Qu’est-ce que le lâcher prise ?

découvrez le lâcher prise

Depuis quelques années on entend pas mal parler de lâcher prise par ci et lâcher prise par là, mais finalement on ne sait pas trop ce que c’est ni comment l’utiliser.

Dans cet article on va donner ici quelques précisions afin de mieux cerner le sujet.

Alors c’est quoi le lâcher-prise ?

Le lâcher-prise est le résultat d’une posture intérieure d’acceptation.

Le lâcher-prise est ta capacité à ne pas lutter contre les pensées, images et sons générés automatiquement par ton mental ego. Ce n’est pas non plus refouler la teneur de ce qu’il te dit et ce n’est pas non plus exprimer ce qu’il te dit.

C’est juste être avec ce qu’il te dit que tu sois d’accord ou non avec le contenu du message.

Quand tu es avec ce qu’il te dit, il se tait, tout simplement.

Quand ton mental se tait, alors tu te sens super bien, car c’est lui qui jusqu’à présent te bombardait de scénarios comme un disque rayé en fonction de ce que tu vis dans ta vie de tous les jours.

Si la source de ton mal-être diminue ce qui augmente en parallèle c’est ton bien-être. 

Quand on tu rumines des scénarios de trahison, d’injustice et tutti cuanti, ce n’est pas toi qui choisit de t’infliger cela, mais ton mental ego qui appui sur le “bouton Play” sans ton consentement car il a un message à faire passer.

Sauf que tout cela n’est pas toi, mais un programme mental qui tourne en boucle et qui peut s’arrêter très rapidement si tu entres dans l’acceptation ou qui peut perdurer si tu continues d’être contre, de le juger, ou de l’éviter.

Pour faire un parallèle, on pourrait dire la chose suivante :

Sur ton téléphone tu reçois une notification d’un nouveau message sur ta boite vocale. Tu vois alors la notification, tu écoutes le message et la notification disparait, c’est automatique.

Avec le mental ego c’est pareil : il t’envoie une notification (pensée négative) car il y a un message qu’il veut que tu écoutes. Sauf que tu vas refuser de l’écouter car la pensée négative te fait sentir mal, alors pour ne pas avoir “plus mal”, tu vas la refouler ou l’éviter.

Sauf que la notification va revenir à plusieurs reprises et même si ton refoulement peut marcher pendant un cours laps de temps, la prochaine fois que tu vas vivre une situation similaire, la notification va revenir.

Si on en revient à l’acceptation, on pourrait dire que cela équivaut à regarder la notification puis écouter le message. Une fois fait, la notification et le message disparaissent.

En fait on passe souvent en mode refoulement car on se dit que si on ne combat pas cette pensées/émotion négative elle va continuer d’être là, ou pire encore, il va nous arriver le contenu de cette pensée.

Or… c’est complètement faux et voici pourquoi.

C’est faux car c’est un type de raisonnement qui marche très bien dans le monde physique mais qui, une fois appliqué au monde intérieur (pensées/émotions) ne donnent que peu de résultats.

C’est comme tenter de comprendre le comportements des particules subatomiques avec les règles de la physique traditionnelle…

Ca marche pas car ce ne sont pas les mêmes lois, tout simplement.

Dans le monde physique, face à une menace ou quelque chose de non agréable, tu as 3 choix qui se présentent à toi : Attaquer, fuir, faire le mort.

Si tu mets la main sur je casserole brûlante, tu vas automatiquement la retirer.

Tu cherches alors à t’éloigner de la source du mal-être.

Sauf que dans le monde intérieur, ces 3 tactiques donnent très peu de résultats.

Si face à une menace du monde intérieur (pensée & émotion négative) produite par ton mental ego, tu cherches à l’attaquer, la fuir ou faire le mort… T’es mort ! LOL

  • Si tu l’attaques, cela va empirer ton état émotionnel.
  • Si tu la fuit (refouler, éviter) cela peut marcher mais…

Ce à quoi tu résistes persiste et donc le programme ne sera pas désactivé mais mis en veille prêt à ressortir à la première occasion.

En fait, ce qui “commande” ces comportements (attaque, fuite) c’est encore une fois la peur. En fait, quand une pensées négative se présente, on a peur qu’elle perdure, ou qu’elle nous fasse plus mal alors on va tenter de la refouler ou l’éviter.

Sauf que la troisième option, celle que personne ne veut utiliser, c’est celle qui fonctionne sur la base du courage.

Pourquoi ?

Car quand t’es sur le point d’utiliser la méthode d’acceptation, t’es forcément plus dans une énergie de courage car tu sais que tu vas entrer dans l’acceptation et regarder le contenu de tes pensées négatives.

Tu vas les observer minutieusement avec toutes les conséquences qui vont avec (sensations physiques, pensées, images, sons, émotions) puis tu feras des choix suite à ton observation.

Ici tu es alors dans une posture d’acceptation et alors la magie peut commencer à opérer…

Les pensées et émotions comment à perdre en intensité…

À la fin d’une séance, tu te rends compte que sur le sujet traité, cela ne te fait ni chaud ni froid. Ce qui te faisait peur avant ne te touche plus !

Et c’est pourquoi la clé de la libération est la vérité et Jésus disait :

La vérité te libérera.

Observer = accepter = lâcher-prise = diminution/disparition du scénario négatif.

Quand tu pratiques l’acceptation sur un problème X un certain nombre de fois, tu vas petit à petit désactiver le programme jusqu’à ce qu’il soit désactiver totalement.

Pour prendre un exemple simple, si une personne jalouse utilise cette technique x fois, elle sera de moins en moins jalouse, jusqu’à plus du tout. Les scénarios dans la vie réelle qui déclenchaient chez elle ses réactions de jalousie, lui feront ni chaud ni froid.

En fait, il se peut même qu’elle ne prête même plus attention à ces évènements extérieurs auxquelles elle réagissait avant, au quart de tour.

Chaque fois que j’ai une personne en coaching arrive le moment où je lui fais pratiquer l’acceptation et j’entends souvent les mots suivants :

  • Putain mais c’est magique ton truc ?!
  • C’est super rapide !
  • Enfin un truc qui marche.
  • Ce n’est pas possible ??

Pourtant le barbu en parlait déjà y a 2000 ans et Bouddha aussi.

Tout cela pour dire que cette technique elle ne date pas d’hier…

Par conséquent le lâcher-prise est le résultat de l’acceptation, qui permet d’arrêter de maintenir prisonnier en soi une histoire que tu rumines dans ta tête alors que tu l’as pas choisit, mais que tu subis, car c’est ton mental qui s’affole tout seul.

On pourrait dire que le lâcher-prise est ta capacité à libérer sur demande cette histoire, ce dialogue intérieur qui commente, opine, juge tout et n’importe quoi et ne s’arrête pas.

En fait le lâcher-prise est ta capacité naturelle à te sentir bien sur commande.

  • Soit tu refoules une pensées négative
  • Soit tu évites une pensées négative
  • Soit tu lâcher prise sur une pensées négative.

Dans les 3 cas, c’est ton choix.

Durant le parcours flamme jumelle on est souvent désemparé et complètement déboussolé. Si tu veux te débarrasser de ce fardeau émotionnel, comprendre en détail ton parcours pour un mieux être immédiat et aller de l’avant clique ici.

Alexis

N'oublie pas d'utiliser ton discernement durant ta lecture. Ne nie pas tout en bloc mais n'accepte pas tout non plus.😎 Questionne, remet en cause, jauge, pondère, compare, analyse ce que tu lis afin de trouver ta vérité.

There are 6 comments Join the conversation

Join the conversation

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Share
Tweet
Share
Pin