Que faire quand le Chaser a tiré sa révérence ? • Change Ta Perception ≫ Guérir de son parcours flamme jumelle.
Tous les Articles Flammes Jumelles > Que faire quand le Chaser a tiré sa révérence ?

Que faire quand le Chaser a tiré sa révérence ?

L'autre jour j'ai eu des Runner au téléphone qui m'ont demandé comment faire quand le Chaser a finalement pris la poudre d'escampette et ne souhaite plus de contact avec son Runner…

Question intéressante, mais difficile de répondre car chaque cas est différent et surtout… si un Chaser se barre, c'est qu'en général tu lui en a tellement mis dans la gueule, à tellement de reprises et pendant tellement longtemps, qu'il s'est fait une raison sur cette relation.

On récolte ce que l'on sème, ni plus ni moins.🤷‍♀

Un Chaser c'est pas une chambre d'hôtel.

Ce qu'il faut comprendre Runner, c'est que lorsqu'arrive le moment où le Chaser se choisit lui, c'est-à-dire qu'il ne t'attend plus, que la porte est fermée c'est bien parce que tu l'auras cherché. En plus durant tout ce temps, tu sais très bien ce que tu fais et pourquoi tu le fais… (Eh oui Chasers, les runners me le disent en séance de Tcc)

Il faut avouer la vérité et regarder les faits : tu savais depuis le départ, tu as décidé de procrastiner pendant des siècles, de ne pas affronter tes peurs, de le rejeter maintes et maintes fois et puis un jour, après quelques “foudres karmiques”… tu t'es réveillé (enfin un peu plus).

Sauf que ton Chaser lui, il en a eu marre d'attendre et il a décidé de faire sa vie car avoir affaire au rôle de celui qui sait pas, qui sait plus et qui ne se rappel pas, ça va 5 minutes mais au bout d'un moment ça devient lassant.

Tu t'attendais sérieusement à autre chose de sa part ? C'était quoi ton but, le pousser dans ses derniers retranchements pour voir on sont ses limites afin de justifier ensuite tes peurs et pouvoir dire :

“Ahhhh bah je savais bien qu'il était pas sérieux celui-là, il a pas tenu bon après mes 5000 vents, mes 12 000 silences et 25000 insultes !”

Face au même traitement, tu ne tiendrais pas 5 petites minutes alors redescend de ton arbre.

Tu pensais vraiment que cette relation c'était comme réserver une chambre d'hôtel où, peu importe ton heure d'arrivée, tu auras toujours quelqu'un à l'accueil pour te donner les clés ?

Comment tu réagirais si on te traitait de la même façon ? Avec ton orgueil et ta vanité mal placée, tu n'accepterais même pas 5% de ce que tu as fait à ton Chaser.

Si ton Chaser s'est barré, c'est uniquement le résultat de tous tes rejets, tes critiques, tes “coups bas”, tes insultes, ton manque de respect, et tout ça car t'étais piloté par tes peurs.

Si t'es dans ce cas là, alors c'est le pur résultat de tes actions et de ton comportement.🤷‍♀

Mais voici la leçon que tu devrais tirer de cette histoire.

Tu avais peur du rejet et toutes tes pensées et actions t'ont amené à ce résultat : se faire maintenant rejeté par ton Chaser. Tu as accompli comme un grand ta propre prophétie.

Tu as parfaitement créé les circonstances pour te faire rejeter.

Maintenant tu devrais avoir compris la leçon non ?

Si oui, tu as du comprendre que tu finis “toujours” par accomplir tes peurs, même si pendant un temps tu fais tout pour en reculer l'échéance, tu finis par tomber dans le trou que tu tentais d'éviter.

Si ton Chaser s'est vraiment barré, je serais toi, je mettrais les bouchées doubles pour le récupérer par des actions réelles, concrètes et sincères.

Et je me bougerais le cul illico presto car plus tu attends, plus tu le confortes dans sa décision. Plus tu attends, plus tu augmentes les probabilités qu'il se trouve une âme soeur et qu'il refasse sa vie.

En somme plus tu attends, plus t'es empêtré par tes programmes d'auto-sabotage, car s'il a tiré sa révérence, c'est qu'il a déjà attendu vachement longtemps jusqu'à “sa” limite. Si arrivé à sa limite tu attends encore plus, tu pourras alors dire :

“Je le savais, cette relation n'était pas pour moi.”

Tu ne comprends pas que ceci est justement de l'auto-sabotage ?

En fait, t'es tellement à l'ouest cacahuète que tu ne te rends même pas compte que tu es l'auteur de ton propre malheur et c'est bien pour cela que ton Chaser s'est barré car tu ne t'en rend pas compte, ne veut pas le voir et n'accepte d'aide de personne.

Alors brûle si tel est ton souhait, mais brûle seul.🤷‍♀

Finalement si tu reviens, le Chaser regardera tes actions, car seules les actions comptent vraiment. Tes mots on s'en tape, ton bla bla on le connait, et tes excuses bidons on s'en contre fout.

Comment récupérer son Chaser qui s'est barré ?

Alors pour répondre à la question, voici ce que je te conseil de faire, ce n'est pas sûr que cela marche, mais au stade ou t'en es, j'ai envie de dire : Tu n'as plus rien à perdre.

Quoi que si ! Ton égo tout pourri, ta fierté mal placé et ton orgueil à deux balles. 🙊🙊🙊

Et puis même s'il ne revient pas, au moins tu auras gagné un peu de courage et tu pourras être fier de toi car pour une fois dans ta vie, tu auras OSER TENTER quelque chose.

Et franchement, c'est même le point le plus important.

Pour commencer :

Tu vas te poser les bonnes questions avant de le recontacter. Met tes réponses par écrit, afin de bien structurer ta pensée car ton faux self va mettre son grain de sel à la moindre occasion.

  • Pourquoi est-ce que je veux revenir vers lui ?
  • Qu'est-ce que je suis prêt à faire une fois revenu vers lui?
  • Quel type de relation est-ce que je veux réellement ?
  • Est-ce que je veux m'engager sérieusement ou est-ce un caprice de gamin ?
  • Est-ce que je suis prêt à aller voir un thérapeute/psy/coach ?
  • Est-ce que t'es prêt à t'aligner sur des valeurs (sincérité, honnêteté, vérité)?
  • Est-ce que t'es prêt à communiquer clairement ou tout va être encore top secret ?
  • Est-ce que t'es prêt à agir comme un(e) adulte ?

Car si t'es pas prêt à ça (en tout cas en termes d'intentions) perso je vois pas l'intérêt de revenir vers ton Chaser… S'il s'est barré, c'est justement car le Runner est bien trop à l'ouest dans sa tête.

Et franchement, le Chaser en général a été suffisamment patient, prêt à tout pour l'aider, mais n'a fait qu'essayer des refus et des fuites.

Tu as voulu la jouer en solo, maintenant tu te retrouves seul ! C'est ballot hein ?

C'est fou comment les pensées créés la réalité non ?😏

Un Chaser n'a pas envie de galérer pour acheter une baguette de pain tu vois… Avec vous les Runner tout devient le parcours du combattant : c'est très lourd en fait.

  • Envoyer un texto est compliqué,
  • Dire ce que l'on pense est compliqué,
  • Exprimer ses sentiments c'est compliqué
  • Prendre des initiatives est compliqué,
  • Ne pas changer d'avis tous les deux jours, c'est compliqué,
  • S'engager s'est compliqué,
  • Suivre son coeur, c'est compliqué,
  • Choisir sa pair de pompe de la journée, c'est compliqué,

Vous êtes pas fatigué d'être comme ça sérieux ? Tu vois si le Chaser s'est barré, c'est qu'à un moment donné il s'est posé a peu prêt les mêmes questions et surtout une question qui va monopoliser son cerveau pendant des mois :

Est-ce que j'ai vraiment envie de ça dans ma vie ?

S'il s'est barré, c'est que la réponse est “non” tout simplement.

Fait cette liste :

Maintenant que tu as répondu aux questions précédentes, répond à cette question :

Comment est-ce que je peux prouver à mon Chaser que je suis sérieux ?

Et oui mon lapin, maintenant tu vas devoir lui prouver que t'es vraiment sérieux ! Aouchh, là ton petit égo il a pris cher non ?

Bah écoute mon pote, commence par ravaler ta fierté mal placée car si tu te souviens bien, tu n'as eu aucun problème à lui montrer des milliers de fois que tu ne voulais pas de lui.

Alors oui, si tu veux vraiment revenir, tu vas montrer que t'es actions sont cohérentes avec tes paroles, car c'est l'unique chose que le Chaser va regarder. Ton bla bla il s'en tape comme de l'an 40 !

Tu dis que t'es sérieux ? Tu dis que tu veux le récupérer ?

Prouve-le.

Et si tu as trop d'orgueil et de vanité car tu estimes que tu n'a pas à lui prouver, eh bien tu sais quoi ?

Reste le nez dans ton caca – car lui ne t'y rejoindra pas ! 🙃

Si t'es pas foutu de montrer que t'es sérieux et que t'es actions ne sont pas cohérentes avec ton bla bla, ne t'attends pas à ce que ton Chaser revienne car il n'a pas le temps pour des histoires de gamin.

Si tu veux une chance de récupérer ton Chaser alors qu'il t'a tourné le dos, la seule façon de le faire est de montrer ton insistance dans des actions. Et le but c'est pas d'insister et d'être relou, violent ou quoi que ce soit dans le style, mais de montrer que t'es concret, réel, sérieux.

Et ça commence par une communication claire, fluide et abondante. En tout cas, montrer que t'essaies de communiquer même si tu as du mal.

Ton Chaser s'est barré parce que t'es pas au niveau…

Mais attention, qu'on se comprenne bien. Si tu n'es pas au niveau, ce n'est pas parce que tu manques de potentiel mais parce que TU NE VEUX PAS l'exploiter.

Et tu ne veux pas l'exploiter, car tu trouves des avantages à ne pas le faire !

Et tu vois c'est bien pour ça que ton Chaser s'est barré. Il a vu tout ton potentiel et il a surtout vu qu'au fil des mois tu ne fais qu'encore et toujours le même choix :

Celui de fuir Qui Tu Es et fuir ton potentiel.

En fait à un moment ton Chaser a compris que tu avais des bénéfices à te fuir, à jouer au faible, à celui qui ne sait pas, à celui qui a besoin des autres pour décider, à celui qui en définitive, aime être dépendant des autres et suivre leur directives.

Il a compris que tu ne voulais pas être responsable de ta vie et de tes actes et c'est pourquoi tu laisses les autres décider pour toi. Il a compris que tu préférais utiliser tes masques car c'est bien plus confortable.

Comme il a compris que tu n'avais pas envie d'embrasser Qui Tu Es et qu'il a testé toutes les clés, il en est finalement arrivé à se faire une raison : la porte ne s'ouvre pas !

Il a alors tracé sa route.

