Comment fonctionne le Runner du point de vue neurologique ? • Change Ta Perception ≫ Guérir de son parcours flamme jumelle.
Tous les Articles Flammes Jumelles > Comment fonctionne le Runner du point de vue neurologique ?

Comment fonctionne le Runner du point de vue neurologique ?

Dans l'article sur le comportement du passif agressif on a vu une partie de la psychologique du Stéréotype du Runner de la relation traditionnelle Flamme Jumelle.

Maintenant ce que l'on va voir de cet article, c'est pourquoi la personne est comme ça.

Pourquoi le Runner a certains comportements aberrants, incohérents, ou des pertes de mémoire, des absences “spontanées et localisées”, des crises de paniques et ainsi de suite ?

Tu vas voir que tout tient dans l'explication neurologique de cet article.

Il n'y a rien de grave et c'est même une très bonne nouvelle et tu vas voir pourquoi en lisant l'article.

Je dis souvent que les problèmes du Runner sont impressionnants, mais qu'ils sont faciles à régler. C'est un peu comme les phobies en sommes.

Quand tu vois une personne avoir peur d'une araignée, c'est ultra impressionnant et on a tendance à croire que la personne est folle, perchée, à l'ouest et qu'elle a un sérieux problème.

Pourtant en thérapie… on la libère cette phobie en 15 min dans les cas les plus rapides.

Par exemple, si je devais choisir entre traiter une Phobie et une croyance limitante au niveau de l'argent, je prends sans aucune hésitation la phobie, car le résultat est assuré d'avance.

La croyance limitante au niveau de l'argent a bien trop de ramifications et même si cela se fera, c'est bien plus long et demande un vrai travail de fond.

Les problèmes du Runner sont de l'ordre de la phobie et du cerveau reptilien, c'est donc bien plus simple ce qui est une très bonne nouvelle !

C'est une très bonne nouvelle, car si tu apprends l'EFT et en fais sérieusement un peu chaque jour tu ne vas pas te reconnaître dans les semaines et mois à venir. Cela sera un avant/après.

Mais le feras-tu ? 🤓

Les directives du cerveau reptilien

Un Runner est une belle personne, innocente et candide (dans le bon sens du terme), sauf qu'il est souvent piloté par le cerveau reptilien, cerveau qui s'occupe du mode survie de l'individu.

C'est ce qui fait qu'il est souvent sur le qui-vive et qu'il a peur de tout et qu'un rien lui fait peur. Mais pourquoi et comment ?

Voici en résumé le fonctionnent du cerveau reptilien :

Son but est la survie coûte que coûte de son hôte. Il scan en permanence notre environnement pour savoir s'il y a une menace potentielle. Pour le savoir, il se fit à ce qui est considéré en lui comme une menace… (programmation).

Le hic, c'est qu'il y a les menaces réelles et les menaces fictives et le cerveau reptilien ne fait pas la différence. En fait il s'en fout.

S'il est écrit Amour = Souffrance alors l'Amour est une menace et la personne qui réveillera l'amour chez le Runner sera tôt ou tard considéré comme une menace. Je te fais un dessin? 🤓

Finalement qu'il soit écrit Amour = Souffrance ou Lion dans la savane = Danger, pour le cerveau reptilien c'est du pareil au même.

En fonction de cette programmation, il s'activera et lancera alors 3 alternatives :

  • L'attaque
  • La Fuite (Runner…)
  • La paralysie (dissociation)

Pourquoi tu crois que le Runner s'appelle comme ça ? Le Runner veut dire “le fuyant”, donc la fuite qui est la réponse du cerveau reptilien face à une menace X ou Y.

Sauf qu'ici le Runner fuit l'Amour et non un Chaser qui lui court après avec un couteau de 25cm pour le planter ! C'est donc ce que l'on appelle une Émotion irrationnelle incontrôlable.

(Bien évidemment cette programmation est due à divers traumatismes du passé, mais le cerveau reptilien n'est pas là pour philosopher, mais pour APPLIQUER la programmation afin de survivre.)

Quand le cerveau reptilien ne peut n’y attaquer ou fuir ou quand il veut attaquer et fuir en même temps, alors “il fait le mort”, soit la paralysie et la dissociation.

Mais voici le point le plus important :

Quand le cerveau reptilien détecte une menace, il prend alors les commandes du corps et tu n'as pas le choix que de faire ce qu'il dicte. Tu ne contrôles rien.

  • Tu ne contrôles plus ton corps,
  • Tu ne contrôles plus tes émotions,
  • Tu ne contrôles plus tes pensées,

Elles sont toutes affectées, guidées, pilotées, commandées par la directive du cerveau reptilien.

Regarde la réaction d'une personne qui vit une phobie des araignées… Elle vit ce que l'on appelle une Émotion irrationnelle incontrôlable.

Émotion : Peur/stress/panique/anxiété
Irrationnelle : réaction totalement disproportionnée par rapport à la réalité de la menace.
Incontrôlable : la personne n'est pas aux commandes de son comportement.

Quand cela arrive (peu importe le type de menace), tu es alors soumis à sa décision du cerveau reptilien et tu n'as pas ton mot à dire, il ne te demande pas ton avis, c'est comme ça et pas autrement.

Et ceci est vrai pour n'importe quelle personne sur la planète.

Tout va dépendre alors de ce qui est inscrit comme menace dans notre cerveau reptilien.

Quand il s'active (le cerveau jaune sur la photo), il va alors diriger le cerveau rouge (celui des émotions) puis déconnecter le cerveau gris (le néocortex, siège du raisonnement/réflexion).

Ceci dans l'unique but de s'assurer la survie de l'individu face à la menace.

C'est pourquoi, quand tu tentes de rationaliser une personne vivant sa phobie, tu peux parler avec un mur pour qu'il change de couleur c'est exactement pareil : son néocortex est déconnecté :

La réflexion et le raisonnement sont parfaitement impossibles durant la crise.

L'individu reviendra à son état normal lorsque la menace sera soit éliminée soit, car l'individu est à une distance de sécurité de la menace.

Je te laisse alors faire le parallèle avec ton Runner qui dans son cerveau reptilien est inscrit :

Amour : souffrance, perte de liberté, soumission, etc.

Tu penses que son cerveau reptilien va te considérer comme un ami ou un “ennemi” ?

Maintenant tu devrais comprendre les “vas et viens” de ton Runner, pousser entre les désirs de son âme (coeur) et les répulsions de ses peurs (cerveau reptilien + faux self).

Le hic, c'est que contre le cerveau reptilien tu ne peux pas combattre de front : tu n'as aucune chance. Par contre il y a bien d'autres méthodes comme l'EFT qui fonctionnent très bien.

 L'EFT a été créé pour se libérer des émotions irrationnelles incontrôlables ! 😏🤓

Hauts potentiels émotionnels/intellectuels et hypersensibles

Le Runner a peur de tout, un rien lui fait peur, car pas mal de situations sont étiquetées par son cerveau reptilien comme une menace même si elles n'en sont pas.

Je parle ici du Runner, mais n'importe qui sur la planète peut être sujet à ce genre de choses. En fait c'est un processus très commun, c'est juste que chez les Runner c'est vachement plus prononcé.

C'est le cerveau reptilien qui (comme tu le verras dans le texte) lui fait prendre des pommes pour des poires à cause du non-traitement de traumatismes passés.

Voir plus bas le passage du livre de Christel petit Collin (je pense trop – comment canaliser ce mental envahissant) qui explique parfaitement le fonctionnement cérébral du Runner type.

Elle ne parle pas de FJ, mais des Hauts Potentiels émotionnels et hypersensibles. (Souvent les FJ sont des HPE/HPI.)

Ce qui est décrit est typique de ce qu'il se passe dans le cerveau de n'importe qui, mais surtout du Runner, car c'est souvent un Hypersensible et donc toujours sur le qui-vive.

Du coup, étant souvent dans un état de vigilance (qui vive), il est normal de constater un comportement un peu parano, de délire de persécution, de méfiance, etc.

Et c'est d'autant plus cohérent vu qu’Amour = Souffrance et que le Chaser est la “cause” du réveil de l'amour chez le Runner. Ce dernier va alors (piloté par le cerveau reptilien) être méfiant, être un peu parano, car l'amour est souffrance, soumission, domination, perte de liberté ZzzZzzZzz…

Tu vas alors comprendre son comportement lors de crises, stress, de conflits :

D'où ses absences, ses pertes de mémoire, ses renversements de rôles et ainsi de suite qui ne sont qu'un système de protection du cerveau reptilien face à une situation jugée menaçante.

En allant de l'avant, voulant lui montrer que tu as raison, qu'il voit pas clair (car il voit pas clair, soyons honnêtes…) en jouant au papa, celui qui sait, alors tu seras encore plus considéré comme une menace, car tu ne feras qu'accentuer les peurs du Runner.

C'est pourquoi on dit au Chaser : arrête de faire le Chaser, arrête de poursuivre ton Runner, laisse-le tranquille. Revenu au calme (via la séparation), il se rendra compte alors de ses schémas et toi des tiens.

Autrement dit, tu vas comprendre le pourquoi du comment de TOUT le tralala de la relation flamme jumelle et si tu lis aussi l'article sur le passif agressif tu verras que tout se recoupe.

Mais la bonne nouvelle…

Il est très facile pour un Runner de se libérer de tout son fardeau avec l'EFT, encore faut-il pratiquer ce qui EST LA plus grande difficulté (chez tout le monde).

Mettons maintenant nos petites pattes dans la neuroscience :

Neurologie du cerveau reptilien

“Une glande dans le notre cerveau, appelée amygdale, fait fonction de système d'alarme. Elle est chargée de décoder les informations qui lui proviennent du monde extérieur et de décider s'il y a matière à paniquer ou pas.

Dans les situations d'agressions physique ou psychologique, elle s'active et déclenche la production des hormones du stress, le cortisol et l'adrénaline, par les glandes surrénales.

Grâce à l'action de l'amygdale, tout l'organisme se met sous tension pour nous permettre de fuir ou de combattre. Les hormones du stress rendent instantanément disponibles les ressources de notre organisme en augmentant notre acuité sensorielle, la rapidité de nos réflexes et la force de nos muscles. Le flux sanguin, le rythme cardiaque et la respiration s'accélèrent et les muscles se contractent, prêts à amorcer l'action. Il n'y a plus qu'à lutter ou à déguerpir.

Mais dans beaucoup de situations de stress, la fuite ou le combat sont impossibles et inadaptés. Dans ce cas, l'amygdale cérébrale s'affole en vain et c'est la surchauffe. Les centres nerveux au niveau du cortex, censées analyser et modérer les réactions sont dépassés par les signaux d'alerte.

Pour éviter que le survoltage de cette amygdale provoque la mort de la personne d'un arrête cardiaque par overdose d'adrénaline ou son empoisonnement neuronal au cortisol, le cerveau déclenche une sorte de court circuit en envoyant de nouvelles substances chimiques :

De la morphine et de la kétamine, qui vont faire disjoncter le système d'alarme. L'amygdale est mise sur “off”. Dès que l'amygdale est neutralisée, la personne est brusquement coupée du monde, elle flotte comme déconnectée de ses émotions.

Pourtant, la situation stressante n'a pas disparu, mais la personne ne ressent plus rien, ce qui lui donne un sentiment d'irréalité totale du moment présent.

On appelle cela la dissociation : la personne devient spectatrice des évènements en cours.

Ce mécanisme de dissociation permet de rester en vie, mais comporte de sérieux inconvénients. La personne reste dans son environnement stressant et ne cherche plus à résoudre une situation pourtant néfaste.

De plus, le processus de guérison ne peut plus se mettre en route.

Isolée, anesthésiée par les décharges permanentes de morphine et de kétamine, l'amygdale ne peut pas évacuer le choc émotionnel vers une autre structure : l'hippocampe, qui est l'équivalent d'un logiciel de traitement et du stockage des souvenirs et des apprentissages.

La situation stressante va rester piégée en l'état dans l'amygdale pendant des années parfois. À chaque Flash-back, la personne va revivre mentalement le souvenir intact, dans son intensité originelle.

Puisque l'amygdale a dû disjoncter, c'est un moment très violent qui a été piégé et qui sera revécu en boucle, tel quel. C'est ce mécanisme qu'on appelle “le stress post-traumatique”.

Chez les surefficiences mentales (surdoués, zèbres, haut potentiel émotionnel/intellectuel) il a été noté une sensibilité particulière de l‘amygdale cérébrale et un seuil de réactivité particulièrement bas.

Peut-être cela est-il dû au fait que l'amygdale est en permanence sollicitée par l'hyperesthésie et l'émotivité, donc plus ou moins naturellement en état de vigilance.

Alors, à chaque invasion émotionnelle, une déconnexion mentale se produit. Le cortex préfrontal, siège du raisonnement, donc du raisonnable est mis hors jeu.

La réflexion est rendue impossible.

Dans ce cas, les surefficiences mentales peuvent prononcer des mots absurdes ou poser des actes aberrants. Ils en seront les premiers atterrés quand le lobe préfrontal fonctionnera à nouveau normalement.

C'est ce qui fait douter les surefficients de leur intelligence, ils savent qu'ils peuvent se montrer tellement stupides parfois.”

Avantage de cette neurologie

Tu comprends maintenant pourquoi je parle de libération émotionnelle via l'EFT par exemple ou la méthode Sedona, car tu vas permettre à ton cerveau de libérer les situations stressantes piégées dans l'amygdale.

En gros il y a un bouchon dans un tuyau, et ces techniques vont permettre de le déboucher.

Plus de bouchons = plus de problème, donc plus de crises de panique, plus de dissociation, plus de stress, plus de mots ou actes aberrants, plus de comportements bizarres, plus de fuite, de non-dits et renversement de rôles par rapport à la situation X.

La technique pour réaliser cela est d'une simplicité rarissime.

En fait quand tu commences à comprendre comment le tout fonctionne, tu comprends pourquoi je parle d'acceptation au lieu d'aller contre quelque chose, car sinon tu crées toi-même ces bouchons (que tu sois Chaser ou Runner, c'est pareil).

Le refus même de travailler sur ces bouchons les fera se perpétuer.

Ce à quoi tu résistes persiste non ?

Allez bim ! Médite celle-là. 😏👊💥🙏

Tu comprends aussi pourquoi je parle de libération émotionnelle tout le temps, car ce n’est pas bien compliqué de libérer les situations piégées dans l'amygdale. En fait si tu veux savoir la vérité, c'est le plus facile à traiter

Maintenant tu comprends pourquoi je suis piquant par rapport aux Runners, car c'est vachement facile de faire d'une montagne un grain de sable, mais les problèmes du Runner sont simples à régler.

Sauf que pendant que tu joues la victime et que tu t'accroches à tes problèmes, car ils “forment” ton identité, bah tu prends pas le temps de les libérer et donc de t'en séparer.

Ce que je viens de dire là, c'est pareil pour tout le monde.

Quand tu fais de la libération émotionnelle, tu te rends compte que tu NE VEUX PAS (dans une certaine mesure) te séparer de TES problèmes, car ils forment TON identité (mental/ego).

En fait, le refus même de travailler sur soi c'est le premier signe que ton Mental/Ego mène la danse.

Du coup la personne partira dans tout un tas de comportements et d'activités qui lui feront croire qu'elle travaille sur soi alors que pas vraiment.

