Oui Oui et son crayon magique et le vrai travail sur soi !

 

Depuis 12 ans que je suis dans le développement perso/spiritualité, je remarque toujours un peu les mêmes choses. Les gens pensent qu’accumuler de l’information, regarder des vidéos, lire des livres c’est bosser sur soi.

Avec le temps, ils en savent un max et pensent alors avoir bien bossé sur eux alors qu’en fait pas du tout ! Tu peux lire plein de livres sur le Fitness, mais tant que tu ne vas pas à la salle tu n’auras pas le corps désiré.

En développement personnel, la « salle », c’est regarder sous l’escalier et libérer ce qu’on y trouve. (Programmations négatives, traumas de l’enfance etc…).

C’est ce que Carl Gustav Jung appelait, il me semble, le Shadow Work (travail de l’ombre).

Pourquoi faire ce travail ?

Tout simplement, car ce sont en partie ces traumas qui pilotent ta vie d’adulte.

(Les neuro-scientifiques d’Harvard disent que 90% des décisions d’un adulte sont prises par le subconscient. L’adulte ne fait alors que finaliser l’ordre du subconscient).

Si tu ne fais pas ce travail, tu te trompes de voie, je te le dis clairement, car ce que tu veux au fond c’est te sentir bien. Pour ce faire, il faut nécessairement passer par les « marécages » pour ensuite arriver à la « terre promise ».

Tout le reste : lecture rapide, méga math, parler en public, lire des livres, soins énergétiques, séminaires, tarot, regarder des vidéos, c’est pour les Teletubbies.

En gros, c’est sympa, mais ça ne casse pas 3 pattes et un canard comme on dit.

En somme tout cela, c’est comme regarder des Fitness Girl sur Insta, lire tous les livres de nutrition qui existent sans jamais aller à la salle de sport et pousser de la fonte.

C’est bien, c’est important mais c’est loin d’être suffisant…

Quand tu crois que tu sais, mais que tu ne sais pas

Alors du coup le coaching, le vrai travail sur soi ou l’autocoaching c’est quoi, vraiment ?

C’est regarder tout ce que tu as planqué sous l’escalier depuis des années.

Et tu sais quoi ?

Tu vas forcément te sentir mal, car tu vas devoir te confronter à TES mensonges, TES mécanismes inconscients. En fait, tu vas devoir regarder ce que TU as toujours tenté d’éviter.

Évidemment, il faut une certaine envie et dose de courage pour affronter SA vérité.

C’est pourquoi beaucoup se fourvoient dans des activités spirituelles, mystiques, magiques ou d’un coup de baguette magique on a des super pouvoirs et…

Et bah en fait rien du tout quoi… 🤣🤣🤣

Mais question « pousser de la fonte » y aura très peu de personne.

Et c’est normal, car pour faire le Shadow Work, il faut avoir envie d’être authentique avec soi-même. Soit tout l’inverse de ce que l’on a fait pendant des années.

Oui, relis bien ce dernier paragraphe.

La vérité c’est que beaucoup croient être conscients, mais ne le sont pas vraiment.

Comme ils ont emmagasiné de l’information en développement perso ils pensent alors avoir acquis un certain niveau de conscience.

Tu vois c’est comme une personne en 6e qui va au CDI pour lire des livres de 3e et qui, parce qu’il les a lus, pense avoir le niveau de 3e alors qu’il a actuellement 8/20 de moyenne générale.

Pour se rassurer, il se dit :

« Ouai, mais moi je suis niveau 3e ».

Ouais, mais la réalité c’est que tu as 8/20 de moyenne quoi…

C’est bien de se croire un Avenger mais c’est mieux de savoir ou on en est réellement… cela évite les « dissociations mentales, les fausses personnalités, les failles narcissiques et toute la clique ».

Savoir ou tu en es pour savoir ou tu vas

Quand je faisais du marketing de réseau, je n’arrêtais pas de dire à mes distributeurs : Sache ou tu en es et ou tu veux aller.

Combien de distributeurs pensaient être des cracks des appels téléphoniques ou des présentations et pourtant avaient un taux de transformation prospects/clients proche de 0 ?

Pourtant selon eux, c’étaient de bons vendeurs.

Combien de personnes dans le monde de la spiritualité pensent avoir des super capacités digne des X-Men, croient lire l’avenir et pourtant, rien ne se réalise.

Pourtant selon eux, ils lisent l’avenir.

Combien de personnes dans le monde de la spiritualité pensent avoir un certain niveau d’éveil quand en fait, ils sont complètement dans le déni de leur réalité, sont incapables de voir leur failles narcissiques, leurs mensonges et leurs arguments tordus qui n’ont aucun sens.

Pourtant selon eux, ils sont éveillés spirituellement.

