As-tu un état d’esprit Fixe ou Évolutif ? Tu risque d’être surpris…

quel est ton état d'esprit ?

 

À l’époque, lorsque je faisais partie de ce Club du Succès créé et géré par un milliardaire américain j’ai eu la chance de prêter 14h de cours à 2000 personnes sur les principes du succès et la loi de l’attraction.

Comme j’avais les personnes en moyenne 7 fois au téléphone, j’ai pu me rendre compte de leur évolution, mais surtout de voir comment les gens réagissaient face à une même information.

Et la vérité en termes d’analyse psychologique et d’effet de comparaison avec les principes du succès j’ai appris énormément de choses sur les gens, mais surtout sur moi.

Les deux états d’esprit

Quand j’avais les gens au téléphone, je faisais face à 2 états d’esprit totalement différents. Ceux qui savaient déjà et ceux qui voulaient en savoir plus.

En fait tu vas voir que cette petite différence entre les états d’esprit joue un rôle absolument majeur dans tous les aspects de ta vie. Alors, accroche-toi !

État d’esprit fixe : Ceux qui savent déjà

Ceux qui savent déjà étaient des cas très intéressants à étudier, car ils avaient ce que l’on appelle un état d’esprit fixe et c’était environ 75% des gens à qui je prêtais les cours.

Forcément la personne me racontait sa vie et via ma curiosité légendaire, je posais tout un tas de questions afin de mieux connaître la personne que j’avais au bout du fil. Finalement j’arrivais toujours à la même conclusion, les gens confondaient :

Découvrir l’information et maîtriser l’information.

Quand ils me parlaient de la loi de l’attraction et me disaient qu’ils connaissaient déjà, je leur demandais ce qu’ils faisaient dans leur vie et qu’elles étaient leurs rêves.

Cette question me permettait de savoir :

  • Où ils en sont,
  • Où ils veulent aller.

En fonction de leur réponse, je leur posais alors une autre question :

  • Qu’est-ce que tu fais actuellement pour atteindre tes rêves ?

Souvent un blanc s’imposait dans la conversation, car dès que tu commences à gratter le Kinder Surprise, tu te rends compte qu’après le chocolat, c’est creux…🤤

Ah putain ce n’est pas un bon exemple, là je fais un régime et cette histoire de Kinder ça m’a donné la dalle 😍😋.

Disons que c’est comme les poupées russes, ils vont te sortir une excuse, puis une excuse et derrière une excuse y a encore une excuse…

Tout ceci dans le but d’expliquer pourquoi ils n’ont pas la vie qu’ils veulent et qu’il ne font pas grand chose pour atteindre leur rêves. Par contre, »ils savent déjà tout sur les principes du succès ».

Je rappelle la définition d’une excuse :

Une excuse est tout argument réel ou non, utilisé pour justifier pourquoi on en est encore au point A alors qu’on voudrait être au point B.

Mais attention, on pourrait croire que je critique ces gens-là alors que pas du tout ! C’est en voyant ce qu’il ne faut pas faire que tu sais ce qu’il faut faire.

Du coup comme d’un côté j’avais les principes du succès et de l’autre leur exemple, j’étais « pris entre deux feux » et je me posais alors les questions suivantes :

  • Est-ce que je ne ferais pas pareil, à tout hasard ?
  • Si oui, dans quels domaines ?

Finalement ces gens-là en toute honnêteté et sincérité pensaient déjà savoir, car ils avaient vu le film le Secret et lu 3 bouquins sur la loi de l’attraction…

Mais dans les faits ils n’appliquaient rien et c’est tout à fait normal

Quand ton cerveau « sait faire » alors…

Quand tu penses déjà savoir faire quelque chose tu ne vas pas y revenir 50 000 fois !

Tu veux une preuve ? Depuis que tu sais faire tes lacets, combien de fois y es-tu revenu afin d’optimiser ta manière de les faire ? Tu veux la réponse…?

Zéro fois !

Quand ton cerveau considère que tu sais faire quelque chose, il ne vas pas y revenir et donc progresser dans ce domaine car pour le cerveau c’est « affaire classée passons à la suite ».

À ce moment là, tu vas fonctionner en pilotage automatique sur cette compétence et c’est pourquoi tu fais tes lacets exactement de la même manière depuis des dizaines d’années !

