Quand le parcours FJ est une simple réponse traumatique ! (partie 1) • Change Ta Perception ≫ Guérir de son parcours flamme jumelle.
Tous les Articles Flammes Jumelles > Quand le parcours FJ est une simple réponse traumatique ! (partie 1)

Quand le parcours FJ est une simple réponse traumatique ! (partie 1)

Aujourd'hui nous allons parler d'une situation clé qui est le point de départ de tout ton parcours FJ.

Situation non challengée dans les vidéos FJ, car érigée et glorifiée comme la “preuve par neuf” que tu es bien dans une relation “divine” alors qu'il s'agit en fait d'une réponse traumatique

Je parle, bien évidemment, de ce sentiment d'évidence ressenti lorsque tu as rencontré cette personne.

On va donc parler de ce sujet et accroche-toi, car ça risque de piquer tes yeux. Je te conseille d'ailleurs, de préparer quelques gouttes anti-inflammatoires 🥹.

Prendre soin de soi est important ! 🤣🤞🏻

Le sentiment d'évidence : une réponse traumatique.

Si on reprend la trame générale du récit “Flamme Jumelle”, un jour tu rencontres une personne et en sa présence tu ressens alors un énorme sentiment d'évidence. (Un clic/connexion spéciale/être enfin chez soi, complétude, etc.)

C'est percutant, clair, vif, foudroyant, mais positif.

Quand tu vis ce ressenti, tu ne sais ni pourquoi ni comment, mais tu sais que tu connais l'autre. (Enfin tu crois que tu le connais déjà et c'est en partie vrai. (tu verras pourquoi dans la suite de l'article).

Ce ressenti d'évidence + cette intrigue (ne pas savoir ni pourquoi ni comment) va faire que tu vas vouloir en savoir plus.

S'amorce alors le parcours “FJ”.

Mais voici le cœur du problème en réalité :

Le Chaser devient la victime de sa propre illusion.

Si je te donne la conclusion de l'article maintenant, voici ce qui se passe en réalité :

Sentiment d'Évidence + Idéalisation + Projection = Illusion.

Le sentiment d'évidence du Chaser fait qu'il va se mettre à idéaliser le Runner, projeter ses attentes sur le Runner, ce qui fera vivre le chaser dans sa propre illusion (créé et généré par les traumas du passé).

Le chaser vit alors sa propre illusion
(Sur laquelle le Runner va allègrement surfer, tout en faisant l'enfant innocent, qui sait pas, qui sait plus 🤣).

Comme je te le disais dans l'introduction, ce sentiment d'évidence, est le critère n°1 que tout le monde prend pour la preuve par neuf que l'autre est notre autre, qu'on est sur un parcours divin ou que c'est la bonne relation etc… Tu vois l'idée.

Pourquoi ?

Tout simplement car lorsque tu ressens ce sentiment d'évidence :

  • Il est intense, clair et frappant,
  • Il est rare,
  • Il est particulier et spécifique,
  • Il n'arrive qu'en présence d'une autre personne (donc relation…).
  • Il est intrigant (tu es sûr de connaitre l'autre alors que ta mémoire sait que non).

Quand tu vis ce ressenti d'évidence, tu vas alors, en une fraction de seconde, faire une association :

Évènement intensément positif + spécifique + particulier  + rareté = doit y avoir un truc à vivre.

Tu vas alors prendre cela comme un feu vert alors que c'est une réponse traumatique de ton inconscient.

En haut je t'ai décortiqué la chose, mais toi sur le moment tu ne vois que :

Sentiment d'évidence = c'est lui/elle.

Si ce sentiment d'évidence, tu le vivais 1 fois par semaine avec une personne différente sur 2 mois, tu serais tellement habitué que tu n'y prêterais guère attention. (c'est pour te montrer à quel point le côté rare de ce ressenti est super important ici).

Ce qui est rare est cher a donc de la valeur… Tu piges le truc ?

C'est que du raisonnement intellectuel qui passe en un éclair dans ta tête.

C'est alors que ce sentiment d'évidence et cette association
deviennent le point de départ de tous les problèmes du chaser.

D'ailleurs, ne dit-on pas souvent dans le parcours qu'on ne comprend pas car normalement, on ne se serait pas retourné sur cette personne si on l'avait croisé dans la rue ?

Tout ça pour bien montrer qu'il y a bien “un truc particulier”.

C'est donc bien ce sentiment d'évidence qui change la donne. Mais il change la donne car on lui donne un crédit monstrueux à cause des critères énoncés plus haut. Et ceci est un choix que le Chaser fait, face à ce ressenti d'évidence !

Donc…

  • Avec ce ressenti d'évidence >> tu veux en savoir plus sur cette personne.
  • Sans ce ressenti d'évidence >> tu ne te retournerais pas dans la rue.

Alors cela veut dire que…

Ton critère, ta jauge pour vouloir quelque chose avec cette personne est ce ressenti si “particulier”. Autrement dit, un ressenti auto-produit par toi-même, ou plus précisément, par ton inconscient.

Tu vas prendre cela pour l'intuition, ton âme, mais en fait, c'est juste ton inconscient, qui te signale par ce type de ressenti, qu'il a enfin trouvé ce qu'il cherchait. Mais il cherche quoi justement…? Tu vas le découvrir plus bas.

Comme tu t'identifies à ta pensée et à ton émotion comme étant “toi”, tu vas alors suivre le chemin qui t'est proposé par ce ressenti.

Ce ressenti positif me dit que l'autre est mon autre, alors j'y vais !

Comme c'est positif et agréable et intense, et que cela te promet ce que tu cherches, tu ne vas certainement pas le remettre en question. Pour toi c'est sûr que c'est le bon chemin. (Tu me rappelleras la tournure ultra chaotique de ton parcours déjà…? 🤓)

Sans le savoir, tu as juste très mal interprété une communication de ton mental ego sur la situation.

Voici ce qu'il se passe en réalité, mais que personne ne te raconte dans le parcours FJ…

Voici pourquoi c'est une réponse traumatique

C'est juste ton inconscient qui a reconnu un autre inconscient comme étant “le meilleur candidat” qui va nous permettre de rejouer un certain nombre de scénarios, situations, programmes, schémas du passé.

Une des directives de ton inconscient est de faire matcher les programmations contenues dans celui-ci avec la réalité 3D.

Autrement dit, tu vas avoir tendance à attirer par défaut des circonstances, situations, évènements et personnes qui matchent avec des lignes de codes pré-dominantes de ton inconscient qui proviennent de ton vécu.

D'où les schémas répétitifs connus en psychologie ou les “fausses flammes jumelles” qui sont tout comme les vraies, mais sont des fausses”🤣.

(Encore un Bullshit FJ, qui, au lieu d'appeler un chat, un chat, change les termes pour faire croire à un truc différent…) 🫨

Comme on le dit au niveau de la loi de l'attraction, tu n'attires pas ce que tu veux, mais ce que tu es. Cette phrase est là pour mettre en lumière le fait qu'il y a l'état général vibratoire de ce que tu es : “conscient + inconscient” et que c'est ça que tu attires.

Exemple, si tu veux être riche, mais que ton inconscient contient un croyance très forte >> “être riche = être un gros connard”.

Tu vas galérer sec pour gagner du blé 😀.

Car comme disait Émile Coué entre le conscient et l'inconscient, c'est toujours l'inconscient qui gagne.

Regarde les efforts que doit déployer un fumeur pour arrêter de fumer à coup de volonté. S'il veut que ça se fasse en douceur : il va voir un hypnothérapeute qui va directement travailler sur le subconscient.

En gros, l'inconscient cherche à reproduire dans la vie, ce qui est contenu dans son disque dur et qui est jaugé important. Si c'est dans le disque dur, c'est du déjà vécu, donc du connu, donc du familier

Quand tu rencontres le Runner…

Quand tu rencontres ton Runner, tu rencontres une personne qui dans son disque dur porte les lignes de codes recherchés par ton inconscient qui, pour ce dernier sont connus, déjà vécu, donc familiers.

C'est pourquoi quand tu rencontres l'autre, tu as un ressenti d'évidence, de “comme à la maison“, ou “enfin chez soi“, car quand tu ressens cela c'est juste ton inconscient qui communique son apaisement par le fait d'avoir terminé sa quête :

On a enfin ce que l'on cherchait : retrouver des schémas familiers qu'on va pouvoir rejouer.

C'est aussi pourquoi “le temps s'arrête en présence de l'autre” car la “turbine” du mental ego, la tête chercheuse (anxiété, ruminement, du mental ego s'apaise), aussi, tu expérimentes ce que tu vis quand tu es en complétude seul : le calme et la paix.

Sauf que là, tu le vis qu'en présence de l'autre.

Ces turbines tournent en tâche de fond et s'arrêtent uniquement en présence de l'autre, car la quête est terminé et on est là ou on devrait être (en territoires connus). C'est aussi pourquoi à chaque séparation (même sans conflits entre les deux) >> déchirures.

C'est pourquoi tu vas vouloir être en présence de ton Runner en prônant l'amour inconditionnel, car cela te permet de retrouver cet état (qui t'es naturel soit dit en passant), que tu n'arrives à avoir qu'en présence de l'autre…

Si tu procèdes à de la libération émotionnelle, tu arrêtes ces turbines par toi même. N'ayant plus de bruit de fond, tu ressens le calme et la paix intérieure.

Et c'est pourquoi, quand tu as arrêté ces turbines par toi-même, ton Runner ne t'intéresse plus, car n'est plus “cette clé” dont tu as tant besoin.

Tu te dirigeras petit à petit vers des personnes qui te nourrissent psycho-émotionnellement, avec des valeurs communes, du respect, de la stabilité, de l'équité et ainsi de suite.

Bref des relations saines, quoi… 😅

Le problème c'est le contenu de ton disque dur

Voici un exemple pour te faire comprendre ce que j'ai écris plus haut. Si à cause de ton vécu, il est écrit dans ton inconscient quelque chose du genre :

Quand j'ai des besoins affectifs, je me dirige vers les personnes qui devraient m'en donner mais je suis chaque fois ignoré.

Alors quand ton inconscient au cours de ton quotidien rencontre un candidat matchant cette ligne de code, il va te faire “flasher” sur cette personne, ou piquer ta curiosité par rapport à elle.

Si tu vas dans cette interaction, tu vas voir que tu as des attentes envers cette personne, mais que tes besoins ne seront pas satisfaits mais qu'ils pourraient l'être…

  • Pour le conscient : cette relation ne correspondra pas à ce que tu veux.
  • Pour l'inconscient : cette relation est exactement ce match la ligne de code.

Bien sûr ici je ne prends qu'une ligne de code pour donner un exemple simple, mais dans le parcours flamme jumelle, c'est des dizaines de lignes de codes de ce style qui sont mis en jeu des deux côtés.

C'est d'ailleurs ce qui donne cette puissance en termes de ressentis et phénomènes énergétiques. En fait, c'est juste la puissance des traumas qui se rencontrent et donnent un “clic positif“.

Clic positif  = deux inconscients tout contents d'avoir trouvé l'un l'autre ce qu'ils cherchait…

L'autre est “bien ton autre” pour l'inconscient

Par conséquent et pour ton inconscient, l'autre est alors bien ton autre dans le sens ou : c'est bien la bonne personne matchant un maximum de nos lignes de codes “piliers” et donc répondant à notre quête.

Nous cherchons X et le Runner détient X = match parfait.

 Et des personnes qui détiennent autant de lignes de codes recherchées par ton inconscient, tu n'en croises pas tous les 4 matins.

Mais en plus de cela, il faut que cela soit réciproque :

L'inconscient du Chaser cherche B et trouve B chez le Runner.
L'inconscient du Runner cherche A et trouve A chez le Chaser.

Et c'est pourquoi ce type de relation est “assez rare”, car il faut que les deux subconscients trouvent chez l'autre ce qu'ils cherchent.

Du coup quand cela match dans les deux sens, les deux ressentent une connexion particulière qu'on appelle Flamme Jumelle.

Plus cela match en termes de ligne de codes, plus des ponts énergétiques peuvent se créer, la télépathie, les prémonitions et autres phénomènes énergétiques.

C'est pourquoi les “fausses flammes jumelles” qui sont “tout pareil que les vraies, mais sont des fausses”, sont des profils ou ça match mais dans une moindre mesure en termes de lignes de codes.

Tu auras donc moins de phénomènes énergétiques voir pas du tout, par contre en termes de psychologique pure, “C'est comme un parcours FJ avec les mêmes étapes”.

