Le sceptique abruti versus le sceptique éclairé

Je vais la faire un peu caricaturale et extrême pour que cela soit plus facile à comprendre. Mais ce qu'il est important de comprendre ici est la différence de mentalité entre le sceptique abruti et l'éclairé.

De même, sachez lire entre les lignes afin de pouvoir détecter dans la vie de tous les jours les différents degrés du sceptique abruti.

L'important ici est de pouvoir détecter en soi-même ce genre de comportement, car au final, cela vous coûte certainement de très belles opportunités d'évolution car c'est bien de cela qu'il s'agit…

Eh oui, l'attitude du sceptique abruti est un frein quand celle de l'éclairé est un tremplin !

Anatomie d'un sceptique abruti

Le sceptique abruti est une personne qui a une opinion sur pratiquement tout, mais n'a de connaissances sur pratiquement rien.

C'est la personne qui réagit de manière émotionnelle chaque fois qu'il entend une information qui va à l'encontre de son système de croyances.

Il va alors défendre son “opinion” en niant les vôtres. Il est plus préoccupé à défoncer votre argumentation qu'à l'écouter pour voir si de nouvelles informations lui permettraient de réévaluer son “opinion” ou tout simplement de découvrir quelque chose de nouveau.

Parfois s'il est un peu intelligent il posera des questions auxquelles vous ne pouvez pas répondre, car elles vous demandent des recherches, et vous dira alors que “vous avez tort”. Ce qui est pratique pour mettre fin à une discussion et croire qu'on a raison 🙂

Du genre : as-tu les sources des arguments que tu avances ? (Bah oui, tout le monde se trimballe avec son carnet de notes et le nom de toutes les sources de tout ce qu'il a lu). 🙂 Comme vous n'avez pas les références des arguments que vous avancez, vous avez alors tort car vous “inventez”…

No comments…

Mais le sceptique abruti est surtout un bel âne bâté car :

  1. Il défend des idées qui lui ont été inculquées,
  2. Il défend des idées qu'il n'a jamais expérimentées,
  3. Il défend des idées qui ne sont même pas les siennes.

Mais son ignorance ne s'arrête pas là, car du haut de son intelligence suprême, limite divine, il en est devenu aveugle sur sa propre incompétence et surtout sur ses propres motivations internes.

Quand le mental est aux commandes

Son ignorance est tellement profonde qu'il ne comprend pas que sa réaction de vouloir “avoir raison” n'est simplement qu'un mécanisme de défense de son mental, qui lui, est totalement terrorisé par l'inconnu.

Le mental fait alors tout ce qu'il peut pour préserver la personne dans la zone de confort si familière.

Quand le sceptique abruti n'est pas le pantin des médias, il est le pantin de son mental car ses réactions émotionnelles ne sont rien d'autre que des automatismes. La personne n'est pas aux commandes loin de là…

C'est pourquoi il est difficile d'interagir avec ce genre de personnes.

D'ailleurs c'est ce qu'on remarque très souvent sur les plateaux TV lors de débats entre deux personnes. Il y en a souvent un qui est totalement contre l'autre et ne cherche pas à reconnaître la véracité d'un fait (s'il y a lieu), mais est occupé à nier, bloquer, refuser et attaquer tout argument qui va contre son point de vue.

C'est pour cela que ces “débats” n'amènent à rien. D'ailleurs le mot “débat” est intéressant.

Voici son étymologie : du verbe débattre, composé du préfixe dé-, exprimant l'intensité, et de battre, issu du latin battu, battre, frapper, rosser. … Par extension, un débat est une contestation, une altercation. Au sens figuré, un débat est un conflit intérieur à un individu entre des options ou des pulsions contradictoires.

La posture du sceptique éclairé

Le sceptique éclairé ne va pas gober ce qu'il reçoit ni le nier en bloc. Il est à l'équilibre, il utilise son discernement, il analyse, réfléchit à l'information et écoute sa Guidance Intérieure.

Avec le temps et ses recherches, il se forgera alors sa propre opinion. Ou alors son opinion pourra être en constante évolution au fur et à mesure des informations qu'il reçoit.

En effet, comme tout le monde a été programmé par la société, les pubs, les parents, les professeurs, nous avons ce que j'appelle “gâchettes automatiques” qui s'activent rapidement en fonction de l'information reçue.

Voici un exemple :

Un ami vous appelle pour vous parler d'un super business qu'il aimerait faire avec vous. Le hic c'est qu'il vient juste de prononcer le mot “MLM” (vous savez, les trucs à la Tupperware?). Automatiquement vous lui dites que cela ne vous intéresse pas et qu'il devrait plutôt fuir ce genre de plans foireux comme la peste.

Bingo ! Une gâchette automatique vient de s'activer en vous : vous êtes alors le pantin des médias et avez adopté sans vérifier l'opinion d'un autre.