D’ailleurs :

  • Tu conduis de la même manière depuis des années,
  • Tu te rases de la même manière depuis des années,
  • Tu te brosses les dents de la même manière depuis des années,
  • Tu fais l’amour de la même manière depuis des années… puis tu te fais chier au lit.

Ceci sont les conséquences d’un état d’esprit fixe.

Finalement tu tombes alors dans la routine et tu finis par te faire chier. Mais là n’est pas la question, car les implications de cet état d’esprit vont beaucoup plus loin que ça.

Les implications sur ta personnalité et ta vie

état d'esprit évolutif contre fixeIci on parle de faire un lacet et la vérité, on s’en tape le haricot.

Par contre quand tu portes des masques en société, que t’es jaloux, possessif, contrôlant, timide, anxieux, peureux…?

Ce sont des automatismes comportementaux que tu as appris de la même manière que ton lacet, soit pas la répétition. Tu as appris à jouer des rôles et depuis ils sont devenu automatiques. Tu considères alors être « ces comportements » alors que ce n’est qu’une programmation mentale.

C’est ce que l’on appel l’identification au mental.

Ce qui veut dire que ce tu appelles ta personnalité n’est rien d’autre que des réponses automatismes comportementales face à des stimuli extérieurs.

Tu n’es alors pas conscient mais piloté par une programmation !

Quand tu fais un lacet, est-ce tu réfléchis à comment le faire ou le simple fait de penser suffit à lancer toutes les actions pour arriver au résultat désiré ?

Plus fort encore, si là de mémoire je te demandais de m’expliquer comment on fait un lacet dans les moindres détails tu n’y arriverais surement pas et devrait t’y prendre à plusieurs fois pour m’expliquer les choses dans le bonne ordre sans te tromper.

T’irais même jusqu’à prendre tes lacets pour refaire le mouvement au ralenti afin d’être sûr que ce que tu dis correspond bien à ce que tu fais.

Ceci te montre à quel point t’es en pilotage automatique car consciemment « tu ne sais plus comment faire ». Si tu ne me crois pas, demande à un de tes proches de t’expliquer comment faire un lacet sans toucher à ses chaussures 🙂

Alors imagine avec des comportements psychologiques automatiques tel que la jalousie, la peur, l’anxiété, le stress… tu vois absolument rien venir ! Ça se déclenche tout seul au moindre stimuli.

Exemple : quand ton mec n’a pas fait la vaisselle est-ce que tu réfléchis à comment tu vas répondre émotionnellement ou tu réagis automatiquement par la colère ou l’agacement ?

Médite celle-là 🙏👊😏

Maintenant, si tu passes une semaine à observer toutes tes réactions automatiques, tu vas comprendre pourquoi tu te sens si mal tout le temps. Enfin je dis ça, je dis rien.. 👀

La vérité est que ce ne sont que des réactions automatiques dues a tes programmations mentales qui réagissent à la différence qu’il y a entre ce que tu veux et ce que tu as.

Finalement tu penses être aux commandes alors qu’en fait pas du tout, car la majorité de ta vie et de tes comportements sont sur pilotage automatique.

Bref, tu réagis toujours de la même manière face aux mêmes situations, fin de l’histoire ! Sauf que là on vient alors d’aborder une thématique intéressante, celle des relations.

L’état d’esprit fixe en relation

Que se passe-t-il quand ton cerveau considère que tel ou tel comportement est de l’ordre de l’acquis, du « savoir faire » ? Voyons cela avec l’exemple de Marc qui a trompé Julie.

Tout le monde dirait que Marc a fauté. Ce qui est vrai mais seulement en partie.

Et voici pourquoi :

  • En relation Marc est 100% responsable de ses pensées, Actions et résultats.
  • En relation Julie est 100% responsable de ses pensées, Actions et résultats.

Mais dans la relation, ils sont deux et il y a donc une responsabilité partagée. Sauf que tout le problème des états d’esprit fixe et qu’ils ne regardent que l’instant T, soit « hier soir tu m’a trompé ».

À l’instant T, Marc est fautif car personne d’autre que Marc n’a décidé d’aller trempé son biscuit ailleurs. Il est donc 100% responsable de ce qu’il a fait.

Mais voici ce qui va se passer dans la tête de Julie.

