Différence entre biais cognitifs et distortions cognitifs • Change Ta Perception ≫ Guérir de son parcours flamme jumelle.
Tous les articles Psychologie > Différence entre biais cognitifs et distortions cognitifs

Différence entre biais cognitifs et distortions cognitifs

biais cognitifs et distortion cognitives

Les biais cognitifs et les distortions cognitives sont deux concepts étroitement liés qui sont souvent utilisés de manière interchangeable. Cependant, ils ont des différences subtiles mais significatives. Dans cet article, nous allons explorer les différences entre les biais cognitifs et les distortions cognitives.

Définition des biais cognitifs

Les biais cognitifs sont des erreurs de raisonnement ou de jugement qui se produisent lorsqu'un individu traite l'information, souvent inconsciemment, de manière sélective ou inexacte.

Les biais cognitifs peuvent être causés par des facteurs tels que les expériences de vie, les croyances, les émotions et les préjugés. Ils peuvent également être influencés par des facteurs externes tels que l'environnement social ou culturel.

Les biais cognitifs peuvent affecter de nombreuses formes de pensée, telles que l'évaluation des risques, la prise de décision, la perception et l'interprétation des informations. Il est important de noter que les biais cognitifs peuvent être involontaires et inconscients, ce qui les rend difficiles à détecter.

10 Exemples de biais cognitifs

≫ Biais de confirmation :
La tendance à chercher, interpréter et retenir les informations qui confirment nos croyances préexistantes, tout en ignorant ou en minimisant les informations qui les contredisent.

Biais d'ancrage :
La tendance à se fier excessivement à la première information reçue (l'ancre) lors de la prise de décisions, même si cette information est incorrecte ou inappropriée.

Biais de disponibilité :
La tendance à estimer la probabilité d'un événement en fonction de la facilité avec laquelle des exemples viennent à l'esprit.

Biais de représentativité :
La tendance à juger la probabilité d'un événement en fonction de la ressemblance perçue entre cet événement et des prototypes ou des stéréotypes.

Biais de projection :
La tendance à attribuer ses propres pensées, sentiments et motivations à d'autres personnes.

Biais de récence :
La tendance à donner plus de poids à des événements récents lors de la prise de décisions ou de l'évaluation des risques, au détriment des événements passés.

Biais de complaisance :
La tendance à surestimer ses propres capacités, connaissances ou compétences.

Biais de négativité :
La tendance à accorder plus d'importance aux informations négatives qu'aux informations positives lors de la prise de décisions ou de l'évaluation de la situation.

Biais d'attribution :
La tendance à expliquer le comportement des autres en fonction de leurs traits de personnalité plutôt que de la situation dans laquelle ils se trouvent.

≫ Biais de faux-consensus :
La tendance à surestimer le degré auquel les autres partagent nos opinions, nos attitudes ou notre comportement.

Définition des distortions cognitives

Les distortions cognitives sont des erreurs de pensée qui conduisent à des conclusions inexactes ou déformées. Elles peuvent être causées par des facteurs similaires aux biais cognitifs, tels que les croyances, les émotions et les expériences de vie.

Les distortions cognitives sont souvent associées à des troubles mentaux tels que la dépression et l'anxiété, car elles peuvent entraîner une perception négative de soi-même, des autres ou de l'environnement.

Il existe plusieurs types de distortions cognitives, tels que l'amplification, la minimisation, la généralisation excessive et la pensée tout ou rien. Ces types de distortions cognitives peuvent conduire à des conclusions extrêmes ou exagérées, ce qui peut avoir des conséquences négatives sur la santé mentale et le bien-être émotionnel.

10 exemples de distortion cognitives

≫ La pensée catastrophique : la tendance à imaginer le pire scénario possible et à exagérer la gravité d'une situation.
≫ La généralisation excessive : la tendance à tirer des conclusions générales à partir d'un seul événement/expérience.
≫ La lecture de pensée : la tendance à supposer que l'on sait ce que pensent les autres sans avoir de preuves.
≫ La personnalisation : la tendance à interpréter les événements comme étant liés à soi-même, même si cela n'est pas le cas.
≫ La pensée tout-ou-rien : la tendance à voir les choses en termes absolus, sans nuance ni compromis.
≫ Le filtrage : la tendance à ne voir que les aspects négatifs d'une situation, en ignorant les aspects positifs.
≫ L'étiquetage : tendance à se décrire ou à décrire les autres en utilisant des termes absolus ou négatifs, tels que “stupide” ou “mauvais”.

≫ La minimisation : tendance à minimiser ses réussites en les considérant comme sans importance ou en les attribuant à la chance.

≫ La maximisation : la tendance à accorder une importance excessive à ses échecs et à ses erreurs, en les considérant comme des catastrophes.

≫ La pensée émotionnelle : la tendance à laisser ses émotions dicter sa pensée et son comportement, plutôt que de se baser sur des faits et des preuves.

Différences entre les biais cognitifs et les distortions cognitives

Bien que les biais cognitifs et les distortions cognitives soient des erreurs de pensée, ils ont des différences importantes.

Tout d'abord, les biais cognitifs sont des erreurs de raisonnement ou de jugement qui peuvent affecter de nombreuses formes de pensée, tandis que les distortions cognitives sont des erreurs de pensée qui conduisent à des conclusions déformées.

De plus, les biais cognitifs peuvent être involontaires et inconscients, tandis que les distortions cognitives sont souvent associées à des troubles mentaux et peuvent être le résultat d'un processus de pensée conscient ou inconscient.

Enfin, les biais cognitifs peuvent être influencés par des facteurs externes tels que l'environnement social ou culturel, tandis que les distortions cognitives sont souvent associées à des facteurs internes tels que les croyances, les émotions et les expériences de vie.

Alexis Faure

⛓️‍💥 Coach Pleine Conscience.
🌱 Désactivation des Traumas.
🌱 Transformation Consciente.
🧘‍♀️ EFT ❘ PNL ❘ SDN ❘ MCBT ❘ DTMA.
🥂 +9000 coachings réalisés.
🏆 +2.3 Millions de pages lues.
👉🏻 Guérir du parcours FJ ici.
👉🏻 Guérir des dépendances ici.
👉🏻 Guérir de l'anxiété ici.

Ajouter un commentaire