Tu comprends maintenant le concept de savoir ou on en est pour savoir ou l’on veut aller. Cela t’évite de te perdre en chemin et de prendre des pommes pour des poires.

Ces gens-là sont totalement à l’ouest cacahuète et ne sont même pas au courant.

Ils sont persuadés d’avoir raison alors qu’ils sont totalement aveuglés par leur mensonges alors que la réalité physique et mesurable montre tout le contraire.

La nouvelle mode : prendre des pommes pour des poires

C’est pourquoi dans le tarot on va te dire par exemple :

  • Si ce que je t’ai prédis ne s’est pas réalisé, c’est parce que c’était un tirage collectif.
  • Si ce que je t’ai prédis ne s’est pas réalisé, c’est parce que j’ai lu les énergies du moment.
  • Si ce que je t’ai prédis ne s’est pas réalisé, c’est parce que j’ai lu le futur de toi dans une autre dimension.

Si ce que tu as prédis ne s’est pas réalisé, c’est peut-être tout simplement car tu racontes de la merde. Tu l’a envisagé celle-là ou pas ? 🤣🙊🤷‍♀️

Arrête de te croire un Avenger quand tu n’arrives pas encore à nouer tes lacets quoi.

Redescend de ton arbre perché mon petit… Si tu frappes la balle et qu’elle ne va pas sur la table, tu ne sais pas jouer au Ping Pong. Tu te tais et tu t’entraines.

Si ton truc ça marche, tu finiras par avoir du niveau. Fin de l’histoire.

Arrête de partir dans des histoires complètement farfelues pour expliquer ton incompétence et essayer à tout prix de te faire croire que t’es différent en nourrissant ton petit monde de « oui oui et son crayon magique », tu te fais du mal tout seul en fait !

Maintenant peut-être que c’est possible de lire l’avenir avec les cartes, mais pour l’instant je n’ai pas rencontré de gens sachant le faire. Certaines lisent les énergies du moment (ça oui), mais celles qui lisent le futur, si elles existent, ne sont certainement pas des rigolos qui ont découvert leur dons hier mais des gens qui ont pratiqués leur art en :

Faisant les bonnes choses suffisamment longtemps et avec régularité.

Bref revenons donc à notre Shadow Work.

Quand tu t’approches de l’éveil spirituel

Quand t’es sur le chemin de l’éveil, tu AIMES bosser sur ton Shadow Work. Tu es content d’avoir des problèmes à régler. Et tu sais pourquoi.

  1. Car tu sais comment t’en libérer,
  2. Car tu sais que tu vas gagner un mieux-être en t’en séparant,
  3. Car tu sais que tu vas devenir un meilleur toi.
  4. Car tu sais que tu t’approches alors de qui tu es vraiment !

Bref, tu n’es pas donc absolument pas le déni, le contre, le combat, la peur, le mode victime, l’attaque, le délire de persécution… En général quand t’en es à ce stade, tu sais quoi faire et comment le faire et tu le fais.

Cela ne veut pas dire que tu es parfait ou que tu n’as rien à régler, au contraire, t’es content d’aller dans les marécages, car tu sais que c’est en y allant, que tu en ressortiras plus vrai, plus authentique, plus toi, plus aligné.

Quand t’es à ce stade, tu ne pars pas dans des explications rocambolesques de spiritualité bon marché pour expliquer le pourquoi du comment de choses ultras simples comme :

Si je me sens mal, c’est que j’ai une programmation de merde dans la tête, tout simplement.

Et non :

Si je me sens mal, c’est à cause du karma, du mauvais oeil, du transgénérationnel, etc.

Si tu te sens mal, c’est parce que :

  • C’est ta programmation pas celle de ton voisin,
  • Ce n’est pas à cause du karma c’est juste toi,
  • Ce n’est pas le mauvais oeil, c’est juste toi
  • Ce n’est pas un conjoint jaloux, c’est juste toi
  • Ce n’est pas transgénérationnel, c’est juste toi
  • Ce n’est pas le destin, c’est juste toi

Quand tu auras…

  • Utilisé sérieusement tout un tas de techniques de travail sur soi,
  • Tout tenté pour régler un problème et que ce problème persiste…

Alors là tu pourras éventuellement parler du karma, du mauvais oeil, du transgénéra truc et là j’écouterais. Mais avant ce n’est même pas la peine d’en parler car c’est juste le discours de victime de base. 🤷‍♀️😏🙊.

En gros, ce n’est pas parce que tu vois une lumière dans le ciel que c’est forcément un OVNI…

C’est peut-être d’abord et avant tout un truc bien bidon faisant partie des centaines d’explications connues et rationnelles dont tu ignores tout

On pourrait également paraphraser Arthur C. Clarke qui disait :

« Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie »

En effet, si la technologie est suffisamment avancée on n’en comprend pas les rouages on aura tendance à classer le phénomène dans le « magique » car c’est plus pratique.

En psychologie c’est exactement pareil :

Tout problème sur soi dont on ignore la cause ne relève pas forcément du karma, de l’inexplicable, du spirituel, de l’énergétique, du mystique, de la magie noire, des guides, des entités bas astral ou de capacités supraluminiques et intergalactiques…

Tu as peut-être juste un pète au casque et tu as du mal à voir la vérité en face…

Comme je dis souvent, si tu cherches tes clés dans le jardin quand tu les as laissées dans la salle de bain, tu peux passer des siècles sans jamais les trouver…

L’histoire de Marie super sociable

Voici les mécanismes classiques d’une personne qui va renier son « Shadow Work » et continuer à vivre dans son illusion toute sa vie.

Marie pense être super sociable, ce qui est en partie vrai, mais c’est surtout un rôle mis en place il y a des années pour camoufler un énorme sentiment de solitude intérieur.

C’est ce sentiment de solitude qui pilote le comportement extérieur de « Marie super sociable » par effet de balancier.

Comme ce système de compensation donne de bons résultats, Marie décide de continuer d’utiliser cette stratégie qui devient avec le temps une seconde nature, soit un comportement automatique.

En effet cette stratégie lui permet :

  • D’être toujours occupée à droite à gauche,
  • D’aider tout le monde,
  • D’être apprécié par son entourage,
  • D’avoir une belle image de soi,
  • Tout cela dans le but d’éviter de se confronter à son sentiment de solitude.

Une épée à double tranchant

En étant constamment la Nana Cool, les gens finissent par comprendre la dynamique :

Marie a beaucoup à donner alors on accepte de beaucoup recevoir…

Finalement Marie commence à croire que les gens profitent d’elle, ce qui est en partie vrai. Sauf que c’est Marie qui lance cette dynamique, car elle est pilotée par la fuite de son sentiment de solitude.

Marie a donc grandement besoin de donner aux autres afin d’arriver à fuir son sentiment de solitude. Elle devient dépendante et addicte de son propre schéma de pensée.

Elle doit alimenter constamment cette dynamique afin d’être « bien ».

Sauf qu’elle se rend de plus en plus compte que peu importe ce qu’elle fait, il y a toujours un truc qui cloche en elle, elle se sent mal sans trop savoir pourquoi.

Du coup, elle va commencer à prendre un peu de temps pour elle afin de comprendre ce qu’il se passe ce qui brisera un peu cette dynamique. Elle donnera un peu moins, sera un peu plus absente et on lui fera remarquer…

C’est là que la colère et la frustration montent en elle, car la voilà prise dans un étau :

  • Si je donne moins aux autres et plus à moi-même je suis mauvaise personne.
  • Si je donne plus aux autres et moins à moi-même, je suis une bonne personne.

Devant ce conflit, elle se rend compte que les gens sont plus intéressés par ce qu’elle apporte que par qui elle est. En effet, maintenant qu’elle se sent mal ils la critiquent au lieu de l’aider.

Elle conclura que les gens profitent et elle aura en partie raison sauf que…

Le Syndrome du poisson rouge

Le hic c’est que cela fait des années que ce rôle a été mis en place et Marie a subitement des pertes de mémoire. (Eh ouais c’est ultra pratique ça).

Elle ne se souvient plus que c’est elle et pas le voisin qui a choisi cette stratégie. Elle est comme un poisson rouge et ses pertes de mémoire.

Elle ne fait plus le lien et ne regarde que la situation à l’heure actuelle :

Ses amis qui profitent un peu trop de sa gentillesse.

En fait, si on regarde les choses dans son ensemble voici ce que cela donne :

  1. Sa solitude intérieure produit son mal-être intérieur.
  2. Elle met en place le Rôle de la Nana Cool pour masquer ce mal-être (vers 12 ans)
  3. Avec le temps : burn-out, épuisement, bonne poire, reçoit peu des autres.
  4. Accusation des évènements extérieurs (amis profiteurs) donc mode victime activé.
  5. Alexis qui se marre devant cette belle pièce de théâtre !
  6. Ah non pardon, ça ne colle pas avec l’histoire ça ! 🙈🙈🙈

Marie, atteinte du syndrome du poisson rouge ne regardera que l’étape 4 (mode victime), car c’est bien plus pratique pour nourrir le mode victime.

Elle pourra alors mener un combat intérieur qui n’existe pas : ses amis qui sont « les méchants de l’histoire » car ils profitent d’elle.

C’est en partie vrai, mais c’est elle qui a co-créer cette situation par sa stratégie de « la nana cool » qui a besoin de ce rôle pour fuir ses problèmes.

Mais voici ce dont Marie a peur…

Si Marie arrêtait ce comportement, elle ressentirait alors cette solitude intérieure qu’elle tente de masquer depuis des années. Elle ne veut pas faire ce choix c’est pourquoi elle fera la victime pour expliquer que finalement tout ceci n’est pas de son ressort.