Ceci est un phénomène que j'ai remarqué chez moi et sur les 6000 personnes que j'ai coachées. C'est un attribut de survie du mental/ego tout simplement.

Mais toi tu penses que “c'est toi…” –> Identification au mental.

Le fameux éveil spontané du Runner…

Tu comprends aussi pourquoi on parle d'éveil spontané du Runner.

En fait, il n’y a pas de magie ni d'éveil spontané LOL ! Ça, c'est de la spiritualité bon marché.

Ce qu'il se passe réellement c'est que via le parcours FJ, les foudres karmiques, les situations dans sa vie, plus SA réflexion perso, le Runner va traiter des situations bouchées dans les tuyaux de l'amygdale sans même savoir qu'il le fait…

Sauf que sans techniques spécifiques cela prend carrément plus de temps et c'est la seule différence en fait. C'est plus long et plus souffrant.

Quand l'information a été traitée, le Runner fait un “saut quantique” soit une bonne prise de conscience.

Finalement, après plusieurs prises de conscience, le Runner aura alors traité un certain nombre de situations bloquées dans les tuyaux et on dira alors qu'il s'est éveillé.

(En fait cette étape est UNE étape de l'Éveil Spirituel)

En gros il aura enlevé tout un tas de filtres. Il sera alors “normal” et pourra voir les choses comme elles sont et non pas via les lunettes de ses traumas du passé.

Éveil spirituel spontané =  une situation bloquée dans l'amygdale qui vient d'être traitée.

Maintenant le vrai Éveil Spirituel (pour moi) c'est le niveau Bouddha / Eckart Tolle / Jésus / Dailaï Lama. Bref ce n’est pas pour demain. 🙂

Voici ce que fait le parcours flamme jumelle

Si tu ne l'avais pas remarqué, le parcours flamme jumelle ne traite aucun des deux jumeaux en les caressant dans le sens du poil. En fait c'est exactement l'inverse. On va avancer à grand coup de coups de pied dans le C*** via les foudres karmiques, nuits noires de l'âme et ainsi de suite.

En bref, on va avancer grâce à la souffrance pendant un certain temps.

D'ailleurs c'est ce que remarque Eckart Tolle dans son livre le pouvoir du moment présent “la majorité des gens s'éveillent par la souffrance”.

Finalement, c'est ce qui va nous “obliger” à faire les choix qu'on est censé faire :

Choisir la ou les portes qu'on doit passer.

Plus on “nie” et refuse, plus le parcours souffrant et plus il va prendre du temps, voilà tout. Le Timing divin dépend alors en partie de toi.

Comme le parcours FJ et les foudres karmiques ne nous caressent pas dans le sens su poil, mais nous fait passer par l’enfer pour nous réveiller. Caresser le Runner dans le sens du poil ce n'est pas du tout l'aider.

Cela serait lui permettre de continuer de pioncer et la Source l'a bien compris !

D'ailleurs c'est exactement pareil pour le Chaser, s'il faut “tout” lui enlever pour qu'il comprenne qu'il doit être dans le lâcher-prise… c'est ce qu'il se passera (pour faire simple hein).

Finalement la Source utilise le “bon médicament au bon patient et au bon moment” afin que chacun se bouge les miches.

C'est en étant confronté à ses problèmes que le Runner arrivera au point ou il en aura marre d'en avoir marre d'avoir ces problèmes et il se bougera le cul.

Il deviendra alors son propre sauveur.

Par contre pendant un temps, il va faire le pleurnichard et celui qu'il faut combler d'attention, celui qui ne comprend pas, qui est la victime du grand méchant Chaser bla-bla-bla.

Bref il jouera le jeu qu'il a toujours joué.

Le Chaser lui fera pareil et jouera au jeu du “contrôlant” et tentera de contrôler son monde extérieur, contrôler le lien et/ou de résister à tout l'écroulement qui arrive dans sa vie.

Puis quand il en aura marre d'en avoir marre… il utilisera sa dernière carte : le lâcher-prise, soit la leçon qu'il devait apprendre.

Si tu regardes bien la dynamique FJ (en faisant très blanc/noir) :

  • Le Chaser met le Runner face à ses responsabilités (chose qu'il ne va pas du tout aimer).
  • Le Runner met le Chaser face à son besoin de contrôle (chose qu'il ne va pas du tout aimer).

Il y aura séparation pour que chacun fasse son taf. L'un, se regarder à l'intérieur, car il est complètement à l'ouest cacahuète à cause des ses blocages de l'amygdale et l'autre trop dans le contrôle, car il a peur de ne pas contrôler sa vie.

Et finalement, chacun à sa manière est dans le contrôle, car chacun vit un profond sentiment d'insécurité qu'on tente de combler via le contrôle.

Chacun vient alors montrer à l'autre ce qu'il doit bosser et s'ils ne comprennent pas… Les foudres karmiques, les nuits noires de l'âme vont venir accentuer le mal-être chez les deux afin qu'ils ouvrent les yeux !

Si tu regardes bien la relation FJ, la progression, l'avancement se fait dans la douleur, l'éclatement, le conflit et la séparation.

Réfléchis bien à cela, le parcours se fait dans la douleur, car ton mental qui est censé te protéger de la douleur et fera alors tout pour y échapper. Pour ce faire il lancera d'abord toutes les stratégies habituelles et connues (chez le Runner comme chez le Chaser).

Comme rien ne va vraiment marcher, car plus on tente de fuir plus on va souffrir, on se retrouvera alors dos au mur et alors arrivera le moment ou :

  • Le Chaser sera obligé d'utiliser sa dernière carte : le lâcher-prise.
  • Le Runner sera obligé d'utiliser sa dernière carte : se regarder en face et accepter sa vérité.

Et c'est là que chacun va vraiment “jumper”.

Finalement, les deux ont exactement le même travail à faire sur des sujets et directions différentes.

Quand le Chaser aura lâché prise sur la relation FJ et le Runner sur son Faux Self… il y aura un terrain propice à une réunion.

Maintenant, même si c'est au Chaser de travailler en premier, car il est “plus apte” au début de la relation, il n'en reste pas moins qu'une fois arrivé en complétude, c'est un parcours à deux…

Et donc, il peut se passer 3 semaines, 6 mois ou 3 ans avant que le Runner ne lâche prise sur son intériorité.

Mais à ce stade… Le Chaser s'en tape, car ayant lâché prise, il vit sa vie tranquillement avec ses buts et ses objectifs et quand le Runner sera prêt, s'il décide de revenir vers son Chaser, alors il reviendra changé !

Certaines réunions se font après 3 ans après la rencontre initiale FJ, d'autres 5 ans et d'autres… enfin t'ont compris.

Voici la vidéo sur la neurologie du Runner en deux parties

Partie 1 : 

YouTube player

Et la partie 2 :

YouTube player

Alexis Faure

⛓️‍💥 Expert En Désactivation Des Traumas
🌱 Et Transformation Consciente
🧘‍♀️ EFT ❘ PNL ❘ SDN ❘ MCBT ❘ DTMA
🥂 +6000 coachings réalisés.
🏆 +2.3 Millions de pages lues.
🌀 Se libérer de la souffrance Flamme Jumelle 👉🏻 ici.
🌀 Couper avec les dépendances et addictions 👉🏻 ici.
🌀 En finir avec l'anxiété, les phobies et la dépression 👉🏻 ici.

31 comments

  • Salut, quand vous parlez de traumatisme passé vous parlez de vies passés ? parce que pour moi je suis né comme ça avec une anxiété sociale..

    • Hello Céline 🙂

      Je me réfère plutôt à cette vie et surtout à l’enfance voir la petite enfance. Souvent les traumas ont lieu de 0 a 7 ans mais ils peut y en avoir après. En fait ce qui est important c’est qu’avec l’EFT finalement on peut traiter cela à chaud, quand ça se présent maintenant dans notre vie quotidienne. Cela va libérer pas mal de programmes “reptilien”. Ensuite vous pouvez faire une liste de “traumas” de votre enfance.