Le cerveau de Julie considère (qu’à ce moment T) elle n’a pas fauté ce qui est vrai également. Elle a eu un comportement exemplaire, valide, acquis, correct et a toujours été une bonne personne.

Mais… tout comme pour l’histoire du lacet, on ne remet pas en cause une compétence ou un comportement considéré comme acquis. Julie ne va pas se remettre en cause car pour elle, ou pour son cerveau, elle a eu un comportement exemplaire.

Et c’est justement ce qui va verrouiller toute la vie de Julie.

L’esprit fixe qui te paralyse toute ta vie.

Comme elle a eu un comportement exemplaire, il serait ridicule qu’elle se remette en question n’est-ce pas ? La faute est alors ailleurs et cela tombe bien, car justement c’est bien Marc hier soir qui a fauté !  Il va arriver ce qui arrive quasiment 100% du temps.

Julie va se concentrer à fond sur Marc afin de lui montrer que c’est lui qui a complètement déconné et ainsi de suite.

Julie va alors rentrer dans le contrôle des forces extérieures.

Elle va alors tenter par le contrôle de la situation de faire coller la réalité présente avec la réalité qu’elle aimerait avoir.

Autrement dit, elle va essayer de faire entendre raison à marc afin qu’il ne recommence plus jamais cela car elle veut un mec fidèle et lui avait juré qu’il le serait. (je fais très cliché exprès).

Back in time : la source du problème

Sauf que si au moment T Julie a raison, il n’en reste pas moins qu’elle se retrouve dans une situation ou elle a été trompé et c’est alors une co-création !

Julie n’est pas responsable des actes de Marc d’hier soir, mais elle est responsable de ses pensées et émotions qui vibrent à une certain fréquence depuis un certain temps et de ce fait, créés sa réalité présente…

Si elle se retrouve dans cette relation ou elle a été trompé elle en est en partie responsable car elle a co-créer cela avec Marc, qu’elle le sache ou non d’ailleurs.

Ses pensées et émotions vibre 24h/24 des fréquences qui créées sa réalité.

Elle n’a surement pas envoyé la vibration « Trompe moi stp pour que je joue ma victime« , mais elle a peut-être une très faible estime d’elle-même, ou une blessure de trahison, un manque de confiance en elle et ainsi de suite.

Ces programmes forgent au fil du temps le comportement de la personne qui fait qu’elle émet alors un certain type de vibration. C’est ce qui l’amène à avoir ce style de mec et pas un autre.

Sauf que… comme le cerveau considère à l’instant T que son comportement était exemplaire…

La porte de la remise en question personnelle est alors verrouillée.

Elle ne regardera jamais en elle pour savoir ce qui cloche chez elle car ce n’est pas elle la coupable mais Marc. Ceci bien que vrai, n’est que la moitié de la vérité.

C’est sa vibration qui l’amène encore et toujours dans les mêmes schémas relationnels car ce n’est en général pas la première fois, mais elle ne percute pas de suite vu qu’elle s’exclue de toute responsabilité… car pour son cerveau, tout comme pour le lacet « on sait faire ».

Ici : on a comportement exemplaire, on est « parfait » (j’exagère). Du coup, si on sait faire, qu’on a tout bien fait, pourquoi remettre les choses en cause…?

Si j’avais Julie en coaching, je lui demanderais alors :

  • Comment te sens-tu dans cette situation ?
  • Trahie, bafouée, non respectée.

Ensuite je lui demanderais :

  • Dans les semaines et mois précédents, as-tu ressenti ces mêmes sentiments ?
  • Oui ! Quand il s’est passé ceci et cela dans ma vie…

Et ensuite je lui demanderais :

  • Dans quelle intensité et fréquences ?
  • J’ai ressentis ces états de manière intense pendant 2 semaines.

Et pour terminer :

  • Est-ce un ressenti chronique ou est-ce juste ponctuel ?
  • C’est régulier.

Bingo, c’est la réponse que je voulais.

Conclusion, la loi de l’attraction lui a amené dans sa vie une situation de trahison car Julie a nourri la trahison a plusieurs reprises et sur un certaine période de temps.

La trahison aurait pu venir dans son couple, au travail ou dans tout autre domaine.

Comme elle ne fait que réagir automatiquement à des situations extérieures, elle a des ressentis qui se déclenchent automatiquement (ici trahison) qui engendre alors l’émotion de la trahison, donc l’émission de la fréquence de trahison, ce qui perpétue la manifestation d’autres situations de trahison dans sa vie.

C’est le serpent qui se mord la queue.

Sauf que comme Julie a un état d’esprit fixe et qu’elle est sûre et certaine d’avoir tout bien fait, elle ne regardera pas en elle pour trouver la source du problème : sa blessure de trahison.

Elle continuera encore et encore à attirer ce genre de mec et à changer son comportement pour lui plaire, pour se retrouver trahie encore une fois. Ce faisant tu passes pour une personne dans le besoin, donc manipulable, qu’on peut trahir car même si t’es pas contente, tu as besoin de cette relation et tu passeras l’éponge.

Passer l’éponge est une manière indirecte de permettre à l’autre de nous tromper et trahir encore car on lui envoie le message indirecte suivant : « Bon ça passe mais attention, je suis pas contente hein ».

Certaines le disent autrement : parfois en amour il faut savoir fermer les yeux 👀

Si tu montrais à Julie qu’elle est en partie la cause de sa situation car elle émet la fréquence qui va co-créer sa situation, elle s’énerverait probablement et entrerait dans le déni.

Car quand tu as « tout bien fait » il est insoutenable d’être possiblement responsable…

Et c’est normal, car lorsque tu as un état d’esprit fixe, tu ne touches pas à ta programmation mental, tu ne remets pas en cause des croyances ou tes compétences. Tu sais faire, tu fais tout bien alors le problème est forcément à l’extérieur de toi. (Je caricature bien évidemment).

Finalement elle continuera de nourrir les mêmes schémas et vivra les mêmes situations.

Quand tu regardes les « victimes » de pervers narcissique tu te rends compte qu’elles ont souvent vécues 2 ou 3 relations avec des pervers narcissiques avant de réellement percuter que c’était elles qui tombaient toujours sur ce genre de mecs, et qu’elles nourrissaient toujours les mêmes schémas intérieur.

Après cette énorme prise de conscience et un travail sur soi, la personne n’a plus du tout le même type de partenaire… Bizarre non ?

Quand ton mentor te pousse à l’évolution.

En développement personnel, les gens lisent un bouquin et pense « savoir » alors ils ne reviennent pas sur les concepts, sur les exercices et ainsi de suite et progressent à la vitesse de la tortue.

Notre mentor milliardaire nous rappellerait sans cesse :

« Dans ce club on ne veut pas des étudiants à vie, vous prenez le savoir au Club, puis vous allez créer votre rêve dans la réalité. Si ce n’est pas le cas, sortez du club car vous perdez votre temps et votre argent. »

Et c’est pourquoi il enchaînait régulièrement avec un autre concept :« Ce concept c’est 5 min à apprendre, une vie entière à maîtriser. » C’était pour nous rappelez qu’un concept ne se maîtrise jamais totalement, il y a toujours des niveaux de compréhension de concepts, des niveaux de maîtrise.

C’est quoi la différence entre ton coup droit et celui de Nadal ?

La maîtrise par la répétition.

C’est pourquoi notre mentor disait tout le temps : Pour avoir du succès, il faut faire les bonnes choses, suffisamment longtemps et avec régularité. Oui je sais c’est pas très « New Age », mais il est milliardaire et le New Âge il sait pas faire.

Finalement, tu penses que tu sais, mais tu ne sais pas, car même si tu sais beaucoup, tu ignores encore tout. Et c’était le but de ces concepts qu’on apprenait, afin de rester dans un état d’esprit d’apprentissage constant, de vigilance, de discernement afin de ne pas « fermer le dossier trop rapidement ». Il enchaînait ensuite :

  • On ne peut construire un building aussi haut que les fondations sont profondes.
  • Pour devenir un maître, il faut maîtriser les bases (fondations).
  • Pour y arriver, il faut toujours revenir aux bases et être enseignable.

C’est quoi la différence entre ton coup droit et celui de Nadal ?
La maitrise d’un coup de base par la répétition.

Du coup on devait rester vigilant et enseignable soit le contraire d’un esprit fixe. Et c’est pourquoi il disait aussi : Je suis votre mentor, mais je suis encore l’élève de mon mentor.