Contrairement au Runner, un Chaser ne sera pas et ne voudra plus être dans la posture de la victime sacrificielle. Il va se battre pour avoir son Runner mais si, malgré tout ce qu'il tente, rien ne fonctionne, il comprendra le message.

Finalement tu auras perdu ton Chaser non à cause de la fatalité ou du Destin, mais bien à cause de ton choix que tu as fais à maintes reprises :

Celui de te fuir toi, Qui Tu Es, et donc fuir ce lien et ton Chaser.

Maintenant, si tu as changé d'avis et que tu veux être avec ton Chaser, change tes pensées, change tes stratégies, change tes actions et montre-le.

Fait alors ta liste, prépare ton discours, prépare toi à réaliser ton désir. Là en lisant cet article, tu as plusieurs pistes :

  • Les questions que je t'ai donné,
  • La liste de choses à faire,
  • Aller voir des thérapeutes.

Tu n'a alors aucune excuses ! À partir de maintenant tu as des solutions sous la main.

Tu les utilisent ou pas, c'est TON CHOIX.

Mais réfléchis bien : chaque choix amène sur un certain chemin. Assure toi de faire le choix qui correspond à ce que tu veux car à partir de maintenant :

Tes choix -> Tes résultats -> Ta responsabilité !

Durant le parcours flamme jumelle on est souvent désemparé et complètement déboussolé. Si tu veux te débarrasser de ce fardeau émotionnel – de ce vide intérieur – comprendre en détail ton parcours pour un mieux être immédiat et aller de l’avant clique ici.

Alexis Faure

⛓️‍💥 Coach Pleine Conscience.
🌱 Désactivation des Traumas.
🌱 Transformation Consciente.
🧘‍♀️ EFT ❘ PNL ❘ SDN ❘ MCBT ❘ DTMA.
🥂 +9000 coachings réalisés.
🏆 +2.3 Millions de pages lues.
👉🏻 Guérir du parcours FJ ici.

62 comments

  • Ca me parle vraiment.

    j’ai encore une chance avec mon chaser, a moi de ne pas la griller.

    Je prépare depuis quelques jours une fichier word dans lequel je décrit tous ce que je pense et ce que je ressent au plus profond de moi sans masque et sans fuite en avant.

    A plusieurs reprise j’ai voulu me dévoiler mais a chaque fois soit je jouais la fille fragile qui ne sais rien, ou alors je l’accusais Mais il ne me disait jamais rien et moi ca m’enervais grave.

    La dernière fois que j’ai voulu lui parler, j’ai pas pu dire un mot. Car la je suis TOP secret sur qui je suis. plus agent 007 que moi tu meurt. il m’a chasser de chez lui, j’etais étonné. mais avec le recul j’ai compris que il en avait simplement eu marre.

    On s’est revu dernierement, il est toujours bienveillant avec moi et je crois qu’il attend toujours un changement de mon coté. ce que je suis entrain de faire .

    J’etais très sereine quand je preparais ce que j’allais lui dire, mais depuis que je l’ai revu et que j’ai vu qu’il etait toujours ouvert au dialogue, j’ai a nouveau eu peur, je me suis demander meme si c’etais une bonne idée de continuer, peut être je devais le laisser traverser son chemin….etc bref ce genre de raisonnement.

    Mais cet article … je comprend que je dois être décidé et m’en tenir sinon ……….. je commence vraiment à l’aimer

    • Hello Leonnelle 🙂

      Ce que tu peux faire également, c’est répété ton “texte” à haute voix. tu t’imagine une scène familière qui te remet dans la situation avec lui pour activer “ta peur”. Et dans cette scène tu vas alors répéter ton texte à haute voix comme un acteur.

      Ce que tu veux c’est que sur cette scène qui te “paralyse”, tu graves une autre comportement. Les Runners font ça très bien mais dans le côté négatif de la chose LOL. Moi mon Runner je lui disais :

      “Ouais tu as passé tout le week-end à te conditionner afin de nier cette relation ?”
      Et avec un sourire gêné, elle m’a répondu “oui…”

      Du coup, il suffit de faire exactement l’inverse. Ceci va te permettre de pouvoir parler et dire ce que tu penses car tu te seras préparé, car il faut “verbaliser”.

      – Ecrire c’est la première étape
      – Parler à haute voix la deuxième étape
      – Lui dire en face/au tel, c’est la troisième étape.

      Tu vois moi j’ai fait exactement le même type d’exercices il y a des années dans le business ou j’avais rendez avec une personne qui générait 250 millions par/an et moi à l’époque… Rien car je venais tout juste de démarrer le business.

      Alors j’ai préparé mon fichier word, fait des statistiques sur les prix des produits, préparé un tableau excel et j’avais imaginé une scène 4 jours avant le rendez-vous. Tout s’est passé exactement comme je l’avais imaginé dans les moindres détails car finalement au lieu d’avoir peur et me sentir inférieur à ce monstre du Business, j’avais compris un truc :

      Dans son business c’est un killer, dans le mien, c’est un bébé de 3 ans à qui il fait tout expliquer. Du coup, j’étais en totale confiance durant le rendez-vous et la personne a adhérer à mon business.

      Tout est une question de préparation 🙂 Good Luck !

  • Bonjour Alexis

    Je suis une chaser… Je suis tombée non pas par hasard sur cet article.. L hasard n’existe pas..

    Je suis dans cette phase. Je tire ma révérence… Mon runner est réveillé mais pas totalement. J ai décidé de lui lâcher la main..et de revenir vers moi. Un trop plein…

    Pour vous citer un exemple.. Il vit toujours avec sa compagne… Bon il y a eu discussion de séparation depuis décembre entre eux.. Mais il vit tjr avec…. Bref c est son choix.

    Le souci c est que monsieur en semaine appelle ou texte à longueur de journée… Et le soir ou le week end des qu’il rentre silence.

    En fait c est par phase.

    Des moments où il va écrire ou autre et des moments non. Et le lundi comme une fleur il revient.

    Je ne reproche plus rien, ça ne sert à rien….

    Mais j ai décidé de couper la communication même en semaine…comme vous le dites il y a eu des paroles depuis janvier mais pas d’acte. Je ne plus accepter… Je veux me respecter. Ca m empêche pas de l aimer mais en 5d et je ferme pas la porte.

    J’ai juste décidé de le laisser ouvrir par lui même. mais j avance pour finaliser ma guerison avec moi même.

    Pensez vous que couper ma communication la semaine est sain ? En fait j ai ma réponse.. Je dois m éloigner

    • Bonjour Magalie 🙂

      Merci pour votre commentaire.

      Pour répondre à votre question, moi je trouve cela tout à fait sain. L’idée et d’arriver à se respecter et à s’aimer soi-même car il est clair que dans cette situation vous n’y êtes pas bien. En fait chaque histoires est différente mais dans les grande lignes elle vient réveillé par des scénarios plus ou moins différentes et similaire pour chacun ce que l’on doit travailler.

      Pour nous Chaser, on va accepter de notre Runner des comportements que normalement nous n’accepterions pas car on espère avoir plus.

      Et ces situations, cette dynamique est faite exprès afin que chacun “percute” ce qu’il a a comprendre car l’idée est que Runner comme Chaser retrouve son unicité, qu’on revienne à soi, qu’on s’aime soi d’abord, qu’on se respecte soi d’abord.

      Le Runner lui est dans son étape à lui :

      Je veux mais j’ose pas
      Je veux mais je sais pas
      Je veux mais j’ai peur.
      Je veux mais…

      Il est toujours le cul entre deux chaises, et s’il se respectait vraiment, il ferait des choix en fonction de son coeur indépendamment de ce que pourrait en penser “les autres”. C’est son challenge à lui.

      Nous chaser un de nos challenges, c’est d’aimer notre Runner, de savoir que c’est LUI, mais que pour l’instant au vu du challenge du Runner on ne peut pas être ensemble.

      Aussi, nous avons deux choix :

      – Soit se contenter des miettes que nous donne le Runner en espérant qu’il fasse le vrai pas, mais pendant ce temps on ne se respecte pas et on ne s’aime pas car on est “prêt” à se contenter de miettes alors qu’on mérite 1000 fois mieux.

      D’autant plus qu’en faisant ça, on alimente “le jeu” du Runner qui consiste à avoir ce qu’il veut quand il veut, sans vraiment avoir à se mouiller, et finalement cela ne l’aide pas non plus à sortir de son cycle.

      – Soit on sait ce que l’on veut et flamme jumelle ou pas, eh bien tant pis, les miettes ne nous intéressent pas, car on veut une vraie relation, et si le Runner n’est pas prêt eh bien tant pis.

      Comme on a pas la main sur notre runner mais seulement sur nos décisions et notre état émotionnel, l’amour inconditionnel passe d’abord par NOUS pour NOUS et ensuite pour les autres.

      Alors l’idée n’est pas d’être en colère avec notre Runner, mais si on tourne le dos ou tire notre révérence c’est juste qu’on est arrive à une conclusion : “Dans ces conditions, rien n’est possible, voilà tout”.

      En fait quand on se contente de quelques miettes, on se “Runnerise” en quelque chose car on commence à faire comme le Runner :

      – Je veux une relation avec lui mais j’y suis pas bien
      – Je me contente de quelques miettes, mais c’est pas vraiment ce que je veux.
      – J’essaie quand même mais je vois bien que ça marche pas…

      Ce fameux “Oui… mais…”.

      Nous chaser on est pas comme ça normalement. On veut ou on veut pas, on prend ou on prend pas.

      Et la vérité c’est au Runner de s’adapter au Chaser et pas l’inverse, car c’est à lui de “monter de niveau”. Finalement face à ces vas-et-viens, cela fait remonter pas mal de choses en nous et nous pousse à prendre une décision ferme :

      Savoir vivre sans son Runner (si telle est notre décision) mais il est clair que dans ces conditions de toute façon, on ne peut pas avoir quelque chose de solide et sérieux avec une personne qui change d’avis comme de chemises.

      Et c’est là que l’amour de soi entre en jeu :

      Est-ce que c’est m’aimer que de me contenter d’être la 3ème roue du Carrosse…?

      • C est bien cela Alexis. Avant je me contenter de ces Miettes. Aujourd’hui je n’en veux plus. J’ai eu mes paroles aujourd’hui l’acte me fera ouvrir complètement.

        J’ai aussi lui votre article sur les foudres karmiques.. Il y est d’où son texto de ce matin. L”univers frappe la.. Vous voyez c’est lui qui me texte.. Mais encore des mots.. Je lâche sa main… Je sais c’est pas facile mais il doit gérer lui même.

        Et moi je continue a avancer et… lui avancera… Mais sans assistance. De lui même.

        Ce soir vendredi il va couper a nouveau… Et revenir lundi mais non je ne veux plus.. Et pour autant je ne lui en veux plus.. C est son choix et j’ai fait les miens. Mais je garde espoir. Pas d’attente ni de patience..

      • Bon on voit que ce texte a été rédigé par un chaser, pas dans sa meilleure phase on dirait…. C’est chaud et c’est violent quand même °__°
        Je trouve beaucoup d’amertume, de colère, de condescendance dans ce texte, petit complexe de supériorité, chaser? Ou juste réaction égotique de ne pas être aimé en retour au même rythme et à la même façon? Mais l’autre est autre que soi…

        “Et la vérité c’est au Runner de s’adapter au Chaser et pas l’inverse, car c’est à lui de « monter de niveau ». “–>Punaise, c’est chaud quand même, pas du tout de l’amour inconditionnel ça…enfermé dans ce putain de concept et putain de pression que le runner doit acter la réunion, non? Je pensais que le parcours était là justement pour que les 2 s’équilibre et s’élève…donc se réunir en terrain neutre, ou “guéri” et non pas s’adapter ou se conformer à l’autre….Et le runner a passé sa vie à s’adapter aux autres (souvent à une famille toxique), donc le blâmer de vouloir la liberté avant de s’engager, c’est chaud…En fait, chacun se teste, le chaser ne s’engage pas tant que le runner ne s’engage pas, et le runner ne s’engage pas, tant qu’il sent le chaser trop pressant…dépendant…bon ben c’est que la relation n’est pas prête, pas de quoi fouetter un chat (ni un runner).
        Qu’on se comprenne bien, j’ai souffert ma race de ses fuites et silences, l’expression se contenter de miettes, c’est celle qui m’est venu à l’esprit quand moi aussi, j’ai verbalisé un raz le bol et le fait que la relation faite d’aller-retour ne me convenait plus (peut-être trop tard, d’où une amertume que j’avais accumulé aussi, même sans parler de l’autre dans des termes si infantiles comme je lis ici).
        D’un autre côté, je vois qu’un runner commente en disant que ça lui parle…alors j’imagine que c’est votre façon de créer chez ceux qui sont prêts, un électrochoc…mais bon la plupart des gens, vous leur parlez comme ça, ils se braquent et retournent encore plus loin dans leur caverne, et ça serait ma foi un peu légitime…surtout que le runner se culpabilise déjà dès qu’il prend peur…
        Enfin bref, si j’ai lâché le truc de toujours contacter, toujours proposer, toujours être dispo, c’est surtout parce qu’ayant connu la phase lune de miel, ce n’était pas comme ça au début, donc, je me dis que:
        1)il est capable de communiquer, d’être dans l’action concrète pour la relation, quand il veut
        2) réclamer sans cesse pour des miettes de réciprocité, c’est loin d’être une relation saine et équilibré, qui voudrait ça? C’est le meilleure moyen pour aller droit dans le mur à court terme, donc oui, un moment le chaser arrête de chasser, se recentre, médite, active son yin
        3) De là à dire que l’autre est un gamin, etc, my god vla le complexe de supériorité, de contrôle, de fausse croyance “ma façon d’être en relation est meilleure, plus adulte et blablabla…”et pour le coup infantile, “tu ne veux TOUJOURS pas être avec moi, t’engager, malgré tout ce que je t’ai donné? tu es immature!” Ben, oui, l’autre ne va pas au même rythme dans l’engagement et les sentiments, et c’est ça une relation adulte SAINE? Le CONSENTEMENT mutuel, ça vous parle? Pas un peu abusive cette attitude de chaser mal dégrossi en pseudo complétude? On a AUSSI notre part de responsabilité a avoir encaissé et pas été assez adulte pour exprimer ses besoins en temps et en heure au point de nourrir de l’amertume et de l’impatience. Moi malgré la tristesse, la séparation etc, j’arrive à constater que sur certains points je suis plus mature et sur d’autres c’est lui qui était plus mature. Ecrire 15 pages pour expliquer pourquoi on a raison ou pourquoi on aime c’est typiquement le genre de comportement flippant et rigide (voire tyrannique) qui fait fuir l’autre, et ça se comprends….l’amour s’éprouve et ne se prouve pas (ou il y a aussi de la relativité dans les “preuves”). J’en ai écrit des tonnes de lettres sans lui envoyer, ça me soulageait sans oppresser un autre pas prêt à être en relation avec moi. En effet, la réaction saine est de faire sa vie pour soi mais je ne vois pas où est le développement perso, la guérison de soi, dans le fait d’être aussi méprisant envers quelqu’un qui n’est pas prêt ou “le runner en général”. Surtout que pour la plupart des FJ, la lune de miel est courte, ça veut dire qu’au final on connait très peu l’autre, l’étendue de ses blessures et traumas…donc l’étendue de son travail…le forcing et l’impatience, c’est abusif…(Petite prise de conscience au côté d’un autre runner que ma FJ, étant détachée de leur duo, j’ai pu voir tout ces mécanismes d’un autre œil, extérieur donc, et au combien salutaire pour voir les choses d’un autre angle…et avoir de la compassion pour mon autre, tout en restant sur ma position de ne plus vouloir de miettes).
        Bon après le fait d’être chaser yin aide peut-être à se regarder le nombril pour savoir que les chaser ne sont pas “le niveau à atteindre”, mais qu’il y a sans doute un “niveau balle au centre”, si j’ose dire, pour aimer bien. Bon en vrai j’arrive pas à savoir si je suis yin ou Yang, surtout que j’ai pas attendu le juju pour bosser sur moi et chercher l’équilibre en moi, mais comme vous avez dit OSEF de toutes ces étiquettes, ce qui compte, c’est le RESPECT, l’amour de soi, de l’autre, il est pas prêt? Bye bye…mais pourquoi descendre le “profil runner” à ce point comme un enfant?! Même les enfants ça se respecte, ça s’élève, ça ne se “dresse pas”, et on évite de leur parler comme à des débiles si on ne veut pas qu’ils le deviennent… Bref…) Lui et moi on s’est jamais insulté, on s’est toujours excusé mutuellement quand nos égos nous faisaient déraper, le seul truc qui coince, c’est qu’il n’y a plus de communication, donc plus de relationnel mutuelle actuellement, je ressens le lien, mais ça suffit pas à vivre une vie et qu’avec tout l’amour et le respect que j’ai, je ne vais pas aller le chercher comme un chien avec un os déjà rongé de partout.
        Enfin bref, les mots sont importants, porteurs de pensées, vibrations, etc…faut sortir de la posture victime d’attente, mais la condescendance ne peut à mon sens pas mener à la complétude…

        • hello 🙂

          C’est toujours intéressant de voir comment les gens prennent les articles car beaucoup projettent leur propres interprétations sur les mots qu’ils lisent. Premièrement si tu as bien lu l’article, il s’agit d’une situation bien précise ou ce sont des runners qui veulent savoir comment récupérer leur chaser.

          Donc on est dans le cas de runners plutôt éveillés et qui ne sont plus dans la même posture initiale de fuite. L’article parle donc deux leur attitude “avant” ce réveil.

          Ensuite quand tu as récolté pas mal de témoignages de Runners et Chaser (et pas juste ton expérience perso) tu vois alors la dynamique des deux côtés (car je les ai les runners au tel et ils sont les premiers à reconnaitre tout ce que je dis dans l’article).

          Visiblement ils reconnaissent volontiers ce qui toi te dérange. Intéressant… 🙂

          Quand le Runner s’est barré et qu’il veut récup la relation en général si le Chaser s’est barré c’est pas juste car il est “vnr de pas être aimé en retour” LOL C’est bien plus que cela, et il a fait face à des comportements narcissiques, avec une pointe de parano, de délire de persécutions et de méfiance, des coups bas, des trahisons et ainsi de suite.

          Du coup, sachant qu’ils ont eu ce type de comportement (irrespectueux, soit dit en passant) ils se demandent comment récupérer leur autre.

          Voici un exemple récent typique dans les consultations que j’ai :

          Il y a 4 mois, un Runner a bloqué son chaser juste après lui avoir fait une mini déclaration de se sentiments. Trop flippé de se faire rejeté il a décidé de rejeté son chaser en premier alors que tout se passait bien.

          Désolé mais ça c’est typiquement un comportement de gamin doublé d’un manque de respect.

          Récemment ce Runner passe subitement un coup de tel à son Chaser semaine dernière pour lui dire que finalement c’est mort entre eux car il est revenu avec son ex qui elle suit maintenant une thérapie.

          Question : pourquoi appeler ton chaser pour lui dire que c’est mort alors que c’est toi qui l’a bloqué y a 4 mois ? C’est quoi le but de la démarche en fait ? Et qu’on se comprennent bien, si un chaser faisait pareil (y en a) je dirai exactement la même chose.

          Ensuite il dit “oui mais bon c’est mort tu le sais, en plus tu as une fille et puis je suis revenu avec mon ex, au fait, on se voit ce week-end ?” LOOOOL! Ca c’est du comportement super mature, normal et sain non ? 🙂 🙂

          Ah merde faut pas trop dire la vérité c’est pas très “amour inconditionnel flamme jumelle New Age”. Pardon mes excuses.

          Il va dire ensuite “en juin je t’ai débloqué et t’ai demandé en en ami mais tu n’as pas répondu à ma demande, dommage car si tu l’avais fait à cette époque on aurait pu construire ensemble…

          Putain vachement mature ça dit donc ::: petit coup de culpabilité pour expliqué au chaser que c’est en plus sa faute s’il est pas au taquet en train de matter tous les jours ses ajouts facebook pour choper au vol l’opportunité de son Runner au moment ou il faut.

          C’est du narcissisme tout ça, ni plus ni moins.

          C’est sur ce genre de comportements que j’ai eu tel que je base mes articles (et c’est du récurrent ce genre de comportements).

          Si toi cela te parait normal et sain, libre à toi de penser ce que tu veux, moi j’appelle un chat un chat. Faut arrêter de la jouer “amour inconditionnel” et tout le tsoin tsoin…

          D’ailleurs en parlant d’amour inconditionnel… Dans le lien FJ, il est là que tu le veuilles ou pas, que tu aies ou pas ce que tu veux de ton autre ou que tu sois VNR à mort contre ton autre. Tu l’aimes un point c’est tout.

          C’est ca l’amour inconditionnel, c’est aimer sans avoir besoin de conditions. Et la preuve c’est que t’as rien de ce que tu veux de la part de ton jumeau et pourtant… tu l’aimes profondément.

          Dit plus simplement, tu l’aimes alors qu’il ne remplit aucune de tes conditions LOL.

          Don bon quand tu dis : –> Punaise, c’est chaud quand même, pas du tout de l’amour inconditionnel ça…

          Ce genre de phrase montre que tu n’as pas encore compris le concept. Ah merde… là tu vas me dire que c’est de la supériorité de Chaser. Mais c’est de la supériorité de Chaser yin ou de Chaser yang ?

          Visiblement c’est encore un autre concept que t’as pas bien compris encore, vu que ça n’existe pas.

          C’est comme dire “un feu rouge est vert” Ca n’a pas de sens du tout en fait mais bref.. c’est encore un autre point ça.

          Après tu parles d’amour inconditionnel mais tout ton commentaire est basé sur le venin que tu craches, critiques, jugements et qualificatifs. En gros tu fais exactement ce que tu me reproches de faire. Tu penses pas un jour représenter les concepts que tu prônes?

          Moi j’y vais cash sur mon blog je ne me cache pas derrière des concepts. J’ai jamais dis que j’étais bouddha et tu peux être en complétude et te sentir super bien et pour autant… reconnaitre la vérité.

          Tu vois si la je te dis que le Chaser “type” est un hyper contrôlant je dis une vérité qui ne va certainement pas plaire aux Chaser et donc “je suis en pseudo complétude” car je dis une vérité piquante sur les Chaser ? LOL.

          L’autre jour j’ai un Runner qui me demandait ce que je pensais de son Chaser qui après avoir fait l’amour avec, se fait assoir sur une chaise pour un interrogatoire et je lui dis “il est vraiment pété dans sa tête ce mec, c’est complètement inopportun, agressif et je comprends que tu te sentes mal à l’aise après ce genre de scènes.”

          Moi j’ai un peu l’impression que dans la petit bulette flamme jumelle faut pas trop dire la vérité, faut pas trop toucher ou sacro saint runner qui démarre les guerres à 90% mais surtout… parlons-lui gentiment, faut pas trop le brusquer le chaton…

          Mais on a fait ça toute sa vie avec un runner, le caresser dans le sens de poils. Il a passé sa vie à s’adapter à tout le monde pour qu’on le caresse dans le sens du poils LOL et qu’on lui dise “c’est bien mon petit”.

          Et les foudres karmiques avec le Runner tu penses qu’elles le caressent aussi dans le sens du poils ou elles y vont pas de main morte…? Tu as réfléchis un peu à ça ?

          Un simple coucou ça va, fait flipper un runner. C’est normal ? C’est sain ? C’est logique ? C’est commun ?

          Ensuite ton commentaire il est bourré de tes propres interprétations car quand je lis ce que tu écris, je ne reconnais pas du tout l’opinion que je me fais des runners mais alors c’est totalement à l’opposé LOL. J’ai plutôt l’impression que tu te fais tes propres films toute seule.

          Pour te donner un exemple de tes interprétations :

          “Un runner ne se dresse pas”.

          Mais qui ici à part toi parle de dresser quelqu’un ? Il n’y a que toi qui utilise ce terme et “insinue” et me prête ce genre de propos. Peut-être car il fut un temps tu essaya de dresser ton Runner et maintenant tu as de l’aversion envers ce comportement ?

          Moi je ne dis pas cela, et je ne pense pas cela. C’est juste ton interprétation de mon article comme d’ailleurs pratiquement tout le reste de ton commentaire, c’est interprétations sur interprétations avec tes propres qualificatifs plus venimeux les uns que les autres.

          Après tu peux penser ce que tu veux, mais ne prêtes pas des paroles à quelqu’un qu’il n’a pas dit.

          Maintenant quand je dis que “c’est au Runner de s’adapter au Chaser”.

          Bah écoute c’était peut-être une phrase trop courte ou trop “écourtée” dans son sens, mais le Chaser yang ne doit-il pas développé son Yin et le Runner Yin développé son Yang?

          L’un n’a t-il pas ce qui manque à l’autre ? Et n’est-ce pas pour cela que les deux se complètent ?

          Par exemple en terme de communication, de stabilité psycho émotionnelle le Runner n’aurait-il pas avantage à se mettre à niveau du chaser ? Tout comme le chaser n’aurait-il avantage à se mettre au niveau du Runner en terme de lâcher prise et d’insouciance (vivre le moment présent) ?

          Cette phrase que j’ai dite, elle est dite car :

          Quand un Runner fige car il reçoit un “coucou ça va” c’est pas très mature et c’est pas normal comme comportement et c’est justement ce “manque de niveau” qui fait que le relation n’avance pas et par en sucette car des trucs comme ça, c’est pratiquement tout le temps avec un Runner. Le Runner voit des menaces ou il n’y en a pas.

          Donc oui dans ce genre de cas (qui sont nombreux d’ailleurs), c’est au Runner d’être au même niveau qu’un chaser.

          C’est d’ailleurs tout le truc de ce parcours ou pendant que le chaser fait son taf, le runner finit par arriver au niveau du chaser et alors les rôles s’inversent (le chaser flippe, switch) et ensuite se réajuste et ensuite les deux travaillent “main dans la main” au même niveau et ensemble.

          Donc pour pendant toute la première partie de parcours c’est le Runner qui n’est pas au “niveau” car il a peur de tout, tout est un frein, un prétexte pour freiner, ne pas communiquer, s’enfuir et ainsi de suite. S’il s’appelle RUNNER c’et pas pour rien.

          On fuit une menace qu’on ne se sent pas capable d’affronter.

          Et c’est justement pas le cas du Chaser qui est YANG est bien plus “rentre dedans” prêt à affronter ce qu’il faut (avec tous ses défauts) et c’est justement SUR CE POINT que le Runner doit prendre exemple afin d’acter dans la matière, s’affirmer, oser, faire, agir, concrétiser.

          Donc oui le Runner doit se mettre au niveau du chaser (sur ces domaines là par exemple).

          Donc tu vois cette phrase finalement, c’est pas de l’égo et de la supériorité, mais de la simple réalité du parcours flamme jumelle, tout comme le chaser a vraiment beaucoup de choses à apprendre de la part de son Runner, notamement être dans le lâcher prise.

          Et je terminerai par dire que mêmes les ex-runners sont d’accord avec ça, c’est pour dire… Ils reconnaissent avoir eu des comportements complètement délirants et inappropriés et enfantins.

          • Bonjour,
            Je suis Runner et il est vrai que nous sommes exactement comme vous nous décrivez. Cependant ce qui est gênant dans votre post précédent c’est la manière dont vous parlez de nous. La grande peur du Runner est de le prendre pour un abruti demeuré et immature. Ce sont ces raisons là qui font que le Runner fuit. Il ne se sent pas à la hauteur de son chaser (qui est en permanence dans le jugement voir le dénigrement). Le Runner est paralysé par le fait que son chaser ne lui fait aucunement confiance et le considère comme il a toujours était considéré par les autres à savoir un abruti demeuré et immature.

          • Hello Wafia 🙂

            Merci pour votre commentaire.

            Oui tu as raison mais regarde, si la plus grande peur du Runner est d’être pris pour un abruti demeuré, pourquoi nourrit t-il ce rôle en fuyant, entrant dans le silence, le déni et ainsi de suite.

            Bon on le sait, ce sont des programmations mentales.

            Mais c’est justement quand on a peur de quelque chose qu’on vit cette peur (souvent et pas tout le temps).

            Oui le ton de mon article est sciemment percutant, cash et un peu violent histoire de faire trembler un peu les chaumières car le runner n’et victime de personne sinon de lui-même.

            Si le Runner est paralysé, qu’il se demande pourquoi et qu’il fasse ce qu’il a à faire pour s’en sortir (psy, coach, thérapeute, livres, séminaire et ainsi de suite).

            C’est tout le problème du runner qui

            – Ne veut pas être vu comme un enfant mais joue constamment à l’enfant.
            – Ne veut pas être vu comme un demeuré mais joue au demeuré.

            Et je dis bien JOUE, et non pas “EST” car comme je le dis dans plusieurs article, le Runner est très très loin d’être con et un incapable, mais joue au con et à l’incapable.

            Il faut différencier QUI on est et les rôles que l’on joue.

            C’est tout le travail du runner de se rendre compte qu’il nourrit ces schémas et que le chaser n’en n’est pas le cause, car le Runner était déjà comme ça avant.

  • Le chaser est le moteur de la relation… Je vais me respecter moi… Effet miroir mais je ne le fais pas pour qu’il le fasse
    .. Je le fais pour moi… Parce deux et demi où sans me jeter de fleurs j’ai fais un travail monstre aujourd’hui j ai droit à un peu de repos… Continuer a travailler oui mais pas nous porter tous les deux.. Je sais pas si vous comprenez ce que je veux dire

    • Oui c’est exactement ça, le chaser arrive à un moment ou il a fait le travail pour les deux, car on prend une bonne partie des charges de notre Runner pour épurer. Quand le Chaser arrive en complétude, qu’il lui “lâche la main” tout rebascule sur le RUnner et c’est à lui de travailler.

      Au final, l’idée est d’arriver à s’aimer soi-même et laisser le Runner mûrir par lui-même car au fond, un Runner c’est comme un enfant, si on le cajole trop, il n’apprendra jamais. Pour apprendre à marcher, les enfants ont besoin de tombé et de se relever seul.

      Le Runner joue à l’assisté mais il n’en n’est pas un. Il a juste trop longtemps jouer ce rôle car cela lui apportais les faveur et l’attention des autres. À lui de se sortir tout seul de son faux self ou pas d’ailleurs.

      Mais dans les deux cas, cela sera son choix. Nous pendant ce temps, on se positionne.

      ON a fait notre travail, alors à nous le bonheur, que cela soit avec ou sans le Runner, avec ou sans une âme soeur.

  • Oui c est cela.
    Juste une dernière question. Pensez vous que je devrais lui dire cettz coupure volontaire de ma part… Je pense énergétiquement il a compris.
    Je ne coupe pas le lien je coupe la dépendance

    Oui j ai fait le travail pour deux. Aujourd’hui je vous avoue je suis fatiguée comme si arrivée au sommet d une montagne et maintenant je savoure la vue et je le laisse monter j ai laissé des traces pour qu il puisse suivre son chemin avec sa propre empreinte.

    • Coucou Mag 🙂

      Pour savoir si vous devez lui dire ou pas… je ne sais pas, il n’y a que vous qui sachiez si vous en ressentez l’envie réelle ou si c’est juste une réaction de l’égo histoire de “mettre les choses au claire”. De toute façon quand on tourne le dos, on nourrit bien moins le lien et le runner le ressent. Peut-être qu’il n’a pas conscience que c’est du à cela mais il va ressentir une “perte”, un vide immense en lui sans trop comprendre d’ou ça vient.

      Ça vient de nous en fait LOL. Et c’est d’ailleurs quand le chaser en arrive là que tout bascule chez l’autre car finalement c’est en tournant le dos (dans le paix, le calme et la bienveillance) que la charge énergétique bascule sur notre jumeau.

      Et c’est ce qui fait c’est maintenant à lui de bosser. C’est pour cela que ce moment précis ne peut pas être “falsifié” par un “tournage” de dos dans la colère, le déni ou quoi que ce soit d’autre. C’est quand il est réel, que tout bascule.

      En fait c’est une véritable prise de conscience que nous Chaser on s’aime, et qu’on sait ce que l’on veut et qu’on ira pas chercher des miettes, on veut tout ou rien tout simplement. Il s’aligne sur cela ou pas, c’est son choix mais nous on ne changera pas qui on est pour 3 miettes de pains.

      Et quand on regarde bien, se battre pour 3 miettes de pains, c’est encore une fois ce que fait le Runner avec son entourage et sa dépendance affective. Il passe sa vie à se “caméléoniser” pour 3 regards bienveillants et des pseudo compliments. Mais tout ça c’est du vent.

    • Après personnellement, moi j’ai jamais rien caché à mon runner et ce, pour me respecter moi et la respecter elle, aussi quand j’ai coupé les ponts à un moment (pendant 2 mois), je lui ai écris un mail de 15 pages en signe d’adieux. J’ai tout expliqué en long en large et en travers de manière pédagogique car le but était qu’elle puisse utiliser ce mail pour qu’elle comprenne sa situation.

      Mais j’ai toujours tout dit, le bon comme le mauvais et j’ai rien a caché. Je vois pas pourquoi mentir en fait. Du coup, moi c’est ce que j’ai fait, mais on est tous un peu différent, l’idée est d’agir de manière authentique vis-à-vis de soi-même 🙂

      Et si c’était à refaire, je le referais sans hésiter, car il vaut mieux une vérité même désagréable qu’un mensonge tout pourri.

      En plus quand on ments, on joue avec l’intuition de l’autre personne, car souvent on ressent A, et l’autre nous dis B et comme on va plus faire confiance à l’autre qu’à notre propre intuition, on va se mettre à croire à B au lieu de A.

      Le Runner passe sa vie à écouter les autres, et on voit bien ce que cela donne.

      Perso, je ne jouerais jamais avec l’intuition de mon Runner ni avec son authenticité.

      • J ai déjà fait des tentatives dee tourner le dos mais c etzit l’ego à l’époque
        Aujourd’hui non pas de colère. Aujourd’hui c est mon âme qui me le dit… Que c est le moment.
        Oui je le respecte énormément et justement je pense que c’est par amour pour moi et donc aussi pour lui que c est le moment de le laisser.
        De tte façon nous sommes vendredi soir il a coupé son tel pour moi.
        Je sens juste que c est le moment la.. C est différent plus de colère…

      • “J’ai tout expliqué en long en large et en travers de manière pédagogique car le but était qu’elle puisse utiliser ce mail pour qu’elle comprenne sa situation.”

        Une relation, c’est 50/50, si l’autre fuit, c’est qu’il y a eu une couille dans le pâté à un moment, qui peut-être a échappé au chaser, et qui s’est cristallisé entre les 2….

        Tout n’est pas robotique ou question de pédagogie, surtout quand les blessures sont réveillés mutuellement, le mental a ses limites, et c’est une chaser qui vous dit ça.

        Et vous, qu’avez-vous appris de ses silences, sur vous-même? Sur la relation? Les silences sont un passage à l’acte au même titre que la verbalisation… C’est mon autre qui m’avait fait comprendre ça, quand j’avais fait silence suite à quelque chose qui m’avait blessé (en effet, eux ne supporte pas 5% du silence ou des fuites qu’ils nous imposent, mais quand je vous lis j’ai vraiment l’impression que vous êtes dans un prisme de certitude de bienséance, de comment bien se comporter, être l’adulte de la relation…

        J’imagine que si ça me fait cet effet en vous lisant, c’est que ça me fait sauter aux yeux des comportements contrôlant que j’ai pu avoir. Mais il y n’y a pas de “pédagogie” qui tienne dans une relation entre adultes…ça sous entend une hiérarchie, et perso, ça me hérisse le poil…

        je cherche un homme, pas un enfant, donc je me vois pas commencer à le traiter comme tel, surtout que comme vous dites, les runners sont très façonnés par le regard de l’autre…on récolte aussi ce que l’on sème…

        • “J’imagine que si ça me fait cet effet en vous lisant, c’est que ça me fait sauter aux yeux des comportements contrôlant que j’ai pu avoir. Mais il y n’y a pas de « pédagogie » qui tienne dans une relation entre adultes…ça sous entend une hiérarchie, et perso, ça me hérisse le poil…”

          Oui c’est exactement ce que j’ai écris dans mon commentaire de réponse à votre autre commentaire. Ce sont vos interprêtations par rapport à votre histoire, car personnellement mon Runner est très fort en sport, fitness nutrition et cuisine.

          J’ai AUCUN mais AUCUN problème à ce qu’elle mène la danse et soit pédagoque avec moi dans ces domaines car j’y connais rien et pourtant j’ai 14 ans de plus qu’elle. Donc question ego et supériorité il faudra repasser.

          Pour moi qu’elle soit pédagoque dans ces domaines là, qu’elle m’explique et me guide sur ces sujets je n’y vois absolument pas de contrôle, de hiérarchie ou je ne sais quoi d’autre de “bizarre, chelou ou négatif”.

          Mais alors pas du tout, au contraire, moi j’y vois de la coopération, de la complicité et du partage de savoir/compétence.

          Chacun fait profiter à l’autre de son savoir/expérience pour une amélioration chez les deux.

          Dans le cas présent, ici elle peut en apprendre plus sur sa psycho émotionnelle et moi dans le sport/musique/cuisine par exemple.

          P.S : C’est intéressant car hiérarchie vous hérisse le poil et puis dans l’article vous avez tiqué sur “le runner doit se mettre à niveau”. La Hiérarchie se composes de niveaux non ? 🙂

        • C’est vraiment ça que je trouve énorme dans ce genre de commentaire LOL C’est que finalement vous vous parlez à vous même sans même vous en rendre compte avec le ton d’affirmation sur de ce que vous dites en répétant des concepts chopés ici et là…

          “Une relation, c’est 50/50, si l’autre fuit, c’est qu’il y a eu une couille dans le pâté à un moment, qui peut-être a échappé au chaser, et qui s’est cristallisé entre les 2…”

          La vous avez pas l’impression de vous positionner sur une situation (la mienne) que vous ignorez totalement et avec un prisme de certitude de bienséance. Se parlerait-on à soi-même sans s’en rendre compte ? LOL.

          Enfin je dis ça je dis rien LOL.

          Peut-être que l’autre fuit, car au moment ou elle voulait faire le pas, elle s’est fait alpaguer par son conjoint de l’époque (proche d’un vrai pervers narcissique au sens clinique du terme) et qui, jouant sur toutes ces peurs et son armada de manipulations l’a mise à genoux…?

          Elle s’est alors retourné vers moi pour me demander d’intervenir afin que je règle sa situation, mais comme JUSTEMENT je ne considère pas un runner comme un gamin, car comme je le dis très régulièrement sur le blog, un runner est tout sauf con et incapable, je l’ai laissé se débrouiller seule.

          (D’ailleurs c’est bien parce que le Runner à l’habitude de jouer à l’incapable alors qu’il est loin d’en être un que j’y vais pas avec le dos de la cuiller. A trop répéter u rôle on finit par le devenir.)

          Finalement devant le choix qu’elle avait à faire : rester dans sa relation toxique ou vivre seule, elle a fait le choix de rester dans sa relation toxique. Comme elle l’a dit plus tard “je préfère être mal accompagnée qu’être seule”.

          Autrement dit, si elle a fuit, c’est peut-être parce que elle ne voulait pas prendre ses responsabilités tout simplement ? Genre un problème classique et typique de psychologie.

          Et n’est-ce pas là justement “un des problèmes type” du runner que de prendre ses responsabilité et c’est pourquoi il est justement dans la dépendance affective pour éviter des le prendre…

          Chose qu’elle a tenté de faire ENCORE avec moi lors du clash avec son conjoint afin que je prenne les choses en main et que je règle sa situation sans qu’elle n’ai à s’affirmer, oser, et assumer les conséquences de ses choix.

          Finalement cette décision n’avait rien à voir avec moi, mais tout avec elle. Elle a eu peur et a préféré le choix de la facilité. Chose qu’elle a d’ailleurs reconnu par la suite.

          Finalement quand on arrête de chercher midi à 14h et qu’on sort du discours habituel New Age/Développement personnel/flamme jumelle on se rend compte que les réponses sont bien plus simples qu’il n’y parait.

          Après oui, on peut s’amuser avec les vases communicant et le karma, tenter d’expliquer le pourquoi du comment qu’en fait, si elle a eu peur et qu’elle ne m’a pas choisie c’est parce qu’il y avait une peur cachée en moi avec laquelle la situation est entré en résonance et que donc, pauvre petit runner, lui qui voulait tant sa liberté s’est retrouvé enchaîné à sa relation toxique à cause de la peur inconsciente de son chaser…

          ZZzzZzz…

          Oui sinon, elle a juste flippé de se retrouve seule quoi…

          • Alexis : “Finalement devant le choix qu’elle avait à faire : rester dans sa relation toxique ou vivre seule, elle a fait le choix de rester dans sa relation toxique ” peut être que votre Runner a besoin de vivre cette relation toxique pour aller au fond des choses ? Peut être que votre Runner en vous voyant dans le contrôle se dit que changer une relation toxique par un autre qui lui parait aussi toxique autant ne rien faire ? Peut être que votre Runner vient pointer certains aspects de votre personnalité (contrôlant) et sur lesquels il vous faut aussi travailler ? Le Chaser a tendance à être plein de certitudes ce qui à tendance à faire douter le Runner !!!!

          • -> Peut être que votre Runner en vous voyant dans le contrôle se dit que changer une relation toxique par un autre qui lui parait aussi toxique autant ne rien faire ?

            Ou peut-être qu’ayant dit à mon Runner :

            Tu peux faire ce que tu veux :

            -> Rester avec ton partenaire
            -> Être avec moi
            -> Être seul
            -> Dans tous le cas suit ton coeur et quoi qu’il arrive je respecterais ton choix”.

            Du coup, on est très loin du chaser contrôlant là et que justement en étant pas dans le contrôle, cela permet à l’autre à l’autre d’être libre et de faire un choix, sans interférence.

            Face à ce choix, elle a donc fait le sien.

            Sauf que moi son choix ne me dérange pas. La différence est là LOL.

  • Bonjour Alexis,

    Ça decape pour nos amis runner cet article 😅
    Je suis chaser également dans ce parcours depuis 3 ans 😊. Enfin je suis moi surtout hein.
    Il y a eu cette dernière goutte d’eau qui a fait totalement déborder le vase il y a plus de 6 mois et j’ai dit “stop”. Il me fallait encore régler l abandon et apprendre à dire non et me faire respecter….
    Je suis passée après cela par une phase de colère intense, vu comment il était allé vraiment trop loin. J’ai mis du temps à épurer le bazarre lol
    Désormais, je n’ai plus de colère et je me suis remise aussi en question … L ego en avait pris un sérieux coup quand même.
    Aujourd’hui à l instant T, je lui souhaite finalement le meilleur. Je suis dans l’accueil du lien ( pour le moment) mais une chose est certaine pour moi, je me sens vraiment bien aujourd’hui sans lui et s’il revient (si tel est son choix, après tout il est libre) je souhaite partager dans l’authenticité, des valeurs pures, sil ne il peut en effet aller vers cela, il vaut mieux qu’il tourne les talons ou reste où il est, cela ne m’intéresse aucunement. . Il y a en effet bien une différence entre le lien d’àme et la relation terrestre. Il se dit que lorsque le chaser avance le runner en fait de même, peut être oui… On verra 🙂😉
    Une belle journée à vous 😉

    • Coucou Sandrine !

      Alors celle-là je la trouve énorme “Dans ce parcours depuis 3 ans 😊. Enfin je suis moi surtout hein.” Mais c’est tellement ça hahahahah c’est un jeu en solo !

      Oui c’est ça je suis tout à fait d’accord avec le reste de ton commentaire ! En tout cas bravo pour ton avancée 🙂

    • Pas du tout céline. Je ne remets pas la faute sur lui. Ai contraire je dis chacun doit avancer seul.’ à un moment pcq chacun a fait des choix et moi chaser je ne peux plus intervenir en 3d pour lui.
      Mais l amour est fort.

        • Je trouve aussi que cet article est violent et condescendant et pas trop raccord avec le reste des contenus de ce site, que je découvre et qui sont pour certains très intéressants!

          Comme quoi, les chaser doivent aussi avoir un faux self à se penser dans le lâcher prise, la bienveillance et à écrire des choses comme ça. De toute façon, si on était dans un vrai lâcher prise, on vivrait notre vie, on traînerait pas sur des articles et vidéos FJ lol.

          Faux self n’est peut être pas le bon terme, mais se convaincre que “nous on a bossé, nous on est conscient, lucide, blablabla” alors que manifestement des choses nous échappent (ou énervent) encore…(PS: je dis ça en toute solidarité, humanité, et bienveillance envers les chasers, je sais à quel point la position de chaser peut rendre chèvre, donc, c’est une réaction humaine, OUF, tant mieux, nous aussi comme le runner avons le droit à nos failles =)

          Courage à tous, respect, bienveillance, sans refouler ses amertumes et colère, bref accepter en nous l’ombre et la lumière sans se croire au dessus de l’autre…

          Polarité “consciente à la base” ne veut pas dire “professeur de relation qui sait tout”.

  • Hello je viens de découvrir ton site,
    Je trouve l’article un peu violent. 😯
    Je suis runner yin éveillé la première je n’ai jamais fuit la relation et au contraire j’étais prête à construire. C’est mon autre chaser yang qui à arrêter pour différentes peur (grande distance, famille ect…) Et depuis la séparation je suis celle qui à était le plus a l’initiative des prises de contact. Et lui n’a toujours pas de prise d’initiative. Voilà pourquoi j’ai cru être Chaser au début.

    • Hello Tara 🙂

      Oui je suis un peu cash 🙂

      En fait le Runner est celuiq ui ne veut pas faire la relation et qui fuit. Quand le chaser tire sa révérence c’est qu’il veut toujours construire la relation mais qu’il est fasse à un “stop” de son Runner. Et non pas car le Runner veut la relation et que le chaser fuit.

      Cette dernière situation peut arriver au moment du retour du runner qui fait “un peu flipper le chaser”. Mais sinon tu peux être le runner yin éveillé en premier, mais un runner yin est un runner (bien que pré-compensation) donc c’est au final le Runner qui fuira le lien.

      • Merci pour votre retour.
        Ben dans ce cas je ne suis pas runner. Car je n’ai ni mis fin à la relation et jamais fuit la relation. On a jamais eu de prises de bec (insultes ect…), Je ne l’ai jamais repoussé. Il ne se sentait pas apte à gérer la relation (divorce à gérer et 9000km de distance).
        Je suis tellement perdu avec tout ça.
        🤦🏽‍♀️

        • En fait la relation répond à un certain nombre de critères bien spécifiques, donc regarde l’article sur les 20 critères pour déjà voir si t’y retrouves bien car il y a 13 critères “indispensables”. 🙂

          • J’ai déjà lu beaucoup d’articles, écouté de nombreuses vidéos ect…depuis plus d’un an que je suis sur ce parcours. Et même lu le livre de Fabien Marchand sur les FJ.
            Je n’ai aucun doute concernant mon lien de par mes ressentis et il m’a également été confirmé par P. Montagnac, A.Doussot et D.Sabat.
            Et par les différents critères je me suis tout de suite reconnu dans le chaser. Jusqu’à ce que A.Doussot et P.Montagnac me signale que je suis Yin pré-compensé. J’ai eu ma nuit noir de l’âme fin 2014 lorsque que j’ai fait mon burn out.
            Du coup mon comportement n’ai en rien semblable avec celui décrit d’un runner extrême. Je me retrouve dans certains comportements du runner et dans certains comportements du chaser également.
            Donc difficile d’avancer quand on ne sais pas trop où ce situer. Je vais faire confiance à mon intuition et l’avenir m’apportera les réponses. Merci à vous

          • Super donc dans ce cas si t’es un Runner “moitié moitié” car pré-compenser alors, pour avancer il te faut libérer les émotions négatives et schémas qui te bloque. Donc quand tu dis, difficile d’avancer, tu veux dire avancer par rapport à quoi et ou ?

            A partir de là, tu as une direction, et tu peux “libérer” ce qui fait obstacle. Car runner ou chaser, franchement je vais te dire on s’en fiche un peu.

          • Bonjour Tara je suis exactement dans la même configuration que vous, et personne n’est capable de nous expliquer comment avancer dans cette configuration.

    • Bonjour Tara,
      Je suis exactement dans ton cas.
      Je me croyais chaser et F. Marchand, en consultation fin 2019, m’a dit que j’étais runner avec un faux self de chaser.
      Je suis l’âme éveillée la première.
      Mon jumeau a rompu il y a un mois après 4 ans et demi de relation, de façon brutale et complètement inattendue, à J3 après son retour d’un stage de développement personnel, sans qu’il y ait eu un quelconque signe préalable qui pouvait laisser imaginer une séparation, et après 6 semaines que nous avions passée ensemble de façon très harmonieuse, chez moi, à l’issue du confinement.
      Je n’ai jamais repoussé mon jumeau, c’est moi qui lui écrivais tout le temps, qui entretenais la relation, qui me déplaçais pour le voir 90% du temps (il habite à 750 km de chez moi).

      Ma nuit noire a commencé et je me suis mise au boulot sérieusement. J’ai repris un coaching spécifique FJ, de façon suivie cette fois-ci.
      Les compréhensions et les prises de conscience arrivent bout par bout.
      Je perçois l’ampleur du boulot à accomplir chez moi et cela me donne le vertige. Bien sûr que j’ai envie de la réunion, je ne peux pas imaginer de vivre sans ma FJ ; mais je suis si mal que, de toute façon, je DOIS faire cette compensation si je veux survivre. Je n’ai rien à perdre.

      Et, si j’en crois la théorie de F. Marchand, c’est très important de savoir si l’on est chaser ou runner, la compensation à accomplir n’étant pas du tout la même pour chaque polarité.

      • Hello Silvi 🙂 Merci pour ton commentaire ! Alors du coup, comment F.marchand explique que si tu es le Runner avec un “faux self de chaser” que cela soit lui qui ait “coupé brutalement” la relation et que cela soit toi qui “cours” dérrière ton Chaser?

        Car si c’est lui le chaser et toi le runner, il est “passé” ou son comportement de chaser ?

        • Il y en a qui disent qu’il y a des chaser yin, moi ça me parle, cette “option” dans le duo;

          Fabien le marchant n’est qu’un théoricien, un homme parmi d’autres, ce n’est pas Dieu.

          LES FJ ne sont pas une science exacte, c’est divin et pourtant théorisé par des hommes, même les soit disant canalisation de médium, ça passe par le prisme des hommes…(je dis soit disant parce que les medium s’auto proclament et que pourquoi l’un ou l’autre aurait raison?) à un moment faut s’autoriser à théoriser sa propre histoire, chacun détiens sa vérité, son parcours, les cases sont beaucoup trop étriquées, mais je suis passée par là, à vouloir me rassurer quant à la nature de cette relation en rentrant dans les cases…

          Pourtant, c’est mon autre qui fait silence, lui qui ne venait pas au rdv par peur, lui qui n’a pas rebondit et a préféré que la relation s’étiole jusqu’à plus de communication, jusqu’à bloquer parce que j’avais osé dire que j’en avais raz le bol de cette relation si inconstante entre nous. Mais c’est à son contact que j’ai commencé à être plus YANG dans ma vie pourtant je sens bien que je dois aussi améliorer mon côté YIN, en fait, c’est selon les domaines de vie.

          Imaginons des FJ où l’un est à 40% yin et 60% yang et vice versa, 20% entre sa polarité dominante et mineure n’est pas une différence énorme en soi….par contre savoir si on cherche à maintenir la relation par tous les moyens ou non, ou si on fuit, ça c’est déjà plus simple à identifier =)

          • Oui mais à la base les mots ont une définition et si tu regarde yang et yin voici (rapidos ce que ça veut dire)

            Yin / Yang
            être régenté / régenter
            l’occupé / l’occupant
            l’élève / le maître
            le silence / la parole
            recevoir / donner

            Du coup à la bse tu as un chaser vachement plus “yang”, qui parle, donne, est prêt à créer la relation et l’autre qui “fuit”, se mur dans le silence, reçoit ce que tu lui donnes. Bien évidemment chacun à son Yin et Yang en lui avec une polarité plus prononcée.

            Mais dans l’absolue un Chaser Yin ne veut rien dire, car cela embrouille les gens car tout le monde a entendu “chaser yang” pro actif, et maintenant il serait yin. Et comme personne va vraiment chercher le infos bah à la fin ça fout le bordel.

            J’ai que des gens en consultation qui sont obnubilés a savoir leur “polarités alors que franchement dans l’absolue on s’en fiche un peu. Cela devient un frein à son travail sur soi plus qu’autre chose au final pour ces gens là.

            En plus, il n’est pas rare d’avoir une couple FJ (c’est mon cas) ou de 0 à 16 ans j’étais très Yin (artistiques etc…) et suite à un évènement de vie, je suis passer en mode Yang. Et mon jumeau à vécue exactement l’inverse a peu près aux mêmes âges…

            Donc qui est qui ?

            Ce qui compte c’est de savoir au début de la rencontre FJ car on voit bien qui fuit ou pas.

            Car il se peut notamment avec les pré-compensations justement que le Runner Yin soit plus Yang au moment de la rencontre et donc on se retrouver avec un Runner pro actif envers son jumeau alors qu’il est Runner à la base et inversement pour le Chaser.

            Mais au fond, au moment de la rencontre, y en a un qui FUIT (runner) et l’autre qui poursuite (Chaser).

            Donc l’un est plus yang et l’autre est plus yin.

            Car dans ce cas, moi de 0 à 16 ans j’étais le Runner Yin, mais quand j’ai rencontré mon Jumeau 20 ans après j’étais Yang, donc je suis quoi, un Runner Yang…?

            A la fin ca créé des concepts complètement bizarres à ne plus rien y comprendre car tout perds son sens.

            Un runner (fuyant) pro-actif, qui fuit mais va vers son autre constamment…
            Un Chaser (chasseur) fuyant, qui se mur dans le silence et fuit son autre…

            Cela ne donne que des non sens, alors qu’il suffit de regarder n’importe qu’elle relation FJ :

            L’un fuit et correspond dans l’instant est Yin
            L’un cours après pour concrétiser la relation est Yang.

            Finalement l’un est Runner l’autre Chaser LOL.

  • Quand je dit difficile d’avancer c’est surtout que lorsque que je me croyais chaser je savais quoi “faire” et que la réunion dépendait de lui.
    Aujourd’hui si on est pas réuni et qu’il ne s’ouvre pas à nous, c’est que j’ai encore des choses à guerrir. Mais je me sent plutôt bien détachées je suis focus sur mes projets, on a des contacts vraiment sporadique et je n’ai pas d’attente. Et en même temps c’est comme si le fait qu’on m’ai dit que j’étais runner il fallait que je boss sur des nouveaux trucs, mais quoi? Parceque j’ai pas le comportement fuyant du runner qui est décrit partout du coup je ne peux pas le corriger. En gros je me mets la pression sur moi même maintenant 🤦🏽‍♀️

    • Tu vois, je te recommande vraiment d’écouter mes vidéos youtube car je parle de ça justement…

      Y a un discours qui veut qu’il faut mettre la responsabilité de la réunion sur l’un ou sur l’autre. Dans un cas c’est “le runner ne peut rien faire tant que le chaser n’a pas épuré”. Tranquille quoi, le runner est alors conforté dans son “immobilisme” légendaire, car le karma veut qu’il ne puisse rien faire…

      Et dans l’autre, c’est le Runner (pré-compensé) qui est celui de qui dépend la réunion. En fait, faut juste revenir à la base : la réunion on s’en fout en fait ! On est préoccupé par la réunion pour une seule et bonne raison :

      Car on veut récupéré la qualité émotionnelle que l’on ressent lorsqu’on est avec notre jumeau.

      Sauf que quand t’es en complétude, tu t’en fiche comme de l’an 40 car tu es tellement bien SEUL que s’il revient c’est génial, et s’il ne revient pas c’est génial aussi, car ta qualité émotionnelle ne dépend plus de la présence de ton jumeau.

      Du coup ce discours qui veut que l’un ou l’autre “est celui dont dépend la réunion” est super culpabilisant pour celui qui est dans le cas en question.

      Ici c’est toi qui “maintenant qu’on ta dit être le Runner” tu culpabilises. Si tu voulais un truc à bosser, tu peux commencer par là, car “à tort ou à raison” cette culpabilité n’a pas lieu d’être et elle te perturbe plus qu’autre chose.

      Et c’est pour cela que dans mes coachings, je dis aux coachés que mon but n’est pas de leur confirmer s’ils sont Runner ou Chaser, car au fond, on a pas besoin de savoir ça pour aider, traiter et libérer quelqu’un…

      C’est pour cela qu’il faut toujours s’écouter soi (comme tu as dis) et se faire confiance, car “avant” qu’on te dise que tu sois Runner… t’étais bien et là t’es dans la culpabilité car “maintenant cela dépend de toi”.

      Mais déjà, t’es pas obligé de vouloir ta réunion hein… à la base, ensuite t’es pas obligé de te sentir obligé d’être en réunion. Je dis pas que c’est ton intention, je dis juste, qu’il est bon de lâcher les “épées de damoclés” qu’on nous met au dessus de la tête dans ce parcours FJ.

      Moi je souhaite que mon Runner soit super heureux Seul. Qu’il vive sa vie à fond et s’il a envie qu’on le fasse à deux, super, on en parlera mais la règle de base (pour moi) est la libérté, c’est FONDAMENTALE.

      Si j’étais en réunion avec mon Runner, cela serait la règle de base et je suis certain qu’elle la partagerait également, car c’est un respect de soi, de son authenticité, bref.

      Du coup, je t’invite à regarder mes vidéos youtube car justement je parle de tout cela, et je donne quelques exercices qui pourraient t’aider, mais surtout à comprendre certaines choses, car justement j’aborde le sujet FJ d’un autre angle, notamment avec des principes de leadership.

      Enfin tu verras si tu les regardes.

      En tout cas, ne te rajoutes pas de la culpabilité pour rien, si t’es bien dans ta vie, que t’es passionnée, et que tu aimes ce que tu fais, continues car c’est ça la voie !

      • Vraiment merci beaucoup Alexis ton message me réchauffe le coeur.
        Car depuis 2j je ne suis pas bien à me mettre la pression alors que je vivais très bien la séparation avant ça.
        Je vais écouter tes vidéos. Encore merci 😊

  • Super instructifs tant l’article que les commentaires. Merci!

    Pour moi, Chaser, le problème est différent de ce que j’ai lu car ai toujours eu du mal avec les incohérences de mon Runner (depuis 2013 quand, lui seul, éveillé, a commencé à me solliciter), même si nous avons eu une relation en 2017… on se tient à distance mais tous les max 2 ou 3 mois, nos pensées se retrouvent, nos fluides s’entremêlent et ça repart à penser intensément l’un à l’autre – en boucle – pendant des semaines…

    En mai dernier, j’ai fini par atteindre un degré supérieur dans le process en le bloquant dans WhatsApp, marre d’être éconduite une nouvelle fois alors que je demande juste si on peut tchatter, voire prendre un café.. Il est malheureusement occupé, etc. faisait attendre, ça m’a saoulée – la fois de trop… Quand il a dit “non”, ai répondu “OK”… et n’ai pas pu m’empêcher d’ajouter: “ça signifie un oui pour quelqu’un d’autre”…………….. là-dessus rideau et je ne regrette pas de m’être barrée…

    Depuis je croise d’autres profils, rien n’accroche mais c’est tout récent – et surtout, je ne m’imagine plus faire marche arrière, le re-solliciter malgré ce que j’éprouve toujours pour lui.

    Mes questions: est-ce que le fait d’avoir évoqué la possibilité de donner sa chance à quelqu’un d’autre va bloquer mon Runner définitivement et l’empêcher de revenir vers moi svp? Merci beaucoup

    • Hello Nina 🙂

      Merci pour ton message que je trouve super important vu la question que tu poses. En fait c’est exactement cela que j’essaie de montrer via ce blog. Il y a trop d’épées de Damoclès dans ce parcours flammes jumelles qui nourrissent de manière directe ou indirecte la dépendance.

      Quand tu poses la question :

      “Est-ce que le fait d’avoir évoqué la possibilité de donner sa chance à quelqu’un d’autre va bloquer mon Runner définitivement et l’empêcher de revenir vers moi svp?

      Sache que le Runner “type” utilisera n’importe quel prétexte réel ou fictif pour fuir cette relation, car il se fuit lui-même. Il trouve quand même le moyen de fuir un amour si pur, si vrai et si divin. C’est son Choix et il a le droit de faire ce qu’il veut.

      Il est le seul maître à bord de son bateau et donc responsable de la direction qu’il prend.

      Toi en revanche, la seule chose que tu devrais te demander est la chose suivante :

    • Est-ce que je me permets d’être épanouie au quotidien ?
    • Qu’est-ce que je pourrais faire pour me sentir mieux ?
    • Je te dis cela, car ton Runner tu ne devrais pas t’en occuper, il est le seul maître à bord de sa souffrance qu’il alimente constamment, donc toi tu t’occupes juste de toi et si “un grain de sable” doit le bloquer c’est parce qu’il l’aura décidé.

      En fait la question que tu poses révèle quelque chose d’important :

      Une peur à être faire et avoir ce que tu veux, car tu te dis que si tu le dis ou fais alors cela peut empêcher le Runner de revenir. Mais justement l’idée est que tu sois nature peinture “sans peur” afin d’être qui tu es.

      C’est ce qui va aider par effet ricochet ton Runner à être nature peinture. Alors est-ce que ce que tu as dit peu créer des blocages ? Certainement, de toute façon un simple “coucou ça va” peut créer un blocage chez le Runner LOL !

      Il ne faut pas grand-chose pour le contrarier donc pourquoi s’en soucier ?

      L’idée est justement de se sortir de la dépendance que l’on a vis-à-vis de notre Runner, car nous envers lui c’est la même dépendance que lui envers ses addictions mentales et entourage.

      C’est pourquoi (en général) la meilleure chose à faire est de tourner le dos à sa Runner (dans la bienveillance, la paix et l’harmonie et non dans la colère ou la vengeance), car c’est ce qui lui permettra d’avancer.

      Si jamais tu trouves une autre personne entre temps, vis cette relation pleinement. Moi personnellement, je n’ai aucun problème à être avec une autre personne. Je n’ai pas a arrêter de vivre pour un fantôme, flamme jumelle ou pas.

      Il commence par là le respect et l’amour de soi-même, car on ne contrôle pas les décisions et les peurs de notre Runner. En fait quand on est dans la dépendance et qu’on attend notre autre, qu’on fait attention à ce que l’on dit, car on a peur de le perdre à jamais, on accepte d’entrer dans la dépendance sans vraiment se l’avouer 🙂

      Du coup, la seule et unique préoccupation que tu devrais avoir est de tout faire pour vivre une vie épanouie et vibrante à l’image que TU as envie de créer. 😍😍😍

      • J’ajouterais même que cette rencontre flamme jumelle fait remonter en nous tous ces “travers” psycho-émotionnelle afin que nous les nettoyer ou nous en libérons. Aussi, quand tu vois que t’es dans la dépendance, l’attente, l’espoir, et la peur vis-à-vis de son retour, alors tu sais que c’est là un point à travailler.

        Je dis pas que c’est facile, car c’est une certaine implication personnelle, mais c’est pourquoi il y a l’EFT (regarde sur Youtube). Tu vois un Chaser, va aller regarder et pratiquer, un Runner va avoir la même information et ne va rien faire.

        Tout est question de choix, alors pourquoi se rendre responsable des choix qu’une autre personne à fait sans te consulter ?

      • ça c’est une jolie réponse et de beaux conseils qui me parlent bien plus que le ton de l’article de base. Les runners ne font PAS rien, ils travaillent sur eux aussi. Mais, ils démarrent à propos de pleins de soucis divers (ex: famille toxique depuis qu’ils sont gamins et couper le cordon), donc pas tourné vers le chaser, en tout cas pas consciemment, alors que consciemment le chaser travaille aussi sa dépendance affective au runner….l’angle d’attaque est différent, mais les runners bossent! (je le vois surtout chez 2 amies runneuses pas chez ma FJ, mais bon c’est un peu le principe de la séparation de ne pas savoir où en est l’autre).

  • Bonjour,

    Mon dieu, le runner n’avait aucun problème de communication pour nous alpaguer en phase de reconnaissance (c’est le runner qui va chercher son chaser) et c’est… LOURD! Tant qu’on ne comprend pas, il ne lâche rien, de jour comme de nuit.

    Donc, ces simagrées de petite fille, après qu’on en ait bien bavé jours et nuits pendant des jours, il y en a marre!

    Non, nous ne sommes pas des paillassons ni un refuge pour âmes égarées ni de bonnes poires! Les runners, vous vous foutez de nous, vous nous méprisez, vous vous essuyez les pieds sur notre cœur,vous abusez de notre amour et de notre compassion.

    Mon runner chouine tout le temps de s’être fait mettre une main aux fesses à dix ans par un vicieux, mais jamais il ne lui est venu à l’idée de me consoler parce que j’ai vécu mille fois pire pendant des années. Rien à battre, parce que son égo est pire que celui d’un dieu grec. Seul lui souffre et doit être consolé pauvre chat…

    Moi je dis “Stop”, ce n’est même pas la peine qu’il essaie de revenir, sa place est auprès de gens bidons qui jouent des rôles, qui se déguisent, qui font des selfies et qui ne prennent surtout pas le risque d’être authentiques, tout ce qu’il est.

    Autant être honnête, un runner, ça n’a absolument aucune personnalité, c’est un cocktail de personnalités piochées chez les uns et les autres et c’est tout sauf séduisant quand on comprend ça. Alors non, je préfère quelqu’un de vrai même s’il n’est pas flamme jumelle (c’est même mieux) et laisser le runner à la place qu’il aime tant: tout seul devant son miroir déformant.

  • J’ai lu un peu les commentaires de cet article et je n’ai rien pris personnellement pour moi parce qu’au final si on se sent visé n’est ce pas là une part d’égo?

    Runner, chaser c’est bien de savoir qui que quoi mais je suis d’accord qu’il est important de se respecter. Qui voudrais d’une relation où on joue au chat et à la souris ? Où on sait pas trop où on va? Personnellement pas moi et je pense qu’il faut aussi prendre du recul que l’on soit chaser ou runner dans cette histoire.

    A un moment donné il faut se préserver et se dire qu’il est intéressant d’aller faire son travail intérieur pour être en paix avec soi-même. Peu importe l’étiquette que l’on a, il est bon de se choisir soi et de s’affirmer et surtout de ne pas accepter tout et n’importe quoi sous prétexte d’amour inconditionnel.

    On veut vivre une histoire d’amour mais elle commence d’abord avec soi-même et si le runner n’est pas prêt alors donnerais je tire au chaser de tirer sa révérence ? Personnellement, je sais ce que je veux et ne veux pas et si l’autre personne n’est pas prête alors il pourra prendre la porte (exit).

    L’authenticité n’a pas de prix et surtout mon bonheur c’est moi qui le crée. Sachons choisir ce qui est mieux pour nous et qui s’aligne avec ce que l’on est. Si il n’est pas prêt alors quelqu’un le sera pour vous, pour moi ou pour nous.

    Justement parce ce que l’on a appris à s’aimer, on se choisi et on laisse l’autre faire ses choix et si il préfère courir dans des histoires futiles ce n’est plus à nous d’être son guide mais tout ce qu’on lui souhaite c’est qu’un jour il se trouvera. L’amour c’est ça aussi accepter d’être heureux sans l’autre 🙏

  • Bonjour
    Un article intéressant, du vécu pour chacun c’est certains.
    Mais je suis heureuse de ne plus me retrouver dans cette colère écrite.

    Bien sûr je me suis dis les même chose sur le runner.

    Mais je suis heureuse de voir qu’aujourd’hui, j’ai fais l’erreur de lui faire un coucou en sms et à la grande habitude du runner je n’ai eu que de simple mots basique plutôt quelconque limite froid

    Mon bonheur aujourd’hui c’est de pouvoir faire un coucou en toute légèreté, sans être atteinte part ses réponses.

    Avant j’aurais accusé le cou aujourd’hui absolument pas.

    Le jours viendra et puis peut-être pas finalement.

    Moi je sais mon Amour et si de son côté non je peu dire que je n’en souffre plus.

    Accepter que cela arrive ou inversement est une belle prise de recul.

    Cela fait bien 2ans de séparation. A chaque sms je le sent si loin comme ci je n’avais pas existé dans sa vie

    La tristesse c’est changer en compte de fée illusoire et je suis bien plus heureuse avec mes rêveries que de vivre à ses côtés.

  • Merci pour votre article
    Je suis chasser j’ai toujours dit la vérité au runner que sa lui plaît ou pas .

  • Je suis chaser et c’est comme si j’avais écrit cet article. Je suis en train de vraiment m’en aller après 4 ans de séparation. Elle m’a encore bloqué récemment sur LinkedIn car j’ai visité son profil et une notification lui est apparue. Et aussi j’étais bloquée sur WhatsApp et à mon tour je l’ai bloquée sur Facebook juste pour lui dire que ça suffit et qu’à mon tour je la rejette avec son comportement de gamine. C’est devenu inacceptable. Je n’ai plus envie de revenir dans la relation et après tant de silence je me sentirais incapable de lui reparler. C’est allé trop loin et je ne suis pas son paillasson. Elle s’est mise dans le caca toute seule alors qu’elle assume comme une grande de 50 ans !

  • Bonjour à tous,

    Après quelques semaines d’absence sur ce blog, je reviens avec plaisir découvrir les nouveaux articles et j’en profite pour laisser un témoignage encourageant concernant l’attitude du runner quand le chaser “lâche l’affaire”.

    Je suis chaser, et après 8 ans de relation type chat et souris avec mon runner, j’ai décidé cet été d’arrêter. Pas couper les ponts, mais arrêter de l’attendre, l’espérer, et nourrir cette relation.
    J’ai rencontré quelqu’un, bon évidemment ce n’est pas “mon runner”, mais quelqu’un qui me fait bcp de bien et avec qui je partage des choses saines, simples et bienveillantes.
    Mon runner a mal vécu d’apprendre que j’étais récemment “en couple”.
    Nous nous sommes revus autour d’un verre récemment, et j’ai eu droit à une (presque) déclaration d’amour, celle que j’attendais depuis des années.

    Voici ce qu’il m’a expliqué, en gros : il ne sait pas ce que je suis pour lui. Il ne dirait pas qu’il est tombé amoureux, car selon lui c’est un sentiment clair et immédiat. Mais il ne parvient pas à me sortir de sa tête, je suis comme “un petit ver de terre qui lui grignote le cerveau et lui fait remettre en cause tout ce qu’il pensait savoir de l’amour”. Il ne sait pas expliquer pourquoi nous ne sommes pas ensemble à ce jour, alors que tout s’y prête. Il dit que nos moments ensemble sont vraiment trop bien, qu’il connaît par cœur mon odeur, qu’il a énormément de respect, d’estime et d’affection pour moi. Mais qu’avec notre passif, il comprendrait que je ne lui fasse pas confiance, et lui-même ne sait pas s’il est capable de m’aimer correctement.

    Au moment de nous quitter, je l’ai embrassé. Un baiser passionné. Je lui ai demandé comment il pouvait m’embrasser de la sorte s’il ne s’agissait pas d’amour. Il a répondu que je l’emmerdais avec ma question, et qu’il ressentais des trucs fous, là, tout de suite. Il voulait que je vienne chez lui, j’ai refusé en lui disant que s’il s’agissait d’une réelle envie et non d’un simple désir, il n’avait qu’à me proposer une vraie invitation en bonne et due forme. Il a répondu qu’il n’était pas sûr d’y arriver.

    Voilà, je crois qu’il a dit à sa façon combien il tenait à moi. Il me semble assez clair que la peur est très présente chez nos runners, notamment celle de ne pas agir correctement, ne pas savoir aimer, et être abandonnés. Ils ont un gros manque de confiance en eux et en l’amour.

    Amis chasers, vivez, avancez, n’attendez pas votre autre. Il doit faire son propre cheminement. Assurez-le de votre amour inconditionnel (ce que j’ai fait), soyez apaisés car il vous aime, à sa façon. Il viendra vers vous quand il sera prêt, s’il est prêt. Vous ne pouvez pas agir directement là dessus.

    • Hello Malika 🙂

      Merci pour ton témoignage toujours si riche en détails 🙂 🙂 🙂 En tout cas félicitations pour ton avancé dans ton bien-être et dans ton parcours ! Tu est l’exemple parfait que le lâcher prise apporte des résultats autant sur soir que dans la relation 🙂

  • Je suis runner et je suis pas d’accord avec cet article. Moi c’est mon chaser qui m’en a mis dans la gueule (rejet, choix d”une autre femme, il a fait sa vie avec. Il me veut dans son lit mais c’est tout, n’accepte pas que je sois sa flamme jumelle) et après ça, il a le culot de venir le dire “ne parle plus jamais” … Quoi faire mis à part souffrir ?

    • Bonjour Marie 🙂

      Déjà il faut être sur de qui est “le jumeau fuyant” et qui est le jumeau pourchassant, car dans ce que vous décrivez, à priori, c’est plutôt lui a qui l’air de fuir et à un comportement et des réponses de “runner type” qu’autre chose. A creuser.

  • Bonjour Alexis,

    Je suis de polarité yin. Plutôt ame éveillée.
    J’ ai très vite captée le lien particulier entre mon jumeau et moi. Lui aussi d’ailleurs, mais il est dans un déni et ego assez important.

    Je suis dans ce cas de figure où je souhaite effectivement “récupérer” la situation. Mais surtout tenir le cap…

    Il fuit, il est distant, et ne veut pas de ce lien…

    Il y a peu, il a insisté , fortement, et habillement , en tant que fin stratège, pour connaître mes ressentis profonds. Lui ne se mouille pas! Non jamais!!

    J’ai fonc fini par lui avouer mes sentiments, sachant que ceux ci me dépassent complètement. Ce n’est pas le genre de sentiments d’habituels, et pour moi de c’ est encore moins habituel de me jeter à l’eau ainsi …

    Aujourd’hui, j’ai reçu un message de sa part.. il a des choses a me dire… il veut que l’on s’appelle, ce qui est extrêmement rare…
    Je m’attends a ce qu’il réclame une distance, de nouveau… et peut-être définitivement…
    Je panique et perds pieds complètement. Ma blessure de rejet a vif, ma dpa réveillée…
    J’ai entamé un gros travail sur moi depuis quelques mois, d’exploration de mon intériorité, de libération emotionnelle, d’équilibre de mes consciences.
    Malgré tout , la relation fj c’est un long chemin sinueux…

    Alors j’entends bien que le runner est pénible avec ses émotions, la peur du rejet, son côté spirituel un peu perché parfois et fleurs roses licornes….
    Mais il y a aussi des chasers fuyants, durs et egotiques… (désolée, ami chaser!)

    Je me suis livrée a lui parce qu’il voulait savoir… j’ai mis plus de deux heures à sortir le truc, alors que je sais pertinemment que nos sentiments ne sont pas réciproques aujourd’hui.

    Par ce message, je voudrais simplement apporter une petite nuance sur les polarités…

    J’apprécie vos articles, mais ce soir, j’ai mal en le lisant, mon coeur étant avec un trou béant au milieu…
    J’ai peur de perdre pieds. Je cherche des solutions,…
    Mon jumeau est ma plus grande force également mon point faible…

    Je suis runner, et si je cours, c’est après mon chaser en défiance et déni …

    Je vous souhaite une belle semaine