      Par exemple :

      Un copain de classe qui baisse notre pantalon dans la cours d’école
      Un prof qui nous crie dessus à un moment ou on a fait le fanfaron.

      Cela peut-être des évènements aussi “bête” que ceux-là, mais qui par la répétition créent une peur sociale par exemple.

    • Bonjour, je pense que je suis mélangée dans les polarités, c’est moi qui pleurniche et me sens persécuté entouré de personnes toxique dont j’ai dut mal à me détacher tellement ils s’accrochent et c’est moi qui ai tout perdu,tout: enfant appart boulot relation social joie de vivre je n’ai jamais eu aucun contrôle sur lui vu qu’on ne s’est jamais rencontré physiquement et qu’il n’a plus aucun réseau, je ne contrôle rien dutout d’ailleurs depuis le début en revanche il contrôle la telepathie sexuel, sa vie privée, interfère quotidiennement dans mes pensées il ne semble vivre aucune foudre karmique c’est très étrange.. Je me disais qu’il fallait que je lâche prise sur tout et faire confiance en l’univers sauf que c’est en faisant ça que tout est devenu catastrophique, aujourd’hui pratiquement à la rue je suis en survie et j’ai décidé de prendre le contrôle car je ne sais vraiment plus quoi faire, ou partir en sac a dos faire j’sais pas quoi j’sais pas où…

  • Bonjour Alexis,
    Votre article est très intéressant comme d’habitude mais quand vous avez peur d’aimer quelqu’un comment guérir avec la méthode eft. Je n’ai rien trouvé sur internet. De plus la personne qui déclenche ce stress vous ne la voyez plus donc difficile de traiter cela. La méthode eft marche avec les émotions et que vous vous êtes tellement blindé que les choses de votre passé vous touchent peu (j’ai 60 ans et ce qui s’est passé quand j’avais 7 ans je m’en rappelle très peu à part les mauvais rapports avec ma mère et un manque d’amour de moi flagrant) je ne vois pas ce que je peux faire. Ce qui me bloque également c’est une histoire d’amour qui s’est mal passée il y a 40 ans et depuis plus rien mais là aussi pas d’émotions particulières. Il m’a pris pour sa bonne donc pour moi amour = indifférence / ou faire la bonne. L’eft c’est bien mais si vous ne dîtes pas les bonnes phrases cela peut être à double tranchant. Ma question est donc sur quoi je dois travailler ? Bonne journée. Cordialement. 🙂

    • Hello Honey 🙂

      En fait il suffit de faire la liste des situations douloureuse même celles dont on se rappel mais qui dans l’instant ne nous fait pas vivre d’émotion négative. L’autre jour j’ai bossé sur une situation quand j’avais 4 ans et demi et je ne ressens rien (émotionnellement parlant) mais c’était lié à la peur du rejet.

      En fait, l’eft c’est bien plus simple qu’il n’y parait. Il suffit de repenser à la situation (l’image, son, voix, émotions, sensation physiques) qu’on ressent dans l’instant ou que l’on détecte (les images/pensées/son) et de libérer les schémas.

      Quand on a peur d’une relation avec une personne qu’on ne voit pas, peu importe, le fait d’y penser active la peur même si la personne n’est pas physiquement présente. Dans ce cas, votre stimuli est “intérieur”, votre pensée qui génère la peur.

      C’est sur ca qu’il faut travailler. Je vais faire un article “exemple” de travail sur soi.

      pareil, demain vous êtes à la caisse d’un supermarché et pour X raison vous pensez à votre jumeau et vous vous sentez mal. Gardez en mémoire “le type de pensées” que vous aviez dans l’instant, et de retrouver chez vous, vous réactivez cette pensée + eft.

      A force de répétition, on se déleste de tout ce que ces pensées/stimulis extérieur déclenchent en nous 🙂

  • Bonjour Alexis, j’espère que vous allez bien 😊 c’est un article très édifiant, argumenté, carré et qui apporte des clés, donc merci pour cela. J’apprécie toujours autant votre humour et votre côté pragmatique.
    Au final, chaser runner, bref les êtres humains, nous sommes responsables de notre guérison et c’est notre choix de nous libérer ou non, de suivre notre âme ou notre mental ego. Osho affirme que la vie est comme une toile vierge et que nous pouvons y peindre la splendeur comme la misère. C’est ce que j’avais fini par dire à mon autre lors d’un ultime contact, c’est ton choix. Lorsqu’il me parlait qu’il ne faisait plus dans les sentiments, qu’avec ou sans moi il avançait, qu’il avait ramassé, patati patata je lui ai rétorqué “c’est ton choix”. En effet je l avais mis face à ses propres dysfonctionnements et un besoin de contrôle de ma part était bien là, la réaction fut violente mais le ” c’est ton choix ” je l’ai dit dit calmement et c’était aligné avec moi même et si je devais le refaire je le referai. Tant que je suis alignee avec moi même peu importe l issue je sais que c’est juste. Cela dit je peux comprendre que ce n’est pas facile pour le runner de se dépatouiller de tout ce fatras de peurs mais je pense aussi que c’est la même âme donc les mêmes capacités de se libérer
    Et puis ce choix, on peut en effet l étendre à l humanité. On a le choix on est des êtres créateurs divins.
    Juste une question, qu’en est il des vases communiquants? Le chaser apporte ses prises de conscience au runner, cela “l’aide “dans son avancée ? Ou on s’en fout lol. Oui peut être bien qu’on sen bat les couettes 😅
    Petite parenthèse, j’ai vu aussi votre vidéo et j’ai bien ri avec la punaise de la 25 e dimension 😅j’en ai craché mon café ce matin😅
    Belle journée 😊

    • Oui en effet, finalement c’est chacun “son choix” et pour un Runner le plus dur n’est pas son manque de capacité, mais d’arriver à prendre la décisions de bosser sur lui. Une fois que c’est enclenché, ça peut aller très très vite. Mais ce “problème” on l’a tous. Au travers de mes milliers de coaching ou de ma vie perso, le “démarrage” du travail sur soi est toujours le point de départ le plus “dur”.

      Oui en bossant sur nous on aide par vases communiquant notre runner, c’est pourquoi, la “magie” de cette relation c’est que :

      L’idée est que le Chaser bosse sur lui d’abord pour lui, puis en effet secondaire, cela aide notre jumeau qui lui avancera à son rythme. C’set pourquoi, il faut regarder “sa vibration”, car parfois on peut avoir “tourné le dos” à notre jumeau mais garder en bruit de fond du ressentiment, de l’amertume et ainsi de suite.

      A un moment du parcours, j’ai vraiment été vigilant la dessus car je me suis rendu compte que même si je me sentais bien, je gardais quand même un tit quelque choe “contre” mon jumeau. L’idée est d’arriver à 0 émotion négative concernant notre autre.

      C’set pourquoi cela demande un petit travail de nettoyage constant 🙂

      Et c’est pourquoi, l’idée est de faire son travail pour soi et non “pour l’autre afin d’avoir la réunion” car souvent si on prend cette décision on va aussi avoir de l’attente car on va attendre un “résultat”, un “retour sur investissement”.

