Les Stratégies du Runner pour garder son couple (Partie 3) • Change Ta Perception ≫ Guérir de son parcours flamme jumelle.
Tous les Articles Flammes Jumelles > Les Stratégies du Runner pour garder son couple (Partie 3)

Les Stratégies du Runner pour garder son couple (Partie 3)

le runner est-il amoureux

Si les parties 1 et parties 2 étaient plus sur les raisons du pourquoi il n'arrive pas à quitter la relation.

Ici on va voir ce qu'il fait pour tenter de garder consciemment son couple puis sa toute dernière carte quand il voit que c'est mort de chez mort.

1 – Se prostituer (le caméléon)

Comme la relation ne marche pas, il va faire ce qu'il fait de mieux, c'est-à-dire tout tenter pour combler les attentes du partenaire en s'oubliant lui-même. Il essaiera d'être le partenaire idéal sauf que cela ne marchera peu voir pas.

Cela ne peut pas marcher, car le partenaire est dans cette relation pour combler sa peur de l'abandon, et le Runner est pour combler sa peur du rejet.

Du coup, il va céder à ses caprices, faire ses 4 volontés, accepter des choses inacceptables, être contrôlé, fliqué, tracé et ainsi de suite.

Il perdra sa liberté pour de la sécurité.

Sauf que si cela marche pendant un temps, car le partenaire à ce dont il veut donc la relation sera plus “cool”, le Runner sent au fond de lui que ça ne va pas et que cela ne le nourrit pas.

En fait il sentira que peu importe ce qu'il fait, n’y a jamais rien qui va.

Mais comme le Runner est un pro du lavage de cerveau, il va se mentir à lui-même, car il sait que s'il regarde la vérité en face, il aura un choix à faire…

Et ce choix est toujours le même, prendre un risque, sortir de sa zone de confort, donc risquer l'impensable… l'insécurité.

Dès qu'il pense à ça, il se prendra une décharge émotionnelle de peur qui le paralysera et le fera rentrer dans sa petite niche comme un toutou bien dressé.

Et si jamais il garde la tête haute, son partenaire lui assènera le coup de grâce à coup de culpabilisation, manipulations dont on a déjà parlé.

Perso “mon Runner” me disait :

  • Quand je viens au bureau je fleuris, je m'épanouis.
  • Quand je rentre à la maison, je flétris, je suis contracté, étouffé.

Bref, cela veut tout dire, mais pour nous Chaser c'est une situation qu'on ne comprend pas. (Sauf que l'on vit exactement la même chose de manière un poil différent, avec le runner on fleurit, sans lui on flétri…).

En effet, si un truc nous dérange, on s'y confronte tout simplement.

Quand tu vois un moustique dans ta chambre, tu fais quoi ?
Tu tergiverses avec, tu tentes la négo ou… tu lui claques sa gueule ? 🤣

Mais le Runner n’a aucun problème à vivre avec un serpent qui lui chuchote de la merde 24h/24 à coups de manipulations, trahisons, tromperies et arguments tordus dans l'unique but de garder le Runner pour lui.

Par exemple, le partenaire de “mon Runner” lui disait :

  • “Attention dans ton entreprise, ce ne sont pas tes amis.”
  • “Depuis que tu bosses là-bas, tu es de plus en plus indépendante et tu as de moins en moins besoin de moi.”

Le Runner prend ça comme un conseil avisé alors que c'est clairement une technique de manipulation afin de le contrôler, le tenir à l'écart des gens, le restreindre, le contraindre et le posséder. (Mais comme dit précédemment, cela arrange le Runner de croire cela, car celui l'évite de prendre des risques).

En plus, cela lui permet de passer pour le “sauveur”, car il prévient son Runner d'une menace.

Mais pour nous Chaser on sait tout de suite ce que cela veut dire :

“Si tu te fais des potes ailleurs, tu vas passer de moins en moins de temps avec moi. Du coup, je perds le sens de ma vie, car sans toi je ne suis rien et j'ai donc besoin de toi. #Abandon

Aussi je vais te couper les ailes, mais de manière subtile, car je n’ai pas envie que ce que je t'apportais tu le trouves ailleurs sinon je te perdrais. #Abandon. Je vais alors t'insuffler la peur pour que tu voies cette entreprise comme quelque chose de négatif.

Tu vas alors t'en méfier et tu te limiteras toi-même dans tes interactions avec ces gens-là, car tu seras sur tes gardesMoi j'aurais enfin ce que je veux : toi pour moi tout seul. #Possession.

Bingo : le Runner est alors sous contrôle.

Le Runner, même si au fond de lui, sent que ce n'est pas aligné, fermera sa bouche, car s'il l'ouvre trop, il fera face à un partenaire un peu plus virulent, qui en plus lui dira un truc du genre :

“Je suis en train de te protéger d'un danger et toi tu me remets en cause ???”

À ce moment-là, le Runner se sentira coupable d'avoir remis en doute la parole de son partenaire, si aimant et si bienveillant, et se taira, car… s'il pousse le bouchon un peu trop loin : #Rejet.

Alors qu'à la base, la seule menace c'est le partenaire toxique qui invente des dangers afin de se faire passer pour le sauveur et posséder son Runner : Alias mécanismes psychologiques des pervers narcissiques.

La négociation

La négociation c'est essayer d'en parler avec le partenaire, voir ce qu'on peut faire. On sait que la relation ne marche pas, mais on se ment à nous même, mais on joue la carte de :

Oui, mais c'est normal dans les relations y a souvent des désaccords, des conflits bla-bla-bla.

Sauf que le Runner le sait au fond de lui : il n'a jamais pris cette relation pour l'amour, mais pour combler un gigantesque vide émotionnel : la sécurité. Aussi on va tenter d'en discuter pour essayer de trouver un terrain d'entente, de faire rentrer un truc rond dans un trou carré.

Ce qui va accentuer encore plus les jeux de pouvoir, les “je m'adapte, tu t'adaptes” et ainsi tout le monde est encore plus perdu face à eux-mêmes.

Comme cela va accentuer les conflits à terme et les malaises, on arrive au point 3…

3 – Quand le Runner se prépare au départ

Arrive un moment ou le Runner percute enfin que sa relation ne va pas fonctionner peut importe ce qu'il tente.

En fait, c'est le moment ou le Runner percute qu'en lui, c'est un désert affectif de dingue. (Amennn mes frères🙏🤣)

Il se sent vide, mort, souffrant, et il comprend bien que sa relation n'a pas de sens et ne va surtout nulle part.

Et j'ai envie de te dire…

Vu que t'es en couple pour combler ton manque de sécurité et ta peur du rejet, ne soit pas choqué si tu ne vis pas l'amour de ta vie… C'est comme se planter un coup de couteau dans le bras en pensant ressentir de la joie.

N’essaie pas, ça ne marche pas !

Du coup, il se rend bien compte que c'est cuit de chez cuit, mais il va continuer de jouer ses jeux, mais pendant ce temps, il va préparer sa petite sortie.

En fait il va utiliser la technique de la grenouille et de la casserole.

Quand tu mets une grenouille dans de l'eau bouillante, elle va tout faire pour s'en échapper. Mais si tu la mets dans de l'eau froide et que tu montes la température petit à petit, la grenouille ne va pas s'en rendre compte : elle sera cuite avant de s'en apercevoir.

Ici pareil, en fait on va jouer ses jeux, mais de moins en moins. On va chercher à se former au développement personnel en cachette afin de grandir pendant que l'autre ne se doute de rien. (Smart le Cat😼)

Ou alors pendant que l'autre n'est pas là, car jusqu'à présent, toute activité qu'on a faite et qui nous faisait briller nous était interdite…? LOL

Viva libertaaaad !!! ✌

Bon alors t'’excites pas Maurice… les changements chez le Runner ça prend son temps, faut pas pousser mémé dans les orties. (Toi pendant ce temps, n'attends rien, fait ton travail sur toi). C'est ta priorité.

Il y a en fait deux issues possibles avec cette stratégie :

  • Cas 1 : Soit le partenaire s'accommode aux changements du Runner.
  • Cas 2 : Soit le partenaire ne s'accommode pas et la relation éclate.

Cas 1 : C'est à mon avis ce que recherche le Runner dans un premier temps, car ça lui permet d'aller mieux, de se recentrer, de ressentir la joie, retrouver son enthousiasme sans perdre sa sécurité.

Bah oui, il ne perd pas le nord le faux self hein !
Voir l'article sur “quand tu travailles partout sauf au bon endroit

Du coup, l'idée est d'espérer que le partenaire s'adapte et donc de recoller les morceau. Le Runner est content et continue d'avoir sa sécurité bien aimée. Il a progressé mais c'est encore une semi-fuite du Runner.

Conclusion?

Pas besoin de prendre mes responsabilités à 100% et donc de rompre cette relation ! Je peux donc continuer à faire ce que j'ai l'habitude de faire : fuir. Je suis encore dans le faux self en pensant que parce que je vais mieux et que j'ai lu 3 bouquins “je suis enfin moi”.

Mort de rire je suis…

Ceci dit, je suis un peu “piquant”, mais c'est déjà un ENORME progrès de la part du Runner ! Il faut redonner à César ce qui appartient à César et même si c'est pas encore tout à fait ça, c'est déjà énorme car cela veut dire que le Runner se responsabilise plus et acte dans la matière ! ✌💃

Cas 2 : Le partenaire voit les changements et commence à manifester son mécontentement.

Alors là, c'est plutôt intéressant, car c'est je pense ce qui risque de se passer au final, car il ne va pas kiffer perdre le contrôle sur le Runner. En général ce genre de partenaire sont des “non évolutifs” et sont bien trop ancrés, empêtrés dans leur mental pour avoir envie de changer et de s'améliorer.

Leur unique objectif dans la vie (sans même s'en rendre compte) c'est de combler leur manque.

Si le Runner bosse bien son développement personnel, il sera moins manipulable car plus stable psychologiquement et donc aura augmenter son “Yang”.

Autrement dit, les techniques bidons de manipulation auront de moins en moins d'effets. Le partenaire fera alors face à son impuissance à contrôler l'autre. Il partira alors en sucette !

Finalement plus le Runner comble ses manques/failles/carences plus il devient autonome, stable, confiant et là c'est plus le même animal. Le Vrai Runner commence à se montrer… Madre mia ! 😻💃 (En fait le Chaser doit faire exactement le même travail par rapport à cette relation dite FJ).

S'il voit qu'il perd l'autre et qu'il ne peut plus le contrôler, il y a de fortes chances qu'il lâche l'affaire car il ne pourra plus nourrir sa dépendance. Il partira.

Sauf que voilà…

Pendant ce temps, qui peut durer… des mois, voir des années, le Runner campera sur sa position, car il ne veut toujours pas trancher sinon #Bourreau. Il attendra que la relation soit rompue par le partenaire. (Tout comme le chaser attente que le runner revienne, meme mécanique dans un sens différent).

C'est un vrai coup de poker, car tout va dépendre de la profondeur des blessures de chacun. Si l'autre est vraiment un bon dépendant… cela peut prendre 3 plombes.

Et le Runner a une capacité de résistance à la souffrance absolument incroyable.

Petite note pour la fin !

Bon ceci dit, attention, tout est un chemin et ce n'est pas une critique contre le Runner, mais un décryptage de certains mécanismes car bien évidemment ici je ne peux pas traiter de tous les cas de figures.

Nous Chaser, on pourrait nous reprocher pleins de trucs qu'on n’a pas encore fait alors mollo l'abricot.

Chacun ses épreuves, ses doutes, ses peurs 🙂

Ici on décrit les mécanismes du Runner pour que toi Chaser tu puisses mieux comprendre la psychologie de ton autre MAIS il a tout autant son chemin à faire que toi.

Alors si t'es en mode :

  • J'attends que mon Runner fasse son job car je suis plus avancé que lui” >> T'es là la masse.
  • C'est lui qui freine donc c'est à lui de se bouger le boule >> T'es à la masse totale.
  • C'est lui qui ceci, c'est lui qui cela >> … Bon là tu as un peu raison quand même 😅
  • Etc…

Désolé de te le dire mais si t'es encore là, t'as RIEN compris au “parcours flamme jumelle”.

C'est vrai que sur un plan purement psycho-émotionnel t'es en terminale et lui en maternelle…  Mais ça, c'est voir à très très court terme.

Toi Chaser tu devrais : apprendre l'EFT et bosse tes 5 “blessures de l'âme” (Abandon, rejet, Trahison, Injustice, Humiliation).

Bien évidemment, tu utilises ton discernement quand tu lis les articles, car je n'ai pas la vérité absolue et chaque cas sera plus ou moins différent en fonction du vécu de chacun.

Durant le parcours flamme jumelle on est souvent désemparé et complètement déboussolé. Si tu veux te débarrasser de ce fardeau émotionnel – de ce vide intérieur – comprendre en détail ton parcours pour un mieux être immédiat et aller de l’avant clique ici.

Alexis Faure

⛓️‍💥 Coach Pleine Conscience.
🌱 Désactivation des Traumas.
🌱 Transformation Consciente.
🧘‍♀️ EFT ❘ PNL ❘ SDN ❘ MCBT ❘ DTMA.
🥂 +9000 coachings réalisés.
🏆 +2.3 Millions de pages lues.
👉🏻 Guérir du parcours FJ ici.
👉🏻 Guérir des dépendances ici.
👉🏻 Guérir de l'anxiété ici.

19 comments

  • Article très parlant encore une fois….
    Ceci dit, tu n’as pas évoqué lorsqu’il y a un chantage affectif de la tierce avec un enfant…..( menace de ne plus revoir l’enfant…..)
    Honnetement j’y croyais au départ quand mon jumeau me disait qu’il avait peur de ne plus revoir sa fille puisque la mère le menaçait et était déjà partie avec sa fille il y a quelques temps…..mais le temps est passé et j’ai l’impression aujourd’hui que c’est surtout une peur d’être mal vu….car son entourage est au courant de notre lien…..et n’approuvait pas la façon dont il avait fait les choses même s’ils reconnaissaient qu’il n’était pas heureux dans son foyer….
    Il dit reconnaître se sacrifier mais que personne ne passera avant sa fille …..c’est bizarre et je sais qu’il ne faut pas faire de supposition mais même si cela était un vrai soucis au départ, j’ai l’impression que ce n’est plus vraiment le cas ( les menaces etc… ) et que c’est surtout la peur de décevoir, d’être le bourreau ou de passer pour un moins que rien…… i don’t know

    Tu l’as bien dit, le runner est un brouilleur de piste….et il y a au final tellement de choses qui ne coïncident pas que on fini par ne plus savoir exactement…..

    • Oui je n’ai pas parlé de ce cas là, car avec les tierces de toute façon ils joueront sur tout et n’importe quoi pour faire du chantage sur le Runner. Du coup, si je mets tous les cas de figures on est pas couché LOL !

      Mais encore une fois, c’est au Runner de s’affirmer et d’arrêter d’être dirigé par la peur 🙂

      • D’accord.
        Mais je me suis rendu compte après que dans la suite de l’article vous parlez du chantage émotionnel et cela correspond totalement même si vous ne parlez pas d’enfants.
        Merci pour votre réponse, cela me conforte dans mon choix.

        Auriez vous quelques astuces ou pistes de travail à me conseiller ?
        Je pense avoir fait le necessaire de mon côté, car ce n’est qu’avec lui que je ne m’affirmais pas au final car j’avais peur de le perdre et au final j’ai pu lui dire les choses ( j’ai très vite acté les choses avec mon entourage sur ce point car cela devenait une nécessité pour moi de me sentir libre)…mais sans doute il peut y avoir un recoin dans lequel je n’ai pas regardé ??

          • Je ne me sens pas dans l’attente dans la mesure où j’avance de mon côté, ma vie, mes projets avancent….
            Cependant il est vrai que j’ai envie de former ce couple avec mon jumeau et que jusqu’à présent pas d’âme sœur….donc je suis en quelque part convaincue qu’on formera ce couple…je ne suis pas ds la fatalité et c’est d’ailleurs toujours lui qui revient à la discussion etc…

          • Je n’ai d’ailleurs besoin de personne dans ma vie…..et toutes les personnes qui me proposent des sorties ou autre, sont des personnes du passé, sur lesquelles j’avais décidé bien avant de rencontrer mon jumeau de tirer un trait, tant ce n’était pas des contacts sains
            J’ai cependant envie de vivre ce couple avec mon jumeau et parfois juste de vivre le véritable amour pour une fois dans ma vie et aussi d’avancer sur le point sentimental….le seul qui est bloqué depuis toute mon existence lol
            Mais j’apprécie ma solitude et je la réclame presque, je sors souvent seule et ce sont des moments d’une richesse pas possible…mes projets pro avancent et me fascinent et niveau personnel je tends à retrouver mon indépendance avec l’accès à un logement et cela bouge également actuellement