Explications sur les gâchettes automatiques

Les neuro-scientifiques d'Harvard estiment qu'environ 90% des décisions qu'un adulte prend sont en fait prises par l'inconscient et l'adulte ne fait qu'exécuter en pensant être aux commandes.

Reprenons l'exemple précédent et décortiquons-le : votre meilleur ami vous appelle afin de vous proposer une opportunité, mais vous entendez “MLM”.

Dans votre banque de données s'allume en une fraction de seconde le dossier “MLM”.

  • Dans ce dossier sont contenues un certain nombre d'informations sur le MLM.
  • Ces informations proviennent de la TV/parents/ des “on-dit que”.
  • Ces informations sont négatives (arnaques, trucs pour pigeons, système pyramidal…)
  • Toutes ces informations proviennent de tout sauf de votre expérimentation personnelle.
  • Vous avez donc un savoir inculqué sur quelque chose que vous ne connaissez pas.

Mais…

il faut maintenant rajouter l'autre partie de l'équation : votre mental.

Le but de votre mental est de vous protéger de la douleur et de vous diriger vers le plaisir.

Le hic c'est que l'information que :

  • Vous avez sur le “MLM” a été implanté par la peur et non par votre expérience personnelle du MLM.
  • Que l'information est entrée en vous sans passer par les filtres de votre discernement et réflexion.
  • Que vous êtes sur ce sujet maintenant un petit pantin des médias et des “on dit que”.

Maintenant que nous avons posé ces bases, voici ce qui se passe lors de cet appel téléphonique :

Vous refusez l'opportunité, car : votre mental ressort l'information contenue sur le mlm. Comme son but est de vous protéger de la douleur, vous dites au téléphone que cela ne vous intéresse pas. Mais ce n'est pas “vous qui parlez”, mais votre mental (j'exagère un peu, mais pas tant que ça).

Mais au fond c'est vrai : vous refusez quelque chose sur un sujet que vous ne connaissez absolument rien et ce, parce “qu'on dit que…”.

En fait vous refuser, car en vous c'est écrit “MLM = danger = douleur”.

Le mental fait tout pour vous en écarter. Mais qui a posé cette étiquette de “danger” sur le mlm ? Ce n'est pas vous, mais “les médias, les on-dit que, les parents”, bref la ou les sources qui vous ont permis d'avoir ces informations sur le MLM.

Vous voyez le principe ?

C'est ce qu'on appelle les “programmes” du subconscient en psychologie et dans le développement personnel. Et la majorité des gens sont bourrées de ces “gâchettes émotionnelles” ou “programmes inconscients” sur tout un tas de sujets dont ils n'ont aucune connaissance réelle et encore mois d'expérience personnelle.

Ces gâchettes sont finalement des croyances limitantes qui vous empêchent de vous épanouir et d'avoir la vie de vos rêves. L'idée de cet article est donc que vous commenciez, si ce n'est pas déjà fait, à prendre conscience dans votre vie de tous les jours que vous avez un avis sur tout un tas de sujet sans forcément l'avoir expérimenté.

Avoir les clés pour avancer

L'idée est qu'on est tous un sceptique abruti de manière ponctuelle à un moment ou à un autre. En étant vigilant et en se rappelant que c'est tout de même mieux d'être ouvert que d'avoir une attitude de fermeture, on est alors plus à même de choper au vol des opportunités.

Car la vérité est celle-ci : on ne sait pas comment les choses vont arriver. On ne sait pas comment on aura la vie de nos rêves, on ne sait pas comment on va rencontrer X ou Y. L'idée est donc de rester ouvert et de “choper” les opportunités au vol, au lieu d'être dans la fermeture du “je sais…”

En étant dans l'ouverture, vous permettez aux évènements de se manifester et donc de découvrir de nouvelles aventures. Et bien souvent, vous vous rendrez compte que l'appel de votre meilleur ami, quelques mois plus tôt était en fait le signe que vous attendiez et qui en chopant l'opportunité quand elle s'est présenté, vous a amené là où vous en êtes actuellement.

🔆 Durant le parcours flamme jumelle on est souvent désemparé et complètement déboussolé. Si tu veux te débarrasser de ce fardeau émotionnel - de ce vide intérieur - comprendre en détail ton parcours pour un mieux être immédiat et aller de l’avant clique ici.

Alexis

N'oublie pas d'utiliser ton discernement durant ta lecture. Ne nie pas tout en bloc mais n'accepte pas tout non plus.😎 Questionne, remet en cause, jauge, pondère, compare, analyse ce que tu lis afin de trouver ta vérité.

Il n’y a aucun commentaire.

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most popular

Alexis

N'oublie pas d'utiliser ton discernement durant ta lecture. Ne nie pas tout en bloc mais n'accepte pas tout non plus.😎 Questionne, remet en cause, jauge, pondère, compare, analyse ce que tu lis afin de trouver ta vérité.

Most discussed