La double contrainte du Chaser • Change Ta Perception ≫ Guérir de son parcours flamme jumelle.
Tous les Articles Flammes Jumelles > La double contrainte du Chaser

La double contrainte du Chaser

Durant le parcours dit “flamme jumelle”, le chaser va passer par différents stades psychoémotionnels. Si après la lune de miel, le parcours va être très souffrant, il va arriver à un moment ou cela le sera de moins en moins.

Aussi, pas mal de chasers peuvent se retrouver dans le cas suivant, et si tu te retrouves dans cette situation, ouvre bien les yeux, car cette étape est déterminante pour ta guérison.

La complétude du chaser

Avant d'aller plus loin, il faut faire une petite précision concernant le mot complétude.

Comme son nom l'indique, complet est l'inverse du mot incomplet. Aussi quand on a pour objectif la complétude, on parle alors d'atteindre un type de ressenti ou d'état d'être qui est tout l'inverse d'un ressenti de manque vis-à-vis de soi-même.

Comme je le disais dans d'autres articles, une des lignes de codes souches du Chaser est :

Je suis incomplet et je vais trouver cette personne qui me complètera.

Tout le récit FJ est d'ailleurs basé sur ça : tu es une âme coupée en deux, il te manque ta moitié d'âme et le but est de refusionner avec ton autre moitié pour enfin être complet. C'est la Source qui a voulu que X ou Y…

Bref… Si cette ligne de code “tout le monde l'a”, elle est extrêmement prononcée chez le Chaser.

Aussi quand on parle d'un Chaser en complétude, on parle de quoi exactement par rapport au parcours FJ ?

  • D'un chaser qui, bien que seul, se sent complet.
  • D'un chaser qui, sans possibilité d'être avec le Runner se sent complet.
  • D'un chaser qui, même si reparti dans le Dating, sans trouver chaussure à son pied, se sent complet.

Mais cela veut dire aussi une chose vraiment importante et c'est pourquoi j'en parle en début d'article.

Un Chaser en complétude n'a aucun mal à couper D.É.F.I.N.I.T.I.V.E.M.E.N.T avec cette relation “FJ”.

Et c'est ce point clé qui est l'objet de tout l'article. 😎

L'étape déterminante à ne pas louper

Quand le Chaser travaille sur lui et que le temps passe, le pic de souffrance va être de plus en plus faible. Et si c'est une bonne nouvelle, il faut toutefois rester vigilant.

En effet, quand cela arrive, certains peuvent avoir tendance à se croire en complétude alors que ce n'est pas encore le cas. 🙃

  • Si tu penses encore au Runner sur une base régulière, tu n’es pas en complétude.
  • Si tu espères encore avoir une relation avec ton Runner, tu n’es pas en complétude.
  • Si tu alimentes encore une relation avec le Runner, tu n’es pas en complétude.
  • Si tu permets au Runner d'entrer et venir dans ta vie, tu n’es pas en complétude.

Et voici l'étape délicate, mais déterminante à surmonter afin de guérir véritablement.

Une fois à ce stade, le Chaser peut permettre au Runner de continuer de graviter / revenir dans sa vie. Le Chaser se croit tiré d'affaire, car la puissance de la souffrance et de la dépendance est bien plus faible qu'avant.

Sauf que permettre au Runner de continuer / revenir graviter dans sa vie est la preuve par 9 qu'on n’a pas fini de guérir.

En effet, pourquoi vouloir continuer une relation qui a prouvé à répétition, depuis des mois, voir des années qu'elle ne fonctionne pas ?

Seules la dépendance et l'espérance motivent ce type de réaction.

Et c'est pour cela que c'est une étape délicate, car la souffrance n'étant pratiquement plus là, on ne voit pas qu'on est encore sous dépendance, car on est sur la pente ascendante.

Aussi quand on en est à cette étape là, le Chaser aura une “sorte de relation” avec le Runner par intermittence, une PCR (Plan C*** Régulier) ou des relations ponctuelles ci-et là, mais sans engagements.

  • Pour le Runner rien de nouveau : c'est tout ce qu'il a toujours voulu et continue d'avoir.
  • Pour le chaser par contre c'est une autre histoire, car le chaser est bien le plus bigleux des deux. 🤓

Pardon, c'est l'âme éveillée, non ? 🤣🤣
Il serait peut-être temps de mettre son réveil à 05h55.
L'heure du grand changement non ? Essaie, juste au cas ou…🤡

Dans cette étape du parcours qui est déterminante pour la guérison du Chaser, voici ce qu'il se passe, si l'on fait une analogie avec un fumeur qui tenterait d'arrêter de fumer et donc, de guérir de sa dépendance :

Un fumeur qui continue de fumer, mais a guéri de sa dépendance…

Paul fumait 40 clopes par jour et grâce à un travail sur lui, n'en fume plus que 5 par jour.

