Quand un moine Shaolin t'explique un principe du succès ! • Change Ta Perception ≫ Guérir de son parcours flamme jumelle.
Les Principes du succès > Quand un moine Shaolin t’explique un principe du succès !

Quand un moine Shaolin t’explique un principe du succès !

Quand je faisais partie du Global Information Network notre mentor nous racontait souvent des histoires afin que nous comprenions les principes du succès qui y étaient contenus. Une image vaut mille mais une histoire reste en mémoire.

Aussi aujourd'hui nous allons parler d'un principe clé du succès que la majorité des gens ne prennent pas assez au sérieux quand il s'agit de développement personnel et pourtant cela leur éviterait bien des galères.

Et pourtant quand on regarde toute personne à succès dans n'importe quel domaine, elle applique consciemment ou non ce concept, il n'y a pas d'exception à la règle. C'est ainsi, point barre.

Aller c'est parti mon kiki !

L'histoire de la bougie et du moine shaolin

Pour nous faire comprendre ce concept, notre mentor nous racontait l'histoire qui lui est arrivée dans les années 80 ou, un moine Shaolin étaient venu aux Usa pour la première fois avec d'autres moines pour faire leur première démonstration public. (Un peu comme ils font maintenant à Bercy).

Un des moines, Shi Yan Ming, avait décidé de fuir et de rester aux Usa. De fil en aiguille il finit par être hébergé quelque temps chez notre mentor, un gros businessman.

Fan d'art martial, mon mentor avait un super niveau en kung-fu, car il prenait des cours privés avec un maître de Kung-fu chinois. Lorsqu'il avait Shi Yan Ming chez lui, il ne tarda pas une seconde pour lui demander de lui révéler tous les secrets des moines shaolin !

La discussion se faisait par l'intermédiaire du maître chinois qui traduisait ce que mon mentor disait au moine shaolin qui à l'époque ne parlait pas un mot d'anglais.

Mentor : Stp, apprends-moi les secrets du Kung-fu Shaolin.
Moine : Ok ! Je vais t'apprendre à donner un coup de poing.
Mentor : Non non, mais je sais déjà ça, je fais du Kung-fu depuis 12 ans.
Moine : Ok ! Mais je voudrais vraiment t'apprendre à donner un coup de poing.
Mentor : non, mais stp je SAIS DÉJÀ donner un coup de poing je veux les secrets.

Ce dialogue de sourds continua comme cela encore un peu jusqu'à ce que le moine Shaolin change de stratégie. Le moine lui demande alors s'il peut allumer une bougie sur la table puis donner un coup de poing en s'arrêtant à 1 cm de la flamme.

Mon mentor tout content de pouvoir lui montrer de quoi il était capable, lui demande quel style de coup de poing il veut, un crochet, un uppercut, un direct…?

Le moine répondit tout simplement qu'il donne le coup de poing avec lequel il était le plus à l'aise tout en s'arrêtant à 1 cm de la flamme. Mon mentor s'exécuta et donna son coup de poing s'arrêtant à 1 cm de la flamme, pile-poil comme convenu.

Trop fier de lui, car son coup, sa posture étaient parfaits, il se dit qu'il était difficile de faire mieux. Aussi le moine Shaolin le félicita pour sa performance et lui dit :

Maintenant est-ce que tu veux voir mon coup de poing ?

Bien évidemment mon mentor n'attendait que ça, mais il se demandait s'il était vraiment possible de donner un meilleur coup de poing que cela…

Le moine donne son coup de poing, sans prendre d'élan, en s'arrêtant à 50 cm de la flamme et celle-ci s'éteignit nette !

Mon mentor cria comme un taré :

Mais c'est exactement ça que je veux savoir, apprends-moi tes secrets !!