      • Chantage émotionnel en utilisant un enfant, je trouve ça quand même vachement culotté et fort…surtout vu le fort lien qu’il y a entre sa fille et lui

  • Je confirme mon Runner est dans le déni total la bonne poire de sa famille parfaite il s’oublie totalement et la tierce le tient par les enfants sages comme une image tout est à sa place …

    Depuis 6 ans ainsi mais qu’est-ce que jai évoluer cest comme pour se faire des muscles il faut souffrir pour évoluer et se contempler de satisfaction !

    J espere qu un jour le declic de mon runner se fera..mais a la limite je men fiche ce qui me donne de la joie est la transformation de moi-même et l’amour de moi !! So wait and see🙄🧐🧐

  • Bonsoir,
    Trois articles très intéressants dans lesquels je me reconnais en tant que runner dans ma relation de mariage pendant les 10 dernières années.
    J’ai quitté mon mari dans les mois qui ont suivi ma rencontre avec mon jumeau. Une séparation qui a été un parcours du combattant dans lequel j’ai rencontré des ombres en moi que j’ignorais… Le divorce a finalement été prononcé cette année après plus de 3 ans de procédure / de maturation interne.

    Aujourd’hui, c’est un autre défi qui m’attend : gérer la compensation dans le cadre de la séparation d’avec mon jumeau, décidée par lui…

  • Bonjour Alexis, j’ai dévoré votre blog cet été, d’ailleurs je vous remercie pour ce contenu de qualité avec un ton léger et cette impression de lire un ami, ça fait franchement du bien !!
    J’ai toutefois une question, quand le runner (conscient du lien) revient après t’avoir quitté en “mode reconquête/belles paroles” dit qu’il a évolué, compris et cheminé après 4 mois de silence radio pour repartir dans une nouvelle relation avec une tierce dont il est amoureux et hop re-silence radio. Quel enseignement on est censé en tirer ?
    Merci

    • Hello Isa 🙂

      merci pour ton commentaire.

      La leçon pour moi est toujours la même : pourquoi attends-on notre autre ?

      Car on veut récupérer ce sentiment de complétude/extase qu’on avait quand on était avec.

      C’est de la dépendance camouflée sous un argument logique : Je l’aime. En fait, on aime le sentiment qu’on a QUAND on est avec notre autre. C’est une petite distinction qui fait toute la différence.

      Aussi, on veut récupérer par le biais de notre autre, ce sentiment, car on ne l’a jamais vécu avant sauf avec lui.

      Or et c’est tout l’objet de ce blog : ceci n’est qu’une croyance car la complétude peut s’atteindre seul. On peut donc récupérer ce sentiment seul et le vivre au quotidien moyennant un certain effort conscient.

      De son côté le Runner ne s’appelle pas Runner pour rien. C’est le propre du Runner que de fuir l’Amour.

      Aussi, on ne devrait plus être surpris que chaque fois que cela devient trop bon, il fuira.

      Sauf si quand il revient il est arrivé à un certain niveau de conscience ou il aura plus de “force” que de peur ou plus de courage que de peur, ce qui fera qu’il décidera de se confronter à lui même et sera prêt à vraiment tenter une relation.

      Du coup la seule question à se poser est la suivante :

      Suis-je prêt à attendre qu’il soit prêt, même si cela prendra 2 ou 5 ou 10 ans, ou suis-je prêt à faire ma vie ?

  • Bonjour Alexis , vraiment très bien écrit tes articles sur le runner et son couple, cela reflète totalement l’attitude de mon autre… Il se met en dix pour qu’il n’y ait pas de vagues avec sa compagne, dernièrement ils ne se parlaient du tout durant plusieurs jours mais bien sûr cela ne peut pas durer et ils se réconcilient sur l’oreiller je pense. Alors j’ai voulu qu’on se parle de vive voix en face avec mon autre le 22 Août Car j’étais au point de non retour ( au bout du bout…). Et il m’a dit ; ” je te rends ta liberté , tu ne peux être dans l’attente, profite de la vie” ( ouah c’est lui qui m’envoie sur les roses). Il a dit qu’il m’oubliera pas et qu’elle partira de chez lui , il attend qu’elle prenne l’initiative mais qui aurait envie de le faire ; elle a tout avec lui!!!! ( le confort , la sécurité, , etc…) En te lisant je vois que lui aussi est accroc à elle et quand je les vois ensemble au dancing où on s’est rencontrés je le vois faire le joli coeur.
    Toutes les blessures sont remontées plus l’égo blessé, je n’ai plus eu qu’à revoir ma copie et apaiser tout pour ne penser qu’à moi. Du coup plus envie de le voir ni de lui parler , je mets la distance le temps nécessaire à me retrouver . Bref , j’ai envie de rencontrer une autre personne avec qui ce soit plus facile , il le sait bien qu’il dise qu’il viendra me chercher. Le problème ce sont les mensonges à répétition . Je dis STOP , je fais le deuil d’une certaine manière , je n’ai pas d’autre alternative , car ses allers retours , “je t’aime , mais elle va tout casser chez moi, donc je dois la préserver ainsi que mon rôle vis des amis et la famille “.
    Cela me fait du bien d’écrire tout çà , peu importe ta réponse ou pas…j’ai décidé après plus de 5 ans de vivre pleinement sans me contenter de miettes. Le 22 Août je lui ai dit ” tu ne m’aimes pas et tu ne me respectes pas car toi tu ne t’aimes pas ni ne te respectes”. J’ai gagné une immense transformation , c’est le gâteau mais peu importe la suite , je veux VIVRE . Merci de m’avoir lue
    Marie

  • Bonjour , je me vois bcp en la tierce personne ( celle qui a un trop fort besoin damour et qui en devient toxic possessif et jalouse ) et je voudrais savoir se que je dois faire pour changer. Je viens de me rendre compte que je pensais être dans une relation flamme jumelle et après avoir lu cette article je suis belle et bien la tierce qui voulait à tout pris contrôler le runner

    • Par rapport au runner c’est bon j’ai bien compris qui fallait le laisser
      Mais par rapport à se mal être que j’ai , que dois-je faire fin par où commencer

      • Déjà arrêtez de vous nommer “tierce” car même si c’est le cas, ce mot n’est pas beau. Vous avez un prénom, une histoire, des blessures et une dignité comme tout le monde. Vous n’êtes pas une tierce, vous êtes l’héroïne de votre vie et vous devez en reprendre les rennes pour vous placer au centre de celle-ci. La personne que vous aimez à une FJ? Grand bien lui fasse.
        Vous aussi vous méritez l’amour, d’être celle qui est vraiment aimée et choisie, par votre FJ, votre âme soeur ou juste une personne bonne pour vous en dehors de toute étiquette.
        Le temps peut vous aider à faire votre deuil, ou un thérapeute, ou les deux car même aidée, on ne peut pas aller plus vite que la musique. Une peine de cœur ça blesse et c’est comme ça depuis la nuit des temps.

        • Personnellement, même si ça me faisait mal de savoir leur histoire, j’ai eu de l’empathie pour la “tierce” de mon “runner.” Je mets des guillemets car j’aime pas ces mots même si les utiliser permets qu’on situe…
          La voir enthousiaste et pleine d’espoir…quel tord avait-elle à mon égard aucun. Sa seule “faute” aimer la personne que j’aimais….qui mieux placée que moi pour la comprendre? Elle lui a mis un ultimatum, mais il ne l’a pas choisi. Je ne lui en ai pas mis car ce n’est pas là ce que j’attends d’une relation, je veux qu’il vienne de lui même par envie et non pas sous la “pression”. Il n’est pas non plus venu vers moi. Donc aucun regret à avoir, aucune tactique, aucun bon comportement….quand quelqu’un veut où est en capacité d’étre avec vous ça se fait. Sinon, accepter et se tourner vers l’espoir d’un meilleur avenir, d’une meilleure relation, réciproque, cette fois. Le célibat n’est pas une tare, c’est bien aussi. Je vous souhaite d’être heureuse.