncĂ©s dans ce texte, j’en ai trouvĂ© au moins 20 de rĂ©gulier!!!

    En fait j’aimerais Ă©crire beaucoup plus de tout ce que j’ai vĂ©cu mais ça va faire un pavĂ© Ă©norme. Je peux juste garantir que je retrouve mon cas de figure dans quasi toutes tes descriptions (relation tierce toxique, etc…). Pour moi ça reste dans ma moire plus comme une relation de merde pourrave, souffrante, malsaine que comme la prĂ©tendue relation FJ enrobĂ©e de lumiĂšre et vendue comme la panacĂ©e en matiĂšre de relationnelle. A Ă©couter les gens, on dirait carrĂ©ment les noces alchimiques vĂ©cues dans la matiĂšre.

    Certes ça fait avancer, certes on apprend beaucoup de choses sur Soi, ses propres limites, ses propres forces, ses qualitĂ©s surtout! Mais dieu que c’est Ă©prouvant.
    Cet article tombe une semaine aprĂšs une derniĂšre dĂ©culottĂ© et va exactement dans le sens de ma nouvelle direction, c’est dire s’il tombe Ă  point!

    Je suis Ă©puisĂ© de tout ça. Je reste humain, et une grande rancune bout en moi, et franchement, j’espĂšre que mon runner va en prendre plein la gueule maintenant. J’ai tout bloquĂ©, fermĂ©, ca va ĂȘtre le black out total de mon cotĂ©.
    J’espĂšre qu’il y a une justice et que je serai pas le seul Ă  avoir trinquĂ© un max!

    Merci d’avoir lu!

    • Ho que oui et oui et reoui ! Juste une question qui me taraude donc je ne peux passer outre 
. Comme le but ultime l’alchimie relationnel comme tu nommes est la non dualitĂ© .. et face Ă  ce voile qui tombe: j’ai vĂ©cu la mĂȘme chose: grosso modo dĂ©part idyllique suivie de merde jusqu’à off 2 mois ou j’ai commencĂ© Ă  m’affirmer jusqu’à saturation, pensant avoir le contrĂŽle, et ou boom le rideau tombe: en fait rien n’avait changĂ©: drogue mensonge appel du cƓur de c’est toi je le sais maintenant et tout le tralala ( tu l’as trĂšs bien dĂ©crit je ne m’y attarderai pas) et lĂ  la question: le monde est dualitaire et y a des diables et des bha normal
 et donc qu’est-ce que je fais de cela ? Pourquoi tout cela ? A quoi bon ? C’est quoi donc la non dualitĂ©? Dieu n’est t’il pas omniscient omniprĂ©sent? Pourquoi, car effectivement blessĂ© dans leur enfance c’est ĂȘtre sont t’il condamnĂ©? Et mĂȘme les plus agerit fj en fusion mĂȘme ( disent-ils: pour exemple Perle Voyance ) parle de fuite face Ă  un pn 
 ou est donc la non dualitĂ© promise? Cette 5D soi disant a investir ? Et la bha je n’y comprends plus rien

 Oui Oui j’ai captĂ© que moi la l’humaine ValĂ©rie en avais plus que plein est le cul 
 mais pour moi je sens que l’espoir aussi d’envol, car c’est ce qui m’a fait tenir ! Espoir de guĂ©rison,,, espoir de vivre mes rĂȘves ,,, etc etc 

 c’est quoi cette vie de merde ? Pourquoi le bon doit confrontĂ© le mauvais? Quel en est la leçon ? Et pourquoi ce phĂ©nomĂšne Ă©nergĂ©tique au toucher de ce salopart qui m’a propulsĂ© vers cette dimension ou plus rien , ni le bien ni le mal n’avait de signification
 Une bĂ©atitude inexplicable de quelques secondes? Grrrrrrrr cette dimension ou tout est parfait alors qu’on nous replonge dans l’enfer 
. Pourquoi ne pas pouvoir juste simplement vivre en paix et en relation: parce qu’on va ce le dire si vous ĂȘtes tombĂ© sur votre fj c’est que toute votre vie vos Ă©checs ont Ă©tĂ© c’est relation Ă  la con , mortifĂšre et dĂ©pourvu de sens alors que tous autour semble pour construire et avancer Ă  2 ? Ce deux coloc ou non satisfesant que nous nous refusons car nous savons que mieux existe et pour vivre quoi? Pire !!!!!!!! J’en ai rat le cul 
 merci de votre lecture

  • Merci beaucoup pour cet article qu’une amie m’a partager !
    Je suis tellement d’accord avec ce qui est marquĂ©, et d’ailleurs, nous Ă©tions en retrouvailles, j’ai mis mon jumeau au pied du mur en lui posant des questions, il c’est Ă©nervĂ© trĂšs agressif a retournĂ© les rĂŽles, j’ai posĂ© mes limites et lui ai dis ce que je pensais, et que si il Ă©tait pas content tempi pour lui que je n’avais plus peur de ses fuites et qu’il Ă©tait temps de me respecter ! RĂ©sultats ? Ça le fait bosser et nous sommes aujourd’hui en prĂ© rĂ©union 😁 pas parce que c’est le jumeau qu’il faut accepter l’inacceptable !

  • Merci pour cet article!
    Mon runner me quitte a demi mot (parfois mĂȘme fuis sans rien dire) de façon froide et distante et en toute ambiguitĂ© bien sure (me dit “non je n’ai pas de sentiment pour toi” tout en me regardant comme la 8eme merveille du monde) puis reviens en larme lorsque je ne donne plus de signe de vie et que je me sens bien :/
    Comme expliquĂ© dans l’article j’ai l’impression d’avoir une personne bipolaire en face de moi.
    Votre article me fait beaucoup de bien, ça fait plaisir de lire que le runner Ă  lui aussi ses failles et qu’il doit les rĂ©gler de son cĂŽtĂ© sans le chaser et que ce dernier n’a pas a porter la responsabilitĂ© de la complĂ©tude de l’autre comme on veut bien nous faire croire.
    Pour moi le chaser et le runner ne sont pas fait pour construire une vie a deux mais pour s’Ă©veiller spirituellement mĂȘme a distance. Le runner est dans cette vie pour expĂ©rimenter et le chaser pour construire selon moi. Cela ne signifie pas qu’une rĂ©union n’est pas possible mais je pense que les deux ont deux missions de vies diffĂ©rentes et que la sĂ©paration met cela en Ă©vidence.
    De mon point de vue la relation (amoureuse) chaser -runner ne peut ĂȘtre vĂ©cue que lorsque les deux ont expĂ©rimentĂ©s leur chemin de vie individuel et qu’ils peuvent maintenant accomplir leur mission commune.

  • Le runner est une benediction, car il viens nous montrer dans quoi on a toujours ete bloquĂ© dans nos relations avec des pervers narcissiques, et il continuera ce rĂŽle lĂ  tant qu’on aura pas compris, et quand on comprends et qu on rĂšgle cela dans nos vies avec notre entourage, on sait comment faire avec son runner du coup et donc cela s inverse c est nous qui jouons le role du bloqueur afin que lui puisse grandir et bloquer les gens et situations dans sa vie, et nous nous tiendrons tant qu’il n aura pas reussis, mais pour tenir et ne pas retomber nous devons etre fort, solide,independant affectivement etc, sinon le runner n etammera pas son retour car c est l echec assurĂ©, mais lui comme tres bien expliquĂ© dans l article arrive a nous fuir et faire du mal mais jamais avec mĂ©chancetĂ©, donc si le chaser est dans la mĂ©chancetĂ© ce n est pas la bonne energie, arriver a bloquer son runner dans ses disfonctionnement sans haine est la subtilitĂ©,
    En fait comprendre que s aimer sois mm ne signifie pas detester les autres, ou alors on est pas encore pret.
    On aime son runner a fond oui, mais avant on s aime nous, donc si les choses ne nous correspondent pas on dit simplement non car on s aime…et cela permet a l’autre de se caler avec ça et de s ajuster.

    • Dure Ă  avaler quand on voit en face un runner plus que mĂ©chant
.. et lui aura le nanane ! Injuste , il ce venge de son passĂ© sur le chaser alors que celui-ci bha il veut juste ĂȘtre en couple et stable , le chaser ne fait jamais rien au runner, en tout cas dans mon livre Ă  moi ..

  • Merci pour ce franc parler peu habituel sur ce sujet, ça fait une grosse claque, surtout … quand on est une femme runner. Et c’est lĂ  que le bat blesse vraiment. J’ai beaucoup doutĂ© sur ma polaritĂ© et le travail Ă  faire, mĂȘme si j’ai Ă©tĂ© guidĂ©e 😀 j’ai mis du temps avant de comprendre.

    Étant donnĂ© que mon grand chaser Ă  20 ans de plus que moi, cela semble Ă©vident que ce soit lui le sage. Oui les runners peuvent totalement s’ouvrir Ă  la spiritualitĂ© aprĂšs le dĂ©part du chaser, et c’est d’ailleurs ce dĂ©part qui donne un Ă©lectrochoc pour s’en remettre Ă  plus haut que soi tellement tout s’effondre, cet effondrement se ressent surtout sur le plan Ă©nergĂ©tique. Si le runner vous mange un peu, quand vous partez, croyez-moi il ressent le vide.

    Votre article me montre mes fautes, la non-action en est une et c’est dur de le rĂ©aliser pour moi car c’est un trait de ma personnalitĂ©, d’ĂȘtre dans les nuages, de ne pas prendre de dĂ©cision, d’avoir besoin de temps, d’avoir peur du bonheur, de me fuir, … Vous devez bien comprendre que nous sommes inconscients mĂȘme si vu sous votre angle c’est vrai que ce comportement est dur et malsain vis-Ă -vis de l’autre.

    Ce qui est trĂšs dur Ă  vivre pour moi aprĂšs bientĂŽt 3 ans de sĂ©paration sans contact, c’est le poids immense de la culpabilitĂ©. Je n’ai pas laissĂ© Ă  l’autre un moyen de me joindre, l’attraction physique Ă©tait si forte que je sentais que cette relation ne pouvait pas se vivre Ă  distance, c’Ă©tait ensemble face Ă  face ou rien (ouch encore des injonctions souterraines du runner). Il n’y a pas un jour oĂč je ne regrette pas ce comportement, d’autant plus que le temps me permet de mettre les choses en lumiĂšre.

    J’ai cru avoir Ă©tĂ© chaser car c’est l’autre qui est parti, je comprends trĂšs bien la difficultĂ© de l’attente du chaser. En rĂ©alitĂ© l’autre est parti parce que je l’ai rejetĂ©, j’ai l’impression d’avoir les clefs entre les mains et lĂ  je sais que c’est l’Ă©preuve que je vais devoir dĂ©passer, affronter, trouver le moyen de reprendre contact avec ce chaser disparu dans la nature. M’aura-t-il oubliĂ©? LĂ  est la question, car notre histoire n’a mĂȘme pas commencĂ©e Ă  cause de mes peurs et blocages et pourtant l’amour au fond de moi pour lui est toujours aussi intense, je ne savais pas que cela pouvait exister.

    J’ai une peur folle de reprendre contact mais maintenant je sens que c’est Ă  moi d’avoir le courage pour nous deux. Merci pour vos Ă©claircissements, cela contribue Ă  me donner la force d’assumer mes sentiments.

    • Hello Elisa 🙂

      Merci pour ton superbe commentaire !

      Eh oui c’est Ă  toi maintenant de trouver la force pour le recontacter, ce que je te recommande est d’utiliser Ă  fond l’EFT sur ta culpabilitĂ© et la peur d’ĂȘtre rejetĂ© si tu le contact. Tu trouveras comment apprendre cette technique ici :

      https://change-ta-perception.com/liberation-emotionnelle/comment-se-liberer-de-blocages-emotionnels-exercice-pratique/

      Le processus est assez simple : je pense Ă  une situation qui me fait peur ou qui m’est inconfortable et je fais de l’eft sur cette sensation, elle va diminuer jusqu’Ă  disparaitre totalement. Cela va te faire jumper t’imagine mĂȘme pas !

      Aller courage, you can do it ! 🙃😎

      • Merci, je vais essayer pour d’autres peurs car j’ai osĂ© lui envoyer une invitation sur Facebook mais il n’a pas l’air de s’y ĂȘtre connectĂ© depuis des annĂ©es^^. Je viens d’avoir une Ă©norme prise de conscience sur la question de introverti/ extraverti et chaser/runner et ce serait bien de voir les choses sous cet angle aussi. Je m’explique : je suis un runner trĂšs trĂšs trĂšs INTROVERTI. J’ai lu pas mal d’article en anglais et français sur le sujet et en fait cela m’a un peu fait dĂ©culpabiliser. (mĂȘme si ce n’est jamais une raison pour ne pas s’amĂ©liorer dans la vie justement avec ce qui nous fait dĂ©faut). Je me demandais alors : et si dans ce genre de relations, le chaser ne serait-il pas un introverti qui rencontre un runner Ă©galement introverti d’oĂč la grande difficultĂ© d’aboutir? Et si l’un oĂč l’autre se montrait sous une “fake” identitĂ© pour faire plus “extra” et que c’est justement ce que l’autre, plus en accord avec son authenticitĂ© va dĂ©tester? Ce genre de relations trĂšs intenses ne peuvent ĂȘtre ressenties que par des personnes trĂšs intenses donc je me suis posĂ©e la question du type de personnalitĂ© qui pouvait se cacher derriĂšre.