Aussi, étant libéré d'une bonne partie de son addiction, il ne se rend pas compte que les 5 clopes restantes sont la clé de sa libération en termes de dépendance, car s'il avait vraiment guérit de celle-ci :

Il aurait totalement arrêté de fumer.

Pourquoi alors garder les 5 clopes par jour ?

En fait c'est super simple.

Les 5 dernières cigarettes par jour sont le point de bascule entre être dépendant et non-dépendant.

Les 5 dernières cigarettes viennent toujours combler, masquerprotéger Paul d'une réalité qu'il ne se sent pas encore prêt à affronter.

Aussi, Paul sera focalisé sur la grande avancée qu'il a réalisée, et pensera tiré d'affaire alors que dans les faits, il fume toujours. Il oubliera allègrement qu'il en fume 5 par jours et sera concentré sur les 35 qu'il a réussi à virer.

Ce petit procédé mental lui permettra d'être moins regardant sur le fait que le job n'est pas encore fini. Mais au fond, il n'a pas envie de lâcher ces 5 clopes, car le faire, c'est se confronter de plein fouet à sa nouvelle réalité qui lui fait peur :

Vivre libéré de sa béquille >> la clope.

Aussi, en fumant ces 5 clopes par jours, le cœur du problème est maintenant mis de côté, mais Paul est toujours un fumeur. Il peut rester dans cette étape délicate pendant des mois voir des années avant de mettre définitivement un terme à sa dépendance.

Le tout c'est d'en être pleinement conscient.

Ici il se passe exactement pareil avec un Chaser dans cette étape-là.

Il permet au runner de graviter dans sa vie, car au fond, il espère encore que la réunion puisse se faire. Mais cette espérance, c'est l'équivalent des 5 clopes qui lui permet d'avoir sa petite dose de temps en temps et par conséquent, cela lui permet de ne pas se confronter à cette réalité qui lui fait si peur…

Le Chaser continue d'être sous perfusion en ayant l'espoir que cela amène à la réunion. On est toujours dans les mêmes attentes qu'au début, mais on les vit mieux.

Et c'est ça la grosse arnaque de cette étape :

On vit mieux des situations qui avant nous faisaient beaucoup souffrir.

La situation avec le Runner n'a pas changé, on n’a toujours pas de relation engagée, saine, respectueuse avec de vraies discussions, de la cohérence, de la continuité et de la fluidité, sans parler de fidélité. LOL

On a toujours cette même relation par intermittence, bourrée d'incohérences et de promesses plus ou moins tacites.

Rien n'a vraiment changé si ce n'est la manière dont le chaser se sent par rapport à cette situation identique.

La double contrainte du chaser :

Mais voici ce qu'il se passe en réalité et pour quoi le chaser est dans cette situation.

Le chaser est bloqué par une double contrainte (qui n'est qu'intérieure) et qu'il ne veut pas voir. La vérité pique souvent les yeux. Tout chaser que j'ai eu en coaching, dans cette situation, est bloqué à 100% par cette double contrainte (et d'autres choses également).

Contrainte n°1 ⇢ Le Chaser n'ose pas ou n'arrive pas à mettre un terme définitif à cette relation.

Bien sûr il arrivera avec 1001 excuses bidons (de la complétude, au plan divin, volonté de la source, de l'âme, le contrat karmique aux messages des contenus dans les biscuits chinois…). Tout sera utilisé pour justifier pourquoi l'autre est toujours dans notre vie.

Contrainte n°2  ⇢  Le Chaser ne se permet pas d'aller chercher une autre relation satisfaisante.

Parmi les 4 milliards d'adultes sur la planète, Cendrillon pourrait allègrement trouver chaussure à son pied, mais pourtant ne s'en donne pas les moyens de manière pro active.

Et c'est normal, car Cendrillon est bien trop tenue en laisse par ses traumas du passé qui la font s'accrocher à “l'unique” relation intense qu'elle a vécue. Elle se met alors à croire que c'est LA bonne relation et qu'il n'y aura rien d'autre à part elle pour la faire sentir si bien.

C'est un raisonnement tout à fait logique, mais totalement faux, provenant d'une psyché malade.

L'envie de vivre une relation si intense n'est qu'une réponse traumatique pour remplir un verre vide.

Quand tu es en complétude, ton verre est plein. Ton envie d'avoir une relation ne se base absolument pas sur des manques d'une profondeur abyssale à combler, mais sur la qualité de la dynamique relationnelle et non sur l'intensité émotionnelle.

Plus tu cherches une relation intense émotionnellement, plus tu as des vides proportionnellement égaux à combler.

Ce que le chaser ne voit pas

Dans cette étape délicate, le Chaser ne se rend pas compte qu'il s'adapte petit à petit, et ce, depuis des mois voir des années à ce que le Runner propose depuis le début, à savoir :

Butiner ci-et-là quand cela lui chante.

Sous prétexte d'être en complétude et plus détaché par rapport à cette relation, le Chaser va se faire croire à lui-même que c'est ce qui est lui convient et qu'il donne du temps au Runner pour évoluer et s'éveiller.

Mais la vérité est tout autre :

Le chaser ne veut pas faire autrement, car il est encore sous emprise de ses traumas. 🤐

Cette étape est d'autant plus délicate lorsque certains changements concrets sont visibles dans la vie du Runner :

  • Divorce avec la tierce,
  • Déménagement,
  • Changement d'un travail qui ne lui convenait pas.
  • Démarrage de lecture de livre de développement personnel,
  • Création de son entreprise,
  • Etc.

Tout changement dans la vie du Runner va être perçu par le Chaser comme la preuve que le discours FJ dit bien la vérité, car l'autre est en train de changer. Par conséquent, le Runner est alors en train d'évoluer, de travailler sur lui, et réunion il y aura. 🥳🥳🥳

C'est juste une question de temps et donc… donnons du temps.

Pour les raisons citées plus haut, le chaser veut donner du temps, il veut attendre, il veut “être patient”, car au fond, il a bien trop peur de s'offrir les clés de son paradis. 

Je te le dis comme je le pense et comme c'est constaté depuis des années au travers des coachings :

Cette relation FJ est une relation hautement toxique et dysfonctionnelle, que cela te plaise ou non.

Les faits sont là pour le montrer et tu sais quoi ?

Les faits, rien que les faits, y a que ça de vrai.

Et c'est bien cela qui dérange tout le monde dans ce “parcours FJ”, car les faits montrent totalement l'opposé de ce qu'on aimerait qu'il se passe. Comme je le dis souvent :

Les réponses que tu cherches se trouvent dans les résultats de ta dynamique relationnelle.

Toutes tes interprétations et tes règles “pseudo spirituelles” qui sont plus de la superstition que de la spiritualité servent simplement de maquillage pour nier la réalité des faits et cacher les parts d'ombres que tu ne veux pas vraiment traiter.

Car si tu les traitais vraiment, tu arriverais en complétude et tu ne penserais plus à ton runner ni à la réunion.

Sauf que c'est justement là le “hic”…

Au point A : quand tu démarres ton travail sur toi tu es encore un camé en manque de son fixe. Aussi, tu veux ta réunion.

Du coup, quand on te parle d'un sevrage complet : Chaser fait la gueule.

Sur cette base de psychoémotionnelle, comme on se sent mal, on veut tout de même aller mieux sans pour autant lâche l'objectif final (réunion), et on va aller vers des pseudo solutions qui font quand même un peu avancer, mais qui ne permettent pas de couper le cordon définitivement, car on ne veut pas le faire (les 5 clopes par jours).

Or, c'est justement ces 5 clopes par jours qu'il faut aller déloger afin de guérir complètement. Tant que tu veux cette réunion, c'est comme si tu continuais de fumer ces 5 clopes par jours en espérant être non fumeur un jour.

C'est un non-sens.

La spiritualité pour mieux s'enfumer

Je te pose ici la définition du mot Superstition :

“Fait de croire que certains actes, certains signes entraînent mystérieusement des conséquences bonnes ou mauvaises ; croyance aux présages, aux signes.”

Tout le récit FJ est basé sur ce mot qui n'est jamais prononcé “mystérieusement” et c'est en cela que la “spiritualité” de nos jours est vraiment malsaine sur pas mal d'aspects, car elle fait intervenir à fond ce côté mystérieux.

On insère toujours l'idée que quelque chose ou quelqu'un va faire en sorte que j'ai ce que je veux. Je m'en remets alors aux décisions de la source, à la volonté de mon âme, de mes guides et ainsi de suite.

Et c'est pourquoi on adore utiliser les formulations :

  • On m'a donné l'opportunité de vivre ce parcours FJ,
  • On me l'a mis sur ma route,
  • La source veut que…

Dans ces discours, il y a toujours quelque chose ou quelqu'un qui prend des décisions qui ont alors une influence dans ta vie tout en étant hors de ta volonté. (point clé).

Toute l'astuce dans cette spiritualité et formulation bidon est que cela permet grandement de se déresponsabiliser tout en masquant le fait qu'on se déresponsabilise. C'est un tour de manche habile en terme de communication.

La Source a créé la vie sur terre qui est un buffet, pour quoi tu ne vas pas te servir ?

Car…

  • Le chaser, contrôlé par la peur, n'ose pas couper définitivement le cordon.
  • Le chaser, contrôlé par la peur, est persuadé qu'il n'y aura pas mieux ailleurs.

Donc je récapitule…

LA SOURCE a créé un buffet sur terre, avec une variété incroyable de personnes et toi, avec la science infuse de tes traumas tu me sors que parmi 4 milliards de personnes, Cendrillon ne trouvera pas chaussure à son pied ?

Cendrillon prépare ton balluchon, il est 5h55 là ! 🙃🙃🙃

Ceci n'est que le fruit des traumas et décisions du chaser, de PERSONNE d'autre.

Alors effectivement, c'est bien plus pratique de dire :

  • Que ton âme ne veut pas que tu ailles voir ailleurs (mais le runner peu lui… lol),
  • Que le contrat karmique approuve ce choix pour le runner mais pas pour toi,

Tout ça, c'est du BULLSHIT que tu te racontes et auquel tu as besoin de t'accrocher pour te déresponsabiliser, car cela te protège du vrai GAME >> celui de te sortir de ta coquille et de t'envoler.

Le problème avec ce vrai game, c'est qu'il va te demander des efforts, du courage et surtout de faire les bonnes choses, suffisamment longtemps et avec régularité. Tu vas devoir entre autres, retravailler ta perception de l'amour, ta posture d'effet et non de cause en relation, transformer un certain nom de choses en toi :

  • Les croyances limitantes,
  • Tes actions,
  • Les critères établis pour choisir un partenaire,
  • Le focus que tu mets : sur l'intensité de l'émotion ou sur la qualité de la dynamique relationnelle ?

Et tout cela est une refonte de ta psyché concernant les relations.

Et ça ne se fera pas à coup de :

  • Petites baignades dans la mer pour nettoyer tes chakras,
  • Petites promenades dans la nature,
  • Faire des hugs aux arbres,
  • Tirage de tarot,
  • Soins énergétiques,
  • Visionnage de vidéo FJ,
  • Lecture de livres FJ,

Cela ne se fait qu'à “l'ancienne” :

  • Exploration de tes croyances négatives sur les relations amoureuses,
  • Détection des schémas limitants et répétitifs,
  • Réécriture des valeurs et critères, croyances que l'on veut en relation,
  • Libération des charges traumatiques et émotionnelles par rapport à celles-ci.
  • Développement des niveaux de croyances par rapport à ces nouveaux critères,

Et le plus important de toutes ces étapes :

  • Se confronter à la réalité et réajuster le tir jusqu'à avoir ce que l'on veut.

Si tu n’es pas prêt à faire cela, tu vas continuer d'errer dans les couloirs de la spiritualité bon marché qui te promet de laisser la vie couler à travers toi et d'attendre que quelque chose ou quelqu'un fasse irruption dans ta vie, pour te sauver d'une situation que même toi n'as pas envie d'enrayer.

  • La vie coule déjà à travers toi,
  • Tout ce que tu cherches est déjà là actuellement,
  • La Source ta déjà doté de tous les outils pour obtenir ce que tu veux,
  • Tu as donc déjà toutes les cartes en main.

Comment tu décides de jouer la partie ne dépends que de toi. C'est le pouvoir du choix, donné par la Source.

Ton Attitude détermine ton Altitude.
(Zig Ziglar)

Voici la vidéo youtube de l'article :

YouTube player

Alexis Faure

⛓️‍💥 Coach Pleine Conscience.
🌱 Désactivation des Traumas.
🌱 Transformation Consciente.
🧘‍♀️ EFT ❘ PNL ❘ SDN ❘ MCBT ❘ DTMA.
🥂 +9000 coachings réalisés.
🏆 +2.3 Millions de pages lues.
👉🏻 Guérir du parcours FJ ici.

11 comments

  • J’ai souvent l’impression que “la source” s’est trompée de client avec moi parce que depuis la séparation(que j’ai conclu par un adieu), tout cela m’est d’une telle évidence… FJ = Implantation d’une dépendance. Point. Je suis un “slot shamer”, alors vous dire à quel point j’ai envie d’être en couple avec une “runner”… Même pas avec des gants de vaisselle et une perche de 6 pieds. “La source” l’a un peu échappé avec moi, mdr. Après 4 mois, je crois bien avoir déjà fait le tour de ce nouvel intérêt restreint(mes 5 clopes) imposé au TSA glandeur que je suis. Du reste, “la source” m’a mis le nez dans un caca relationnel que je fleurais déjà pas mal avant que ce foutu délire ne démarre. J’ai pas mal plus de compassion pour les autres “chasers” que pour mon autre… Bon courage !

  • Merci Alexis pour les dernières publications. Et pour cette merveilleuse interview.
    C’est drôle tes articles arrivent dans la même progression que mon parcours 😁.
    Et c’est exactement ça ! Évidemment que cette rencontre n’a pu être possible que sur le match parfait de 2 inconscients qui raisonnent à la fois sur un traumatisme, des blessures, des complémentarités et ressemblances. Enfin comme tous couples mais la puissance 1000.
    Après la séparation d’avec mon runner tout c’est révélé. J’y ai enfin vu clair. Ma dépendance à ce mec passif agressif qui m’a fait tourner chèvre pendant 6 ans.
    J’ai rencontré des personnes coach chaman qui m’ont vraiment fait bouger et avancer.
    Je fume encore 1 clope tous les 15 jours ( petite rechute de temps en temps) !!!🤣mais je commence ma nouvelle vie avec des projets professionnels et personnels qui sont MIENS. J’ai encore du travail à effectuer sur l’amour et la rencontre d’un compagnon de route mais je n’ai plus peur d’un avenir ou je suis enfin moi. Ce qui arrive va être beau. Merci Alexis car tu y es pour beaucoup. Tu as éclairé ma route.

  • Bonjour Cher Alexis oh toujours juste !à chaque fois que je reçois un mail de ta part ,c est exactement où j ‘en suis ouahhh belle synchronicité c est énormissime ! Décidément le coup des 5 clopes ,c est ce que j’ ai vécu avec cet homme ! Bah non c est fini ça ! En route vers une belle relation basée sur du vrai ! authentique et aimant .Merci merci merci Christelle

  • Punaise le niveau de “merde il a raison en fait” que je viens de me prendre dans la face en lisant votre article ! Les 5 petites clopes qui ont l’air de rien là… Je vis bien ma vie sans ce “jumeau” maintenant, je me fiche qu’il revienne pas, alors pourquoi j’y pense encore ? Et pourquoi j’ai lu un article étiqueté FJ si je suis passée à autre chose ? 🫣 Voilà voilà. Merci à vous de parler sans édulcorer ce concept. Trop de gens entretiennent la dépendance en pensant aider les autres.

    • “Pourquoi j’y pense encore? Pourquoi j’ai lu un article FJ?”
      Tentative de réponse:
      Parce que ce concept manipule la perception saine sous couvert de divin et de spiritualité. Parce que c’est une béquille à un instant T sur laquelle il y a encore un besoin infime de s’appuyer avant de marcher à nouveau sans. Parce que c’est difficile d’avoir passé beaucoup de temps (et de stages, formations, d’argent pour certains) sur un sujet et de le remettre en question. Parce qu’on voudrait ne pas s’être trompé. Parce qu’on voudrait que ça existe comme on aime faire croire au Père Noël et à la petite souris à nos enfants. Parce que sous couvert de se réunir à son enfant intérieur on nous propose des soins à distance sans aucune preuve d’efficacité. C’est d’ailleurs marrant de voir que là où la population est légitimement réfractaire à un nouveau vaccin sans recul, on ne semble pas juger bon d’appliquer ce même principe de précaution aux “solutions FJ qui ont été mises sur le marché récemment”.
      Pourquoi encore lire sur les FJ? Pour un besoin de bien comprendre jusqu’au boutisme pour enfin se positionner par rapport à ce concept en toute connaissance de cause, si c’était possible. Utiliser son libre arbitre quoi.
      Parce que ce n’est pas juste un concept mais surtout un marché qui use, détourne et abuse d’une croyance avec de l’offre et donc de la demande. Ça s’est déjà vu avec d’autres styles de croyances et même des religions anciennes, alors pourquoi ne pas juste le constater aussi quand il s’agit de FJ?
      Franchement si un.e étudiant.e en double cursus psychologie et sociologie/anthropologie voulait faire une thèse sur les FJ et le mécanisme d’enrôlement puis d’emprise et l’ampleur qu’elles ont pris pendant la crise sanitaire, il aurait un boulevard de cas. Ça pourrait être hyper intéressant à lire et sans doute le dernier déclic libérateur.
      Parce que comme tout objet de consommation, il y a du marketing, de la pub, de la création de contenu qui a un intérêt simple: vous garder sous emprise (mentale majoritairement) donc consommateur.
      Les âmes soeurs sont has been, c’est les FJ qui font du buzz maintenant et on a tous le besoin d’appartenance à cocher.
      Deux choses me questionnent quand j’observe ce mouvement :

      1) des gens faibles qui ont tendance à la “fixette amoureuse” (pour ne pas dire l’obsession) et qui sont du pain bénit pour les gourous. Ceux là qui se perdent dans des histoires de FJ et fausses FJ, quand ils changent de FJ comme de chemises à grand renfort de Tinder et cie là où un seul terme pourrait convenir: dynamique relationnelle dysfonctionnelle. Ils reviennent à intervalles réguliers pour demander à des inconnus, de leur valider leur lien. Mais il est plus tentant de vouloir utiliser chaser et runner que “anxieux et évitant”. Car dans le premier cas comme c’est divin, et de l’amour inconditionnel, si vous travaillez bien sûr vous, vous aurez accès dans cette vie ou dans 100 vies au Graal: la réunion. Alors qu’avec les profils psychologiques ben là, ça ne vend pas du rêve. Mais question: pourquoi vouloir une réunion avec quelqu’un de manifestement incompatible ou qui a déjà exprimé ou montré, même par son silence, où il en était par rapport à vous? Pourquoi ne pas juste se laisser vivre et s’en remettre à plus grand que soi, c’est à dire à l’ignorance du futur? N’est-ce pas déjà suffisamment dur de vivre dans cette vie pour ne pas gérer en plus les vies antérieures et celles à venir hypothétiques ? Ah oui parce que c’est écrit que c’est un amour inconditionnel. C’est tellement inconditionnel qu’il faut bosser des vies entières pour l’avoir, le vivre, le mériter… payer des experts, chers de préférence, en tant de crises pour bien travailler sur vous, car vous êtes des êtres éveillés mais pourtant pas assez autonome pour grandir par vous même, vivre selon votre propre guidance et intuitions. Parce qu’une médiation collective à 100 sur zoom vaut mieux que tout seul où vous voulez, quand vous voulez/ avez besoin et gratuitement (histoire de garder un budget bouffe sauf si vous vous nourrissez de prana😆). Contradiction ou manipulation ? Comment voulez vous atteindre le Graal qu’on vous fait miroiter, l’amour de soi, et la complétude en vous implantant ce genre de croyances paradoxales et de conditions à l’amour ?
      Ne serait ce pas ces théories et définitions même des flammes jumelles qui seraient séparatistes à commencer par diviser pour mieux régner, “nous sommes les chasers qui avons l’éveil et les définitions et ils sont les runners” et “les runners ont toujours tords puisqu’ils sont absents”.
      Il est rare de trouver du contenu FJ à titre uniquement informatif sans que ça ne soit en fait une vidéo piqûre de rappel d’une offre de soin, stage, formation, pdf théorique payant, guidance, rejoindre une communauté ou un groupe avec des services payants, promo d’un livre ou d’un jeu tarot oracle. Et dans ces rares créateurs de contenu, la plupart finissent par finalement proposer ces services au bout d’un certain temps et d’une certaine notoriété numérique atteinte…

      2) Deuxième profil de FJ, les gens qui vous disent que c’est la première fois qu’ils vivent ça, un truc aussi intense etc. Donc comme c’est différent et comme ça colle aux définitions FJ (un qui veut, un qui fuit), ben ils sont FJ, banco, ça explique tout, ça valide. Qu’ils n’ont jamais autant perdu leur latin avec personne d’autre avant, qu’ils n’ont jamais été paumés comme ça, qu’ils n’ont jamais aimé comme ça, jamais accepté autant de déviance ou senti de tels phénomènes énergétiques etc…. qu’ils n’étaient pas spirituels avant etc. Soit, donc à cause d’une relation qui questionne, met mal, déstabilise, met en vulnérabilité, on tombe dans des croyances qui viennent expliquer ce que l’on vit. Ok pourquoi pas ? Mais l’urgence n’est elle pas plutôt de guérir cette relation souffrante ou si pas possible, si l’autre veut pas participer, de s’aider à s’en détacher ?
      La définition du mécanisme du départ de n’importe quelle emprise sectaire vous dit bien que n’importe qui, peut tomber dans certains filets quand quelque chose perturbe ou fait souffrir…
      On part donc de l’extérieur de soi (effet barnum)pour croire que l’on se rapproche de son vrai soi….
      Avant on disait crise de la quarantaine, crise de la cinquantaine…. reconversion professionnelle, déménagement.
      Maintenant on dit j’ai rencontré ma FJ, je cherche ma mission de vie et un lieu de vie alligné à ma meilleure version de moi-même et avec de meilleures vibrations…puisque cette mouvance nous dit en substance que je nous ne sommes pas déjà parfait.e et digne d’amour propre et de l’autre tout en nous disant que la condition c’est de s’aimer inconditionnellement.

      Adopter un nouveau vocabulaire propres à des initiés au dessus du lot? Mécanisme d’emprise sectaire observé ☑️
      Mais le déclenchement reste à la base un truc vécu négativement: notre crush aussi mystique semble -t-il être ne nous traite/ considère pas comme on voudrait, ce qui débouche sur les mauvaises questions, donc après avoir fait la moule dépendante à son “runner”, on devient dépendant.e au concept en lui même qui devient limite plus important/ influant que son déclencheur (le dit “runner”/ la séparation).
      Donc le travail sur soi est sans fin, d’ailleurs les FJ réunies vous le disent qu’elles continuent à travailler en couple et après le pack “complétude individuelle” vous avez à disposition des “coaching pour FJ réunies”. Au pire les thérapies de couples qui ont fait leurs preuves existent déjà depuis un bail hein.
      De la même façon que la dépendance affective est un puit sans fond, dans la sphère FJ, il y a toujours le niveau supérieur à viser. Dans une organisation pyramidale, avec des FJ universelles qui sont au dessus des autres, et qui n’ont d’universelle que leur audace à se définir ainsi. Vous n’êtes jamais assez, seul ou avec l’autre, il FAUT travailler. Et QUE avec des FJ car un simple humain lambda ne peut pas comprendre. On vous sépare et idole du reste du monde en vous passant de la pommade, vous êtes éveillé, vous. Mécanisme d’emprise sectaire observé ☑️.
      Or, si vous vous en remettez à plus grand, au mystère de la vie et à l’inconnu, tentez juste de vivre simplement comme avant avec vos forces et vos faiblesses, c’est tout un château de cartes qui s’écroule. Les vendeurs de formations ne peuvent plus former des FJ expertes si les FJ paumés ne ressentent plus le besoin d’aller en consultation demander à des inconnus de savoir pour eux qui ils sont, qui est leur autre et quoi faire de leur vie.
      Surtout, à penser et nommer l’autre de “votre autre”, “votre runner”, vous pourriez passer à côté d’une personne bonne pour vous qui pourtant collerait déjà mieux à la définition de l’amour pur, inconditionnel ou du type de relation que l’on pourrait souhaiter à quelqu’un qu’on aime…sans forcément la nommer ou la conceptualiser, car quand c’est fluide et sans problème, ça se vit, tout simplement, ça n’a pas besoin de s’expliquer ou se comprendre puisque c’est épanouissant en soi.
      Passons en revue le contenu youtube FJ d’aujourd’hui :
      C’est pratiquement que des tirages de cartes généraux.
      Il y a aussi les fameux titres putaclic “ce que pensent votre autre”, “le secret de votre autre”, “il revient vous déclarer sa flamme”…
      Bref rien de neuf, plus besoin d’alimenter l’algorithme FJ qui tourne en rond et qui jusqu’à présent n’a pas trop l’air d’avoir spécialement bénéficié à l’humanité et à l’amour.🤷

      • Votre commentaire m’a beaucoup interpellé et ouvert des pistes de réflexion (un peu douloureux à la lecture certes ahaha). Je n’ai jamais donné d’argent à qui que ce soit mais j’ai bien entretenu toute seule comme une grande ma dépendance à coup de lectures douteuses, vidéos, bavardages avec d’autres “fj”. J’ai envie de lâcher tellement ! Pas lâcher la responsabilité qui m’incombe d’être la propre source de mon bonheur mais lâcher les injonctions, les règles, les cases, concepts enfermants. Lâcher le souvenir de ce type qui a bien y regarder m’a beaucoup parlé d’amour mais ne m’en a que très peu témoigné dans ses actes. Il aura au moins eu le bienfait par son passage dans ma vie de déclencher mon divorce et ma démission. J’ai gagné ça aujourd’hui d’être davantage en phase avec mes valeurs et aspirations.
        Merci pour votre commentaire riche.

  • Et si on est mariée avec son Runner ?
    Il est là , chaque jour, tiens à ce lien de mariage. Essai de se montrer responsable. Se montre plus disponible mais continue à fuir de temps à autre. Il continue à être dans son énergie tierce ( sorties – alcool …). Il demande à concrétiser ce mariage par un enfant.
    Je suis en phase de détachement , il ne me manque plus. Je n’attends plus qu’il soit à la maison. Je n’attends plus à partager des activités avec lui. Je ne cherche plus à le sauver de ses addictions , ni de ses faiblesses. Ses projets ne m’intéressent plus.
    J’ai longtemps cherché sa présence, je reconnais avoir été dans un état de dépendance énorme, Je trouvais milles et une façon de montrer mon amour. Je l’en voulait d’être distant, fuyant; je répétais toujours la même phrase ; tu me fais sentir que je ne suis pas ta priorité.
    Parce que pendant nos cinq années ensemble, c’était lui mon unique priorité.
    J’ai réalisé il y’a quelques semaines que toutes les blessures qu’il m’a injurié n’étaient que mes blessures d’enfance non guéries. Depuis je revois des images de mon enfance assez souvent, je les observe comme dans une pièce de théâtre où j’ai un œil sur les coulisses.
    Je vois plus claire. Je ne suis pas en colère. Je ne cherche plus ses câlins , ses bisous ou ses mots d’amour.
    Lui , se montre intéressé , par ma journée, mes projets . Des fois, jaloux.
    Il continue à défendre fortement sa liberté , ses sorties nocturnes. Je ne fais plus de remarques, je ne l’attends plus. Je dors plutôt et je trouve un plaisir à le faire.
    Il me propose des sorties, comme s’il culpabilise de ses nuits où il sort seul.
    Il a montré une compréhension et compassion surprenante quand j’ai décidé de voir un psy.
    Il m’attends après chaque séance pour un câlin .
    Il est enthousiaste à l’idée que j’aie de nouveaux projets professionnels.
    Et il me demande un enfant.
    Cette phase par laquelle je passe, m’empêche de penser à la maternité ( par peur peut être de se lasser complétement de cette relation , de partir , ou tout simplement de se trouver avec un bébé et un papa Runner qui ne se réveillera jamais).

    Que du bien à partager.
    AMOUR pour tous.

    • Je suis désolée de vous le dire mais vous êtes dans une relation « hautement toxique » comme le dit Alexis… littéralement vous dites que vous trouvez du plaisir à dormir. Il vous a bien endormie en effet. Dans une relation de couple il est légitime d’avoir de l’attention, de l’intérêt, de la tendresse, de la sécurité. Courage à vous ! Sauvez votre peau ! Sortez vous de là en vous faisant accompagner !

  • Je me faisait une petite rechute ces derniers temps. Je ne vais plus voir de vidéos sauf une chaîne mais j’aime bien le mec et la relation avec sa chérie et il post pas souvent. Mais je sentais que j’étais sur un terrain glissant. Et je me suis rappelé de ton site et je tombe sur cet article qui arrive a pic !!! C’est tellement ça !!! En ce qui me concerne, cette relation hautement toxique m’aura quand même bien transformée. J’ai su saisir l’occasion pour me sortir de mes dépendances : tabac et alcool en particulier. Et je suis en train de régler les dernières : sucre et FJ ! Je suis mille fois plus heureuse depuis que j’ai mis un terme définitif à ma relation avec mon FakeJesus ! Je m’occupe de moi et je me sauve moi-même en m’éclatant dans la life !!
    Merci Alexis pour la piqûre de rappel !

  • Bonjour à tous,
    Je viens de tomber sur cet article qui fait écho à ma situation actuel. JE ne rentrerais pas plus dans les détails qui sont finalement sans intérêt mais une question mais je ne peut m’empêcher de poser cette question à vous tous : Est-ce que tout ces ressentis “énergétiques”, ces synchronicités troublantes, ces aller-retour sans communiquer suite à des avancés personnelles sont aussi une vue de “l’esprit”. Sans remettre en question l’aspect toxique et addictive de la relation telle qu’elle est vécue je reste vraiment et sincèrement interrogatif sur ce point (qui adresse finalement les aspect spirituel / sources et autres considérations de ce genre). Difficile de n’y voir que du hasard…
    Je serais preneur de vos commentaires à ce sujet.
    Merci d’avance pour vos retours.