Ce n’est pas elle, c’est les autres…

Si tu lui montres son comportement, elle va alors t’accuser toi. Ce n’est toujours pas elle le problème, maintenant c’est toi (son ami, parent, cousin, conjoint…)

C’est elle qui a le problème depuis des années, mais c’est toi le responsable ? 🙈

Si Marie arrive à passer ces étapes-là, elle va alors se rendre compte qu’elle est la cause de tout ce qui lui arrive et alors… Dans une tentative ultime de déni, elle dira qu’elle ne peut tout simplement rien y faire.

Ne peut pas ou ne veut pas ?

On entendra alors parler du karma, du mauvais oeil, de magie noire etc…

Et cette phase de déni peut durer longtemps, car l’idée est d’envisager toutes les excuses possibles et inimaginables afin de ne pas regarder sa réalité en face :

Je suis responsable de ce qu’il m’arrive dans la vie.

Les dynamiques relationnelles

Marie sera dans le déni de sa responsabilité car si elle procédait à ce changement, c’est-à-dire, arrêtait de nourrir le rôle fictif de la Nana Cool, et qu’elle était plus authentique, tout ce qu’elle croit d’elle même, son identité fictive s’écroulerait…

Elle ferait face à tout l’opposé de ce qu’elle vivait jusque-là.

En arrêtant de donner et de jouer la nana cool, elle ne serait plus autant apprécié, mais maintenant critiqué, désavouée, rejetée, abandonné par certaines personnes de son entourage.

En fait, elle ferait face à son sentiment de solitude déjà existant mais qui serait renforcé par le rejet des autres qui maintenant ne lui renvoient plus « cette belle image de soi » qui était là pour compenser sa vérité : elle se sent seul…

Se prioriser va forcément causer un rééquilibrage dans ses dynamiques relationnelles.

Alors que va faire Marie ?

Elle va ne rien faire du tout, car cela lui fait trop peur. En fait, elle va continuer de faire l’autruche comme elle l’avait fait à l’époque lors de la mise en place du Masque « Nana cool ».

Sauf que maintenant la donne est différente, car elle a entre aperçu qu’elle était la cause de toute cela avec son masque Nana cool. Il faut maintenant ajouter une couche supplémentaire de mensonge, un nouveau masque au masque déjà présent…

Bref, il va falloir se raconter une nouvelle histoire toute bidon afin de se faire passer la pillule. Bref, ça va être encore plus la merde.

Les gens qui font ça, se retrouvent complètement dés-alignées, avec des failles narcissiques, des faux selfs, des jeux de personnalités et toute la clique. Tu sais pourquoi ? Car chaque fois que tu vas leur montrer leur vérité, ils font défendre à mort leur « fausse identité ».

Ils sont en plein dans l’identification au mental mais pensent en plus être éveillés LOL !🤣

Un barbu y a 2000 ans transformant l’eau en vin disait un truc du genre :

La vérité te libérera ?

Personne ne l’a écouté… Pourtant c’est bien la base de toutes les techniques de libération émotionnelle : voir et observer ce qui se passe en nous face à un problème X, ce qui nous permettra d’accepter, d’accueillir ce qui est et nous en libèrera…

Alors heureusement tout le monde n »est pas comme ça, mais c’est juste pour te montrer que pas mal de gens prennent des pommes pour des poires et utilisent « la case spiritualité » comme un fourre tout afin d’éviter de se regarder en face.

Ils se mentent à eux-même constamment.

Alors regarde :

La vérité te libèrera
Ce à quoi tu résiste persiste.

Je te laisse méditer sur ces deux phrases car l’une alimente tes problèmes et l’autre t’en libère. C’est ce que j’expliquais dans l’article sur l’acceptation.

Face à une pensée négative on va tout de suite y résister en la refoulant, la niant, la combattant, ce qui fait perdurer le problème. Notre mental va ensuite trouver des stratégies complètement loufoques pour régler le problème qu’il a lui-même créer ».

Quand t’es sur le chemin de l’éveil spirituel, tu fais de moins en moins cela et tu es de plus en plus dans l’acceptation de ce qui se passe en toi dans l’instant.

Durant le parcours flamme jumelle on est souvent désemparé et complètement déboussolé. Si tu veux te débarrasser de ce fardeau émotionnel, comprendre en détail ton parcours pour un mieux être immédiat et aller de l’avant clique ici.

Alexis

N'oublie pas d'utiliser ton discernement durant ta lecture. Ne nie pas tout en bloc mais n'accepte pas tout non plus.😎 Questionne, remet en cause, jauge, pondère, compare, analyse ce que tu lis afin de trouver ta vérité.

Il n’y a aucun commentaire.

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer