Nuit noire de l’âme – un récit personnel

Nuit noire de l'âme

L’autre jour j’ai écrit un article sur les précompensations Runner/Chaser et un autre article sur les foudres karmiques et la nuit noire de l’âme.

Je vais donc ici te raconter comment j’ai vécu la mienne, car en fait j’en ai eu plusieurs. Une première assez longue due à ma précompensation et d’autres plus courtes lors de mon parcours flamme jumelle.

Quand on te dit que l’univers est généreux, ce n’est pas des blagues ! 🤣

Tu vas voir également que même si le karma, le transgénérationnel, la génétique et toute la clique ont une certaine influence, en fait, tu as toujours le libre arbitre, car tes pensées créent ta réalité.

Quand tu vis une nuit noire de l’âme, c’est parce que justement grâce à ton libre arbitre tu t’es trompé de chemin pendant trop longtemps…

Finalement ton libre arbitre consiste à suivre le chemin de ton coeur (âme, intuition) ou suivre le chemin de tes peurs (le mental et ses programmations).

Précompensation le début des emmerdes !

En juin 2013 d’après Fabien marchand, c’est le début des précompensations pour les Chaser de flamme jumelle qui se sont rencontré après la date d’août 2015.

Il explique qu’à partir de cette date, les chasers de ces couples flamme jumelle font alors commencer leur pré-compensation et donc… devenir de moins en moins Chaser en développant leur Yin.

Autrement dit, jusqu’à cette date on est très dans le « il faut et je dois », à fond sur le travail, notre sécurité financière, le statu sociale et la réussite.

J’étais dans un business à cette époque-là, et en septembre 2013, les premières rumeurs comme quoi ce business allait s’écrouler commençaient à me faire flipper comme jamais :

Tout ce que j’avais construit allait se terminer là comme ça ?!!

Dans ce Business j’étais comme un poisson dans l’eau, j’avais déjà fait des plans sur la comète et j’étais en train de monter les échelons, bref tout me réussissait. Et bien évidemment, les rumeurs se sont révélées juste :

L’entreprise a fermé et je me suis retrouvé sans rien.

J’ai sauté illico presto dans un autre business et je repartais de zéro. J’utilisais alors la loi de l’attraction comme un dingue afin de créer un nouveau business et ça marchait du tonnerre.

Je pouvais prédire les résultats à l’avance à la « virgule » près tellement j’étais rôdé dans ces procédés concernant la loi de l’attraction. Je montrais mes graphiques prévisionnels à mes équipes et ils disaient tout pareil :

  • Tu parles comme si c’était déjà accompli, mais tu mens car ce n’est pas encore fait !
  • Je répondais alors, « Je ne mens pas,  je dis simplement la vérité en avance, observe. »

Finalement ils étaient bien obligés de voir que les prévisions se révélaient juste à chaque fois. Tout se passait à merveille, je gagnais ultra bien ma vie sauf que…

Je n’avais pas compris 2 choses à l’époque…

1 – J’avais démarré ma pré-compensation donc c’était le début de la fin du « contrôle ».
2 – Toute ma motivation business était basée sur la peur.

Du coup, après 8 mois dans le second business, je casse la baraque, je gagne super bien ma vie et mon réseau faisait une courbe exponentielle (vraiment, j’ai encore les graphiques🤣).

Tout fonctionnait bien jusqu’à juillet 2014… (soit 1 mois après la date de pré-compensation des Runners)

1 mois et demi avant, mon Runner entrait en relation avec son partenaire qui se révélera toxique avec le temps. Donc du côté du Runner c’est tout à fait logique, car il doit apprendre à dire non, s’affirmer, avoir confiance en soi, et donc un partenaire toxique va le contraindre, restreindre et le priver de liberté…

Le Runner entamait son processus de changement afin d’arriver à l’affirmation de soi, la confiance en soi, s’honorer, s’aimer et se respect. Pour ce faire. quoi de mieux qu’une bonne relation toxique et liberticide ?

De mon côté, il fallait que les business s’écroulent les un après les autres, pour que j’apprenne à faire les choses non pas par peur et le contrôle, mais pas pur plaisir.

Mais fait intéressant, quand mon Runner prend cette décision, il venait de fermer son coeur et moi de mon côté, mon feu intérieur s’est éteint. Du coup j’ai su que mon second business allait s’écrouler.

En fait c’est une arrivée d’un coup, j’ai senti le feu intérieur s’évaporer d’un coup en une soirée.

Les raisons de l’effondrement : les intentions

J’ai tout tenté pour que cela n’arrive pas (hyper contrôle), mais au fond je le savais que c’était mort, c’était une question de temps. Aussi j’ai ensuite vogué comme un zombie, car j’avais beau tout tester, tout faire, rien ne marchait.

Je n’avais plus envie de faire ce business, mais de l’autre côté… Il faut de l’argent pour vivre non ? Il était hors de question que tout s’effondre et que je me retrouve sans rien, encore une fois.

En fait comme ma motivation était basée sur la peur de rien avoir… cette nuit noire de l’âme est venue s’abattre afin que je perde tout, pour que je vive cette peur et que je rends compte qu’en fait…

« Plus de peur que de mal » comme on dit aux gamins.

Sauf qu’une fois que tu as vécu ça, cette peur n’existe plus, car elle ne fait plus partie de toi. Les choses peuvent commencer à changer et surtout, tes motivations pour faire du business (dans mon cas) ne sont plus du tout les mêmes.

On passe de :

  • La motivation par la peur,
  • La motivation par le plaisir/bonheur/coeur.

Sauf que passer de l’un à l’autre c’est comme faire un « reset » de ton ordinateur, c’est pas du tout la même programmation et c’est déroutant car on ne doit fonctionner d’une manière totalement différente. C’est pour cela que ça prend un peu de temps.

Finalement on est plus du tout focalisé sur l’argent mais sur le bien-être que l’activité va nous procurer. Autrement dit :

On ne fait plus pour faire, mais pour Être.

En fait, si t’es dans cette situation, tu vas te rendre compte que l’argent ne fait pas le bonheur dans le sens ou, tu as beau vouloir tout contrôler au millimètre, avoir plein d’argent, la source de cette motivation est la peur et donc…

Quand tu obtiens ce que tu veux : tu n’es toujours pas complet.

En fait tu ne peux pas te sentir complet si la source de ta motivation est la peur. C’est juste impossible, c’est limite mathématique. La peur génère la peur et non le bonheur.

En fait, tu vas partir en croisade dans une activité X afin d’arriver à un résultat : la joie (selon toi).

Sauf que le succès est un voyage, non une destination.

Autrement dit quand t’es Chaser et que ta motivation est la peur, même si en apparence elle est déguisée par de la détermination, du perfectionnisme, de l’enthousiasme, au fond y a un truc qui cloche.

Et c’est ce truc qui cloche que tu essaies de régler avec des possessions matériel, de l’argent, la stabilité d’un foyer etc… Mais surtout vu que la motivation est la peur, alors ton voyage est parsemé de mal-être…

En fait ce « truc qui cloche » disparait qu’en t’es en présence de ton Runner, t’as remarqué ?

Du coup on s’entête et on va encore plus dans le matériel afin de combler ce « truc qui manque », d’autres le font dans des relations, l’alcool, le sport et ainsi de suite. Mais cela ne marche pas.

Sauf que nous flamme jumelle on a une chance de fou : la nuit noire de l’âme et notre jumeau.

La nuit noire et les foudres et notre jumeau viennent nous re-router vers ce qui est important, ce qui comble, ce qui nous honore, ce qui nous fait du bien, indépendamment du conditionnement reçu par la société.

Cela ne veut pas dire que tu ne feras pas d’argent si tel est ton souhait, mais l’intention avec laquelle tu le feras après ta nuit noire sera totalement différente.

Regarde, le Runner a également le même problème :

iIl a beau avoir un chat, un chien, un partenaire, une maison, un bon job, une famille super présente :

À l’intérieur, il est mort, il est vide, sans saveur et meurt à petit feu.

Tu sais pourquoi ?

Car tous ces choix sont motivés par la peur :

  • Peur de perdre,
  • Peur de ne pas être regardé,
  • Peur de ne pas être aimé,
  • Peur de ne pas avoir de stabilité,
  • Peur de l’inconnu,
  • Peur d’être rejeté,
  • Peur de…

Alors il met des actions en place pour combler et contre carrer ses peurs. Et pourtant, une fois tout le plan accomplit… ça va toujours pas. Il est vide. D’ailleurs il voit parfaitement la différence lors de sa rencontre avec son Chaser car il reprend goût à la vie.

Du coup, Chaser et Runner ont le même problème : motivation par la peur.

En fait dans la vie tu as deux options :

  • Soit tu fais quelque chose car t’es motivé par la peur de…
  • Soit tu fais quelque chose car t’es motivé par le plaisir de…

Et c’est bien pour cela que les Foudres Karmiques et la nuit noire de l’âme interviennent, c’est pour nous re-router vers le « plaisir de », finalement vers le retour à soi, à son être à Qui On Est.

Phase 2 effondrements de masse

Du coup, mon business avait pris une certaine dynamique de croissance, je vivais en Espagne à ce moment-là, j’étais sans envie. Une successions d’évènements (que je ne vais pas tous cité, sinon on en finit plus) se sont enchâiné dans les mois qui ont suivit.

En mai 2015, de tous les pays d’Europe où le business était implanté, c’est l’Espagne qui a eu les plus gros problèmes : Les paquets n’arrivaient plus en 4 jours chez le client, mais en 2 mois.

Mon équipe est passé d’un chiffre d’affaires de 500 000 euros/mois à 250 000 en 1 mois puis dégringolait chaque mois.

C’était la merde quoi ! 🤣

En fait, tu vois que tout s’effondre que tu ne peux rien faire, pour un Chaser, c’est vraiment horrible. En août 2015 je rencontrais alors ma fausse flamme jumelle avec qui j’ai eu une histoire de 10 mois ce qui m’a permis de réveillé toutes les blessures de l’âme (abandon, injustice, trahison…).

C’est à la suite de cette histoire que « magiquement » une amie du club privé dont j’avais fait partie reprend contact avec moi et me conseille une méthode de lâcher-prise.

Je retourne en France et le business continuait de chuter sans que je ne puisse rien faire, car de toute façon plus d’envie… je pratiquais alors cette technique pendant 1 an tous les jours entre 1h à 4 h/jour.

À cette époque j’alternais entre des phases de « je lâche prise sur le business » et « je lâche pas prise ».

Du coup en février 2017 j’ai tenté de faire repartir mon business, alors pour te donner des exemples chiffrés, en temps normal (hors nuit noire de l’âme), lorsque je faisais des appels téléphoniques, sur 100 personnes je faisais rentrer entre 5 et 15 personnes.

J’avais fait ce business pendant des années, et j’avais eu près de 30 000 personnes dans mon réseau, donc question compétences et savoir-faire, ça va je gérais.

Sauf que dans t’es dans ce processus de la nuit noire de l’âme, tes compétences, tu peux te les foutre… enfin t’as compris, car PLUS RIEN NE MARCHE et c’est bien ça qui est troublant, surtout pour un Chaser qui contrôle tout…

Du coup, une fois dans ce processus, j’ai appelé 600 personnes et j’en ai inscrit 2, soit 0.33% de conversion.

  • En dehors de la nuit noire de l’âme : 5 à 15% de conversion.
  • En nuit noire de l’âme : 0.33% de conversion.

C’est là que j’ai percuté, car j’avais 6 ans d’expérience dans ce business, fait des milliers et des milliers d’appels téléphoniques donc techniquement… je savais faire le business.

C’est là que j’ai percuté :

Il y a vraiment un truc en plus, extérieur à moi qui me mets un stop.

Normalement je ne suis pas du tout du genre à jouer la carte des excuses, car pour moi, imputer un résultat négatif à une autre personne c’est une pure excuse bidon.

Sauf que là on parlait de chiffre, de statistiques et tu te rends compte que c’est pas du tout normal… Et puis tu commences à écouter ton coeur, à l’intérieur, et tu te rends compte que :

  • Mentalement : Oui tu sais faire, tu as les compétences, la stratégie, le plan d’action.
  • Niveau coeur : C’est complètement éteint.

Finalement, j’avais la porche (mental), mais pas d’essence dans le réservoir (coeur).

Et voici le fin mot de l’histoire…

Du coup quand j’ai percuté qu’y avait un truc « extérieur », j’ai décidé de lâcher mon business en me disant tant pis. J’ai donc cherché à faire ce que je tentais d’éviter en créant des business : être employé.

J’ai alors répondu à des centaines d’offres d’emploi, environ 200. J’ai reçu environ 200 Non!

Et là, tu percutes encore plus, car 0.33% de compétences et 200 non à des offres d’emplois, ça commence à en faire de faits clairs et précis LOL ! Sauf que tu te dis, mais si je peux pas relancer mon business et que je peux pas avoir un emploi…

Il me reste quoi finalement ? Rien ? Et c’était justement à là que la nuit noire m’emmenait, car quand t’es dans le « rien », il te reste une seule chose : développer de ton Yin…

Sauf que lâcher totalement l’affaires sans avoir de porte de sorties, c’est super flippant pour un Chaser, c’est arriver à accepter l’inacceptable : Juste être.

Pour un Chaser juste « être » c’est ultra, méga, flippant.

Finalement je combattais sans le savoir les propres désirs de mon coeur. Alors je me suis mis à écouté, j’ai fait de la méditation, encore plus de lâcher prise pour me libérer de tout ce contrôle et finalement en Mai 2017… (encore ce putain mois de Mai lol)

J’ai vécu 3 semaines de pure connexion à l’univers. En gros c’est la même sensation qu’être en présence de ton jumeau, mais seul et en moins intense.

Je vivais avec 250 euros par mois, parfois j’avais pas de quoi manger, je pouvais rien faire si ce n’est que de la méditation, du lâcher-prise, des marches dans la nature et je commençais à apprécier les choses simples de la vie.

Tu sais tous les trucs donc t’en a rien à péter car t’es trop occupé par les objectifs, la tune, les relations, le salaire, le statut social…?