Ou encore lors de séminaires, il nous faisait remarquer la chose suivante :

« C’est intéressant, car j’étais dans la salle d’attente des conférencier et je prenais des notes sur l’intervention de Mr X. J’ai été choqué de voir que la grosse majorité d’entre vous ne prenez pas de notes.

Comment se fait-il que je prenne des notes sur les principes du succès alors que je suis milliardaire, et que vous étudiez des ces principes n’en prenez pas…? »

État d’esprit évolutif : Ceux qui trouvaient ça génial.

Alors évidemment avec ma transition de mon mentor milliardaire tu as bien compris ce que veut dire un état d’esprit évolutif. C’est un Mindset qui consiste à se remettre en cause, vouloir apprendre, étudier les choses sous des points de vue différents, comprendre que nos limites actuelles peuvent être repoussées et ne sont que temporaires.

Aussi je ne vais pas m’étendre sur le sujet.

La question qui se pose alors est :

Ai-je en général un état d’esprit fixe ou évolutif ?

Il y aura la réponse de ton ego (celle qui fait plaisir) et celle par rapport aux faits tangibles et mesurables. Alors pour t’aider à mieux te cerner voici quelques différences notables entre l’état d’esprit fixe et évolutif.

– L’échec me montre les limites de mes compétences (fixe)
– L’échec est une opportunité de croître (évolutif)

– Je suis bon à cela ou pas, mes capacités ne changent pas je sais le faire ou pas (fixe)
– Je peux apprendre à faire tout ce que je veux (évolutif)

– Je n’aime pas les challenges (fixe)
– J’aime les challenges ils me permettent de grandir (évolutif)

– Mon potentiel est prédéterminé (fixe)
– Mes efforts et attitudes déterminent mes capacités (évolutif)

– Quand je suis frustré, j’abandonne (fixe)
– Quand je suis frustré, je persévère (évolutif)

– Les feed-back et les critiquent sont personnelles (fixe)
– Les feed-back et les critiques m’ont à grandir (évolutif)

– Je reste collé à ce que je sais faire (fixe)
– J’adore essayer de nouvelles choses (évolutif)

Sache que si tu as un état d’esprit fixe, c’est parce que tu l’as appris au cours de ta vie, ce n’est donc pas une fatalité. Tu peux changer cela à tout moment.

La question à se poser est toujours là même :

  • Est-ce que cet état d’esprit fixe me sert ou me désert ?
  • Est-ce que cela me fait sentir bien ou cela me fait sentir mal ?
  • Est-ce que cela me permet d’accomplir ce que je veux ou de rester bloquer sur le parking ?

Si tu considères que cela te désert alors l’autre question à te poser est :

  • Qu’est-ce que je suis prêt à faire aujourd’hui pour amorcer un changement ?

Si tu ne réponds pas à ces questions, tu vas encore rester en mode « je sais déjà » car j’ai lu la question. Sauf que tout cela on s’en fout. Ce qui compte c’est l’étape d’après soit :

La solution et sa mise en application.

Ensuite, pose-toi un challenge pour la semaine.

  • Quelles choses selon toi te mettraient au défi pour adopter un état d’esprit évolutif ?
  • Quelles choses nouvelles (même petites) me sortent de ta routine ?

Et en fait tu vas voir que comme maintenant t’es seul face à toi-même. Tu ne vas pas oser, tu vas t’endormir et repasser à ce que tu connais (ta zone de confort).

Et là tu commenceras à percuter ce que le mot Leader veut dire.

Un leader c’est d’abord quelqu’un qui sait ce « leader » lui-même avant de pouvoir guider les autres.

Good Luck Boy moi j’ai un Kinder Surprise à déglinguer 🤤😍

Ah non merde, pour être leader de soi-même et s’en ternir au régime, il faut faire de choix !

Fait chier, finalement le mode victime c’est quand super pratique ! 😏

Durant le parcours flamme jumelle on est souvent désemparé et complètement déboussolé. Si tu veux te débarrasser de ce fardeau émotionnel, comprendre en détail ton parcours pour un mieux être immédiat et aller de l’avant clique ici.

Alexis

N'oublie pas d'utiliser ton discernement durant ta lecture. Ne nie pas tout en bloc mais n'accepte pas tout non plus.😎 Questionne, remet en cause, jauge, pondère, compare, analyse ce que tu lis afin de trouver ta vérité.

Il n’y a aucun commentaire.

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer