Quand Flamme Jumelle rime avec libération émotionnelle • Change Ta Perception ≫ Guérir de son parcours flamme jumelle.
Tous les Articles Flammes Jumelles > Quand Flamme Jumelle rime avec libération émotionnelle

Quand Flamme Jumelle rime avec libération émotionnelle

vous êtes flamme jumelle ?

Le parcours de flamme jumelle va pendant un certain temps être magnifique mais il va surtout faire remonter à la surface des blessures très profondes acquis dans l'enfance dont il faudra se libérer.

Le but sera alors de récupérer sa complétude et son unicité sauf qu'au début on est pas vraiment au courant…

Viendra le temps ou d'une manière ou d'une autre, il faudra se libérer de l'attachement émotionnelle, de la dépendance émotionnelle, des blessures de rejets, d'abandon, de trahison, d'injustices, d'impuissance, de déresponsabilisation ainsi que des besoins de contrôles, de sécurité, d'approbation, d'unité, de séparation, ainsi que les failles narcissiques et passives agressives pour certains etc…😏

Étant moi-même coach thérapeute et “Chaser” de ce parcours,  je suis aux premières loges pour vous parler de libération émotionnelle !

Les phases d'attraction/répulsion des flammes jumelles

vous êtes flamme jumelle ?Même si l'attraction entre “Flammes jumelles” est indescriptible, magnétique et plus intense que tout ce que vous n'avez jamais vécu avec qui que ce soit, arrivera un temps ou les ego vont s'entre choquer et là…

(En fait pour être plus juste, les egos créés cette connexion positive, mais cela fera l'objet d'un autre article.)

On entrera alors petit à petit dans la fameuse phase de séparation !

En général on commence par goûter au paradis avec sa “flamme jumelle” pendant un certain temps. Ensuite l'attraction devenant chaque fois plus intense, magnétique et fusionnel, plus les peurs de chacun remontent à la surface

Petit à petit on entre alors dans les clashs des “flammes jumelles” et cette phase d'attraction/Répulsion quand jusqu'alors on était en parfaite symbiose avec sa “flamme jumelle” !

Maintenant les choses “ont changé”… Maintenant on ne se comprend plus.

C'est vraiment déroutant et pourtant, malgré tous ces clash, l'Attraction est toujours le socle, de cette relation si particulière. En fait ce qu'il se passe est que cette incompréhension ne provient que du mental qui a repris le contrôle (chez le Chaser comme le Runner) et qui brouille les pistes.

Le problème c'est qu'au début, même si on se sent indéniablement attiré par l'autre personne on ne sait pas qu'on est face au phénomène dit “flamme jumelle”. Du coup, on essaie de comprendre cette relation via les schéma traditionnel classiques.

(Précision 4 ans après la création du blog : bien que cela en général pas une attraction basée sur le physique, c'est surtout une attraction basée sur deux subconscients qui “matchs”. Ceci fera aussi l'objet d'un autre article ou d'une vidéo). 

Le Runner pris en deux feux

Quand on rentre dans cette phrase d'attraction/répulsion, ce qu'il se passe c'est que le Runner, face à cet attraction est alors pris entre deux feux : L'envie d'un coté et ses peurs de l'autre. D'un côté il veut goûter à cette relation, mais de l'autre à peur d'en souffrir et n'a généralement pas envie de s'engager.

Il met alors régulièrement les freins quand cela devient trop bon par précaution et il fait cela de manière semi-consciente car bien qu'il y ait des programmations automatiques, le Runner sait tout de même ce qu'il fait.

Du coup, le Runner va alors faire la seule chose qu'il sait faire : S'enfuir…. Puis va revenir, puis s'enfuir, puis revenir. Il ne fait pas cela de manière malveillante comme le ferait un pervers narcissique, mais sait tout de même ce qu'il fait, car pour lui c'est la meilleure option.

Il faut espérer le meilleur mais se préparer au pire.

Ce titre résume un petit peu l'état d'esprit d'un Runner et ce qui permet d'expliquer entre autre ces phases d'attraction/répulsion. Du coup ici, il faut espérer une relation hors normes mais de l'autre, s'attendre à la rupture, qui elle, pourrait survenir à n'importe quel moment.

Pour le Runner (enfin pour le mental du Runner) cette rupture sera forcément atroce, catastrophique et synonyme de “mort”.

En fait la souffrance serait égale à l'intensité de l'attraction vécue. Plus l'attraction et l'implication émotionnelle grandit, plus le mental du Runner s'affole, pour les raison ci-dessus. Le Runner est donc toujours sur le qui vive avec un pied sur la pédale de frein, (juste au cas ou…) Sauf que le Runner souffre de ses choix.

En somme le Runner est programmé comme suit : Amour/ implication émotionnelle = souffrance

Ceci n'est qu'une programmation mental, ce n'est pas la réalité, mais ce qui compte et ce qu'il faut comprendre ici est que toute personne (“flamme jumelle” ou non) a des programmations mentales dont il serait bon de se libérer car ce ne sont que des croyances limitantes et donc des freins à notre bien-être.

C'est un peu comme une personne qui souhaite faire un régime et qui n'arrive pas à se passer de pâtes, riz, pain et junk food… Il souffre d'un mental qui “lui impose” des choix alimentaires qui ne servent pas sa perte de poids… Cette personne va alors avoir tout le mal du monde à maigrir car son mental/égo est mal programmé.

Maintenant vous comprenez mieux les attractions/répulsions ou ce qu'on appelle “la danse des flammes jumelles”. Mais comprenez que tout ceci n'est que le fruit d'une programmation mental bancale que nous avons tous sur tout un tas de concepts.

Vous pouvez lire l'article suivant sur les phénomènes énergétiques ici.

Alexis Faure

⛓️‍💥 Expert En Désactivation Des Traumas
🌱 Et Transformation Consciente
🧘‍♀️ EFT ❘ PNL ❘ SDN ❘ MCBT ❘ DTMA
🥂 +6000 coachings réalisés.
🏆 +2.3 Millions de pages lues.
🌀 Se libérer de la souffrance Flamme Jumelle 👉🏻 ici.
🌀 Couper avec les dépendances et addictions 👉🏻 ici.
🌀 En finir avec l'anxiété, les phobies et la dépression 👉🏻 ici.

2 comments

  • Avez-vous entendu parler du syndrome du jumeau perdu? Phénomène terrestre palpable et vérifiable de façon factuelle (les échographies pour ceux dont le jumeau a “tenu” suffisamment longtemps pour être vu sur la première écho (pour les générations qui avaient des échos tôt), les traces fossilisés dans le placenta si tenté que l’équipe médicale en parle à la mère à l’accouchement, ou pour les cas les plus rares (jumeau parasite dit aussi jumeau absorbé) comme des kystes avec des bouts de cheveux, ongles et dents d’un autre adn que le leur, celui du jumeau ou jumelle décédé in utero, retrouvé dans le corps comme un symptôme physique, chez le jumeau vivant, parfois retrouvé tardivement à l’âge adulte). Les références principales ou plus rodées à ce sujet sont les recherches et écrits du DR Imbert (France) et du couple Austermann (Allemagne, mais traduit donc accessible en Français).
    Je vous parle de cela car, il y a chez le jumeau survivant, de nombreux points communs avec le runner ou le chaser, notamment dans la façon dysfonctionelle d’être en relation attraction-répulsion, etc…et les blessures majeur d’abandon et de rejet.
    Il pourrait y avoir confusion, car les relations amoureuses ou la complétude (être bien et trouver sa place et son unicité dans le monde) sont difficiles dans les deux cas. Il y a tant de parralleles que c’est à se demander si on ne se tromperait pas de “diagnostic” selon les cas, ou alors, que la rencontre avec l’autre FJ ou catalyseur, ne serait pas l’ultime couche pour finir de se confronter à la perte du jumeau perdu on utero et la guérir. On peut le prendre dans le sens inverse aussi, qu’un jumeau biologique perdu in utero soit là pour réveiller la blessure de la séparation avec la flamme jumelle dans l’oeuf cosmique (comme les failles des parents et la systèmie familiale que l’âme choisirait pour activer les blessures de l’âme).
    Bref, tout cela est de l’ordre de l’hypothèse, mais pas complétement farfelue non plus, à partir où on envisage l’existence de la FJ, et je me demandais si les FJ n’étaient au final pas des jumeaux esseulés, nés seuls, avec les problématiques que cela engendre, qui, en se rencontrant vivent cette intensité/ séparation déjà vécue et perdue à deux reprises dans leur parcours d’incarnation (avant la fécondation puis pendant la gestation).
    Nulle n’aura la réponse à cette question à ce stade mais elle mérite qu’on se la pose…
    Je me sais concernée par ce “syndrome du jumeau perdu” découvert comme pour beaucoup sur le tard mais toujours bien des années avant la rencontre et ce sentiment de connexion avec cette personne, donc, vous vous imaginez bien que quand j’ai été dépassé par cette nouvelle relation, puis découvert le terme “Flammes Jumelles” qui résonnait grandement avec la situation, ma première réaction a été de me dire “ah non, pas encore!” (Car je pensais que j’avais réglé cette blessure et tares liés à la perte du jumeau in utero, mais visiblement il restait encore des couches, sinon il n’y aurait pas eu ce phénomène d’attraction répulsion et de fuis moi je te suis, de moments d’osmose puis de silences radio etc, vu les parralleles auxquels le “parcours FJ” m’a confronté dans la matière, adulte cette fois….).
    J’avoue, ça fait un peu mal à la tête cette réflexion 🤔😁

    • Hello Lys 🙂

      Merci pour votre commentaire. oui c’est une théorie intéressante, il y a effectivement surement un peu de “plusieurs choses” pour expliquer le parcours “fj”. )