    • Ton commentaire est trĂšs Ă©clairant Élisa. Ma petite flamme a eu ces volte face atroces Ă  vivre pour moi, me faisant vivre un grand 8 Ă©motionnel. Clairement, ce qui dominait chez elle dans les moments de fermeture c’est la peur de s’engager trop loin. Je suis convaincu qu’il n’y a pas chez elle comme pour toi de volontĂ© de faire souffrir, mais plutĂŽt des pulsions rĂ©sultant de blessures egotiques anciennes. C’est parce que j’ai compris ça que j’ai pu lui pardonner et continuer Ă  l’aimer, mĂȘme si lors des phases de souffrance aiguĂ«s, je l’aurais volontiers envoyĂ©e enfer!

  • Pour ma part la premiĂšre fois qu’il a jouĂ© l’indiffĂ©rence en m’ignorant j’ai disparu pendant un sans donner de nouvelles, quand j’en ai repris il a rejouĂ© cette carte, alors j’ai redisparu pendant deux ans cette fois, ce qui a dĂ» le perturber vu qu’il s’est mis Ă  essayer d’attirer mon attention sur les rĂ©seaux sociaux (coucou la notif LinkedIn alors qu’on est pas dans les mĂȘmes secteurs) j’ai pas rĂ©agi mĂȘme si ça me dĂ©mangeait, au bout d’un an avec ses visites rĂ©guliĂšres j’ai fini par le contacter et ses messages transpiraient le « me laisse plus aussi longtemps pleeease » sauf qu’évidemment rien est simple et qu’il m’a avouĂ© honteusement ĂȘtre en couple (petite info glissĂ©e au milieu d’un message long comme le bras parce que j’ai demandĂ©, suivi d’un 2nd message histoire de noyer un peu) et moi avec la confusion des sentiments Ă©vidents mais le fait qu’il soit en couple depuis Ă  peu prĂšs le moment oĂč des rĂ©seaux (ou comment se servir d’un bouclier humain) je lui ai dit qu’il allait falloir ouvrir les yeux un jour et bam silence… je me suis excusĂ©e parce que j’ai pensĂ© que c’était peut-ĂȘtre un message un poil dĂ©placĂ© aprĂšs des annĂ©es de silence, sans espĂ©rer des rĂ©ponse vu son comportement fuyant et surprise il m’a rĂ©pondu que y’avait rien a pardonner, pour m’amadouer ou parce qu’il sait que j’ai raison aucune idĂ©e, mais personnellement il a beau me manquer je flirt pas avec un homme en couple, je prĂ©fĂšre travailler sur mon Ă©panouissement personnel et j’ai appris Ă  vivre sans lui, donc mĂȘme si on s’aime et qu’on se manque et que mĂȘme sans communiquer je sens son stress et son mal-ĂȘtre par moments je sais qu’il doit rĂ©gler ça seul, et je lui envoie mon amour quand je sens qu’il en a besoin mais je lui parlerai pas pour le moment, aussi difficile que ce soit

  • Il est vrai qu’avec le temps il devient facile de distinguer 3 Ă©tats:
    – les moments de sincĂ©ritĂ© et d’ouverture
    – les moments oĂč le faux self n’est pas contrĂŽlĂ©
    – et ceux oĂč notre cher flamme, conscient de ses failles se “cache” derriĂšre celles ci pour Ă©viter de donner des explications concrĂštes tel un migraineux chronique qui invoquerait sa maladie pour Ă©viter certaines contraintes… Son faux self est rĂ©el, mais il n’hĂ©site pas Ă  s’en servir comme excuse en toute conscience.

  • Moi le jour oĂč j’ai montrĂ© que je n’Ă©tais pas dupe et plus envie de jouer le jeu de “fuis moi je te suis”, ben j’ai plus eu de news, basta, terminĂ©. =) Bip bip est parti loin de coyote sans plus jamais se retourner pour lui tracer un chemin de miettes Ă  suivre.
    Je pense qu’elle est lĂ  la diffĂ©rence entre le pervers narcissique et le “runner”. Le pervers aurait tentĂ© de me garder sous sa coupe, quand le runner veut juste que je vive ma meilleure vie sans lui voyant que son inconstance blesse (mĂȘme si la mĂ©thode gosting est violente et rend dingue et que j’attendais au moins un truc du genre “ben dĂ©solĂ©, je peux pas donner plus, donc oublie moi et raye moi dĂ©finitivement de ta vie”, mais nooooon SILENCE pour pas changer). Je prends le terme “runner” avec des pincettes Ă©tant donnĂ© que c’est moi qui ai une nature yin dominante mais que selon la sacro sainte ultime vĂ©ritĂ© FJ je suis donc sensĂ© ĂȘtre le runner Ă©veillĂ© au lien en premier mais fuir vu que runner (mais heu WTF?!!!!), mĂȘme si j’ai “chasĂ©” Ă  donf (Ă  cause de mon “faux self” hein, il n’y a que ça comme explication possible, sinon ça remettrait trop en question la sacro sainte vĂ©ritĂ© d’UNE personne qui a tracĂ© un jour ses petites cases yang bien rigides pour y ranger les gens et qui a tout compris de la vie). Je dis pas ça pour ce site bien Ă©videment (merci pour l’article sur “Pourquoi on devrait lĂącher prise sur sa polaritĂ© btw”).

  • AprĂšs 2 ans de parcours, ça fait un bien fou que quelqu’un admette enfin que le runner est toxique, narcissique et qu’il veut avoir le contrĂŽle de la relation! Le discours sur YouTube est tellement culpabilisant envers le chaser. Pauvre runner inconscient! Il faut lui envoyer de l’amour, ne pas abandonner le lien ou y revenir, lui qui est dans l’amour inconditionnel alors que le chaser est dans le contrĂŽle, qu’il devrait lĂącher-prise, que s’il n’y a pas de rĂ©union, c’est qu’il n’a pas suffisamment travaillĂ©, et j’en passe!!! Vous avez raison, le runner nous fait subir ce que sa tierce et/ou sa mĂšre perverse narcissique lui fait subir. Comme s’il se dĂ©foulait sur nous en se disant : “Je te mĂ©prise tellement d’ĂȘtre comme moi, d’ĂȘtre sensible, de m’aimer. Tu es faible, c’est moi le plus fort dans cette relation. Ça t’apprendra Ă  faire confiance aux autres!” Ce serait vraiment bien si vous faisiez des vidĂ©os sur YouTube pour contre-balancer un peu toute la bullsh…qu’on y trouve! Au dĂ©but, quand on ne sait pas ce qui nous arrive, on cherche et on tombe lĂ -dessus. On y trouve d’autres FJ qui font de l’accompagnement…alors on se dit qu’ils s’y connaissent plus que nous… Mais, c’est vrai qu’ils ne disent pas tout et ne pas savoir allonge notre parcours et notre souffrance. Un peu de psychologie permettrait de remettre un peu de logique et de gros bon sens lĂ -dedans!

    • Vous avez raison: sur Youtube le tri est trĂšs compliquĂ© Ă  faire, trop d’infos. Au dĂ©but en tout cas. Je ne regarde presque plus de vidĂ©os. Parfois j’en lance une et j’arrĂȘte tout suite, je le ressens direct maintenant quand ça ne m’apportera rien, (ce n’Ă©tait pas le cas avant).
      Ne pas oublier “l’Ă©go du youtuber”, nombreux ont surtout des failles narcissiques, un besoin d’ĂȘtre vu, likĂ©, aimĂ©, suivi, commentĂ©, Ă©coutĂ© etc plus qu’ils n’ont de contenu pertinent ou innovant…(observation gĂ©nĂ©rale, pas uniquement pour les FJ). Certains sont juste des brebis Ă©garĂ©es qui voudraient ĂȘtre berger, guider les autres, avant de s’ĂȘtre trouvĂ© eux-mĂȘmes.

      http://flamme-jumelle.e-monsite.com/pages/informations-sur-les-flammes-jumelles.html
      Ce site bĂ©nĂ©vole est bien. C’est le site d’une FJ non rĂ©uni, avec des annĂ©es d’expĂ©riences, qui n’est pas thĂ©rapeute ou “coach FJ” donc il y a juste du partages d’info, de comprĂ©hensions, sans vendre ni rĂȘve new age ni histoire romantique Ă  happy end, juste du partage d’expĂ©rience et de ressources thĂ©oriques. Il n’y a pas de marketing ou de vente derriĂšre. Elle a dĂ©sactivĂ© les commentaires car trop de personnes venaient pleurer et appeler Ă  l’aide trop accrochĂ© Ă  l’idĂ©e que les FJ se rĂ©unissaient forcĂ©ment, et donc, voulant absolument obtenir sa validation de bloggueuse comme quoi leur histoire Ă©tait bien un lien FJ. Alors qu’elle n’arrĂȘtait pas de rĂ©pĂ©ter que ça n’Ă©tait pas Ă  elle de savoir pour eux.

      En plus d’ĂȘtre contradictoire donc de partir dans tous les sens, youtube est trĂšs binaire avec ces histoires de runner/chaser, donc nocif et involutif Ă  un certains point. Ou pire, pour les gens qui dĂ©couvre le concept, alors qu’ils n’Ă©taient dĂ©jĂ  plus dans ces rĂŽles et du coup rĂ©gressent en y retournant, ou en ayant des attentes, de l’impatience, car runner est censĂ© reconnaĂźtre et revenir vers chaser, parce que les internautes le disent. Combien irait se payer des soins, guidance et coaching si le discours Ă©tait “en fait vous devez trouvez votre complĂ©tude seul et la rĂ©union n’est pas garantie du tout”. Pour moi, c’est clairement une Ă©nergie tierce (limite sectaire 2.0) pour le chaser ou la polaritĂ© qui tombe sur le mot FJ avant l’autre, Ă  partir du moment oĂč ça dĂ©centre et Ă©loigne de ses ressentis propres. C’est normal d’ĂȘtre en colĂšre ou triste aprĂšs un Ă©niĂšme gosting ou autre comportement toxique Ă  votre Ă©gard. Et tant qu’on accueille pas ça en nous, tant qu’on ose pas le dire Ă  l’autre, la relation ne peut pas ĂȘtre saine.
      Ca n’est pas plus valeureux de s’aplatir, se sacrifier, faire la serpillĂšre, envoyer de l’amour Ă  sens unique que de fuir. voir La CNV, le triangle de Karpman.
      Moi je n’ai pas pu “envoyer de l’amour” quand je suis tombĂ©e sur ce conseil alors que j’avais plein de ressentiment, ça me paraissait tellement WTF. C’est pas parce qu’une vidĂ©o youtube le dit qu’il faut le faire. Ce sont des infos et des beaux concept gĂ©nĂ©raux, et chaque youtuber parle depuis ses acquisitions thĂ©oriques et ses expĂ©riences.
      Question: en dehors de ce parcours, vous rĂ©fĂ©rez-vous Ă  youtube pour savoir ce que vous devez faire/ pas faire dans votre vie, vos relations et pour vous-mĂȘme? Parce que moi non. Alors qu’avec les FJ, oui, j’avoue m’ĂȘtre perdue dans ces mĂ©andres (pas forcĂ©ment en appliquant les conseils inadaptĂ©, mais en perdant mon temps en les Ă©coutant). Voila pourquoi je dis carrĂ©ment maintenant que c’est une Ă©nergie tierce Ă  mon sens.
      C’est pas forcĂ©ment faux dans l’absolu cette histoire “d’envoyer de l’amour”, mais pour ma part, je l’ai entendu sur une vidĂ©o d’une personne rĂ©uni et en couple, donc qui avait passĂ© plein d’Ă©tapes sans doute avant d’envoyer de l’amour alors que j’en Ă©tais au tout dĂ©but. En plus, mĂȘme si en parcours “rĂ©cent”, cette personne se savait chaser yang. Aujourd’hui pleins de yin sont conscient du lien en premier et c’est eux qui tentent de sauver la relation Ă  tout prix (avec le yang qui fuit), donc si ces personnes utilisent ces conseils pour leur lien pas sĂ»r que cela soit adĂ©quate.

      Je pense que le plus dure dans ces moments lĂ  c’est de voir et d’accepter que l’on a jouĂ© un rĂŽle lĂ  dedans, donc se pardonner soi de s’ĂȘtre laissĂ© faire, de n’avoir pas su s’affirmer. La colĂšre Ă  mon sens vient plus de lĂ , et du fait qu’on arrive pas Ă  dĂ©crocher d’une personne qui ne mĂ©rite pas de recevoir sans plus rien donner de son cĂŽtĂ©.