Comment on sait que tout cela est vrai ?

Car quand tu prends les chasers que t'en décortiques la psychoémotionnel, que tu vas fouiller dans l'enfance, tu te rends compte que TOUS ont les mêmes lignes de codes piliers qui sont excités/rejoués dans cette relation “FJ”.

Quand tu déprogrammes l'inconscient : plus rien ne réagit, tu t'en tapes de ton Runner comme de la couleur du string de ta voisine.🤣

Quoi que non, parce que si elle est elle est zolie… 😏🤫

Bref quand tu es arrivé en complétude, tu as alors comblé tes manques (effacement de lignes de codes qui créaient ces manques). Durant ce processus, les vases communicants & phénomènes énergétiques vont se tarir petit à petit puis disparaitre.

Ces phénomènes sont là car l'inconscient envoie une puissance de MALADE afin d'obtenir/garder ce qui est pour lui son saint Graal : La situation/personne permettant de rejouer les lignes de codes piliers acquis dans l'enfance.

Autrement dit, l'inconscient fait tout pour continuer de faire son taf. Ni plus, ni moins. Tu comprends maintenant toute la puissance de ton attraction envers l'autre.

Ce que je viens de dire ici est basé sur l'expérimentation en libération émotionnelle et des résultats obtenus de manière systématique et reproductible depuis presque 4 ans de coaching flamme jumelle.

Clique ici si tu es encore vie,  pour lire la suite et fin de l'article.

Alexis Faure

⛓️‍💥 Coach Pleine Conscience.
🌱 Désactivation des Traumas.
🌱 Transformation Consciente.
🧘‍♀️ EFT ❘ PNL ❘ SDN ❘ MCBT ❘ DTMA.
🥂 +9000 coachings réalisés.
🏆 +2.3 Millions de pages lues.
👉🏻 Guérir du parcours FJ ici.

26 comments

  • Bonjour Alexis, merci de cet article et de tes nouvelles vidéos 🙏 . J’avais commenté il y a deux ans un de tes articles sur le corps émotionnel de souffrance, on pense tomber amoureux alors que ce ne sont que la puissance des traumas qui s’attirent, énergie forte, que l’on va interpréter comme de l’amour .

    Je suis donc tombée dans la bubulle FJ il y a deux ans. Le mental ego est certes un peu con con mais il m’a permis de ne pas aller complètement dans la relation car j’ai vu des reds flags et mon système nerveux me mettait en hypervigilance, je me disais “mais, c’est pire cas que j’ai eu !!” et au final c’est vrai. Mais j’ai quand même voulu comprendre….eh oui, on reconnait bien là le côté chaser qui passe tout au tamis de l’analyse 😁, ce qui m’a aussi épargnée car quand il y a eu une nouvelle fois l’occasion d’expérimenter cette relation, j’étais plus en mode observatrice que “il love”. A postériori cette relation est un beau tremplin car elle est allée me montrer les angles morts psychologiques et les lignes de codes que je traîne depuis gamine. Oui, il était le candidat parfait pour mon inconscient. A cette reconnexion, j’ai effectivement senti ce sentiment d’évidence, de réciprocité, lui aussi, je pense. Ce n’était que nos lignes de codes pourries qui interagissaient. Ce qui joue aussi c’est que lui et moi à ce moment là dans nos vies respectives, nous traversions un moment de vulnérabilité, de ras le bol, ce qui fait que des failles étaient bien présentes, l’inconscient pouvaient donc faire résonner avec facilité ces lignes de codes. Toutefois, mon conscient était bien présent et me faisait voir toute l’incohérence dans ce que je ressentais au fond de moi. Il se passait un combat entre mon conscient et mon inconscient, je ne comprenais rien, ce qui m’a fait chercher du côté psychologique mais m’a fait trouver aussi le récit FJ.

    Je ne détaillerai pas les circonstances de mon rapprochement avec cet homme mais je le connaissais de vue depuis plusieurs années sans pour autant avoir eu l’envie d’aller faire sa connaissance (cet effet de ne pas se retourner dessus dans la rue en conscience), ce n’était pas dans mes projets. Et ça l’a été encore moins lorsque je suis devenue voisine de son ex compagne (synchronicité 🤣), quand j’ai vu comment elle est et comment elle vit, je me suis dit “celle-là, je l’évite et tout ce qui gravite autour d’elle aussi”, donc lui, je l’ai mis dans le même panier. Mais il a fallu un autre intermédiaire pour me faire rentrer en interaction avec lui. Je n’aurai jamais dû réagir aux actions de cet intermédiaire, mais il y a un mal pour un bien, cela m’a fait apprendre plein de chose sur les styles d’attachements, sur les personnalités narcissiques, sur mon fonctionnement, avec entre autre l’aide de tes articles qui remet bien les choses les pieds sur Terre. Car même s’il y a la Source, le karmique, le contrat d’âmes et tout ce qu’il se passe dans le subtil et qui n’est pas tangible (oui, même si tout ceci m’intéresse, je garde un côté Saint Thomas), il n’en demeure pas moins qu’en bout de ligne, c’est l’humain 3D basique qui décide, même si nos âmes voulaient fusionner à jamais 💕🤎💖 🤣. Et grâce à tes nouvelles vidéos et cet articles, je comprends une chose : cet homme que je croise depuis longtemps sans jamais avoir voulu aller faire concrètement sa connaissance, nous ne nous saluions jamais, nous nous croisions, nous nous regardions mais sans plus. Pourtant, j’avais un sentiment de similarité avec lui, nous sommes un peu réservés tous les deux. Je comprends désormais que c’est mon inconscient qui savait DEJA qu’il me correspondait parfaitement pour aller rejouer le familier qui en fait devait dégager de mon système d’exploitation, bien avant que la vraie connexion entre nous se fasse et que la pièce de théâtre se joue.

    Aujourd’hui, factuellement, je le croise toujours car nous habitons la même ville, à 500 mètres, il habite à côté de mon lieu de travail et j’ai pour voisine son ex compagne et leur fils…. donc difficile de l’éviter….. et factuellement, oui, je le respecte et lui aussi je pense, c’est cordial entre nous (nous sommes adultes, si ça ne fonctionne pas sur le plan amoureux on ne va pas se faire la gueule non plus) je comprends ces blessures car elles sont similaires aux miennes….. et tout ce que je prenais pour de l’amour, avec le recul et l’aide de tes analyses, c’est sans doute la sensation d’être touchée par le petit garçon en souffrance qu’il est, car ça oui, je le vois et ressens, tout comme la petite fille blessée que j’étais, ce sont toutes ces lignes de codes qui matchent à 1000 % qui me créent cette sensation d’amour. Et c’est vrai, c’est confus, tout se mélange et il faut du temps pour vraiment mettre des mots sur ce que l’on ressent, c’est un vrai sac de noeuds, mais très iniatique ! Et il faut du temps pour accepter. Moi qui fais un peu de forcing même avec moi-même, ce que je ressens maintenant aujourd’hui, je voulais déjà le ressentir l’an dernier ! Mais ce que veut la tête, le corps l’intègre mais pas aussi vite, il y a un temps d’intégration car si l’inconscient se rend conscient trop vite, il y a un risque de pétage de plombs. Et je suis plus à même de voir mon fonctionnement : interprétation, projection, idéalisation, conditionnements divers….. ce qui est vrai en revanche, c’est que c’est vraiment un retour à soi, les lignes de codes matchent tellement fort, c’est tellement si dissonant et incohérent par moment que l’on se retrouve au pied du mur pour vraiment aller voir au fond de nous ce qui cloche dans notre fonctionnement.

    • J’ai un retour d’expérience à faire, tout frais de vendredi 14 juillet (synchronicité 🤣, c’était le bouquet final du feu d’artifice, au sens propre comme au sens figuré !).

      J’ai accepté une invitation de mon runner pour ce soir là. La dernière fois que nous avons passé une soirée ensemble, c’était celle du 31 décembre dernier. Donc relation hyper occasionnelle, je me suis vraiment illusionnée seulement au tout début pendant 3 mois mais je me suis mise en retrait via un événement qui m’a perturbée le jour du 14 février 2021 avec mon runner. Relation entamée début décembre 2020. Mais ça n’a pas empêché mon grand besoin de sens et j’ai continuer de le fréquenter plus par expérience que par vrai désir, bien que je ne le déteste pas, au fond.

      Sans grand enthousiasme j’ai accepté pour vendredi soir car j’avais une dernière fois à valider quelque chose dans la matière 😁, et comme écrit plus haut, c’est cordial, je le respecte, mais ayant toujours été prudente dans ce lien que je ne comprenais pas car mon inconscient était attiré et mon conscient pas du tout, étant en dissonance, je le répète comme écrit avant, je suis tombée dans bubulle FJ en 2021 en voulant comprendre toutes ces dissonances. Cela m’a sauvée car sinon ça partait vraiment dans quelque chose de toxique. Et ma dépendance qui émergeait avec lui mais que je ne comprenais pas, je ne l’avais pas soupçonnée jusque là.

      Je n’ai jamais pris de coaching avec Alexis mais je lis ses articles et visionne ses nouvelles vidéos tout en me faisant de la libération émotionnelle.
      Ce qu’écrit Alexis dans les commentaires en dessous est……. attention…. roulement de tambours 🤣🤣…. VRAI, VECU, VALIDE, CONSCIENTISE, CERTIFIE par la dernière chute des illusions samedi et bilan factuel de l’histoire !

      Allez, je balance l’histoire, de toute façon j’en n’ai plus rien à carrer 🤣, le pauvre j’ai de la compassion pour lui et il me fait désormais le même effet que me fait un panneau de signalisation 🤣🤣🤣, et sans être vénère de ne pas être en réunion avec, ce que j’ai perçu de sa personne est factuel, vécu et non interprété ce n’est donc pas un discours égotique blessé mais bien en toute clarté sans déception.

      Il m’a invitée à manger le soir. Le repas s’est très bien passé, c’était cordial fluide. Mais depuis quelque temps j’avais une intuition le concernant que je voulais vérifier, c’est pour ça que j’ai accepté sa proposition, et j’ai bien fait, car j’ai décroché le jack pot 😁 , mon intuition était vraie et la suite de l’histoire va montrer qu’il est possible, en guérissant émotionnellement, que l’on peut jouer double jeu et aller confronter un runner qui se retrouve pris dans un étau et n’a plus le choix que de laisser échapper inconsciemment des infos 💪.

      Nous habitons la même ville, à 500 m. Je travaille dans le supermarché de la ville, il habite à côté. J’y vais à pieds, ça va faire 18 ans fin décembre que j’y travaille, lui, il a acheté la maison en 2010. Je le connais de vue depuis le collège, on a grandi dans des communes voisines. Avant cette “reconnexion” en décembre 2020, nous nous sommes croisés sans jamais nous parler ni sympathiser pendant très longtemps. Pour moi il faisait partie du paysage et je n’ai jamais eu l’intention ni l’envie d’aller m’en faire un ami, néanmoins, il y a un “truc”, qui fait que je sentais une réciprocité entre nous, rien qu’en se croisant mais sans m’arrêter dessus. Je comprends maintenant que c’était mon inconscient qui avait DEJA matché avec le sien. Mon conscient n’était pas du tout intéressé par sa personne, mais mon inconscient, vachement ! Et c’est lui qui a eu gain de cause, il m’a même créé une interférence extérieure qui ne m’a pas donnée le choix que d’aller vers lui, c’est vous dire que ce qui est ancré en lui, sans conscience ni guérison, est très puissant et prime sur les choix conscients.

      EN PLUS, je suis voisine de son ex compagne et de son fils depuis 4 ans, juillet 2019, avant la “reconnexion”. Dès que j’ai vu comment elle vivait, fêtarde et alcoolique, femme à problèmes (navrée de dire ça mais ce n’est pas un jugement mais une constatation, vérifiée et vécue sans interprétation), je me suis dit que tout ce qui tourne autour d’elle, de près ou de loin, j’allais éviter, donc l’éviter lui, donc ça m’intéressait encore bien moins d’aller sympathiser avec lui vu la toxicité de son ex que je sentais jalouse et manipulatrice malgré leur séparation. J’avais encore une fois bien cerné le contexte et son ex car il est allé lui dire que nous nous fréquentions et elle a eu le culot de venir s’en mêler ! Mais cela n’a pas été elle l’interférence qui m’a fait aller vers lui. C’était son père à lui, suite à des faits anodins, toujours à mon boulot.