Le moine Shaolin répondit alors :

C'est ce que j'essaie de te dire depuis tout à l'heure, je souhaite t'apprendre à donner un coup de poing

Voyant que mon mentor était complètement scotché par la différence entre son coup de poing à lui et un “simple coup de poing Shaolin”, le moine lui dit alors :

Tu sais au temple nous avons un dicton :

Je n'ai pas peur des 10 000 coups que tu connais et que tu as pratiqué qu'une seule fois,
mais j'ai peur du seul coup que tu connais et que tu as pratiqué 10 000 fois.

Et c'est bien là le coeur de cet article que l'on va lier au développement personnel

La répétition est la mère de tout succès

Ce que veut dire ce dicton est très simple : un même coup de poing en apparence tout simple, répété 10 000 fois te fait passer d'un coup de poing classique à un coup de poing vraiment puissant.

Pourquoi ?

Car la répétition d'un même geste te permet d'aller dans les nuances et les détails du mouvement. Car à un certain niveau tu vas te rendre compte qu'un changement de posture, d'angle et ainsi de suite, change tout le resultat final.

Aussi si tu regardes les vidéos de Shi Yan Ming, en posant la main sur ton plexus solaire, sans élan, il est capable de t'envoyer à l'autre bout de la pièce, c'est ce que l'on appelle le “One inch punch”, soit le coup de poing avec 3 cm d'élan.

Ici sur la photo prise de la vidéo que tu trouveras ici. Le moine est à l'arrêt, la distance entre son poing et le mannequin crash test est son “élan”. soit quelques cm.

Ce simple coup de poing cause des dégâts sur la cage thoracique et le coeur à l'équivalence d'un homme dans une voiture qui s'écrase à 60km/h contre un mur. Cela a été mesuré par le mannequin justement.

Du coup… le scientifique ne comprenait pas, car le moine ne prend pas d'élan, pourtant ses instruments de mesure sont formels…

À cela Shi Yan Ming répond :

“C'est normal, c'est parce que la force de mon coup de poing ne vient pas de la masse de mon bras + de l'élan (énergie cinétique), mais de l'énergie Chi que j'ajoute au coup de poing.”

Le scientifique était perdu, car pour lui cette énergie… c'est du chinois (sans mauvais jeu de mots lol).

Mais le fin mot de l'histoire est que tu n'arrives pas à ajouter de l'énergie Chi à ton coup de poing en bâclant ton travail. Tu y arrives qu'après des heures de maîtrises, de répétition et ainsi de suite.

Finalement, le moine Shaolin applique ce concept :

Il a fait les bonnes choses, suffisamment longtemps et avec régularité.

Si on transpose cela au développement perso

Maintenant si on reprend le concept Shaolin et qu'on le transpose en développement personnel, cela pourrait donner ceci (attention ça va piquer) :

Je n'ai pas peur des 10 000 podcasts que tu connais et que tu as écouté qu'une seule fois, mais du seul podcast que tu as écouté 10 000 fois.

Tu peux maintenant te poser la question en remplaçant par Livre, exercices, etc…

L'idée derrière ce concept est :

Qu'est-ce que tu maîtrises réellement ?

Car ici on parle bien de ton développement personnel à toi. Pas de celui de ton voisin. Aussi je sais que l'heure est au papillonnage, on veut tout savoir, tout voir, tout connaître, on passe son temps à vouloir savoir la dernière technique sortie tout droit d'un coach 2.0 ou d'un nouvel auteur qui te fait du remâcher avec un nouveau titre bien alléchant.

Mais la seule question qui compte est celle-ci :

Dans tout cela, que maîtrises-tu (pour toi, ton avancée, ton développement).

Car quand on parle de développement personnel, qu'on se le dise, soyons authentique… tu as beau l'utiliser pour trouver la femme de ta vie, plus d'argent, un meilleur métier, pour voyage et ainsi de suite…

Mais au final tu veux qu'une seule chose : Te sentir bien quoi qu'il arrive dans ta vie.

Et ceci tu ne l'auras pas en écoutant 10 000 podcast sur 50 sujets différents mais en maitrisant deux ou 3 “coup de poing”. Genre l'acceptation, libération émotionnel et lâcher prise.

Du coup, la seule question qui compte est : que maîtrises-tu de tout ce que tu vois, écoutes, lis dans le développement personnel ?

Le deuxième concept de cette histoire

Mis à part le dicton Shaolin, notre mentor nous racontait cette histoire pour mettre en avant un autre concept qu'il allait nous expliquer plus tard alias :

Je ne sais pas, ce que je ne sais pas.

Mon mentor pensait savoir ce qu'était un coup de poing, il pensait maîtriser un coup de poing et suite à la démonstration du Shaolin, il est tombé de haut, car il a découvert un “nouveau niveau”, si on peut dire.

Dans ta vie, tu ne sais pas ce que tu ne sais pas à propos de toi.

Aussi, en utilisant le concept Shaolin face à une technique, comme l'exercice du pourquoi que j'ai donné l'autre jour, ou l'exercice du “Est-ce que c'est vrai que“. Tu ne sais pas jusqu'où cela peut t'emmener.

Un simple coup de poing répéter 10 000 fois donne un “niveau shaolin”.

Un simple exercice « Est-ce que c'est vrai que”, donne un niveau de…? Bah non justement tu ne sais pas car tant que tu ne l'auras pas tester, bouffé, retourné dans tous les sens, tu n'en auras pas gagné l'expérience. Tu n'en récolteras pas les fruits.

Tu croiras savoir sans jamais savoir… Tu resteras dans le monde des pré-jugés.

La morale de ce concept est :

  • Un simple coup de poing est en apparence un simple coup de poing mais ne l'est pas.
  • Un simple exercice est en apparence un simple exercice mais ne l'est pas.

Un simple coup de poing ou exercice répété 10 000 fois te fait devenir un Shaolin.

L'idée est donc de ne pas s'arrêter aux apparences, d'approfondir et de répéter les choses. Si tu étais en face de moi, avec simplement l'exercice du pourquoi et quelques heures devant moi, tu serais complètement scotché de ce que tu apprendrais sur toi, car je ferais voler en éclat tous tes masques à deux balles et tout ce que tu n'oses pas t'avouer.

C'est d'ailleurs bien pour ça… que personne n'ose vraiment le faire 🤣🤣🤣

Mais après cela… jusqu'à quel “nouveau toi” cela va t'emmener ? Il n'y a qu'en faisant les bonnes choses, suffisamment longtemps et avec régularité dont tu le sauras.

Rappelle-toi toujours ces principes pour ton développement personnel :

Je n'ai pas peur des 10 000 coups que tu connais et que tu as pratiqué qu'une seule fois,
mais j'ai peur du seul coup que tu connais et que tu as pratiqué 10 000 fois.

Je ne sais pas ce que je ne sais pas

Pour avoir du succès, il faut faire les bonnes choses, suffisamment longtemps avec régularité.

Alexis Faure

⛓️‍💥 Expert En Désactivation Des Traumas
🌱 Et Transformation Consciente
🧘‍♀️ EFT ❘ PNL ❘ SDN ❘ MCBT ❘ DTMA
🥂 +6000 coachings réalisés.
🏆 +2.3 Millions de pages lues.
🌀 Se libérer de la souffrance Flamme Jumelle 👉🏻 ici.
🌀 Couper avec les dépendances et addictions 👉🏻 ici.
🌀 En finir avec l'anxiété, les phobies et la dépression 👉🏻 ici.

2 comments

  • Un principe mi en pratique chez tous les bons illusionnistes , ce n’est pas en connaissant un tour de magie qu’on va le réussir, mais en le répétant des milliers de fois.

    • Exacte! Et ce n’est pas parce qu’on l’aura répété un milliers de fois que cela fera de l’illusion de la magie. Simplement une illusion tellement bien maitrisée qu’elle donne l’illusion d’être magique, puisque le truc est tellement furtif, qu’il en devient invisible 🙂