  • Oui, je rebondis sur ce que vous dites, Parfois je me dis que c’est ok et paf de la colère peut ressurgir parfois de derrière les fagots, alors que je pensais être sereine. Il y a aussi les aleas de la vie même sil y a au global une stabilité constatée. La complétude selon moi il y a des hauts et des bas mais le pilier est solide face aux événements extérieurs.
    Vigilance en effet sur notre état vibratoire lorsque le mental ego décide de refaire une incursion. Parce que j’ai remarqué que l’ego se fait vraiment de plus en plus fin, au fur et à mesure du chemin. Ce même ego qui parfois nous fait croire que c’est ok et en fait non lol 😊. Mais à force de vigilance et d observation de notre jardin intérieur, on parvient de plus en plus à se servir de notre mental pour le positif et non pas pour dresser des scénarios à l envers son stereo dolby digital .
    Pour la réunion, et bien je pense que la vie nous apporte toujours le meilleur pour notre élévation, donc ce sera juste quoiquil se passe, c’est ce que je me dis 😊

  • Bon j’avoue c’est assez juste. Je suis une runneuse et je me reconnais bien dans votre description. Sans connaître le lien fj il m’ a fallu 10 ans pour revenir et vivre cette révélation de dingue en 5 minutes. Mais bon là depuis, ça fait un an et demi, les rôles se sont inversé mais je continue à sentir ce que vous dites. Franchement je n’aurais jamais imaginé que j’étais comme ça ! Bon je gère les paniques enfin j‘essaye et lui il me regarde gesticuler à distance et dans le silence et il m’´énerve là à faire son faux runner. On va bien finir par y arriver ! Merci

  • En fait, des fuites, du mental qui part en cacahouète pas dans le bon sens, du contrôle, des allers-retours, des peurs, il y en a eu des 2 côtés…alors si on est bien FJ, qui est qui?
    Et plus j’essaye de savoir plus je trouve tout cela absurde et étriqué…et difficile à identifier…
    J’avais entendu dire que les FJ reconnectés après 2015 étaient beaucoup moins polarisées à leur rencontre que les anciennes, ça me parle…
    Je pose la question à tous ceux qui s’intéressent aux FJ, dans votre parcours FJ (même si vous avez des doutes, tant que vous n’avez pas une révélation définitive et certaine d’être ou ne pas être FJ, finalement, vous êtes dans ce parcours, à tord ou à raison, seul l’avenir le dira, mais en attendant vous êtes concernés par la question donc toute réflexion tant qu’elle est prudente et humble et ne s’impose pas comme vérité universelle est bonne à lire…):
    -Arrivez-vous vraiment à vous classer sans aucun doute dans les termes runner/chaser, yin/yang, ou encore polarité consciente/inconsciente…?! Pensez-vous que cela soit indispensable? Vous demandez-vous aussi si au final tout ça rassure l’ego/ alimente le mental, maintient une catégorisation donc une séparation?
    -Dans ses bons jours, l’autre m’avait avoué “avoir un faux self” du coup, bingo, un point en plus qui cumulé aux autres me faisait dire que j’étais plutôt chaser, mais plif plaf plouf, j’ai mis le doigts sur un énorme faux-self chez moi aussi…et vlan le retour aux doutes mais peut-être est-ce justement le début d’une vraie conscience du lien? De soi? Sous un nouveau jour?

    La pré-compensation peut-elle expliquer cette difficulté de définir ou est sa dominante, tout ce que je vois chez moi et l’autre ce sont justement les nuances…comme quelque chose en perpétuel recherche d’équilibre donc non fixé…

    A votre avis, y a-t-il aussi un faux self chez le chaser ou pas du tout? Si oui, en quoi est-il différent de celui du runner? Comment s’exprime t-il? Du contrôle, il y en a chez les deux, quid du faux self?

    *J’aimerais beaucoup lire des témoignages de runners qui se sont cru chaser longtemps, par quelle prise de conscience êtes vous passé? Quels éléments vous ont fait ouvrir les yeux? En quoi cela a impacté (ou non) votre parcours individuel (et éventuellement vis à vis de l’autre)?
    *Chaser, vous êtes-vous un moment cru runner (notamment suite aux remarques du runner qui avec son faux self vous a fait douter de votre polarité de base au début) avant de vous rendre compte que vous étiez bien chaser?

    J’ai l’impression que tout est en miroir, que je dois à la fois travailler le lâcher prise ET éradiquer un faux self…De même que j’avais les 2 blessures dominantes abandon et rejet…j’ai l’impression que c’est pareil pour l’autre…

    *Avez-vous entendu parler du “syndrome du jumeau perdu”? De plus en plus je trouve des articles/vidéos corrélant ceci avec l’impression d’être en parcours fj (chercher un être complémentaire qui nous manque…), l’un n’excluant pas l’autre, question ouverte…

    *Avez-vous entendu parler de “jumeau disparonatal” (idem)?

    *Vous sentez-vous concerné par un conflit entre votre côté cartésien et votre côté ouvert à l’invisible?

    • Si je peux me permettre : regardez les vidéos (ou lisez son livre) de Fabien Marchand, l’unité est la clé…
      Le chaser est plutôt yang, ancré, logique, à tout analyser et peu dans son ressenti du coup.
      Alors que le runner est plutôt yin, non ancré, dans la superficialité, prends les choses sans réfléchir à ce qui se passera ensuite et si c’est bon pour lui, dans l’adaptation aux autres…
      Le chaser sait qui il est tandis que le runner n’en a aucune idée (d’où le faux self)
      Dans les deux cas, nous ne sommes pas “alignés”, puisque le chaser yang (trop développé) doit rééquilibrer son yin (pas assez développé). Et le runner yin, doit faire l’inverse… On est en miroir…
      Dans tous les cas il faut revenir à soi…
      Tout est lié aux blessures d’enfance et de l’âme… Donc tous les soins en ce sens sont bénéfiques : analyses psy, EFT, EMDR, et j’ai découvert il y a quelques semaines, le massage métamorphique, qui libère des tensions prénatales pendant la gestation donc…
      En cours d’expérimentation, j’en ressens déjà des effets…
      Beaucoup de soins se complètent, il faut aller vers ce qui t’inspire… Suis ton cœur… 🙏🙏🙏

  • Je me pense Runneuse, je suis simplement blessée. J ai lu un de tes articles hier soir, il m a mis une sacrée baffe ! 1😂 du genre à te secouer !!! Bouff par quoi je commence ???

  • J’adore vos articles dans lesquels je me plonge, j’ai découvert le lien enfin mis un terme sur se lien de flammes jumelles depuis peu, se lien que j’ai avec mon Jumeaux qui était jusqu’à lors inexplicable, badaboom séparation, bon Chaser que je suis à chercher à comprendre le pourquoi du comment, depuis le début, remettant cette relation si exceptionnelle mais à la fois compliqué et douloureuse, je savais et lui aussi que depuis le début un lien nous définissait, lui d’ailleurs m’a souvent dit “nous sommes jumeaux, tu es moi en féminin” ect, nous nous sommes rencontrés après avoir longuement parler, nos similitudes, nos vies qui se ressemblent du moins notre passé, nos caractères ect..puis les sentiments, bref peu de temps après cette rencontre, retournement de situation, hop hop Monsieur fuit, reviens sur ses dire, ses pas, OK ok, je coupe le micro et le silence fut..oui mais voilà après l’avoir “oublié (oui, mais naaan haha) rêves le concernant, palpitations, fortes émotions qui ne sont pas les miennes, et tout autre signes..humm, je suis assez spirituel, et j’ai donc bien sur chercher à comprendre, à savoir, et voilà que je tombe sur vos articles, et la REVELATION AMEN ou plutôt au secours 🤣 Bon j’ai pris mon courage, mis ma fierté de côté j’ai envoyé un petit message, prendre des nouvelles, bien sur Monsieur est dans le déni le plus complet (enfin c’est ce qu’il laisse entendre) “J’aime ma copine bla bla” il me dit cela sans que je ne lui demande quoique ce soit au cours d’une conversation, comme si il se défendre.. mécanisme de défense en court ?
    Bref, tout ça pour en venir a mon questionnement, il est où se croit amoureux *ouais genre in love, c’est ma copine je l’aime trop niania, sauf que booum relation toxique, elle est possessif jalouse pas touche c’est mon gas et il n’a pas le droit d’avoir d’amiE ne fait rien seul ect, bah vouii c’est son “sauveur” édit : tu sais si je la quitte elle perd tout, je l’ai aidé à aller mieux..et aller encore une référence dans un de vos articles, bref je m’égare, enfaîte ma question, c’est dois je lui faire comprendre qu’il est dans une relation qu’il lui convient pas? Ou dois je le laisser se planter ? Si on en suit la logique, ce n’est pas à moi de lui ouvrir les yeux..car je reviendrais dans le contrôle! Bon mis à part ça, j’ai toujours su que ce n’était pas une femme pour lui, bien avant les sentiments, enfaîte des qu’il m’a parler d’elle, en gros de suite, j’ai eu cette pensée, mais waaa elle ne l’aime pas ce n’est pas quelqu’un pour lui ! C’est pour cette raison que je m’interroge finalement, il si Jamais il n’ouvre les yeux ?!
    Bon bon voilà c’était juste une pensée du soir, même si je crois qu’au fond j’ai ma réponse, ce n’est pas à moi de bouger le petit doigt, et de toute façon, j’aurais le droit à un pff tu as tord ! Et fuiiiteeeee en avant toute, alors je laisse faire…..est ce que des cas similaires à mon histoire ?
    Je sais qu’il sait qu’on a un lien, maintenant va t’il découvrir lequel ?! Bah vouii par le St Esprit ?! Enfaîte le schéma du Runner que vous décrivez dans les articles c’est lui ! Bon à moi de continuer mon chemin est de lâcher prise un peu plus…je suis sur la voie…quand à la nuit de l’âme noir ! C’est fou en Juin 2013 la descente a commencer à se faire….waaa ! Par contre quand c’est qu’on remonte 😅
    Bravo et merci 👌 Vraiment !

  • Merci pour votre article synthétisant très bien le lien FJ 👍
    J’ai découvert le concept en 09/2020, après des heures de suivis psychologiques et psychiatriques (auxquels personne ne comprenait ce qui m’arrivait !) depuis 04/2018.
    C’est mon énergéticienne qui après plusieurs mois à m’écouter raconter les faits pendant les soins, m’en a parlé !
    Étant chaser, je me suis instruite sur le sujet et j’ai tout compris !
    J’ai fait les liens entre les blessures de l’âme et les informations qu’on avait pu échanger…
    Chacun étant particulier, je dois préciser que j’ai rejeté mon jumeau à la seconde où je l’ai vu, avant même la connexion !
    Et au moment de celle ci, le magnétisme était si fort que j’ai failli m’évanouir ! Je tremblais de partout et ne comprenais rien de ce qui arrivait (plus de contrôle là !)
    Et une voix m’a dit “c’est lui !”
    Moi, “C’est lui qui, quoi ? Même pas en rêve…”
    Pour faire court, mon jumeau m’a fait du rentre dedans au point que j’étais en sidération (la dissociation du cerveau analytique expliquée dans l’article)… et m’a violée en fait…
    Du fait du lien, je ne comprenais rien, il revenait souvent et était contradictoire sans arrêt. Je croyais devenir folle… Ça a duré environ 1 an… Ma nuit noire a commencé dès le début… Plusieurs dépressions, début de cancer de la peau, perte de poids…
    Il me dégoutait par ses histoires perverses, et je me suis rendue compte qu’il couchait avec toutes ses clientes et qu’il avait déjà violé…
    J’ai porté plainte… Classée sans suite évidemment !
    Tout ça pour dire que je suis tout à fait d’accord avec la description du runner ! Selon moi, et ce que j’en sais, mon jumeau a été maltraité par tous ses parents, violé par une femme a 13 ans (ce dont il n’a pas conscience, il s’en vantait plutôt ! Le faux Self pas vrai !)
    Et toute sa vie, il a baigné dans la perversion… Il a plus de 60 ans aujourd’hui…
    Il est donc traumatisé depuis l’enfance, je m’en doutais depuis un moment…
    De mon côté, je suis à l’opposé bien sûr… Née dans une famille peu éduquée, à majorité d’hommes pervers, voire incestueux !
    Je ne supporte donc pas qu’on m’approche de trop près !
    J’ai appris tout ça en analyse bien sûr, mais surtout, que j’étais traumatisée et que ça se soignait !
    Enfin… Dans mon cas, pas par EFT, mais par EMDR, qui fonctionne de façon similaire en fait : on travaille sur des réseaux de mémoires (conscientes ou non, les images ressurgissent…) On est dans la mémoire traumatique et je connais très bien le syndrome de stress post-traumatique pour en avoir fait l’expérience : j’ai failli sauter d’une voiture en marche parce que je venais de voir son camion !!!
    J’en suis arrivée à rester cloîtrée chez moi, coupée de tout, même des livres, sauf de thérapie ! Depuis je suis mon intuition !!!
    Je suis des séances d’EMDR depuis 01/2019 et je revis depuis 03/2021…
    Donc je confirme, nous sommes jumeaux sur une partie du vécu, avec une polarité différente due à la blessure ressentie et l’éducation subie.
    Tous les deux sommes traumatisés et avons à nous guérir pour évoluer.
    Mais notre ego est si développé que pour l’apprivoiser, il faut le casser 😓
    Aujourd’hui je peux le comprendre, même si j’ai encore du mal à l’accepter…
    Le positif c’est qu’on peut se soigner…
    Le plus difficile est de tenir le cap…
    Alors courage les flammes… 😇🙏🙏🙏

  • Bonjour
    Moi j’ai été runner pendant 3 ans. Après séparation. Je me suis réveillé 3 ans après…. quelle claque monumentale
    J’ai connu mon éveil spirituel dans une vision…. explosion totale.
    Toute phase de changement profond est précédée d’une phase d’obscurité… nuit noire de l’âme. Je l’ai revu après mais ça été très compliqué. Ma vie a totalement changé après, en tout cas intérieurement. Il ne faut surtout pas attendre de réunion car en réalité ça n’est pas l’objectif je pense. Le but c’est l’éveil spirituel. Il ne faut surtout pas faire de l’anthroporphisme dans ce genre de rencontre. Il faut desincarner l’amour à tout prix. La seule réunion c’est avec vous même, votre union divine. J’en ai personnellement souffert mais aujourd’hui j’ai enfin compris l’objectif : votre nirvana est intérieur, c’est l’union de vos 2 polarités. ..enfin en partie. Cette rencontre constitue le départ de votre ascension vers un nouvel être en vue de la délivrance finale.

  • Recherche Google” pourquoi est ce que je continue de souffrir autant 3 ans après la rencontre d une flemme jumelle ” ,🤷..
    je suis cartesien et non croyant , cette relation m a bouleversé , il m aura fallut 2 ans aussi pour comprend pourquoi j avais ressentis tout ces signes , toute cette perception de couleur , texture , de vibration , de cette expérience de flamme jumelle qui peut paraît loufoque ou sortie d un mouvement hypie , qui vous laisse brisé a chercher à comprendre le pourquoi et le comment faire pour que ça passe .
    Un jour après l autre le parcours et le combat entre le soi , la réalité , et ce que nous souhaiterions , l espoir de ce qui pourrais être si l autre s en rendais compte , tout en comprenant a la lecture du texte le devoir de lâcher prise pour espère mystérieusement qu elle revienne ….., est une torture …😅..
    mais de lire comme votre article toutes ces situation pour 80 pourcent , similaire à mon expérience et rencontre avec une runner ( franco russe qui cour des 10 km/j.. mentalité et mental.. (passive agressive et inversement de situation ….faut s accrocher 😅 mais une Maggie qu on n arrivais pas à s expliquer ) aide a comprendre la part de mission qui est la nôtre , et le travail a entamé .
    Je pense avoir passer la nuit noir de l âme après ces 2 ans de dépression .. ( que le COVID n a pas aider ) , et être aujourd’hui à la phase donc d éveillé et de devoir faire taire l ego et accepter de lâcher prise ..
    Patienter sans patienter 🤔.. complexe ..
    1 jour après l autre .. voyons voir si nous ferons partis du 5 pourcent qui se retrouvent ..
    Merci pour vos articles instructif qui nous aident à comprendre qq clefs( et j avoue font verser quelques larmes )sûrement due à la comprehension de certains point où la constatation de cette similitude dans toutes les relation Fj , coincé dans ce comment lâcher prise en voulant garder un espoir , en comprenant le schéma mais s en pouvoir en avoir l utilité si le runner ne fait pas le travail , tout en ne sachant si on doit l avertir qu il a un travail a faire …. 😅 A suivre 😂🤷ou pas..

    • du 5% qui se retrouvent….c’est pas parce qu’on balance un pourcentage qu’on est dans une science exacte damn it!!!!!!!!!!!!!!!!!!!Des pourcentages fait à partir de quoi d’ailleurs? De gens gosthé ou bloqué qui se disent FJ? On est dans le domaine de la validation subjective…et pourtant on collectivise même les probabilités de se retrouver alors que chacun va valider sa relation comme étant fJ ou pas….
      y a vraiment des trucs qui m’échappent…

      • En fait rien de plus simple: VOUS avez envie de quoi pour cette relation? Et l’autre?
        Imaginez le nombre d’auto sabotages dans des relations parce que les gens se pensant FJ, se conditionnent à tout compliquer, à s’éloigner de leur coeur, leur envie…
        oui bien sûr c’est plus subtil que cela, mais quand même ça rentre en jeu, non?
        Moi j’entend plein de témoignages de couple si tu les écoute raconter leur histoires et péripéties et que tu connais le concept fj tu te dis “c’est des flammes jumelles”.
        ben eux ils s’en foutent en fait, ils ont juste vécu leur vie de leur mieux sans s’imaginer élus de je sais pas quoi à augmenter les vibrations de la terre et à avoir des missions de vie de ouf (oulalalalaa l’égo^^)

  • Merci pour le petit message de fin ou tu dis d’en prendre et d’en laisser…. Pk l’article est un peu violent pour les runners 😕 Alors que se sont des personnes exceptionnelles… Et d’ailleurs le chaser le sait puisqu’il reste envers et contre tout 😃 Ils ont juste un chemin différent à faire. Et c’est plus facile pour le chaser pk il sait… Le runner lui doit tout apprendre, tout remettre en question… C’est compliqué pour lui. Et l’univers l’a bien compris alors il lui envoie les pièces du puzzle une à une… Le runner se remet en question à chaque instant et reconstruit le puzzle. C’est loin d’être un fainéant qui ne comprends rien à rien 🤯🤯 Il cogite tout le temps (c’est pour ça que pour le commun des mortels il peut paraître chiant parfois😅) mais quand ça y est 🥳🥳 quand il fini le puzzle ✌️✌️plus rien ne peut l’arrêté, c’est même lui qui va insuffler la force du couple, lui qui soulèvera des montagnes !! Et le chaser sera juste ravi 😍 remerciant le runner d’avoir été comme il a été car cela lui aura apporté beaucoup aussi…. Et tout deux voyant le chemin parcouru de chacun et s’aimant tjrs aussi fort, ça sera l’osmose !! L’amour inconditionnel !!! Mais ça se mérite, nous ça a pris 12ans 😉 et pas forcément avec ttes les étapes précises qu’on décrit sur le net…. On a chacun sa route et ses blessures, on peut pas rentrer dans des cases 🥴🥴

    • Du coup la façon qu’ont les gens de témoigner m’interpelle…il y a un truc qui dorénavant me saute absolument aux yeux! Quand je relis mes anciens textes au sujet des FJ et ceux des autres. Mais quel putain de conditionnement lissés. Les termes viennent même pas des gens, mais de ce qu’ils ont trouvé sur le net. Autant le fond que la forme, que d’illusions! On ne fait que ça des cases avec ce concept. Déjà on dit LE runner, et on généralise. Donc quoi, ils sont tous pareils?
      Je ne dis pas que les FJ n’existent pas au niveau du “fond” mais la forme, les discours ici et là, est toujours sous forme de cases ou pire “prédictions”. Qui sommes nous franchement pour dire LE runner est comme ci, et blablabla. On ne peut pas revenir à plus de simplicité et de bon sens? Chaque personne est DIFFERENTE. Chaque duo, chemin, et avenir tout autant. Je ne vise pas votre poste en particulier mais l’ensemble de la “communauté FJ”. Moi aussi avant j’écrivais en ces termes. Et ça n’est qu’un conditionnement. On rassure l’égo, on s’enfui dans des croyances.
      Pour ne pas voir là où ça pique: non acceptation de la tournure d’une relation dans laquelle on voyait du potentiel. Attention, accepter ne veut pas dire perdre la foi. Et conscientiser sa dépendance affective non plus. Bien au contraire. Celui que je devrais appeler “mon runner” (juste parce qu’il a fuit la relation XD?) était d’ailleurs très fort pour déceler que sous les batailles d’égo se cachaient d’autres subtilités de choses que nous ne voulions pas regarder en face ni confronter.
      Il est urgent d’arrêter avec les “on” et pire les “il” pour parler d’un absent.
      S’assumer, se regarder, parler en son nom. JE. Tout le temps focus vers l’extérieur, et le chaser il est où là dedans? Complétement désancré et décentré car trop scolaire avec son petit concept nourrissant son mental pour éviter de se regarder et regarder là où ça pique. Vous voyez pour un peu je partirait dans le travers inversé LE chaser il est comme ci comme ça fait ci ou ça…mdr STOP.
      Je ne fais bien sûr pas ici une généralité. Mais c’est ce que je perçois et avait envie d’envoyer dans la fourmilière ce jour..GROS problème avec la forme. Or, notre pensée est créatrice!!! Chaser, libérez vous! Si on répette tout en mode perroquet ce qui ne vient pas de nous à la base, juste par manque de confiance en soi, du style ” le parcours est long”, “le parcours est dur”, le “runner n’est pas éveillé etc” ben on manifeste (cf loi de l’attraction) des trucs négatifs qui à la base ne viennent même pas de soi, de son expérience. Tu parles que les relations capotent! Quelle belle énergie tierce que tous ces concepts, théories, cases et consensus répétés à tout va! Bien pratique pour faire des clients aux coach auto proclamé. En fait FJ ou pas, en quoi il faudrait utiliser d’autres ressources que celles qu’un couple lambda se séparant utiliserait?
      Je sais pas pour LES runners, mais un de ceux, celui que j’ai connu et dont j’utilise en privé le prénom et pas l’étiquette habituellement, était loin d’être non éveillé. Après que nous ne fonctionnions pas pareil, et qu’il quitte la relation oui ça pique…
      Revenons à un principe de base de maternelle. C’est celui qui dit qui est! Alors chaser, t’es sûre que t’es l’éveillé? Et puis d’ailleurs, pourquoi hiérarchiser, opposer, comparer? C’est ça l’amour divin. Ben punaise…
      Allez on revient un peu sur terre, l’éveil spirituel a besoin de racines, et d’ancrage pour s’envoler.
      J’aimerais beaucoup trouver sur ce blog un article parlant des analogies entre le fonctionnement des discours bien rodés des FJ et des sectes…Alexis, si ça vous inspire…Encore une fois, je ne dis pas que les FJ n’existent pas. Par exemple, je ne sais pas si “dieu” existe, mais le concept lui bel et bien, et les dérives autour sans aucun doute. Il devient de + en + évident que pour les FJ c’est la même. Et le pire, c’est que les gens véhiculent et colportent des trucs nocifs parfois en étant persuadée d’être éveillées, des êtres de lumières etc sans voir leur propre enfermement.
      Le doute est sain. Salvateur. La logique, la raison ne s’oppose PAS à la spiritualité et à l’éveil. Bien au contraire…

  • Bonjour,

    Après plus 2 ans de relation en dents de scie, j’ai décidé de m’éloigner définitivement de mon Runner.

    J’ai relu les articles de vos posts qui me parlent tellement et décrivent à 10000% notre relation, ce que je suis (Chaser) et son comportement (Runner). Avant je doutais de ce lien mais aujourd’hui je ne doute plus, il y a bien un lien entre nous (je l’aime inconditionnellement) mais nous ne sommes pas au même niveau d’évolution. Son comportement dépasse mes limites et je n’en veux plus pour moi.

    Avec sérénité, j’ai décidé de continuer tranquillement mon chemin d’évolution et m’entourer de personnes positives et qui me font du bien.

    J’ai beaucoup de gratitude envers mon Runner car, c’est notre rencontre/relation/son comportement qui a enclenché en moi ce processus de compréhension et changements de mes schémas relationnels. J’ai pris conscience de mes traumas d’enfance, fait des séances d’EMDR et continue un suivi psy. Et, je vais mieux, j’ai avancé.

    Aujourd’hui, je laisse mon Runner face à ses responsabilités. J’espère, pour son bonheur, qu’il arrivera à faire ce même parcours vers la lumière.

    Je n’en sais rien si nous allons pouvoir nous retrouver/réunir dans cette vie. Ca ne m’inquiète pas. La seule chose dont je suis certaine est que je continue sur ma voie.

    Merci de m’avoir lue (06/04/2022)
    Ava

  • Bonjour,

    Est-il judicieux d’envoyer ces vidéos explicatives à son Runner (pendant la séparation) pour une prise de conscience en sachant qu’il n’a pas connaissance de l’existence de cette relation Flammes jumelles ou cela est-il complètement inutile au risque de paraître comme du forcing ? Merci

  • Bonjour,
    J’ai rencontré mon jumeau il y a 20 ans. A l’époque je me rendais déjà compte qu’il se passait qqchose de particulier mais j’étais en couple et lui aussi. il y a 15 ans nous nous sommes réunis et c’était très fort pour moi, j’avais l’impression que pour lui pas du tout. Notre relation a duré qques mois puis s’est terminé car je ne lui montrais pas assez d’attention et il avait peur de l’engagement et voulait connaître autre chose, profiter de la vie. Je l’ai donc laissé suivre son chemin, j’ai beaucoup souffert pendant toutes ces années. On a toujours gardé contact pendant 15 ans. Je revenais toujours l’air de rien pour savoir s’il allait bien, et pour lui montrer aussi que j’étais là… Puis depuis 2017, époque très sombre dans ma vie, il a été plus présent. Les années ensuite encore plus. J’ai appris beaucoup à travers lui sur mon cruel manque de confiance en moi, j’ai appris à croire un peu plus en moi. Jai commencé à être moi même, rompu des liens avec certaines personnes, laissé libre court à mes envies, passions, besoins (de nature, d’expression, etc). Après 15 ans sans se voir on s’est retrouvé il y a 9 mois. Ce fut très fort. Et pour lui peut être un électrochoc. Suite à ça j’ai continué à faire mon chaser, le harceler de msg, faire ma boudeuse qd il n’était pas dispo, etc. Puis je me suis dit qu’il fallait le laisser respirer. J’ai continué ma p’tite vie, ai donné moins de nouvelles. Il est revenu avec des messages sans mots, juste des emojis comme pour me dire hey je suis là. On s’est finalement revu en décembre dernier. Pareil émotionnellement ce fut très fort mais on en parle jamais, de nos ressentis, de nos émotions. A la suite de cette nouvelle rencontre il a été encore plus présent, plus de messages, plus de paroles réconfortantes. Mais j’ai continué à rester dans le recul (de la peur aussi de mon côté, car enfin il a l’air investi, mais maintenant que va t’il se passer). Puis depuis son message, auquel j’ai répondu comme d’hab avec du recul, il a pris aussi du recul et a arrêté de me montrer qu’il avait eu un déclic. Je ne sais donc plus quoi faire. Rester tjs en recul et continuer ma ptite vie comme si de rien n’était ou lui montrer ou lui dire carrément ce que je ressens une bonne fois pour toutes ?(j’étais arrivée au stade, hey runner j’ai fait le taf pdt 15 ans, à ton tour, mais je vois bien que là c’est l’ego qui parle…).
    Merci pour vos articles, j’ai appris beaucoup sur cette relation hors du commun et très difficile… J’avoue que je suis arrivée à une période après 15 ans de bataille, à être perdue. Vous parlez de lâcher prise. Dois je donc lâcher prise une bonne fois pour toute ? Cela signifie t’il ne plus du tout donner de nouvelles ? (Ce fameux jeu du chat et de la souris qui m’a épuisé, je j’en veux plus…).
    Merci pour votre retour.

  • Et bien que de révélations sur ce site.
    Je suis une Runner qui commence à voir les choses en face. Du moins je m’y emploie.
    Il y un an j’étais déjà tombé sur ce site, mais tellement dans ma “runnitude” que tout était la faute de mon autre.
    La j’essaie de ne pas tomber dans ce cas ou l’excès inverse.
    Honnêtement quand je vous lis, dès fois je n’y crois pas du tout. Par exemple “le runner est une personne admirable”, bha non. Je ne le ressens pas comme ça moi, je me trouve plutôt lamentable en fait. J’ai encore du taff sur l’amoir de moi même 😕
    Je commence l’EFT aujourd’hui, ca fait déjà 3 jours que je lis et relis cet article, plus quelques autres au hasard, tous les jours.
    J’en ai marre d’être si mal dans ma peau, en plus ça fait mal à mon compagnon et ça influe négativement sur notre fille.
    Ha oui, on est ensemble avec mon Chaser, après une séparation de plusieurs mois. Et une petite fille de 15mois qui subit tout ca de plein fouet.

    Je vous remercie de votre blog, j’ai envoyé cet article à mon Chaser, peut être qu’il lira d’autres articles aussi. Ou pas.
    Moi en tout cas j’y trouve mon compte malgré les baffes, au moins je sais à quoi m’en tenir et quoi faire pour changer tout mon bordel intérieur. Ce qui me change positivement de tous les autres articles et livres sur les FJ que j’ai pu lire jusqu’à maintenant.
    Et j’ai aussi les avis d’autres Runners, ca aussi ça fait du bien, je me sens un peu moins seule.
    Merci merci merci

    • Bonne guérison à vous Marion.
      C’est super déjà d’avoir toutes ces prises de conscience.

      Tout est possible pour quelqu’un de motivé ! Maintenant, il va vous falloir beaucoup de courage pour explorer tout cela.
      Je ne sais pas où en est votre chaser…. sans vouloir vous culpabiliser, je peux vous dire qu’il a du passer par tous les enfers. Je sais que les Runner souffrent aussi..mais sans pouvoir conscientiser les choses (ce qui doit être pire d’ailleurs)…mais pour celui qui sait et qui voit les choses, c’est un sentiment de frustration et de gâchis immense.

      Et le temps passe…. et nous use jusqu’à la corde.
      Moi j’ai lâché l’affaire avec mon Runner depuis plus d’1 an. Je viens de rencontrer qqn d’autre avec qui je suis vraiment heureuse (je l’étais déjà avant quand j’étais seule..mais là, c’est Cherry on the cake !!)….

      C’est trop tard pour mon Autre… Il a toujours cru que le temps était infini…. c’est bien, mais moi je veux vivre et profiter..; il n’est plus question d’attendre qui que ce soit….même pas ma FJ.

      Bon courage à vous !