Technique de libération émotionnelle (partie 3) - La méthode Sedona • Change Ta Perception ≫ Guérir de son parcours flamme jumelle.
Libération Emotionnelle > Technique de libération émotionnelle (partie 3) – La méthode Sedona

Technique de libération émotionnelle (partie 3) – La méthode Sedona

méthode sedona pour libération émotionnelle

Si t'as lu les articles précédents sur la libération émotionnelle, tu as dû comprendre que nous sommes bourrés de programmes. Ce que nous appelons notre personnalité est en fait en grande partie le résultat de nos programmes mentaux.

Le but de cet article-ci est de présenter les bases de cette fameuse technique de libération émotionnelle appelée la méthode Sedona ou l'art du lâcher-prise.

Cette méthode est vraiment puissante, mais il te faudra la pratiquer. Si tu recherches la pastille magique… tu n'es pas au bon endroit.

Comme dans tout dans la vie :

Il faut faire les bonnes choses, suffisamment longtemps et avec régularité

Quand t'es pris par le courant de la rivière

Ce qu'il faut comprendre avec le mental c'est qu'il génère des pensées non-stop et adore revivre le passé ou imaginer des trucs du futur. Du coup, comme tu crois être ces pensées, tu te laisses embarquer par elles, un peu comme si tu te laissais embarquer par le cours de la rivière.

Finalement tu ne contrôles pas ton mental comme tu contrôles
ton bras ou ta jambe, mais c'est lui qui te contrôle. 

Du coup quand le mental lance un “film”, tu le vis, t'es dedans, pris par l'histoire.

Avec la technique que je vais te donner dans cet article, tu vas apprendre à te placer en mode observateur. C'est-à-dire que tu vas te placer sur la berge et observer le courant de la rivière.

Courant de la rivière : Le flot de tes pensées et tes émotions et sensation physique.
Sur la berge : J'observe ces pensées et ces émotions et les sensations physiques.

Du coup tu vas apprendre à observer le “jeu” de ton mental et te rendre compte qu'il y a TOI et ces pensées et ces émotions. Quand tu vis une situation négative et que tu te sens mal, tu vas pouvoir utiliser cette technique qui va te permettre de faire “voler en éclat”, libérer, laisser aller, évacuer ces pensées et ces émotions.

En répétant le processus de libération sur la même thématique, tu vas à terme libérer LE PROGRAMME qui génère ces pensées et émotions. Du même coup, tu vas libérer les connexions neuronales sur le sujet en question.

Par exemple la jalousie est un programme.

Si tu es une personne jalouse et que tu utilises la technique, tu remarqueras qu'avec le temps, tu ne réagiras plus du tout à ces “gâchettes” qui avant allumaient ton comportement de jalousie.

Conséquence de quoi : tu n'auras donc plus les mêmes pensées, les mêmes émotions, actions et donc résultats face à ce genre de situation. C'est ta nana qui te remerciera, crois-moi 🙂 🙂 🙂 Car quelqu'un de jaloux c'est casse-couilles. Désolé, mais il faut appeler un chat, un chat.

Technique de libération émotionnelle : la Méthode Sedona ou l'art du lâcher-prise

Voici les 5 questions de base à se poser lorsque vous souhaitez utiliser la méthode Sedona :

  • Qu’est-ce que je ressens dans le moment présent ?
  • Est-ce que je pourrais accueillir & permettre à ces pensées, sensations physiques, images et sons d’être là pendant un instant ?
  • Est-ce que je pourrais les laisser s’en aller ?
  • Est-ce que je voudrais les laisser s’en aller ?
  • Quand ?

Ne vous y trompez pas, ces questions paraissent “trop simples” pour être efficaces, mais en fait elles le sont. Ces questions sont là pour diriger votre attention sur ce qui est en train de se passer en vous, et vous guider à prendre une décision face à ce que vous êtes en train d'observer.

La force de la méthode Sedona (et ici vous n'avez que la pointe de la pointe de la pointe de l'iceberg) est que ces questions vous amènent à observer ce qui est en train de se passer en vous au lieu d'être pris par le flot de pensées, émotions et sensations physiques que créés le programme de votre mental.

Par exemple quand John pète un câble et se met en mode jalousie vis-à-vis de sa compagne, il est complètement piloté par le programme jalousie et aura donc un comportement de jaloux.

Il ne choisit pas, il subit ! Sauf qu'il croit être aux commandes… Car il lancera un autre programme après pour justifier le programme jalousie : c'est toi qui en faisant ceci ou cela, etc.. Puis il lancera un autre programme suite à votre réponse et ainsi de suite.

Pendant ce temps, il est le pantin du programme.

S'il prend le temps (pendant ou après la crise) de se poser ces questions et de “travailler” avec la technique pendant quelques minutes chaque fois, il va permettre au programme jalousie de perdre de sa puissance. Autrement dit il va “vider” la batterie du programme.

À terme le programme sera pratiquement inexistant et donc Johan aura changé de comportement.

Clique ici pour savoir comment profiter au max de la méthode Sedona.

Alexis Faure

⛓️‍💥 Coach Pleine Conscience.
🌱 Désactivation des Traumas.
🌱 Transformation Consciente.
🧘‍♀️ EFT ❘ PNL ❘ SDN ❘ MCBT ❘ DTMA.
🥂 +9000 coachings réalisés.
🏆 +2.3 Millions de pages lues.
👉🏻 Guérir du parcours FJ ici.
👉🏻 Guérir des dépendances ici.
👉🏻 Guérir de l'anxiété ici.

2 comments

  • Bonjour Alexis,
    Encore un article intéressant et plein d’humour, comme quoi, c’est compatible !
    J’ai reconnecté à mon âme jumelle, en octobre lors d’un atelier que j’organisai avec une autre thérapeute. Ce qui est très drôle, c’est que j’ai partagé une formation en tant que participant pendant 4 mois avec mon âme jumelle, sans plus m’intéresser à elle. Et en octobre, lors de cet atelier, en nous prenant la main, bim ! Une énergie hyper douce, un regard commun qui ne se décolle plus… le temps s’arrête et une envie de se prendre dans les bras permanente, de se toucher. Sur le coup, je n’ai pas compris de quoi il retournait et je n’étais pas vraiment intéressé par tous ces trucs sur les âmes soeurs, jumelles… Quelques jours plus tard, j’ai reçu un message en guidance comme quoi elle était mon âme jumelle.
    J’ai les perceptions extra-sensorielles ouvertes et j’ai accès à la bibliothèque akashique. J’ai reconnecté à plusieurs de nos vies communes dont certaines que j’avais déjà vu sans savoir qu’il s’agissait d’elle. Premières retrouvailles : grosse
    montée de kundalini !
    Depuis c’est le bordel ! 🙂 Je suis clairement le chaser de l’histoire et ma très chère âme jumelle me met bien en contact avec ma blessure d’abandon !!! Maintenant on est en train de passer en mode “clash”, en couple avec une famille tous les deux, c’est un véritable tsunami intérieur qui déborde dans nos vies.

    Votre site est la meilleur source d’info, la plus pertinente, pour ne pas dire la seule de valable que j’ai trouvé sur le sujet. Cela fait du bien et éclairci la situation et les rôles que nous prenons l’un et l’autre dans cette dynamique de reconnexion évolutive.
    Perso, dans ma pratique (soins énergétique en guidance), je libère pour d’autre et moi-même des croyance érronées, mémoires érronées, liens karmiques, liens de cette vie ou d’autres…
    Une des techniques que j’utilise (exercice à faire à la maison) est une expression complète des émotions, comme le vivent les jeunes enfants avant qu’on leur impose tout un tas de limites, règles, peur…
    Pour cela, on se saisi, soit d’une émotion qui survient, soit on choisi de se reconnecter à une déjà existante en choisissant par exemple une personne ou une situation et là on envoi la purée, on dit tout ce que l’on a à dire, ce que l’on ressent sur cela sans filtres. Bien entendu cela se pratique seul, car cela peut nous emmener dans des trucs super fort… Une fois tout bien déposé, des phrases de pardon sont dites à haute voix qui peuvent relancer l’expression des émotions, si cela touche encore quelque chose en nous.
    Si l’exercice est complètement réalisé, alors on rencontre un plateau émotionnel neutre, un espace sans émotion particulière. Cela créé un espace de liberté durable qui permet dans des situations ou nous étions dans la réaction émotionnelle d’être libre de l’action que nous allons poser, car cela ne touche plus rien en nous. Nous arrêtons alors de dérouler un programme merdique automatique et de arrêtons vivre comme un robot pour devenir un être vivant, créatif, véritablement dans l’interaction avec le monde et avec les autres.