      Nos points de susceptibilitĂ© et d’activation des blessures n’Ă©tant pas les mĂȘmes, c’est dur d’admettre ou reconnaitre qu’une remarque insignifiante de notre bouche ai pu Ă  ce point blesser l’autre…Idem pour les comportements, et vice-versa. Peut-ĂȘtre qu’au lieu d’accepter ça, et travailler sur soit, on blĂąme l’autre, et l’un fuit, l’autre s’accroche?
      EFT et mĂ©thode o’ponopono c’est bien pour ça.
      En fait le lĂącher prise c’est juste lĂącher prise sur nos attentes de relation, si l’autre dis stop (ou ne le dit pas, mais un gosting ou un blocage sur les rĂ©seaux sociaux pour ceux qui en ont est explicite si on ne se voile pas la face), on doit s’aimer et aimer sa vie sans lui, mais ça en dĂ©but de parcours ça pique trop et on comprend les concepts thĂ©oriques de travers (ou via l’Ă©go, le mental, les peurs etc) sans les vivre ni les comprendre pas soi-mĂȘme, ni les intĂ©grer. Il y a une injonction paradoxale entre “le positivisme forcĂ©” (new age, injonctions pseudo spirituelles) et ce que l’on ressent vraiment (outils thĂ©orique et pratique de psy, de communication, d’alignement etc, se laisser l’espace et le droit d’en vouloir Ă  l’autre pour ses mauvais comportements etc). Donc ensuite faut pas s’Ă©tonner que cela retombe. On se leurre. Surtout, dans n’importe quelle autre relation, ce chemin d’acceptation et d’avancer suivrait son court. Alors, pourquoi pas dans une relation FJ? Parce qu’il y a un business derriĂšre et que des gens ont dit que les FJ devaient se retrouver, et qu’on confond foi et espoir d’obtenir ce qu’on veut. Les gens avant internet Ă  la fin d’une relation passaient par les Ă©tapes de deuil, qui parfois prenait des annĂ©es. Certains se retrouvaient, d’autres jamais. Parmi ces histoires Ă©piques, d’aller et venues faites de sĂ©parations et retrouvailles, il y avait peut-ĂȘtre des FJ. Mais elles Ă©taient autonomes ou cherchaient du soutien en fonction de leur vrais besoins ou bouches Ă  oreilles parmi des gens compĂ©tents (et non pas en trouvant des “thĂ©rapeutes FJ” qui ont des chaines mĂ©diatique du genre “petite paillette lumineuse”, sans nom, sans prĂ©nom, sans diplĂŽmes, prĂ©tendant qu’un psy qui a Ă©tudiĂ© ne peut pas vous aider s’il n’est pas FJ, mais qu’une FJ sorti de nulle part, s’amusant avec des cartes avec des jolies images dessus, qui ne donne mĂȘme pas son identitĂ©, elle, est lĂ©gitime…(Et la marmotte elle met le chocolat dans le papier d’alu).
      Aujourd’hui, j’ai une nouvelle comprĂ©hension/sensation de cet acte d’envoyer de l’amour Ă  l’autre: je me dis que c’est abusif, mĂȘme s’il n’est qu’Ă©nergĂ©tique. Si l’autre ne veut plus avoir Ă  faire Ă  vous, mĂȘme sans avoir les couilles de le dire de façon explicite. En ne vous respectant pas (car bloquer ou goster qqun sans explication est abusif, en plus d’ĂȘtre lĂąche), il ne se respecte pas lui-mĂȘme, et c’est SON problĂšme. Le gosting est vicieux car le gosthĂ© se demande quel est son problĂšme alors que c’est celui qui goste qui en a un (au moins celui de n’avoir pas le courage de dire Ă  l’autre qu’il ne veut plus de lui dans sa vie). Donc on ne va pas passer par les fenĂȘtres si la porte est fermĂ©e! C’est une intrusion et c’est malsain! C’est nous qui devenons toxique dans ce cas lĂ . Respecter l’autre et ses limites, c’est aussi se respecter soi. Au mieux l’autre continuera sa petite vie sans rien ressentir de son cĂŽtĂ©. Au pire il le sentira, et si n’est pas d’accord de recevoir de l’amour qu’il n’a pas demandĂ©, fuira encore plus loin. Et celui qui “envoi de l’amour” entretien une relation qui n’existe plus, Ă  sens unique. Attention LIEN est diffĂ©rent de RELATION. Si pas de communication, si vous ne vous voyez plus, vous n’avez plus de relation, point barre. Lien de FJ ou pas. Si le fait d’envoyer de l’amour vous Ă©nerve c’est tout simplement que vous n’ĂȘtes pas prĂȘte Ă  “envoyer de l’amour” et il y a sans doute des raisons lĂ©gitimes Ă  ça si vous vous sentez encore blessĂ©e ( c’est vous qui savez). C’est un risque de le faire par “devoir” car “youtube l’a dit” Ă  un moment oĂč vous risquez surtout d’envoyer “de la dĂ©pendance affective” Ă  un autre qui vous a mal traitĂ© et que vous poursuivez quand mĂȘme, Ă  qui vous en voulez, mais que vous ne voulez pas perdre. Vous mĂȘme ne trouveriez pas bizarre et lourd que quelqu’un a qui vous mettez un stop, explicite ou par silence et indiffĂ©rence vous suive comme un toutou? N’auriez-vous pas envie de fuir quelqu’un prĂȘt Ă  s’Ă©craser Ă  ce point pour vos beaux yeux. Y verriez-vous de l’amour inconditionnel ou de la dĂ©pendance affective? N’auriez-vous pas la pression de ne pas ĂȘtre Ă  la hauteur de cet amour si sacrificiel?
      L’amour inconditionnel est un concept mal compris en dĂ©but de parcours (moi la premiĂšre!). Il faut l’appliquer Ă  soi-mĂȘme avant de le tourner vers l’autre. Et mĂȘme quand c’est enfin compris au niveau mental, ça ne se fait ensuite clairement pas en un jour, au niveau du coeur, des trippes, de l’Ăąme etc.
      En plus, rien n’est linĂ©aire j’ai l’impression dans ce parcours. Du coup c’est vraiment super important de travailler Ă  partir de SES ressentis positifs ou nĂ©gatifs, lĂ  oĂč on en est.
      Bon avant de dĂ©couvrir tout ce blabla sur le net, ma psychanalyste qui faisait pas beaucoup de retour m’a quand mĂȘme dit “en fait c’est comme votre jumeau”. Mais bon au delĂ  de ça, elle me faisait bien comprendre que mon Ă©nergie devait ĂȘtre tournĂ©e vers moi, ma vie, et les gens prĂȘt Ă  vraiment y participer et me donner en retour. Donc “jumeau ou pas” vu comme un symbole psy ou spirituel…moi d’abord. Envoyez-vous de l’amour Ă  vous mĂȘme, car si ça se trouve l’autre n’en veut mĂȘme pas. Et fuyez les vidĂ©os putaclic qui vous disent “oĂč en est votre autre”. Lui seul le sait, et encore, pas toujours.

  • IntĂ©ressante analyse cartĂ©sienne et dualiste qui propose une lecture simplifiante, un peu paranoĂŻaque « moi on me la fait pas! », une vision en noir & blanc oĂč il y a le bien et le mal, le bon et le mĂ©chant, qui se propose de se rassurer par des concepts psychologiques que mĂȘme la psychiatrie peine Ă  trouver des solutions puisque prise dans l’étau intellectuel matĂ©rialiste dĂ©terministe comportementaliste.
    Bref, tout ça pour dire, que toute explication est vaine et quiconque se retrouve rĂ©ellement dans cette situation relationnelle « en miroir » (Ă©tiquetĂ©e « parcours FJ » devrait visionner une vidĂ©o animaliĂšre devant un miroir en milieu sauvage pour comprendre une bonne partie des rĂ©actions et des Ă©vĂ©nements qui se produisent dans cette expĂ©rience Ă  vivre plus qu’à « expliquer » ou essayer de la « contenir » intellectuellement en utilisant son mental au dĂ©triment de son Ă©motionnel et inversement..
    Bref, n’attacher pas vos ceintures et profitez bien de l’aventure !

  • L’EFT n’est pas le remĂšde Ă  tout.
    Cela peut aider effectivement. Et c’est un bon outil.
    On pourrait aussi penser au gĂ©nosociogramme Ă  faire soi-mĂȘme avec le petit livre de Anne Ancelin SchĂŒtzenberger et rĂ©pondre aux questions du site de Geneasens.
    LĂ  aussi, c’est gratuit et ça peut aider considĂ©rablement Ă  comprendre son fonctionnement, ses blocages et son histoire familiale.

    Mais pour des runners qui ont un parcours traumatique +++ (ce qui est mon cas), il faut de vraies thĂ©rapies psy (TCC, EMDR, analyse lacanienne, jungienne, hypnose ericksonienne avec des psys diplĂŽmĂ©s et aguerris, pas des gens formĂ©s Ă  la va-vite et non mĂ©decins), loin loin des thĂ©rapies charlatenesques des thĂ©rapeutes FJ, qui de mon point de vue, sont surtout lĂ  pour vendre leur soupe New Age et s’enrichir financiĂšrement via pas mal de manipulation mentale.
    Heureusement, j’ai toujours vu les propositions de soins FJ sous l’angle sectaire et dĂ©rivant. Donc je n’ai rien engagĂ© de ce genre avec un thĂ©rapeute FJ.

    Les thĂ©rapies menĂ©es, je les ai engagĂ©es avec de vrais psys. Bien avant les retrouvailles avec mon jumeau. Et sans du tout de lien avec le lien FJ, simplement pour moi, pour mon bien-ĂȘtre personnel. Ce n’est d’ailleurs qu’une fois que j’avais fait le maximum de travail psy, que nous nous sommes revus mon jumeau et moi une premiĂšre fois Ă  NoĂ«l 2012 (enfin lui m’a vue, moi, je n’ai fait que le ressentir Ă©nergĂ©tiquement de façon trĂšs intense, le prendre en photo sans rĂ©aliser que c’Ă©tait lui- il m’a fallu six ans pour comprendre que c’Ă©tait lui sur le clichĂ©). Et il a fallu que lui aussi travaille sur lui, sur ses origines, sur ses blessures familiales et ait de mĂ©gas problĂšmes de santĂ© pour que nous puissions nous revoir presque en conscience pour moi et en conscience du lien pour lui.
    PĂąques 2019, j’ai conscientisĂ© enfin le lien d’Ăąmes que j’avais refoulĂ© depuis notre premiĂšre rencontre fin janvier 1990. En partie grĂące Ă  lui car il m’a dit que nous n’Ă©tions dĂ©sormais plus sĂ©parĂ©s et a utilisĂ© une chanson trĂšs particuliĂšre pour se dĂ©clarer (qui fait rĂ©fĂ©rence Ă  notre histoire d’amour et notre rencontre). Sur le moment, je l’ai pris pour un dingue et puis j’ai peu Ă  peu compris de quoi il parlait et admis le lien Ă  PĂąques 2019 (avec tous les phĂ©nomĂšnes Ă©nergĂ©tiques possibles et l’Ă©veil spirituel qui va avec).
    Depuis, nous nous sommes revus en fĂ©vrier 2020. Mais le confinement est arrivĂ© et depuis, pas moyen de se voir. Peut-ĂȘtre en octobre prochain. Si la crise sanitaire le permet. D’ici lĂ , chacun travaille de son cĂŽtĂ©, on se suit via les rĂ©seaux sociaux. Mais n’Ă©tant plus des poussins de l’annĂ©e, en 30 ans de sĂ©paration nous avons fait nos vies chacun de notre cĂŽtĂ©. Couple et enfants. Difficile d’envoyer tout ça balader. Car ça nous a construits aussi.
    Mais nous nous inspirons l’un l’autre dans nos professions artistiques respectives. Nous nous en rendons compte et nous suivons sur les rĂ©seaux sociaux.
    Lui chaser reste quand mĂȘme trĂšs directif et dominateur. Et souhaiterait que je fasse tout un tas de trucs, me met souvent la pression.
    Moi runneuse, si je ne fuis plus, je reste un peu sur la réserve.
    J’ai envie d’une relation 3D qui soit dĂ©gagĂ©e des mondanitĂ©s d’usage et d’un rapport de domination. J’ai envie d’un lien qui se place sur un autre plan plus affectif et gratuit, comme nous la vivons par tĂ©lĂ©pathie et Ă©nergĂ©tique.
    Mais pour le moment, le chaser n’a rien d’autre Ă  me proposer en 3D.
    Et c’est plus lui qui a peur que moi en terme de relation vraie face Ă  face.
    J’ai l’impression que tant qu’il Ă©tait le seul conscient 100% du lien et que je fuyais, il se sentait finalement assez bien et pouvait pleurer mon indiffĂ©rence, mon inconscience, en faire un motif poĂ©tique et se faire plaindre. A partir du moment oĂč j’ai reconnectĂ© et lui ai dit certaines choses cash sur lui, sur son monde de fric et d’apparences, Ă  la fois il Ă©tait hyper heureux de me retrouver mais en mĂȘme temps, il s’est mis Ă  fuir. Comme si vivre le lien en 3D le terrifiait. Parce que lĂ , il doit assumer le lien face Ă  une vraie personne adulte, construite, vivant une rĂ©alitĂ© pragmatique quotidienne, pas la jeune fille traumatisĂ©e que j’Ă©tais lors de notre dĂ©but d’histoire il y a plus de 30 ans.
    Et ça, c’est trĂšs compliquĂ© pour lui. D’autant plus qu’il Ă©volue dans un milieu mondain trĂšs artificiel qui me paraĂźt entretenir chez lui un miroir aux alouettes qui le conforte dans ses masques. Pas dans le vrai.
    De nous deux, face au lien, c’est lui le plus immature, mĂȘme si c’est lui le plus ĂągĂ© de nous deux.
    Je me rends compte que la femme que je suis devenue lui fait trĂšs peur.
    Il s’est Ă©normĂ©ment plaint de la longueur du parcours et de mon inconscience du lien, mais maintenant que je le mets face Ă  tout ce que j’ai dĂ» affronter et surmonter de difficultĂ©s et de choses trĂšs graves, qui lui, l’auraient fait fuir Ă  toutes jambes s’il avait eu Ă  subir le quart de ce que j’ai souffert, ben lĂ , il n’y a plus personne.
    Donc je le laisse un peu faire ses prises de conscience et changer ses croyances (fausses me concernant).
    Il n’arrĂȘte pas de dire que je suis insoumise, mais je l’assume pleinement. Mieux, j’en suis fiĂšre. Car je ne l’ai pas attendu pour travailler sur moi, pour engager une thĂ©rapie psy, pour me rĂ©aliser un peu au plan professionnel et personnel (mĂȘme si depuis notre reconnexion, j’avance bien plus au plan artistique qu’avant).
    Et je ne serai pas une marionnette entre ses mains. Je suis une vraie personne, avec un gros vécu, pas une soumise aux ordres.
    Il me met souvent en compĂ©tition avec sa compagne depuis nos retrouvailles. Mais si nous nous ressemblons physiquement elle et moi, comme lui d’ailleurs ressemble physiquement Ă  mon compagnon, nous n’avons pas du tout les mĂȘmes caractĂšres ni la mĂȘme attitude face Ă  la vie et aux personnes.
    Lui reste attachĂ© Ă  une vie trĂšs artificielle et trĂšs luxe avec elle, dans un monde d’apparences et d’argent. Que je trouve trĂšs mensonger et illusoire. Et elle semble l’entretenir dans ce type de comportement.
    De mon cĂŽtĂ©, je vis modestement avec mon compagnon sur de toutes autres valeurs que l’argent.
    Ca l’Ă©pate et ça lui fait peur aussi.
    La crise sanitaire l’oblige Ă  vivre son mĂ©tier diffĂ©remment.
    Moi aussi mais je me sens moins impactĂ©e dans la mesure oĂč j’Ă©tais dĂ©jĂ  prĂ©caire avant et dans une toute autre logique que le marketing oĂč il est.
    Alors je ne sais pas du tout si la rĂ©union sera possible. Car l’impression que nous vivons en 3D sur deux planĂštes diffĂ©rentes.
    C’est la grosse interrogation. Chacun avance, nous sommes dĂ©jĂ  rĂ©unis au plan Ă©nergĂ©tique et spirituel, mais pas physiquement encore. D’un point de vue rationnel, je me dis que si nous nous sommes retrouvĂ©s aprĂšs autant de temps de sĂ©paration, c’est qu’il y aura quelque chose. Mais quoi? Je n’en sais rien.
    D’ici lĂ , j’essaie de faire ma vie, lui la sienne. Je ne vais pas m’empĂȘcher de vivre ni jouer la femme de marin. J’ai suffisamment souffert par le passĂ© sans me rajouter l’attente en plus.
    A trois reprises, j’ai Ă©tĂ© cash avec lui en 3D, ai voulu instaurer une vraie conversation coeur Ă  coeur mais il a prĂ©fĂ©rĂ© garder ses distances. Tout ayant Ă©tĂ© trĂšs insistant pour me voir. Tant qu’il sera dans cette ambiguĂŻtĂ© et dans une posture de contrĂŽle, je ne vois pas comment la rĂ©union sera possible.
    Mais au moins, nous vivons l’union par tĂ©lĂ©pathie et Ă©nergĂ©tiquement. C’est dĂ©jĂ  ça.

  • Bonjour, j’aimerais avoir des comprĂ©hensions sur le comportement de mon autre, j’avoue ĂȘtre un peu perdue. Ma FJ est mon collĂšgue de travail plus jeune de 6ans, il y a eu phase de rencontre/retrouvailles le 22 mars de cette annĂ©e, nous Ă©tions tous les 2 en couple mais lors d’une discussion Ă  tout hasard nous nous sommes trouvĂ©s pas mal de points/sujets communs et on s’est trouvĂ© une affinitĂ©/complicitĂ© puissante. Quelques jours aprĂšs nous nous sommes embrassĂ©s et avons couchĂ© ensemble et la semaine qui a suivi une vraie « phase de lune miel » malgrĂ© que nous soyons sĂ©parĂ©s physiquement (messages tous mignons, drague etc) alors que nous Ă©tions tjrs en couple. J’ai quittĂ© mon copain puis au retour de ses vacances, phase de sĂ©paration : il me dit qu’il reste avec sa copine, que c’était pas propre ce qu’on avait fait, qu’il veut apprendre Ă  me connaĂźtre, qu’on ne se connaĂźt pas assez, qu’il n’a pas de sentiments pour moi, il ne croit pas au coup de foudre etc mais son comportement (ambigĂŒe, taquin, regard) n’était pas cohĂ©rent avec ses paroles donc je suis tombĂ©e dans le panneau, la communication a Ă©tĂ© de plus en plus floue, j’osais plus rien dire par peur de le perdre et je me suis prise une 2e porte violente dans le visage lorsqu’il m’a clairement et fermement dit « mais je pensais avoir Ă©tĂ© clair, la porte est fermĂ©e entre nous, ça me fait peur que tu puisses ĂȘtre amoureuse de moi alors qu’on ne se connaĂźt pas, je parle dans le vide, les filles Ne retiennent que ce qu’elles veulent entendre ». A partir de cette 2e separation j’ai pris conscience par hasard au travers d’articles et de vidĂ©os sur l’existence des FJ. LĂ  tout m’est apparu cohĂ©rent sur notre relation que je trouvais vraiment spĂ©ciale et que je ne comprenais pas pourquoi. Maintenant je dirais que j’entre dans la phase d’abandon/lĂącher prise. Je me suis retrouvĂ©e moi mĂȘme, avec ma solitude et mon bonheur Ă  moi. J’ai arrĂȘtĂ© de le faire passer en premier, je me cache plus dans mes masques par peur avec lui, je me sens de plus en plus authentique lorsqu’on discute ensemble. Son absence me gĂȘne beaucoup moins qu’avant, je ne suis plus dans la « dĂ©pendance ». Mais. J’avais des questions le concernant. Il est runner. Il me dit qu’il a un QI de 150 donc au dessus de la moyenne, que rien ne l’ « anime », ne le rend heureux sauf dĂ©fendre ses idĂ©es sur le respect des femmes, l’environnement, arrĂȘter la souffrance animale etc il se bat pour le collectif dans l’intĂ©rĂȘt de la planĂšte. Il ne cherche pas le bonheur individuel car pour lui ce n’est pas possible pour des gens « comme lui ». Il n’y croit pas. Quand il me dit qu’il est en couple, c’est pour rendre l’autre heureuse. Lui il s’en fiche de son bonheur, de la personne avec qui il est car pour lui y’en aura d’autre. Quand je lui demande s’il est heureux dans tout ça il me rĂ©pond « ça n’a pas d’importance ». Ce qui l’anime le matin, de vivre c’est d’avoir un impact sur le monde exterieur. Je lui ai dĂ©jĂ  dis que cela devait ĂȘtre Ă©puisant d’avoir Ă  porter tous ce poids sur les Ă©paules il me dit « et alors ? Le monde a changĂ© avec des gens qui se battent « comme lui » avec l’exemple de l’abolition de l’esclavage, les droits des femmes etc. Quand je lui expose mes idĂ©es sur l’importance du bonheur intĂ©rieur, qu’on ne peut contrĂŽler les autres, qu’il ne faut pas faire suppositions pcq pour lui « c’est implicite » lorsque quelqu’un est hypocrite vis Ă  vis de lui et qu’il le confronte en lui disant seulement d’arrĂȘter. Or je lui ai dis s’il ne dit pas clairement les choses, la personne en face ne sait pas. Il m’a donnĂ© l’exemple d’un Violeur auquel si on dit « arrĂȘte » c’est implicite. Pour lui je suis « à cĂŽtĂ© de la plaque » je ne « comprends pas » et « n’ai pas d’arguments Ă  lui donner ». Je sens qu’il est fermĂ© et la conversation n’est pas possible. Je lui ai dis avoir l’impression qu’il cherchait le conflit en provoquant ces argumentations car quelle est la finalitĂ© dans tout ça ? A part confronter ses idĂ©es et en avoir un qui dit « j’ai raison / j’ai tort ». Je sens que c’est lourd, triste et qu’il y a de la souffrance. Son Ă©motionnel fait surface, il a exprimĂ© J’ai aussi appris rĂ©cemment par une autre personne qu’il n’était plus avec sa copine et qu’il draguait une fille en lui disant qu’il voulait maintenant coucher avec des filles en couple pour ne pas qu’elles s’attachent, que c’était plus simple. Cela me rend triste pour lui, j’aimerais pouvoir faire ou dire quelque chose mais je sais que cela ne servira Ă  rien.. Pensez-vous qu’avec son Ă©tat d’esprit, un Ă©veil spirituel peut ĂȘtre possible ? Qu’il se rende compte du lien qui nous unit ?

    Merci pour votre rĂ©ponse et surtout, merci d’avoir pris le temps de me lire đŸ™đŸ»

  • MERCI Alexis d’exister et d’avoir crĂ©er ce bloque, merci Ă  moi mĂȘme d’avoir pousser mes recherches et merci Ă  mes guides d’ĂȘtre tombĂ©e sur ton blog ! De Dieu ! Cela fait un peu plus d’un an que l’on m’a parlĂ© de flamme jumelle, moi qui Ă©tait runner, j’ai passĂ© l’annĂ©e Ă  chercher Ă  comprendre le lien qui me lie Ă  mon autre, je commençais Ă  tomber dans une forme de dĂ©pendance au vidĂ©o FJ, tarots …etc moi qui ne voulait qu’ĂȘtre libre de toute dĂ©pendance ! J’ai remis en questions tout ça, parce-qu’Ă©couter des femmes chaser rĂ©pĂ©ter les mĂȘmes choses en prĂ©cisant bien TOUTES “mais ne prenez que ce qui vous parle nanana” c’est bien beau en attendant elles proposent des tirages FJ 80e minimum (allant jusqu’Ă  180e pour un nettoyage karmique mdrrr) pour te dire ce que tu veux entendre. Donc ça commençait Ă  bien faire, puis voilĂ  que je tombe par hasard sur ton blog. Je te lies et je vois qu’on parle le mĂȘme langage, bon sang que ça fait plaisir ! Alexis merci, j’avais eu mon dĂ©clic, je me retrouve dans tout ce que tu dis et ce que tu fais c’est un vrai don de soi (d’une authentique bienveillance)!. Je ne lĂąche jamais de commentaire, toujours en zoom zoom sur internet, mais lĂ  je ne pouvais pas m’en empĂȘcher. Car tu me seras d’une grande aide dans les prochains jours. La vie est belle et avec ou sans mon autre, elle restera belle et pleine de surprise ! Encore MERCI Alexis, j’adore ta façon d’Ă©crire et de parler, sincĂšre et authentique Ă  l’image de ton blog. Belle soirĂ©e toi !

  • Merci beaucoup et je confirme !

    Mon runner me rabache qu’il a seulement de l’affection pour moi, mais me regarde dormir la nuit, m’observe du coin de l’Ɠil quand on est ensemble, me rapproche de lui quand des hommes passent prĂšs de nous dans la rue et me regardent, me chante des chansons d’amour, fait semblant qu’il ne se souvient pas de ce que je lui ai dit mais corrige son comportement pour que je ne me fĂąche pas… et ça fait 10 ans qu’on se voit et arrete de se voir pendant des mois et des mois… si c’est pas de l’amour et que je me fourvoie c’est quand mĂȘme plus que de l’affection.
    … et quand on est ensemble les Ă©nergies sont tellement fortes que je sens le poids de charges Ă©motionnelles se dĂ©coller de son corps et du mien quand on se sert l’un contre l’autre.
    Pourtant ce n’est pas rose. On passe notre vie a s’embrouiller… je suis simplement heureuse que rĂ©cemment il ait avouĂ© qu’une grande partie de ses rĂ©actions envers moi venaient du fait qu’il voulait avoir l’air fort. Et je ne suis pas non plus parfaite… parfois c’est moi qui fuit !
    Il faut qu’on (re) construise une relation de confiance mutuelle pour arriver Ă  l’amour inconditionnel.
    Ca va aller !

  • Un grand merci!! La vĂ©ritĂ© fait du bien. Lors de l’abandon, de la fuite la queue entre les pattes de mon runner, j’ai cherchĂ© Ă  comprendre ce qu’il c’Ă©tait passĂ©. J’ai tournĂ© en boucle sur des vidĂ©os sur les personnalitĂ©s narcissiques pendant quelques mois. Il y avait quand mĂȘme cette petite voix qui me disait que je devait comprendre quelque chose. Ma mĂšre , la mĂšre de mes enfants et cette femme (mon runner) ….Le mĂȘme comportement, impossible d’avoir un dĂ©bat, jamais de leur faute, toujours les autres, etc… Maintenant je les repĂšre Ă  10 km. Je me disais que c’Ă©tait bon, j’avais compris mais les phĂ©nomĂšnes Ă©nergĂ©tiques restaient, je ne comprenais pas de quoi ça venait, je comprenais qu’un lien m’attachait Ă  cette femme. J’ai dĂ©couvert le lien fj au moins 8 mois aprĂšs la rupture, la nuit noire de l’Ăąme qui Ă©tait bien affreuse Ă©tait passĂ©. Tout dans ma vie s’organise comme par enchantement pour que je me rapproche gĂ©ographiquement d’elle. On reste dans le doute sur ce lien et les discours de bisounours ne collent pas. Au moins lĂ  je la reconnais parfaitement. Je retrouverai peut ĂȘtre cette pauvre petite victime un jour (lol) je l’ai quittĂ©, j’ai essayĂ© de recoller les morceaux mais elle a cherchĂ© Ă  m’humilier et elle est partie en faisant sa grande alors que ce n’est qu’une gamine de 37 ans, en me reprochant Ă  chaque fois que c’Ă©tait moi qui l’avait quittĂ©. Par contre elle n’a jamais voulu admettre que si je l’avais quittĂ©, c’Ă©tait Ă  cause de son comportement pourri et insoutenable. J’adore les vidĂ©os de cette femme, c’est trĂšs bien expliquĂ©. Je les ai bouffĂ© pendant quelques mois.