Bah dans ces moments-là, il ne te reste plus que ce qui est gratuit et essentiel : la vie et ton bien-être.

Cette sensation est resté 3 semaines et s’est en allée, mais quelque chose est resté en moi, comme une certaine paix intérieure ou confiance, je sais pas comment le dire.

Finalement, c’est là aussi que j’ai lâché le business en me disant : c’est bon je capitule.

C’est alors que je me suis retrouvé au téléphone avec un ami qui vivait à Malte. Et finalement la seule porte qui s’est ouverte fut celle-ci. Je suis donc allé bosser là-bas.

Et devine quoi ? Un an après être arrivé, une nouvelle employée pointait le bout de son nez : ma flamme jumelle. En fait, tout s’était fermé et orchestré afin que cette rencontre arrive.

En plus, en discutant avec ma jumelle, on s’est rendu compte que sa prise de décision de venir à malte correspondait au mois près avec ma décision ferme et définitive d’aller à malte.

Bref, j’épargne toutes les coïncidences similaires, car il me faudrait un article entier pour toutes les écrire.

Rencontre flamme jumelle

Du coup, par la rencontre, c’est lancé le processus flamme jumelle qu’on connaît tous, mais encore une fois, je n’étais pas à ma place là-bas. Bien sûr avec ma jumelle c’était le paradis, mais il a fallu cette relation pour relancer le feu intérieur que j’avais perdu en juillet 2014.

Et finalement c’est pareil pour le Runner même s’il ne le sait pas encore.

Finalement et là je parle pour moi. Quand mon Runner a fermé son coeur, cela nous a impacté tous les deux. On s’est alors retrouvé physiquement, et par la dynamique flamme jumelle à faire péter les carcans de nos programmations mentales.

Aussi, nous avons vécu en parallèle, nos deux pré-compensations qui nous ont amenés à se retrouver afin qu’on passe à l’étape suivante (les 7 étapes de flamme jumelle).

Tout cela pour nous faire comprendre une chose très claire :

Vivre en écoutant son coeur et non ses peurs.

Conclusion nuit noire de l’âme et travail sur soi

Si tu vis une nuit noire de l’âme, sache que le travail sur toi n’est pas du luxe. Je te conseille de pratiquer l’EFT sur toutes les émotions négatives qui se présenteront car (pour moi) dans une nuit noire de l’âme, il y a deux composantes majeures.

  • Les chocs émotionnels que tu vas vivre,
  • Les choix que tu vas prendre,

Avec la méthode de lâcher-prise que j’ai utilisé, j’ai pu me libérer de toutes les émotions négatives parasites durant ma nuit noire de l’âme, car c’est vraiment atroce. J’ai fais pareil durant mon parcours flamme jumelle et c’est allé super rapidement.

Maintenant, se libérer des émotions négatives parasites est une chose. L’autre chose est un travail psycho-émotionnel sur ta mission de vie, ton but dans la vie et ce que tu veux faire et pourquoi tu veux le faire.

Aussi cette nuit noire de l’âme t’invite de force ou de force à te re-router dans ta vie. Comme on l’a dit, ici notamment sur tes intentions (motivation par la peur ou le coeur). Autrement dit, tu peux te sentir « léger » durant cette nuit noire de l’âme car tu as vidé tout un tas d’émotions négativse, mais tu te sens encore « perdu » car tu n’a pas de cap dans la vie.

Et ce sentiment est « naturel » car bien que tu te sois délesté de plein de programmation, tu vas pas encore entrer de « cap » dans le GPS. Autrement dit, t’es en stand by, en pause et tu ne sais pas encore ou allé.

C’est pour cela que la nuit noire de l’âme peut durer quelques temps même quand tu as libéré tes émotions négatives, car il te faudra choisir un cap en fonction de Qui-Tu-Es Vraiment et donc choisir une direction qui fasse vibrer ton coeur.

Ainsi tu feras des choses car elles te feront Être.

Conclusion tu as alors deux axes à travailler :

  • Un travail de libération émotionnelle à faire.
  • Un travail de recherche et prise de décisions sur ta mission de vie.

Article dédié à mon Runner, la plus belle de toutes les lumières, puisses-tu trouver le chemin de ton coeur 💝😻🦋✨💫

Durant le parcours flamme jumelle on est souvent désemparé et complètement déboussolé. Si tu veux te débarrasser de ce fardeau émotionnel, comprendre en détail ton parcours pour un mieux être immédiat et aller de l’avant clique ici.

Alexis

N'oublie pas d'utiliser ton discernement durant ta lecture. Ne nie pas tout en bloc mais n'accepte pas tout non plus.😎 Questionne, remet en cause, jauge, pondère, compare, analyse ce que tu lis afin de trouver ta vérité.

Il y a 10 commentaires Rejoignez la discussion

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer