Comment avoir une pensée juste et alignée + (exercice pratique)

Aujourd’hui on va parler du concept clé, initial, primordial, que tout un chacun va pouvoir vérifier dans sa vie de tous les jours. En fait, si t’es vraiment intéressé par ton bien-être tu vas vouloir utiliser ce concept.

T’es pas obligé de t’y mettre à fond, mais au moins joue au petit jeu que je vais te proposer histoire de voir ce que ça va donner. Ce concept est super puissant, car c’est la racine, la base, de ton bien-être.

Tout sujet est double

Si tu regardes bien, on vit dans un monde de dualité. Autrement dit, tu as :

  • Le haut et le bas.
  • Le froid et le chaud.
  • La santé et la maladie.
  • La richesse et la pauvreté.
  • Le jour et la nuit.
  • La gauche et la droite.
  • Etc.. etc..

Mais ce qui nous intéresse ici est la pensée juste, alignée et correcte. Autrement dit quand tu vas penser à un sujet, ce sujet est double et tu n’a que deux choix possibles.

  • Soit tu penses positif.
  • Soit tu penses négatif.

Jusque là rien de nouveau, mais si on pousse un peu plus loin, on arrive à…

  • Quand tu te sens bien, c’est parce que tu penses positif.
  • Quand tu te sens mal, c’est parce que tu penses négatif.

Jusque là, rien de nouveau, mais si on pousse un peu plus loin, on arrive à…

  • Quand je me sens bien, c’est que je suis en train de penser à ce que je veux.
  • Quand je me sens mal, c’est que je suis en train de penser à ce que je ne veux pas.

Si on pousse un peu plus loin, on arrive à…

  • Je me sens mal quand je pense à ce que je ne veux pas.
  • Je me sens mal quand je pense que je ne vais pas avoir ce que je veux.
  • Je me sens mal quand je pense que je ne suis pas en train d’avoir ce que je veux.

Et par opposition :

  • Je me sens bien quand je pense à ce que je veux.
  • Je me sens bien quand je pense que je vais obtenir ce que je veux
  • Je me sens bien quand je pense que je suis en train d’avoir ce que je veux.

Ce concept là, est 100% correct et 100% du temps que tu sois d’accord ou non c’est juste comme ça que ça marche. D’ailleurs, il ne tient qu’à toi de le vérifier chaque jour.

L’émotion t’indique la direction

Au début de l’article, on vient de dire que tout sujet est double. Aussi très souvent tu crois penser à ce que tu veux alors qu’en fait tu penses à l’absence de ce que tu veux et donc par conséquent, à ce que tu ne veux pas.

Exemple avec l’argent : Imagine qu’on est vers la fin du mois et tu te chopes en train de ruminer :

“Je veux plus d’argent”.

Pour toi, la phrase, la syntaxe est positive n’est-ce pas ? Pour autant elle ne l’est pas vraiment. En fait si tu scan ton émotionnel, tu ressens une émotion négative pendant que tu rumines cette phrase.

Pour toi tu “pense à l’argent” et donc “à ce que tu veux”. Mais en fait pas du tout.

  • Tu penses au fait que tu n’a pas assez d’argent,
  • Tu penses au fait que tu n’a plus assez d’argent,
  • Tu penses au fait que tu ne sais pas comment avoir plus d’argent tout de suite,
  • Tu penses au fait que tu n’arriveras pas à avoir plus d’argent.
  • Etc…

Finalement tu est bien en train de penser à l’Absence d’argent dans ta vie et tu te sens mal, bien que la formulation soit a priori positive. Aussi l’émotion devient alors ta boussole pour savoir si tu penses dans la direction de ce que tu veux, ou ce que tu ne veux pas.

Si tu fais le petit exercice que je t’ai mis plus bas, tu verras que ces concepts sont tout le temps vrais.

Finalement, voici le concept à expérimenter et à apprendre par coeur :

  • Quand je me sens bien, c’est que :
    • Je suis en train de penser à ce que je veux,
    • ou que je vais obtenir ce que je veux,
    • ou que je suis en train d’obtenir ce que je veux,
    • Finalement je crois c’est possible.

Du coup par opposition :

  • Quand je me sens mal, c’est que :
    • Je suis en train de penser à ce que je ne veux pas,
    • ou que je ne vais pas obtenir ce que je veux,
    • ou que je ne suis pas en train d’obtenir ce que je veux,
    • Finalement je crois que ce n’est pas possible.

Test, test test, c’est toujours vrai, quoi qu’il arrive ! Maintenant à cela on va ajouter un autre élément afin d’élargir ta compréhension de ce concept.

Soit dit en passant, ce dont je vais parler maintenant, t’es pas obligé d’y croire ou d’y adhérer pour obtenir les bénéfices de l’exercice que je donne plus bas 🙂

Alors t’excite pas Maurice, si cela choque tes croyances, t’a pas besoin de les changer.

Quand ton âme te parle…

Ton âme communique avec toi par le biais des émotions. Il y a un flux d’énergie, un courant de vie, de bien-être entre toi et elle :

  • Chaque fois que tu permets à ce flux de passer, tu te sens bien.
  • Chaque fois que tu ne permets pas à ce flux de passer, tu te sens mal.

Tu vois comment c’est super similaire à ce que je t’ai donné plus haut ? Mais cela veut dire aussi que :

  • Quand tu regardes dans la même direction que ton âme, tu permets, tu te sens bien.
  • Quand tu regardes dans une autre direction que ton âme, tu ne permets pas, tu te sens mal.

Ton âme veut ce qu’il y a de meilleur pour toi et donc, elle regarde toujours dans la direction qui t’es la plus favorable, celle qui t’élèvera. Mais toi tu décides de regarder ou…?

  • Chaque fois que tu regardes ailleurs, tu regardes un chemin qui t’es le moins favorable.

Finalement on pourrait dire que :

  • Chaque fois tu te sens mal, c’est parce que tu restreins le courant de vie,
  • Chaque fois tu te sens mal, c’est parce que tu restreins la communication de ton âme à toi.

Alors pourquoi tu couperais l’arrivée de ton bien-être?

Dans le monde physique, tu as un mental (qui casse généralement les couilles).

Si si il faut dire ce qui est LOL.

Aussi comme déjà expliqué dans d’autres articles, il va produire les “pensées barrages”.

Celles qui vont contre ton bien-être.

Il ne fait pas cela méchamment, il fait juste son taf qui est de te protéger (Voir article sur le cocon).

Du coup, chaque fois que tu a ce genre de pensées barrage, tu fermes le robinet d’eau entre ton âme et toi. Finalement tu restreins l’arrivée de bien-être et par conséquent tu te sens mal.

Dans l’image ci-dessus, imagine que :

  • Ton âme soit le lac,
  • Le barrage ton mental,
  • L’eau qui coule est la quantité de bien-être/informations qui passe de ton âme à toi.

Et toi dans l’histoire… t’es le décideur, celui qui permet d’ouvrir les vannes ou pas.

  • Quand tu ne permets pas, c’est ton mental qui est en charge.
  • Quand tu permets, c’est toi qui es en charge.

Finalement on pourrait dire que :

  • Quand tu permets, tu choisis l’union avec ton âme et tu choisis le bien-être.

Jusque là tu suis ?

Si tu suis pas relis l’article putain j’ai mis 6 heures à l’écrire, fait un effort ! 🤣🤣🤣🤣

Mais comme tu n’es pas conscient de ce mécanisme, tu vis alors dans l’inconscience. Tu vis en étant piloté à un certain degré par ton mental et sa programmation. C’est donc lui qui décide d’ouvrir les vannes ou pas.

Quand tu te sens mal, tu crois que c’est parce qu’il te manque quelque chose et que ce quelque chose se trouve à l’extérieur de toi (reconnaissance, partenaire, argent, stabilité matérielle, etc.)

Si je résume en gros c’est ça.

Comment mettre à profit ce concept ?

Maintenant qu’on a posé les bases, tu devrais avoir compris que :

  • Ton âme regarde toujours le chemin le plus favorable pour toi.
  • Ton mental regarde toujours le chemin le moins favorable pour toi.

En fait, ce que je viens de dire là est pas vraiment correct, car de son point de vue ultra limité, le mental regarde toujours le chemin le plus favorable pour toi : la sécurité donc la zone de confort.

Du coup, face à la communication de ton âme qui te pousse à l’expansion (chemin le plus favorable), ton mental va considérer cela comme dangereux, car qui dit expansion, dit découverte et donc sortir de sa zone de confort.

Pour le mental, sortir de ta zone de confort est dangereux.
Il fera alors tout pour que tu ne sortes pas.

Du coup, ton mental fera barrage aux messages de ton âme en croyant bien faire. En fait ton mental ne voit pas plus loin que le bout de son nez.

En fait, il fait au mieux avec ce qu’il a entre les mains : sa programmation.

Du coup voici ce qu’il se passe.

Quand ton âme (le lac) tente de t’envoyer des messages, elle va se heurter contre le barrage (mental) qui laissera ou non passer les messages (l’eau). Il est alors le décideur.

  • Soit le message colle avec sa programmation et il laissera couler.
  • Soit le message ne colle pas avec sa programmation et il fera barrage.

Comment tu sais qu’il fait barrage ?

Chaque fois que tu ressens une émotion négative, c’est que ton mental fait barrage.
Ton sentiment de mal-être est la conséquence du barrage de ton mental.

Donc quand tu te sens mal, on pourrait dire la chose suivante :

Je me sens mal, car mon mental produit automatiquement des pensées qui vont à l’encontre de ce que je veux, car il bloque un message de mon âme qui me pousse à grandir, découvrir et vivre une expansion.

Finalement :

Plus l’intensité de ton mal-être est important, plus le message de ton âme est important.

Dit autrement :

Plus ton âme veut que tu ailles à droite, plus ton mental fait barrage et plus tu as peur d’aller à droite.

Bouddha disait :

« Le changement n’est jamais douloureux, seule la résistance au changement l’est »

Comme ton mental fait de la résistance, il va te sortir sa meilleure arme, la peur. Tu vas alors avoir pleins de pensées barrages et des scénarios catastrophes qui vont te dire des trucs du genre :

Mais si tu vas à droite alors il va t’arriver ceci ou cela.

Mais comme tu ne sais pas encore comment tout cela fonctionne, tu écoutes ta peur en croyant bien faire, et tu vas aller dans la direction opposée à ton âme.

Autrement dit, si aller à droite te fait peur, tu iras à gauche.

Du coup dans l’histoire, tu décides réellement quoi et quand…? C’est ce que l’on va voir de suite.

Exercice pour reprendre le pouvoir

Voici un exercice tout simple, mais vraiment puissant qui va te permettre de passer d’une émotion négative à positive et par conséquent d’avoir une pensée plus alignée et juste. En fait, tu vas devenir le décideur car ton mental fonctionne en automatique que tu sois d’accord ou pas.

Aussi, toute l’astuce ici va être d’être de plus en plus présent avec soi-même et donc présent vis-à-vis de son émotionnel. Du coup tu veux “écouter” ton émotionnel pour savoir comment tu vas.

Dès que tu ressens un inconfort, tu utilises l’exercice suivant.

Ah ouais, juste pour info.

Une pensée alignée et juste, est une pensée en accord avec Qui-Tu-Es.

C’est au mental de s’adapter à ton âme et à tes choix et non l’inverse. Ton mental est un micro ordinateur, ou ton ordinateur de bord, c’est qui décide, ou et quand tu fais une mise à jour.

Alors reprend ton pouvoir Coco 🙂

Voici l’exercice du pivot :

Quand tu détectes une émotion négative :

Étape 1 – Dis STOP et prends quelques secondes de pauses.
Étape 2 – À quoi est-ce que j’étais en train de penser juste à l’instant ?
Étape 3 – Est-ce que cette histoire pensait à ce que je voulais ou à ce que je ne voulais pas ?
Étape 4 – Tu reformules alors dans ta tête l’inverse de ton histoire.
Étape 5 – Tu vas alors passer d’une émotion négative à positive.

Exemple concret : Je ressens une émotion négative.

Étape 1 – Je dis STOP et je prends quelques secondes de pause.
Étape 2 – À quoi je pensais la ? -> “Putain j’ai peur de quitter mon job et de créer ma boîte.”
Étape 3 – Tu pensais alors à ce que tu ne voulais pas :

Tu ne veux pas être ruiné, prendre des risques, être en manque d’argent pour payer ton loyer et terminer sous un pont etc.

Étape 4 –  Reformulation -> “Il doit être certainement possible de démarrer ma boîte pendant que j’assure mes arrières avec mon job, ainsi je peux payer mon loyer et manger, tout en créant mon empire.”

Étape 5 – Tu te sens un peu mieux.

Finalement, si tu as envie de créer ta boite, c’est que ton âme veut vivre l’expérience et te pousse à le faire. Mais pour ton mental (chargé de ta sécurité) créer une entreprise est dangereux. Eh oui, il a plein de “programmes” acquis en fonction des informations et préjugés qu’il a reçu au cours de ta vie.

Il fait donc barrage et essaie de t’empêcher d’être ruiné. Il fait son job et la vérité, il est plutôt bon.

Toi job à toi, c’est d’utiliser ton discernement, être présent, être lucide, être aux commandes, dans l’observation, savoir trancher, reformuler, écouter et choisir ce qui est dans ton meilleur intérêt.

Et tes intérêts sont les intérêts de ton âme, car tu es une extension de ton âme, dans un corps physique.

Alors c’est qui le boss maintenant ? Toi ou ton mental ?

Finalement une pensée juste et alignée est une pensée qui te fait sentir bien. Car te sentir bien c’est être aligné avec Qui Tu Es, c’est être aligné avec ton Âme, c’est être alignée avec ce pour quoi tu es venu ici.

Ce petit exercice ne paie pas de mine, mais si tu l’utilise régulièrement, tu vas être de plus en plus conscient de ce qui se trame en toi.

Cela va te permettre d’y voir bien plus clair, sur qui tu es, ce que tu veux, et où tu veux aller.

Durant le parcours flamme jumelle on est souvent désemparé et complètement déboussolé. Si tu veux te débarrasser de ce fardeau émotionnel, comprendre en détail ton parcours pour un mieux être immédiat et aller de l’avant clique ici.

Alexis

N'oublie pas d'utiliser ton discernement durant ta lecture. Ne nie pas tout en bloc mais n'accepte pas tout non plus.😎 Questionne, remet en cause, jauge, pondère, compare, analyse ce que tu lis afin de trouver ta vérité.

There are no comments

Join the conversation

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Share
Tweet
Share
Pin