Qui est-ce que vous écoutez ?

Au fil de mes années dans le monde du développement personnel, du business sur internet, du marketing de réseaux et donc du coaching je me suis rendu compte, comme beaucoup d’ailleurs que la plupart des gens n’écoutent tout simplement pas les bonnes personnes.

C’est un concept que j’ai eu la chance d’apprendre lors de mon apprentissage à GIN (Global Information Network). Ce concept paraît simpliste et pourtant d’une portée incroyable. C’est en fait un concept qui change totalement la vie quand on comprend la profondeur de son implication.

Et vous allez voir pourquoi.

Alors qui est-ce que vous écoutez ?

La définition que nous avons reçue est celle-ci :

J’écoute des personnes qui ont ce que je veux et qui ont été là ou j’en suis actuellement.
Je vais prendre leurs conseils, opinions, informations et je vais ensuite
écouter mes propres ressentis et prendre ma décision.

Notez que j’ai mis en gras 3 éléments dans cette phrase que nous allons détailler ici, car ce sont les points clés que je vous recommande de bien étudier et d’appliquer dans votre vie.

Élément clé n°1 : Savoir ce que l’on veut.

savoir ce que l'on veut, le premier principe du succèsSi je dois écouter des personnes qui ont ce que je veux et qui ont été là ou j’en suis actuellement cela veut dire que je sais ce que je veux. Savoir ce que l’on veut est le principe de base du succès :

Définir ses rêves et d’avoir un désir ardent pour sa réalisation.

Ici on perd plus de 90% des gens, car personne ne sait vraiment ce qu’ils veulent. Pour dire cela, je me base sur les milliers de coachings et entretiens individuels que j’ai menés. Les gens ne savent pas ce qu’ils veulent et ne veulent pas chercher, car dès qu’ils le font, ils se heurtent aux barrières de leur conditionnement mental. (Clique ici si tu veux l’histoire à ce sujet).

Donc si je ne sais pas ce que je veux, je vais écouter qui ? Eh bien il ne me reste plus qu’un seul choix :

Je ne vais pouvoir qu’écouter d’autres personnes qui ne savent pas ce qu’elles veulent tout en croyant savoir, autrement dit, le même type de gens que moi, qui sont dans la même situation. C’est bateau, mais c’est pourtant ce qu’il se passe pratiquement tout le temps.

Les gens qui n’ont pas de succès ont une opinion sur tout, mais une expertise sur rien.

Conclusion, si vous ne savez pas ce que vous voulez, vous ne trouverez pas les bonnes personnes à écouter : celles qui ont la preuve d’avoir accomplit ce que vous cherchez à accomplir, qui pourrait vous guider, vous donner des conseils basés sur l’expérience, du concret, des faits, des résultats, du vérifiable.

Autrement dit, vous aurez l’opinion de gens ayant une certaine expertise dans leur domaine.

Élément clé n°2 : Écouter ses ressentis

Maintenant que nous avons traité le point le plus simple de notre concept, nous allons aborder l’étape 2 qui est de loin la plus subtile et surtout la plus difficile.

En effet, c’est cette partie de l’équation qui va mettre en jeu notre mental et là, c’est une tout autre paire de manches, car qui dit mental, dit programmations, dit automatismes et invite alors à sortir de son sommeil.

En fait mental, rime surtout avec problèmes si vous voyez ce que je veux dire. Et comme les gens adorent les problèmes, ils vont tout faire pour les éviter et donc vont préférer pioncer comme des marmottes plutôt que de choisir l’éveil “spirituel”.

Voici à nouveau la définition :

J’écoute des personnes qui ont ce que je veux et qui ont été là ou j’en suis actuellement. Je vais prendre leurs conseils, opinions, informations et je vais ensuite écouter mes propres ressentis et donc prendre ma décision.

Ici on parle donc d’écouter ensuite nos ressentis. En effet, si vous savez ce que vous voulez, vous allez trouvez des personnes ayant accompli ce que vous souhaitez accomplir, en recevant leurs conseils vous aurez forcément une réaction interne, alias vos ressentis.

Soit ils sont positifs soit ils sont négatifs

En règle général, les gens vont prendre une décision par association :

  • Si mon ressenti par rapport à cette situation est positif, alors j’y vais.
  • Si mon ressenti par rapport à cette situation est négatif, alors j’y vais pas.

Si cette manière de faire paraît simple et logique, en fait elle n’est que partiellement vraie, car elle ne tient pas compte d’un facteur ultra important : la programmation mentale.

En effet, la programmation mentale peut et va vous jouer des tours. Votre mental va vous créer tout un tas de ressentis (des bons, comme des mauvais) que vous le vouliez au non. Ce n’est pas que le mental soit contre vous, c’est juste que son rôle de est perpétuer ce qui est dans sa programmation…

Il ne cherche pas vraiment à savoir si ces programmations sont encore d’actualité ou pas, c’est là, donc il faut faire en sorte que “nous” soyons en accord avec ces programmations.

SI manger du fast food est considéré comme “bon pour nous”, car cela nous apporte de l’approbation et du réconfort… vous continuerez à manger fast food même si vous savez que ce n’est pas bon pour vous.

Regardez : tous les fumeurs SAVENT que fumer est mauvais pour la santé… et pourtant ils fument toujours. Ils sont juste en pilotage automatique car dans leur programmation : la clope = soutien par exemple.

Regardez les ressentis négatifs / crises de panique / énervements que les fumeurs ont quand ils n’ont plus de clopes et que tous les tabacs du coin sont fermés, car on est dimanche…

Alors ressenti de l’âme ou d’un mental en plein manque ? LOL

Réponse facile non ? Eh bien pourtant votre mental va vous jouer les mêmes tours sur des sujets bien plus “banals de la vie quotidienne”.

Exemple de ressenti négatif fictif

Imaginez la situation suivante : Vous souhaitez gagner 5 000 euros par mois via l’immobilier.

Vous trouvez donc des agents immo qui font ce chiffre et recevez leurs conseils.

Vous apprenez alors que pour arriver à ce résultat vous devrez passer des mois à faire de la prospection téléphonique au quotidien.

Quand vous recevez cette information, vous avez alors un ressenti négatif et vous ferez alors l’association suivante :

Faire des appels tout la journée + gros ressenti négatif = l’immobilier n’est pas pour moi.

Maintenant si l’on prend en compte le mental, vous ce qu’il se cache derrière ce ressenti négatif :

Vous avez une peur du rejet et en prenant l’information sur la prospection, votre mental a tout de suite compris que vous ferez face au rejet presque constamment.

Votre mental, chargé de faire respecter vos programmations et de vous protéger considère alors que cette opportunité est un danger, car pour lui “rejet = négatif”. Il vous envoie donc un ressenti d’effroi, de sang glacé, de fourmis dans le ventre afin de vous faire comprendre que c’est MORT, vous n’irez pas sur ce chemin.

Sauf que sur le moment vous ne savez pas que ceci n’est qu’un ressenti fictif du mental et non de votre âme. Vous allez donc tourner les talons a une opportunité qui est peut-être pour vous. Et en répétant ce cycle vous finirez pas arrêter de vouloir poursuivre vos rêves, car….

Car… Car… face à vos rêves : l’inconnu votre mental vous enverra encore et toujours des ressentis négatifs, car le mental a horreur de l’inconnu…

Vous commencez à piger le processus ?

Exemple de ressenti positif fictif

Prenons maintenant le cas d’une fille qui flashe sur un gars et qui découvre au fil du temps que c’est un mec jaloux, contrôlant et manipulateur.

Elle se demande comment c’est possible, ou pourquoi elle a encore “flashé” sur ce type de gars… car visiblement ce n’est ni la première fois et encore moins ce qu’elle veut.

Encore une fois derrière le rideau se cache une programmation par exemple : je ne mérite pas d’être aimé. Alors comment se fait-il qu’elle ait flashé sur ce gars ?

Tout simplement, car lors de la rencontre, le subconscient/mental détecte que cette personne permettra de valider la programmation “je ne mérite pas d’être aimé”. Car son comportement jaloux, surprotecteur, manipulateur sera étouffant. On ne se sentira pas libre et pas aimé de la manière dont on le voudrait.

Sauf que voilà, le subconscient/mental capte environ 4 milliards d’info par seconde et comme nous avons un champ électromagnétique (aura) autour de tout, toute cette information se trimballe avec nous. Lors de la rencontre (sans parler de la loi de l’attraction) le subconscient/mental détecte que cela “match” avec la programmation donc il envoie un ressenti positif.

La fille associe alors : ce beau mec alpha + ressenti positif = je prends

Et pensant faire un bon choix, elle se retrouvera déçue, car manquant de discernement elle est encore en pilotage automatique par rapport à ses programmations. Pire encore (pour aller un poil plus loin) elle aura du mal à se détacher de cette relation prétextant de l’amour quand elle sera simplement… attachée/liée par de la dépendance émotionnelle tout comme le fumeur à la cigarette.

Car cette dépendance émotionnelle tient à une programmation mentale. Rien de plus, rien de moins et ce n’est pas de l’amour, loin de là.

Apprendre à s’écouter soi (la vraie voie/x)

Eh oui, si vous écoutez votre vraie voix, vous serez alors sur la bonne voie.
(Désolé j’étais obligé de la sortie celle-là, trop fier !)
Mouahahahahah.

Bref, très de plaisanterie, dans cette définition qui paraît simpliste de “qui est-ce que vous écoutez”, on arrive au final à apprendre à s’écouter soi-même. Premièrement filtrer le monde extérieur pour avoir l’information la plus juste possible pour ensuite savoir filtrer l’information intérieure avec son discernement afin d’écarter la voix du mental pour écouter celle de son âme/intuition/coeur.

Donc vous voyez que cette petite définition est un poil plus “complicated” et subtil qu’elle n’y paraît, car pour arriver à s’écouter soi (la petite voie de son âme/intuition/coeur) cela demande de la pratique.

Mais cela demande surtout d’utiliser la libération émotionnelle afin de désactiver, libérer, déconnecter tout un tas de programmations mentales parasites qui vont créer des ressentis fictifs.

Élément clé n°3 : Prendre sa décision

Si vous avez trouvé les bonnes personnes et que vous écoutez bien votre vrai ressenti (intuition/coeur/âme) alors vous allez devoir prendre des décisions. Mais ces décisions que vous allez prendre vous amèneront à des résultats (positifs ou non).

Ici on parle alors de responsabilité personnelle, encore un point qui fait mal au cucul, car personne ne veut être responsable, c’est pourquoi vous entendez tout le temps les gens dire d’abord :

  • Non mais c’est pas moi qui…
  • Non mais c’est lui/elle qui…
  • C’est comme ça j’y peux rien…
  • Ce qu’il se passe c’est que…
  • C’est plus fort que moi…
  • C’est untel qui…
  • C’est mon conjoint qui..

Bref c’est la faute de tout le monde, sauf de vous.

Du coup ici si vous regardez bien la définition au complet, on se rend compte que c’est un concept vraiment très profond, car vous apprendrez à :

  • Savoir ce que vous voulez,
  • Trouver les bonnes personnes de qui prendre conseil,
  • Discerner vos vrais ressentis de ceux du mental,
  • Vous libérer de vos programmations mentales
  • Prendre des décisions et être responsable de vos résultats,

En fait la vérité, c’est que si vous apprenez à vous libérer de vos ressentis du mental, c’est-à-dire des programmations parasites/négatives/limitantes, vous arriverez de plus en plus à prendre la responsabilité de vos décisions et de vos résultats, car vous ne serez plus dans l’Excusite. L’Excusite est encore un programme du mental.

En fait au fil de ce blog vous découvrirez que le premier obstacle à votre bonheur est votre mental, ou plutôt la manière dont il a été programmé. Mais ceci est une autre histoire que nous traiterons dans les articles de libération émotionnelle au fil du temps.

Durant le parcours flamme jumelle on est souvent désemparé et complètement déboussolé. Si tu veux te débarrasser de ce fardeau émotionnel, comprendre en détail ton parcours pour un mieux être immédiat et aller de l’avant clique ici.

Alexis

N'oublie pas d'utiliser ton discernement durant ta lecture. Ne nie pas tout en bloc mais n'accepte pas tout non plus.😎 Questionne, remet en cause, jauge, pondère, compare, analyse ce que tu lis afin de trouver ta vérité.

There are no comments

Join the conversation

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Share
Tweet
Share
Pin