  • Bonjour,
    personnellement, j’ai connu mon Ă©veil en 2017. Je suis devenu chaser de la personne qui me courrait aprĂšs entre 2011 et 2014. (remplacement des rĂŽles). Lorsque j’ai Ă©tĂ© chaser, j’en ai vu des vertes et des pas mĂ»res…. Heureusement que la spiritualitĂ© et les bonnes lectures m’ont profondĂ©ment aidĂ©. (une fibre spirituelle depuis toujours).
    Ce qui a de plus difficile a acceptĂ© et admettre durant notre rĂ©veil, c’est de ne pas incarner la relation. Elle n’aura jamais lieu. Il ne s’agit que de jeux de miroirs. L’ objectif de telle rencontre reste l’ascension Ă  votre vraie nature. Aujourd’hui je suis heureux et libĂ©rĂ© de tout cela.
    Bon courage Ă  toutes et tous et croyez en Dieu, c’est lui qui guide les cƓurs….

  • Mon runner ou supposĂ©e telle est totalement soumise Ă  son mari: il l’a trompĂ©e, est trĂšs souvent absent physiquement, il la denigre etc…mais elle y tient. Moi qui lui ai donnĂ© des trĂ©sors de preuves d’amour sous toutes les formes, j’ai subi des attaques infĂąmes.

  • Cher Alexis, merci beaucoup, c’est trĂšs clair et pertinent, comme toujours. Tu as totalement raison, Ă  un moment, il n’est plus possible et il devient dĂ©lĂ©tĂšre d’accepter les comportements du runner. Comme tu dis, Ă  un moment, il s’est “mangĂ© le mur de mes limites”, et cela a dĂ» mettre un chaos dans sa vie d’ailleurs, et depuis, Ă©videmment, plus aucun signe de vie (des deux cĂŽtĂ©s, et ce, depuis un an….) Quelle tristesse, comme j’aimerais encore lui parler, savoir, etc…..mais en mĂȘme temps, quel soulagement et quelle sensation de libertĂ© pour se re-construire et tordre le cou Ă  tous ces schĂ©mas limitants auxquels j’Ă©tais accoutumĂ©e. Tout ce que tu dĂ©cris, est on ne peut plus juste, et tu sais quoi? qu’il revienne ou pas, qu’il soit ma FJ ou pas, l’amour pour lui est toujours lĂ , mais c’est celui que je crois qu’il est au fond que j’aime, alors qu’il existe ou pas, faux-self ou pas, je sais ce que j’ai ressenti, j’ai bien vĂ©cu toutes les synchronicitĂ©s ou les ressentis inexplicables et inhabituels, et quelle que soit la situation, ce n’est pas grave, l’amour reste, mais moi j’avance, bien dĂ©cidĂ©e Ă  ĂȘtre heureuse avec ou sans lui. Tout cela ne retire en rien les sentiments, et l’aspect “hors normes ” de cette relation, de ce lien, mais dĂ©sormais, je m’en remets Ă  mon destin (et Ă  moi-mĂȘme :)), et surtout, je me donne le droit d’ĂȘtre moi, sans conditions, et qui m’aime me suive 😉 Finalement, tout cela m’a fait avancer, quand je regarde par dessus mon Ă©paule, je vois le chemin parcouru, et je suis plus sereine. Merci beaucoup pour tout le travail effectuĂ© et tes partages

  • Mon Ăąme a hurlĂ© lorsqu’elle m’a quittĂ©. L’Ɠuf scindĂ©, enfin rĂ©uni pour ĂȘtre Ă  nouveau brisĂ©, rependu, brulĂ© d’un regard de feu, si diffĂ©rent de celui qui brulait de dĂ©sir deux jours plus tĂŽt.
    Flamme jumelles , frĂšre d’ñme ? La source, dans sa grande sagesse nous lance un dĂ©fi pour renaitre afin d’éclairer le monde du verseau . Je suis l’élu. Je me battrai pour que nous soyons rĂ©uni, enlacĂ© dans notre double spirale cĂ©leste, ADN divin, vielles Ăąme sur le chemin de la fĂ©licitĂ©.
    Et.. si j’étais tout simplement dĂ©primĂ© ? En manque de mon shoot ? Est-ce amour de mettre son amant a terre puis de lui donner un coup de pied dans la bouche pour le bonne mesure ?
    Loin de moi l’idĂ©e de tout rejeter mais peut ĂȘtre est il temps de prendre un peu de recul. La science et le mysticisme ne sont pas ennemis.
    Il est si simple , facile de chercher dans le mysticisme les raisons de ce mal ĂȘtre.
    Allant voir mon mĂ©decin, je n’ai pas osĂ© lui dire qu’elle se trompait, que je n’avais pas une dĂ©pression , mais une nuit noire de l’ñme. Peut importe l’ñme, qu’elle soit noire ou blanche. Le chemin des Flammes jumelles n’est pas sensĂ© pousser l’élu sous une locomotive. Oui, chĂšres Flammes, peut ĂȘtre que la Source dans sa grande sagesse nous envoie un message. Cela n’empĂȘche mes petites bougies chĂ©ries que cette notion est avant tout nĂ©e d’un mysticisme ChrĂ©tien « C’est quand l’ñme Ă©puisĂ©e a cessĂ© d’attendre Dieu, quand le malheur extĂ©rieur ou la sĂ©cheresse intĂ©rieure lui a fait croire que Dieu n’est pas une rĂ©alitĂ©, si nĂ©anmoins elle continue Ă  aimer, si elle a horreur des biens qui prĂ©tendent le remplacer, c’est alors que Dieu aprĂšs quelque temps vient jusqu’à elle, se montre, lui parle, la touche. ». Similitudes ? Plagiarisme ? Le cheminement intĂ©rieur est bel et bien la. Et en sortir ne se fera pas par la priĂ©re ou les tarots. MĂšre ThĂ©rĂšsa en aurait souffert entre 1948 et 1997. Peut ĂȘtre est il temps d’appeler un chat, un chat et une depression
. une dĂ©pression. Cela n’empĂȘche pas que les vibrations entre deux personnes sont prĂ©sente, et qu’il existe Ă©normĂ©ment d’inconnue. Oui, peut ĂȘtre que les Ăąmes se parlent, oui, peut ĂȘtre que le destin, la chance, le karma existent. Mais faut il en souffrir pour autant ?
    Mon conseil : prenez le recul nĂ©cessaire , le monde d’internet est plein de vampire assoiffĂ©s de larmes.

    En attendant
.
    J’ai parlĂ© a la mort.
    C’est ainsi que A Sanchez dĂ©crit la dĂ©pression. La mort, la fin , devient une amie, un phare dans la nuit. Dans ces moments ou les repĂšres s’estompent, ou le passĂ© devient noir, ou le futur n’existe pas, le sens de notre mission universelle est gelĂ© , en voyage sur une terre fantĂŽme, au delĂ  des ocĂ©ans de tristesse. La mort est un acte d’amour. D’amour pour les autres qui n’ont plus Ă  subir l’abjecte personne errante dans les limbes d’entre les mondes, hĂ©sitante entre deux rive mais appelĂ© par HadĂšs qui lui tend les bras dans une froide accolade.
    La maladie est un vampire qui se dĂ©lecte de l’énergie vitale, ne laissant debout qu’un corps sans Ă©lan, sans vision, un esprit tournĂ© vers sa propre souffrance, aux aguet du moindre signe, de plus petit battement de cƓur, de la plus infime distorsion d’une normalitĂ© imaginaire.
    Les mĂ©decins, toujours aptes Ă  dĂ©finir les maux, listent dans les symptĂŽmes la tendance Ă  se dĂ©valoriser, Ă  trouver des fautes, des pĂȘchĂ©s subjectifs dont le malade est l’unique source. Cette incapacitĂ© Ă  prendre du recul enfante l’envie de se soumettre a l’ultime punition, ou, dans ce cas, l’ultime dĂ©livrance. Alors nait une angoisse sourde, tuant le sommeil, un monstre imaginaire, tapis, prĂȘt a bondir. Il est informe, n’a pas de nom. Et pourtant, il fait battre le cƓur trop vite, respirer trop fort. Le maton d’une prison sans fenĂȘtre. Ne pouvant le nommer, car il se cache au plus profond de l’inconscient, le chasser demande du temps, de la persĂ©vĂ©rance et de l’aide.
    Il est rare que la bĂȘte subvienne sans raison. Souvent, un Ă©vĂšnement provoque une fissure dans l’ñme par laquelle elle se faufile. Puis, elle y fait son nid, se nourrissant des joies et des amours, chiant des peines, dans une merde immonde et pourrissante qui infecte la raison. Mais, parfois, Ă  force de combat, le monstre s’affaibli. Il ne reste alors qu’une saine tristesse, avec ce gout d’ amertume que laisse au fond de la gorge les regrets acides des occasions manquĂ©es.
    Mais si l’on sort , c’est une renaissance dont les cicatrices demeurent peut ĂȘtre, mais, comme toute initiation, crĂ©e un ĂȘtre neuf, lavĂ©, en quelque sorte, Ă©clairĂ© de l’intĂ©rieur. Mais l’Homme est ainsi fait qu’il pourrait replonger rapidement dans ces sottes habitudes, oubliant l’odeur putride de la tombe que , quelques mois encore, il s’affairait a creuser.
    Moi, J’ai parlĂ© avec la mort, j’ai nagĂ© dans le Styx et je veux vivre
    J’ai une chance immense d’avoir Ă©tĂ© bien entourĂ©, Ă©duquĂ© et de n’avoir pas placĂ© une fiertĂ© sur des stĂ©rĂ©otype que, encore de nos jours, cataloguent le malade dĂ©pressif comme un-e faible, sans ressort.
    Il est important de rappeler, que la dĂ©pression clinique est une vrai maladie, que le cerveaux est un organe et que , Ă  l’instar de tout organe, il arrive qu’il dĂ©bloque. La dĂ©pression tue. Oui, c’est une maladie mortelle, mal comprise, dont la gravitĂ© est souvent sous Ă©valuĂ©e. Elle est invisible, ne fait point tousser, et sa douleur est sourde, interne, immense. Elle coiffe sa victime de lunettes dĂ©formante, parle Ă  sa place, agit en son nom.
    La santĂ© mentale est prĂ©cieuse, une faille peut dĂ©structurer un individu, une famille, un amour, un travail. Il faut faire fi des stĂ©rĂ©otypes. Une dĂ©pression comme toute maladie, se soigne. L’ignorer, tenter de la battre lorsqu’elle est installĂ©e n’as pas d’effet. Soignez vous une pneumonie avec du Yoga ? Non. Soyez attentif Ă  vos pensĂ©es, aux changement de comportement de vous proches, collĂšgues, amis. Ne les laissez pas se noyer dans le Styx. Des centres d’aident existent, les mĂ©decins traitant, les urgences Ă©galement. Ne laissez pas l’ego, la source et la fiertĂ© creuser le nid de la bĂȘte

  • Bonjour,
    J’ai dĂ©couvert votre site aprĂšs avoir dĂ©couvert le terme de Flamme Jumelle et qu’il Ă©tait probable que j’ai rencontrĂ© mon autre partie… mon runner…
    Sauf qu’aprĂšs avoir lu beaucoup de vos articles, et ayant conscience du travail personnel qui m’incombe aujourd’hui, je m’interroge tout de mĂȘme sur un point: Est-il ma flamme jumelle ou Ă©tait-ce juste une relation toxique?
    Comment en ĂȘtre certain?
    Je sais que la finalitĂ© n’est pas forcĂ©ment trĂšs diffĂ©rente pour moi puisque je ne dois pas me rattacher Ă  l’idĂ©e de le retrouver mais tout de mĂȘme… j’aimerais ĂȘtre fixĂ©e.
    Je me demande dĂ©jĂ  si une telle relation allant de la rencontre, Ă  l’amour puis Ă  la sĂ©paration peut s’inscrire dans un trĂšs court laps de temps car c’est mon cas… nous avons traversĂ© ces phases en l’espace de 3 mois Ă  peine et tout Ă©tait si intense que je suis encore sous le choc (ceci dit la sĂ©paration remonte Ă  une semaine).

    Bref, je ne sais pas si vous pourrez m’aider Ă  y voir plus clair mais je vous remercie pour vos articles Ă©clairants

  • Bonjour,
    Je n’ai dĂ©couvert le langage FJ que rĂ©cemment, mettant enfin dĂšs mots Ă  ce que je pouvais vivre. Je n’ai jamais eu de relation physique avec mon runner mais une communication non verbale trĂšs forte. RĂ©voltĂ©e par son comportement que j’analysais comme narcissique, je lui ai avouĂ© mes blessures avant de partir pour une courte durĂ©e. Je le revois dĂ©sormais mais dans un cadre institutionnel. Il est revenu puis repars dĂ©sormais. Ne voulant plus revivre cette phase de souffrance, j’essaie de grandir. Je sais ĂȘtre encore en dĂ©pendance et cela m’attriste. Mais je travaille sur l’effort. Le pire pour moi est de ne pas savoir ce qu’il ressent.

  • Chaque personne a la vĂ©ritĂ© en lui et tant qu’on reste sur les site de coaching et de spiritualitĂ© a la con, on ne saura pas rĂ©ellement pourquoi soudainement on est amenĂ© Ă  vivre une histoire aussi douloureuse.
    RecentrĂ©e vous sur vous, cherchez l’existence de Dieu et vous trouverez la rĂ©ponse que de claquer des sous Ă  des coachs ( dĂ©veloppement personnel, soin Ă©nergĂ©tique et blablabla) qui se font la guerre de savoir qui a la vĂ©ritĂ© absolue.
    Personne ne l’a, tous font leur marketing!
    Écoutez vous, vous avez la rĂ©ponse en vous.
    Je suis flamme jumelle et c’est absolument pas les mĂ©diums ou les mĂ©dias qui me l’ont dit, c’est bien Dieu qui m’a guidĂ© aprĂšs 9mois de recherche.
    Alors confiez vous a la bonne personne et la bonne personne c’est bien le crĂ©ateur.
    S’il y a de plus en plus de flamme jumelle, ne soyons pas Ă©tonnĂ©s. C’est une bonne punition en mon sens, pour ce manque d’amour: plus de respect pour ses propres parents qui sont nos premiers Dieu sur terre.
    Refaites le lien entre flamme jumelle et votre vĂ©cu familial ( mĂšre et pĂšre) et vous verrez au combien c’est riche d’enseignements.
    A bon entendeur!

    • J’Ă©tais Ă  fond de fonder un foyer avec mon autre moi, mais au final, je prend du recul et je vois ce qu’il m’apporte. Je ne suis pas Ă  vouloir cout que coĂ»t former un couple avec lui, cela me plairait bien. Mais c’est pas ça la finalitĂ©.
      Quand on comprend cela, on est paix avec nous mĂȘme. On gagne en respect, en honnĂȘtetĂ©, en HUMILITÉ, en gros on terrasse un Ă©go malplacĂ©.

  • Heureusement que Dieu sait parce que si on en crois certain Marie Madeleine et JĂ©sus en Ă©taient. Et voyez oĂč cela les a menĂ©s.. ceci dit, clairement, fj ou pas, la vivance de chacun a un impact sur la façon dont cette relation est vĂ©cue . D ou l’importance d’un coach ou psy pour aider Ă  voir clair, non pas en la source ou Dieu ou le grand mouton cĂ©leste mais en nous. Quant Ă  parent=dieu ce cher Sigmund Freud peut en parler….Ă  notre que dans le PanthĂ©on, des dieux , il y en a de toutes sortes

    • Ne confondez pas coach( des gens qui s autoproclament pour se faire juste du fric) et psy ( formĂ©s sĂ©rieusement avec des annĂ©es d Ă©tudes, ne devient pas psy qui le veut, mais qui le peut, ).
      AprĂšs je suis dĂ©solĂ©e pour vous si vous ne croyez pas en Dieu, c’est bien dommage!

  • Eve je suis sincĂšrement heureux pour vous que vous ayez vos rĂ©ponses. Quand Ă  moi je respecte mon prochain qu’elle que soit ses croyance tant qu’elle ne dĂ©bordent pas sur la libertĂ© et le respect des autres. En ce , je pense ĂȘtre plus “chretien” que la majoritĂ© des zelotes missionnaires. Je vous souhaite de tout cƓur le meilleur Ă  vous et Ă  votre jumeau ou jumelle,

  • Tout ce que je lis ici, que ce soit dans les articles ou dans les commentaires m’Ă©tonne beaucoup.
    A aucun moment mon runner n’a pu me donner l’impression d’ĂȘtre un perverses narcissique, mais vraiment pas, et l’article ne le dĂ©crit pas non plus.
    Peut ĂȘtre ai je eu de la chance…
    Il m’a mentit pour se protĂ©ger, mais presque Ă  chaque fois alors qu’il me parlait, je savais ce qui Ă©tait faux et ce qui Ă©tait vrai, et surtout pourquoi tous ces mensonges. Je savais lire en lui, et toujours des rĂȘves me montraient ses peurs et ses doutes Ă  la racine de ce comportement. Je le laissais dĂ©rouler ses mensonges, en observant sa souffrance que je voyais de facon palpable. Je ne sentais mĂȘme pas de manque de respect lĂ  dedans. C’est d’ailleurs aussi par respect pour ses souffrances que je les acceptais, parce que je savais qu’il ne pouvait pas faire mieux, que la vĂ©ritĂ© Ă©tait trop pour lui. Comment lui en vouloir d’ailleurs.

    Il est parti, silence radio, il ne m’a pas dit au revoir bien sĂ»r. Il m’a recontactĂ© une fois, puis Ă  nouveau le silence total. À aucun moment je n’ai pu le confondre avec un pervers narcissique ou avoir le moindre doute, d’ailleurs un pervers narcissique ne serait pas parti comme ça, il aurait ressenti le besoin de revenir, pour maintenir ses “effets”.
    Mais entre nous jamais une parole dĂ©sagrĂ©able, aucun reproche, jamais il n’a voulu me culpabiliser de quoi que ce soit. Seulement des silences. Toujours beaucoup de tendresse dans nos moindres Ă©changes, verbaux, physiques, nos regards, tant d’amour dans nos regards. Et quand je pense Ă  lui, c’est surtout une vague d’amour immense que je ressens. Aujourd’hui je revis, mais pas un jour ne se passe sans que je pense Ă  lui. Je continue Ă  espĂ©rer, et un peu Ă  attendre une rĂ©union,peut ĂȘtre dans 20 ans, si nous sommes encore lĂ , de nouveaux contacts… Un jour j’arriverai peut-ĂȘtre Ă  ne plus espĂ©rer.

    D’origine asiatique, j’ai du mal Ă  comprendre qu’on puisse confondre amour inconditionnel et “j’accepte tout”. On aime nos enfants d’un amour trĂšs profond, mais justement parce qu’on les aime, on met des limites. Normalement. Pourtant en France on dit “qui aime bien chĂątie bien”?

    Bref, je ne me suis pas sentie concernĂ©e ici, mais c’est intĂ©ressant de voir comme les parcours peuvent se ressembler tout en diffĂ©rant.

    Bon courage Ă  tous et bises

  • TrĂšs fort!! Une trouĂ©e de comprĂ©hension Ă  finir d’Ă©plucher, plus de 10 ans aprĂšs… aprĂšs des questionnements n’arrivant pas Ă  prendre suffisamment d’altitude pour voir clair… C’est un peu comme s’arracher d’un pĂ©trin (pour imager).. Merci!!

  • Je rejoins le commentaire de Marion : moi aussi je suis assez surprise de ce que je lis sur cette page, je ne reconnais pas non plus mon runner dans ce portait, et je n’ai jamais eu aucun doute sur la possibilitĂ© que ce soit un pervers narcissique (et pourtant j’ai croisĂ© d’autres personnes qui rentraient dans cette case, donc c’est mĂȘme pas que je ne les repĂšre pas). Tout ce qu’il a fait a Ă©tĂ© fuir, mais jamais il ne m’a critiquĂ©e, retournĂ© la situation contre moi, usĂ© de double contrainte, refusĂ© de parler d’un sujet ou fait culpabiliser, au contraire, il a toujours reconnu sa part de responsabilitĂ© sans discuter quand il m’a blessĂ©e, et je ne me souviens que d’amour, de respect et de douceur dans nos Ă©changes. Il ne m’a jamais menti non plus, je voyais bien que tous ces sentiments le paniquaient et qu’il n’y a rien compris (il me l’a d’ailleurs confirmĂ© bien plus tard) mais il a toujours Ă©tĂ© transparent avec ça.

    Cela dit, lĂ  oĂč je suis d’accord avec l’article, c’est que je trouve que tout le concept FJ met, en fait, une pression terrible, sur le chaser en particulier ! Ce double discours qui dit “vous allez le retrouver mais d’abord il vous faut ĂȘtre assez bien pour ça, et si vous y arrivez pas en plus vous bloquez l’autre”, je le trouve super dur. En tout cas, j’ai appris que tout cela existait par hasard quelques semaines aprĂšs qu’on se soit revus aprĂšs 10 ans de sĂ©paration, et honnĂȘtement, je ne sais dĂ©jĂ  pas trop que faire de cette nouvelle alors que tellement d’eau a coulĂ© sous les ponts que j’ai eu le temps de faire ma vie avec quelqu’un d’autre (et avec bonheur), qu’on est surtout heureux de savoir qu’en fait on n’avait pas rĂȘvĂ© et que l’autre voit toujours Ă  travers nous, et que je n’ai pas du tout envie d’une rĂ©union pour le moment, mais je ne suis pas certaine que j’aurais rĂ©ussi Ă  avancer de mon cĂŽtĂ© si je l’avais dĂ©couvert au dĂ©but… C’est plus facile de se tourner vers soi quand on est sur qu’on a rĂȘvĂ© ce lien et que l’autre ne nous aimait simplement pas, quelque part ! Et il semble que si vraiment il le faut, la vie se charge de nous envoyer autre chose pour nous faire lĂącher prise si on n’a toujours pas compris, donc je me demande parfois si s’identifier Ă  cette Ă©tiquette FJ ne dessert pas plus qu’autre chose.
    Bref, dans tous les cas je souhaite moi aussi courage et lumiĂšre Ă  celles et ceux qui en ont besoin et qui passent par ici <3

    • Bonjour Roxane,
      ce n’Ă©tait peut ĂȘtre pas votre FJ tout simplement ? juste un homme qui “n’aimait pas assez .. ” en tout cas la vie aprĂšs avec une autre personne est possible et heureuse .. haut les cƓurs ! il faut se libĂ©rer de toute relation toxique, on ne peut pas obliger l’autre Ă  aimer.. tout simplement …

      • Bonjour Beata !
        Alors si : au contraire, je suis certaine que si le concept de FJ existe (et ça c’est une vaste question !), c’est ce que lui et moi sommes (et j’ai aimĂ© et Ă©tĂ© aimĂ©e par d’autres, je peux comparer un peu). De mĂȘme, pour moi la question n’est pas tellement qu’on ne peut pas obliger les gens Ă  nous aimer : je sais qu’il m’aime, comme moi. Je ne suis pas amoureuse de lui, mais il est moi et je suis lui donc je l’aime comme je m’aime, et je le perçois Ă  chaque fois qu’on se croise (bon, je vous jure que je parle comme Mme Soleil, lĂ , mais en vrai je suis plutĂŽt rationnelle, j’accepte juste une Ă©vidence que je ne comprends pas mais qui ne me fait plus de mal). C’est surtout qu’on ne peut pas obliger les autres Ă  faire ce qu’on veut, et qu’on peut aimer les gens tout en n’ayant pas les mĂȘmes envies, besoins et capacitĂ©s et en sachant qu’en l’Ă©tat, on ne peut pas ĂȘtre heureux ensemble. Et ĂȘtre heureux qu’ils suivent leur propre chemin. Du coup y a un moment oĂč il ne reste plus que de l’amour, et c’est ça que je trouve chouette (et ce que j’essayais de dire dans mon commentaire sans doute mal fagotĂ© x)) ! Et oui, la vie heureuse avec quelqu’un d’autre est possible, heureusement, et ça aussi c’est une bonne nouvelle 🙂
        Courage et amour à tous ceux qui en ont besoin 😉

  • Je pense que c’est un amalgame avec une relation karmique toxique. Oui il y a des choses toxiques dans un parcours FJ, puisque ça relĂšve des traumas les plus anciens pour chacun, mais Ă  ce point, heureusement pas ! Je suis passĂ© par une relation karmique avec un (vrai) PN avant de rencontrer ma FJ 3 ans aprĂšs, le malheur est de faire subir des sĂ©quelles de ce PN inconsciemment Ă  l’autre car on en chope des entitĂ©s “fantĂŽmes de l’autre” qu’il faut nettoyer. Mais la vrai FJ, c’est de l’empathie dans les 2 sens, un miroir de nos parts d’ombres qui empĂȘche de se voiler la face. Impossible pour moi d’envisager autant de perversion dans cette relation, bien que forcĂ©ment il y en a en fonction des blessures…

  • Une rĂ©fĂ©rence intĂ©ressante, la BD de Sophie Lambda, “Tant pis pour l’amour”. On voit bien la similitude entre les lunes de miel dĂ©crites dans les FJ et celle de la relation avec un PN.
    Les vrais pervers narcissiques au sens clinique du terme sont hyper rares.
    Bon nombre de relations manquent surtout de clartĂ© qui pendant un temps, arrange bien les deux parties co-dĂ©pendantes…
    De ma perception, aprĂšs 5 ans Ă  me documenter sur les FJ, avec les prises de conscience sur mon expĂ©rience et en lisant les commentaires des autres, ce que nous appelons un lien FJ semble ĂȘtre pour la plupart des cas, une simple relation dysfonctionnelle, impossible Ă  l’instant T ou banalement non rĂ©ciproque.
    Un fait: on n’a aucune preuve de rien pour l’instant.
    Un autre: il y a plus de relations toxiques que de personnes toxiques.

    Le mĂ©canisme est trĂšs bien expliquĂ© dans la BD. La victime est trop sensible Ă  la validation extĂ©rieure positive ou nĂ©gative (son baromĂštre d’Ă©go qui va un coup dans le rouge, un coup dans le vert). Cela donne du pouvoir Ă  celui qui est le moins en demande dans la relation (pn ou pas). Cela fait confondre Ă  la victime attention et amour.
    Quand on sait qui on est, on n’a plus besoin qu’on nous flatte, et si ça arrive, on sait que c’est une projection positive de l’autre sur nous qu’on n’a pas besoin de prendre trop Ă  coeur (sinon c’est la porte ouverte aux fantasmes et aux dĂ©sillusions ensuite). Idem pour la critique qui marche exactement pareil au final, mais dans le sens nĂ©gatif. Quand on sait ce qu’on veut, on accepte plus les relation Ă  2/10.
    Et si vous n’aviez jamais entendu parler de FJ, seriez vous restĂ© si longtemps?

    Du coup, l’urgence pour tenter de ne pas reproduire un schĂ©ma relationnel comme ça:
    -Pourquoi je me suis fait.e avoir par un PN, ou pour une majoritĂ© de cas, plus probablement par une personne avec des comportements/ failles narcissiques (encore une fois les vrais PN sont ultra rares), un Ă©vitant, quelqu’un pas impliquĂ©/ intĂ©ressĂ© qui a profitĂ© de mes sentiments envers lui/ elle pour combler ses propres failles narcissiques/ sa solitude en attendant de trouver “mieux” (pour lui/elle, d’aprĂšs ses critĂšres)?
    -Comment en guĂ©rir, quelles prises de consciences, actions, moyens Ă  mettre en place? S’occuper de nos propres failles Ă©gotiques, narcissiques, blessures pour ne plus tomber dans des relations toxiques, inĂ©gales, parce que quelqu’un aura fait mine de s’intĂ©resser Ă  nous?

    Car c’est ça le truc: les deux ont des failles narcissique. (ouch)

    OK, pour la plupart, on aura pas connu de montée de violence verbale/ physique et tous les trucs explicitement trash qui caractérisent les PN (voir la bd).
    Mais qui sait, si ceux/celles qui sont en vraie relation avec le runner n’ont pas vĂ©cu pire? Dans la BD, on voit que la suivante qui passe Ă  la casserole, sans doute encore plus sensible, vit encore plus de violences conjugales que la protagoniste de la BD.
    La fameuse “tierce” diabolisĂ©e chez les FJ est peut ĂȘtre votre sauveuse…. Peut-on envier quelqu’un qui est en relation avec une personne manifestement irrespectueuse et pas claire? Est-ce vraiment elle la personne toxique qui empĂȘche le/ la pauvre chĂ©ri.e de revenir vers vous? Pourquoi quelqu’un qui vous aime ne pourrait juste pas vous choisir vous, directement?…(ah oui le karma, il a bon dos XD) et si vous n’ĂȘtes pas choisi.e, vous n’ĂȘtes certes pas aimĂ©.e, ou alors, vous n’ĂȘtes peut ĂȘtre pas assez docile…?

    L’autre n’a jamais Ă©tĂ© violent avec vous? Et si c’est justement parce qu’en acceptant pas de vous engager dans une relation Ă  2/10, vous n’avez pas vu toutes ses facettes les plus sombres? Il ne faut pas pour autant coller aux discours des gens de la bubule FJ, qui en dĂ©duisent alors que du coup c’est une “vraie relation FJ” au prĂ©texte que c’est ce qui diffĂ©rencierait un runner d’un PN. Ce que tout le monde martĂšle en boucle car il ne faut surtout pas remettre en cause les FJ dont la nature contient beaucoup d’incohĂ©rences avec la dĂ©finition de l’amour. Et qui vous encourage Ă  garder la foi et tout le blablabla. Et Ă  se bercer d’illusions.

    Entre les deux extrĂȘmes FJ et PN, je pense qu’il y a quand mĂȘme un large spectre. L’autre n’est peut ĂȘtre ni l’un ni l’autre….ni mĂȘme “votre autre”. Moi perso, je n’appartient Ă  personne, mais si quelqu’un m’aime sainement, alors avec plaisir je lui serais fidĂšle et sans mĂȘme me forcer ou parce qu’il y aurait un contrat d’Ăąmes karmique quelque part planquĂ© dans le cosmos. Mais contrat auquel seuls les mediums auraient accĂšs et pas nous qui serions pourtant concernĂ©s, parce qu’il faut pas dĂ©conner quand mĂȘme, restons Ă  nos places de sous Ă©veillĂ©s dans la hiĂ©rarchie 5D que tous ne peuvent pas capter, mĂȘme pas avec la 5G.

    MĂȘme si le pire tord de celui que vous appelez runner est la non communication, c’est un manque de respect explicite, et un signe indiscutable de mĂ©pris, une chosification de vous et que la relation, peu importe comment vous l’appelez est morte si tentĂ© qu’elle ai un jour existĂ©. Il savait bien parler et beaucoup au moment de vous hameçonner, non?

    Dans le meilleurs des cas, c’est aussi peut ĂȘtre juste quelqu’un qui se rend compte de la toxicitĂ© de la relation, et ne veut donc plus la nourrir car il prend conscience des faux espoirs qu’il vous donne, du dĂ©sĂ©quilibre et donc arrĂȘte tout, pour que vous compreniez enfin.
    Si c’est fait juste par son silence, du jour au lendemain sans aucune parole Ă  votre Ă©gard, ce n’est pas trĂšs noble, ni franc, ni courageux mais ainsi va malheureusement la vie…

    Voir aussi la série documentaire sur le gosthing et ses mécanismes:
    https://youtu.be/EJjcbw_R6NY

    Alors, tous des runners ou tous des fantĂŽmes? Il y a rarement de l’amour (et encore moins divin) cachĂ© sous le silence radio prolongĂ©….ça ne fait pas de tous les gosther des fj, des pn, mais juste des humains lambda Ă  une Ă©poque de consommation et de zapping.

    AprĂšs tout ça, la seule promesse que je me suis faite, c’est de prendre soin de moi, d’enrayer et stopper beaucoup plus vite les relations douteuses, de faire plus confiance Ă  mes intuitions et surtout surtout d’avoir les corones de ne jamais gosther personne, mĂȘme si je l’ai subi, histoire qu’Ă  ma toute petite Ă©chelle, je puisse participer Ă  dĂ©jouer un peu ce comportement nuisible.

    • Bien vu Casper !!!!
      En effet, y’a de quoi devenir dingue avec tout ça…FJ/PN/ Amour non rĂ©ciproque/ Evitant/ DĂ©pendant affectif/ Personnes qui manquent de courage…tout est possible !

      Donc le mieux qu’on ait Ă  faire…c’est se respecter, se faire plaisir, s’ouvrir Ă  la vie et Ă  toutes ses opportunitĂ©s…bosser sur ce qui nous entrave encore…et devenir exigeant sur le plan relationnel.

      Je suis dĂ©solĂ©e pour les “runners” que la communautĂ© FJ cherche Ă  excuser et Ă  dĂ©diaboliser. En vrai… ils sont effectivement prisonniers de leurs peurs, de leurs prisons mentales, Ă©motionnelles et inconsciente …Et finalement, ils n’ont pas les clĂ©s pour ĂȘtre vraiment heureux (ou alors, ils se racontent des histoires pour se le faire croire..). Je ne les envie pas….

      Je prĂ©fĂšre avoir morflĂ©…. regardĂ© la dure rĂ©alitĂ© en face et mes blessures profondes..mais vivre dans mon authenticitĂ©. C’est le grand cadeau du travail sur Soi… (et contrairement Ă  ce que dit la communautĂ© FJ…OK l’autre nous renvoie un miroir…mais le taff, c’est nous qui le faisons et le courage, c’est nous qui le dĂ©ployons.. Faut pas l’oublier !!! Et si c’est Ă©gotique…Et ben tant pis !.)

      C’est ce Ă  quoi je m’engage en tout cas ! 🙂

      • Oui enfin vous savez, vous pouvez toujours ĂȘtre la runneuse de quelqu’un d’autre, tout en croyant ĂȘtre la chaseuse d’untel…
        C’est ça le danger Ă  se coller des Ă©tiquettes, Ă  s’auto proclamer FJ couple divin Ăąme Ă©lue par la source et inventer des concepts lĂ  oĂč c’est inutile et oĂč le seul truc d’utile c’est de regarder le cohĂ©rence entre ses actes/ paroles/ comportements/ limites/besoins/envies relationnels et ceux de l’autre, et si c’est pas compatible? Faire le dur travail d’acceptation et de deuil de la relation avec laquelle on s’est illusionnĂ©. Surtout arrĂȘter de pĂ©ter plus haut que son cul, car accepter son incarnation, c’est accepter un amour terrestre donc pas divin, CQFD. Pourtant ceux qui disent ĂȘtre des FJ, des Ă©lus, des supĂ©rieurs, vous rabĂąchent d’accepter votre incarnation. XD
        Les gens qui dĂ©fendent bec et ongle cette doctrine ne font que se contredire tout le temps. Ce dogme, en tout cas sur la toile par ceux qui en font commerce, n’est qu’un ramassis perpĂ©tuelle de dissonance cognitive. Et si vous les pointez du doigts car vous avez encore un minimum de cerveau (qu’ils n’ont pas rĂ©ussi Ă  totalement vous laver) on vous dit que vous ĂȘtes “mĂ©chant”, que vous n’ĂȘtes pas bienveillant. TrĂšs Ă©veillĂ© que d’ĂȘtre rĂ©fractaire Ă  tout dĂ©bat constructif, n’est-ce pas? C’est Ă  dire, si vous ne pensez pas comme eux et leurs moutons, vous ĂȘtes des mĂ©chants. Moi je ne le leur parle plus, puisqu’ils sont fermĂ©s Ă  la discussion. Je n’ai pas d’Energie Ă  gaspiller. Les croyances sont intimes et un sujet on ne peut plus touchy de toute façon.
        On pourrait dire que par mon silence je suis une “runneuse du concept FJ”. XD Mais en fait non, je fais silence lĂ  oĂč on me l’impose par fermeture d’esprit, et je parle lĂ  oĂč c’est un minimum autorisĂ© quoi.
        Quand on s’expose, qu’on s’Ă©rige en guide spirituel et qu’on est incapable de dĂ©battre en toute bienveillance, qu’on censure tous discours qui nuancent ou questionnent le nĂŽtre, on est pas un guide, on est un tyran, un gourou. Et au contraire l’Ă©lan pour remettre tout ça en question, poser des questions, relever les incohĂ©rences, aimer cultiver le doute sain, c’est l’instinct de survie, le besoin de sens, de cohĂ©rence, de santĂ© mentale, l’amour propre, la bienveillance pour soi et pour toutes les victimes potentielles des dĂ©rives sectaires FJ. D’ailleurs nous les moutons noirs, nous offrons nos services de remise en question gratuitement, sans rien attendre en retour, ni frique, ni admiration, ni likes, ni vues, ni abonnement. C’est dĂ©jĂ  plus proche de l’amour inconditionnel qu’on veut nous vendre, nan?!

        Il y a toujours deux points de vue et deux vĂ©ritĂ©s…Et ENCORE plus dans des choses invisibles et impalpables. Mon seul regret et de ne pas avoir entendu celle de l’autre, ça aurait Ă©tĂ© sans doute Ă©tĂ© utile pour comprendre mais en fait non, car ce que j’avais Ă  comprendre ici c’est qu’on ne peut pas tout comprendre, pas tout expliquer, et que les choses sont justes Ă  accepter et dĂ©passer. Dois-je pour autant, parce qu’il fait silence, le taxer de “runner”? TrĂšs rĂ©ducteur, orientĂ© et conditionnĂ©, non?
        Mais faire face Ă  ça, c’Ă©tait aussi accepter sa part de naĂŻvĂ©, sa part d’illusion, et ça pique trop, pour certains ou Ă  certaine Ă©tape de ce qu’on aime appeler “parcours FJ”.
        Alors ce concept est une aubaine pour rester dans son petit film d’amour divin et ne pas en voir les failles, rester la moule accrochĂ© Ă  son runner. C’est bien humain et pas divin ça comme comportement pourtant, non? CQFD encore, faut redescendre l’autre et son Ă©go spirituel Ă  soi de son pieddestal.
        Ca pique, arrache une part de nous, fait mal, mais ensuite ça libĂšre. Celles qui s’Ă©pilent Ă  la cire aprĂšs des mois de jachĂšres savent que ce qui fait mal laisse place Ă  une jambe toute douce ensuite, ahaha.
        N’importe quel homme Ă  qui vous faites comprendre que vous ne voulez pas de relation avec lui, si son scĂ©nario interne est diffĂ©rent du votre, peut se faire croire que vous ĂȘtes sa runneuse et dire ce que vous dites des runners, en parlant de vous sur les forums Ă  votre place s’illusionnant que VOUS ĂȘtes dans l’illusion et aveuglĂ© incapable de conscientiser votre amour pour lui…
        Ce concept n’a pas compris ce qu’Ă©tait le consentement et en ça il est toxique et abusif et certainement pas divin, mais ça, ça Ă  du mal Ă  percuter chez les gens Ă©veillĂ©s et les chasers lol.
        Les dĂ©viances de type “runner” de l’autre ne font pas de moi un chaser pour autant, ça ne m’intĂ©resse pas de cultiver ce caca.

        Cela ne fait qu’alimenter des relations dĂ©sĂ©quilibrĂ©es Ă  mauvais timing et ne m’intĂ©resse plus de nourrir un triangle de Karpman. Je n’ai pas envie de quemander des miettes, de rĂ©clamer, lĂ  oĂč cela devrait ĂȘtre naturel, Ă©vident, fluide, et je n’ai pas envie d’ĂȘtre oppressĂ©e car quand je dis non, c’est non en fait.
        De lĂ , aucun intĂ©rĂȘt Ă  ĂȘtre runner ou chaser, de personne, Ă  se le faire croire, Ă  faire “communautĂ©” autour d’un concept pour espĂ©rer ĂȘtre sain d’esprit juste parce que si d’autres y croient, aussi, ça nous rassure…et endort le peu de sursaut d’amour propre, de respect de moi et l’autre, qui pourrait dĂ©bunker les FJ.
        Le seul couple goal Ă  atteindre comme disent les jeunes, c’est 2 personnes Ă©quilibrĂ©es et communicantes, sinon, next. Et pas besoin de trouver d’autres thermes quand il y en a dĂ©jĂ  un qui existe et se suffit Ă  lui mĂȘme AMOUR. Tout le reste n’est que dĂ©viance, et si on a besoin d’inventer d’autres termes et dĂ©finitions de l’amour….c’est bien que ce n’est pas de l’amour. CQFD final.
        Ah et pour finir, attention aux experts, coach, thĂ©rapeutes holistique FJ qui n’ont d’holistique que leur ignorance, forcĂ©ment quand on est spĂ©cialiste de rien, on est spĂ©cialiste de tout…
        Vous avez le droit de ne pas ĂȘtre d’accord avec moi, cela ne me blessera pas, ne m’offensera pas, ne portera pas prĂ©judice Ă  un business sur ce sujet puisque je n’en ai pas. Ma prĂ©sente rĂ©flexion est libre de tout intĂ©rĂȘt financier, ou glorieux. Je commente parmi nobody anonymes, et j’en suis trĂšs heureuse ainsi. Je n’ai pas besoin d’ĂȘtre validĂ©e par des fans, de contrĂŽler mes vues, mes likes, d’ĂȘtre dans l’engrenage d’avoir toujours plus d’abonnĂ©s, de me faire pleins de tutunes avec mon rĂŽle d’influenceur spirituel. Je m’en fiche que vous soyez d’accord avec moi. Par contre ce qui me tient Ă  cƓur, ce qui fait sens pour l’humaine qui fait de son mieux pour laisser une jolie empreinte de son passage sur terre, c’est que les gens pensent par eux mĂȘme, avec le moins de conditionnement extĂ©rieur possible, et surtout dans leur intĂ©rĂȘt, pour des choses qui les rendront heureux et pas pour des gens qui les mĂ©prisent et les ignorent (“runner”) ou qui leur font croire qu’ils veulent leur bien, lĂ  oĂč ils veulent surtout maintenir une emprise et leur poule aux oeufs d’or (gourou).

        • Et bien …

          Je ne pensais pas que ma rĂ©ponse “lĂ©gĂšre” provoquerait un rĂ©action aussi vive.
          Je me fous des termes Runner et Chaser et en rĂ©alitĂ©,, . je suis tout Ă  fait d’accord avec vous sur la plupart des points.
          J’ai aussi Ă©tĂ© ce mouton noir des rĂ©seaux qui essayer de montrer un peu de cohĂ©rence, de discernement et d’analyse critique…Et je me suis fait lyncher… Donc, comme vous le dites, je mets maintenant mon Ă©nergie ailleurs…

          Effectivement, on peut ĂȘtre le runner de qqn d’autre… lĂ  oĂč je mets un bĂ©mol Ă  vos propos (mais Ă  but constructif)…c’est que l’autre n’est pas une proie innocente et nous un love-psychopathe qui s’est juste fait des films.

          Cette personne a sa part de responsabilitĂ© dans les signaux confus, ambigus, dans l’incohĂ©rence entre les paroles et les actes…et dans ce jeu d’intermittence qui induit une dĂ©pendance chez l’autre …mĂȘme si c’est fait de maniĂšre inconsciente…ce n’est pas non plus innocent…

          La personne en face (nous, moi) est responsable de ce qu’elle accepte…Oui, bien sĂ»r …et de toute façon, le souffrance engendrĂ©e nous fait bosser sur nous… et au final, on s’en sort.

          Perso, le blabla sur l’amour divin, inconditionnel, l’oeuf scindĂ© en deux, la mission divine commune, la fusion…c’est bullshit XXL…. par contre, malgrĂ© tout, et mĂȘme si le concept FJ me sort par les yeux, je dois bien admettre que cette rencontre est totalement, atypique, hors norme.. les ressentis et les expĂ©riences subtiles sont une rĂ©alitĂ©, ma rĂ©alitĂ©.
          Maintenant, peut-ĂȘtre que c’Ă©tait mon petit vĂ©cu Ă  moi…et que j’Ă©tais seule dans mon trip …mais je ne peux pas dire que je ne l’ai pas vĂ©cu.

          Et pour moi, ce n’est pas normal ni habituel que quelqu’un prenne autant de place dans mon coeur et dans ma tĂȘte…maintenant….de lĂ  un crĂ©er un concept la-dessus…. il n’y a sans doute pas besoin.

          Maintenant, quand l’autre ne veut pas…Et bien il ne veut pas….et c’est Ă  nous de reprendre notre vie en main.

          Et en fait…on est lĂ , Ă  parler de choses qui ne devraient mĂȘme plus nous questionner et nous intĂ©resser et qui devraient faire partie d’un lointain passĂ©. Parler des FJ, mĂȘme pour dire que c’est de la merde en boite..c’est quand mĂȘme en parler et focaliser son attention dessus….alors….voilĂ . Il faudrait se dire Adieu ….

          • PS : aprĂšs rĂ©flexion (merci pour la petite introspection dĂ©clenchĂ©e par votre message!), je pense que je ne pourrais jamais ĂȘtre le “Runner” de qqn d’autre.

            Pour cela, il faudrait d’un seul coup me transformer en personne confuse, dĂ©connectĂ©e de ses Ă©motions, qui joue avec l’autre, qui utilise l’autre, son Ă©nergie, son attention, sa bienveillance…qui est dans l’ambiguĂŻtĂ©, son faux-self…

            Or je pense (et tant pis si c’est prĂ©somptueux) que c’est impossible. AprĂšs tout ce travail personnel, et Ă©tant donnĂ© mon tempĂ©rament (besoin de clartĂ©, de positionnement), Ă©tant donnĂ© le respect que j’ai pour les autres et pour moi-mĂȘme…. je ne vois pas comment je pourrais jouer ce jeu-lĂ .
            Au pire, ce serait un NON clair et affirmĂ© (et ça, c’est juste…et encore heureux qu’on a le droit de refuser une relation), mais rien Ă  voir avec un Runner et ses fameux allers-retours….

          • Alors lĂ  je suis totalement d’accord avec vous sur la fin de votre message. Je dois encore avoir un reste de complexe du sauveur qui fait que je ne supporte pas que des gens continuent par se faire arnaquer et s’auto arnaquer soi mĂȘme, d’oĂč ma prĂ©sence encore dans les parages. Enfin surtout parce que des gens ont rĂ©pondu Ă  mes vieux commentaires et que j’ai rĂ© rĂ©pondu dessus😉.
            Par contre pour préciser en réponse à votre PS, je ne remettais pas en question vos ressentis.
            Je voulais dire que tout est question d’interprĂ©tation d’un concept, de perception comme c’est le sujet de ce site.
            Donc quand je dis “vous pouvez ĂȘtre la runneuse d’un autre”, c’est plutĂŽt un vous gĂ©nĂ©rique d’exemple, j’aurais dĂ» le prĂ©ciser….vous et moi et tout le monde, pouvons ĂȘtre le runner d’un autre…de son point de vue Ă  lui!
            Dans le sens oĂč mĂȘme si vous vous ĂȘtes claire, ĂȘtes persuadĂ©e de l’
            Être, de votre mieux, vous ne pouvez pas contrĂŽler les pensĂ©es, fantasmes et rĂ©actions de l’autre Ă  vos actes et paroles qui pourras toujours tout interprĂ©ter…surtout quand des madame Irma 2.0 encourage les chasers de base sains d’esprit Ă  une forme d’erotomanie sous prĂ©texte que tout est possible en 5D quitte Ă  ignorer la 3d sous couvert de foi et lien divin, vous voyez?
            Pour moi chez les chasers, il y a faire d’autruche…car oui l’autre en face est ambiguĂ« et tout ce qu’on veut Ă  plus ou moins fort degrĂ©…et en profitent…mais qu’il s’agisse d’un PN, d’un “runner”, ou d’une illusion runner… ça revient au mĂȘme quand on a rĂ©cupĂ©rĂ© un tant soit peu de discernement et qu’on rembobine le film, si on est honnĂȘte, il y avait incohĂ©rences (ambiguĂŻtĂ© pour reprendre vos termes)…donc red flag!
            Mais on ne voulait pas voir, aveuglĂ© par l’amour, la connexion, le lien oĂč ce qu’on croyait l’ĂȘtre… oĂč se que l’on voulait nommer ainsi pour Ă©viter la violence de l’acceptation. Encore une fois tout ce qu’il y a de plus humain et ce n’est pas honteux ni Ă  juger. En revanche l’escroquerie en bande organisĂ©e 2.0 qui exploite le filon, ça…

        • Oui bien d’accord aussi avec votre derniĂšre rĂ©ponse.
          L’autre est responsable des signaux flous, ambigus et de son mĂ©canisme qui le pousse Ă  bien profiter de la situation…et nous (au dĂ©but en tout cas), on est responsables de ne pas avoir vu…ou en tout cas, de ne pas avoir mis un stop rapide Ă  ce relationnel dysfonctionnel.
          Pour les deux parties, se sont en effet nos croyances limitantes, souvent inconscientes, qui nous poussent Ă …ou nous empĂȘche de….
          Et vous avez raison….ceux qui en profitent pour en faire un business et maintenir les gens dans leur aveuglement, et leurs dĂ©pendances sont sans doute les plus coupables de tous.
          A nous tous de ne plus les laisser faire…

          Heureusement, il y aussi des gens bien, qui veulent aider…sans Ă©tiquette ni dogme…
          J’aime Ă  me le rappeler quand la folie de ce monde me saute aux yeux…

          Belle route Ă  tous !!!

  • Bonjour, merci pour cet article. J’arrive Ă  la fin du divorce, et aujourd’hui je ne sais pas. Pervers narcissique ? J’ai explorĂ© le sujet pendant 2 ans, il coche quasiment toutes les cases. Runner ? J’ai dĂ©couvert le concept de fj il y a 4 mois et lĂ  je suis tombĂ©e des nues. Notre relation correspond parfaitement. Il me dit qu’il n’a jamais eu l’intention de faire du mal. En tout cas, relation toxique. Alors aprĂšs 19 ans de patience, Ă  attendre ce retour de flamme, j’ai dit dĂ©finitivement stop. Je continue le travail sur mes blessures, peurs et manques dĂ©butĂ© depuis 3 ans et qui m’a permis de me dĂ©cider Ă  me choisir et ne plus accepter toutes ces limites non respectĂ©es.

    • Ce que je retiens et voudrait mettre en Ă©vidence dans votre message:

      -Un PN ne permets pas d’avoir une relation Ă©panouissante

      -Un runner ne permets pas d’avoir une relation Ă©panouissante

      –>peut importe la variante de la cause…La consĂ©quence est quasi la mĂȘme sur vous. Vous mĂ©ritez mieux, peut importe l’Ă©tiquette Ă  coller Ă  l’autre. Toute cette Ă©nergie mise pour comprendre qui est l’autre, vous mĂ©ritez de la rĂ©cupĂ©rer pour vous, vous aimer, vous comprendre et la donner Ă  quelqu’un qui saura l’apprĂ©cier, donc dans tous les cas ni le PN, ni le runner. <3

  • Bonjour Alexis,
    Bonjour aux Runner et Chaser,

    Je suis une runneuse et ton site m a vraiment éclairée et guidée et fait rire bien sûr (la grenouille à la casserole, s est exactement ça),
    Nous sommes allés aussi loin que nous avons pu avec mon chaser, aussi loin que j ai pu aller sans EFT ou methode Sedona, ou autre.

    Je voulais Ă©crire 2 choses :
    -La premiĂšre, s’ est la souffrance que j ai eu Ă  me retrouver bloquer, Ă  si mal communiquer ; quand j ai compris que j avais du passif agressif(avec ma phrase contraire), je l ai bien serti passĂ© et surtout de l avoir fait souffrir Ă  ce point lui, s Ă©tait horrible, s est lĂ  oĂč j ai eu ma nuit noire.

    -la seconde chose, s ‘est de partager ce qui m aide aprĂšs ce parcours :
    Je tiens un journal, oĂč dans les premiĂšres pages j ai Ă©cris la dĂ©finition du passif agressif, du camĂ©lĂ©on et du faux self.
    Au fur et Ă  mesure, je me suis rendu compte, et je me rend compte des situations qui correspondent, il y a toujours du boulot.
    – l EFT, est un vrais soulagement emotionel (j en fais seul mais pour mes trauma, je suis accompagnĂ©e );
    Et au niveau des abscences, maux de tete , trous de mémoires, s est le jour et la nuit.
    -ce qui m’aide beaucoup Ă©galement se sont les lectures que tu conseilles Alexis,
    Il y a le couple Hinks, Christel Petitcollin est elle aussi un vrai guide,
    Elle nous aide à nous connaßtre mieux, à nous défendre efficacement contre nos ex P.N., à défendre nos droits ; elle nous donne des nouvelles clés spirituelles aussi.
    Nous qui aimons apprendre et comprendre s est top.
    Elle Ă©cris que nous avons un courage hors norme
    avec notre vécu hors norme,
    Avec notre amour hors norme et l energie qui en decoule,
    et notre cerveau différent, on peu y arriver

    Bon courage Ă  nous tous

    Celinepaola

  • Super intĂ©ressant !

    Et quand on tombe enceinte de son Runner, et qu’on vit une fausse couche. Car on sent dans les deux cas qu’on est pas dans une relation dĂ©jĂ  et que c’est quand mĂȘme trĂšs bancal. Pour comprendre quelques mois plus tard, que c’est ma FJ. Et que je suis chaser. Et lui ne sait pas ce que sont les FJ ou enfin j’en sais trop rien en fait xD

    C’est la course poursuite du chat et de la souris. Des Je t’aime moi non plus.

    Et quand on sait tous les deux pertinemment qu’on va avoir un enfant ensemble ? On fait quoi ? XD
    Moi je me sens trĂšs bien seule mais j’ai aussi envie de rencontrer quelqu’un d’autre. Mais au moment de passer Ă  l’acte mon esprit veut et mon corps se refuse. Pouf tout s’arrĂȘte. Et mon corps veut l’autre. Pfiou. C’est relou quand mĂȘme.

  • Hello, c’est dommage le ,lien de la video ne fonctionne pas, on me dit que la video est privĂ©e …. merci pour vos textes trĂšs Ă©clairants ! wow ça pique les yeux mais c’est bon !