      Retour sur ce repas, qui se passe bien, c’est cordial, fluide, authentique. Néanmoins des faits anodins m’ont mise la puce à l’oreille le concernant le mois dernier. Ayant conscientisé des blessures et des traumas depuis mai 2021, j’ai pris de la hauteur sur cette relation, j’ai, honneur au titre de ce site, changé ma perception, et enfin pu déceler une attente inconsciente de mon runner bien tapie, bien camouflée sous des airs distants et alignés, sans avoir l’air d’y toucher, alors que nos attentes à nous chaser sont visibles comme le nez au milieu de la figure 🤣.

      Le mois dernier à mon boulot, je le croise à faire ses courses, nous nous saluons, j’ai remarqué qu’il avait acheté un bouquet de fleurs. Au tout début, ouais, je me serais demandé pour qui c’était 😁, j’avoue, mais au stade où j’en suis maintenant, je me suis dit que j’étais contente pour lui si c’était pour une nouvelle conquête.
      Nous venons de le passer en 24h/24 récemment, mais ce samedi matin là, j’étais en caisse au kiosque de la station service. J’ouvre le kiosque, je le vois arriver plus tard faire son plein. J’étais affairée à nettoyer la piste, à discuter avec le livreur de carburant. Au moment de l’encaisser, je le vois…..prendre une fleur du bouquet qu’il a acheté 20 minutes avant…. et me l’offre 😳. Je l’ai remercié brièvement, j’avais en plus derrière lui une cliente à pieds qui n’avait pas besoin de m’entendre lui dire quelque chose de personnel.
      Qu’est-ce que ça m’a fait à l’intérieur ? Rien, un vide, aucune émotion, je ne savais pas quoi dire. Touchée ? Bof, pas vraiment. Au début, j’aurais sans doute été aux anges, mais là, j’ai déjà eu des attitudes similaires de sa part. Donc, je me suis dit que c’était suspect après plusieurs mois sans rien de particulier.

      Le dimanche il m’arrive de ne pas allumer mon téléphone portable. Je l’ai allumé en fin d’après-midi le lendemain et il y avait un appel en absence de sa part. Il ne laisse jamais de message. J’ai seulement réagi le mercredi suivant en lui faisant remarquer qu’il pouvait laisser un message sur le répondeur, qu’il n’allait pas le manger et lui demandais ce qu’il y avait.
      Il avait un souci avec un ordinateur portable qui reste chez lui et que nous avions acheté ensemble, que j’avais configuré. C’est une quiche en informatique, il voulait savoir quoi faire mais il repartait le dimanche soir pour sa semaine de boulot, il bosse en déplacement, donc il a laissé tomber en espérant trouver une solution. Mais 🤔, il aurait pu me rappeler dans sa semaine afin de m’expliquer le souci et pour que je l’oriente au besoin. A la réponse à mon message, j’ai senti un ton défaitiste et abattu, comme le font généralement les runner, fuite dans le conflit, fuite devant la difficulté quand ils ne connaissent pas le domaine. Puis je me suis dit : “mais, le gars, il croyait qu’avec sa fleur j’allais être à ses pieds et le rappeler rapidement ?”. Je suis restée avec ça. Je me suis tenue au courant le surlendemain le vendredi, comme je savais qu’il rentrait, et je l’ai remercié de vive voix pour la fleur, par politesse plus que dans le mode “in love”, et il me dit que c’était un geste amical. Ok 🙄🤔.

      Un autre fait 15 jours après, où là il vient me voir au boulot et me dit bonjour en me faisant la bise 🤔. Il a un abricotier, des abricots tombaient sur le parking du magasin et je l’avais prévenu dans la semaine en lui disant que j’embarquais ceux tombés côté magasin. Et il est venu m’apporter une caissette d’abricots 😳. Là aussi, j’ai trouvé ça suspect, la bise, j’ai déjà vécu la même situation l’an dernier et, là je ne sais pas si c’est mon égo ou mon intuition mais je me suis dit “ah non, ça ne va pas recommencer comme l’an dernier”…..j’ai finalement bien fait de rester suspicieuse. Par cordialité, sans arrière pensée de ma part, j’ai fait de la confiture d’abricots en lui en est donné deux pots.

      Cette intuition de quelque chose de bizarre ne m’a pas lâchée jusqu’à la fin du repas. J’y suis allée dans un cadre cordial, sans désir de coucher avec lui. Et ce que je pressentais arriva : il m’a proposé de dormir avec lui, j’ai décliné dans un premier temps en lui disant “ah, tu m’as faite venir pour ça ?”, il répond “non”, il n’a pas insisté mais l’ai tout de même suivi : il fallait que j’aille au bout une bonne fois pour toute de ce que je trouvais suspect depuis l’offre de cette fleur, cette bise, bise refaite d’ailleurs, à mon arrivée pour le repas. Je m’allonge à ses côtés en lui disant que je ne suis pas venue pour ça, que je le préviens, je ne suis pas “connectée” à ça et qu’il allait devoir se débrouiller tout seul.
      Vous allez trouver que je suis maso, ouais peut-être 🤣🤣, et ça, sans un travail de libération émotionnel en amont, m’aurait plongé dans une grande vulnérabilité émotionnelle, c’est sûr.

      Il commence à me déshabiller et je lui dis “c’est pas amical ce que tu fais”, en lien avec son geste pour la fleur, il ne répond rien. Je lui dit qu’il n’est pas conscient de ses agissements, je lui demande comment il me considère, il me répond évasivement “comme une femme…. une voisine”….🤔. Il m’a sautée dessus, sans préliminaire…. je l’ai laissé faire sa petite affaire sans réagir à rien du tout, j’ai fait l’étoile de mer et qui à la louche a duré 10 ou 15 min, sans caresses ni baisers ni rien, je vous laisse imaginer ce qu’il a seulement fait 🤣et il n’a pas réagi au fait que moi je ne bouge pas du tout…… ah je n’ai pas de regret avec lui car il a tout à apprendre en la matière 🤣🤭.

      A la fin, je lui dis : ” ça y est t’es content t’as fait ta petite affaire ?”. Il me dit qu’il est un homme, qui a eu une pulsion, un désir, qu’il ne m’a pas séquestrée et que j’avais été libre de choisir, que ce n’était pas prémédité…. je rajoute que ça fait quand même deux ans que ça dure…. et là il se lève d’un bond et s’énerve 😁 en me disant qu’il ne m’avait jamais rien fait croire et que je le faisais passer pour un connard et qu’il n’acceptait pas. TOUCHE le gars !!! Ah, c’est vrai qu’il ne m’a jamais rien fait croire, ça ne risquait pas car il est muet comme une tombe sur tout ce qui touche les émotions et les sentiments, le gars !! 🤣. En revanche, ses attitudes étaient contradictoires et incohérentes.

      Il me dit que nous ne pourrions jamais vivre ensemble, là je lui dit qu’il fallait qu’il me parle autrement qu’il était aussi délicat que son père (qui était l’intermédiaire et qui est aussi lourd comme du plomb dans sa façon de parler et qui a des réflexions très limite sur les femmes). S’en est suivi un discours truffé de prétextes, de croyances, d’exemples universels mais pas du tout en lien avec ce qu’il ressent profondément, ça, il est incapable de verbaliser tout ça. C’est un beau parleur pour tout ce qui est superficiel et conceptuel, pas quand il s’agit de ses profondeurs.
      Il a même laissé échapper un complexe d’infériorité : oui, les runner lisent très bien en nous les chaser, ils perçoivent hyper bien notre fonctionnement comme nous nous percevons le leur, il est revenu me reparler de choses dont on avait parlé en tout début de relation mais dont on n’a jamais reparlé par la suite 🤔, il me dit que je veux trop creuser, que j’analyse trop, que je psychologise tout mais que lui ne peut pas en faire autant, il ne comprend pas, il n’est qu’un “simple petit mécano”. Je retourne me coucher, il reprend place à mes côtés, et j’en rajoute une couche, j’essaie de le faire en douceur car je le sentais malgré tout vraiment touché. Il me parle d’une réaction que j’ai eu en janvier dernier le concernant, je lui demande pourquoi il n’avait pas répondu, il me dit “je ne veux pas t’embêter avec ça”, je dis que là c’était bien la première fois qu’il s’énervait, et que si j’allais trop loin dans l’analyse il fallait me dire s’il saturait, car je ne suis pas mentaliste, je ne peux pas savoir ce qu’il pense. Il m’a dit qu’il c’était trop et est allé dormir dans une autre pièce.
      Le lendemain matin je suis partie sans lui dire un mot, il m’a suivie en m’appelant deux fois sans que je ne me retourne.

      La journée de samedi n’a pas été drôle. Sans m’y identifier, des émotions et des illusions ont émergé. Avec un travail de libération émotionnelle dans la journée, ça s’est apaisé et le bilan est désormais établi. Eh oui, j’ai cru qu’il était sur la même longueur d’onde que moi et je réalise que potentiellement je lui ai servi de distraction sexuelle ponctuelle. Et il a raison, nous ne pourrions pas vivre ensemble, les faits sont là, la réalité a éclaté, nous sommes incompatibles. Il voulait du light sans se poser de question, et moi plus que ça. Ca reste mon interprétation mais je pense que c’est tout de même ça. Et nous n’avons pas le même niveau de conscience, avec moi il plafonne, arrive un moment où il ne comprend rien. Dans l’absolu, il a le droit que cumuler les conquêtes mais ce n’est pas ce que je recherche.
      Donc fin de l’histoire, next. Il a donc compris que j’analysais tout, donc que je percevais tout et ça, il n’aime pas, car je vois tout en lui, je l’ai démasqué.

      Voici l’attente bien tapie au fond de lui que j’ai débusquée, sans avoir l’air d’y toucher, limite c’était moi la responsable “car j’étais libre de partir et qu’il ne m’avait jamais rien fait croire”, pauvre choupinou innocent. Les runner sont donc très perceptifs et il a senti qu’il ne m’était pas indifférent. C’est vrai, il y avait une belle énergie de dépendance à son égard, sans pour autant le poursuivre. Je mettais peu de temps à lui répondre quand il me contactait. Et la réaction à mon sms concernant son ordinateur a été la même en live quand il s’est énervé : il était lui aussi dans l’attente. Il a pensé, à mon sens, ça reste mon interprétation or je pense que celle-ci est bien vraie, qu’avec sa fleur, ses abricots et son repas…. j’allais lui sauter dans les bras et lui donner son petit shoot.
      Eh bien non, râté ! Il n’a pas été assez perspicace, il n’a pas détecté que j’avais changé entre temps. C’est vrai que le fait que je me renseigne sur son ordinateur, que je lui donne deux pots de confiture et que j’accepte son invitation à manger pouvait lui laisser croire que, comme moi au début j’ai cru que. J’étais dans des actes de réciprocité cordiale, pas dans l’attente de combler des manques affectifs, ce qui était vraiment le cas en début de relation.

      Dernières illusions tombées : je pensais que j’avais un peu plus d’importance pour lui, en fait non. Oh, j’en ai peut-être un peu quand même, il y a du respect, mais pas assez pour aller creuser une relation amoureuse. Je ne lui en veux pas, il en a le droit. On a le droit de ne pas avoir les mêmes aspirations. Fin de la pièce de théâtre, je n’y consens plus.

      Je ne pense pas que ses attitudes étaient tout le temps délibérées ni calculées, il a quand même un côté un peu à l’ouest ce qui fait de lui et des autres runner des personnes déroutantes car imprévisibles, on ne sait pas s’ils sont à l’ouest ou s’ils donnent l’impression de l’être. Or j’ai compris lorsqu’il m’a ressorti des choses dont j’avais parlé en début de relation, puis d’un autre fait en janvier dernier, qu’au contraire, c’est une véritable boite noire mais qui ferme bien sa gueule 😁, sauf que moi aussi j’en suis une et je l’ai surpassé cette fois çi.
      Je ne pense pas qu’il soit le petit connard méchant manipulateur qui n’en voulait qu’à mes atouts physiques 🤣, mais il n’en reste pas moins un homme 😏, avec cependant des blessures et des traumas bien réels dont il n’est pas guéri et que moi je vois comme le nez au milieu de la figure car…… ils matchent super bien avec les miens 😏. Je suis d’un style d’attachement anxieux, lui d’un style évitant. Et il a vraiment morflé plus que moi sur le plan sentimental, ça, c’est vrai, je le vois, je le ressens, son père me l’a aussi confirmé. Son passé est souffrant, il est conditionné par des mauvaises lignes de codes….. comme nous tous !

      Bon, je lui ai quand même envoyé un sms salé samedi après-midi après avoir repris des esprits et laissé passer les dernières écorchures égotiques, après tout moi aussi faut bien que je lui mette mon égo en pleine poire 🤣. Je lui demande entre autre de m’oublier, de m’ignorer s’il me voit au magasin, je rajoute une couche en parlant de ses performances sexuelles…..ah ben oui hein, j’ai enfoncé le clou ! J’ai plus rien à échanger ni à partager avec lui, la parenthèse est refermé, next, c’était une expérience de vie parmi tant d’autres, et pas un lien divin commandé par je ne sais quel concept. C’est juste une banale relation humaine. Bien évidemment je le dirait “bonjour” si je le croise au magasin mais en dehors je n’en ressens plus l’obligation, je m’en fiche, la boucle est bouclée. Il y avait un potentiel entre nous, quand même, mais il y a trop de blessures et de traumas non traités et établir une relation sur ces bases est voué à l’échec. Il est trop chaotique à l’intérieur de lui et l’écart en lui et moi se creuse de plus en plus, donc entamer une relation avec lui je n’en veux pas car ça me replongerais dans ses blessures que je perçois trop et qu’il ne sait pas gérer. Il n’est pas méchant, il est quand même respectueux, généreux, travailleur, créatif, le coeur sur la main. Mais trop écorché vif, c’est trop lourd émotionnellement pour moi.

      Voilà pour mon retour technique d’expérience, ça peut servir de point d’éclairage et faire gagner du temps.

      Encore merci Alexis, te suivre m’a permis de ne pas me créer d’autres illusions, celles que j’avais et que je continue de conscientiser d’épurer sont déjà bien suffisantes 🤣.

  • Bonjour Alexis, un grand Merci pour cet article qui éclaire un peu (beaucoup passionnément) le processus mis en place au niveau psycho-émotionnel et pour cet humour que j’adore!
    Après moultes recherches et prises de tête, j’avoue que tu tombes à pic pour répondre à la plupart de mes interrogations.
    Une question subsiste cependant : que faire des similitudes dans nos parcours de vie et synchronicités découvertes au fil des échanges avec le runner? Celles-ci n’ont pas été ” inventées” par l’inconscient et toute son armée de bullshits, elles existent réellement, c’est constaté.
    Perso c’est ce qui m’a faite un peu basculer dans le doute parce que si on effectivement expliquer les mécanismes émotionnels qui se jouent ou se rejouent dans cette rencontre, comment expliquer qu’on tombe sur une personne qui est l’exact opposé de notre personnalité d’adulte mais qui porte autant de similitudes et synchronicités dans son parcours de vie ( surtout l’enfance) que nous? Hasard?
    Là j’avoue, je bug…

    • Hello Ana 🙂

      Que faire des similitudes ?

      Y a t-il vraiment quelque chose à en faire ?

      Certains parcours “FJ” ont des tonnes de similitudes dans leur passé et d’autres pas du tout. Autant dire que cela ne veut “rien dire” sauf ce que l’on a envie de leur faire dire. Depuis que je fais du coaching FJ, je ne compte plus le nombre de clients ou nos passés sont extrêmement similaires.

      Et alors…?

      Et alors rien, car n’ayant pas ce “clic” ou cette “connection spéciale”, on en rigole, on trouve cela amusant, mais on passe à la suite. Comme dit dans l’article, c’est cette attraction des inconscients qui fait qu’on y prête attention en cherche quelque chose de spéciale.

      J’ai un ami avec qui en 3 ans, on a vécu plus de 60 évènements similaires dans les mêmes unités de temps. Pareil : on s’en amuse.

      Dans le parcours FJ, on en fait des montagnes…

      Ce parcours “FJ” est justement ça, l’attraction des opposés (et non complémentaires dans la vie 3D) mais en terme de programmation. L’un parle bcp, l’autre peu, l’un est empathe, l’autre manque d’empathie, l’un est égo centré, l’autre “altruiste”. L’un donne bcp – l’autre prend beaucoup.

      Bref les opposés s’attirent, rien de nouveau la dedans.

      La rencontre des opposés créent un clic… et ce clique est décrit dans l’article. (sans vouloir faire de mauvaise rime en ique) 🤣

      Ensuite comment expliquer des similitudes dans les vécus alors que les deux ont des comportements opposés ?

      C’est simple : réactions opposées au même stimuli…

      En PNL on utilise pas mal cet exemple :

      Deux frères vont à la plage et se font renverser en même temps par une vague de 1 m de haut.

      – L’un se relève exalté et veut revivre l’expérience >> il devient surfeur.
      – L’autre se met à pleurer et va chercher l’affection de sa mère. >> a la phobie de l’eau.

      Deux réactions opposés au même stimuli.

      Le problème est dans l’interprétation que l’on veut mettre sur cette relation, car tout le fond du problème est celui-ci :

      Quand on rencontre cette personne on est persuadé d’avoir enfin trouvé ce que l’on cherchait. La lune de miel est la pour le nous “confirmer”. Puis la relation part en sucette jusqu’a séparation.

      Le chaser est alors dans la dissonance cognitive et va chercher tout bout d’information qui pourrait valider sons système de croyance. Cette dissonance cognitive est là car il y a une fracture monumentale entre :

      La confirmation du système de croyance via le sentiment d’évidence + lune de miel
      La relation qui part en sucette puis séparation.

      La réalité 3D ne colle plus du tout avec le système de croyance et le chaser galère à s’ajuster sur la réalité (d’ou la nuit noire de l’âme) qui n’est qu’une reset forcé de l’ego mental face à la réalité.

      Du coup, durant cette phrase de dissonance, on veut continuer de croire ce qu’on a toujours cru même si la réalité montre l’opposé (avec une foule intarissable de faits à l’appui, qu’on prend soin de bien foutre sous le tapis).

      Aussi, les similitudes de l’enfance, les synchro, les heures miroirs et ainsi de suite (bien présentes dans le parcours) vont ouvrir la porte à toute interprétations possible qui permettraient de nous laisser croire que finalement… bien qu’il y a tout qui montre que cela ne fonctionne pas, l’autre est bien notre autre et donc… réunion il y aura.

      Cela s’appel le déni de la réalité.

      Perso, je connais des tas de gens qui vivent les mêmes phénomènes que dans la FJ sans être dans un parcours flamme jummelle…

      Du coup, quel crédit réel accorder à ces phénomènes ?

      L’important c’est la libération émotionnelle (effacement des programmations) c’est là qu’on enlève les filtres que l’on a devant nos lunettes et que l’on peut enfin voir correctement.

  • Bonjour m’sieur !

    Alors déjà merci pour tes articles hein, bon les émojis c’est pas mon délire mais autrement ça me parle et surtout, tes articles sont la vérité par rapport à tout ce que l’on voit sur le net. J’ai eu 30 ans en février et j’ai rencontré cette personne 1 semaine avant. Dès la rencontre, mon côté spirituel que j’ai toujours renié c’est alors ouvert d’un coup. Et il m’a beaucoup aidé. J’ai accepté milles choses que je n’aurais pas dû, elle a marché sur mes valeurs milles fois, jusqu’à ce que je prenne conscience qu’il était temps de me choisir, que de toute façon elle avait trop de trauma à travailler et que je n’attendais plus, que je n’attendrais plus jamais personne.
    J’ai donc décidé de couper les ponts, d’enfin revenir à l’instant présent (merci Tolle!). Et vivre ma vie, enfin, en étant moi pleinement, n’a jamais été aussi agréable, se sentir en paix avec soi-même. Il me faut remercier l’univers d’avoir mis cette âme sur mon chemin, ça a réveillé bon nombre de trauma, j’ai souffert comme un taré pendant ces 5/6 mois, j’ai pris des milliers de coup de schlass dans mon cœur et je les ais tous accepté. Et je lui pardonne, et je me pardonne, au fond ce n’est pas qlq de mauvais, juste une âme en peine. Depuis cette rencontre je ne me protège plus, comme je l’ai tjrs fais, je vis à cœur ouvert, j’écoute mon cœur chaque seconde et il me mène là où je dois aller. Et je vivrais comme ça, chaque seconde, en toute authenticité, suivant mon intuition. Je sais que je reprendrais encore des coups dans mon cœur mais je n’en ai plus peur, j’accepte tout.

    Confiance en cette expérience humaine. Et quand l’univers l’aura décidé, alors je tomberais peut-être sur la vérité, une belle âme, l’amour, ou je ne sais quoi de beau.

    Encore merci à toi pour tes mots.

  • Salut Alex,
    Je suis tes articles depuis’pas
    Mal de temps et j’ai aussi regardé tes vidéos.
    D’abord merci parce que je suis tombée sur tes articles à un moment ou j’étais complètement dans le trou avec mon autre je ne comprenais rien et je t’avoue que ça a été très loin émotionnellement j’avais envie d’en finir po je ne plus souffrir comme ça. Enfin bref.

    Ces derniers temps tes articles ont plus tendance à montrer que finalement les FJ ça n’existe pas vraiment (arrête moi si je me trompe) du coup je suis un peu perdue parce que au début t’es articles expliquaient parfaitement ce parcours FJ et maintenant j’ai l’impression que tu dis plutôt que tout ça n’est pas réel …

    Tu as aussi dit dans une de tes vidéo que tu avais rencontré plusieurs FJ différentes et que maintenant tu n’y allais même plus (celle à la salle de sport).

    On peut donc en avoir plusieurs ?? Ce n’est pas un contrat d’âme unique dans cette vie ? Je ne comprends plus rien 🤔

    Dans les articles du début tu parlais de ta FJ qu’elle t’avais fait une déclaration mais toujours bloquée dans sa vie. Donc ce n’était pas vraiment ta FJ ?

    J’aimerais vraiment comprendre ton point de vue et ce qui t’a fait évoluer sur tout cela car en ce qui me concerne tes articles correspondaient a 100% à ce que je vivais et m’ont permis de me dire que je n’étais pas dingue 😝

    Après 100.000 vents et claques dans la gu… j’ai aujourd’hui décidé de ne plus lui répondre parce que je sais que ca ne me mène nulle part.

    Mais j’aimerais vraiment me sentir bien avec ça et ne plus penser à lui. La libération émotionnelle dont tu parles peut elle m’aider ?

    Merci si tu veux bien m’éclairer et je lis tes articles avec impatience 😉

    • Hello Christine,

      Tout est justement une question de discernement et de savoir faire la différence entre les faits et les interprétations (d’où la première vidéo de la nouvelle série).

      Une chose est que l’on vive une relation avec une personne qui donne une certaine dynamique relationnelle avec des phénomènes énergétiques (vases communicants, prémonition, télépathie, heures miroirs et patin couffin) et le fait d’appeler cela “FJ” donc de volonté divine, dirigés et guidés par la source avec un contrat karmique qui dit “que x ou y ou z”.

      Si le vécu est réel, l’interprétation qu’on en fait est une TOUT autre histoire.

      Le chaser a besoin de croire qu’il ne s’est pas trompé et que l’autre est bien son autre (conséquences de la dépendance affective obligent). Il va donc se raccrocher à toute explication qui va le conforter dans le sens de ce qu’il croit déjà.

      Quand je dis que j’ai rencontré plusieurs FJ, il faut comprendre : j’ai rencontré plusieurs relations qui ont la même dynamique relationnelle, avec les mêmes phénomènes énergétiques dans différentes proportions.

      C’est ce qu’on appelle d’ailleurs dans la bulle flamme jumelle (les fausses flammes jumelles qui sont tout comme les vraies, mais sont des fausses) ou en psychologie des schémas répétitifs relationnels.

      Quand tu dis : “Dans les articles du début, tu parlais de ta FJ qu’elle t’avait fait une déclaration, mais toujours bloquée dans sa vie. Donc ce n’était pas vraiment ta FJ ?”

      Mais c’est bien ça le problème : c’est quoi une “vraie FJ”?

      C’est bien cela que personne ne comprend.

      La seule réalité, c’est que tu as rencontré une personne, avec qui il y a une certaine dynamique relationnelle et certains phénomènes énergétiques. Comme c’est un peu atypique comme type de relation, sortant de l’ordinaire, on a décidé d’appeler cela “Flamme jumelle”.

      Ensuite on te dit que c’est décidé par la source et ainsi de suite. Mais personne n’en sait rien. C’est juste du conditionnement. Tout le monde te parle d’un contrat karmique dont personne ne peut t’en donner le contenu…

      Il ya les vraies et fausses flammes jumelles, mais personne ne te donne la différence entre les deux, ni même des critères indubitables que la flamme jumelle existe…

      Tout le monde te parle d’un travail de guérison sans jamais t’en donner les outils.

      Car personne n’en sait rien, c’est juste des croyances qui devienne du conditionnement mental.

      Et le problème avec tout ce discours FJ c’est qu’il maintient le chaser dans un discours qui caresses ses traumas dans le sens du poil car cela lui dit ce qu’il veut entendre. Aussi, cela créé un armée de dépendants persuadés d’avoir raison quand les faits de la réalité 3D montrent que non.

      Les faits sont ceux-ci :

      Si une personne travaille sur elle avec notamment de la libération émotionnelle, à la fin tu es en complétude et tu n’as plus de pensées par rapport à ta “FJ”. Ça, c’est la réalité. Ton histoire est alors du passé comme n’importe quelle autre relation que tu as eu.

      Le reste n’est que théorie de personnes voulant encore croire à la réunion. Sauf que vouloir croire à la réunion c’est continuer de penser qu’on a besoin de l’autre pour être “si bien”, or ceci est justement, l’expression de ligne de codes de l’inconscient qui sont toujours présents et actifs.

      Car en complétude, tu n’es plus dans le besoin d’une relation, tu apprécies vouloir partager ton chemin avec une personne, mais ne dépends plus d’une personne pour être “pump n up”.

      • Pour terminer :

        Quand tu dis “On peut donc en avoir plusieurs ?? Ce n’est pas un contrat d’âme unique dans cette vie ? Je ne comprends plus rien 🤔

        Qui te dit que c’est un contrat d’âme unique ?
        >> Juste tes croyances et les croyances des autres dans leur vidéos.

        Qui peut le vérifier ou le prouver ?
        >> PERSONNE.

        Qui te dit qu’il y a ne serait-ce qu’un contrat d’âme ?
        >> Tes croyances.

        Mais est-ce vrai dans l’absolu ?
        >> Personne ne peut le dire.
        >> Personne ne peut le prouver
        >> Personne ne peut avancer d’indices qui tendraient à montrer que c’est vrai.
        >> Bref, il n’y a que des croyants et des convaincus.

        Qui veut être convaincu ?

        Celui qui a peur d’avoir tort et est encore sous dépendance affective qui croit encore qu’en réunion alors il sera heureux.

        Ceci est une croyance conditionnelle classico classique d’un dépendance affectif 🙂

        Et tout le problème du récit flamme jumelle, c’est qu’il est dit par des gens qui n’ont pas finis de guérir (des chasers) qui ont besoin de croire à leur version de l’histoire (tout démarre de ce sentiment d’evidence). Et ils ne veulent pas en démordre.

        C’est pourquoi, on te parle d’un travail sur toi sans jamais te fournir gratuitement les outils pour le faire. C’est pratique car t’es sûr de dériver pendant des années en prônant que la guérison prend du temps, alors qu’en 3 ou 4 mois l’affaire est pliée avec les bonnes techniques…

        Bonnes techniques, qui sont largement connues en dehors de la sacro sainte bubulle flamme jumelle… (tu pourras regarder dans la section exercices il y a de quoi faire sans débourser un sou).

        Et donc tout le problème du récit FJ, est qu’il dit que ce que le chaser veut entendre et le conforte dans sa version de l’histoire alors qu’il est complètement à côté de ses pompes.

        • Ok je vois ce que tu veux dire.
          Mais toi même tu as quand même écrit une série d’articles parlant de la flamme jumelle, du runner, du chaser, des foudres karmiques etc donc j’imagine que à ce moment là tu pensais tok aussi que cette relation flamme jumelle existait bel et bien ?

          Maintenant qu’il y en ai des vraies et des fausses, ça devient trop compliqué pour moi 😅

          En gros si je te suis on s’en fout complètement comment on appelle ce type de relation l’important et de pouvoir travailler sur soi pour au final se sentir bien dans sa peau et ne plus focaliser sur « cette » personne (ou une autre) de façon malsaine et tout accepter au nom de la relation flamme jumelle.

          La je suis complètement d’accord avec toi parce qu’au bout de 5 ans j’en ai ma claque, flamme jumelle ou pas.

          Merci et je vais aller voir tes nouvelles vidéos et exercices.
          Par quoi me conseille-tu de commencer ?

          • Dans certains articles du début il y avait effectivement encore un chouïa d’envie de croire au récit FJ. Dès le début cependant, et notamment avec les articles “flammes jumelle et concept à la con” j’annonce aussi la couleur sur les bêtises du récit FJ. Je t’invite à le lire 😃

            Ensuite voici la nuance qui est subtile. Perso je crois aux âmes et aux réincarnations. Donc en toute logique, cette relation dite “FJ” est une histoire d’âme tout comme tu as une histoire d’âme avec ton facteur ou avec moi aux moments de ces échanges.

            La grosse différence, c’est qu’avec ton facteur ou avec moi, il ne va rien se passer d’extraordinaire et on en fera pas tout un plat.

            Pourtant, ce sont des âmes qui se rencontre non?

            On en revient à ce que je disais dans l’article : C’est donc l’attraction énorme entre Runner/Chaser qui fait qu’on pense que X ou Y. Et comme dit dans l’article, ce sont les inconscients qui s’attirent.

            Sauf que inconscients qui s’attirent, c’est moins spirituel et romantique que de dire les “âmes”. Tout comme le bouquin “les 5 blessures de l’âme”. Cela n’a rien à voir avec les âmes mais des programmations mentales… Mais c’est plus vendeur de dire âme, voilà tout.

            Donc à partir de là, on va se monter le bourrichon en spiritualisant et romanisant cette dynamique relationnelle en projetant ce que le chaser a tant besoin : une personne qui le complète ce qui lui permet de compenser la ligne de code racine :

            “Tel que je suis, je me considère incomplet et je ne pourrais être enfin moi-même qu’avec la dite bonne personne.”

            C’est là que je dis “Attention Bullshit en approche !”. Car c’est l’humain qui transpose ses croyances au travers d’un récit spiritualisé et romantisé auquel il s’accroche afin d’éviter de voir la réalité des faits : la relation ne fonctionne pas. Et elle ne fonctionne pas, car les runners ne veulent pas de cette relation de couple (c’est eux qui me le disent en séance…).

            Quand dans les vidéos “FJ” que je regardais à l’époque, il était dit “le runner veut le beurre et l’argent du beurre” c’était décrire parfaitement l’attitude du Runner.

            Sauf que cela ne convient pas au chaser qui ne peut pas croire que cela soit “juste” ça… Il faut qu’il y ait autre chose : des peurs qui l’empêche de se réunir et ainsi de suite.

            Au téléphone, c’est pas du tout ce que j’entends de la bouche des runners.

            Bref, quand tu as fini de travailler sur toi par rapport à cette relation “FJ”, ton Runner c’est comme ton facteur :

            >> Une personne parmi tant d’autres << Une fois que l'illusion générée par tes traumas est parti, tu vois enfin clair. C'est pour cela que je dis à tous mes clients de challenger la croyance d'être FJ ou d'avoir envie de croire au récit FJ car il ne fait que nourrir (et non guérir) la croyance qui dit : "Tel que je suis, je me considère incomplet et je ne pourrais être enfin moi-même qu'avec la dite bonne personne." Donc pour répondre à ta question, j'apprendrais l'EFT et j'en ferais 20 min par jour. Cela devrait être une routine non négociable si tu veux guérir de tes traumas et croyances négatives mises en jeu dans ce parcours "FJ".

  • Et que te disent les tunnels au téléphone ? Qu’ils ne veulent pas être en couple et qu’ils font exprès de « mentir » pour avoir les 2/10 de la relation ? Mais pourquoi venir en consultation au final avec toi puisqu’ils arrivent à obtenir ce qu’ils veulent en fait ?

    • L’écrasante majorité des runners au téléphone :

      – De 1 : Ils disent que ce que je dis sur les runner sur le blog est totalement vrai.
      – De 2 : Qu’ils ne veulent pas de cette relation de couple et son prête à trahir, mentir et manipuler pour avoir leur 20% de la relation. (tout en mettant le masque de l’enfant innocent, qui sait pas, qui sait plus).

      Toutefois il faut préciser que c’est fait sans intention malveillante ou perverse. C’est juste qu’ils savent que ça marche alors ils le font.

      J’ai encore eu 3 runners au téléphone ces deux dernières semaines et c’est chaque fois le même discours. Il n’y a que le chaser qui galère à admettre la vérité, car celle-ci ne colle pas à avec ses croyances.

      Ensuite ils viennent en coaching, car le runner ça va pas fort dans sa tête et dans sa vie tout simplement. Certains veulent avancer et amorcent alors quelques sessions de coaching pour démarrer le travail sur eux.

      Oui ils arrivent à avoir ce qu’ils veulent, mais cela ne fonctionne que pendant un certain temps. Ils répètent ce même genre de “relations” depuis des années et n’en sont pas leur “premier chaser” en général.

      Après il ne faut pas oublier qu’il y a plusieurs niveaux de conscience.

      Par exemple, combien de chaser m’ont dit : je connais ton blog depuis 2 ans maintenant” et quand je leur demande pourquoi ils viennent que maintenant ils me disent : car au début je pensais que tu étais un chaser “vnr” de pas être en réunion, mais maintenant que le temps à passé je me rends compte que ce que tu dis est vrai…

      Donc en fonction de notre avancée sur le parcours on ne voit pas du tout les choses de la même façon.

      Les Runner me disent plus ou moins pareil : “je connais ton blog depuis 1 an et au départ je me disais c’est qui ce petit con qui ose nous exposer en public…”

      Je repose la même question : pourquoi tu viens en coaching que maintenant ?

      Réponse : y a 6 mois j’allais venir juste pour te pourrir au téléphone, maintenant je viens pour avancer, car j’en peux plus de me sentir mal.

      En fonction d’où on en est dans le parcours on est “prêt” à accepter la réalité de la dynamique relationnelle qui révèle tout.

      • C’est violent de lire ça ..

        Je pensais que le runner c’était fait prendre malgré lui à son propre jeu et avait développé un semblant de sentiments pour son Chaser. Qu’il y avait une sorte de dualité entre ce qu’il ressentait pour le Chaser et son envie de rester libre et dans une relation de 2/10. Car on lit partout que inconsciemment le runner « aime »et ressent quelque chose de fort pour le Chaser. Même s’il a peur et qu’il est dans le déni, ses mensonges ne sont que un moyen de protection. Et là en te lisant on dirait que le Chaser est dans le déni total et s’invente une histoire. Je sais que le Chaser est dans l’illusion sur beaucoup de choses mais si le runner ment et fait semblant, peut on vraiment en vouloir au Chaser d’y croire ?

        En te lisant je suis un peu bousculée car cela veut dire que le runner fait semblant de et fait croire au Chaser pendant la période lune de miel qu’il a un attachement certains pour lui alors qu’au fond son Chaser n’est pas unique pour lui. Il peut en avoir autant qu’il veut et n’a pas vraiment de sentiments pour lui

        • En fait c’est un poil plus complexe que cela, car y a de l’attraction envers les deux “lien flamme jumelle” et oui le runner est attiré vers l’autre, mais quand je leur demande : est-ce que tu aimes ton chaser ou tu aimes ce qu’il t’apporte, après un petit blanc, la réponse : j’aime ce qu’il m’apporte. Tout le problème est l’interprétations que les chaser font d’une situation.

          Est-ce que le runner aime passer du temps avec son chaser ?
          Oui.
          Est-ce que le Runner apprécié/aime ce que cette dynamique lui apporte ?
          Oui
          est-ce que le runner veut cette relation de couple ?
          Non
          Est-ce que le runner a identifier ce que veut le chaser et surf dessus ?
          Oui
          est-ce que le runner ressens une attraction forte/particulière envers le chaser ?
          Oui

          Les chaser veulent croirent que les runners nous aiment car le chaser applique sa psychologie sur l’autre personne, mais les faits sont là pour le montrer. Visiblement ce n’est pas le cas et c’est en ça (entre autre) que le chaser s’illusionne un peu beaucoup trop.

          PEndant la lune de miel les deux se laissent allé mais cela ne veut pas dire que le runner est partant pour une relation de couple. On le dit dans les vidéos flamme jumelles : le runner aime l’insouciance et la liberté, “être dans l’instant”. Aussi il se laisse aller à ce qui est bon. Cependant, nous on s’imagine directe que parce que c’est bon et que ça se passe bien qu’alors c’est “tout bon”.

          La suite de la relation (quand on entre aux portes de l’engagement) elle part en sucette. Si le runner voulait cette relation cela ne se passerait pas comme ca, la relation serait tenté et puis donnerait ce que ça donnerait.

          Le chaser n’acceptant pas que ca ne puisse pas fonctionné car “tout se passait à merveille” à alors besoin d’expliquer et de justifier le “pourquoi du comment” : plan divin, c’est normal étape de séparation, travail sur soi et coco reviendra.

          Puis on fait les comptes… avec des statistiques… et puis, plus de mouchoir pour pleure le chaser a.

          Et quand bien même il y a des “retours” de l’autre, est-ce que ce sont des retours pour construire une relation telle que l’attends le chaser ou ce sont encores des retours pour “butiner” ? 🤓

          Après presque 4 ans de parcours FJ, je peux te dire que peu importe si le parcours à 1 ou 14 ans : c’est toujours les mêmes histoires.

          Et point de réunion à l’horizon.

          • Donc en gros Alexis cela veut dire que le concept FJ existe bel et bien (puisque tu parles toujours de runner et de chaser) mais que cette relation est de toute manière vouée à l’échec quoi qu’il arrive ?

            Elle existe juste pour nous permettre de travailler sur nos « lignes de codes » qui nous empêchent de vivre pleinement notre vie et ça s’arrête là ?

            Le runner ne construira jamais rien de solide avec son chaser car ça ne l’intéresse pas d’avoir une vrai relation de couple équilibrée avec lui ? mais pourquoi ? Pourquoi aucun runner que tu as eu en coaching ne veut de relation réelle avec son autre ? Quelle est la raison, s’ils l’aiment etc. ?

          • Tu décides de dire que le concept FJ existe bel et bien, car je parle de “runner chaser”, mais en psychologie, bien avant que le concept “FJ” ne voit le jour, on parlait déjà de “chaser et runner” dans les dynamiques relationnelles des styles d’attachements : évitant/anxieux et/ou chaotique/anxieux.

            En gros… rien de nouveau sous le soleil.🤓

            Ensuite, pour que les gens s’y retrouvent dans les articles et aussi à des fins de référencement dans les moteurs de recherches, j’utilise les mots de la sémantique FJ puisque je veux que les “FJ” lisent mon blog.

            Là j’ai ouvert une section narcissique/victime, je vais utiliser les mots de cette sémantique pour que les gens qui s’y retrouve me lisent (mais au fond c’est les mêmes relations à peu de choses près).

            En fait ce justement ça qu’il faut comprendre. Le récit FJ ne fait qu’emprunter des principes, termes ou concepts qui existaient déjà. En passant le tout dans le mixeur, cela permet de créer un “nouveau” concept, soit ici “flamme jumelle”. Soit dit en passant, le récit FJ c’est un mix entre le fil rouge du destin de poètes chinois et le mythe des âmes sœurs de Platon…

            Ya RIEN de nouveau dans le récit New Age FJ.

            Le New Age ne fait pratiquement que du recyclage et du repackaging… et le pire c’est que bien souvent il le fait en pervertissant les concepts. Donc en plus, on tape dans le bas de gamme.

            Par exemple, le yin et le yang à la base sont des étiquettes et des catégories et ne sont pas des énergies à part entière. On parle du principe Yin/Yang. Il suffit de lire des livres sur la philosophie taoïste pour s’en rendre compte, ou alors d’appeler des philosophes chinois (ce que j’ai fait) pour leur demander. Ou encore, allez dans Wikipedia…

            Donc à partir du moment ou on dit l’énergie Yin et l’énergie Yang, on est déjà dans le non-sens, l’abus de language. Mais bon c’est pratique car cela permet de faire dire ce que l’on veut afin de valider son point de vue/système de croyances.

            Sauf que si on a besoin de pervertir un concept… c’est peut-être qu’on a besoin de se mentir à soi même et donc… qu’on est dans le déni de la réalité…

            Pour de la flamme jumelle universelle en mission divine, envoyé sur terre pour élever la vibration de la terre… c’est quand un chouia limite…😃
            Tout comme le tarot qui n’a jamais été créé comme outil divinatoire, mais d’autocoaching psychologique : deuxième perversion.

            Aux USA, des psychologues spécialistes des relations narcissiques/victimes parlent du “narcissistic energetic trauma bond” soit du lien traumatique énergétique avec une personnalité narcissique. Quand tu lis ce qu’ils décrivent, c’est ce que nous décrivons sous les termes de vases communicants.

            Ce que nous appelons la communication 5D avec le runner, eux ils l’appellent le virus psychique…

            Bref rien de nouveau encore une fois, tout est dans le phrasé et la sémantique utilisée. Au final, tout le monde décrit les mêmes choses avec des mots différents.

            Donc pour en revenir à ton début de commentaire :

            Le concept FJ c’est de dire la chose suivante : Il t’arrive ce qu’il t’arrive, car tu es une âme scindée en deux, voulue par la source, que tu as un contrat karmique et que c’est voué à la réunion, car c’est la source qui le veut ainsi, mais que l’on passe par certaines étapes, dont l’une qui consiste à guérir de ses traumas.

            Ça, c’est le concept “flamme jumelle”.

            Les mots runners chaser, nuit noire de l’âme, blessures de l’âme, yin yang, étaient des termes déjà connus et utilisés avant.

            Quand tu dis : “Pourquoi aucun runner que tu as eu en coaching ne veut de relation réelle avec son autre ? Quelle est la raison, s’ils l’aiment, etc. ?”

            Qui à part les chasers dits que le Runner aime son chaser ?

            Personne…🤣

            Le chaser veut croire que le runner l’aime mais qu’il a trop peur.

            Et si cela pourrait être acceptable comme explication dans les premiers mois de la relation, car vu l’intensité de la chose on peut comprendre que cela déboussole et face flipper. Cependant, après 3, 8, 12 ans après la rencontre, quand on voit que c’est toujours la même dynamique, il est juste l’heure de se rendre à l’évidence :

            On fait face à un comportement chronique et donc a la psychologie réelle de la personne.

            Mais pour répondre à ta question, le runner ne veut pas de cette relation pour plusieurs raisons. Cela peut-être, car le chaser n’est pas son type physiquement et/ou qu’ils ne sont pas du même monde social et/ou qu’ils n’ont pas les mêmes finances et/ou que le runner sait que s’il faisait tomber les masques la relation ne fonctionnerait pas et/ou qu’il ne veut pas quitter sa sécurité pour une “peut-être relation” etc…

            En fait le plus “éveillé” des deux, désolé de le dire c’est le runner. Car lui il sait qu’il ne veut pas de cette relation mais te faire croire qu’il ne sait pas. Toi tu gobes son masque en pensant qu’avec toi il est naturel, sauf que tous me disent jouer des jeux… 🧞‍♂️

            Le runner porte un masque sauf avec son chaser ?
            Encore une version de l’histoire que le chaser veut croire, mais dans les faits?

            Dans les faits c’est pas du tout le cas, sinon le runner n’aurait pas besoin de trahir, mentir, manipuler, ghoster, gasligther, renverser les rôles et ainsi de suite pour continuer d’avoir ce qu’il veut. Par contre cela n’empêche pas que le runner apprécie bon nombre de choses de son chaser/dynamique relationnelle et se sente bien en sa présence.

            Et ca c’est forcément vrai sinon le runner ne reviendrait pas sur la relation. Il y a donc forcément de bonnes choses dans ce “lien”.

            Pour terminer, je raconterais ce que m’a dit un Runner il y a quelque temps au téléphone et qui révèle grosso modo le discours généralement entendu en séance… Attention, ça va picoter les yeux…

            Le Runner est en interaction “fJ” avec son chaser depuis 6 ans et me dit ne pas vouloir la relation. Je lui dis alors :si tu ne veux pas de cette relation, qu’est-ce que tu fous encore en interaction avec ? Barre-toi non ?

            Il me dit alors : Oui, mais quand je suis en présence de mon chaser je ressens l’énergie enveloppante de ma mère et c’est vraiment agréable (les 20%). Il me dit alors que s’il n’a pas bu de l’alcool il ne peut pas embrasser et avoir de relation sexuelle avec sa chaser.

            Quand je lui demande pourquoi, il me dit, car cette personne ne me plait pas physiquement, c’est pas DU TOUT mon type. Le runner est alors dans “je suis magnétisé par une personne (oui) que je ne veux pas (non). Ce que je disais dans l’autre commentaire.

            Quand lui dit : mais alors pourquoi tu fais ça ?

            Il me répond : car en faisant cela, la personne reste sur le lien et je peux donc continuer de ressentir l’énergie de ma mère quand j’en ai envie.

            Et tu crois qu’il se passe quoi quand il a des relations sexuelles avec la chaser ? La chaser est SUPRA MEGA ULTRA PERSUADÉE qu’il s’éveil au lien et qu’il revient enfin dans cette relation.

            C’est d’ailleurs ce que le runner m’a confirmé…

            Du coup, du point de vue du Chaser, quand le runner repart, le runner devient alors celui qui est “dans le déni de ce lien”, alors que lui il voit très clair >> je ne veux pas perdre mes 20% de la relation et je suis prêt à faire croire à plus, car je sais que l’autre n’attend que ça.

            Maintenant, quand la personne m’a dit ça au téléphone (et c’est UN exemple parmi… tellement d’autres), je n’ai senti aucune perversité, aucune malveillance, juste une personne qui sait que s’il fait X il se passera Y.

            Alors il le fait. 🤷‍♀️

          • Pour terminer je dirais ceci :

            Pourquoi sur des milliards d’adultes sur la planète, le chaser n’arrive pas à développer la croyance qu’il y a des centaines, voir des milliers de personne avec qui cela pourrait bien matcher dans l’état actuelle des choses ?

            Pourquoi se focaliser uniquement sur le Runner ?

            Ca ce sont de vrais questions qui, chaque fois que je les poses en séance, on me réponds :

            “JE SAIS PAS”.

            Cherchez un peu et vous entendrez votre pote pipeau l’ego vous donner toutes les réponses, qui sont, d’ailleurs, toujours les mêmes pour tous les chaser hommes ou femmes 🙂

          • Je comprends mieux 😁. C’est donc pour garder ces 20% de la relation que le runner ne dit jamais rien quand son chaser pique une crise. Il sait qu’il reviendra après s’être calmé. Il ne va surtout pas lui reprocher de s’être énervé pour ne pas perdre le peu dont il profite. Car oui, le runner profite. Reste à prouver s’il n’y a vraiment pas d’idée perverse derrière ce mécanisme, même s’il dit que ce n’est pas mal intentionné. En tout cas en agissant ainsi, il comble également un besoin en lui 😏.
            Le runner qui ressent l’énergie de sa mère et qui aime ça avec sa chaser, tu m’étonnes qu’il doive picoler🤣 , psychologiquement ça fait un peu incestueux, là y a quelque chose qui cloche un peu.

            Car ils ont sont quand même bien chargés eux aussi côté dysfonctionnement les runner, il y a une belle immaturité émotionnelle, beaucoup plus marquée que celle des chaser (enfin c’était ça dans ma relation).

            C’est classiquement une relation d’amitié amoureuse. Dans l’absolu ça peut être bien, mais il faut poser les bases dès le départ, c’est tout le hic , sauf que le runner ne veut pas le faire car c’est une personne de plus qui lui apporte de l’attention, lui qui a besoin d’être aimé de façon linéaire. Et faut pas non plus que ça dure trop longtemps.

            Ouf, y a des choses que je n’ai pas vécues avec lui 😁, je n’ai jamais été dans l’optique de garder les 20% de la relation, j’étais tellement en dualité conscience / inconscience que c’en est devenu plus une expérience à traverser qu’une relation amoureuse. Je ne ressent pas non plus de désir physique pour lui, c’est pour ça que je ne comprenais pas pourquoi j’allais vers lui alors que physiquement il ne m’attire pas et que certaines de ses attitudes je n’en voudrais pas en relation amoureuse. Puis le contexte, moi voisine de son ex toxique et jalouse, j’ai pas envie d’être emmerdée donc comme ma tranquillité est primordiale, je n’ai pas envie de curiosité sur ma relation avec lui, je n’envisageais pas de construire avec lui, mais je voulais absolument comprendre pourquoi je vivais tout ça. Ah, ça créé de la contradiction en nous !

            Néanmoins j’ai tout de suite vu dès le départ ses masques et je les vois encore, c’est ça que j’ai chercher à comprendre, d’où vient ce mécanisme. Je l’ai maintenant piégé et ça l’a atteint et il s’est révélé, oh je pense qu’il reviendra me tourner autour l’air de rien pour savoir si mon état d’esprit a changé, s’est calmé et reprendre un petit shoot 😁 . On verra. J’en ris, et je jouerai moi aussi, au final.

          • En gros le run est une personne avec des comportements toxiques et manipulateurs dont il faut se détacher le plus rapidement possible. Faire son deuil et vivre sa vie pleinement.
            On a beau dire qu’il ne fait pas exprès “blablabla” mais au fond il est responsable de ses actes et est donc un manipulateur.
            Le plus éveillé des deux est clairement le “chaser”, car il est authentique, il dit les choses, l’autre est dans le flou continuel, dans la manipulation égoïste pour son petit kiffe, comme si c’était sa petite tablette de chocolat le soir. So ciao les gens toxiques.
            Après, chaque personne prendra le temps de se rendre compte que tout ça n’avance à rien, certaines personnes prendront qlqs mois, d’autres des années.
            Je suis heureux d’avoir cassé cette non-relation en qlqs mois, plus de temps à perdre ! Prendre le temps pour soi, écouter son cœur. Trouver la paix en soi.

  • Bonjour Alexis,

    Cela fait une dizaine de mois que je vous lis discretement mais aujourdhui je me permets de vous raconter mon histoire.

    En septembre 2021, j’avais rencontré un homme dans un contexte inattendu c’est-à-dire en pleine mission humanitaire dans un village très reculé. C’était dans une période de ma vie ou j’avais envie d’un changement profond; je voulais me sentir plus libre et authentique ! Cela faisait meme partie de mes prières… J’étais plongée dans un célibat longue durée de 5 ans. J’attendais l’homme avec qui je me sentirai “connectée”, avec qui je vivrai cette authentique vie que je recherchais tant ! J’étais bien avec moi-meme mais inconsciemment en attente d’une relation exceptionnelle,…

    Et un matin dans une paroisse catholique ou nous étions logés, je croisa cet homme. Avant meme de le saluer, j’avais ressenti quelque chose d’étrange, une sorte de connexion ou de reconnaissance, je savais que c’était lui ! Sauf que je ne le connaissais meme pas…

    Le soir on avait echangé et il avait une certaine facilité flippante de parler de lui sans filtre ! J’étais la dame pudibonde, ancrée dans mes principes et valeurs et lui c’était le “Pablo Escobar”, c’est comme ça qu’il s’appelait… Il me dit tout de suite qu’il aimait boire, qu’il aimait trainer dehors tard la nuit, qu’il peut aimer plusieurs femmes à la fois, qu’il n’aimait pas les bruits de la prière, qu’il lisait un livre sur la magie, etc. J’étais tetanisée ! Il n’avait absolument RIEN de ce que je recherchais chez un homme ! Sauf que cette chose que j’avais ressenti s’était dejà établie. Et pourtant, il était hors des questions que je sois “amoureuse” de ce genre d’homme ! De l’autre coté de la balance, on avait comme des similitudes, il disait aimer lire, le voyage, la musique, etc… Mais est-ce que c’est ce qui m’avait attirée à lui? Je ne sais pas ! J’avais tout de meme decidé de commencer à refouler cette attirance étrange. Je ne voulais pas “l’aimer” et c’est fut le début de la descente aux enfers !

    Après la mission de service, on s’était perdu de vue puis un jour je le chercha sur skype parce que je voulais percer le mystère de ce que je ressentais ! J’ai toujours été rigide, en controle sur moi-meme, qui est bien cet homme qui me fait sentir aussi impuissante? Et donc je repris contact mais il jouait à des jeux de suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis. C’était pénible parce que je m’étais deja emballée. A un moment j’étais convaincue que c’était un pervers narcissique mais mon coeur me disait autre chose…

    On developpa une amitié ambigue et moi je souffrais de mon coté de me refuser d’accepter que je sois amoureuse de lui. Il me dira alors qu’il a des sentiments pour moi mais qu’il était en couple en train de vouloir se marier. J’avais trouvé cela insultant et cela occasionna une dispute. Je lui disais que je voulais simplement préserver notre amitié. On s’excusa des jours durant et on repris contact en “bons amis”. Mais cela ne durait pas pourqu’il me dise que je lui manquais, qu’il voudrais qu’on voyage ensemble, qu’il a revé de nous, etc. Je lui demandais mais tu peux faire tout ça avec ta fiancée! Et c’est là qu’il m’avoua qu’il ne se sentait pas en couple avec elle, il se sent pas heureux. La question était “mais qui te force de rester avec?”. “c’est une amie d’enfance, nos mères se connaissent, elle est trop fragile, je ne voudrais pas la briser”….. Je commencais à voir en lui un homme juste impuissant face à sa propre vie… Je decida d’aller me renseigner sur sa vie personnelle, et ses proches. Je decouvris qu’il a été elevé par sa mère depuis ses 3 ans car son père les avait abandonné et souvent quand il parlait de son père il était toujours en colère. Sa mère était le centre de sa vie et ses soeurs aussi. Sa fiancée était riche, une femme à la kardashian, elle venait de se faire une chirurgie esthétique du nez pour leur mariage; elle n’avait rien de ce que le gars prétendait aimer chez les femmes ! J’étais choquée et perdue ; il était comme bipolaire ! Parfois meme il disait avoir des démons… tantot très gentil et doux et tantot froid et sadique ! Il était comme en colère contre lui-meme… J’étais confuse et toutes ces découvertes renforcaient mes doutes mais comment arreter de l’aimer????? Je commencais aussi à developper de la compassion (je suis une empathe), il me faisait pitié et j’avais le sentiment de le comprendre… On avait developpé un attachement affectif dangereux parce qu’il devrait se marier. On passait des heures au téléphone et je me sentais coupable car c’est avec sa fiancée qu’il devrait autant discuter ! Je commenca donc à jouer à la conseillère de couple lui disant qu’il devrait essayer de se rapprocher de sa fiancée, prendre des vacances mais il dit “je regrette de lui avoir dit oui. c’était son idée. C’est la décision la plus irréfléchie de ma vie !”…. J’entendais des rumeurs comme quoi c’est la fille qui aurait financé leur demande en mariage, qu’elle offrait beaucoup de cadeaux à sa belle-mère, etc. Et le gars qui ne cessait de me dire que sa plus grande peur était l’échec et la mort. Il me disait etre pret à tout pour reussir car ne voulait pas finir comme son frère ainé. Je compris qu’il était matérialiste, pas heureux dans son couple et avait peur du jugement de sa famille.

    Je savais que je m’étais mal barée. Mais c’est fut une lutte sans fin. Un jour il me demanda si jamais je ne l’avais pas trouvé en couple, est-ce ça aurait fonctionné entre nous prétendant qu’il était pret à prendre le risque pour nous. J’avais hesité des semaines avant de repondre. Mais un jour j’avais tellement pleuré de peine de refouler ce que je ressentais que je lui dis que je l’aimais aussi. Et c’est là dans la précipitation il prit le courage de rompre ses fiancailles en mai 2022 à 2 mois du mariage deja planifié. Il était enthousiaste de l’annoncer et ne cessait de me dire qu’on va se battre. J’avais peur. Un truc me disait que ça allait mal finir ! Et l’enfer avait commencé; ses soeurs, sa famille, sa fiancée commencèrent à me menacer… Je subissais une pression qui m’avait fait perdre 8 kg. Je lui avais meme demandé d’arreter mais il me disait de ne pas l’abandonner. Il était abattu, on était abattu… Il venait tout le temps me voir avec des cadeaux… Il voulait meme pas que je le lache un peu au téléphone. Sa mère était en train de le renier. Il avait très peur de les decevoir. Sa fiancée decida d’aller le voir dans la ville ou il travaillait. C’était la nuit qu’elle avait debarqué chez lui. Il m’appella pour m’informer de la visite surprise. J’avais compris qu’elle soit perturbée et je les laissa discuter. Sauf que le lendemain de la visite, le gars avait changé ! Je sentais qu’il ne voulait plus continuer… On était pourtant heureux, j’étais heureuse avec lui. Pour une fois de ma vie j’avais senti une certaine legereté de vie ; je me sentais comme enfin arrivée à destination malgrè les sécousse ! ça n’aura duré que 1 mois et demi… C’est fut une belle période de ma vie jusqu’à ce qu’il rompe et retourne se marier soit disant qu’il ne supporte pas de contrarier sa mère, etc ! Mais je fouilla dans son téléphone et je vis un message de sa fiancée qui lui reclamait de rembourser toute la somme d’argent engagée dans les dépenses de leur meuble. Elle avait fait des achats exagérés et voulait une vie des stars; cetait une grosse somme et lui n’avait plus grand chose ! A la lecture de ce message, j’avais compris que son mal était bien profond et je devrais arreter de jouer à la sauveuse.

    Il était parti. Tout le monde disait qu’il avait l’air absent à son mariage. Et moi de mon coté, je commencais à m’enfoncer, à me culpabiliser… J’étais presque morte ! Je ne sentais meme plus le gout de la nourriture. Avant son départ, j’avais une fausse alerte de grossesse et il m’avait dit de l’avorter. Il m’en parlait de façon sadique ! Je me sentais mal de m’etre entrainée dans un tel scandale ! Ma vie avait toujours été ordonnée ! Qu’est ce qui m’avait pris. Je lui en voulais mais en meme temps je le comprenais…. J’ai les photos de moi en cette période, j’en pleures toujours… J’ai souffert de cet abandon comme si j’allais en mourir…

    Avec ce qui s’était passé, je devrais normalement etre désamourachée de cet homme. c’était assez pour cesser de l’aimer. Mais non, ce que j’avais ressenti au premier jour ne m’a jamais quitté ! De la dépendance affective , j’en ai developpé ! Et c’est devenu intense après la rupture ! Je faisais des reves prémonitoires sur lui, je communiquais avec lui par “télépathie” (j’y ai jamais cru mais ce sont des faits que je n’ai pas su expliquer autrement)…. Parfois je le voyais dans les reves en train de me chercher et quand je me reveille, je me sens triste et vide à son sujet et après quelques minutes je vois son message “tu me manques”… Il me disait regretter son choix, etc… Une fois on a discuté au téléphone pendant 3 Heures de temps. Il m’a dit qu’il avait peur de mourir, qu’il voudrait qu’on se revoye pour voyager, etc !

    On a commencé une longue période des allers retours ! Tantot c’était lui qui revenait, tantot c’était moi ! Chaque rencontre était suivie d’un moment de silence radio et de culpabilisation de la part de nous deux. Il disait vouloir bien faire les choses pour son foyer mais n’y arrive pas et moi je disais ne pas vouloir devenir la maitresse de qui que ce soit mais j’y arrivais pas. On se disputait sans cesse et cetait surtout moi qui lui faisait de longs messages d’à dieu mais dont je n’ai jamais tenu les promesses. Je commencais à me détester et à avoir honte de moi. Une fois sa femme avait vu nos discussiosn et elle a alerté la mère du gars pourqu’elle me menace. La mère du gars m’avait appelé pour m’insulter sous prétexte que leur fils était inoffensif et c’est moi la manipulatrice.
    On avait coupé contact mais ça ne dure jamais plus de 2 mois. Et pendant ces allers retours, on a couché encore et encore ensemble ! Quand je suis avec, je ressens un bien-etre infini… Je ne sais pas l’expliquer… Mais après, c’est toujours une decente aux enfers…

    J’étais prete à tout pour me sortir de cette situation ! J’avais decidé de changer de ville et deux semaines après, il a trouvé du travail dans la meme ville que moi. Il y habite avec toute sa famille ! et c’est là que nous sommes actuellement; je me sens desespérée car le simple fait le savoir présent ici avec moi, me déstabilise. Et ce qu’on craignait a fini par arriver ; on s’est revu, il y a 3 semaines et on encore couché ensemble ! Il m’a dit qu’il est devenu dépressif et se refugie dans l’alcool… Je n’avais rien à dire à ce sujet, je suis trop epuisée par ma propre vie pour essayer de sauver qui que ce soit ! Je nous ai senti fichus !

    Après cette rencontre j’étais sure que c’était la dernière mais il m’a encore supplié qu’on se revoie une dernière fois dans 4 jours. J’avais refusé, j’étais sure avoir enfin pris le dessus, mais jai refait la crise et hier je lui ai dit oui…

    Je lui ai dit oui mais pour une fois je sens que je n’ai vraiment pas envie d’y aller… Je ne ressens plus cet empressement que j’avais à l’idée de le revoir… La seule chose que j’ai envie de faire c’est etre enfin libre, vivre une vie authentique ! C’est bizarre mais je n’arrive pas à le détester, ni me sentir détruite,… Je ne sais pas si je le dis bien. J’ai le sentiment que cette épreuve est venue me démolir pour me reconstruire. Comment l’expliquer? Depuis cette expérience, ma perception du monde, des gens, de la société, a radicalement changé ! J’ai developpé une certaine sensibilité pour l’art, la nature, etc. Je ne supporte pas les gens et les choses fake ! Et cela fait partie des facteurs qui m’ont fait prendre du recul par rapport à lui; on est différent ! Il est pret à tout pour faire semblant d’etre heureux juste pour préserver un confort matériel et garder une image auprès de ses proches mais moi aujourdhui, tout ce qui compte pour moi c’est MOI face à MOI-MEME ! Je veux vivre en phase avec moi-meme et je m’en tape de ce que les gens peuvent penser ! Je veux etre heureuse de choses simples de la vie ! J’ai surtout arreté de juger les autres. J’étais madame Pudibonde, principes rigides comme de l’acier, cetait facile pour moi juger les femmes qui menaient une vie “desordonnée” mais aujourdhui j’ai appris à respecter les choix des autres. J’ai tellement souffert que je ne pouvais meme plus le raconter à mes proches. Qui pourrait comprendre? J’ai culpabilisé jusqu’à vouloir me suicider. Mais aujourdhui j’apprends à me comprendre, à me chérir, à accepter ce que je ressens sans trop me juger,… Ce n’est pas encore parfait mais je suis sur le chemin de la guérison. J’ai decidé de changer encore de ville. Est-ce que je prends la fuite? Oui, je veux nous éviter ces rencontres tumultueuses !

    Je sais plus que hier qu’il n’est pas fait pour moi. Le plus dur est d’arriver à lacher prise sans rien attendre de lui ! Meme quand je me dis avancer, y a toujours cette attente d’une probable réunion en moi… Parce que je l’ai pris pour une victime de son système éducationnel, etc! Je me disais, je vais travailler sur moi et cela lui fera revenir ! Certes, il voudra encore et encore revenir car lui et moi nous sommes devenus comme deux drogues mais cela ne veut absoulement rien dire. Ce qui compte, c’est MOI. J’ai tellement souffert que je n’ai meme plus envie qu’on m’aime ; je veux apprendre à m’aimer et ne pas faire dépendre mon bonheur d’une autre personne… !

    Je lisais les articles sur les FJ, j’étais appaisée mais cela ne durait pas car cette démarche me rappalait que je vais rester toute ma vie dans l’attente d’une reunion avec un homme qui ne me voit que comme un accessoire de plaisir émotionnel et physique.

    J’ai arreté de le psychanaliser. Il est ce qu’il est. Il est ou il a choisi d’etre. Et moi, je ne suis personne pour lui faire prendre des décisions qu’il n’a pas envie de prendre. Je suis en train de partir avec un gout d’inachevé, une part de mystère à laquelle je n’aurai jamais de réponse,… Mais parfois dans la vie il ne faut pas pousser trop loin pour comprendre. Il faut apprendre à partir pour partir et non pour se retrouver !

    Alexis, je pense que dans tout ce que vous aviez écrit sur les FJ, votre présent article est le seul qui m’a enfin soulagée ! C’est un article qui contient une bonne dose de logique ! Tout est centré sur nos traumatismes de l’enfance ! Mais est-ce pour cela qu’il ne s’agit pas de l’amour? Je ne sais pas ! Et je n’ai plus envie de savoir ! Tous ces questionnements sans fin enfoncent aussi dans un tourbillon veritgineux : est-ce qu’il m’aime? est-ce qu’il l’aime elle? est-ce qu’il est heureux? est-ce que je lui manquer? va-t-il revenir? que signifie ce reve? C’est vraiment inutile. La vie est trop courte pour rester bacler à ça ! J’ai decidé de fermer ce chapitre de ma vie avec toutes les questions sans fin pour l’amour de MOI ! J’ai commencé à travailler sur moi-meme non pourqu’il revienne mais parce que j’ai pris conscience de mes traumas et je veux m’offrir une vie bien meilleure; je le mérite bien ! Je sais que le chemin est encore long, le risque de rechuter est énorme car je ne peux nier avec été profondément affectée par cette histoire ! Mais j’en tire le meilleur !

    Merci infiniment de me sortir de ces illusions !

    • Courage Esta, tu tiens le bon bout, libères toi de cette relation toxique et vis dans l’authenticité et l’amour.
      Merci pour tes mots !

  • Bravo! Au top! Enfin un article clair et compréhensible qui explique l’aspect psychologique des flammes jumelles! Même si je savais clairement toute ces choses je n’aurais pas était capable de l’expliquer comme cela dans cet article! Car il y en a des articles, sites etc, c’est selon moi le plus pertinent et clair compréhensible de tous! Je te souhaite beaucoup de partage, je le partagerais souvent aussi!

  • Et lorsque ce qui fait foi d’une connexion ne se passe essentiellement qu’au niveau du système énergétique, autrement dit par les chakras. Sans qu’il y ait de relation humaine à proprement parlé, on explique cela comment ?

    Merci

    • Au niveau du système énergétique ou au niveau du système mental qui interprète les ressentis dits énergétiques qui selon vous font foi d’une connexion ?
      Même chez les flammes jumelles, dans les définitions qu’on peut trouver, il y a toujours une relation humaine à proprement parler,
      : la fameuse “phase de lune de miel” d’où tout part. (Et même quand il y en a une, on finit par recouvrer la raison dans la plupart des cas😅.)
      Même dans les définitions de l’érotomanie, il y a un minimum de relation humaine à proprement parler qui la démarre; Même un “bonjour” du docteur/du maire/du voisin… peut être interprété comme un “je t’aime” par la personne erotomane par exemple, il y a toujours des “signes” sur lesquels se basent l’interprétation biaisée….
      Alors là, ne parler que de chakras et de ressentis subjectifs à propos de ceux ci qui feraient foi d’une connexion, c’est encore un niveau au dessus, comment voulez vous qu’ici quelqu’un vous donne une telle réponse à une telle question….? D’autres part si vous en êtes à parler de chakras, alors vous pouvez penser et adhérer au fait qu’en fait la connexion existe entre toute choses, matière, humains, qui composent ce monde. Nous serions TOUS et TOUTES connecté.e.s entre nous et au grand tout à des niveaux subtils comme les chakras. Pas besoin de parler de flammes jumelles pour ça, le moindre cafards d’une canalisation ou l’oeuf d’un cafard sur le corps d’un SDF sous un pont est déjà autant connecté à vous qu’à la source qu’à l’univers entier. Mais bizarrement quand ça ne flatte pas l’ego spirituel, personne ne se pose ces questions là et des gens meurent tous les jours dans la rue dans l’indifférence générale. Un éveil spirituel à deux niveaux quoi.🤷
      Au pire il reste la consultation chez un psychiatre si la question devient trop envahissante.
      A défaut d’avoir la réponse à votre “question”, je vous pose une autre question :
      Pourquoi perdre du temps et de l’énergie à théoriser sur une hypothétique connexion par les chakras s’il n’y a pas à proprement parler de relation ? 🤔 Oui vous êtes connectés de toutes façons, si on part du postulat existant que tout est connecté. La connexion n’est pas réservé à deux FJ entre elles vu que Le Lien existe entre tout le monde. Donc? Et alors? Une fois ceci posé, ça nous avance à quoi? Quand vous actionnez un interrupteur est-ce que la lumière s’allume parce que vous théorisez et questionnez tout le processus énergétique qui l’occasionne? Non, elle s’allume quoi qu’il en soit…
      N’est-ce pas complètement aliénant pour vous? 🤯
      Quand on se pose certaines questions, ça en appelle surtout d’autres plus utiles comme “pourquoi je me pose cette question ?”
      PS: contrairement aux apparences ce message part d’un élan d’amour, même s’il est en apparence sarcastique. 😉
      Que chacun recouvre le discernement personnel les réponses internes, ça c’est connecté à l’amour de soi, donc à l’amour…

  • Enfin du concret dans cette aventure , j’avais entendu en Inde lors d’une conférence ayurvédique que les amours foudroyant sont liés à la
    Présence d’antitées , une fois les antitées désinteressées l’histoire s’écroule. Ce ne sont donc pas de réels amour mais des traumas qui croient s’aimer

  • Bonjour Alexi,
    Merci pour vos explications et tout votre travail.
    Si les choses en étaient restées au simple “sentiment d’évidence” – je n’aurais même pas adressé la parole à ce garçon.
    Sauf que pour moi – il y a eu des tiers personnes en jeu dans mon histoire – d’abord un ami, qui 20 ans plus tôt, m’a fait une prédiction d’une précision redoutable à propos de l’homme avec lequel j’étais alors et de cet homme “inscrit” sur mon chemin et qui m’était “destiné” et que je ne pourrais pas louper.
    Je n’ai pas pu le louper, puisque je l’ai vu dans les médias – 2 ans avant notre rencontre virtuelle – c’est d’ailleurs à cette occasion que j’ai vécu cette “reconnaissance” énergétique – et une claire-audience : “Dans 2 ans, tu verras, patience…”
    Jusque-là, je maîtrisais encore – même si j’avais perçu les prémisses de la dichotomie (visible/invisible) – mais c’est au moment où ce garçon m’est littéralement tombé dessus via un site de rencontres, 2 ans plus tard – avec son slogan “recherche mon essentielle, mon essence-du-ciel” – que les choses se sont compliquées docteur …
    Car de là, j’ai passé 10 ans de ma vie à essayer de comprendre comment il était possible de se retrouver – du jour au lendemain – scindée en deux – et dans une intrication psychique et télépathique avec un type qui passe son temps à mentir, manipuler, etc … pour surtout jamais te voir.
    En fait, j’ai été subjuguée par l’effet tunnel (ubiquité) – que j’avais à chaque fois que je me trouvais à son contact qui faisait que je me percevais être lui, être en lui, être avec lui (au tél) et moi – simultanément – à ne plus savoir si j’étais lui, moi, homme, femme ou tout à la fois.
    Le problème, c’est que j’avais les mêmes perceptions lorsque je le voyais physiquement – mais j’avais en plus à faire à une démultiplication perceptives – (4 consciences) qui se supperposaient et intergengeaient en permanence.
    Je ne sais pas comment je n’ai pas fini en HP – mais j’ai fini par comprendre que j’étais en totale intrication psychique télépathique avec ce garçon.
    Mais j’espèrais que cela relevait seulement de mon imagination – sauf qu’un jour – alors qu’il était en train de me faire une visite astrale au point que je “voyais” son visage en filigrane devant mes yeux – l’amie avec laquelle j’étais, translucide, m’a alors dit “tiens, il est là” – je lui ai demandé de préciser “ben, ce type dont tu me parles tout le temps, il est là … je l’ai “vu” entrer dans ton corps et comme il n’en est pas ressorti … ben c’est qu’il est toujours dedans”.
    Là, j’ai compris que cela ne relevait pas uniquement de ma “salade intérieure” et qu’il se passait réellement quelque chose au nvieau des énergies.
    Comme vous, j’ai étudié tout ce qu’on peut étudier au niveau de la conscience, fait des recherches de toute part, spirituelles, scientifiques, et j’ai passé des heures à discuter avec des personnes extra-sensorielles pour comprendre le comment et le pourquoi.
    Et sans que je ne sache comment – probablement habituée à percevoir mon autre en permanence dans les énergies – j’ai développé des capacités perceptives télépathiques non seulement avec lui, mais également avec toutes les personnes de mon entourage (et pas que).
    Ce qui m’oblige – en quelque sorte – à vivre dans deux états de conscience en permanence (parfois plus 3d d’autre fois plus 5d) ceci en fonction de mon état physique et/ou intérieur.
    Cela peut être sympa, d’autre fois, nettement moins – suivant à qui on a à faire. Perso – j’ai toujours pensé que cela relevait de la pleine conscience …mais peut-être que je me trompe, est-ce pour cela que je n’ai rien trouvé sur votre blog au sujet de la télépathie ?
    Meilleures salutations.