Une seule clé pour une double libération focus Runner

Si le Chaser est un hyper contrôlant, il a quand même trouvé son maître dans ce domaine : Le Runner ! Et ouais, c’est pas parce que le Runner ne veut pas prendre de décision et qu’il est insouciant qu’il n’est pas dans le contrôle absolu et total de… sa personnalité !

Dans le parcours flamme jumelle comme depuis qu’il est né, le Runner est totalement libre car personne ne l’oblige à rien… Le Runner a toujours été libre tout en se sentant en prison.

L’univers n’oblige le Runner à rien… car il n’a tout simplement pas besoin de le faire.

Le Runner se contraint tout seul à être mal heureux.

En plus, les choses sont tellement bien faites que même le Chaser ne peut pas aider le Runner. Dès qu’il va tenter de l’aider ça part au clash, à la fuite, au silence et ainsi de suite.

Autrement dit :

  • L’univers le regarde brûler,
  • Le Chaser le regarde brûler,
  • Et le Runner demandant à l’aide : le briquet et le Jerrican d’essence à la main en criant:

“Mais c’est pas ma fauuuuuteuuuuuuuu…”

La bonne blagounette !

Si on pourrait dire que l’univers oblige le Chaser a lâcher le contrôle, ici l’univers laisse totalement libre le Runner se démerder tout seul… Car toute l’idée est de laisser le Runner prendre ses propres décisions.

Et comme il a le libre choix (notamment avec son interrupteur émotionnel) le Runner va commencer par faire ce qu’il fait le mieux, c’est-à-dire faire l’autruche LOL.

En fait comme le Runner est un hyper contrôlant de sa personnalité via le Faux Self, sa leçon à lui est de comprendre la chose suivante :

Tu es le seul responsable de tout ce qu’il t’arrive dans ta vie.

Runner, si tu brûles c’est parce que tu t’es jeté dans le feu que tu as toi-même allumé !

Mais toute la finesse du Faux Self est de faire croire au Runner que s’il brûle c’est à cause de quelqu’un d’autre. Le Runner va alors tourner en rond avant de voir la vérité en face.

Le Runner est à la fois pour lui même :

  • Son bourreau,
  • Sa victime,
  • Son sauveur.

Sauf que si durant la séparation :

  • Le Chaser se croyait libre il se rend compte que “non”.
  • Le Runner est totalement libre alors qu’il pense que “non”.

Le Runner va alors partir dans des trips paranos ou il croit que toute cette histoire d’Amour avec son Chaser est l’oeuvre d’une autre personne, de magie noire et ainsi de suite.

D’ailleurs, il pense déjà que pour ses petits problèmes de la vie quotidienne, c’est à cause du Karma, du transgénérationnel…

Alors qu’en vérité, il s’y est mis tout seul dans le caca et peut en sortir quand il le souhaite.

Sauf que le Runner a peur d’en sortir, car…

Il a peur d’en sortir car son mental, va jouer sa meilleur carte : La Peur.

  • Si tu deviens autonome alors il va t’arriver ceci et cela…
  • Si tu aimes ton Chaser alors il va te tromper dans 6 mois…
  • Si tu aimes ton Chaser alors tu seras emprisonné à vie…
  • Si tu aimes ton Chaser alors ta famille va t’abandonner…
  • Bla, bla, bla…

Et le Runner est complètement sous emprise de son propre Faux Self. Il entre alors dans un mécanisme psychologique ou c’est pas sa faute à lui, mais celle des autres. C’est pratique, car, par ce mécanisme, son faux self reste aux commandes.

Bah oui… quand t’es une victime, tu ne peux rien faire, tu n’as pas de pouvoir sur les choses.

On retrouve encore les opposés Chaser/Runner.

  • Le Chaser croit pouvoir tout contrôler et avoir du pouvoir sur les choses.
  • Le Runner croit être une victime et ne pas avoir du pouvoir sur les choses.

Finalement, au cours de ce parcours :

  • Le Chaser doit lâcher-prise sur l’extérieur et se laisser guider,
  • Le Runner doit lâcher-prise sur son intérieur (Faux-Self) et acter dans la matière.

Si le Runner est pieds et poings liés, c’est bien parce qu’il l’a décidé

Mais comme il se croit faible, il pense alors avoir besoin de soutien via les relations toxiques, un entourage trop présent et oppressant (dépendance affective), la sécurité matérielle, de l’argent, un statut social afin d’avoir un sentiment de sécurité.

Il est totalement dans l’illusion du mental.

En fait, cette séparation va lui permettre de comprendre qu’il totalement libre depuis le départ.

  • Soit il décide de vivre sa liberté (suivre son coeur).
  • Soit il décide d’être le jouet de son mental (suivre ses peurs).

Sauf que là où le mental est très fort c’est qu’il va lui faire peur chaque fois qu’il va vouloir suivre son coeur et avec la répétition, les deux compères vont alors associer :

  • Suivre mon coeur = peur de mourir (Runner).
  • Lâcher-prise sur le lien = peur de perdre (Chaser).

Les deux vont alors faire exactement l’inverse de ce qu’ils doivent faire à savoir :

  • Le Runner va continuer de fuir son coeur, donc fuir le lien.
  • Le Chaser va continuer de contrôler, donc rester accroché au lien.

Et c’est pourquoi la séparation devient inévitable.

Finalement, on se retrouve encore avec des similarités Chaser/Runner :

  • Le Runner devra lâcher-prise sur son monde intérieur (Faux Self, masques…).
  • Le Chaser devra lâcher-prise sur le monde extérieur (contrôler le lien/jumeau).

Comment comprendre l’incohérence de ton Runner

Souvent le Chaser ne comprend pas comment le Runner peut être si borné et resté autant attaché à la souffrance. Mais maintenant que tu as lu cet article, tu devrais comprendre la chose suivante :

Vous avez tous les deux peurs de perdre quelque chose :

  • Toi Chaser : l’Amour de ta vie,
  • Toi Runner : ta sécurité (faux-self, son identité, matérialité etc.)

Imagine Chaser que ton Runner a aussi peur de lâcher-prise sur son Faux Self que toi de lâcher prise sur ce lien. Maintenant tu devrais y voir plus clair.

  • Tu souffres en restant accroché à ce lien car tu crois que ce faisant tu auras l’amour.
  • Il souffre en restant accroché à son faux self car il crois que ce faisant il aura la sécurité et le bonheur.

Pour autant les deux, vous vous raconter des mythos LOL ! 🤣🤣🤣

Alors je sais tu vas me sortir un truc du genre :

  • Oui, mais moi je reste accroché, car le cadeau final c’est l’Amour Ultime.
  • Alors que lui, en restant accroché à la souffrance, il n’aura que souffrance à la clé.

C’est vrai et c’est faux, car ton Runner apprend par la souffrance.

  • Quand il en aura marre de souffrir, il fera tout naturellement le choix opposé.
  • Quand tu en auras marre de lutter contre ce qui est, tu lâcheras prise sur le lien tout naturellement.

Et Ohhhh Magie… tu vas continuer d’aimer ton Runner de dingue en te sentant super bien alors qu’il n’est toujours pas là et tu ne sais pas s’il reviendra un jour.

Tant que le Runner ne revient pas, cela veut dire la chose suivante :

Être avec son Chaser le fait plus flipper que de lâcher son faux self.

Bien sûr, toi tu sais que c’est n’importe quoi, mais ce qui compte c’est que lui y croit dur comme fer, car son faux self le manipule et lui faire croire qu’une pomme est une poire.

Dans la tête du Runner, choisir son Chaser c’est choisir l’inconnu, l’incertitude, donc l’insécurité. C’est remettre tout son mode en cause, toute sa conception, sa vision du monde. C’est faire marche arrière sur tout ce qu’il a fait.

Et c’est normal… Car c’est passer de son Faux Self (fausse réalité) à son Vrai Self (la vérité), c’est une sorte de volte face, un virage a 180°. Il flippe totalement.

Une fois qu’il aura fait ce pas, il va voir clair pour la première fois. En fait, il va avoir un choc, un peu comme un fumeur qui, une fois qu’il ne fume plus se dit :

Mais comment j’ai fait pour fumer, me tuer a petit feu,
dépenser autant d’argent, tout ma vie pour du vent…????!!!

À ce moment là, tu te dis, mais comment j’ai fais pour galérer autant, alors qu’en fait, c’était tellement simple, il suffisait de dire “stop”. ET tu te dis, putain des années à fumer… sans “pouvoir m’arrêter” alors que c’était si simple. Tu vois alors la vie autrement.

Le Faux Self du Runner SAIT ce qui l’attends si le Runner “disait stop”. Alors il lui fait peur de dingue pour qu’il n’arrive surtout pas à ce moment fatidique. En fait, c’est la meilleure décisions que le Runner prendra de toute sa vie : sortir de l’illusion.

Et c’est pourquoi le lien flamme jumelle ne disparaît jamais chez l’un comme chez l’autre. Comme le lien est constamment en train de les solliciter (pensées, rêves, etc…) cela les empêches de retomber dans le sommeil et l’illusion du mental.

Finalement ce lien vient tapoter sur l’épaule de chacun en mode :

  • te te te te c’est ton autre, lâche prise, il reviendra, c’est écrit. (Chaser).
  • te te te te c’est ton autre, lâche ton faux self et tu vas vivras l’Amour Divin.

Du coup pour l’instant, pour lui :

C’est plus souffrant d’aller chez le Chaser que de rester dans sa relation toxique pourrie.

Bien évidemment c’est complètement faux, son salut est avec LUI-MÊME et donc avec son Chaser. Quand il en aura marre d’en avoir marre de mourir à petit feu. Viendra alors le jour ou le Runner va s’énerver grave et dire :

 “FUCK YOU FAUX SELF DE MERDE”.

L’éveil spirituel du Runner aura alors lieu 😍😍😍😍

En attendant, t’excites pas Maurice faut pas pousser mémé dans les orties non plus !

Durant le parcours flamme jumelle on est souvent désemparé et complètement déboussolé. Si tu veux te débarrasser de ce fardeau émotionnel, comprendre en détail ton parcours pour un mieux être immédiat et aller de l’avant clique ici.

Alexis

N'oublie pas d'utiliser ton discernement durant ta lecture. Ne nie pas tout en bloc mais n'accepte pas tout non plus.😎 Questionne, remet en cause, jauge, pondère, compare, analyse ce que tu lis afin de trouver ta vérité.

There are 8 comments Join the conversation

Join the conversation

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Share
Tweet
Share
Pin1